Le mystère de l'iniquité - Shora Kuetu


2 Thessaloniciens 2 : 1 à 11

Est-ce que je vous ai déjà parlé de la femme de l’antichrist ?
2 Thessaloniciens 2 : 1 à 11  Pour ce qui concerne l`avènement de notre Seigneur Jésus Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, 2 de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu`on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. 3 Que personne ne vous séduise d`aucune manière; car il faut que l`apostasie soit arrivée auparavant, et qu`on ait vu paraître l`homme du péché, le fils de la perdition, 4 l`adversaire qui s`élève au-dessus de tout ce qu`on appelle Dieu ou de ce qu`on adore, jusqu`à s`asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. 5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j`étais encore chez vous? 6 Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu`il ne paraisse qu`en son temps. 7 Car le mystère de l`iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8 Et alors paraîtra l`impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu`il anéantira par l`éclat de son avènement. 9 L`apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10 et avec toutes les séductions de l`iniquité pour ceux qui périssent parce qu`ils n`ont pas reçu l`amour de la vérité pour être sauvés. 11 Aussi Dieu leur envoie une puissance d`égarement, pour qu`ils croient au mensonge.

Seigneur, merci pour ton règne parmi nous ce soir. Adon Elohenu. Merci Seigneur pour ce peuple qui a soif de toi. J’aimerais Seigneur, ce soir, totalement m’effacer afin que tu prennes toute la place et que, Seigneur, leur intelligence soit renouvelée afin que la vérité de l’Évangile, Seigneur, soit évidente pour chacun.
Alors Zacharie, le prophète, que j’aime beaucoup, est parmi les rares prophètes qui ont prophétisé avec une telle précision sur la restauration d’Israël et sur la fin des temps. Zacharie voit un epha, une unité de mesure à cette époque, et il voit que dessus il y avait une femme assise et il voit deux cigognes avec de grandes ailes qui amènent cet epha, sur lequel était assise cette femme, dans le pays de Chinéar c’est-à-dire Babylone. Et il pose la question à l’ange « C’est quoi ? Qui est-elle ? ».  Et l’ange lui dit « C’est leur iniquité, l’iniquité d’Israël ».
Et si on revient un peu en arrière, Dieu, bien avant Zacharie, va amener Ezéchiel dans le temple (Ezéchiel 8) et il lui montre l’abomination qui se pratiquait dans le temple. C’était incroyable. Il y avait des figures d’animaux sur le mur. Il y avait des anciens qui adoraient le dieu soleil, des femmes qui adoraient Tammuz… Dieu, avant de frapper cette nation, avait suscité le prophète Jérémie parce qu’il y avait le mystère de l’iniquité dans le temple. Le roi Manassé, dans 2 Rois 21, avait mis l’idole, la statue d’Astarté dans le temple. Et les juifs allaient adorer Dieu dans le temple tout en adorant cette divinité Astarté, le dieu du sexe, la sirène, la reine du ciel et il y avait des orgies lorsqu’on adorait cette divinité. Dans le temple de Dieu ! Et 2 Rois 23 nous apprend qu’il y avait même des homosexuels dans le temple. Donc il y avait des lesbiennes, des homosexuels dans le temple de Jérusalem. Il y avait cette femme spirituellement qui avait conquis Israël. Le mystère de l’iniquité, qui est personnifié par une femme. Et si vous lisez Lévitique 11 : 19 vous verrez que la cigogne était un animal considéré comme un animal impur. Et c’est l’image de la sirène des eaux, de l’esprit de séduction. L’esprit qui pousse les hommes au sexe. Dieu avait interdit aux hébreux de consommer cet animal, cet oiseau. Et voilà que cette femme avait, à l’époque de Jérémie, pris place dans toute la ville de Jérusalem. Le temple était souillé par elle. C’était horrible. Et Jérémie était horrifié de voir l’état spirituel d’Israël.
La Bible nous dit dans Jérémie 7 : 28 que la vérité avait disparu, la vérité s’était retirée de la bouche des hébreux. « Alors dis-leur: C`est ici la nation qui n`écoute pas la voix de l`Éternel, son Dieu, Et qui ne veut pas recevoir instruction; La vérité a disparu, elle s`est retirée de leur bouche ».
Et dans Ezéchiel 9 Dieu envoie un ange pour marquer le front de ceux qui gémissaient à cause du péché des juifs. C’est-à-dire qu’il y avait un petit reste qui gémissait à cause des péchés qui se pratiquaient dans la ville et Dieu demande à cet ange de marquer avec la lettre Tav http://www.france-spiritualites.fr/images/judaisme-kabbale/alphabet-hebreu-tav-plein.gif le front de ses serviteurs et de ses servantes. La dernière lettre de l’alphabet hébraïque qui représente la Croix.
Et Dieu envoie ensuite dans le chapitre 10 un jugement. Dans le chapitre 9 et 10 Dieu juge ces personnes et dans le chapitre 11 d’Ezéchiel, le Saint Esprit quitte le temple et quitte la ville de Jérusalem et c’est là que Nebucadnetsar est venu par la suite détruire les murailles et le temple.
Et l’histoire se répète ! L’histoire de l’Eglise est similaire à l’histoire juive. On retrouve les mêmes réalités. Paul le dit dans 1 Corinthiens 10.
Alors Zacharie voit cette femme qui quittait Jérusalem. Effectivement, lors du retour des exilés il y avait comme une purification de Jérusalem sous Néhémie, sous Esdras. Donc cette déesse, ce démon ne pouvait plus rester à Jérusalem donc Zacharie a vu son départ.
L’iniquité !
Satan singe Dieu, il essaye d’imiter Dieu. Voilà comment il opère. Par exemple, les Ecritures nous parlent du Père, du Fils et du Saint Esprit. Donc, on voit le dragon, le faux prophète et l’Antichrist, la Bête. C’est comme ça que l’ennemi opère. Il travaille dans la contrefaçon. Donc l’Antichrist est celui qui combat d’abord Jésus. Il est anti Christ, il est anti Jésus, il est contre le Seigneur.
