L'Eglise dans sa dimension royale - Shora Kuetu







Genèse 1

Hier on a parlé de l’ekklesia et nous allons continuer dans la même trame, dans la même pensée. Et on a vu qu’on a vraiment une mauvaise image de l’ekklesia, de l’Eglise de Yehoshua.

Vous savez, beaucoup parmi les prédicateurs chrétiens… y en a qui sont honnêtes. Beaucoup sont honnêtes mais, malheureusement, l’honnêteté n’est pas synonyme de vérité. Ça veut dire qu’on peut être honnête mais en même temps on donne de fausses informations aux frères et sœurs. Et si on a reçu des mauvaises informations concernant l’Eglise on produira la mort. C’est pour cela que notre christianisme actuel est complètement moribond, complètement mort. N’est-ce pas ? Y a pas de vie. Y a pas la gloire parce que justement on n’a pas compris ce que c’est l’Eglise.

Hier, on a vu cet enseignement sur l’Eglise selon la vision de son fondateur. Et on a vu que le premier type de l’Eglise dans la Bible c’est Adam et Ève. Et l’œuvre de la Croix est une œuvre qui nous ramène à cette réalité-là. C’est-à-dire que Christ est venu mourir à la Croix pour nous ramener à l’époque d’avant la chute. Tout simplement.

Donc on a vu qu’Ève, qui est la première Eglise. Adam, la tête d’Eve, la tête de cette Eglise. On a vu que cette Eglise-là, Eve et Adam, n’appartenait pas à une dénomination quelconque. Ils n’étaient pas affiliés à une confédération d’église. Ils n’étaient pas non plus dans une maison ou dans un bâtiment. Ça n’existait pas. Ils étaient dans la nature. Et c’est ça qu’il faut comprendre : l’Eglise dans la nature. L’Eglise dehors.

Et puis on a vu que dans Zacharie 3 et 6 également, on nous parle de quelqu’un dont le nom est le Germe qui allait venir pour bâtir la maison de l’Eternel.

Et on a vu également dans 2 Samuel 7 où on nous parle d’un fils de David qui allait bâtir une maison pour l’Eternel. Parce que David voulait la bâtir. Mais par Nathan, le Seigneur lui dira « Non, ce ne sera pas toi qui le fera mais ce sera ton fils. Et j’affermirai son règne, son trône ».

Et on a vu qu’on ne peut pas dissocier l’Eglise du Royaume de Dieu. À chaque fois dans les Ecritures que le Seigneur parle de l’Eglise, il parle en même temps du Royaume. Il parle de son trône, de son règne. Et on a vu que le premier couple, Adam et Ève, image de l’Eglise, régnait également. Dieu régnait dans les cieux et Adam et Ève régnaient sur terre. Et malheureusement, on a perdu la vision du Royaume de Dieu. Et c’est de cela qu’on va parler ce soir.

Une Eglise royale. L’Eglise dans sa dimension royale.

Pas une église dénominationnelle, pas une église terrestre, pas une église charnelle, mais l’Eglise dans sa dimension royale comme le Seigneur l’a prévu.

On va rapidement relire les passages qu’on a lus hier. Donc c’est la suite de l’enseignement.

2 Samuel 7 : 1 à 3 Lorsque le roi habita dans sa maison, et que l'Éternel lui eut donné du repos, après l'avoir délivré de tous les ennemis qui l'entouraient, il dit à Nathan le prophète: Vois donc! J’habite dans une maison de cèdre, et l'arche de Dieu habite au milieu d'une tente. Nathan répondit au roi: Va, fais tout ce que tu as dans le cœur, car l'Éternel est avec toi.

Et on a compris hier, on a vu que ce n’est pas parce que Dieu marche avec quelqu’un, que la personne doit chercher à bâtir une maison pour le Seigneur, à servir le Seigneur sans le consulter.

Et on nous dit que  « La nuit suivante, la parole de l'Éternel fut adressée à Nathan: Va dire à mon serviteur David: Ainsi parle l'Éternel: Est-ce toi qui me bâtirais une maison pour que j'en fasse ma demeure? »

Et puis au verset 12 « Quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, j'élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles, et j'affermirai son règne. Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, »

Donc il est question de bâtir une maison non au nom d’un homme, non une maison dénominationnelle mais une maison bâtie au nom de Yehoshua, au nom de Yahvé. Parce que Moïse lui pose la question « Quel est ton nom ? »  Et le Seigneur lui répond « Mon nom est Yahvé ». Donc cette maison est bâtie au nom de Yehoshua. Et c’est vraiment important de le savoir. C’est ça l’Eglise du Seigneur.

Et puis on nous dit que Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, et j'affermirai pour toujours le trône de son royaume. Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils.

Donc vous voyez cette maison est associée à un trône, à un Royaume et a un nom également.

Ce n’est pas étonnant si dans Matthieu 18 le Seigneur a dit « Là où deux ou trois sont réunis en mon nom je suis au milieu d’eux ».

C’est ça l’ekklesia véritable.

Et son nom est la Parole de Dieu.

C’est pour cela que nous devons vraiment sortir de nos philosophies, de nos mentalités complètement erronées. N’est-ce pas ? Polluées. Pour comprendre la vision de l’Eglise selon son fondateur afin d’expérimenter la gloire de Dieu.

Verset 16 Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés, ton trône sera pour toujours affermi.

On nous parle de la postérité de David qui allait bâtir cette maison.

Et dans Romains 1, cette postérité… donc David était le plus grand roi des juifs, ça vous le savez… donc sa postérité ne pouvait être qu’un roi. Bien sûr, il est question d’un male, Yehoshua.

Romains 1 : 1 à 4 Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Évangile de Dieu, -qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Écritures, et qui concerne son Fils (né de la postérité de David, selon la chair, et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts), Jésus Christ notre Seigneur,

Vous voyez ? C’est très important. On nous parle de la postérité là-bas et il est question ici de Yehoshua, le Messie. Et c’est lui justement qui est venu pour bâtir cette maison.

Et on a vu dans Zacharie 6 on nous dit qu’un homme dont le nom est le Germe viendra et bâtira le temple de l’Eternel. Un homme dont le nom est le Germe, le rejeton.

Le Seigneur l’a dit « Je suis le rejeton de la postérité de David »

C’est vraiment lui qui allait bâtir ce temple.

Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire que nous ne bâtissons plus les églises. C’est fini ! L’Eglise a déjà été bâtie. C’est ce qu’il faut comprendre. L’édifice a déjà été élevé. Et quand une personne se convertit dans les nations, dans le monde, Dieu la prend et l’intègre dans cet édifice. Et on a vu que cet édifice-là, qui est l’Eglise, est composé des chrétiens vivants physiquement, charnellement et des chrétiens décédés qui ne sont pas morts, pour Dieu.

Et comme on l’a vu, dans ce Corps de Yehoshua, peut-être même qu’il y a Pierre qui est à tes côtés mais tu ne le vois pas parce que tu es charnel. On ne voit pas, il y a des choses que Dieu ne nous montre pas. Peut-être que Jacques est à ta gauche. Étienne de l’autre côté. Marie de Magdala peut être derrière.

Et cet édifice qui est là, qui n’appartient à aucune dénomination, qui est bâtie sur Yehoshua, sur son nom. Le nom de Yehoshua. Et cette Eglise-là ne peut pas être reformée. Ce sont les frères et sœurs, qu’on voit visiblement, qui peuvent avoir des problèmes et qui doivent être réformés. Mais cette Eglise-là, elle est déjà parfaite en Christ. Elle n’est pas la propriété d’une personne. Donc ça ne sert à rien de vouloir se l’approprier. Ça ne sert à rien d’essayer de la défendre de manière charnelle.

La mort n’exclut pas les chrétiens du Corps. Ne les enlève pas du Corps de Yehoshua.

Le Seigneur a dit clairement dans Romains 8, le Seigneur a dit ceci par Paul « Car j’ai l’assurance que ni la mort, ni la maladie, ni la pauvreté, ni les démons, ni la vie ne pourra me séparer de l’amour de Dieu ».

Or l’amour de Dieu a été manifesté, parce que Dieu s’est incarné, et cette incarnation a produit un Corps, le Corps de Yehoshua donc l’ekklesia. Donc l’Eglise est la manifestation de l’amour de Dieu. Et on nous dit que personne ne peut nous sortir de l’amour de Dieu qui représente l’ekklesia, matérialisé par l’ekklesia. Donc personne ne peut nous sortir de l’ekklesia. Même pas la mort. Vous vous rendez compte ? La mort pour notre Papa… et le Seigneur l’a dit pour lui, il est le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob, donc il n’est pas le Dieu des morts. Pour lui, tout le monde est vivant. Et c’est ça l’ekklesia véritable. Et on l’a vu dans Hébreux 12 que nous nous sommes approchés des esprits des saints parvenus à la perfection. Donc ceux qui nous ont précédés. Vous voyez ? Donc on est avec eux tout le temps, ensemble… On ne peut pas leur parler bien évidemment…  Mais on est tout le temps ensemble, dans un même Corps.

Ça c’est magnifique, frères ! Que Dieu nous aide !

Donc on a vu que le premier type de cette ekklésia c’est Adam et Ève.

