L'âme - Shora Kuetu






Genèse 1 : 26 à 27

Il n’y a rien de nouveau sur la terre. Pour comprendre l’Homme, il faut aussi comprendre le tabernacle. Je vais développer un peu, vite fait, le tabernacle

Hier, on a parlé de l’esprit de l’Homme, de l’esprit humain, donc l’enseignement est basé sur l’Homme, nous allons reprendre les passages que l’on a lu hier.

Genèse 1 : 26 à 27 Puis Dieu dit: Faisons l'Homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l'Homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

On a vu que le verbe créer ici c’est bara, en hébreux. Ce verbe implique toujours Dieu comme sujet principal. Et bara a été utilisé près de quarante-neuf fois dans les Ecritures, notamment de Genèse à Malachie. Dieu, nous dit la Parole, créa l’Homme à son image et nous savons que l’image de Dieu c’est Christ selon Colossiens 1 : 15. On a appris que l’Homme n’est pas le produit de l’évolution comme Satan le fait croire aux Hommes. L’Homme a été créé à partir de l’argile, à partir de la poussière. En fait, l’Homme n’est rien. Il n’y a aucune raison d’être orgueilleux, de se croire quelqu’un parce qu’on a une belle voiture, parce qu’on a une belle maison, parce qu’on a de beaux costumes. On est zéro ! On le sait. L’Homme est à la fois terrestre et céleste. Terrestre parce que son corps physique vient de la poussière, de la terre et céleste parce que l’esprit qui est en lui, l’esprit humain, est le souffle de Dieu donc vient de Dieu.

Dieu créa l’Homme, nous dit la Parole, il créa l’homme et la femme.

Dieu créa l`Homme à son image, il le créa à l`image de Dieu, il créa l`homme et la femme. 28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l`assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.  



Ils ont été créés et ils ont été bénis par le Seigneur. L’Homme a commencé à gouverner la terre, à régner, à dominer et les animaux lui étaient soumis comme vous le savez.

Dans Genèse 2 : 7 il est dit que « L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante ».

Nous allons parler justement de l’âme.

Et l’homme devint une âme vivante.

L’Eternel forma. Former ici c’est yatsar qui signifie formé par la souffrance, formé par la pression. Formé par la pression, par le feu. C’est le même verbe qui est utilisé dans la Bible pour parler de la formation des pierres précieuses. Par la pression des eaux, par la pression de la chaleur… sous terre. C’est formé par la pression. Et vous verrez que c’est comme ça que le Seigneur forme ses serviteurs. Il t’appelle, il te soumet à une pression terrible, aux critiques, à la moquerie, à la Croix. Et c’est comme ça qu’il a formé également son Fils. Vous vous rappelez quand le Seigneur s’est retrouvé dans le jardin de Gethsémané, qui signifie pressoir à huile ? Donc il n’y a pas de hasard, tout est bien calculé, bien pensé. C’est comme ça que le Seigneur opère. Donc, la formation par la pression. C’est pour cela qu’il ne faut pas céder, quand on est soumis à une pression, une forte pression, à une opposition de la part des pécheurs. C’est comme ça que le Seigneur brise la chair, brise l’âme. Donc vous avez vu comment le Seigneur a formé l’Homme ? Je vais m’attarder sur la formation avant de développer sur l’âme.

1 - L’argile : le matériau.
2 - La formation : la transformation de l’argile. La formation a pour but de transformer la personne.
3 - L’équipement : soufflant dans ses narines, un souffle de vie.

L’Homme ! C’est comme cela que le Seigneur nous forme.

I/ LE MATÉRIAU: L’ARGILE

L’argile parle de notre bassesse, de notre état. On est incompétents ! Dieu nous trouve dans un état piteux, il nous ramasse dans la poubelle. On est incapables d’accomplir quoi que ce soit. Notre âme est complètement brisée, malade, blessée… et le Seigneur nous trouve dans un état piteux et il va devoir nous changer. Et si une personne s’estime être arrivée, être quelqu’un, par rapport à sa famille, parce que sa famille est connue, parce qu’il y a de l’argent, parce que sa famille est riche… et bien le Seigneur va devoir le dépouiller d’abord pour le ramener à la dimension, au niveau de l’argile. Il va devoir descendre la personne. C’est comme cela qu’il procède. Et toutes les personnes que le Seigneur a appelées, des gens comme Paul… Paul était un grand érudit, il était un érudit respecté, il était zélé, il connaissait la loi de Moïse, c’était un savant. Et le Seigneur qu’est-ce qu’il a fait ? Il devait l’utiliser, il devait se servir de Paul mais il ne pouvait pas l’utiliser avec son intelligence. Il l’a brisé d’abord, il fallait qu’il se retrouve par terre, aveugle. Moïse c’est pareil, Dieu ne pouvait pas l’utiliser en tant que prince, avec son éloquence, avec sa rhétorique, parce qu’il était puissant en œuvres et en paroles nous dit Actes 7. Il était instruit dans toute la sagesse égyptienne. Il fallait qu’il soit brisé, qu’il oublie un peu sa dignité, sa position de prince. Et pendant quarante ans, Moïse va exercer la fonction de berger. Il va sentir mauvais parce que c’était un berger. Et c’est là que le Seigneur l’a rencontré. Et après on a vu son comportement, comment il a essayé de négocier avec le Seigneur pour ne pas répondre à l’appel, en disant « Seigneur, je ne sais pas parler ». Pourtant quarante ans auparavant Moïse parlait correctement.

Donc ça c’est le premier point, le matériau, l’argile. Dieu ne veut pas de matériau déjà fini, travaillé par nos parents. On a plusieurs exemples comme ça. Joseph, par exemple, il avait sa tunique de plusieurs couleurs, il fallait que le Seigneur maintenant le dépouille de tout ça pour qu’il se retrouve au ras des pâquerettes, complètement par terre. Et c’est là que Dieu te ramasse.

Tout ça, fait partie de l’âme. Ce soir, nous allons parler de l’âme comme je vous l’ai dit. C’est sur l’âme que le Seigneur va se concentrer parce que l’âme est le plus grand problème de l’Homme. Quand la Bible parle de l’âme, elle fait allusion au vieil Homme, à l’Homme adamique, l’Homme irrégénéré, à ta personnalité, à ton caractère, à ta volonté…


II/ LA FORMATION

Toute la formation, l’éducation que nous avons reçue de la part de nos parents, à l’école a pour but de transformer notre âme. Malheureusement, de la détruire parce qu’on est formatés. Du coup quand le Seigneur nous appelle, il nous brise, il nous ramène au niveau de l’argile. Et c’est là qu’une fois qu’on a réalisé qu’on n’est que de la poussière, qu’on est rien, quelles que soient les études faites, quel que soit le nom de nos parents, de la famille… et c’est là que le Seigneur va commencer la formation ou la transformation de l’âme. Et cette formation ne finira jamais, c’est jusqu’à la mort parce qu’il y a des étapes. Il y a beaucoup de choses qui sont enfouies en nous que nous ne connaissons pas. Le trait de caractère ! C’est au fur et à mesure que le Seigneur va nous exposer à la lumière de la Parole, au feu de Dieu que ces traits de caractère vont se révéler. Comment parler, comment répondre aux gens, comment parler à sa femme, à son mari ? Comment parler aux frères et sœurs ? Donc toutes ces choses vont remonter. Le Seigneur met du feu. Au fond de l’âme, il y a de la lie qui est là et que le Seigneur va, à chaque fois faire remonter. Et à chaque fois, petit à petit, avec beaucoup d’amour, avec beaucoup de dextérité, beaucoup de sagesse… Il ôte, au fur et à mesure, les choses qui sont enfouies en nous, qui peuvent détruire aussi bien nos vies, que nos couples, nos ministères, ainsi que les frères et sœurs que nous côtoyons, des gens que nous côtoyons.

III/ L’EQUIPEMENT

La formation. A chaque étape, il y a l’équipement que Dieu donne pour exercer un ministère. « Il souffla dans ses narines ». Ça c’est l’équipement, c’est l’onction. « Et l’homme devint une âme vivante ». Donc il pouvait, bien évidemment, s’occuper du jardin d’Eden, le garder, le cultiver, parce qu’il était formé. C’est la même chose que le Seigneur fait, il utilise la même méthode, matériau, donc la bassesse, il te remet à ce niveau ensuite il te forme lui-même. Et lorsqu’il a estimé que la formation qui est indispensable à un service que tu dois rendre est finie, il t’équipe en fonction de ce service pour pouvoir exercer cette fonction. Et il attend ! Après il y a un autre palier que tu vas devoir franchir. Et de nouveau le même processus revient : matériau donc l’argile, formation, équipement… Et ainsi de suite, de gloire en gloire.

