La vérité pour ceinture - Shora Kuetu


LA VÉRITÉ POUR CEINTURE
Shora KUETU


Ephésiens 6 : 10 à 11

Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.
Est-ce que quelqu’un à la version de Darby ? Ça serait bien que chaque assemblée pouvait avoir plusieurs versions comme ça.
Ephésiens 6 : 12 Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Évangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu. Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.
Ephésiens 6 : 10 Au reste, mes frères, fortifiez-vous dans le Seigneur et dans la puissance de sa force ;  revêtez-vous de l'armure complète de Dieu, afin que vous puissiez tenir ferme contre les artifices du diable : car notre lutte n'est pas contre le sang et la chair, mais contre les principautés, contre les autorités, contre les dominateurs de ces ténèbres, contre la [puissance] spirituelle de méchanceté qui est dans les lieux célestes. C'est pourquoi prenez l'armure complète de Dieu, afin que, au mauvais jour, vous puissiez résister, et, après avoir tout surmonté, tenir ferme.  Tenez donc ferme, ayant ceint vos reins de [la] vérité, et ayant revêtu la cuirasse de la justice, et ayant chaussé vos pieds de la préparation de l'évangile de paix ;  par-dessus tout, prenant le bouclier de la foi par lequel vous pourrez éteindre tous les dards enflammés du méchant.  Prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu ; VERSION DARBY.

Déjà hier soir j’ai eu beaucoup d’attaques encore, vraiment l’ennemi n’est pas d’accord. Il est ennuyé. Mais c’est bon parce que ça prouve que c’est bon signe. Il faut qu’il soit bien délogé pour qu’on passe à autre chose.
Maintenant, le Seigneur m’a beaucoup enseigné sur Ephésiens chapitre 6. L’apôtre Paul parle aux personnes qui connaissaient la lutte gréco-romaine. La lutte dont il est question ici c’est la lutte, comme on en a parlé la dernière fois, la lutte Greco romaine. C’est-à-dire de corps à corps. Ce n’est pas un combat où les gens vont se cacher pour se tirer dessus, parce qu’à l’époque, comme vous le savez, ils n’avaient pas des armes comme nous en avons aujourd’hui et toutes ces armes-là, si vous regardez bien, ce sont des armes qui étaient utilisées dans un combat de corps à corps. Que ce soit le casque, que ce soit le bouclier, que ce soit la cuirasse, que ce soit l’épée, l’épée en question c’est un espèce de glaive. Un glaive romain qui était, en fait, l’instrument par excellence de l’armée romaine.
Alors qu’est-ce que Paul dit ? Paul dit aux chrétiens qu’il fallait avoir l’armure complète de Dieu parce que notre lutte est rude. Il parle des démons terrestres et il parle des esprits qui sont au-dessus de nos têtes. À la fois au-dessus et sous nos pieds. Donc vous voyez le combat dans lequel nous sommes, le combat que nous livrons ? Les démons sont au-dessus, ils sont devant, ils sont à droite, à gauche, derrière et en dessous. Donc ça veut dire que nous sommes au centre de cette lutte gréco-romaine.
Et l’apôtre Paul dit que pour mener correctement ce combat, il faut l’armure complète du combattant. Il se réfère, bien sûr, à l’armée romaine comme c’était souvent le cas. Paul a utilisé beaucoup d’images comme ça pour parler de réalités spirituelles, des images physiques telles que le corps humain. Il a vraiment fait des allusions assez puissantes, des allégories assez intéressantes pour nous enseigner les réalités spirituelles profondes.
Et il dit qu’il faut prendre l’armure complète pour pouvoir résister dans les mauvais jours. Résister : [Antistemie]. Ce n’est pas une petite affaire, frères. Ah non ! Résister à l’assaut des puissances occultes aucun homme ne peut le faire que si Dieu ne l’aide.
Résister : « Anti », ça veut dire que le mot « anti » c’est « contre ». [Antistemie] : Résister à l’ennemi.
On va prendre un autre passage par rapport à la résistance. Nous sommes dans  Actes chapitre 13 verset 8 Mais Élymas, le magicien, car c'est ce que signifie son nom, -leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul.
L’apôtre Paul, au verset 13 d’Ephésiens 6 appelle les saints à la résistance.
Regardez bien dans les pays où il y a une domination étrangère, dans les pays où il y a la dictature, vous voyez il y a des groupes de gens qui résistent, qui rentrent dans l’opposition, et qui prennent des mesures adéquates pour pouvoir résister à l’occupant ou aux occupants ou à la dictature. Y en a beaucoup qui meurt. Et ce même terme est utilisé dans Actes 13 par rapport à Elymas, Bar-Jésus qui résistait à Paul et à Barnabas, qui résistait à la prédication de l’Évangile en utilisant les armes démoniaques bien sur la sorcellerie, la magie.
L’opposition !
Voilà pourquoi la vie chrétienne est une vie d’opposition. Si les chrétiens ne sont pas correctement enseignés, même les pasteurs, même les apôtres ils finiront mal. Ils mourront dans l’œuf.
Parce que dans ce combat, dans cette guerre, il faut avoir le discernement pour pouvoir mener correctement le combat jusqu’à la fin de notre vie sinon on va échouer par rapport à la course.