Et qu’est-ce qui se passe quand Dieu va planter, former ce Corps ?

On a vu que dans Genèse 2 : 21  Alors l'Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L'Éternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme.

On a vu que le verbe former c’est [bana] en hébreu qui est traduit aussi par « bâtir ».

Le Seigneur a dit dans Matthieu 16 : 18 Tu es Pierre (petros) et sur ce Roc (petra, un grand rocher) je bâtirai mon église.

Donc c’est le même Dieu qui a bâti Eve qui va bâtir longtemps après, des années après, une autre Eve. Donc toi et moi, l’Eglise. Une maison. Sa maison.

Et on a vu également que dans Psaumes 127 il est dit que « Si l’Eternel ne bâtit une maison ceux qui la bâtissent, bâtissent en vain ».

C’est le même verbe [bana].

Donc vous voyez que Dieu va bâtir Eve, l’Eglise. La première Eglise. On ne voit pas un homme le faire. On ne voit pas un apôtre le faire ici. C’est Dieu, l’architecte qui l’a fait. Et comment ? Adam était endormi. Il était littéralement mort. Et Eve sort. Elle était réellement le Corps d’Adam parce qu’elle était sa cote.

Donc si on nous dit que l’ekklesia est l’épouse de Yehoshua, le Corps de Yehoshua c’est une vérité parce que nous sommes sortis de lui. Donc on n’a pas à se glorifier de quoi que ce soit. Nous sommes vraiment le Corps, vrai, de Yehoshua. C’est ça l’ekklesia.

C’est pour cela qu’il a dit que personne ne peut la détruire parce que personne ne peut détruire le Corps de Dieu.

Et le Père amène Eve vers Adam. Ça c’est la vision des noces. C’est exactement ce que nous attendons.

Et on nous dit que « L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair ».

Et c’est ça l’ekklesia.

Et qu’est-ce que Dieu va leur dire dans Genèse 1 : 28  « Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre ».

Dieu les bénit. Donc nous apprenons déjà que l’ekklesia n’est pas maudite. Et ça c’est une bonne nouvelle.

Paul l’a dit dans Ephésiens 1 : 3  Nous sommes « bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ »

Ça c’est merveilleux, frères !

Maintenant pour être au bénéfice de ces bénédictions, il faut comprendre, connaitre sa position et agir en fonction. Et c’est très important de le savoir. Et combien de pasteurs et combien de chrétiens l’ont-ils intégré ? Très peu. C’est pour cela que nous avons encore des chrétiens médiocres qui sont constamment derrière les pasteurs pour des petits bobos. Demandant constamment l’imposition des mains. Ils ne savent pas qui ils sont. Ils ne connaissent pas l’ekklesia. Et beaucoup de ces chrétiens ne font pas partie de l’ekklesia. Ils font partie des églises des hommes. Parce qu’on a vu que le mot ekklésia est un terme païen qui parlait des réunions des athéniens, des grecs sur l’agora pour voter les lois du pays. Donc ce n’était pas une réunion spirituelle et Jésus va utiliser ce mot-là, pour nous parler des réunions spirituelles, de son assemblée à lui.
Donc il y a plusieurs églises. Il y a les églises des hommes et il y a aussi l’Eglise de Yehoshua, bâtie par Yehoshua, basée sur Yehoshua. Qui est bâtie par la Parole, autour de la Parole, avec la Parole. C’est important.

Et cette Eglise-là, elle est déjà bénie.

Donc quand vous allez voir des pasteurs pour qu’ils vous bénissent, ça veut dire que vous n’avez rien pigé. On ne peut plus vous bénir parce que vous êtes déjà bénis. Est-ce qu’on peut intégrer cela frères ?

Jésus aide nous !

On a tout reçu. C’est ça que les gens ne veulent pas comprendre. On dit que Dieu les bénit.

Est-ce que vous savez que la première Parole que l’Eglise a reçue de Dieu c’est la bénédiction ? Dieu dit  « Faisons l’homme à notre image ». Et la Bible dit que Dieu les bénis.

La première parole que ce couple a reçue c’était la parole de bénédiction. Et quelle est cette bénédiction ? C’est très important. C’est une bénédiction royale.  On nous dit quoi ?

« Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre ».

L’Eglise a reçu le mandat pour dominer. Mais dominer sur quoi ? Sur les animaux. Mais vous me poserez la question « Mais frère Shora, pourquoi les animaux ? » Parce que parmi les animaux, il y avait un animal qui était là, caché parmi eux, le serpent. Dominez ! Le Père avait déjà vu le serpent, le diable incarné. Il s’était incarné dans le serpent. Et il donne l’ordre à l’ekklesia de dominer sur la création. Vous avez vu ?

Longtemps après la chute d’Adam et Ève, il y a eu quand même des hommes qui ont manifesté cette domination. Des hommes comme Josué qui a parlé à la lune, qui a parlé au soleil. Il y a eu des hommes qui comme Élie a parlé à la nature, qui a arrêté la pluie. Il a dit « Sinon à ma parole ». La domination. La dimension royale de l’Eglise.

Et on a perdu cela. Et on est devenu des mendiants, des comédiens, des parleurs, des gens qui parlent, qui parlent mais il n’y a pas d’effet.

Le Royaume ! La domination !

Adam était le gouverneur de la terre. Vous vous rendez compte ?

Et je vous ai dit de la part du Seigneur qu’Adam quand il donnait des noms aux animaux, il leur donnait en même temps des caractères. Dieu a créé les animaux et il laisse le soin à Adam de leur donner à chacun un caractère. Parce que derrière chaque nom, il y a un caractère. Comme, quand Dieu a changé le nom d’Abraham, le nom de Jacob, de Pierre. Donc à chaque fois il changeait en même temps leur caractère.

Et quelle autorité ! C’est ça l’autorité royale. C’est ça la dimension royale de l’Eglise. C’est changer les mentalités des gens.

Regardez ce que Paul dit. Parce que vous savez que les hommes sont maintenant des animaux. L’apôtre Paul dans 1 Corinthiens 2  : 14 nous parle de l’homme animal. « L’homme animal ne conçoit pas les choses de Dieu car elles sont une folie pour lui. Il ne peut pas les comprendre ».

En fait, quand Dieu voit les païens, il les voit comme des animaux.

C’est pour cela que quand il y a des délivrances on a des manifestations d’animaux, des manifestations bizarres qui sont complètement animales. On voit des chiens qui aboient, des coqs, on voit des serpents. C’est ça les hommes païens. C’est ça les inconvertis.

Et donc quand Dieu disait à Adam et Eve de dominer sur les animaux, il voyait aussi derrière les païens. C’est-à-dire que l’Eglise a reçu l’autorité royale pour amener à l’obéissance, à la foi les païens.

Romains 1 : 4 et 6 « Et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts), Jésus Christ notre Seigneur, par qui nous avons reçu la grâce et l'apostolat, pour amener en son nom à l'obéissance de la foi tous les païens parmi lesquels vous êtes aussi, vous qui avez été appelés par Jésus Christ ».

Voilà l’ekklesia de Yehoshua.

« Dominez, assujettissez ».

Mais c’est l’inverse qui se produit. Des pasteurs, des chrétiens, des apôtres, des prophètes font allégeance aux gens de ce monde, font la courbette et se laissent dominer. Ils se laissent dominer avec leur argent. Ils sont dominés par l’argent, par l’Évangile de la prospérité. C’est grave !

Vous savez ? Paul dit qu’on a reçu la grâce pour amener au nom de Yehoshua les païens à la foi chrétienne. Changer le caractère des gens. Leur donner un nom nouveau. Et c’est ça d’abord la dimension royale de l’Eglise.

C’est pour cela que le Seigneur nous a laissé sur terre. Comme Adam quand il a été créé, il n’a pas été amené au ciel. Adam et Eve. Ils sont restés sur terre pour donner des caractères aux animaux. « Toi tu vas devenir un lion, toi tu vas devenir un ours… ». En donnant des noms comme ça, Adam a changé son environnement. En donnant des noms aux animaux, les animaux changeaient. Il régnait. Dieu était au ciel régnant. Et sur terre Adam régnait. Et c’est ça le rôle de l’Eglise.

C’est pour cela que quand Adam a chuté, le Seigneur a eu mal. Et c’est pour cela qu’il va rattraper cela avec l’ekklesia. Et Yehoshua quand il va venir sur terre avec l’Eglise pendant mille ans nous allons régner sur terre. Et c’est pour cela qu’on nous dit que l’ours, l’agneau, la vipère vont manger ensemble avec les enfants. On va retrouver cela.

Mais pour l’instant l’Eglise doit régner sur le plan spirituel. C’est pour cela que l’ekklesia véritable qui a reçu le mandat royal ne peut pas trembler devant les satanistes, devant les sorciers. L’ekklesia a reçu le mandat pour assujettir le péché.

Donc la dimension royale de l’ekklesia consiste dans la domination, d’abord, sur les puissances occultes. Deuxièmement, sur la transformation des caractères des païens qui sont regardés comme des animaux par Dieu.