Et l’Antéchrist a aussi une femme, et cette femme c’est cette entité spirituelle dont il est question dans Zacharie 5 : 5 « Puis l'ange qui me parlait s'avança dehors, et me dit: Lève les yeux, et regarde ce qui sort là. 6 Et je dis: Qu'est-ce? Il répondit: C'est un épha qui paraît. Il dit encore: C'est l'aspect qu'ils présentent dans tout le pays. 7 Et je vis une masse de plomb soulevée, et il y avait là une femme assise au milieu de l'épha. 8 Et il dit: C'est là l'iniquité! Et il la rejeta au milieu de l'épha, et rejeta la masse de plomb sur l'ouverture. 9 Et, levant les yeux, je regardai, et je vis paraître deux femmes; et le vent soufflait dans leurs ailes; elles avaient des ailes comme les ailes de la cigogne, et elles enlevèrent l'épha entre la terre et les cieux. 10 Et je dis à l'ange qui me parlait: Où emportent-elles l'épha? 11 Et il me dit: C'est pour lui bâtir une maison au pays de Shinear; et quand elle sera préparée, il sera posé là sur sa base ».
C’est le mystère de l’iniquité. Et on nous dit que ce mystère-là, va dans son lieu d’habitation c’est à dire le pays de Chinéar, littéralement Babylone. C’est là que cette femme siège. C’est là, sa ville, Babylone. Donc nous comprenons également que le mystère de l’iniquité n’est rien d’autre que la Babylone la grande. Je vous assure, frères, plus de 90 % de nos églises sont gérées par cette entité spirituelle. Et ce ne sont pas seulement les églises. Même beaucoup de chrétiens, leurs cœurs sont tordus, pollués par cette femme.
Nous sommes dans Apocalypse chapitre 17 : 1 à 8 « Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m`adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. 2 C`est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l`impudicité, et c`est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. 3 Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. 4 Cette femme était vêtue de pourpre et d`écarlate, et parée d`or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d`or, remplie d`abominations et des impuretés de sa prostitution. 5 Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. 6 Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d`un grand étonnement. 7 Et l`ange me dit: Pourquoi t`étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. 8 La bête que tu as vue était, et elle n`est plus. Elle doit monter de l`abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n`a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s`étonneront en voyant la bête, parce qu`elle était, et qu`elle n`est plus, et qu`elle reparaîtra ».
Nous sommes dans les années 95 après Jésus-Christ, l’Eglise était déjà née depuis plusieurs années, l’onction se manifestait depuis plusieurs années, Jean était déjà un apôtre confirmé depuis des années. Mais il va être séduit en voyant cette femme parce que le mot, le verbe s’étonner en grec parle de la séduction. Jean était séduit par la splendeur, la beauté, l’apparence extérieure de cette femme. En fait, Jean a cru que cette femme était la véritable Eglise. L’Eglise que Jésus voulait. Et ça c’est fort, frères ! Si Jean l’apôtre, quelle que soit l’onction qu’il avait, a pu être séduit par l’apparence de cette femme, et toi et moi ??? Alors Jean était séduit, étonné. Ce n’est pas moi qui le dit c’est les Ecritures qui le disent. Et l’ange va le reprendre. Là mes amis c’est fort. On se dit c’est incroyable, comment cela est-il possible ? On verra le même Jean se mettre à genoux devant un ange pour l’adorer alors que Jésus leur a donné l’enseignement selon lequel tu ne peux adorer d’autres dieux que le Père. C’est écrit ! Jean était un homme comme toi et moi. Les Ecritures sont là pour attester cette réalité. Donc ça veut dire que le mystère de l’iniquité, la Babylone la grande est tellement séduisante que si tu n’es pas assis dans la Parole…
En fait, Dieu nous rattrape, heureusement, par rapport à notre cœur, Dieu regarde toujours les intentions de nos cœurs. L’apôtre Pierre, on nous dit qu’il était devenu hypocrite dans Galates. Et même Barnabas, le grand apôtre, a été entraîné dans leur hypocrisie ! Ils étaient séduits. Et Dieu les a corrigés. Donc on peut être saint, rempli du Saint Esprit et si on n’est pas prudent on peut être séduit. Mais parce que ton cœur est disposé Dieu te rattrape. Faut pas se leurrer, on est des hommes ! Les pasteurs qui disaient « Non, moi non, moi jamais ! Jamais » et qui n’ont pas prêté attention, qui n’ont pas pris les mesures qu’il fallait, ils sont tombés. Tant qu’on n’est pas encore arrivés à la fin de notre parcours… Paul dit « Si je puis parvenir à la résurrection d’entre les morts » Philippiens 3 : 10-11. Même Paul se disait « Est-ce que c’est vraiment certain que je vais arriver ? ». Le grand apôtre ! Il faut beaucoup d’humilité.
Mais quand je vois l’état des églises qui sont en Afrique, ici au Cameroun, aux États-Unis ou en France on se rend compte à quel point beaucoup de héros que le Seigneur avait suscité sont séduits, sont tombés. La séduction elle est là sinon la Bible ne parlerait pas de la séduction parce qu’elle ne concerne pas les inconvertis.
Alors l’ange, heureusement, dira à Jean « Pourquoi t’étonnes-tu ? Je te dirai le mystère de cette femme et de la bête qui la porte ».
Si vous allez aux États-Unis, y en a beaucoup qui risquent d’être séduits. Il y a beaucoup de pasteurs, ici en Afrique, qui commencent bien, qui ont le feu, qui ont la grâce mais quand ils sont arrivés aux États-Unis, ils ont été séduits. Même juste à côté ici au Nigéria. « Waouh ! Mais ce n’est pas possible ». La grandeur, la beauté des choses, de belles chorales, la gestuelle, l’accoutrement, la richesse apparente… « Waouh ! ». Et quand ces pasteurs reviennent en Afrique ils obligent les chrétiens maintenant à reproduire les mêmes choses.