Et Bar-Jésus s’oppose à Paul, s’oppose à l’Évangile, s’oppose à Dieu et c’est comme ça que l’ennemi travaille. Et l’apôtre Paul nous appelle également à nous opposer à l’ennemi et également aux satanistes qui peuvent nous côtoyer bien sûr.
Nous sommes également dans 2 Timothée 3 : 8 De même que Jannès et Jambrès s'opposèrent à Moïse, de même ces hommes s'opposent à la vérité, étant corrompus d'entendement, réprouvés en ce qui concerne la foi.
Vous voyez ? Donc là, il y a des confrontations directes. D’abord, on voit sous Moïse, Moïse a confronté la puissance démoniaque, il a confronté les magiciens de pharaon. Et c’est une confrontation directe. Et la Bible dit que les magiciens de pharaon s’étaient opposés à Moïse. Les magiciens s’opposaient à Moïse avec la puissance démoniaque. Ils s’opposent à Moïse. Moïse fait un miracle, ils font un miracle similaire. Moïse transforme le bâton qu’il avait en serpent, et bien les magiciens de pharaon font la même chose. Vous voyez ? L’opposition. Et c’est dans ça que nous sommes. La contrefaçon. La contrefaçon des messagers. La contrefaçon de la saine doctrine. La contrefaçon de l’Eglise du Seigneur. En fait, l’ennemi ne fait que ça. Il y a une Eglise véritable et une église contrefaite. Il y a de vrais serviteurs et des serviteurs contrefaits.
Vous voyez ? C’est comme ça. C’est une opposition jusqu’à la fin de notre parcours terrestre.
Moïse s’était opposé également à ces magiciens.
On a vu également sous la grâce également Paul avec Elymas. Paul, Dieu l’envoi en mission avec Barnabas, cet homme magicien s’oppose.
Donc cette lutte-là, c’est une guerre déclarée, dans cette guerre nous avons des serviteurs du royaume des ténèbres qui sont des hommes comme vous et moi donc les magiciens de pharaon par exemple Jannès et Jambrès et nous avons Elymas sous la grâce qui étaient au service du mal, qui s’étaient dressés contre les hommes de Dieu pour les détruire. Vous voyez ? L’opposition.
Quand Paul dit « Il faut tenir ferme » c’est que lui-même a connu cela, a vécu tout au long de sa vie l’opposition.
Et regardez ce que Hébreux 12 nous dit. Merci Saint Esprit. Je crois que, ce soir, le Seigneur va vraiment nous enseigner.
Hébreux 12 verset 3 Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l'âme découragée.
Tenir ferme. Résister. Donc nous sommes rentrés dans la résistance. Dès l’instant où Dieu appelle une personne à son service, la personne doit comprendre qu’elle rentre dans la résistance parce qu’il y a une armée, l’armée démoniaque, qui veut occuper toute la terre, qui veut occuper tous les hommes que Dieu a créés. Donc il ne faut pas se tromper d’armée. C’est pour cela que Paul dit qu’il ne faut pas se conformer au siècle présent. Parce que là, après on ne résiste plus. Il fut un temps où il y en a ils ont résisté, résisté, résisté mais le combat était tel qu’ils ont laissé l’ennemi les dominer et ils sont passés du camp du Seigneur au camp de Lucifer.
Ici, on nous parle de Jésus qui a subi tout au long de son parcours terrestre une opposition de la part des pécheurs. Oui, regardez ce qu’il a vécu le Maître comme vie. L’opposition de la part des chefs religieux poussés par les démons. L’opposition de la part de Judas poussé par Satan. L’opposition de la part de sa propre famille, sa propre mère et ses frères qui le prenaient pour un fou selon Marc chapitre 4. L’opposition de la part des dirigeants romains, Hérode, notamment Pilate. La vie du Seigneur était une vie remplie d’opposition. C’est ça la vie chrétienne. C’est ça le ministère. Donc celui qui n’est pas correctement enseigné, frères, je vous assure, il va servir Dieu pendant 5 ans, 10 ans après Satan va l’attraper. Fini !
Alors si le Seigneur, qui est notre modèle parfait a subi une telle opposition de la part des pécheurs, quand on parle des pécheurs ici ce sont les religieux, les gens qui avaient la Torah, des gens qui enseignaient dans les écoles rabbiniques mais remplis de démons, de haine. Voilà le combat, la lutte gréco-romaine, le corps à corps.
Nous sommes, d’abord, dans la résistance donc résister au mal. La résistance. L’opposition.
Alors nous sommes dans Jacques chapitre 4 : 7  Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous.
« Soumettez-vous à Dieu et résistez au malin ».
Frères, la résistance au malin ce n’est pas seulement une résistance spirituelle en disant non aux pensées impures mais c’est aussi une résistance physique. Être capable de fuir une belle femme qui peut te séduire. Être capable de fuir un bel homme qui peut te séduire. Être capable de dire non aux présidents qui peuvent te corrompre.
Donc c’est une résistance sur tous les plans. Ce n’est pas seulement sur le plan spirituel « Oh ! J’ai une pensée impure qui me vient, je dis non ». C’est une résistance qui consiste dans les choses spirituelles, aussi bien les choses spirituelles que matérielles et physiques. Joseph a résisté aux demandes incessantes de la femme de Potiphar pendant des mois et des mois. Il a résisté. Mais c’est Satan qui était derrière pour ne pas que la prophétie donnée à Abraham se réalise dans Genèse 15. Satan voulait tuer cette parole prophétique dans l’œuf. Et il envoie la femme de Potiphar pour séduire Joseph. Il a résisté pendant plusieurs mois.