Vous savez un jour on a dit au Seigneur « Va-t’en d’ici car Hérode veut te tuer ». Il dira à cette personne « Va dire à ce renard… ». Vous voyez que je ne vous raconte pas des histoires ? Donc vous voyez Hérode qui était le roi, assis sur son trône, mais Dieu voyait un renard.

Imaginez maintenant, toi, l’ekklesia, membre de l’ekklesia, tu vas faire la courbette devant les renards, devant les vipères… se servant de leur matériel et de leur argent pour soi-disant impressionner le monde. De leurs moyens, de leurs systèmes.
Oh ! Seigneur, aide nous !

Donc la domination de l’ekklesia c’est :

1/ D’abord sur les démons.
2/ Sur le péché.
3/Consiste en la transformation des caractères des païens. Parce que ce sont des animaux qu’il faut transformer.

Dieu te laisse sur terre pour changer le monde. Que le monde ne soit plus un zoo mais un monde de personnes que le Seigneur a destiné au salut. Des personnes qui veulent changer.

Donc l’ekklesia a reçu ce mandat pour les transformer.

Seigneur, aide nous !

2 Corinthiens 10 : 3 à 5 Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ.

Nous ! Nous qui ? L’ekklesia !

Car « Si nous marchons dans la chair », c’est-à-dire si nous sommes établis sur terre bien que nous soyons déjà au ciel là-bas, mais si Dieu nous a laissés sur terre ce n’est pas pour nous glorifier les uns les autres. Ce n’est pas pour chercher où se trouve l’ekklesia parce que l’Eglise ne peut pas chercher l’Eglise. Ne cherchez pas, comme vous l’avez appris hier, où se trouve la vraie Eglise. Ça ne sert à rien, c’est charnel ça. « Oh ! Non je veux trouver une bonne église ». Tu vas toujours être déçu. Nous sommes sur terre, Paul le dit ici également, parce que nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Yehoshua. Et ça c’est magnifique !

Ce ne sont pas ces églises qui se réunissent chaque dimanche pour se congratuler les uns les autres, pour chanter à la gloire de leurs pasteurs, pour mettre l’accent sur l’argent, la dîme, les offrandes du prophète, d’action de grâces… Frères, on est fatigués de toutes ces choses.

Ce n’est pas ça l’Eglise de Yehoshua. Ça peut vous choquer mais ce n’est pas ça. Même ceux qui sont avec moi, y en a qui peuvent être complètement à côté de la plaque. Faut pas croire. Moi je ne prêche pas pour une chapelle. Je veux prêcher pour le Royaume de Dieu. Prêcher pour amener les gens dans une assemblée locale c’est contre la Parole de Dieu. C’est anti Christ. Prêcher pour amener les gens à Yehoshua, ça c’est biblique.

Alors là Paul dit « Si nous marchons dans la chair nous ne combattons pas selon la chair car les armes avec lesquelles nous combattons elles ne sont pas charnelles mais sont puissantes par la vertu de Dieu. Pour renverser les forteresses ».

Il y en a plein des forteresses dans la tête des gens. Toutes sortes de hauteur. L’orgueil. L’orgueil qui se dresse contre la connaissance de Christ.

Paul arrive, dans Actes 13, il arrive sur une île romaine. Il y avait le député de cette île qui voulait recevoir la Parole. Et il y avait Bar-Jésus qui mettait une opposition. Paul se lève et lui dit « Tu ne verras plus le soleil ». À quel moment Paul est allé jeûner pour amener cet homme à la confusion pour qu’il soit frappé ? Non, il n’y a pas eu de jeûne. Paul connaissait son identité. Paul exerçait dans la dimension royale, dans la dimension royale de l’ekklesia. Il a proclamé une parole. Une parole. Ça suffit. Le gars était devenu aveugle. Et la Bible dit que le proconsul s’est converti, frappé par la doctrine du Seigneur. Et nulle part on a vu Paul lui demander de l’argent. Paul a fini sa mission et il est passé à autre chose.

L’ekklesia a été établie aussi bien dans les cieux que sur la terre mais Dieu l’a laissée sur terre pour que nous manifestions les caractéristiques du Royaume de Dieu, afin de donner aux hommes l’envie du prochain Royaume qui sera établi sur terre. Le prochain monde qui arrive. Le futur monde. Le meilleur.

Et « Dominez » !

Regardez le nombre de chrétiens qui sont dominés par le péché dans nos églises aujourd’hui. Dominés par le matériel. Par les désirs des choses du monde.

On connait ces choses. On se dit « C’est quoi ça ? ». C’est quoi cette église-là, frères ? « Oh non, frère, Dieu va te bénir c’est toi qui va soutenir l’œuvre de Dieu ». Ça là ?!? Vous ne connaissez pas Dieu.  « On aura des partenaires financiers pour aider l’œuvre de Dieu ». Vous n’avez rien compris. L’ekklesia de Yehoshua n’a pas besoin de tout ça. Non ! Qui peut prétendre être le partenaire de l’ekklesia de Yehoshua ? Qui ? Qui a reçu ce titre-là ? Ce mandat ? Cet appel ? Je n’ai pas vu ce ministère. Le ministère de partenaire financier de l’œuvre du Seigneur ! J’ai vu des frères et sœurs qui avaient des moyens à qui Dieu disait « Votre argent, vos moyens m’appartiennent. Et c’est moi qui décide quand est-ce que vous allez aider la mission ». Voilà l’ekklesia ! Donc du coup, il n’y a pas de partenaires financiers pour l’ekklesia. Personne ne peut se glorifier de quoi que ce soit parce que celui qui donne, qui appelle un semeur lui donne en même temps la semence et du pain pour sa nourriture. « Oh ! Moi je suis le partenaire d’un ministère, le partenaire d’un prophète ».Mon ami non !  Que Dieu te mettre à cœur de soutenir un frère ou une mission. Ok.

L’ekklesia !

Frères, vous vous rendez compte ? La dimension royale.

Ils ont prêché quel message les apôtres ? Repentez-vous car le Royaume des cieux est proche. Ils ont prêché le Royaume. Vérifiez bien.

Actes 20 : 22 à 27 Et maintenant voici, lié par l'Esprit, je vais à Jérusalem, ne sachant pas ce qui m'y arrivera; seulement, de ville en ville, l'Esprit Saint m'avertit que des liens et des tribulations m'attendent. Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m'était précieuse, pourvu que j'accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j'ai reçu du Seigneur Jésus, d'annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu. Et maintenant voici, je sais que vous ne verrez plus mon visage, vous tous au milieu desquels j'ai passé en prêchant le royaume de Dieu. C'est pourquoi je vous déclare aujourd'hui que je suis pur du sang de vous tous, car je vous ai annoncé tout le conseil de Dieu, sans en rien cacher. J’ai prêché parmi vous le royaume de Dieu.

« J’ai prêché parmi vous le royaume de Dieu ».

Voilà le message de l’ekklesia dans sa dimension royale.

Le Royaume qui se manifeste maintenant sur le plan spirituel dans les cœurs des frères et sœurs, membres de l’ekklesia et le Royaume qui se manifestera dans les prochains jours physiquement sur terre pendant mille ans. Le Royaume de Dieu.

Et vous savez pourquoi nous sommes si malades ? C’est parce que nous ne prêchons plus le Royaume de Dieu. Nous prêchons les empires des hommes, nous prêchons les royaumes des hommes, les royaumes dénominationnels. Nous prêchons nos paroisses. Vérifiez bien dans tout le Nouveau Testament, on ne voit aucun apôtre prêcher sur une église. Ça n’existe pas.

« Croisade de miracles, venez à l’église telle ». « L’église telle organise une croisade de guérisons, de miracles etc. ».

Vous avez vu tous ces témoignages, frères ?

Je lisais la dernière fois une revue soi-disant chrétienne qui relatait des témoignages de chrétiens guéris, délivrés par l’état membre de cette église qui est très connue ici en France. Ça vient du Brésil. Et tous ces témoignages faisaient l’apologie de l’église locale. « Depuis que je suis arrivé au centre, ma vie a changé. Depuis que je fréquente le centre, ma vie a changé ».

J’ai eu la tristesse de l’Esprit en mon cœur. Mais qui change le cœur, les hommes ? Yehoshua ou une église locale ?

Donc des gens font l’adhésion aux églises locales, aux bâtiments mais ils ne rencontrent pas le Roi du Royaume spirituel dans lequel l’ekklesia se trouve.

Yehoshua a laissé l’ekklesia sur terre pour donner la vie, pour encourager les gens de ce monde, pour leur montrer le chemin et leur dire qu’il y a un royaume qui sera établi sur terre. « Voilà les caractéristiques de ce Royaume, alors venez, non aux hommes que nous sommes, mais goûtez déjà les aspects de ce Royaume dans sa dimension spirituelle, sur le plan spirituel dans votre vie de tous les jours ». Vous voyez ? Et on a perdu le message.

C’est pour cela que la plupart des enseignements tournent autour des hommes, font du bien aux chrétiens qui fréquentent ces bâtiments d’église parce que le côté royal… Il y en a qui prêchent le Royaume mais mal. C’est-à-dire qu’ils vont vous dire il faut régner maintenant, il faut être riche financièrement, matériellement. Ça c’est diabolique. Ce n’est pas ça le Royaume de Dieu.

