La cuirasse de la justice - Shora Kuetu






Ephésiens 6 : 10

La guerre spirituelle.
Est-ce que vous avez apprenez des choses nouvelles ?
L’ennemi est vraiment en colère. A chaque fois pour dormir quand on rentre, c’est chaud ! Mais c’est bon, c’est bon signe. Ça veut dire que le Seigneur travaille. Heureusement, qu’il y a des archanges au ciel qui sont envoyés en renfort pour nous garder, pour nous protéger.
Seigneur ouvre notre entendement afin que ta Parole nous libère.
Ephésiens 6 : 11  Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.
Dans la version de Darby on nous parle des artifices du diable. Et la Parole nous demande de nous revêtir de toute l’armure, de l’armure complète que Dieu nous a donnée pour pouvoir tenir ferme contre toutes ces ruses, contre les artifices de l’ennemi. Il y en a tellement ! Vous savez, l’ennemi va nous faire tomber dans des petites choses, ce n’est pas forcément dans des grands choses mais vraiment des artifices.
Alors l’apôtre, au verset 13 nous dit « C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu… »
Donc on ne doit négliger aucune des armes que Dieu nous a données.
« …afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté ». 

On a vu que le verbe résister, antistemie en grec qui parle de l’opposition. C’est-à-dire que la vie chrétienne est une vie d’opposition contre le monde, contre Satan, contre les démons, contre les sorciers.
Et je parlais tout à l’heure avec des gens qui me parlaient d’une affaire liée à la sorcellerie dans leur famille. Ils étaient surpris, étonnés. Je leur ai dit « Mais moi je ne suis pas étonné ». Vous voyez ? Donc c’est incroyable. C’est une personne qui s’occupait des finances dans une assemblée et qui depuis des années était sataniste. Il y a des choses on ne peut pas tout dire devant ici. Mais voilà les réalités auxquelles les saints sont confrontés.
Donc nous sommes dans l’opposition en tant que chrétiens. Et quand je parle des chrétiens, je ne parle pas de vous tous ici. Je parle de ceux qui sont véritablement en relation intime avec le Créateur.
Je disais à ces bien-aimés « Mais la personne en question-là, je voyais quand je prêchais, je voyais ses yeux comment elle me balançait des flèches mais je ne pouvais pas vous le dire parce que vous n’alliez pas me croire ».
Connais-tu ton voisin ?
Nous rentrons dans l’opposition une fois convertis.
Je vous ai dit que le monde nous enseigne beaucoup, les choses du monde, Dieu s’en sert pour nous apprendre énormément sur les réalités spirituelles.
Par exemple, nous prenons la politique en France vous avez plusieurs partis politiques, il y en a deux principaux : la droite et la gauche. Et actuellement c’est la droite qui est au pouvoir et la gauche est dans l’opposition. Et ils s’opposent. Pourquoi ? Parce qu’ils veulent accéder au pouvoir donc ils vont trouver toutes les failles des personnes qui sont dans le gouvernement actuel pour pouvoir les descendre, descendre les ministres, tout ce monde-là. Et c’est comme ça que l’ennemi opère. C’est-à-dire présentement, Satan, d’après la Parole, d’après le Seigneur est le prince de ce monde. Et d’après Paul il est le dieu de ce siècle. Donc en tant que dieu de ce siècle, il a un gouvernement. Et la Bible nous parle du gouvernement mondial qui sera mis en place. Actuellement, c’est le nouvel ordre mondial qui est là déjà. Et bientôt l’Antéchrist, le fils préféré de Satan, va être présenté au monde. Donc le gouvernement de Lucifer est déjà là, en place. Et ce gouvernement on le voit au travers des gouvernements de ce monde. Et nous chrétiens, nous sommes entrés dans l’opposition parce que nous prêchons un autre gouvernement qui sera mis sur terre pendant 1000 ans.
Et l’ennemi qui règne actuellement, qui a ses acolytes ici et là, qui gère les gouvernements comme le Seigneur le dit « les princes de ce monde et les gens qui les dirigent, les tyrannisent, les dominent ». Donc maintenant l’ennemi s’oppose aux chrétiens farouchement parce qu’il veut nous intégrer dans son gouvernement. Et je peux vous assurer qu’il a réussi à faire tomber beaucoup de personnes. Et surtout en ce temps dernier. Ohhh laissez tomber. C’est grave.
Je parlais à une femme de Dieu, je lui disais « Mais comment vous pouvez, vous êtes en train de prêcher la Parole alors qu’à la maison vous avez des problèmes ».