Tu veux servir Dieu ? Tu veux craindre Dieu ? Tu veux aller au ciel ? Eh bien, tu dois comprendre que tu es un soldat qui doit réaliser qu’il est dans l’opposition, que présentement le parti politique majoritaire c’est Lucifer sur le plan physique. Et nous, nous sommes étrangers et voyageurs. Nous savons que notre parti politique spirituel, le parti de Jésus, s’établira sur la terre pendant 1000 ans. Mais pour l’instant c’est Satan qui règne. La Bible nous dit qu’il est le dieu de ce siècle. Donc nous sommes dans l’opposition comme dans le monde frères. Vous voyez ? Le monde même nous enseigne. Nous ne régnons pas encore physiquement. Mais c’est Satan qui règne, les démons qui règnent, les sorciers, les gens de ce monde, les riches de ce monde. Attention, pour ne pas changer de camp facilement parce qu’on a mal compris l’Évangile.
Donc nous sommes dans l’opposition jusqu’à l’enlèvement.
Alors est-ce que vous savez que la Bible parle de l’élection, que nous avons été élus ? Donc tout est dans la Bible frères.
Il y a deux partis, le parti des ténèbres et le parti de lumière. Et le parti des ténèbres cherche à nous enrôler, cherche à nous éteindre pour que nous devenions ses ministres. Paul parle de ministres de Satan qui se déguisent en ministres de justice. Vous voyez, il y a deux partis ? Donc quand on parle de partis politiques, tout ça, ce n’est pas nouveau, c’est dans la Bible.
Alors nous nous sommes dans l’opposition et il faut être un opposant jusqu’à la mort. [Antistemie] c’est-à-dire anti péché, anti séduction, anti matériel.
Pendant combien d’années vas-tu résister à cette femme qui veut te séduire ? Combien de temps jeune homme, tu vas résister ? Tu as 25 ans ? Il te reste encore 55 ans.
Dieu est grand.
Soumettez-vous à Dieu et résistez à qui ? Au diable. Pourtant Jésus l’a vaincu mais on nous demande de lui résister. Donc pour mieux résister à Satan il faut d’abord être soumis à Dieu ; et ce n’est pas toujours évident de se soumettre à Dieu parce que notre volonté est là, notre vieil homme est là, notre chair est encore là. Le raisonnement, les calculs. La soumission à Dieu. Comment vis-tu ta vie ? Est-ce que ta vie est-elle soumise à Dieu ? Est-ce que tu es dans le trafic de faux papiers ? Est-ce que tu peux mentir à ton patron, ton employeur disant que tu es malade alors que ce n’est pas le cas ? La résistance ! Est-ce que dans ton couple y a-t-il une harmonie entre toi et la femme ? Entre ton mari et toi ? Parce que si ton couple n’est pas soumis, si la relation que tu as avec ta femme n’est pas une relation biblique, et bien tu as beau crier contre les démons, Satan, ils vont t’attraper. On peut tromper les gens mais on ne peut pas tromper Satan parce qu’il est là, il nous voit.
« Soumettez-vous à Dieu et résistez au diable et il fuira loin de vous. »
Mais quand il fuit ce n’est pas définitivement. Il trouve un temps favorable, il va revenir encore.
Nous sommes dans 1 Pierre chapitre 5 : 9 Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.
Résistez lui comment ? Avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. Oui, frère, tu n’es pas le seul à gémir. Laissez-moi vous dire que ceux qui résistent, ceux qui comprennent, les chrétiens qui comprennent qu’ils peuvent résister à Lucifer tout au long de leur vie chrétienne tiendront ferme jusqu’à la fin. Mais ceux qui ne sont pas correctement enseignés sur le combat spirituel, ils ne vont pas tenir parce qu’à la moindre attaque, ils tombent, la moindre tentation, ils tombent. La Parole le dit, un des terrains, il y en a quatre, on reçoit la Parole avec joie mais dès que survient une tentation, une persécution liée à la Parole ils trouvent une occasion pour chuter.
Vous savez ce que c’est que d’être traité de magicien, sorcier, gourou tout ce que tu veux alors que dans ton cœur ce n’est pas le cas ? Vous savez ce que c’est, mes amis, d’être traité de tous les noms alors que vous ne cherchez que le bien des gens ? Quand vous dites A les gens comprennent Z !
L’opposition !
Les propositions des hommes.