La Bible dit « Prenez garde ». Paul dit « Que personne ne vous séduise d’aucune manière » cela veut dire que cela est possible. « Que personne ne vous séduise ».
« Quelle beauté !! »
Et la Bible dit que sur son front était écrit un nom : Babylone la grande. La mère des prostituées et des impudiques de la terre. Mère, ça veut dire littéralement la source. Donc l’ange dit à Jean que Babylone est la source des prostituées et des impudiques de la terre. C’est-à-dire, littéralement, que Babylone a donné naissance à la religion, Babylone a donné naissance aux sectes, aux faux dieux, aux faux prophètes, tout cela a commencé à Babel, à Babylone. Et pourquoi le front ? Dieu disait aux enfants d’Israël dans Deutéronome 6 qu’il fallait avoir sur leur front la Parole, la marque de la Parole parce que le front c’est la pensée. Donc si cette femme porte sur son front le nom de Babylone la grande ça veut dire que Babylone la grande est d’abord une idéologie, une mentalité.
Les enfants d’Israël ont quitté physiquement l’Égypte mais l’Égypte était dans leur mentalité. Ils étaient touchés au niveau du cœur par l’Égypte au point où ils ont reproduit l’Égypte dans le désert. Ça veut dire qu’on peut physiquement quitter une église malade, une église polluée… Physiquement, on la quitte alors qu’au niveau de l’esprit,  au niveau du fonctionnement, du cœur on est toujours pollué. Et on va reproduire cela même dans les maisons.
Et regardez cette femme, on nous dit qu’elle était bien habillée. Elle avait une coupe d’or remplie d’impuretés. L’or ça attire, ça frappe le regard. Pour attraper un poisson, il faut cacher l’hameçon par un appât. Quand le poisson voit l’appât, il se dit « Oh ! Il est beau ». Et tac c’est fini ! C’est comme ça que Satan a eu Eve. Il lui a montré le fruit. La Bible nous dit qu’Eve a vu que le fruit était bon à manger, précieux pour ouvrir l’intelligence, agréable à la vue. Mais Satan avait caché à Eve que dans ce fruit il y avait le sida, le cancer, la mort, les traditions… il y avait toutes ces choses que nous connaissons, les guerres, la mort, l’enfer, la seconde mort… C’est ça le principe de la séduction. C’est-à-dire qu’on ne vous montre pas le mauvais côté des choses. On vous montre seulement le bon côté. « C’est beau » ! Ça frappe nos yeux, ça nous séduit. C’est ça le principe de Babylone, la séduction par les yeux, par les choses apparentes. La coupe d’or ça attire le regard. L’or, la richesse… mais à l’intérieur il y avait les impuretés que personne ne voyait.
Le Seigneur dit aux pharisiens « Vous êtes comme des tombeaux blanchis à l’intérieur vous êtes plein d’ossements desséchés ». Le prophète Samuel était séduit en voyant Eliab, le grand frère de David. « Oh ! C’est lui que Dieu a appelé ». Et Dieu dira « Ne fais pas attention à son apparence. L’homme regarde ce qui frappe les yeux, le regard mais Dieu regarde au cœur ».
Essayez de mettre des claquettes, des tongues ou des babouches avec un petit T-shirt de rien du tout et un jean de rien du tout et allez dans une assemblée bien organisée et bien comme il faut et mettez-vous devant ! Vous rigolez parce que vous savez comment ça va se passer et comment vous serez traités. Maintenant mettez-vous en costume et cravate bien comme il faut, bien maquillé, allez avec un 4x4 Audi, climatisé. Quand vous arrivez, même le protocole ne sait pas qui vous êtes mais l’accueil ne sera pas pareil. C’est comme ça que nous sommes nous les hommes. Et Satan le sait.
Il y a une grande chorale sur Paris, très connue mais c’est rempli d’impudiques. Une des sœurs qui chante dans cette chorale est venue me voir pour me parler de sa vie d’impudicité. Comment elle a avorté, comment elle sortait avec le batteur alors que le pasteur était au courant. Mais si vous les voyez, ils ont de belles voix, des techniques vocales incroyables… Ils sont en soutane, en uniforme… « Oh c’est beau ! ».
B.A.B.Y.L.O.N.E !!!!
Le mystère de l’iniquité !
L’ennemi arrive à nous avoir surtout nous Africains, facilement. Africains particulièrement.
Tu vas voir un frère pour la prière. On te dit « Le frère va prier pour toi ». Mais tant qu’il n’a pas de titre tu ne veux pas. « Il est apôtre » ? « Non, il est frère ! ». Et si c’est un apôtre ou un prophète et qu’il vous dit tout simplement « Allez, Dieu vous a guéri » vous dites « Mais il n’y a pas de huile ? Il n’y a pas du sel ? Y’a pas quelque chose pour que j’agite ? ». C’est comme Naaman. C’est comme ça que l’homme est. « Il n’y a pas de prière à faire ? Il n’y a pas un passage que je dois méditer ? ». On veut un grigri. C’est ça Babylone. On veut un dieu grigri. C’est pour ça qu’on va prendre la Bible et mettre sa tête dessus. On va la laisser ouverte. On va prendre un seau rempli d’eau et on va la mettre devant la porte et on va dire « Quand les sorciers vont venir ils vont voir un océan ! ». Je ne sais pas si c’est comme ça ici.
Babylone !
« Venez chrétiens, nous prions dans une maison ». « Oh non c’est une cellule ». C’est où dans la Bible cellule ? Les cellules de maison n’existent pas dans la Bible. Ce sont des églises. Parce qu’on veut les bâtiments. Il y a des chrétiens qui vous diront « Le jour où vous trouverez une église, je viendrai mais pour l’instant vous êtes dans une maison donc Dieu n’est pas encore là ». Il faut des bâtiments bien décorés. On voit une colombe qui descend du ciel, on dit c’est le Saint Esprit. Qui a dit que l’Esprit de Dieu est un oiseau ???