Le Royaume de Dieu, l’ekklesia dans le Royaume c’est la domination sur les démons. La domination sur le péché. Parce que la Bible dit, on verra les caractéristiques du Royaume tout à l’heure, la Bible dit « C’est la justice ». On verra ça tout à l’heure.

Paul dit j’ai prêché le Royaume. Dans Actes 28 Paul était en prison et qu’est-ce qu’il prêchait en prison ?

Actes 28 : 30 à 31 Paul demeura deux ans entiers dans une maison qu'il avait louée. Il recevait tous ceux qui venaient le voir, prêchant le royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ, en toute liberté et sans obstacle.

Vous voyez ? Paul en prison n’a pas dérogé à cette règle, à cet ordre divin. Celui de prêcher le Royaume de Dieu. En prêchant le Royaume forcément on prêche le Roi de ce Royaume.

Nous sommes dans le livre de Romains 14 verset 17 Car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint Esprit.

Car le Royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire. Donc déjà faire croire aux gens que le Royaume de Dieu c’est le manger et le boire, littéralement, le ventre, c’est tromper les gens. Le Royaume de Dieu ce n’est pas le manger et le boire. Et Paul dit, premièrement, la première caractéristique du Royaume de Dieu c’est la justice.

Méditez la première épître de Jean dans son entièreté pour apprendre ce que c’est la justice de Dieu. Celui qui est juste va plaire au Seigneur.

Et le Seigneur a dit carrément dans Matthieu 5 « Si votre justice ne dépasse pas celle des pharisiens vous ne serez pas sauvés ». C’est fort ! « Si votre justice ne dépasse pas celle des pharisiens vous ne serez pas sauvés ».

Pourquoi ? La justice des pharisiens en quoi consistait-elle ? En quoi consistait la justice des pharisiens ? Parce que dans Matthieu 5, le Seigneur dit qu’il faut la dépasser.

Cette justice était légaliste, formaliste. « Ne touche pas, ne bois pas ». Formaliste. Ça mettait beaucoup plus l’accent sur les apparences.

Vous savez ce n’est pas parce que une femme porte des boucles d’oreilles qu’elle ne sera pas sauvée. Ce n’est pas ce que Pierre a dit. Ce n’est pas parce qu’un homme porte de longs cheveux, des locks, qu’il ne sera pas sauvé. On a mal compris la sanctification.

Attention, en voulant prêcher la vérité vous pouvez partir de l’autre côté. Il faut rester sur la Parole. Il ne faut pas interpréter les choses de Dieu, la Parole de Dieu hors contexte. C’est du formalisme après.

Ce n’est pas parce que vous allez être à genoux physiquement que vous allez être sauvés.
Ce n’est pas ça la sanctification. Ce n’est pas ça la justice de Dieu.

On nous dit que le Royaume de Dieu c’est d’abord la justice.

Or la justice des pharisiens touchait à tout ce qui avait trait à la chair.

Regardez dans Marc 7 : 1 Les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, s'assemblèrent auprès de Jésus. Ils virent quelques-uns de ses disciples prendre leurs repas avec des mains impures, c'est-à-dire, non lavées. Or, les pharisiens et tous les Juifs ne mangent pas sans s'être lavé soigneusement les mains, conformément à la tradition des anciens;

Vous voyez ? Les pharisiens se croyaient tellement justes que le terme même pharisien signifie séparé. Donc ils ne pouvaient pas aller manger chez les païens. Être touché par une prostituée était carrément considéré comme un acte impur. Toucher un mort faisait de toi une personne impure. Ça c’était Moïse. Vous comprenez ? Sous la grâce ce n’est plus le cas.

Dieu dit à Pierre « Voici les animaux qui sont dans cette nappe, lève-toi, tue et mange ». Il dit « Non, non, non ». Parce que Pierre était sous la justice des pharisiens. Il pratiquait la justice des pharisiens. Dieu lui dit « Va chez Corneille. Prêche la parole là-bas ». Quand il arrive la bas, il dit «Vous savez qu’il est interdit à un juif de se lier d’amitié avec un étranger ? ». Pourtant Pierre était sous la grâce mais il pratiquait encore la justice des pharisiens.

Seigneur, aide nous !

« Car le Royaume de Dieu ce n’est pas le manger et le boire mais c’est la justice ».

Nous parlons de la dimension royale de l’ekklesia et cette dimension royale concerne aussi la justice. Quelle justice ?

Sous Moïse, les lépreux étaient considérés comme impurs. Ils n’avaient pas accès au temple. Les boiteux également, les aveugles également. C’était, selon la justice du Seigneur, il ne fallait surtout pas que les défauts corporels, les gens qui avaient ces défauts aient accès à la présence de Dieu. Les femmes qui avaient leurs menstrues.

Et dans Matthieu  5 : 48 Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

Mais ces hommes à qui le Seigneur disait cette parole étaient déjà, selon eux, parfaits. Parce qu’ils ne mangeaient pas avec les étrangers, parce que les femmes qui avaient leurs menstrues n’avaient pas accès au temple. Parce que les pharisiens étaient déjà séparés.

Mais comment Jésus peut-il leur dire encore d’être parfaits comme leur Père céleste est parfait ? Donc il parlait d’une autre justice. De quelle justice Yehoshua parlait-il ici ?

Nous sommes dans Romains 5 : 1 Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ.

Les pharisiens étaient séparés physiquement avec les pécheurs mais ils ne se rendaient pas compte qu’ils étaient eux-mêmes pécheurs parce qu’ils n’avaient pas, eux-mêmes, fait la paix avec le Père. Donc la justice dont il est question, elle consiste dans la paix. Dans la réconciliation avec le Père.

Or le sacrifice d’animaux réconciliait les hébreux provisoirement, momentanément avec le Père. Mais il fallait un autre sacrifice qui pouvait de manière définitive réconcilier les hommes avec le Père. Et pour y accéder à cette justice, pour y avoir accès, il fallait la foi. Or la foi vient de ce que l’on entend et ce que l’on entend vient de Yehoshua.

Donc ce n’est pas une justice humaine. On ne peut pas l’acquérir par les efforts humains.
Tu n’as rien à fournir si ce n’est que la foi. Ce n’est pas nous qui devons aller vers Dieu. Ça c’est la religion, ça c’est la justice des pharisiens. La religion c’est quand on essaye d’aller vers Dieu. C’est Dieu qui se révèle à nous. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il s’est incarné. C’est ça sa justice. Est-ce que vous comprenez un peu ?

« Etant donc justifiés par la foi nous avons la paix avec Dieu par Yehoshua, le Messie, notre maître ».

Il est dit dans 1 Jean 3 que celui qui est né de Dieu ne pratique pas le péché parce que la semence de Dieu est en lui.

Donc Dieu vient et il te propose cette semence. Cette semence c’est la Parole, c’est Yehoshua. Elle te dit « Tu es pécheur, tu es malade ». Tu te sens condamné. « Que ferais-je pour ne plus être malade ? ». Et voilà, le diagnostic est fait. « Tu es atteint du sida et voilà la solution c’est la semence de Dieu, c’est Yehoshua ». « Ok j’accepte ».

Eh bien, dès que la semence pénètre dans ton cœur, naturellement, indépendamment de ta volonté tu te mets à craindre Dieu. Donc pour craindre Dieu tu n’as pas à souffrir. Si tu souffres pour produire les fruits de l’Esprit, ça veut dire que tu es sous la loi. C’est ça la dimension du Royaume de Dieu.

Le Royaume, c’est la justice.

Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que tu n’as pas d’efforts à fournir si ce n’est que la foi et naturellement, la semence de Dieu produit en toi la haine du péché, produit en toi l’amour pour tes ennemis. Donc tu vas aimer tes ennemis malgré toi car cet amour transcende toutes les difficultés, tous les problèmes, tout ça. Donc je t’aime malgré moi.

Comment quelqu’un qui est crucifié, qui perd tout son sang, qui est dans l’agonie avant de mourir, il va dire « Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » ?

Sommes-nous véritablement dans l’ekklesia ? Avons-nous véritablement expérimenté la dimension royale de l’ekklesia ? Ou voyons-nous encore des frères et sœurs en fonction de l’origine, de leur race ?

Ça ce n’est pas la justice de Dieu.

Parce que Pierre était encore lié à Moïse mais Dieu l’a délivré après. Et il a dit « Dieu m’a appris à ne pas regarder les gens selon leur apparence ». Il l’a dit frères dans Actes 10.

Ô Seigneur délivre-nous !

L’ekklesia dans sa dimension royale !

La prière c’est la même chose. C’est la semence de Dieu qui produit la vie de prière. Ce n’est plus une corvée. Tu pries, ça coule de source.

La justice de Moïse te dit « Tu dois prier trois heures par jour pour satisfaire Dieu, pour répondre à ses exigences ». Mais la justice de Dieu te dit, Dieu te réveil à minuit et te dis « Prie ! ». Et tu pries pendant 10 minutes et il te dit « ça suffit, va te coucher ». Tu pries pendant 10 minutes et tu veux t’arrêter mais tu ne peux pas t’arrêter parce que Dieu veut que tu pries pendant quatre heures. Et quatre heures après tu te rends compte que l’heure est passée rapidement.