Mes amis, laissez-moi vous dire qu’on n’a pas encore achevé la mission, on n’a pas encore terminé la vie chrétienne. Il y a tellement de tentations dans ce monde. La Parole nous parle des artifices. Ça c’est fort. Les artifices de Satan. Ça veut dire que tout est artifice. Tu comprends ? Les choses éphémères. Satan ne va pas t’avoir par les grandes choses ; les choses passagères ; pour te détruire. Il embellit les choses de ce monde. Pour avoir Eve il lui a montré ce fruit. Eve passait tous les jours devant l’arbre de la connaissance du bien et du mal sans s’arrêter. Elle s’arrêtait sur l’arbre de vie pour manger les fruits. Mais un jour Satan lui dit « Viens, viens, viens, il y a quelques artifices ici que je veux te montrer ». Eve s’arrête dessus. « Tu as vu comment ce fruit est beau ? ». La Bible dit qu’Eve a vu que le fruit était agréable à la vue et bon à manger et précieux pour ouvrir l’intelligence. Oh quels qualificatifs ! Et elle a pris de ce fruit et elle l’a mangé. Eve n’a pas résisté à la beauté de ce fruit. Et Satan ne lui a pas montré que dans ce fruit il y avait l’homosexualité, le lesbianisme, la mort, l’enfer, le lac de feu, l’orgueil, le mensonge, le racisme, le tribalisme, le sida, le cancer, l’hépatite B et C… Satan a caché tout ça. Et quand Eve a consommé ce fruit, fini, atteinte. Elle était atteinte ainsi que son mari bien sûr et toute l’humanité comme vous le savez. Voilà comment l’ennemi opère.
C’est pour cela que Paul dit qu’il faut que nous soyons dans l’opposition.
Regardez dans le monde les hommes politiques qui sont dans l’opposition. Les partis d’extrême droite, par exemple, ils sont opposants, des opposants historique. Admettons, en France ici, le monsieur qui est le fondateur du parti d’extrême droite, je ne citerais pas son nom, il n’a jamais fait partie du gouvernement mais vous voyez il est resté pratiquement intègre. Il est resté, également, fidèle à ses idées de départ. Même s’il n’a pas fait partie d’un gouvernement mais il est resté attaché à ses valeurs qu’il a défendu toute sa vie. Il a refusé certaines alliances pour ne pas se mélanger. Je vous assure c’est un bel exemple, une belle leçon que Dieu peut nous donner en regardant les gens de ce monde. À quel point ils sont prêts à mourir pour leurs idées, à ne pas se corrompre comme Daniel pour rester intègre. Fidèles à leurs discours, à leurs idéologies. Et comment c’est pour nous chrétiens, nous prédicateurs, nous pasteurs, nous apôtres, nous dirigeants ?
C’est un combat de corps à corps, frères. Satan ne va pas te lâcher. Tu n’es pas son ami. Ce qu’il veut c’est la perte de ton âme, de mon âme. C’est tout ce qui l’intéresse.
Pierre nous dit dans 1 Pierre 5 : 9, il nous dit quoi ? Résistez-lui avec une foi ferme.
Frères, Pierre a dû se rappeler ce jour où le Seigneur lui disait « Pierre, Pierre Satan vous a réclamé pour vous cribler comme du froment mais j’ai prié pour toi pour que ta foi ne défaille point ».
Vous avez vu ? Jésus n’a pas prié pour que Pierre ne soit pas criblé, il a prié pour que le criblage ne détruise pas sa foi.
Combien de chrétiens sont-ils atteints par l’ennemi parce qu’ils veulent faire partie du parti de ce monde, des partis politiques de ce monde ? Manger, boire, être adorés, reconnus à leur juste valeur et ils ne sont plus dans l’opposition. Ils ne sont plus des opposants spirituels. Les réformateurs étaient des opposants par leur vie et par leur message.
Résistez !
Qui réalise que c’est difficile la résistance ?
Regardez, vous devrez résister à Satan. Satan se sert de qui, de quoi ?
C’est une lutte de corps à corps. Dès le jour où vous vous êtes convertis vous rentrez dans l’opposition, dans une lutte. Vous quittez le camp de Satan, donc son parti, le parti politique de Satan pour rentrer dans le parti de Jésus en tant qu’opposant. Maintenant, la lutte est telle que si tu n’es pas soumis à Dieu tous les jours, ce n’est pas de temps à autre, chaque jour, c’est fini, t’es cuit.
Alors cette lutte-là se traduit comment ? D’abord, l’ennemi se sert de la chair, ta chair.
L’apôtre Paul nous dit dans Galates 5 : 24 que ceux qui sont en Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Parce que dans cette lutte-là, l’ennemi va se servir de l’attache, de l’héritage adamique que chacun de nous a. Le vieil homme. Quel est, mes amis, les faiblesses que ton vieil homme a ? On en a parlé la dernière fois. Quels sont les faiblesses que tu avais dans le monde ? Que tu as aujourd’hui ? C’est ce que Satan va exploiter pour mener cette lutte contre toi.
Et dans cette lutte gréco-romaine, on l’a vu la dernière fois, tant que l’adversaire n’est pas mis KO, le combat ne peut pas être arrêté.
Il se sert de la chair. Il se sert des gens qui t’entourent, des Judas, ta femme, ton mari, tes enfants, tes parents qui ne sont pas sanctifiés. Il se sert des frères et sœurs dans l’assemblée qui ouvrent des portes à l’ennemi, qui vont te critiquer. Il se sert des inconvertis. Il se sert des sorciers comme Elymas, Bar-Jésus. Il se sert de la maladie. Il se sert des circonstances, des événements. Tout simplement pour te mettre KO. Une fois qu’il t’a mis KO, il passe à autre chose. Tu ne l’intéresse plus.