Frères, je ne sais pas ici au Cameroun mais je crois que c’est un peu partout pareil. Nous avons de gros problèmes.
Et la Parole nous dit que cette femme était ivre du sang des saints !
Essayez seulement de dire aux pasteurs qu’à part Jésus il n’y a pas de vrai pasteur. Essayez de dire aux pasteurs que la dîme c’était la loi. On va boire votre sang ! « Oh ! Rebelle ! Dehors ! Ici c’est ma vision, c’est mon église ! ». « Et bien comme c’est ton église pasteur et bien je sors parce que moi je suis de l’Eglise de Jésus. Parce qu’il a dit je bâtirai mon Eglise ». Essayez simplement de dire aux pasteurs que pendant les prédications vous voudriez lever les mains pour poser une question. Je ne sais pas si dans vos assemblées vous avez la possibilité de poser des questions ?
Le Seigneur c’est l’Esprit et là où est l’Esprit du Seigneur là est la liberté. 2 Corinthiens 3 : 17.
Allez dire à votre pasteur « Pasteur, j’ai un cantique à chanter aujourd’hui ». « Chut ! T’es pas dans la chorale ».
Il y a même des églises qui vous donnent des cartes de membre avec des tampons dessus et quand vous payez la dîme on met un tampon. C’est-à-dire que vous êtes reconnu membre de l’église. Et si vous avez un problème le pasteur viendra vous rendre visite parce que vous payez la dîme. Il y a des églises qui ont des cahiers de dîme. Il y en a qui sont beaucoup plus sophistiquées et qui ont des ordinateurs.
Alors vous, les jeunes ministères, qui aspirez à la vérité, si vous n’avez pas de vrais modèles vous finirez comme eux. Vous croyez que ces gens ont commencé comme ça ? Quand Dieu les a visité ils étaient tout feu, tout flamme, dénonçant le péché mais à un moment donné la femme, le mystère de l’iniquité, a fini par les attraper. Je vous dis la vérité. J’en ai connu des gens. C’est pour ça que je dis « Seigneur, si ça doit m’arriver là tu me tues ».
Babylone !
Et quand on va dans Genèse 10 on voit le roi Nimrod, dont le nom signifie rebelle. C’est lui qui est l’instigateur de la vision de la construction de la tour.
I/ Le cléricalisme
« Construisons une tour dont le sommet touche le ciel »
Vous avez vu ? On nous dit qu’il fallait construire une tour dont le sommet toucherait le ciel. Seulement le sommet. Et là vous avez l’origine du cléricalisme. Le clergé, on ne trouve pas ça dans la Bible, dans le Nouveau Testament, il n’y a pas la différence clergé laïc. Laos le peuple.
Ça veut dire que dans Babylone, le mystère de l’iniquité agit comment ?
D’abord, nous avons le cléricalisme. C’est quoi ? C’est le fait que vos pasteurs vous disent que là vous avez le peuple et là vous avez les bishops. Et ensuite là vous avez Dieu. Et donc le peuple pour aller vers Dieu, il faut qu’il passe par les pasteurs. Si tu veux te marier, tu passes par le pasteur. Si tu veux ouvrir un commerce, tu passes par le pasteur. Tu veux prêcher, tu passes par le pasteur. Tu veux chanter, tu passes par le pasteur.
Et le pasteur a remplacé Dieu alors que dans 1 Timothée 2 : 5 il est dit « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme ».
Le pasteur te dit qu’il est ta couverture spirituelle. Alors que la couverture spirituelle c’est Christ qui est la tête de l’Eglise. Il y a une seule tête !
L’ange dit à Jean que Babylone est la mère de toutes ces choses.
A partir de ça vous avez toutes les religions, en mystère. La franc-maçonnerie. La Rose-Croix… Il y a des degrés avant d’accéder à la connaissance suprême. La gnose. La gnose c’est réservé aux initiés, c’est à dire que pour avoir la connaissance il faut rentrer dans un cercle limité, dans une équipe d’élites. On parle du corps pastoral. C’est écrit nulle part !!
Il est dit dans 1 Corinthiens 12 : 13 que nous avons été tous baptisés pour former un seul corps. Il n’y a pas deux corps, il y a un seul corps et dans ce corps il y a les pasteurs, les apôtres, les prophètes, les docteurs et les frères et sœurs. Et nous sommes tous égaux. Nous n’avons pas les mêmes fonctions mais nous sommes tous égaux. Ça veut dire qu’en tant que chrétien tu peux corriger un apôtre ou un pasteur en lui disant « Là, ce n’est pas correct. Ce n’est pas biblique ce que tu fais. Montre-moi dans les Ecritures où c’est écrit ».
Quand l’apôtre Paul a été lapidé dans Actes 14, les chrétiens de Derbe l’avaient entouré et ils ont prié pour lui. Quand est-ce que votre apôtre a demandé à ce que vous priez pour lui ? Pour votre pasteur ? « Entourez-moi, imposez moi les mains et priez pour moi ».
Vous voyez comment ce mystère opère ? Pourtant il y en a parmi vous qui ont la volonté de servir Dieu. Mais dans leur mentalité, il y a l’esprit du cléricalisme. C’est à dire que même si vous avez la volonté de servir le Seigneur, il y a quand même une pollution. C’est à dire que vous allez commencer le ministère et vous finirez par mettre en place cette hiérarchie démoniaque. Le peuple et les pasteurs.
C’est pour cela que si vous entrez dans une assemblée, vous voyez que les pasteurs ne sont pas assis avec les chrétiens. Ils sont sur les estrades, sur des fauteuils en cuir… vous vos chaises sont en plastique… Et on vous dit « C’est ça l’élévation ». L’élévation ?? Ah bon ? Un menuisier a pris du bois, il a taillé, il a fait une belle estrade… c’est ça l’élévation ? Dans ce cas, mes amis, je veux être élevé plus que toi ! Je vais prendre du bois et aller chez moi et fabriquer une grande estrade et monter dessus chez moi et je serais plus haut que toi. Si c’est ça l’élévation, mes amis, on est à côté de la plaque.