C’est ça la justice de Dieu.

La justice de Moïse te dit « Chaque semaine tu dois jeûner le mercredi ». Tous les mercredis tu dois jeûner. Et si un mercredi tu n’as pas pu jeûner, tu te sens condamné. Maintenant, la justice de Dieu te dit « Tu dois jeûner une fois par semaine mais c’est moi qui te dirigerais ça peut être un lundi, ça peut être un mardi, ça peut être un mercredi… parce que c’est moi qui te dirige car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu ». Et comme c’est l’Esprit qui te conduit il n’y a pas la monotonie.

La dimension royale de l’ekklesia !

La justice de Moïse te dit « Il faut être formaliste, il faut mettre des béquilles de forme pour pouvoir te repérer ».

Mais la justice de Dieu te dit « Ton repère c’est le Saint Esprit ».

Vous voyez la justice ?

« Chacun se mit à parler en d’autres langues selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer ».

Voilà la justice de Dieu.

Pourquoi ? Parce que les gens sont réconciliés avec la source, avec le Père.

Il y a beaucoup de choses que nous n’avons pas pigées.

Quand j’entendais nos frères et sœurs dire « Frère Shora, on est maintenant reformés, on a tout compris ». J’ai dit « Pasteurs, soyons humbles ».

Vous savez pourquoi beaucoup tombent facilement ? Parce qu’ils pensent qu’ils ont tout compris. Parce qu’ils prêchent et que l’onction se manifeste. Frères, le chemin est tellement long mes amis. Oh mes amis.

L’ekklesia dans sa dimension royale !

Le Royaume de Dieu ce n’est pas le manger, le boire, c’est la justice de Dieu.

Dieu te déclare juste, non parce que tu jeûnes beaucoup, non parce que tu pries beaucoup, non parce que tu gagnes beaucoup d’âmes, non parce que tu as implanté beaucoup d’églises, non parce que tu as fait beaucoup de séminaires, parce que tu as pris l’avion dans le monde entier tout ça,  gagné des millions d’âme… La justice de Dieu. Dieu te déclare juste parce que tout simplement son Fils a versé son sang à la Croix et tu as accepté cette offrande que le Père t’a offerte. D’accord ? Et c’est tout.

Donc forcément nous dépassons la justice des pharisiens. Qui disaient aux noirs… Vous savez sur le temple de Jérusalem, il y avait une inscription dessus « Interdit aux étrangers ». C’est pour cela que dans Actes 21 quand on a vu Trophim avec Paul, on a cru que Paul l’avait introduit dans le temple.

La justice de Dieu te dit  « L’accès au temple t’est accordé, tu peux être tout le temps dans le Lieu Très Saint, là où il y a la shekina ».

Et c’est naturel ces choses-là, c’est naturel. Pour nous, la vie de Dieu devient naturelle. C’est pour cela que la justice des pharisiens disait « Les étrangers dehors parce qu’ils sont impurs, les Français dehors, les Arabes dehors, les noirs dehors parce qu’il ne faut pas que ce lieu soit souillé ». Parce qu’on voyait les gens en fonction de leur race, leur couleur.  Si on est encore à ce niveau-là c’est qu’on est pharisien, on est sous la loi.

C’est pour cela, Dieu pour nous confondre, peut nous envoyer des gens qui viennent de loin pour nous réformer.

« Mais il n’est pas comme nous ». Ba oui c’est ça le Seigneur justement. Il faut l’accepter.

Même sous la loi on pouvait percevoir cette justice. Dieu va utiliser une ânesse pour reprendre un grand prophète, c’est ça la justice de Dieu. Voilà frères ! Vous voyez c’est magnifique. On est tellement religieux, nos églises sont tellement dans formalisme, dans le machin tout ça… Frères. Que Dieu nous aide.

Prendre la sainte cène avec du vin pour beaucoup « Ils vont aller en enfer » mais c’est terrible frères. Une sœur qui met des bijoux, tout de suite « C’est l’enfer, c’est l’enfer, c’est l’enfer, enfer, enfer ». « Les femmes qui s’habillent en vêtements d’homme, n’iront pas au ciel ». Dans quelle Bible as-tu vu que les pantalons ont été faits pour les hommes ? C’est dans quelle Bible ? Il n’y a pas de verset là-dessus. Il faut que les femmes s’habillent décemment, tout comme les hommes. Voilà, alléluia.

Et dans la justice, il y a l’intégrité. Où sont les chrétiens intègres ? Où sont les pasteurs intègres ? Où sont-ils ?

Au jour d’aujourd’hui, frères, je vous assure, on a plus confiance à certains païens qu’à ceux-là même qui se disent pasteurs. Parce que quand tu leur prête même de l’argent. Tu leur dis « ça c’est pour la mission, 1000 € pour la mission ». Tu peux être sûr et certain qu’on va enlever au moins 950 €. On va les mettre dans la poche. L’intégrité. La bonté morale.

Paul nous dit dans 1 Thessaloniciens 4 : 3  Ce que Dieu veut c’est votre sanctification.

Dans la justice, il y a l’intégrité, il y a la sanctification, il y a la sainteté.

Noé était un homme juste en son temps. Où sont-ils ces hommes justes ?

Cette justice veut aussi que tu puisses dire la vérité à ton frère quand il pèche. « Oh non, mais tu sais, ça fait longtemps qu’on est ensemble, il ne faut pas parler comme ça ». Bah oui, voilà les sentiments humains. On a mélangé nos raisonnement avec la Parole de Dieu parce qu’on veut être plus gentil que Dieu. Voilà. « Ça fait longtemps que tu connais le frère, la sœur, comment tu peux la reprendre comme ça ??? ». Mais la Bible dit quoi frères ? Celui qui pèche mourra. L’âme qui pèche c’est celle qui mourra. Parce que tu ne veux pas que les frères meurent et bien tu les reprends.

C’est ça la justice de Dieu.

Être juste c’est quoi ? Nous sommes chrétiens, je ne vais pas forcément traîner avec les noirs parce que je suis noir. Non, frères, il faut être juste. Je veux être avec des frères et sœurs qui craignent Dieu. Qu’ils soient chinois, qu’ils soient Arabes, qu’ils soient métis, je veux être avec des frères et sœurs qui sont dans l’ekklesia, qui manifestent la dimension royale de l’ekklesia. C’est ça l’Évangile. Qui se ressemble s’assemble, ça c’est dans le monde frères. Oui, chez nous on peut dire cela aussi parce que nous nous ressemblons spirituellement donc nous nous assemblons. Mais si on s’assemble parce qu’on se ressemble physiquement, là il y un problème frères. C’est pour cela que les gens qui viennent me voir « Tu sais tu es de ma tribu… ».  Quelle tribu ? Ils me trouvent fou. Je suis de la tribu de Juda, ça oui.

Alléluia !

Pourquoi beaucoup de congolais se disent « Mais ce monsieur n’est pas congolais. Il n’est pas congolais ce n’est pas normal ».

Dieu est bon.

La justice !

Et ensuite, on nous dit qu’il y a la paix. La paix avec Dieu, la paix avec les frères et sœurs, qui procurent la paix. La paix du cœur également.

Celui qui est dans le Royaume de Dieu ne s’excite pas quand il entend des mauvaises nouvelles. Il ne s’agite pas. Or nous sommes là, comme des feuilles, moindre mauvaise nouvelle « Ah ! ah je pleure ». « Marthe, Marthe, Marthe, pourquoi tu t’inquiètes, tu t’agites pour beaucoup de choses ? Une seule chose est nécessaire, Marie a choisi la bonne part. Il ne lui sera point ôté ».

Est-ce que nous sommes véritablement dans l’ekklesia, ou est-ce que nous tournons autour de l’ekklesia ?

« Bon je suis apôtre mais je ne suis pas encore dedans ». « Je fais semblant ».

Et c’est terrible frères.

Nous sommes au milieu de la bonne et de la mauvaise réputation, de la gloire et de l’ignominie. Paul le dit. Mais qu’est-ce qu’il a fait ? Est-ce qui s’arrêtait dessus pour se dire « Oh vraiment, on me critique, oh Seigneur ce n’est pas possible Seigneur, qu’est-ce que j’ai fait au monde pour mériter cela? ». Mon ami, tu n’as pas compris ce qu’est l’Eglise dans ce cas-là.

« Malheur à vous lorsque les hommes diront du bien de vous ».

Seigneur, sauve nous.

Le Royaume !

Nos églises tue les hommes et les femmes juste avec la langue pour salir leur témoignage. Mais Dieu finit toujours par justifier les personnes qui sont intègres. Alléluia !

Le Royaume de Dieu !

La paix, la joie.

Ne perds pas la joie parce que tu entends de mauvaises nouvelles. Ne perds pas la joie.

Christ n’est plus mort, il est ressuscité frères.

Vous savez, nous sommes tellement habitués que les gens nous disent de belles paroles, que quand on entend de mauvaises paroles sur un frère, sur une sœur, tout de suite on est troublé. « Est-ce que je me suis pas trompé en côtoyant ce frère ??? ».

Mais c’est normal frères. Prions, priez Dieu. Cherchez la face de Dieu, Dieu vous parlera.