C’est une lutte pour se maintenir dans l’intégrité, dans la justice, dans la vérité. C’est pour ça que vous verrez qu’il y a des pasteurs qui divorcent et qui se remarient. Eux là, c’est fini, Satan les a déjà eus. Moi, je dirai même il faut qu’ils arrêtent de prêcher. Parce que l’onction peut se manifester mais Satan les a eus. Tu vois, tu n’es plus un opposant parce qu’un opposant de Satan c’est quelqu’un qui dit à l’ennemi « Je ne divorcerai jamais pour me remarier parce que ma constitution me l’interdit. La Bible ».
Mais si Satan sait qu’il t’a eu, t’es divorcé-remarié, il va te laisser prêcher parce que tu es dans son camp. Et ton témoignage maintenant va affecter tout le monde. Les gens vont se référer à toi pour dire « Voilà si lui il a fait ça nous aussi nous pouvons parce que lui il est élevé il est grand donc nous aussi nous sommes petits (…) nous pouvons faire comme lui ». Satan sait que par toi, il va détruire beaucoup de gens. C’est pour ça que quand nous sommes élevés, il faut vraiment faire attention. Nos faits et gestes-là auront des conséquences. Et les âmes seront détruites ou sauvées.
Alors là, nous sommes seulement dans la résistance. Résistez-lui, résistez-lui. Il faut lui résister jusqu’au bout.
Je croise beaucoup de prédicateurs, beaucoup de frères, je leur pose la question « Mais il y a 10 ans tu craignais Dieu, mais qu’est-ce qui s’est passé ?? ». « Oh ! Il faut laisser. J’ai eu beaucoup de combats là, c’était vraiment dur ». « Ah bon ? Mais il y a 15 ans tu prêchais la sanctification, tu vivais la sanctification mais qu’est-ce qui s’est passé ? ». « Ah non, tu sais j’ai eu beaucoup de problèmes, des problèmes d’attaques tout ça ». L’ennemi, au niveau des pensées, va te cribler. « J’ai eu beaucoup de combats, homme de Dieu, tu comprends, vraiment, j’ai cédé ».
Les artifices de l’ennemi. Il y en a tellement. Il y en a tellement autour de nous. Tellement.
Nous, on attend que Satan nous apparaisse pour être sûrs et certains que nous sommes combattus. Mais non. Il est trop malin pour t’apparaître comme ça. C’est la ruse. Il vient avec de belles paroles prophétiques. « Oh frère, j’ai eu un songe sur toi, j’ai vu telle chose, tu dois faire telle et telle chose ». « Oui, mais il faut que Dieu me parle aussi ».
Et Paul continue, il dit quoi ? Tenez donc ferme ayez à vos reins la vérité pour ceinture.
Les reins pour les hébreux représentent la semence. C’est important. Chez les hébreux les reins représentent la semence.
Quelqu’un va nous lire Hébreux chapitre 7 verset 5 Ceux des fils de Lévi qui exercent le sacerdoce ont, d'après la loi, l'ordre de lever la dîme sur le peuple, c'est-à-dire, sur leurs frères, qui cependant sont issus des reins d'Abraham.
Vous voyez ici ? On nous parle des reins d’Abraham. Pour les hébreux, les reins, comme je vous le disais, est l’endroit où réside la puissance de la procréation. Et c’est fort. Et cet endroit représente en même temps la semence, le sperme chez les hébreux. Et on nous dit que Lévi ainsi que ses enfants étaient dans les reins d’Abraham. Imaginez si les reins d’Abraham n’étaient pas remplis de la vérité. Et bien toute la descendance était polluée. C’est fort !
Donc quand Paul dit qu’il faut avoir, pour résister, pour être dans l’opposition correctement, il faut que nos reins soient remplis de la Parole de vérité. C’est-à-dire la ceinture. La ceinture c’est ce qui empêche tes vêtements de tomber. Donc ce qui peut soutenir ta vie chrétienne c’est la vérité. C’est-à-dire au fond de ta vie, la partie la plus profonde, la plus secrète de ta vie, les reins doit être, donc cette partie, remplie de vérité. Je ne parle pas de la vérité que tu dois prêcher. Non, c’est la vie. La vie.
Beaucoup de chrétiens meurent dans des maladies bizarres. Il y a des maladies bizarres, des maladies qu’on ne peut même pas nommer qui frappent les chrétiens. Quand vous vérifiez, en général, frères, Dieu n’a pas changé, quand vous vérifiez, quelque part la vérité avait disparu. Et l’ennemi vient et il frappe.
Depuis que ce ministère a commencé j’ai dit au Seigneur « Je ne veux pas de mort bizarre chez nous parce que la Parole me le dit ». Et je vous assure, ceux qui sont là depuis longtemps peuvent le témoigner, il n’y a pas de mort bizarre.
Des femmes qui font des fausses couches constamment. Des choses bizarres. Non, non.
J’ai dit « Seigneur, on paye le prix, je veux payer le prix encore, que Christ a payé bien sûr, mais tu me donnes à marcher dans la sanctification pour que le peuple soit béni, jamais on va se compromettre loin de la vérité ». 
Parce que si tu n’as plus la vérité au niveau des reins c’est fini, ta semence est maudite. La semence c’est la vie c’est-à-dire que tu vas transmettre une mauvaise vie. Là, l’ennemi te crible et t’es fini.
Il ne faut pas que la vérité soit juste une connaissance intellectuelle mais une vie qui émane du plus profond de votre cœur.
Dieu dit dans Jérémie « Je sonde les reins et les cœurs ».