Dans Psaume 75 : 7 il est dit clairement que « Ce n`est ni de l`orient, ni de l`occident, Ni du désert, que vient l`élévation. 8 Mais Dieu est celui qui juge: Il abaisse l`un, et il élève l`autre ».
Psaume 113 : 7 De la poussière il retire le pauvre, Du fumier il relève l`indigent, 8 Pour les faire asseoir avec les grands, Avec les grands de son peuple.
C’est Dieu qui élève.
Le cléricalisme c’est quoi ? C’est aussi le fait de dire que le pasteur est le seul enseignant dans l’église. Regardez comment certains pasteurs s’expriment. « Moi, je suis serviteur de Dieu ». Vous comprenez tout de suite qu’il y a une pollution spirituelle parce que pour beaucoup de pasteurs, beaucoup de chrétiens, les serviteurs de Dieu ce sont les pasteurs. Les chrétiens, eux ce sont des simples moutons. Donc dans la mentalité cléricale, seuls les prédicateurs, les apôtres sont serviteurs alors que la Bible dit que tous les chrétiens sont serviteurs de Dieu. Donc tu dois comprendre que tu es serviteur de Dieu, que tu es serviteur du Seigneur, que tu es ministre de Dieu. Où sont les ministres ici ? Tu es sacrificateur ! Tu es roi.
Alors vous voyez le peuple est ici et le bishop est là avec sa femme. Maman pasteur est gérée par les jeunes filles qui s’occupent de ses ongles, du ménage chez elle. Les jeunes femmes vont chercher les enfants à l’école, une autre fait le repassage. Les hommes sont là pour ouvrir la porte du Bishop quand il rentre, quand il vient à l’assemblée. Ils portent la Bible parce qu’elle est tellement lourde que le pasteur ne peut pas la porter. C’est incroyable de voir cette mentalité cléricale qui nous a affectés. Vous allez voir dans une assemblée de 200 personnes près de 150 personnes sont au service du pasteur. Ils sont là aux petits soins du pasteur et de sa femme. Comment voulez-vous que les autres personnes qui voient cela ne convoitent pas cette position, ne se disent pas « Moi aussi j’attends que Dieu m’appelle » ? C’est pour cela qu’ils vont dans des écoles théologiques pour avoir des diplômes afin de devenir pasteur parce que la seule entreprise ou il y a des débouchés c’est l’église.
Et c’est le mystère de l’iniquité, le clérical.
Les pères de l’église comme Tertullien ou Ignace d’Antioche. D’abord, Ignace d’Antioche, il a vécu entre 35 et 107 après Jésus-Christ et a connu les apôtres, il disait que « Là où il y a l’évêque c’est là où il y a l’église ». Alors que Jésus-Christ a dit « Là ou deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis là ». Lui il a dit « Non, là où il y a l’évêque ». Il a élevé un seul évêque au-dessus de tous les évêques. C’est lui qui a commencé à glisser, à amener l’église vers la pente, vers la monarchie. La direction par un seul homme. Ce qui fait que dans une église un seul pasteur peut entraîner 10 000 personnes en enfer parce que personne n’ose lui dire « Pasteur, tu t’es égaré ».
On va commencer des églises ici et là. Un an à peine, deux ans à peine on veut déjà que le ministère soit soutenu financièrement.
Voilà l’esprit clérical. C’est terrible.
Si vous voulez manger, vous les apôtres allez travailler. Paul dit « Ces mains ont pourvu à mes besoins et aux besoins de ceux qui sont avec moi ».
« Oh ! C’est l’anniversaire du bishop il faut amener des offrandes ». Quand est-ce que ton bishop a fêté ton anniversaire ? Parce que nous sommes dans la communion fraternelle. Tu me donnes, je te donne. « Papa je veux des chaussures ». « Oh ! Mon enfant attend dimanche. Il y aura les offrandes dimanche, tu auras les chaussures lundi ».
Oh ! Ce soir mes amis, on démonte tout.
Le mystère de l’iniquité opère déjà !
On voit Diotrèphe dans 3 Jean. Il s’est accaparé d’une église. Et ceux qui voulaient le contester étaient chassés. « Sors d’ici c’est ma vision. Quand j’ai commencé est-ce que tu étais là ? ». Moi je dirai « Frère, quand Jésus est mort à la Croix est-ce que tu étais là ? Quand le Père a décidé depuis l’éternité passée de créer l’Eglise, d’engendrer l’Eglise est-ce que tu étais là ? »
Donc fêtez l’anniversaire de vos églises. « Oh notre église à 10 ans, on va fêter ». Ton église à 10 ans ? Mais moi mon église à 2000 ans !
Babylone va tomber au nom de Jésus.
Jésus, nous dit la Parole, nous a introduits dans le ciel. Babylone, c’est l’inverse. Babylone te maintien sur terre pour être toujours manipulé. On te maintient dans l’ignorance. Du coup, au lieu de méditer la Parole chaque jour tu laisses ton pasteur le faire pour toi parce que tu le payes. Est-ce que tu prends la peine de méditer la Parole chaque jour? Si c’est le cas alors pourquoi vous venez encore nous voir pour l’imposition des mains ? On n’est pas des marabouts. Nous sommes comme vous, faits de chair et de sang. Chaque jour tu manges, n’est-ce pas ? Chaque jour tu bois ? Et bien chaque jour tu dois nourrir ton esprit de la Parole. Tu dois t’accorder du temps pour méditer la Bible. Voilà la mentalité cléricale. C’est les pasteurs qui méditent pour vous. C’est le pasteur qui va venir pour vous enseigner.
Voilà pourquoi on enseigne aujourd’hui dans les écoles théologiques l’art de parler. Il y a l’introduction, il y a le sujet, il y a la conclusion. Ça mes amis, c’est anti biblique. On a des feuilles d’enseignement. On commence par l’introduction. Quand on parle on revient un tour, on revient voir la feuille. Ça vient d’Aristote, philosophe grec.