Maintenant, beaucoup de chrétiens pataugent, patinent, restent au même niveau jusqu’à la mort parce qu’ils ne veulent pas laisser Dieu travailler leurs âmes. C’est toujours l’âme ce n’est pas l’esprit humain, c’est toujours l’âme.

Donc on a vu que l’Homme selon 1 Thessaloniciens 5 : 23 est un esprit, une âme et un corps physique.

« Et l’Homme devint une âme vivante ».

Et il est dit dans Genèse 2 : 9 Puis l’Eternel planta un jardin en Eden du côté de l’Orient et Il mit l’homme qu’il avait formé.

Donc vous vous rendez compte ? Donc l’Homme, son âme était suffisamment formée et il pouvait maintenant s’occuper de ce jardin. Imaginez une personne dont l’âme n’est pas assez travaillée et à qui on va confier un jardin, et bien elle va tout détruire !

Moi, j’ai appris beaucoup de choses par rapport à ça. Avant, j’ai fait beaucoup d’erreurs. J’ai reconnu beaucoup de gens rapidement au ministère, parce que moi j’apprenais aussi, alors que leur âme n’était pas travaillée correctement. Donc il y en a qui sont tombés dans la cupidité, d’autres dans l’orgueil. Et je sais que même là, beaucoup, j’observe un peu, Dieu me donne l’avantage de pouvoir observer les choses… beaucoup de gens par rapport au comportement qu’ils ont, ont encore des problèmes au niveau de l’âme. Pleins de problèmes au niveau de l’âme par rapport à d’autres. On peut percevoir facilement l’orgueil qui peut facilement rentrer. Donc, il faut des cadres pour ne pas justement que ça pète. Je le vois facilement.

Je peux vous assurer que si l’âme n’est pas travaillée, et que vous avez la gestion d’un jardin, dans lequel il y a toutes sortes d’arbres, le manguier, l’oranger, l’avocatier… vous allez devenir tellement orgueilleux que vous allez vous servir de tous ces arbres pour faire n’importe quoi. Pour vendre les fruits, pour vous enrichir, pour vous empiffrer… mais là c’est fini ! Vous allez tout casser, tout renverser. Parce que dans ce jardin vous allez trouver aussi le serpent ancien qui est là. Vous allez trouver l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Chacun de nous reçoit de la part du Seigneur la gestion d’un jardin. Ça peut être ta femme, ton mari, tes enfants, un ministère. C’est un jardin ! Il n’y a rien de nouveau sur la terre ! Donc vous devez comprendre que quand on lit la Genèse, on voit que la Genèse on la vit tous les jours. Mais il faut simplement avoir l’illumination pour comprendre qu’il n’y a rien de nouveau. Maintenant, imaginez si votre âme n’est pas travaillée, et que vous vous mariez et que votre âme n’est pas travaillée et bien vous allez casser votre mari. Vous allez devenir, si vous êtes une femme, tellement Jézabel que vous allez l’écraser. Vous allez être tellement calme que vous n’allez pas gérer votre couple correctement, prendre soin de votre femme, des enfants parce que l’âme n’est pas travaillée. Imaginez si l’âme n’est pas suffisamment guérie. L’âme a été créée pour recevoir de belles paroles. Imaginez un homme marié qui va recevoir de belles paroles (d’une) femme et s’il ne fait pas attention, il va tomber amoureux de cette femme bien qu’étant marié. Et c’est comme ça que beaucoup de pasteurs, beaucoup de chrétiens tombent dans l’adultère, même les païens. La femme, par exemple, la Parole dit que c’est un sexe faible, un vase fragile. Elle a été créée pour recevoir de belles paroles aussi, plus que l’homme. C’est pour cela que le serpent a parlé plus à Eve qu’à Adam alors qu’Adam était à côté. Donc imaginez maintenant, une femme qui reçoit de belles paroles de la part d’un homme. L’homme qui comprend ces choses-là peut facilement séduire une femme, en commençant par lui donner de belles paroles une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois… et ça y est, c’est fini, la femme est complètement séduite ! L’âme !
Mais une personne dont l’âme est guérie, dont l’âme est en relation avec le cœur du Père, peu importent les propos des gens, elle tiendra parce qu’elle trouve sa source en Dieu, le Père.

Je crois que Dieu va beaucoup nous parler.

J’insiste sur le jardin. On veut gérer l’œuvre de Dieu, on veut s’occuper des frères et sœurs, on veut s’occuper d’un ministère, veillons sur notre âme ! La Bible dit « veille sur ton cœur… » car l’âme c’est le cœur « … plus que tout autre chose car de lui viennent les sources de la vie ». Marc 7 nous dit que c’est du cœur de l’Homme, de l’âme, que viennent les adultères, les impudicités, les cupidités et toutes ces choses-là. C’est au niveau de l’âme. L’âme c’est le siège des émotions.

Donc, je disais que vous avez le Parvis, le Lieu Saint, le Lieu Très Saint. Le Parvis c’est le corps, le Lieu Saint c’est l’âme, le Lieu Très Saint c’est l’esprit. Là il y a l’arche, la gloire de Dieu, l’Esprit de Dieu, Yehoshua, la gloire de Dieu. Ça c’est les trois parties de l’Homme. Le corps là, tout le monde avait accès au parvis. Le Parvis donnait sur le monde, c’est le corps physique. Ensuite, vous avez l’âme dans le Lieu Saint. Dans le Lieu Saint, il y avait l’autel des parfums. C’est notre âme que nous devons répandre. Le Seigneur dit « Répandez vos cœurs, vos âmes, devant le Seigneur ». C’est l’autel des parfums. Le cœur c’est l’autel, l’âme. Vous avez la table des pains de propositions. L’âme doit manger la Parole pour être transformée selon Jacques. Puis, vous avez le chandelier, la lumière qui doit éclairer nos âmes, illuminer nos cœurs, qui illumine les yeux de votre cœur. Le chandelier. Le Lieu Saint c’est vraiment l’âme avec les ustensiles qui étaient dedans, ces ustensiles ont un rapport avec l’âme.

Ephésiens 1 : 18 et qu'il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints.

Les yeux de votre cœur. Donc c’est le chandelier qui éclaire de face, qui peut nous éclairer, c’est Christ la lumière et il éclaire nos yeux, donc notre âme.

Vous avez vu comment l’âme et l’esprit sont protégés par le parvis ?

1 Thessaloniciens 5 : 23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ!

L’âme doit être conservée dans la pureté, l’âme, l’esprit également mais, ce soir, c’est l’âme. L’âme, psuche en grec, qui donne en français souffle ou encore vie, la vie. Donc l’âme, signifie vie.

Lévitique 17 : 11 à 16 Car la vie de la chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes, car c'est par la vie que le sang fait l'expiation. C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël: Personne d'entre vous ne mangera du sang, et l'étranger qui séjourne au milieu de vous ne mangera pas du sang. Si quelqu'un des enfants d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux prend à la chasse un animal ou un oiseau qui se mange, il en versera le sang et le couvrira de poussière. Car la vie de toute chair, c'est son sang, qui est en elle. C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël: Vous ne mangerez le sang d'aucune chair; car la vie de toute chair, c'est son sang: quiconque en mangera sera retranché. Toute personne, indigène ou étrangère, qui mangera d'une bête morte ou déchirée, lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau, et sera impure jusqu'au soir; puis elle sera pure.
Si elle ne lave pas ses vêtements, et ne lave pas son corps, elle portera la peine de sa faute.

La Bible dit dans Lévitique que la vie d’un Homme c’est son sang. Dans d’autres versions il est dit que l’âme de tout Homme c’est son sang. Donc l’âme c’est le sang et le sang c’est la vie. Il ne faut pas voir seulement le sang physique, il y a aussi le sang spirituel. C’est la vie tout simplement. Avec l’esprit nous pouvons être conscients des réalités spirituelles, aussi bien le monde des anges, du Seigneur, de Dieu lui-même, que le monde satanique, les démons, Satan. Mais avec l’âme nous pouvons être en relation avec le monde qui nous entoure, le monde matériel, le monde physique. Imaginez maintenant si votre âme n’est pas guérie, imaginez les troubles que vous allez causer autour de vous à chaque fois. Imaginez un peu ! C’est là que Satan met le doigt, c’est au niveau de l’âme justement.

Regardez Actes 17 : 26 Il a fait que tous les Hommes, sortis d'un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure.

« Il a fait que tous les Hommes sortis d’un seul sang » littéralement âme.