Donc ça veut dire que les reins, c’est comme le cœur, constitue la partie la plus profonde de l’homme. Ce que l’homme ne peut pas voir même toi-même. C’est là que Dieu voit. Dieu sonde cette partie-là parce qu’elle est profonde. Tu peux la cacher aux gens mais quelque part tu sais ce qu’il y a au fond de toi, quelque part, ta conscience. Vous comprenez ? Donc si maintenant ta conscience t’accuse et l’ennemi alors ? C’est pour cela n’entrez pas dans le ministère pour entrer dans le ministère. N’allez pas en mission pour aller en mission. Ne prêchez pas pour prêcher. Il y a des moments où il faut se dire « Non, là, là je veux d’abord me sanctifier parce que sinon je m’expose ». Et en m’exposant, si je suis marié, j’expose mon épouse, si j’ai des enfants je les expose également.
Les reins.
Le souverain sacrificateur dans Exode 28, avant d’entrer dans le sacerdoce, devait se ceinturer. C’est pour cela que Paul s’est servi notamment de cette image. Il ne devait pas se présenter devant Dieu dans le Saint des saints sans la ceinture de l’éphod.
Est-ce que la vérité est-elle une vie en nous ou elle est restée au niveau de la connaissance intellectuelle simplement ?
« Oui, je sais que telle chose ce n’est pas bon, telle chose ce n’est pas bon. Oui, je sais que Babylone existe. Oui, je sais que… ».
Mais est-ce que cette vérité a-t-elle produit une vie dans ton cœur au point où tu es intègre vis-à-vis du Seigneur, de ta femme ? Au point où tu es intègre vis-à-vis de tes enfants ? Au point où tu es intègre vis à vis de ton mari ? Intègre vis-à-vis des chrétiens que tu diriges ? Si ce n’est pas le cas, tu vas tromper les gens mais tu ne pourras pas te tromper et tromper Dieu et tu vas t’achever toi-même parce que dans ce combat là j’ai vu des pasteurs, j’ai vu des prédicateurs même des chrétiens mourir dans des maladies atroces. J’ai vu des pasteurs foudroyés par des cancers inexpliqués.
On était à Tunis avec Ludovic on nous a présenté un pasteur. Il avait des maladies… Il était devenu un légume. Sa peau avait changé de couleur. Et j’ai reçu de Dieu qu’il avait commis un adultère. Juste un adultère, une seule fois. Foudroyé.
On ne peut pas résister à l’ennemi. Vous savez quand je vois des prédicateurs, des jeunes prédicateurs même des vieux qui prêchent contre Satan, qui prêchent contre Babylone, qui prêchent contre le péché mais qui n’ont pas de ceinture ou qui n’ont plus de ceinture mais ils sont en train… c’est comme s’ils disaient à Satan « Viens et tue nous ». Ah oui !
Mais Paul devant Bar-Jésus, si Paul n’avait pas la vie de vérité, il serait mort. Philippe devant le magicien, Simon le magicien, il serait mort. C’étaient des grands satanistes, des grands cabalistes.
Quand je vois des gens qui se précipitent dans le ministère mais je me dis mais ils ne connaissent pas le ministère. Nous autres-là nous voulons plutôt nous cacher, nous retirer. Non parce que nous avons peur de l’ennemi mais parce que nous réalisons à quel point le combat est rude et surtout à quel point nous avons des comptes à rendre au Seigneur. Regardez ceux qui ont prêché hier regardez comment ils finissent. Regardez bien. La lutte. La guerre.
Quand le Seigneur disait aux apôtres « Ne sortez pas avant d’avoir été revêtus ». Il savait parce que Satan était là.
Il dit « Le prince de ce monde vient mais il n’a rien en moi ».
Quand un homme de Dieu commence à être touché par une maladie bizarre dans son corps physique, il faut qu’il se pose des questions. Qu’est-ce qui se passe ?
C’est très important frères. Nous sommes en guerre. Nous chassons les démons, ces démons-là ils vont où ? On a l’impression que quand on les chasse Satan les enferme dans une boite. Non, on les chasse et ils nous poursuivent jusqu’à ce qu’ils vont nous atteindre physiquement. Mais si au fond de nous il n’y a plus la vérité c’est fini.
La ceinture !
Ton ministère va tomber comme un pantalon peut tomber sans ceinture. Ton couple va se briser comme si… Parce qu’il n’y a plus de ceinture, il n’y a plus de fondement. Ça va tomber. Les enfants vont tomber.
Et beaucoup de chrétiens sont dans cet état d’esprit. Il n’y a pas la vie de la vérité mais ils ont la connaissance. Ils sont informés que telle chose n’est pas bonne mais il n’y a pas la vie. Christ disait que « Mes paroles sont esprit et vie ».
Vous savez les reins font partie des organes qui éliminent les toxiques. Les toxiques c’est le péché, c’est l’image du péché. Il y a le foie, l’estomac également les reins. C’est comme des filtres. Ça filtre, ça purifie le sang. Les toxiques sont éliminés complètement.
Le péché.
Comment voulez-vous que le péché, les pensées impures soient brisées si en nous il n’y a plus la vie de vérité ?
Comment vous êtes au travail ? Comment vous mentez ? Il y a des chrétiens qui mentent facilement à leurs employeurs. Beaucoup mentent facilement. Mais c’est normal que les attaques vous atteignent facilement. C’est normal.