Le Royaume de Dieu !

Vous savez un jour, j’étais en mission en Guadeloupe. Je fais un programme de réveil pendant plusieurs jours et ensuite je devais prendre l’avion pour la Martinique.

Là où j’étais logé, en fait, j’étais logé à Basse-Terre, c’est assez loin de l’aéroport, 1h-1h30 à peu près de route. J’arrive. Et je me rends compte que j’avais oublié mon passeport à la maison et j’avais juste ma carte d’électeur. Je me disais, est-ce que je vais pouvoir voyager ? Comme c’est la France, on ne m’a pas tellement compliqué. J’arrive en Martinique, pas de frontière, je fais mon programme normalement et sur le retour, le Seigneur m’a dit « Va vraiment à l’avance parce qu’ils vont te compliquer ». J’arrive à l’avance. Je pars voir les policiers, je leur expose ma situation, parce que le lendemain j’avais mon avion pour Paris.

Ils me compliquent, tout ça « Non, monsieur vous n’allez pas voyager vous aller rester sur place, il faut absolument votre carte d’identité, votre passeport ». Et je leur ai dit « Mais j’ai tout oublié en Guadeloupe ». « Non, vous partez pas. »

Le Royaume de Dieu !

Il faut que vous sachiez que vous êtes dans un Royaume. Il faut l’intégrer réellement pour ne pas se battre pour les titres, les postes tout ça dans vos assemblées locales.

Automatiquement, l’onction est venue sur moi, il y avait au moins 4 policiers. Et le Seigneur a commencé à me donner des paroles de connaissance pour chacun. Il y avait une femme qui était là, qui était coriace, je lui ai dit « Vous, vous venez de vous faire plaquer par un homme, vous avez des problèmes sentimentaux et vous souffrez ». « Ah, comment vous savez cela ? Ne le dites pas ici s’il vous plaît. Est-ce qu’on peut descendre en bas ? ». « Attendez deux secondes, je ne suis pas un marabout ».

Il y en avait un autre qui était là, qui avait ma carte d’électeur et je lui dis « Vous, vous êtes un chrétien rétrograde en train de divorcer, vous devez revenir au Seigneur ». Ses amis disaient « Oh ! Oui c’est vrai, oui c’est vrai monsieur ».

Et la dame policière me dit « C’est vous qui avait écrit un livre sur l’appel ? »

A l’époque c’était l’appel, avant l’appel au ministère.

« Oui, oui ». « Shora Kuetu ? ». « Oui, c’est moi ». « Quand j’ai lu ce livre, ça m’a beaucoup touchée tout ça ».

Et il y avait un autre qui était là « Et moi ? ». « Vous ? Vous devez quitter la sorcellerie ». « Oh oui c’est vrai, il est franc-maçon ». 

« Alors prenez votre carte ».

Et la policière ne voulait plus me lâcher. Ils m’ont libéré, elle est descendue avec moi en bas.

« Ah vraiment je souffre, aidez-moi ». « Je vais prier pour vous ».

Elle ne voulait plus me lâcher. « Mais j’ai mon avion à prendre là. ».

Alléluia !

Vous voyez frères, le Royaume de Dieu. Le Royaume était avec moi. Nous marchons avec le Royaume.

Vous rendez compte frères ? Des policiers étaient presque à genoux.

Je pars en mission à Brazzaville, un colonel qui est avec nous là-bas me dit  « J’ai un collègue colonel qui est très malade, il aimerait bien te voir pour la prière ». « Ok, qu’il traverse. Je ne vais pas traverser colonel ou pas. Mais qu’il traverse ».

Il y a un grand fleuve. Le colonel malgré son grade a pris un petit bateau, il a traversé et il est venu à Kinshasa, nous voir où on était logés. On l’a reçu. On est rentré dans une chambre pour prier, lui et moi. Il s’est mis à genoux. Je lui ai dit de se mettre à genoux devant Yehoshua, pas devant moi. Il était à genoux. Une petite prière, frères, il fallait voir le colonel par terre ! Les démons ! Colonel, frères.

Alléluia !

Il y avait un démon de diabète qui a été chassé. Il a été guéri instantanément. Il s’est réveillé. Plus de douleur plus rien. Il était étonné. « Mais c’est ça Jésus monsieur le colonel !!! ». Et je lui dis « En plus de cela c’est gratuit ».

Et le lendemain, il est reparti. Il a témoigné comme pas possible.

Et le colonel qui me l’avait envoyé, m’appelle une autre fois, tout dernièrement quand j’étais à Kinshasa en février. On a traversé à Brazzaville juste une nuit. Ce frère colonel vient me voir et me dit « Tu sais, il y a un autre colonel qui est proche du président… ».

Pour vous montrer le Royaume, nous prêchons les choses que nous vivons.

Il dit « Ce colonel était très malade, alité depuis plusieurs jours dans un hôpital, je lui ai passé tes DVD et il a dit à toute sa famille qui était là, il était mourant, de sortir de la chambre ». Il a mis le DVD « Eglise où es-tu ? » l’onction est venue sur lui, il s’est levé, guéri instantanément par le Seigneur. Il est bras droit du président. Il a donné une vidéo sur la Croix, il a mis ce DVD dans sa chambre. Il s’est mis à vomir du sang, saisi par le Seigneur. Il dit à sa femme « Enlevez moi toutes les statues qui sont dans le palais ». Il était troublé. Il prend son avion, il part en province pour se reposer, parce qu’il a commencé à recevoir des visions dans lesquelles Dieu lui donnait des versets bibliques. Après ce message, il a regardé d’autres messages. Et le colonel en question me dit « Prépare-toi parce qu’il va certainement t’appeler pour venir ». Je lui ai dit « Si Dieu me dis de venir j’irai, sinon je ne bouge pas ».

Vous voyez le Royaume frère. C’est ça l’ekklesia.

« Dominez, assujettissez » !

Mais nos églises sont dominées, écrasées, écrabouillées par le péché, par les conflits, par la cupidité, par l’orgueil par tout un tas de choses frères. C’est pour cela que la gloire n’est plus. 

Et Paul dit dans 1 Corinthiens 4 : 20 « Car le royaume de Dieu ne consiste pas en parole mais en puissance ».

Vous savez les philosophes grecs avaient beaucoup la rhétorique mais pas la puissance. Les musulmans peuvent bien parler mais il n’y a pas la puissance. Les bouddhistes peuvent bien parler mais il n’y a pas la puissance. Et l’ekklesia, non seulement qu’elle peut bien parler, qu’elle parle bien, car Yehoshua c’est la Parole, mais il y a également la puissance de la résurrection.

C’est ça le Royaume de Dieu !

Un des pasteurs avec qui je travaille m’a appelé avant hier tard, enfin on a parlé jusqu’à tard, il me dit « Pourquoi nous ne manifestons pas cette puissance, qui s’écoule dans ton ministère ? ». Je rigolais. Il dit « Nous voyons des jambes pousser, nous voyons des guérisons incroyables ».

Tout à l’heure une sœur m’appelle, j’ai vu son un appel en absence, je la rappelle. Elle me dit « Ma sœur avait un fibrome de plus de, je ne sais pas de combien de cm, elle avait des douleurs tout le temps, tout le temps, tout le temps, tout le temps ». Elle dit « La dernière fois à la réunion que vous avez organisé là-bas, tu as fait une onction d’huile sur les malades ». Elle dit « Ma sœur m’a appelé pour témoigner, quand elle est retournée pour s’asseoir, elle s’est mise à transpirer et les douleurs ont disparu. Elle avait des règles tellement douloureuses, tout est parti ». Elle ne comprend rien.

Vous voyez, c’est que des choses comme ça.

Le Royaume de Dieu frères. Le Royaume de Dieu !

C’est bien beau de dire que les églises doivent être réformées. Oui, c’est clair qu’elles doivent revenir à la Parole, oui, c’est bien beau mais où est la puissance ? Je parle pas de la puissance qui fait tomber les gens par terre, je ne parle pas de ça. Je parle de la puissance qui change le caractère des gens. Des gens qui sont à notre contact et qui sont transformés.

Vous savez l’autonomie que j’ai eu à donner aux frères et sœurs, ce n’est pas que j’ai chassé les gens. C’est moi qui me suis retiré. Dieu m’as retiré, c’est ça l’autonomie en fait. Parce que le Seigneur veut que nous expérimentions autre chose. La puissance véritable. Quand on goûte à la puissance du Royaume de Dieu, on ne va plus s’attacher aux bâtiments, s’attacher aux hommes, on va s’attacher au Seigneur parce qu’on a goûté au délice.

Regardez l’ekklesia biblique frères. Soyons honnêtes. Regardons bien. Pourquoi beaucoup de gens ne changent pas dans nos églises ? Parce que tout simplement il n’y a pas la gloire. Je vous assure. Il faut que l’on désire autre chose.

Le Royaume de Dieu frères !

Le Seigneur dit dans Matthieu 12 il dit «  Si c’est par le doigt de Dieu que moi Jésus je chasse les démons, le Royaume de Dieu est arrivé jusqu’à vous ».