Donc imaginez maintenant que nous avons été contaminés par le sang pollué d’Adam et Eve. Donc quand on parle du sang ici, l’âme, voyez aussi en même temps le sperme. Dedans, vous avez les spermatozoïdes, vous avez l’ADN. Nous avons l’ADN de nos mères et de nos pères. Imaginez un peu, mes amis, l’héritage spirituel qu’il y a derrière. D’abord, les Hommes, comme vous le savez, ont hérité du péché d’Adam et Eve donc la mort ! Comme vous le savez, les bébés naissent innocents mais pécheurs. Ils naissent pécheurs bien qu’étant innocents. Ils sont pécheurs parce qu’ils ont l’héritage adamique. C’est pour cela que Dieu, pour nous sauver, il s’est passé carrément de cet héritage (…) parce que le sang de tous les Hommes était contaminé, il fallait un autre sang. Alors imaginez que notre père, Adam, nous a transmis, nous a légué la mort, la malédiction… Et c’est pour cela que les gens naissent avec des malformations physiques, cardiaques… on ne comprend pas. Qu’est-ce qu’ils ont fait, ces enfants, pour naître comme ça? Parce qu’à la base Adam a péché. Vous voyez ? C’est terrible cet héritage !

Romains 5 : 12 C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les Hommes, parce que tous ont péché.

L’universalité du péché a été rendue possible par la désobéissance d’Adam et Eve. Donc imaginez, Adam et Eve désobéissent au Seigneur et toutes les personnes qui étaient sous leur autorité, la création notamment, tout ça a été affecté. C’est terrible ! Et tous les descendants d’Adam et Eve ont hérité de leur péché.

Et l’apôtre Paul nous dit dans Romains 5 : 14 Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir.

« Tous ont péché… » comme la Parole le dit, « …et sont privés de la gloire de Dieu » Romains 3 : 23.

Premier héritage, Adam. Deuxième héritage par rapport à l’âme, c’est l’héritage de notre famille. On ne peut pas parler de l’âme, toucher l’âme sans parler de l’héritage familial ou des héritages familiaux.

1 Pierre 1 : 18 sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères.

Donc là, heureusement, dans le grec Pierre parle au passé. Il parle aux chrétiens qui ont été rachetés de cet héritage, libérés de cet héritage. Mais, malheureusement, beaucoup de chrétiens sont encore dans cet héritage parce qu’ils n’ont pas véritablement expérimenté la conversion ou d’autres encore ne laissent pas Dieu travailler leur cœur.

La vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos parents.

Donc ça veut dire quoi ? Vous devez savoir que derrière chaque nation il y a des entités spirituelles. Il y a des péchés qui sont spécifiques à des pays, à des villes, à des familles. Par exemple, en Afrique, au Congo il y a à peu près 460 ethnies en RDC. 460 ethnies ! Alors vous prenez l’ethnie des lubas c’est une ethnie où il y a beaucoup d’intellectuels, ils font beaucoup d’études donc du coup ils sont pour la plupart très orgueilleux. Vous voyez ? Et très souvent ils ont tendance à faire des coups d’état, des putschs aussi bien dans la politique que dans les églises. Et la tribu des kongos, c’est une tribu où il y a beaucoup d’économes. En fait, ils sont pingres. Un kongo peut avoir des millions en euros, en dollars et dormir dans une bicoque, par terre, tout ça parce qu’il faut qu’il économise. Donc très souvent quand un kongo meurt on va trouver dans sa maison beaucoup, beaucoup d’argent caché par ci par là. Ils sont très avares. (…) Je connais beaucoup de lubas, beaucoup de kongos qui ne sont pas délivrés de ces choses. Et je vous assure, je parle en connaissance de cause. Imaginez, vous avez chez les Camerounais une tribu qu’on appelle les bamilékés, c’est une tribu de commerçants où il y a beaucoup, beaucoup d’orgueil. Imaginez ces personnes qui viennent à Christ, si leurs âmes ne sont pas délivrées, ces personnes vont continuer dans ces héritages familiaux et vont se servir de la Bible pour devenir des commerçants. Vous avez chez les ivoiriens la tribu des bétés, ce sont des guerriers. Il y a beaucoup de violence chez eux. Donc ces personnes quand elles viennent au Seigneur si elles ne sont pas délivrées au niveau de l’âme… les démons on les chasse mais la délivrance de l’âme c’est le caractère, donc ce n’est pas toujours facile car il faut du temps. (…) Elles ont souvent, les bétés, un caractère acariâtre, très irascible, très impulsif donc facilement ils peuvent réagir ; même les lubas ; violemment, verbalement et jusqu’à en venir aux mains. Si l’âme n’est pas travaillée, c’est terrible ! Vous avez chez les européens, par exemple, en France, vous allez trouver que c’est très significatif ; je pense que beaucoup de jeunes ne le savent pas ; vous allez dans les mairies vous allez voir le buste de Marianne. Ça veut dire tout simplement que c’est la femme qui gère, c’est une entité féminine qui gère la France. Déjà l’Europe à la base, Europa c’est la fille d’un dieu. C’est la femme. Donc une femme européenne qui est appelée au ministère, si elle n’est pas délivrée au niveau de l’âme, aura tendance à imposer sa loi, à gérer, à commander. D’où le mouvement des féministes, la libération de la femme, l’avortement, l’IVG… « C’est mon corps, je fais ce que je veux ! ». C’est terrible !

Et c’est très important ce que je vous dis. L’âme, il faut qu’on veille, parce qu’elle peut nous entraîner en enfer. Au niveau de l’esprit, ok, on est régénéré. L’esprit reçoit les dons de l’Esprit. Mais ce n’est pas parce que tu prophétise, que tu as des visions, que ton âme est travaillée. Ce sont des faveurs imméritées. C’est pour cela que pour mieux travailler dans l’œuvre de Dieu il faut connaître ses faiblesses, les faiblesses de sa tribu, les faiblesses de son pays, les faiblesses de ta chair, de ton âme, les choses dans lesquelles tu peux tomber facilement, pour prendre des mesures adéquates.

Est-ce que ça vous intéresse ?

Donc il y a l’héritage adamique, l’héritage tribal, l’héritage familial. Donc imaginez un peu, Adam nous a légué un héritage, notre cœur a été contaminé à cause de lui. Deuxièmement, il y a nos tribus, c’est-à-dire notre pays. Le fondateur de la France, comment s’appelait-il ? Quelle a été sa vie ? Le fondateur de ta tribu familiale ? Vous voyez en France, nous avons, par exemple, les Bretons, vous allez voir les Bretons, ils ont un comportement. Vous allez voir les Alsaciens… Derrière chaque région il y a des choses, il y a des entités. Donc les gens de cette région, de chaque région ont une mentalité, une culture, une manière de penser, de voir les choses. Et cette culture dans laquelle ils se trouvent va façonner leur âme, leur cœur. Et Dieu va devoir travailler ça. Par exemple, en Europe, vous allez voir aussi le raisonnement, cet héritage qui est lourd. Donc du coup quand on arrive dans la vie chrétienne, Dieu va devoir travailler tout ça et ce n’est pas toujours évident de laisser le Seigneur faire ce travail.

C’est toujours l’âme parce que l’âme c’est le sang, le sang c’est la vie. Donc c’est la vie dans laquelle tu vis, tu es, c’est ton environnement. Quand on parle de l’âme, la vie, c’est la culture, les coutumes, les traditions, l’éducation... C’est ça la vie. La vie, c’est quoi ? La vie c’est l’être et le mouvement. La vie c’est un ensemble de codes auxquels nous sommes soumis, de règles auxquelles nous sommes soumis. Et c’est ça la vie. Ce n’est pas seulement le fait de respirer, de parler mais c’est un ensemble de choses. À quelle heure nous mangeons ? Comment les gens s’habillent ? La culture… Vous allez voir, par exemple, en Europe, les gens ont cette culture de s’habiller légèrement parfois. Ce n’est pas un problème de se trouver pratiquement nu à la piscine. C’est la vie qu’on trouve en Europe. Donc quand on arrive dans le Seigneur, maintenant, on apprend que le corps de la femme ne lui appartient pas mais il appartient à son mari et inversement. Maintenant, allez dire à ces hommes, ces chrétiens qu’ils ne peuvent pas se dénuder, aller à la piscine pour se mettre en maillot de bain devant tout le monde pour que tout le monde voie leurs corps. Mais c’est tout un débat ! Pourquoi ? C’est l’âme qui est formatée comme ça. Et quand tu amènes la vérité il y a beaucoup de raisonnements. Allez dire à un Africain qui est né dans une culture où la notion de temps n’existe pas, la ponctualité n’existe pas, allez lui dire qu’il faut qu’il soit à l’heure quand il a un rendez-vous. Même s’il est pasteur, vous allez voir qu’il va vous dire « J’arrive à midi » mais attendez-vous à le voir à quatorze heures ! Vous voyez ? Dans une culture où il n’y a pas l’organisation. C’est ça que nous sommes, c’est ça notre vie. L’âme c’est nous !