Quand Dieu appelle une personne à son service, Dieu lui donne la santé et demande à la personne de veiller, de marcher selon sa Parole, il veille sur son hygiène pour que son corps soit maintenu en bon état jusqu’à la fin de son ministère et Dieu l’enlève. C’est fini.
Donc les reins spirituels sont là pour filtrer, pour enlever les toxiques, le péché, pour nous purifier. La vérité nous purifie comme les reins.
Jean 17 :17 Père sanctifie-les par ta parole, ta parole est la vérité.
Mais s’il n’y a plus cette ceinture donc on ne pourra pas vivre une sanctification permanente.
Ce soir, je vais m’arrêter sur cette arme-là qu’est la ceinture au niveau des reins. Demain on va développer le reste. C’est incroyable, vous allez voir comment l’ennemi opère, mes amis.
Vous savez quand Paul dit… J’en parlerai dans l’enseignement de demain. C’est une vraie guerre.
Personne ne pourra dire que « Le Seigneur ne m’a pas aidé, Dieu ne m’a pas soutenu, voilà pourquoi je suis mal ». Non, Dieu nous a équipés, c’est nous.
La plupart de nos cultures ont pour fondement le mensonge. Vous voulez faire les papiers des enfants, vous changez les noms, vous mentez. Tout est mensonge. Il y a tellement de mensonges.
Quelles sont les choses que vous faites, quelles sont les choses que vous avez faites et que vous n’avez pas confessées ? On ne peut pas demander la protection divine tout en ayant une vie de péché. As-tu trompé ton mari ? Est-ce que tu as avoué cela ? Parce que si tout ce qu’il y a au fond de toi n’est pas sorti pour que la vérité prenne place, tu as beau demander la délivrance, on peut prier pour toi, tu peux tomber sous l’onction, les démons ne partiront pas. « Oh non moi j’ai confessé au Seigneur ». Ah oui frères, la Parole dit clairement dans Jacques 5 « Confessez vos péchés les uns aux autres  et priez les uns pour les autres afin que vous soyez guéris » c’est-à-dire délivrés, restaurés. « Ah non mais les gens vont parler de ma vie ». C’est pas grave ! Que les gens parlent, ils auront des comptes à rendre au Seigneur. Mais Satan veut te maintenir dans le mensonge, dans les ténèbres pour pouvoir mieux t’atteindre. C’est comme ça. Parce qu’il sait que quand il gratte il y a quelque chose qui lui appartient donc les démons vont toujours venir. Comment veux-tu résister maintenant ? Ce n’est pas possible. Ah non !
La réparation c’est biblique. Tu as fait du tort à quelqu’un, tu dois réparer. Parce que la réparation va permettre à ce que la vie de la vérité prenne place désormais. C’est important.
Je prends un exemple : quelqu’un va voir un frère « Donne-moi 5€ ». Après tu dis que « Dieu m’a béni ». Ça c’est du mensonge. Ce n’est pas la vérité. « Non, j’ai besoin d’un véhicule ». On t’achète un véhicule. « Dieu m’a béni ». La bénédiction que Dieu donne là, on ne demande pas. Dieu voit les besoins que tu as, sans que tu demandes aux hommes, tu parles à Dieu et Dieu t’exauce. On peut être dans des demi-mensonges, des demi-vérités et on ne se rend pas compte.
On a besoin de la ceinture pour pouvoir résister. Parce que la ceinture te permettra de garder ta robe. Or, l’ennemi veut te déshabiller pour que tu sois hors de la présence de Dieu parce qu’on ne peut pas être nu devant Dieu.
Combien d’avortement as-tu pratiqués ?
Il y a des couples qui viennent me voir « On a des combats, des problèmes ». Je leur dis comment vous êtes mariés ? « Oui, moi j’ai eu une femme avant ». Je dis « Frère, tu étais marié ? ». « Oui ». « Tu t’es remarié ? » « Oui ». « Eh bien, il faut régler ta vie. Séparez-vous ». « Tu étais marié en tant que chrétien ? ». « Non, mais oui mais ma femme… ». « Frère, la Parole est claire, ce n’est pas moi qui le dis, je ne suis pas un marabout, je n’ai pas d’autre puissance que la Parole. Donc je ne peux pas te guérir si tu n’es pas en accord avec celui qui m’a envoyé parce que ce n’est pas moi qui guéris. La Parole est claire ».
On dit « Non, il est dur. Il n’y a pas l’amour ». Comme beaucoup disent en cette génération, « Il n’y a pas l’amour là-bas. Voilà pourquoi nous sommes partis ».
Alors que le Seigneur a dit « Là où il n’y a pas l’amour, donnez l’amour ». Un missionnaire ne fuit pas les gens malades. Quelque part cette génération a perdu la vérité, refuse la vérité.
Il y a des gens qui ont des rapports intimes avant le mariage. Ils sont dans le concubinage. Et ils viennent devant Dieu pour être bénis. Mais quelle génération cette génération !! C’est quand même incroyable. C’est comme si quelqu’un vient en France veut avoir des papiers mais en même temps il va combattre le président, il va refuser de se soumettre aux lois du pays. Il y a une incompatibilité là.
Et bien Dieu c’est pareil.