Tout a l’heure une sœur m’a dit, elle à prier pour que la sœur… Il y a un couple qui est venu hier soir pour la délivrance de la sœur, un homme qui nous a amené sa femme. Ils m’ont dit que la semaine dernière, je ne sais plus quand, un esprit a commencé à se manifester dans le corps de sa femme, cette sœur et il n’a pas pu le chasser. Il appelle un pasteur avec qui on travaille, qui est en province, à 500 km d’ici. Et le pasteur lui dit « Venez ». Ils ont été là-bas avec un autre pasteur, ils ont prié pendant des heures et des heures, le démon disait « Je ne bouge pas ». Il n’est pas sorti. Et ce pasteur leur dit « Allez voir le frère Shora ». Alors ils sont venus hier soir, ils m’ont parlé « Oh vraiment, le démon… ce n’est pas possible ». Dans le bureau, on discutait, on était à 3. La sœur me dit « Tu sais dès qu’on est arrivé dans ces locaux, l’esprit a commencé à se manifester en moi, à s’agiter ». Je lui ai dit « Ne t’inquiètes pas, il va partir tout de suite ».

Et, nous hier là, il y avait la gloire… le Seigneur nous a visité n’est-ce pas ? Ensuite, je dis à un pasteur qui était là « Je suis un peu fatigué avec tout ce que j’ai donné, va prier pour la sœur ». Il est allé prier pour la sœur et la sœur qui m’en a parlé tout à l’heure me dit « J’ai prié pour que cette femme soit totalement délivrée. Et elle a été totalement délivrée. Ça n’a pas duré longtemps ». Vous voyez ? Il s’est avéré que son mari, aussi, était possédé. Et délivré également.

Vous voyez l’atmosphère ? L’atmosphère du Royaume de Dieu. Voilà.

Paul prêche pendant toute une nuit. Eutichus tombe. Meurt. Paul à continuer comme si de rien n’était et puis on l’amène, Paul prie pour lui et il est ressuscité. Paul continue son enseignement.

C’est-à-dire que les miracles étaient comme banalisés, c’était une affaire, une vie normale de l’ekklesia.

« Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru ».

Vous voyez ?

Un frère me disait tout à l’heure « Mon père, je le reconnais plus, c’est lui qui me dit maintenant il faut suivre les vidéos ».

Mais c’est ça l’ekklesia ! C’est ça le Royaume de Dieu frères. On ne force pas.

Vous savez parfois je suis là « Saint Esprit vraiment tu m’étonnes. Comment tu… Mais ce n’est pas moi, ce n’est pas possible, je me connais ».

Je mange, je bois, j’arrive aux réunions et tu sens que l’atmosphère est déjà transformée, les gens commencent à… Il y a un sourire, il y a la joie qui est là. Tu sens… tu vois les gens ne peuvent pas bouger et puis tu vois des choses qui se passent tout ça…

Vous avez vu la dernière fois, toutes ces réunions que l’on fait ? Et parfois le Seigneur me dit, avant la prédication « Appelle les gens à la conversion ».

Et moi je suis là je me dis « Mais Seigneur, il n’y a pas encore la Parole parce qu’il est écrit que… ». Et Il me dit « Mais oui il est écrit mais la Parole est vie, mes Paroles sont esprit et vie. Comme ma parole s’incarne en vous. Donc quand vous allez quelques part la Parole agit déjà ».

Ça veut dire que, tu t’approches des pécheurs ils sont convaincus du péché frères. Alors que Dieu n’a pas parlé encore. Tu prends le train, les gens qui sont autour de toi, à tes côtés se sentent mal à l’aise, ils sont convaincus de péché, ils se mettent à pleurer.

« Monsieur qu’est-ce qui vous arrive ? ». « Je me sens condamné. Je suis pécheur. Aidez-moi».

L’ekklesia.

Nous voulons vivre ces choses-là.

J’ai pris l’avion pour le Sénégal. J’ai envoyé d’abord un missionnaire avant moi pour préparer le terrain. Le missionnaire arrive là-bas. Il était accompagné, il y avait un frère qui était tout le temps avec lui. Il était son chauffeur, son guide. Ils étaient tout le temps ensemble. Le missionnaire finit le boulot, la mission, il rentre sur Paris. Dieu me dit « Maintenant va ». Frères, j’étais dans l’avion, le Royaume commençait à se manifester. L’onction royale.
Rappelez-vous bien que nous sommes des rois, nous sommes des rois, il a fait de nous des  rois.

C’est ça l’ekklesia.

C’est ça l’onction royale de l’ekklesia.

On était à 10 km de Dakar dans l’avion. Frères, que se passe ? Je sens quelque chose sur moi, un feu incroyable. Je me suis mis à parler en langues. Frères, les frères et sœurs là, où ils étaient, ils m’ont dit, l’avion n’avait pas encore atterrit, ils ont dit que chez eux ça tombait sur l’onction. Il y en a qui confessaient leur péché. Et j’arrive, on m’emmène à la maison où j’étais logé. Le guide du missionnaire qui m’avait précédé vient me voir pour me conduire, quand il arrive comme ça « Ah ! Haha... Aie…aie…». Frères, je lui dis « Viens me voir. Toi, tu as des choses à confesser ». Frères, pornographie, masturbation. Il me dit  « Sur mon ordinateur, il y a des images pornographiques ». Frères, je lui dis « Ok, tu as confessé, on va prier ». Avec le propriétaire de la maison, on était à 3. On a commencé à prier, à adorer dans les chambres. Frères, il y a 2 portes. Une porte principale et une autre qui donne sur un balcon. On entend, on était à genoux, la porte principale s’ouvrir. Et on entend les pas de quelqu’un qui marche, qui a traversé la salle à manger, là où on était. Et on entend l’autre porte qui s’ouvre et qui se referme. Et je vous assure, plaqués au sol tous les trois et le gars qui a confessé la pornographie, purifié, délivré, sanctifié instantanément. Il a reçu un nouveau parler en langue. Et avec le propriétaire de la maison, les deux parlaient en une langue inconnue. Ils ont parlé dans cette langue. Ils se parlaient mutuellement comme ça pendant près de trois heures. Mais avant que cela n’arrive, le gars qui était dans le péché il criait « Ah…ah, aie…aie… je brule ».

La shekina ! La gloire ! Le Royaume !

Frères, la maison était remplie de monde. J’ai fini la mission, je suis parti.

Le Royaume de Dieu !

Il fallait voir les témoignages derrière.

Je pars au Cameroun. Une sœur, une jambe plus courte que l’autre, elle a poussé devant tout le monde. Le papa d’Hervé a crié. Pilote d’avion du président, du premier président. Il dit « Ce n’est pas possible, je n’ai jamais vu ça ».

Un frère qui était assis derrière là-bas, lors d’une réunion, il a été… il a roulé comme une roue, il a volé.

Vous savez ce que c’est le que le Royaume de Dieu frères ? C’est incroyable, l’ekklesia frères. Le Royaume ! On ne se rend pas compte.

A un moment donné, il y tellement de monde, le Seigneur me dit « Ne prêche pas. Les gens sont assez mures, c’est-à-dire les fruits sont murs. Maintenant ils veulent confesser ». « Bon le Seigneur me dit qu’il y en a qui veulent confesser. »

Frères, il y en a un qui se lève : « Moi je suis homosexuel, je suis acteur, vous me connaissez ici tout ça.. Mais je suis homosexuel ».

Sa mère de lève : « Moi je suis dans l’adultère ».

Il y avait tellement de confessions. On était avec Ludovic, lui-même n’en revenait pas.
Frères, la chambre où j’étais logé quand je suis parti de là, deux frères qui étaient là, on les a logés dans cette chambre. Frères, la nuit même, quand ils se sont mis sur le lit, ils ne pouvaient pas dormir. Visités par l'onction, parlé en langues. Il y avait des anges qui les visitaient
Ils ont dit « Mais qui est-ce qui a dormi ici, qu'est-ce qui se passe ici là ? ».

Je pars en Côte d’ivoire, une sœur, je lui ai laissé mes baskets, elle les garde dans un coin. Quelques jours après, elle va pour les mettre, elle va vouloir les mettre, projetée contre le mur, un démon est sorti.

Vous voyez le Royaume frères ? Le Royaume de Dieu ! On ne force pas. C’est ça l’ekklesia. C’est une vie. C’est la vie normale de l’ekklesia. Normale !

C’est pour cela que l’ombre de Pierre guérissait les malades. Les mouchoirs, qui avaient touché le corps de Paul, étaient appliqués sur les malades, sur les démoniaques, les gens étaient guéris, délivrés naturellement.

Vous voulez convaincre les gens comment ?  Par le blablabla ? Les discours seulement ?
Oui, les discours accompagnés par le feu. Oui.

C’est pour cela je dis aux frères et sœurs, prenez tout mais vous ne pouvez pas me détacher du Corps de Yehoshua.

L’ekklesia. Le Royaume !

Paul arrive à Éphèse, toute la ville était secouée. Voilà l’ekklesia.

C’est-à-dire, on ne laisse personne indifférent. Il y en a qui vont se convertir, d’autres qui vont s’endurcir, d’où la persécution.

C’est ça l’ekklesia. Le Royaume !