Maintenant, l’Évangile doit changer tout ça pour nous amener dans une autre culture, nous inculquer une autre culture. C’est là que ça coince. On est tellement cassés. L’âme est tellement blessée, brisée, cassée. On ne veut pas laisser Dieu travailler nos cœurs, nos âmes. C’est pour cela que vous avez des chrétiens qui sont dans les églises depuis trente ans, ils sont toujours inchangés, ils sont toujours là en train de se blesser facilement, au moindre bobo, ils pleurent. Ils ne sont pas guéris. Il y a un problème !

Maintenant, pour parer à ce problème par rapport à l’âme, Satan a proposé quoi ? La psychanalyse avec Freud, cet allemand. La psychologie, la psychiatrie. Vous voyez ? C’est pour soigner l’âme. Toutes ces sciences sont complètement bidon, complètement démoniaques. Les gens viennent pour papoter, au lieu de parler au Créateur, ils vont venir nous transformer en des dieux. C’est ça la psychiatrie, la psychanalyse. L’Homme devient (un) dieu, à qui on va exposer ses problèmes. Ce n’est pas moi, je ne suis pas ton dieu, va exposer ton problème à ton Créateur car c’est lui qui peut sauver ton âme.

« À moi, on ne me parle pas comme ça, je ne suis pas n’importe qui ! ». Là, c’est l’âme ! « Moi je ne me mettrais jamais avec un noir. Jamais avec une blanche. Jamais avec un Congolais ». Ça c’est l’âme qui parle. L’âme c’est la volonté, ça c’est ta volonté. Dix ans de conversion mais ta volonté est toujours là, présente. « Moi, je suis fatigué, j’en peux plus, je n’arrive plus à prier, j’ai beaucoup de pressions… ». C’est l’âme qui parle. « Dieu, je ne te comprends plus, je souffre à cause de toi ». Ça c’est l’âme. Je crois qu’il y a besoin d’une bonne restauration. « Ah ! Non, moi je suis pasteur, c’est fini pour moi, je suis délivré ». Non, mon coco ! Qui t’as dit ça ? Nous sommes tous concernés.

Quand l’âme est comme ça, quand l’âme est blessée, l’esprit veut aller de l’avant mais l’âme dit non ! L’esprit à des désirs contraires à ceux de la chair, mais la chair ici ce n’est pas la chair physique, c’est l’âme. C’est un terme que Paul utilise pour parler de l’âme. La vie charnelle, c’est l’âme ! Car les désirs de la chair sont évidents, ce sont les débauches, les impuretés, les sectes, les rivalités… Ça ce sont les désirs, les œuvres de la chair. Eh bien, ce n’est pas la chair physique, c’est l’âme ! Marc 7 nous dit que toutes ces œuvres-là viennent du cœur, donc c’est l’âme. Parce que le corps physique ne fait que suivre, c’est une enveloppe. Il n’a pas son mot à dire ! Quand tu te dis par exemple « Aujourd’hui, je m’habille en rouge ». Ça ce n’est pas le corps qui a décidé, c’est l’âme qui commande, c’est ta volonté. Tu te dis « Aujourd’hui, je vais mettre un produit pour éclaircir ma peau ou pour bronzer ». La chair ne fait que suivre, c’est une enveloppe, ça ce n’est pas toi véritablement. C’est ton âme et ton esprit. Ton corps physique ne fait qu’exécuter, suivre. C’est tout !

Qui a besoin de changer au niveau de l’âme ?

Alors on veut changer son cœur. On peut se dire « Cette fois-ci je ne vais plus parler comme ça, je ne veux plus me comporter comme ça ». Mais tu te rends compte que le lendemain, rebelote, ça recommence. Tu ne peux pas te changer. Et parfois tu as honte, tu te caches ! « Seigneur, pardonne-moi ». Tu pleures ! Surtout dans les couples là, les âmes sont beaucoup secouées. Le fer aiguise le fer ! « Pourquoi tu n’as pas fait ça ??? Même tes vêtements, tu les mets partout comme ça, par terre ! Ce n’est pas normal ! ». Je parle forcement à quelqu’un ! « Tes chaussettes, il faut que tu les ranges ! Tu manges et tu ne fais pas la vaisselle ! Ce n’est pas normal ! », « Tu dépenses n’importe comment l’argent. À la fin du mois, il n’y a plus rien ! », « Tu veux envoyer de l’argent à tes parents ? Faut m’en parler ! »… L’âme, c’est le feu ! « Il faut que tu mettes de l’ordre avec ta mère, avec ton père », « C’est chez moi ici !!! »… L’âme ! Quand l’âme sort de ses gonds ! On a beaucoup de choses à changer ! On veut se donner l’impression d’être de grands esprits…

Jésus sauve nous !

Jacques 1 : 19 à 21 Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout Homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère; car la colère de l'Homme n'accomplit pas la justice de Dieu. C'est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été planté en vous, et qui peut sauver vos âmes.

Donc l’âme c’est :
-        La vie. Donc la vie matérielle. Toutes ces choses qui concernent la vie.
-        Les sentiments. Bien sûr, il y a toutes sortes de sentiments : la colère, la haine…

Et Jacques, ici nous dit que « Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout Homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ». Et on a du mal à se maîtriser. Nous avons du mal à nous maîtriser parfois.

Moi, j’avais beaucoup de problèmes par rapport à l’âme, je pouvais m’emporter facilement. Mes gars me connaissaient ! Facilement ! Je démarrais au quart de tour. Impulsif ! Et il fallait que le Seigneur travaille.

Nous avons deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter doublement avant de parler. On écoute un son de cloche, il faut écouter aussi l’autre pour pouvoir juger. Mais nous on écoute et ça part. Et quand on écoute l’autre son de cloche, on a envie de se cacher maintenant. On se fait petit !

Pasteur ou pas, prédicateur ou pas, tu crois que tu es arrivé là ? Soyons humbles mes frères ! Nous avons deux jambes mais il faut suivre un seul chemin. La jambe gauche veut aller à gauche, à droite « Non, non il faut qu’il y ait l’équilibre ». Bah oui frères ! Il n’y a pas de hasard ! Dieu fait bien les choses mes amis ! Regardez les chiens, ils ont quatre pattes mais ils suivent un seul chemin bien comme il faut. Maintenant si chaque patte demande à aller dans sa direction… Division ! Quatre morceaux ! Eh bien, c’est comme ça que nous sommes frères ! C’est l’âme ! C’est que par la grâce ! Il faut qu’on soit humbles. On veut croire que c’est parce qu’on a plusieurs assemblées qu’on est arrivé. C’est pour cela que Paul dit « que celui qui est debout prenne garde à ne pas tomber ». Parce que si ton âme n’est pas soignée là…

« Car la colère de l'Homme n'accomplit pas la justice de Dieu ».

« Moi, je suis un prédicateur, je suis un ancien, je suis un pasteur, il faut… ». Frères, regarde-moi l’âme qui parle comme ça ! Ce n’est plus l’esprit. L’esprit est étouffé, écrasé et c’est l’âme qui a pris du volume. « Moi, dans le monde on ne me parlait pas comme ça ». Mais tu n’es plus dans le monde, mon ami ! Ce n’est pas la cité l’œuvre de Dieu. C’est fini ! Étienne, on le lapide, il prie. Le Seigneur, on le met sur la croix, il bénit. Frères, c’est terrible !

L’âme !

Je vais vous dire un secret. L’âme, c’est le caractère. La plupart des ministères échouent à cause du caractère. Vous avez l’appel, vous avez la vision, vous avez l’onction, vous avez les moyens financiers, les ressources financières et matérielles que le Seigneur vous donne. Et ensuite quand le Seigneur t’appelle, te donne une vision, il te oint, il te donne un message. Par la suite, il y a le caractère. Il doit changer ton caractère, travailler notre âme. Beaucoup de gens échouent !

Vous avez vu Samson ? Samson avait un grand appel, une grande autorité, une grande vision mais il avait un problème au niveau de l’âme, au niveau du caractère, il aimait trop les femmes ! Guéhazi avait un grand appel, il devait hériter de l’onction d’Elisée mais il avait un problème au niveau de l’âme, au niveau du caractère, il était cupide. Moïse avait un grand appel, une grande vision qu’il avait reçue de la part du Seigneur mais il avait un grand problème, il était coléreux et il n’est pas entré à Canaan. Il a frappé à deux reprises le rocher à cause de la pression du peuple. Faites attention quand vous êtes sous la pression, quand vous servez le Seigneur et vous êtes sous la pression. Faites attention aux paroles qui sortent de votre bouche. « Oh ! J’arrête le ministère ». « Ah ! Je vais remettre les clés à Shora ». Vous ne vous rendez même pas compte. Un homme qui a reçu l’onction, qui dirige les âmes, qui est soumis à Dieu ne peut plus s’exprimer n’importe comment parce que par tes paroles tu seras jugé et par tes paroles tu seras justifié. Dieu peut te tuer ! Tes paroles te condamnent. Il arrête ton ministère, il te disqualifie, c’est fini ! Ce n’est pas notre copain. Ah ! Non ! Attention ! La crainte doit être dans nos cœurs.