La mentalité cléricale.
Les épîtres étaient adressées aux pasteurs ou aux chrétiens ? Aux saints de Rome, aux saints d’Éphèse… C’est aux chrétiens.
Et dans beaucoup d’assemblées les responsables sont les pasteurs. Les chrétiens sont traités comme des irresponsables. Alors que dans la Bible chaque chrétien est responsable de son assemblée. Tu as le droit lors d’une réunion d’église de dire à une sœur qui prophétise mal « Tais-toi ! ». Et c’est vous qui avez le mandat de voter les ministères. Vous avez cette autorité-là. C’est grave, frères.
Le mystère de l’iniquité opère déjà !
Je peux dire tellement de choses sur la mentalité cléricale. Tellement de choses.
Depuis que tu vas dans ton assemblée quand est-ce qu’on t’a donné le micro pour pouvoir prêcher ? Pourtant ça fait 5 ans. Ce qui fait que les chrétiens sont constipés spirituellement. Ils ont mangé, mangé, mangé, mangé… séminaire sur séminaire, conférence sur conférence, avec des bishops qui viennent des États-Unis, du Nigéria, de Côte d’Ivoire… Depuis cinq ans que tu vas dans cette assemblée quand est-ce que tu as parlé ? Du coup les chrétiens, ils ont de grandes oreilles pour écouter et les pasteurs, ils ont de grandes bouches pour parler. Tu as fait l’école du ministère mais c’est pour quoi faire ? C’est comme si tu manges, tu manges, tu manges, tu manges… mais tu ne vas jamais au petit coin. Eh bien, tu vas finir par être…
Voilà pourquoi il n’y a plus le réveil parce qu’il y a la mentalité cléricale.
On va, on s’assoit et puis on attend que le pasteur s’exécute. Du coup, le pasteur dans la mentalité cléricale, il doit tout faire pour être gentil même quand il est mal. Même quand ça va mal. Il vient à l’assemblée et il va adopter une autre attitude. « Bonjour, mes fils et mes filles ». Mais ses enfants biologiques sont là et ils disent « Ah ! Hypocrite ! À la maison tu montres un autre visage. Ici tu deviens tout beau, tout gentil ».
Voilà la vérité de nos églises.
II/ Les dénominations
« Faisons-nous un nom »
Deuxièmement, dans Genèse 11 ces hommes se sont dit, « Faisons-nous un nom ».
L’origine des dénominations.
Dieu a donné à Adam la capacité de donner des noms aux animaux. Adam, après la chute, va se servir, comme Caïn de cette prérogative, de cette grâce pour se faire un nom. Voilà pourquoi la Bible dit que le Père nous a donné le seul nom qui sauve, Yehoshua.
L’homme a toujours tendance à vouloir se faire un nom. Quelqu’un reçoit un appel, vous allez voir, tout de suite il va mettre un nom à son ministère. Ministère de la réconciliation. Ministère de la justice. Ministère de l’intérieur. Ministère des miracles. Ministère de la Parole vivante… Frères, nous sommes corrompus.
Le mystère de l’iniquité opère déjà !
Donc du coup nous tous on est dedans. On commence bien mais le nom du ministère commence à supplanter le nom de Jésus et les gens ne vont plus commencer à s’identifier par rapport au nom de Jésus mais par rapport au nom de ton église locale. « Tu pries ou ? ». « Moi je suis de la manne cachée ». Et on est fier. « Moi je suis de l’église baptiste. De l’église pentecôtiste ». Frères, j’ai même vu quelqu’un, ici, avec un flyer, qu’un monsieur que je ne connais pas a fait utilisant le nom de l’ANJC, le nom du ministère. On n’emploi plus ce nom-là. C’est fini, c’est du passé. Il va mettre son numéro de téléphone. Mais je ne connais même pas ce monsieur. Il se sert de ce nom pour attirer les gens. Vous vous rendez compte ? C’est ça, mes amis, les réalités de nos églises.
« Faisons-nous un nom ».
Alors que Jésus a dit « Là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là ».
Alors qu’aujourd’hui quand on rencontre un chrétien la première question que l’on pose c’est « Tu es de quelle église ? ». On est pollués !
Apocalypse 19 : 13 nous dit « Son nom est la Parole de Dieu ».
Mais on ne se reconnaît plus par rapport à la Parole mais par rapport aux noms dénominationnels.
C’est pourquoi vous qui voulez défendre la saine doctrine, c’est bien, je vous encourage mais attention parce que vous pouvez commencer à mettre des noms quand vous faites vos affiches, vos flyers. Attention, parce que l’homme est idolâtre. Il va s’accrocher au nom de l’église ou du ministère plutôt qu’au nom de Jésus. Satan est trop malin, il est rusé. Il te coince.
III/ La religion
« Bâtissons-nous une tour ».
Les ziggourats. C’était des édifices religieux. C’est ça la religion, l’esprit de la religion. On essaie d’aller vers Dieu. Frères, on ne peut pas aller vers Dieu. On invoque son nom et Dieu vient vers nous.
Dans la religion, dans la mentalité babylonienne, les gens vont faire 40 jours de jeûne pour avoir l’onction. « Ah ! Frère, je viens de faire sept jours à sec ». Ça peut vous choquer, mais je n’ai jamais fait quatre jours à sec. Dis à ton voisin, la grâce. Les jeûnes religieux ! Qui a dit que Daniel a fait de ses 21 jours de jeûne une doctrine ? Daniel n’avait pas prévu de jeûner 21 jours. C’est par ce qu’il attendait la réponse de Dieu. L’ange qui lui avait été envoyé était bloqué. Voilà pourquoi Daniel a persévéré. Est-ce qu’on a fait du jeûne d’Esther une loi en Israël ? Non ! Dis à ton voisin, la religion.