La ceinture. Combien l’ont-ils gardée ? Combien l’ont-ils perdue ? Combien ? Si nous sommes honnêtes, intègres.
Frères, c’est une lutte. Satan n’attaque pas n’importe qui. Il attaque ceux et celles qui gardent la ceinture.
Regardez comment la plupart de nos vies sont ficelées, bâties sur le mensonge.
Oh ! Que Dieu nous aide.
Fausses déclarations aux impôts, faux papiers, fausses fiches de salaire. Il y a tellement de choses bizarres que les chrétiens pratiquent : le mensonge au sein du foyer entre l’homme et la femme, ils se marient alors qu’ils ne se sont pas dit la vérité par rapport au passé, ils bâtissent des maisons sur le mensonge, sur des choses non dites. Il n’y a pas de ceinture. On rentre dans une vie… On dit c’est la bénédiction alors que ce n’est pas la bénédiction. On se dit « Seigneur, mais ce n’est pas possibles où sont les résistants ? ».
Résister !
Là où tout le monde dit « Non, il faut agir de telle manière ». Toi tu arrives, tu dis « Non, la Parole ne dit pas cela ». Voilà la résistance.
Comment nous sommes ?
Je dis aux frères et sœurs qui sont là, qui ont un appel du Seigneur, attention, qui veulent aller loin avec le Seigneur, mais quand ils sont au courant des affaires et qu’on les appelle pour vérifier, il y en a qui disent « Non, ce n’est pas vrai ». Vous voyez le mensonge à cause de la peur, on est rentré dans une vie de mensonge, de duplicité.
La ceinture n’est plus.
Et comment voulez-vous vous tenir devant le peuple annoncer l’Evangile. Mais quel Evangile ? Mais vous allez communiquer votre vie et si vous communiquez votre vie de mensonge à cause de la culture, la peur des autres, vous allez rendre des comptes au Seigneur. Parce que ces âmes, il y a quelqu’un qui a payé un prix pour elles.
« Non, frère, je te confie telle chose mais il ne faut pas dire c’est moi ». Mensonge ! On se met dans les ténèbres, on se cache. Non, un chrétien est de la lumière.
Paul dit que Satan a des ruses. C’est-à-dire littéralement des méthodes, plusieurs méthodes. Et je rencontre beaucoup de chrétiens, croyez moi aussi bien chez nous qu’ailleurs, qui te disent « Frère Shora je te raconte quelque chose mais il ne faut pas dire que c’est moi qui te le dis ». Bah, tu veux me faire mentir ? Non. Je dirais que quelqu’un, tel frère m’a dit telle ou telle chose sur toi. Bah oui ! Et c’est pour cela que beaucoup disent « Non, il parle trop ». Mais si tu me confies un problème personnel, je ne vais pas le dire mais si tu viens me voir « Frère Shora, écoute ce que quelqu’un a fait, ce que quelqu’un a dit mais s’il te plait il ne faut pas dire c’est moi parce que je ne veux pas des problèmes ». Ça c’est très culturel.
L’hypocrisie ! Nous jouons des rôles et devant les frères ou la personne concernée, on fait des sourires. « Ça va frère ? ».
La ceinture !
Dieu est bon. Le Seigneur est merveilleux.
Satan a plusieurs méthodes d’attaques, des méthodes, des artifices. Satan peut t’observer pendant 10 ans. Pendant 10 ans, il te laisse travailler, il t’observe. Les points forts, les points faibles. Et il a ses serviteurs, ses servantes. Il peut t’envoyer une belle femme qui va te dire seulement de belles paroles pour atteindre ton cœur. On en parlera demain. Les traits enflammés du malin. Qu’est-ce que ça signifie ? Dieu m’a parlé là-dessus là, c’est fort. C’est terrible. Voilà pourquoi il faut le bouclier. C’est terrible.
La ceinture c’est une arme, c’est l’arme qui est dans l’âme, à l’intérieur. C’est ta vie intérieure.
Galates 5 : 22 Mais le fruit de l’Esprit c’est l’amour, c’est la joie, c’est la paix, la sanctification…
Ta vie. Je sais ça coûte cher. Moi ça me coûte cher, ça me coûte la vie, ça me coûte mes amis, mes proches. Oh oui. J’ai perdu beaucoup d’amis pasteurs, même des enfants que j’ai formés. Il dit « Non, il parle trop ».
La vérité !
En fait, Dieu m’a fait une grâce, si tu veux m’amener dans une compromission, dans un compromis, ce qu’il y a au fond de moi se réveille, je vais couper net avec toi. Je t’assure c’est comme ça que je suis. C’est pour cela que les gens ne me comprennent pas. « Non, il n’y a pas l’amour ». C’est parce que la Parole est claire. Celui qui cause des problèmes, celui qui va plus loin que la doctrine, il ne faut même pas le saluer la Parole dit. C’est fort. Jean, l’apôtre de l’amour, il dit carrément que « Si quelqu’un vient à vous apportant un évangile, une doctrine qui contredit ce que vous avez reçu, il ne faut même pas lui dire bonjour ». C’est fort ! C’est dans la Bible. Et ce n’est pas une mauvaise interprétation.
Quelqu’un qui vient te voir pour témoigner du salut, de la vie éternelle tu l’avertis une ou deux fois, il continue… Parce qu’on est trop dans humanisme.

Je hais la compromission !






Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13