C'est pourquoi, rejetant toute souillure et tout débordement de méchanceté…

Vous voyez ? Toujours l’âme ! Souillure, débordement de méchanceté. Vous voyez ? Les sentiments.

…recevez avec douceur la parole qui a été planté en vous, et qui peut sauver vos âmes.

Pourtant au chapitre 1er verset 2 Jacques dit « Mes frères » donc il parle à ses frères, il parle aux croyants. Jacques 1 : 1 Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ, aux douze tribus qui sont dans la dispersion, salut! Il parlait aux croyants. Mais il leur dit « Recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous et qui peut sauver vos âmes ». Ça veut dire que leurs âmes n’étaient pas totalement délivrées. Sauver c’est délivrer.

L’héritage ! Le caractère que tu as, ça vient de qui ? Ton père ? Ta mère ? Regardez bien. Ça veut dire que si ton père était polygame, tu risques d’être polygame si tu ne fais pas attention. Ta chair à cette semence-là. Si ton père était coléreux, tu risques d’avoir cet héritage. Si ta mère était coléreuse, tu peux avoir cet héritage au niveau de l’âme. De même que nous avons en nous l’ADN de nos parents sur le plan génétique et bien nous avons également l’ADN spirituel, des traits de caractère spirituel de nos parents. Maintenant, les démons sont chassés, c’est clair ! Mais ces traits de caractère, Dieu va devoir les changer et il faut le laisser travailler. Et ça fait mal parce que c’est l’âme, c’est notre vie qui est touchée. Et c’est pour ça que Dieu dit « Donne-moi ta vie. Donne-moi ta vie, donne-moi ton âme. Cette partie sensible de ta personne ».

Une personne à qui on a toujours dit « Tu es mauvaise, tu es méchante, tu n’es pas belle… » toute sa vie. Cette personne a grandi avec ce rejet. Eh bien, si elle se convertit, elle est délivrée des démons mais souvent cette personne a besoin de recevoir l’enseignement de la Parole. D’où la nécessité d’être enseigné par les gens oints par Dieu aussi comme la Parole le dit dans Ephésiens 4 : 11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ.

Katartismos en grec, c’est-à-dire réparer les dégâts causés dans les cœurs des chrétiens par le péché. Les gens se convertissent, ils sont sauvés mais leurs cœurs, leurs âmes sont blessées encore, ont des dégâts terribles. Des gens qui se convertissent à l’âge de vingt ans par exemple, les vingt premières années de leur vie, ces personnes ont été brisées. Il y a eu des déceptions amoureuses pour certaines, des déceptions au niveau de la famille. Et ces personnes viennent au Seigneur avec des blessures. Et le but des cinq ministères qui ont été établis c’est d’apporter des enseignements dont l’objectif est de guérir ces âmes. Katartismos vient du verbe katartiso que l’on retrouve dans Matthieu 4 : 21. Jacques et Jean, ils réparaient leurs filets. C’est réparer, corriger, redresser avec la Parole. (…)

Vous allez voir la plupart des jeunes qu’on a connus ici qui étaient issus des cités, regardez comment beaucoup ont fini. Parce que l’âme était blessée. Leurs âmes ne reconnaissaient pas l’autorité de Dieu, l’autorité des parents. Ces personnes étaient blessées et donc du coup ça se comporte n’importe comment. Ça vient au Seigneur, ça manifeste l’onction mais ça finit parce que l’âme n’est pas guérie. Tôt ou tard l’ennemi finit par les rattraper. L’âme !

Maintenant, une personne comme ça, qui a été blessée, une personne à qui on a toujours dit « Tu n’es pas belle », « Tu n’es pas beau » « Tu n’es pas ceci, tu n’es pas cela… » cette personne a grandi dans cette atmosphère, a vécu le rejet, imaginez cette personne si elle n’est pas guérie au niveau de l’âme et qu’on lui confie une responsabilité, une charge au niveau de l’œuvre. Cette personne peut s’en servir pour se venger sans qu’elle ne s’en aperçoive. Elle peut s’en servir pour se venger, pour se prévaloir, pour dominer, pour écraser les autres. C’est pour cela qu’il faut beaucoup de prudence, beaucoup de sagesse. Comme la Parole le dit nous devons nous soumettre les uns aux autres sinon on fait n’importe quoi. Un homme qui a toujours eu des problèmes avec les femmes, qui dans le monde n’était pas du tout capable d’aller avec des femmes ou qui était timide, cette personne si elle se convertit, si elle commence à manifester l’onction au niveau de l’esprit humain, de son esprit parce que Dieu lui en fait la grâce, imaginez maintenant si elle commence une œuvre et que de belles femmes commencent à venir et qu’elles commencent à se confier à lui. Imaginez un peu ! Eh bien, il peut se dire « Waouh quel pouvoir ! Je fais ça, les sœurs obéissent. J’appelle et puis elles viennent. Elles viennent me voir pour des conseils ». Eh bien, cet homme va commencer à les manipuler et à coucher avec. Et c’est le cas de beaucoup de pasteurs. Comme cet homme qui avait une église de cinq cent personnes et qui a été avec plusieurs sœurs dont les vies ont été brisées. Pourquoi ? Parce qu’à la base, quand vous regardez bien, c’est qu’il y avait un rejet quelque part. Peut-être un rejet de la part de sa mère, de son père ou une blessure sentimentale d’une femme dans le monde. Du coup cet homme n’a pas pardonné. Et s’il vient dans le Seigneur et qu’il commence à diriger les femmes, il va s’en servir. Si c’est une femme qui a été blessée par un homme, si elle a une charge dans l’œuvre de Dieu, une responsabilité, elle peut se servir de cette fonction pour mater les hommes. Regardez dans le monde, la plupart des femmes dans la police comment elles peuvent être plus dangereuses et méchantes que les hommes parce qu’elles compensent le manque d’autorité dans le monde en utilisant les fonctions dans lesquelles elles sont. Vaut mieux avoir à faire à un homme juge qu’à une femme juge ! Donc le monde même nous enseigne. En général, je ne dis pas que les femmes juges sont toutes comme ça. Comprenez un peu mon langage. Donc vous voyez, c’est le caractère. C’est pour cela qu’il faut du temps.

Les fruits du Saint Esprit de Galates 5 ce n’est pas au niveau de l’esprit humain, c’est au niveau de l’âme. Parce que je vous ai dit que l’âme c’est les sentiments. Donc nous avons la haine, le contraire de la haine c’est l’amour. Ce sont des sentiments. L’amour c’est d’abord Dieu lui-même mais l’amour c’est aussi un sentiment. Vous avez, par exemple, une autre œuvre de la chair, la peur et vous voyez la paix. Donc vous voyez que c’est au niveau de l’âme. Maintenant, plantez un arbre, est-ce que vous allez tout de suite en voir les fruits ? Non ! Eh bien, une personne qui se convertit peut manifester certains fruits tout de suite mais elle doit grandir dedans. Vous comprenez ? Donc il faut du temps. Au fur et à mesure que la personne va recevoir la Parole, son âme sera délivrée, guérie et elle va manifester des fruits. Et c’est pour cela qu’il faut beaucoup d’humilité.