Babylone !
On essaie de bâtir la tour.
Je sais qu’en Afrique on jeûne n’importe comment. « Frère, que se passe ? Tu as maigri ». « Non, je suis en jeûne. J’essaie de bâtir une tour ».
On essaie d’attraper le ciel. Mais trois ans après la situation ne change toujours pas. Trois après, dix ans après il y a toujours des nids-de-poule dans les rues, des cratères même dans nos pays, sur la route où les voitures font carrément… Pourtant on jeûne. Frères, on a mal compris les choses. Je ne dis pas qu’il ne faut pas jeûner. Esaïe 58 nous dit le vrai jeûne ce n’est pas ça. Le vrai jeûne, ce n’est pas ça, c’est la miséricorde, l’humilité, l’amour d’abord.
Vous avez des sectes ici qui ont des méthodes pour vous amener à la délivrance. Quand vous allez voir ces thérapeutes, ils vous disent « D’abord, on va faire une cure d’âme ». On va curer votre âme. La cure d’âme vient des curés. Voilà pourquoi vous avez des curés catholiques. Une fois que ton âme est curée c’est-à-dire que devant ton thérapeute tu vas lui exposer ta vie et souvent il va même divulguer tes secrets ici et là. Ensuite, il va te dire « Dans ton cas il faut pour qu’il y ait une solution, il faut faire trois jours à sec », « Toi ta situation nécessite 21 jours à sec », 40 jours…  Alors il faut aller dans des centres de retraite pour aller chercher Dieu.
Babylone !
Le mystère de l’iniquité opère déjà !
Je vois des chrétiens qui souffrent. Je rencontre des chrétiens qui me disent « Frère Shora, j’ai jeûné 40 jours, 41 jours mais le mari de nuit n’est toujours pas parti ». « Frères Shora, c’est vrai que Jésus a dit que cette espèce de démons ne sort que par le jeûne et la prière ? ». Mais vous verrez que le Seigneur était sur la montagne, quand il redescendait. Ça veut dire tout simplement qu’il faut avoir une vie de jeûne et de prière. C’est tout ! Quelqu’un qui est possédé et qui vient vous voir, qui a des démons en lui, vous allez lui dire qu’il faut faire trois jours à sec et revenir. La personne te dit « Là, en moi j’ai des démons, j’ai des gros serpents, je dois encore repartir avec à la maison ? ». Vous allez à l’hôpital, aux urgences, en train de saigner et les urgentistes vous disent « Repartez chez vous et revenez deux jours après ! ». Voilà comment nous agissons. Notre Dieu est le Dieu du tic au tac. L’ombre de Pierre touchait les malades! Quand Dieu est quelque part, si Dieu agit, vous allez voir Babylone va tomber d’elle-même.
Je vois des guérisons que Dieu opère. Quelquefois tu passes devant quelqu’un et les démons se manifestent simplement. C’est ça la réalité de l’Évangile. Ce n’est ni par la force ni par la violence mais par l’Esprit de Dieu. Si tu chasses un démon et en même temps tu souffres ça veut dire que ce n’est pas Dieu qui chasse les démons, c’est toi qui chasses. Parce que le jour où la personne sera délivrée tu vas lui dire « C’est moi qui ai prié pour ta délivrance, c’est moi qui ai prié pour ta guérison ». « Elle n’arrivait pas à concevoir, j’ai prié pour elle ». C’est toi qui es devenu Jésus. Mais si tu pries pour les gens et Dieu les guérit simplement tu sauras que ce n’est pas toi. Tu n’auras aucune raison de t’enorgueillir.
Il y a tellement de choses qui nous polluent l’esprit.
IV/ Le péché
Et Babylone le mystère de l’iniquité, c’est aussi le péché.
Commencez à compter le nombre de couples dans les églises qui ne sont pas mariés. Les polygames, n’en parlons pas. Vous allez voir un monsieur qui est dans l’impudicité, qui trompe sa femme mais parce qu’il a de l’argent on l’a nommé diacre, ancien, sage. Le comité des sages. Ça existe ça ici ? Le comité élargi. Bah oui ! Parce qu’ils ont bien élargi comme il faut Babylone. Large est la porte… Vous allez voir des gens qui sont dans la masturbation aller prendre la guitare et ça joue, ça adore qui ? Babylone !
Le mensonge est monnaie courante dans les églises aujourd’hui. On dit « La réunion commence à 10 heures » et les gens se pointent à 11 heures. L’heure africaine. C’est du mensonge. On a vu ça la dernière fois.
On fête Noël. On met les sapins dans les bâtiments d’églises alors que le sapin a une origine démoniaque. Au sixième siècle avant Jésus Christ, il y avait une divinité qui était adorée du nom de Mitra. Mitra, d’après les Grecs, serait née un 24 décembre. Il aurait eu 12 disciples.
Babylone !
On fête les anniversaires dans les assemblées. On fête l’anniversaire du ministère. On fête l’anniversaire du bishop, de la femme du bishop, des enfants du bishop…
Il y a un tel mélange dans les églises aujourd’hui que si Jésus revenait plus de 95 % des chrétiens vont rester.
Combien de femmes dans les églises, des chrétiennes que vous connaissez qui se marient vierges ? Ça n’existe plus. C’est rare. Combien d’hommes se marient-ils vierge ? Qui ont embrassé la Parole et qui restent vierges, purs ? C’est rare.
Je vois ici au Cameroun des jeunes filles avec des caleçons qui arrivent ici. Je suis dépassé. Je me dis il y en a il faut les enfermer. Et ça se dandine. Ça trouve ça normal. Où sont les prophètes pour dénoncer ces choses-là ? À l’époque de nos mères, les mamans étaient habillées en pagne bien comme il faut.
Les séries télévisées américaines, françaises et européennes tout ça frères… Babylone !
On s’étonne après si il y a autant de divorces. On s’étonne de voir des Monsieur de plus de 60 ans avec des jeunes filles. La pédophilie. On trouve ça normal.