C’est le Roi qui vient. Tu marches avec le Roi, tu parles avec le Roi, tu manifestes…
Vous vous rendez compte que nous sommes, en tant qu’ekklésia, assis nous sommes assis sur le trône de Dieu. Vous vous rendez compte ? Dans les lieux célestes. Donc nous commandons à partir du ciel et nous avons les clés du Royaume. Nous ouvrons les choses sur terre et là-haut ça s’ouvre. Nous fermons et là-haut ça ferme. Je ne sais pas si vous pouvez vous imaginer. Frères, nous sommes dangereux. Nous pouvons faire descendre les sorciers qui volent la nuit « Toi tu descends ».

Vous vous rendez compte ?

Je suis arrivé à Kinshasa une fois, je prêche dans une assemblée locale, une assemblée morte. Le Seigneur me dit « Il y a beaucoup de sorciers, de satanistes… ». Il y en avait partout : protocole, groupe de louange, partout. Le pasteur lui-même que je connais depuis des années, était dans l’adultère. Le Seigneur me dit « Appelle tous les sorciers devant pour qu’ils confessent ». J’ai dit « Tous les sorciers, venez devant pour confesser ». Frère, qui va oser se lever et dire « Moi je suis sorcier, me voici… » ? Personne. Là, je me dis « Seigneur personne ne veut bouger ». Il me dit « T’inquiète pas ». J’ai dit « Maintenant, la puissance de Dieu va vous faire lever un à un ». Même mon demi-frère s’est levé. Il y en a une qui est venue, elle me dit « Moi, j’ai sacrifié mon petit frère qui avait 20 ans ». Je lui ai dit « Comment tu l’a tué mystiquement ? ». Elle dit « J’avais une espèce de massue, j’ai tapé ici au niveau de son cou, dans le monde spirituel, il est tombé raide mort, c’est fini ».

Vous voyez frère l’ekklesia.

Où est cette puissance ? Cette autorité royale ?

Quand Dieu commence à se manifester nous sommes les premiers à dire c’est la sorcellerie, c’est la magie, ce n’est pas normal. Et c’est pour cela que nous aimons les églises où il y a la mort, les bâtiments d’églises où il y a la mort. On est habitué à cela. On dit c’est ça la vie chrétienne. On est entre nous. A midi on fait la pause, on va boire du vin. Et puis on chante. C’est la mort. Tous les dimanches, les mêmes cantiques : « Prenez le cantique 119 ». « Seigneuuuur, nous voiciiiii devant toiiiii. Seigneuuuuur… ». Le pasteur prend sa guitare « Aaaaamennn ». « Alors à dimanche prochain mes amis. »

Alléluia !

Nous partons visiter une famille, des païens. On arrive comme ça, Dieu me dit parle. Je commence à parler. Plus je parlais plus l’atmosphère spirituelle prenait de l’ampleur dans la maison. Une jeune femme était assise à ma droite, païenne, elle venait de la Guadeloupe. Elle dit « Je brûle, je brûle, tout mon corps brûle ». Je lui dis « C’est normal ». J’étais avec Joël et Poupon, deux frères de Colombes. Et Dieu me dit « Maintenant, tu vas lui parler ». Je lui dis « Voilà ta vie…. ». « Comment tu sais ça ? ». « Il y a quelqu’un qui sait tout ».

Et cette fille s’est convertie tout de suite. Il y avait tellement le Royaume de Dieu dans l’appartement.

Une jeune femme qui était là, païenne. Dieu me dit « Regarde-la ». Je regarde comme ça, je vois un démon. « Sors au nom de Yehoshua ». Il y avait des cousins, des cousines, tout le monde était là « ahhh…ahhhh ».

Il y en avait un autre qui était là, efféminé, il y a l’onction qui l’a saisi « ahhh…ahhhh ».

C’était la cacophonie là-dedans, des délivrances, des conversions, toute la famille pratiquement s’est convertie. Et ils viennent aux programmes de réveil.

Un frère me témoignait « Tu sais tu es venu la dernière fois à Montauban, tu as prié pour un homme, quand il est rentré chez lui quelques jours après, il a vu Jésus dans sa chambre. »

L’ekklesia frères. On a rien compris. Ne forcez pas. Ça ne sert à rien de se prendre la tête. Si vous souffrez pour garder une âme, ça veut dire que c’est vous qui travaillez. Si vous souffrez en chassant un démon, ça veut dire que c’est vous qui chassez. D’accord ?

Pour finir par rapport aux témoignages. On part à Tunis. On était avec Ludo. On nous invite dans une église de maison. Il y avait un pasteur tunisien. Des frères et sœurs qui étaient là, tunisiens, qui avaient suivi un enseignement pour le baptême, de deux ans, deux ans d’enseignement pour le baptême. Eglise de maison. J’étais là, il faisait un long enseignement tout ça, ça m’a fatigué. Très honnêtement, ce n’est pas de l’orgueil mais ça m’a fatigué, je suis sorti. Je disais « Mais Seigneur, vraiment ce n’est pas possible ». Quelqu’un vient me chercher pour me dire « Non, ils ont presque fini, viens ». « Ok »

Je suis reparti.

Je dis au pasteur « Mais il n’y avait pas besoin de tout ça ». Lui il ne voulait pas écouter, il était dans son truc.

Et une femme m’amène sa fille de 17 ans. Elle me dit « Est-ce que tu peux parler avec elle ? Parce qu’elle ne veut pas de Jésus, elle ne veut pas de la prière ». Je dis « Ok pas de problème ». Je l’ai prise dans un coin et on a commencé à parler. Elle ne voulait pas entendre parler du Seigneur. Elle me dit « Moi, ni l’Islam, ni la religion chrétienne, je ne veux rien ». Dieu m’ouvre les yeux spirituels et il me donne des paroles de connaissance. « Voilà ta vie : y’a ça, ça, ça depuis ton enfance, ça, ça, ça… ». Elle s’est mise à pleurer, à pleurer, à pleurer. Et le Seigneur me dit « Maintenant elle est prête ». Et d’un seul coup la gloire est tombée sur tout le monde. Il y avait tellement le feu dans l’appartement et la fille donne sa vie à Jésus et elle s’est fait baptiser le même jour.

On a vu de loin un monsieur de 70 ans qui fumait pendant les baptêmes. On a vu ce gars s’assoir, enlever ses chaussures, on ne comprenait pas, doucement il était en train de les défaire. Il enlève les chaussettes, il se lève et dit « Je veux le baptême ». Ils ont poireauté deux ans pour avoir le baptême. Avec l’autorité du Royaume, en moins de 30 secondes, ils ont eu les deux personnes qui ne voulaient pas du baptême. Baptême !

Je dis au Seigneur « Tu m’as appelé, je veux tout lâcher pour te servir. Je veux accepter qu’on me critique, qu’on me traite de tous les noms, ce n’est pas grave. Mais ne me lâche pas  ».

Je lui ai dit « Je ne veux pas souffrir pour chasser les démons, je ne veux pas souffrir pour gagner les âmes. Je ne veux même plus faire des pubs pour les réunions que nous organisons. Des affiches avec des photos. Je veux goûter ce que Paul a gouté. Je veux vivre ce que Paul a vécu, ce que Pierre a vécu. Le Royaume ».  Et Dieu dit « Ok ».

C’est possible pour vous, pour nous. Mais tout dépend de comment voyez-vous les choses. Si nous sommes de ceux-là qui baissent les bras facilement on ne vivra pas le Royaume.

QUESTIONS

« Donc pour vivre le Royaume il faut attendre le temps du Seigneur ? ».

Non, c’est maintenant. C’est depuis la conversion qu’il faut le vivre le Royaume. C’est dès la conversion qu’on vit le Royaume. En fait, dès ta conversion, tu deviens tout de suite membre du Royaume de Dieu. Avant d’être membre d’une l’église locale. Tu intègres le Corps de Yehoshua, l’ekklesia véritable alors que tu n’es pas forcément membre de l’église locale. Et c’est là qu’il faut que les gens comprennent. On nous fait croire qu’on est chrétien parce qu’on est membre de l’église locale, c’est faux. On est chrétiens parce qu’on est membre de l’ekklesia, Corps de Yehoshua. Et là instantanément on commence à vivre le Royaume de Dieu.


« On le vit mais ces choses-là nous accompagnent pas ».

Il y a aussi des niveaux, en fonction de l’appel que les uns les autres ont reçu. Dieu les oint, les  accompagne. Mais toutefois tout ce qui a trait à la justice, la sanctification, la sainteté ça doit être instantanément, naturel. Dès la conversion on craint Dieu. On craint Dieu dès la conversion. On va aimer les gens, dès la conversion. On grandit dans ces choses-là, attention, on grandit dans l’amour, dans la sainteté, tout ça. D’accord ?

Par rapport aux démons c’est pareil, un enfant de Dieu qui est dans le Royaume de Dieu, qui craint Dieu, quel qu’il soit, quel que soit son appel ne peut pas être détruit par un démon, même par Satan lui-même. Donc il n’y a rien à craindre. Un véritable enfant de Dieu n’a rien à craindre, il ne peut pas non plus pratiquer le péché, se plaire, se complaire dans le mal c’est impossible.




Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13