Paul disait qu’on ne pouvait pas confier la gestion, le diaconat, l’anciennat aux nouveaux convertis. Alors chez nous on a fait les choses tellement vite dans le passé qu’on a commis des erreurs pour pouvoir reconnaître les gens rapidement et on a vu les conséquences. On s’est basé plus sur leurs dons, sur leurs visions, leur éloquence mais on n’a pas fait attention au niveau de l’âme parce qu’on n’était pas bien préparés, bien enseignés. Enfin on était enseignés mais il n’y avait pas encore la maturité. Mais avec le temps on a observé un peu les conséquences des comportements des uns et des autres et on a compris une chose, c’est que l’âme, il faut du temps pour l’éprouver, pour la former, pour qu’elle porte des fruits. C’est pour cela vous qui êtes en mission, vous qui commencez à prêcher ici et là, ne croyez pas parce que les gens tombent sous l’onction quand vous prêchez, qu’il y a des miracles que forcement vous êtes arrivés. Non ! Non frères ! Moi je regarde. C’est pour cela parfois les gens me disent « Mais comment tu te caches comme ça ? ». Parce que j’ai vu des gens que j’ai formé qui ne voulaient même plus écouter les conseils que je leur donnais. Il y en a qui le prenaient mal alors je me suis retiré. J’ai dit « Ok ! Moi, je prêche, maintenant débrouillez-vous parce que je ne veux plus de problèmes ». Parce que je vois l’orgueil. Les gens ils pensent qu’ils sont arrivés parce qu’ils sont partis en mission à gauche à droite, parce que les gens les appellent, les acclament... Alors ils se disent « ça y est, on est arrivés ! ». Ils ne se rendent même pas compte qu’ils ne sont pas arrivés, qu’ils sont loin d’être arrivés, qu’ils sont loin d’avoir accompli quoi que ce soit. C’est l’âme qu’il faut changer. C’est l’âme ! On peut faire de grands miracles, les démons qui sont chassés… c’est bien tout ça là. Mais si l’âme n’est pas changée, le succès, tu ne vas pas rester dedans longtemps. Ça va te tuer parce que ce sont les belles paroles des Hommes, des Hommes que l’ennemi va t’envoyer pour qu’ils te donnent des belles paroles. « Ah ! Tu es un homme de Dieu, une femme de Dieu ». « Ah ! Non, nous sommes bénis, nous sommes guéris ». Tu pars en mission, les gens sont enseignés, tu commences à recevoir de belles paroles, des éloges. « Ah ! C’est bien nous avons été vraiment bénis ». Mais sans te rendre compte que ces paroles te tuent. Ça te gonfle et tu te crois incontournable, important, importante alors que tu es déjà mort. Tu es mort ! Parce que les paroles des Hommes c’est comme du levain, ça te gonfle, ça te fait lever comme une pâte ! Nous sommes des pâtes comme la Parole le dit. Paul le dit dans 1 Corinthiens 5. Et Satan sait que nous sommes de la pâte. On verra ça demain par rapport à la chair. Nous sommes de la pâte, donc du coup les belles paroles, les machins tout ça, les pensées… ça nous gonfle, ça nous gonfle, ça nous gonfle, ça nous gonfle... Et puis à un moment donné on rentre dans un mur et puis plus rien. Les mêmes personnes qui t’ont acclamé, une fois que tu es complètement par terre, bye-bye. Bah oui ! L’âme !

« Ah ! Non, je suis blessé ». « On m’a blessé ». L’âme !

Qui a besoin d’être guéri ? Frères, faisons attention !

Moi j’ai vu combien de fois l’ennemi a voulu me tuer au niveau de mon âme avec des belles paroles des Hommes. « Ah ! Quelle onction ! Ah quel message ! Ah vraiment ! ». Mais le Seigneur m’a fait grâce parce que je lui ai donné mon âme et je lui ai dit « Seigneur, si tu vois que ça va pas là, un an avant, tue-moi ». Donc on veille. Mais les belles paroles, ça ne vient pas de loin, ça vient des gens qui sont autour de toi, qui vont t’encenser, qui vont te glorifier, qui vont chanter pour toi, qui vont te faire des éloges, de belles paroles. Satan connaît notre âme. Il sait que l’âme humaine aime trop les belles paroles, que l’âme humaine n’aime pas la contradiction. Elle est frustrée quand on la soumet à une contradiction. Elle s’irrite, elle s’excite. Si ton âme n’est pas guérie, eh bien tu vas tomber tout le temps avec des femmes, avec des hommes. Tout le temps ! Vous savez combien de femmes sont venues me voir pour me séduire ? Bah oui ! Frères, il y en a beaucoup. Les gens qui viennent avec l’argent. Il y a en a beaucoup. Croyez-moi ! Plus vous commencez à aller en mission ici et là et à enseigner, même si vous n’êtes pas beau ou belle, les gens vont commencer à vous faire la cour de plusieurs manières. Et si votre âme n’est pas soignée, vous êtes cuits !

C’est pour cela que Dieu prend Paul, après l’avoir oint, mandaté, il le met en prison d’abord à Césarée. Pendant deux ans Paul était oublié. C’est pour travailler son âme. Ensuite il l’amène à Rome pour qu’il soit emprisonné. Le Seigneur l’amène là-bas à deux reprises pour qu’il soit emprisonné pour préserver son âme. Vous croyez que César était plus fort que Dieu ? Non, c’était dans son plan pour pouvoir préserver son serviteur. Pourquoi il permet autant de combats dans nos vies ? Que les gens fassent des vidéos contre nous ? C’est pour maintenir ton âme si elle est blessée. C’est fait exprès pour que tu sois toujours dans l’humilité. C’est une écharde ! « Je blesse et je guéris » Dieu dit. Sinon on va tous être tellement enflés, ça va péter dans tous les sens, ça va exploser.

Moi j’ai vu des églises où les gens commençaient à sortir les uns avec les autres, où des femmes de pasteurs commençaient à aller ensemble. Il y a deux femmes qui sont venues me voir pour me dire « Nous allons ensemble ». La femme d’un apôtre avec la femme d’un évangéliste. Vous voyez ce que ça donne dans une assemblée quand les âmes, quand les cœurs ne sont pas travaillés ? Comme Ésaü, il a vendu son droit d’aînesse à cause d’un mets ! L’âme ! Les émotions, les sentiments, l’amertume…

Comme la Parole le dit dans Hébreux 12 : 15 Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu'aucune racine d'amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés.

C’est exactement ça ! Quand il y a l’amertume, on va débiter des mensonges, on va dire des mensonges pour salir les gens, pour casser les gens. L’âme ! Une personne amère c’est une personne qui va débiter des mensonges, qui va débiter des paroles pour blesser, pour détruire, pour casser. L’âme ! C’est du poison, l’amertume.


LES LIENS D’AME

1 Samuel 18 : 1 David avait achevé de parler à Saül. Et dès lors l'âme de Jonathan fut attachée à l'âme de David, et Jonathan l'aima comme son âme.

L’âme de David était attachée à l’âme de Jonathan. Alors, ici le verbe attacher signifie aussi lier d’où les liens d’âme. Il faut veiller ! Les liens d’âme ça peut être tellement fort. Ah ! Oui, mes amis. L’âme de David était tellement attachée à Jonathan que le Seigneur a dû tuer Jonathan pour préserver David. C’est pour ça que Jonathan était mort parce que sinon David ne serait pas entré dans son appel.

Les liens d’âme ! Ça c’est quelque chose qui nous tue parce que l’âme a tendance à s’attacher facilement à d’autres âmes. Du coup on développe dans l’église, la camaraderie. On devient des camarades. La camaraderie n’est pas de Dieu ! Ce n’est pas la communion fraternelle. Ça c’est complètement charnel. On devient des potes, des camarades. Ça traîne partout à gauche à droite, ça critique les autres, ça rigole n’importe comment. On devient des camarades, des potes. Ce n’est pas ça la communion fraternelle. C’est carrément charnel, c’est purement charnel. On voit des gens qui sont constamment ensemble, tout le temps, partout, partout, partout, partout. Ils se disent chrétiens, ils se sont rencontrés dans l’église mais ils ne vont jamais côtoyer les autres, ils sont tout le temps en petit groupe, à gauche, à droite, partout. Eh bien, voilà ils sont camarades. Leurs âmes sont attachées. C’est purement charnel, émotionnel. C’est terrible ! Pourquoi ? Parce que l’âme a besoin de s’attacher à quelqu’un. Au lieu de s’attacher à Dieu, l’âme a tendance à s’attacher aux copains, aux copines, aux Hommes. Donc du coup une femme dont l’âme est attachée totalement à un homme, si l’homme rompt avec elle, la femme se suicide, peut se suicider et inversement. Vous comprenez ? L’âme c’est terrible. Elle est trop sensible. Eli, le sacrificateur était tellement attaché à ses enfants, par rapport à l’âme que quand ces derniers ont péché, lui, au lieu de les reprendre… Bah voilà les sentiments ! L’âme ! Les liens d’âme.

Tu es un homme, tu es marié… Je prends un exemple d’un couple l’homme et la femme, l’homme dirige une œuvre avec sa femme à côté. Maintenant, l’homme en question, le frère, le pasteur commence à trop exposer ses problèmes à une sœur. Leurs deux âmes vont s’attacher. Il va y avoir une telle addiction, une telle dépendance qu’ils ne vont plus se passer l’un de l’autre. Ils vont commencer à s’appeler, à s’encourager. Ça commence toujours comme ça, petit à petit. « Ah comment vas-tu ? ». « Ah ça va très bien ». « Sois fortifié ». On s’appelle tard, c’est des SMS… Et il y a un attachement. Et puis bon après ça vire à l’adultère du cœur. Et on commence à se dire « J’aurais bien voulu un homme comme toi » ou « une femme comme toi » dans son cœur d’abord. Et on est déjà tombé dans l’adultère quand c’est comme ça, au niveau du cœur et c’est cuit. Est-ce que ça vous parle ? Il faut veiller ! Quand on ne voit pas son frère, sa sœur on se sent mal, il faut absolument l’appeler. Si on ne l’appelle pas un jour ou deux jours… Mais pourtant on peut ne pas méditer la Parole, ne pas prier… ça va. Si tel est ton cas, ton âme a un problème.