Où sont les chrétiens ?
Eh bien le mystère de l’iniquité opère tellement.
Frère, un ami pasteur m’a dit un jour qu’il y a un pasteur qui est très connu que vous connaissez qui lui dira « Moi, je ne parle pas de la sanctification parce que je ne veux pas faire peur aux chrétiens. Toi qui continues à parler de la sanctification, tu n’auras pas de membres dans ton assemblée, tu n’auras personne ».
Le péché agite tellement dans les assemblées. Ça sent mauvais !
Une sœur cet après-midi m’a dit « Moi dans mon assemblée, quand je viens ici je sens la sanctification mais quand je vais là-bas c’est vrai que c’est la louange, il y a la foi ». Je lui dis « Mais tu te rends compte de ce que tu dis ? Tu reconnais qu’il n’y a pas la sanctification. Mais s’il n’y a pas la sanctification Dieu n’est pas là quand bien même les gens auraient de belles voix ! ».
C’est là sous vos yeux. C’est là, ça se sent. Ça se voit. C’est le péché.
Si je vous dis le nombre de chrétiennes qui viennent me draguer vous allez crier, qui viennent me faire la cour. « Dieu m’a dit… ». « Dieu t’a dit alors que moi je suis marié ?  Quel est ce Dieu qui va te dire que je suis ton époux ? Tu crois que je suis Abraham ? »
Alléluia ! Ça passe ou ça casse !
Arrêtez pasteurs de prendre des jeunes filles comme secrétaires. Paul avait un homme comme secrétaire. Jérémie avait Baruch comme secrétaire. Vous vous prenez de belles femmes qui marchent bien comme il faut. Un jour j’étais allé dans une assemblée pour prêcher le pasteur m’a fait asseoir sur une estrade, il y a dix ans de cela. Je n’ai pas compris pourquoi on s’assoit sur l’estrade comme ça. En fait, j’ai compris après quand la chorale est venue chanter… Vous avez compris ? Quand la chorale est venue chanter devant j’ai compris. Le pasteur regardait les jeunes femmes derrière. Et il aimait ça. Et par la suite il a divorcé et l’église s’est cassée. Oh secrétaire, femme du ministère… tout ça non. Babylone !
Dans la mentalité babylonienne les pasteurs ne s’occupent pas de leurs femmes. Ils sont là matin, midi et soir. Ministère, ministère, ministère, ministère. Lundi ministère, mardi ministère, mercredi ministère, jeudi ministère, vendredi ministère, samedi ministère, dimanche ministère.
Les chrétiens quand bien même ils n’arrivent pas à te joindre ils ne mourront pas ! Tu peux te retirer avec ta femme et aller en week-end. Avec ton époux. Vous pouvez même rater un dimanche ce n’est pas un pêché.
Un jour une jeune femme vient me voir et me dit « Quand je te vois, je ne vois pas un pasteur, je vois un homme ». Je lui dis « Heureusement, je suis un homme ». Elle me dit « Ah mais, j’ai des sentiments ». « Et je lui dis mais comment ça t’as des sentiments ? Je suis marié ! Délivrance ! ». Alléluia !
Babylone !
Regardez Babylone… tu vois ton pasteur prêcher et tu te dis « C’est un homme comme ça que Dieu doit me donner ». Tu convoites déjà. Babylone ! Et toi qui est marié, tu dis « Chéri, il faut que tu sois comme le pasteur ». Tu es dans la convoitise. Babylone ! Ce soir on casse tout.
« Que personne ne vous séduise d’aucune manière ».
Parce qu’il y a plusieurs manières pour séduire les gens.
Une sœur me disait « Je prie que Dieu me donne un mari comme toi ». Non, non, non… Il y a un seul Adam pour Eve.
Mes amis, vous croyez que parce que vous êtes mariés que Satan ne va plus vous attaquer dans le domaine des femmes ? La liste est longue, depuis 26 ans ça n’arrête pas. Des fois je laisse pousser la barbe pour m’enlaidir. Mais quand tu arrives quelque part tu vois des sœurs qui s’habillaient proprement qui commencent à mettre des minijupes qui arrivent jusqu’ici. Et les femmes sages me disent « Frère Shora, fais attention, celle-là là elle est tout excitée depuis que tu es arrivé ». Babylone ! Des bouffeuses d’onction. Elle va croquer ton onction. Et quand tu vas perdre l’onction tu n’auras plus que tes yeux pour pleurer. Fais comme Joseph, laisse ton manteau et fuis ! Frère, tu vas voir l’apôtre Shora courir. Il n’est pas fou. Il est en train de se sauver parce qu’il veut aller au ciel.
Ce sont les violents qui s’emparent du Royaume au nom de Jésus.
Le mystère de l’iniquité !
Cette femme avec les deux cigognes, cette femme veut t’attraper. C’est la femme de l’antichrist voilà pourquoi on nous dit que cette femme est assise sur la Bête. La Bête, c’est l’antichrist. L’homme impie. Et la femme c’est l’église apostate. Et les deux travaillent ensemble pour détruire les saints.
Et ce qui est bizarre c’est que dans Apocalypse 18 : 4 Dieu dit  Mon peuple, sort de Babylone afin que vous n’ayez pas part a ses fléaux et que vous ne participiez point a ses pêchés.
Dieu fait une conclusion, Dieu fait un constat amer. La conclusion est grave. Dieu reconnait que son peuple est dans Babylone. C’est fort !
Il y a douze ans je dormais et j’ai fait un rêve. Il y avait un tableau et dessus, il y avait Apocalypse 18 : 4.

Je n’avais pas compris ce que Dieu voulait m’enseigner. C’est quand il m’a donné le rouleau que j’ai compris qu’il fallait à tout prix, avec le message, d’abord que je sorte de Babylone. Je vous assure ça met du temps. Au fur et à mesure que tu avances avec le Seigneur il y a des choses qui remontent. Ça j’enlève… ça j’écarte. Bah oui !

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13