Qui a besoin d’être délivré au niveau de l’âme ?

Quand le Seigneur a vu cet attachement, il a enlevé Jonathan. Bah oui !

Un prophète, Ezéchiel, son âme était tellement attachée à sa femme que le Seigneur lui dira « Fils de l’homme je t’enlève par une mort soudaine celle qui fait les délices de tes yeux ». Il prend sa femme et le Seigneur lui dit « Ne pleure pas ! ».

Quand mon père est décédé, le Seigneur m’a dit « Laisse les morts enterrer leur morts. Toi va annoncer ma Parole ». Quand ma mère est décédée, pareil. Le jour de l’enterrement, le jour de la mort, le jour où j’ai appris le décès, j’étais en Belgique pour faire un programme à Liège. Et le jour de l’enterrement, le Seigneur me dit « Va au Canada, faire l’œuvre ». Est-ce que tu aimes le Seigneur au point d’aller faire l’œuvre alors que ton père est décédé ou ta mère ? Ou est-ce que tu vas te mettre à accuser tout de suite le Seigneur en pleurant de toutes tes forces oubliant que tu es chrétien ? Ma mère est restée malade plus de vingt-deux ans. Elle pesait trente kg ! Je priais pour les autres, Dieu les guérissait. Quant à elle, le Seigneur me disait « Ce n’est pas ton affaire ». La semaine où elle est décédée, j’ai senti dans mon cœur, un mercredi, qu’il fallait que je l’appelle. Et je n’ai pas pu la voir tout simplement parce qu’elle était très, très mal. Et deux jours après, un vendredi, elle est décédée. Et c’est ce même vendredi que je devais aller à Liège pour un séminaire. Le Seigneur me dit « Vas-y ! ». Il y avait près de trois cent personnes qui m’attendaient là-bas. Et je suis allé faire l’œuvre.

On veut vivre la gloire de Dieu, on veut expérimenter la gloire de Dieu, on veut avoir des puissants ministères mais on ne veut pas laisser Dieu travailler nos cœurs, nos âmes. On le dit comme ça « Seigneur, je veux ». Mais là, quand il nous soumet à une épreuve où nous devons justement manifester cette soumission, on ne s’applique pas.

Le Seigneur dans le jardin de Gethsémané a été soumis à une épreuve rude, très, très dure. Et il dira « Mon âme est triste jusqu’à la mort ». Et il dira à son Père « Si c’est possible que cette coupe s’éloigne de moi. Mais toutefois non ma volonté mais ta volonté ».

Et c’est ça l’âme. Quand l’âme est travaillée, commence à être bien travaillée, elle se soumet. Elle est soumise à la Parole et là tu peux aller loin. Et le Seigneur va commencer à te faire confiance. Dieu aime tout le monde mais Dieu n’agrée pas tout le monde. Le Seigneur agrée les personnes dont l’âme est brisée, dont l’âme est soumise. Et il leur fait confiance parce qu’il sait qu’il peut leur envoyer de belles femmes, des hommes beaux, des hommes riches mais ils ne vont pas abuser d’eux. Et quand l’âme est en train d’être travaillée, elle a souvent tendance à se justifier. Quand il y a un problème, tout de suite la personne va vouloir se justifier. Et ça ne sert à rien, il faut laisser Dieu nous justifier. On a besoin d’être guéri au niveau de l’âme.

On va finir avec un passage dans Hébreux chapitre 4 : 12 Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.

Vous voyez ? C’est terrible. Parce qu’on peut dire au Seigneur « Vraiment Seigneur, ce soir je me suis rendu compte que j’ai des problèmes. Là je me rends compte que je suis coléreux, je suis irascible, j’ai un caractère irascible, je suis impulsif, j’ai des problèmes avec la convoitise. Seigneur, j’ai des problèmes avec l’orgueil, le raisonnement… Alors que faire ? Qu’est-ce que je dois faire ? Comment Seigneur veux-tu que je te serve ? Comment faire pour m’en sortir ? ». Eh bien, la solution nous est donnée ici. La parole de Dieu est vivante et également efficace. Elle est plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants. Elle pénètre jusqu’à partager l’âme et l’esprit. L’âme et l’esprit. C’est-à-dire quand on parle de l’âme ici c’est les sentiments. La volonté de l’Homme. Dieu te dit « Sépare-toi d’avec ce copain ». Et toi ton âme te dit « Je l’aime trop pour pouvoir m’en séparer. Mon âme est trop attachée à lui et donc je ne veux et je ne peux pas m’en séparer ». Eh bien, tu ne vas jamais servir le Seigneur comme ça. Quand le Seigneur a demandé à Abraham de se séparer d’avec Lot, son neveu, Abraham a obéi. Il n’a pas regardé à ce lien familial qu’il y avait entre lui et Lot. Il a obéi ! La Parole est sortie et elle a séparé, elle a brisé ce lien, ce lien charnel. Il y a des gens que nous devons abandonner, des copains que nous devons laisser, des comportements que nous devons abandonner, des attitudes que nous devons abandonner, des fréquentations que nous devons abandonner. Mais on ne veut pas le faire, il y en a qui ne veulent pas le faire parce qu’ils sont tellement attachés. Les sentiments ! Et on rentre dans une relation charnelle, qui ne t’avance à rien, qui ne produit pas la vie, qui ne t’encourage en rien. Les sentiments ! Moi je connais beaucoup de chrétiens qui ont du mal à obéir à la Parole. Leur esprit aime le Seigneur, mais au niveau de l’âme, ils ont du mal à suivre. Leur esprit humain cherche à suivre Dieu mais l’âme est comme un boulet. L’âme, les sentiments, la volonté c’est comme un boulet qui retient l’esprit humain. Quand le Seigneur m’a dit « Sépare toi d’avec telle ou telle personne ». Je n’ai pas réfléchi. Oui, ça fait des années que nous sommes ensemble, y en a c’est dix ans, douze ans. On a vécu de belles choses. Le Seigneur a dit « Maintenant, c’est fini ! C’est le temps de la séparation. Sépare-toi ! ». J’obéis ! Bah oui ! « Sépare-toi de telle chose ». « Ok, Seigneur ». Nous on est là « Mais tu sais c’est ma maman spirituelle. Ça fait des années que machin… ». Bah oui, ça fait des années mais à la fin le Seigneur dira « Tu as plus obéi à ton âme qu’à moi ». Il y aura beaucoup de surprises. Le Seigneur a dit dans 1 Samuel 15 : 23 La désobéissance est aussi coupable que la divination. C’est fort ! Attention, l’âme ne veut pas obéir au Seigneur. Il faut être obéissant.

Pourquoi la psychologie est entrée dans la chrétienté ? Pourquoi la psychiatrie est entrée dans la chrétienté ? C’est parce que beaucoup de chrétiens ne veulent pas amener leurs âmes aux pieds du Seigneur pour qu’elle soit travaillée par la Parole, par la croix. Alors on va commencer à vouloir consoler leurs âmes avec des paroles. L’âme a besoin d’être guérie par la Parole. On a remplacé la Parole de Dieu par la parole de l’Homme, le psychologue, le psychiatre. Donc du coup les chrétiens, dix ans après leur conversion, ils ont toujours besoin d’aller parler à un pasteur. Il y a un problème ! Un chrétien mature quand il voit un pasteur, si Dieu l’utilise, il va simplement l’encourager. Mais il ne va pas toujours aller le voir pour lui dire « Non, mais tu sais j’ai fait tel songe. Explique le moi ». « Mais tu sais j’ai tel problème. Prie pour moi ». Ce n’est pas ça. Si tu es toujours là en train de courir après un pasteur, je ne parle pas quand on a besoin de conseils par rapport à l’œuvre mais quand on a des bobos, on veut toujours aller voir un pasteur. Cette tendance toujours catholique pour aller voir un prêtre. C’est parce que au niveau de l’âme il y a encore besoin de la guérison. Que le nouveau converti soit comme ça, on peut comprendre, on les amène petit à petit au Seigneur. Mais des gens convertis depuis quatre ans, cinq ans, six ans... Il y a un problème. Si on doit s’occuper comme ça des âmes des chrétiens convertis depuis dix ans mais quand est-ce qu’on va s’occuper des païens ? Quand est-ce qu’on va s’occuper des nouveaux convertis ? Quand est-ce que ces chrétiens-là vont s’occuper des nouveaux convertis ? C’est comme un serpent qui se mange sa propre queue. Il mange sa queue ! Et c’est comme ça que nous sommes. Nous nous mangeons nous mêmes parce qu’on ne regarde pas vers Dieu, vers l’extérieur. « Ah ! Il faut que j’aille voir le pasteur aujourd’hui. Il faut que j’aille voir mon mentor. Il faut que j’aille voir mon père spirituel ». Je ne dis pas qu’on n’a pas besoin de conseils, comprenez mon langage. Mais, non, ce n’est pas possible ! Et parfois les gens viennent nous voir pour des bobos, pour des choses insignifiantes. Mais tu te dis parfois « Mais pourquoi il a tout fait pour me voir ? Pour ça !!! » Honnêtement, je dis « Mais attends mon ami il y a un problème là ». L’âme !

La séparation ! Il faut qu’il y ait des séparations. Il faut accepter cela. « Sors de ta patrie. Sort de ta famille… ». C’est dur cette parole qu’Abraham a reçue. On est attaché à nos pays, à nos patries. On est attaché aux Hommes. Regardez dans les églises où il y a les nations, comment on a tendance à s’accrocher. Quand un congolais voit un congolais qui arrive comme ça. Il dit « Ah ! Ça c’est mon frère ». Tout de suite il va le voir. « Ça va ? ». Voilà comment nous sommes charnels. L’âme ! Vous avez vu ça ? C’est naturel ! L’âme ! Parce qu’on regarde souvent selon l’Homme, on juge selon l’Homme. Séparation !

Si ton esprit humain est attaché à l’âme, l’attachement là, du coup la volonté va diriger ton esprit humain qui ne pourra plus se soumettre à l’Esprit de Dieu, ni à la Parole de Dieu. Il ne pourra plus recevoir de Dieu correctement les choses. En fait, l’Esprit donne des enseignements, des renseignements, des informations, des ordres à l’esprit humain et l’esprit humain donne ces informations à l’âme et l’âme suit et entraîne le corps physique. L’âme, la volonté est soumise à l’esprit humain. L’esprit humain est soumis à Dieu. Mais si l’âme, c’est elle qui gère l’esprit humain donc du coup même si l’esprit humain, Dieu lui dit « Prie ». L’âme dira « Ne prie pas ». Donc du coup il y a ce conflit de Galates 5 : 16 qui entre en jeu. La chair à des désirs contraires à ceux de l’esprit. Et c’est pourquoi la Parole vient maintenant telle une épée et la sépare, elle sépare ces deux entités. Elle sépare également jointures et moelles. C’est terrible. ! Les jointures. Les liens d’âme. Tout ce qui te relie, te lie aux gens charnellement. Ça coupe ! Et elle juge les sentiments et les pensées du cœur. Les sentiments et les pensées. Les pensées c’est au niveau de l’âme toujours. L’âme est le champ de bataille. Vous devez le savoir. Bah oui ! Les attaques de l’ennemi, les attaques de Satan, des satanistes c’est au niveau de l’âme. C’est au niveau de l’âme. C’est le champ de bataille. Tu t’apprêtes à méditer la Parole, une pensée qui te vient comme ça « Va manger ». Tu t’apprêtes à prier, puis une pensée qui vient comme ça « Appelle Jacques ». « Allume la télé ». « Va voir ta boite mail ». L’âme ! Les pensées. L’âme est comme un récepteur, ça capte les pensées qui traînent à gauche à droite et ça t’affecte. L’âme capte les pensées, capte les paroles également, les paroles qui sortent. Les bonnes ou les mauvaises. Donc la Parole véritable juge les pensées de l’âme. C’est pour cela qu’il faut écouter la vérité. Il faut recevoir la vraie Parole pour être délivré complètement sinon il n’y a rien à faire.


Question 1 : En fait, ma question, si j’avais été patiente le Seigneur m’aurait répondu parce que ça concerne ce dont on a parlé. C’était par rapport à la communion des esprits dont on a parlé hier. Le Seigneur peut nous demander à un moment donné de nous séparer de quelqu’un parce que sa conduite, parce que cette relation ne porte pas les fruits de l’Esprit et le Seigneur nous commande de nous séparer. Maintenant la communion par l’esprit, ça se passe comment ? Est-ce qu’il y a encore une communion avec cette personne ?

Réponse : S’il y a le péché il n’y a plus la communion. Le péché brise la communion.

Question 1 : Même si on a le témoignage intérieur que cette personne est vraiment un enfant de Dieu mais qui, malheureusement, à cause des problèmes, peut-être de l’âme, n’avance pas avec le Seigneur et veut nous entrainer. Là le Seigneur nous sépare.

Réponse : Tout à fait ! Il n’y a plus de communion.

Question 2 : Moi, j’avais deux questions. Hier tu as parlé du fait que les démons ne pouvaient pas faire ce qu’ils voulaient parce que Dieu avait mis des limites qu’ils ne pouvaient pas franchir. Ma question était de savoir est ce qu’un chrétien qui est régénéré, en fait l’accès qu’il peut donner aux démons ça va être lié à sa sanctification finalement ?

Réponse : Tout à fait !

Question 2 : Et ma deuxième question, c’est par rapport aux relations. Comment faire la différence entre la relation de camaraderie et d’amitié entre frères et sœurs ?

Réponse : Eh bien, une relation basée sur la camaraderie est une relation purement charnelle parce qu’on ne va plus se dire la vérité. Comme Eli avec ses enfants.

Question 2 : Mais il a repris ses enfants mais ils n’ont pas écouté.

Réponse : Non, en fait, il ne les a pas bien repris sinon le Seigneur ne lui aurait pas dit « Tu ne m’as pas respecté, tu ne m’as pas considéré ».

Tu vois la relation charnelle qu’il y avait entre Barnabas et Jean-Marc ?

Question 2 : Oui qui a fait que Paul s’est séparé de Barnabas.

Réponse : Donc là Paul n’était pas dans les sentiments. Et si on n’est pas dans les sentiments, si on est dans les sentiments de Dieu comme le Seigneur le dit dans Philippiens 2 « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ ». Vous pouvez méditer ça. Ce sont les sentiments que nous devons avoir. Donc l’humilité, la crainte de Dieu, l’obéissance... Galates 5 : 22. C’est un ordre. Et Paul avait ces sentiments là et donc du coup il était traité de méchant, de dur, de manquant d’amour. Il faut comprendre que le Seigneur ne nous a pas sauvés pour qu’on soit des camarades mais pour qu’on soit des frères et sœurs. Et comme la Parole le dit « Si ton frère a péché va reprends le entre toi et lui ».

Question 3 : Est-ce que l’héritage familial et aussi tribalique revient à chaque génération ?

Réponse : Bien sûr ! De toute façon plus les années passent, plus l’héritage, plus on s’enracine dedans si on n’est pas dans le Seigneur. Maintenant, ce qu’il faut savoir (c’est que) dans 1 Pierre chapitre 5 : 8  Pierre dit « Veillez et priez car votre adversaire rode comme un lion rugissant cherchant qui il dévorera ».
Donc bien qu’étant convertis et délivrés des liens familiaux, ancestraux à la conversion authentique, Satan tournera toujours autour de nous. Les démons qui sont chassés, qui nous ont quitté à la conversion tourneront toujours autour de nous jusqu’à notre mort. Ils chercheront à nous reconnecter aux choses passées.

Question 4 : Donc l’âme, elle peut être possédée ?

Réponse : Bien sûr ! Il y a des démons qui ne possèdent que l’âme, d’autres démons qui ne possèdent que le corps physique et d’autres l’esprit. Par exemple, les maris et femmes de nuit attaquent nos esprits. Et les démons d’impudicité, de violence, de haine c’est l’âme. La sirène des eaux c’est l’âme. Et après les maladies telles que l’arthrose, ça peut aussi être des démons, c’est le corps physique. Et le démon de folie par contre attrape aussi bien l’âme, l’esprit et le corps physique.

Mais sinon il faut vraiment veiller par rapport à la camaraderie. Restons dans la Parole.

Question 5 : En fait, j’ai une question par rapport à nous les jeunes. Comment on fait pour se laisser utiliser par le Seigneur au niveau du ministère et des dons et pour à la fois tenir longtemps ?

Réponse : Paul dit aux jeunes « Soyez soumis aux anciens ». Il y a la soumission mutuelle, c’est sûr. Vous savez nous sommes dans une société où les anciens ne sont plus respectés. On les prend, on les enferme dans les maisons de retraite et leurs enfants vont les voir une fois par an. Alors que ce sont des bibliothèques ambulantes.


Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13