On est rentré dans une vie d’hypocrites. Vous savez en grec l’hypocrisie c’est jouer un rôle. C’est comme les acteurs. On se met dans la peau d’un personnage fictif. Moi, si j’ai un problème avec ma femme, d’ailleurs, ce n’est pas le cas, que Dieu soit béni, je ne peux pas faire l’œuvre. Ce n’est pas possible. Il y a un problème, il faut le régler.
Les artifices. Voilà comment l’ennemi arrive à avoir les gens.
C’est-à-dire on peut diriger les frères et sœurs, on peut prêcher la Parole et être dans le gouvernement de Lucifer, être dans son camp, travaillant pour lui, travaillant avec lui.
C’est pour cela que l’apôtre Paul disait qu’il faut que les chrétiens prennent toute l’armure de Dieu pour pouvoir résister à l’ennemi. Et c’est une résistance… ce n’est pas une résistance de 10 ans, de 20 ans où l’on va se dire « Bon maintenant je suis un peu fatigué. Je vais passer un peu pendant quelques années dans le camp de l’ennemi et puis revenir au Seigneur ». Non, c’est une résistance jusqu’à la fin de notre parcours terrestre. En fait, la vie chrétienne, comme vous l’avez appris, comme vous le comprenez de plus en plus, est une vie de lutte. Chaque jour on lutte contre les pensées impures de l’ennemi. On lutte contre les paroles terribles des hommes. On lutte contre l’hypocrisie. Même dans les foyers chrétiens entre l’homme et la femme, entre les enfants et les parents, il y a une lutte parce que l’ennemi se sert de plusieurs circonstances. Il se sert des personnes qui sont proches de nous. Et celui qui n’est pas totalement armé ne tiendra pas longtemps, frères.
Alors la lutte spirituelle… imaginez par exemple le frère a reçu une parole qui peut me libérer. L’ennemi va tout faire pour lutter contre moi pour me détourner de lui afin que je ne sois pas béni donc il va le calomnier, il va le critiquer donc du coup, moi, sans jugement, sans discernement, je m’éloigne de lui alors que c’est quelqu’un que Dieu a établi. C’est une lutte.
Et on a vu dans Jacques chapitre 4 : 7  où il est dit « Soumettez-vous à Dieu et soyez des opposants de Lucifer » littéralement. « Et il fuira… »
Comment l’ennemi arrive à nous faire tomber, à faire tomber les chrétiens ? Eh bien, en les attaquant systématiquement. Je donne un exemple. Il va voir le frère et il lui dit « Cette fille est belle ». Le frère dit « Non ! ». Ok, il te laisse quelques minutes, il revient encore « Cette fille est belle ». « Non ! ». Il revient encore « Cette fille est belle»… Vous voyez ? Les attaques incessantes et au bout d’un certain temps le frère va se fatiguer. Et comme on l’a vu hier ce sont des dards que l’ennemi envoie c’est à dire des fléchettes. Les traits enflammés de l’ennemi. Et quand ça t’atteint ça amène le feu étranger dans ton corps et là, tu convoites et puis tu conçois et tu enfantes la mort et là c’est fini.
Les attaques !
Alors Paul dit « C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour… ».
Y a des jours qui sont vraiment mauvais. Chaque être humain a connu ne serait-ce qu’un jour, une semaine, deux semaines, un mois, une année 3, 4, 10 ans… je ne sais pas combien de temps ça dure en ce qui te concerne, mais chacun de nous à des moments difficiles dans sa vie, dans son couple, ça peut arriver, dans sa marche chrétienne et c’est là qu’il faut avoir toute l’armure pour tenir ferme. Parce que dans ce combat ce que l’ennemi veut c’est ta mort, comme vous le savez, c’est notre mort.
Et Paul parle, il dit « Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture… ».
Donc on a parlé de la ceinture. On a vu les reins ce que c’est. Les reins c’est vraiment la partie la plus profonde de l’homme chez les hébreux comme on l’a vu dans Hébreux 7 : 5 il est dit que Lévi était encore dans le sein d’Abraham. Et quand Abraham a payé la dîme c’est comme si Lévi l’avait payée parce qu’il était dans son sein. Donc on a vu que les reins c’est vraiment l’endroit où les hébreux pensaient qu’il y avait la puissance de la procréation donc c’est la semence, c’est le sperme, c’est la vie. Ça veut dire que quelqu’un dont la vérité ne devient pas une vie dans son cœur va transmettre la mort même si elle à la connaissance de la Parole. Ça veut dire que, même chez nous on voit ça, beaucoup prêchent la réforme mais c’est que de l’information c’est-à-dire qu’ils sont informés et ils divulguent l’information mais la vie du message elle est où ? Parce que ce message nous amène à la simplicité. Où est la simplicité ?
Donc les reins, la ceinture.
Et on a parlé hier de quoi ? Du bouclier de la foi avec lequel vous pouvez éteindre tous les dards, tous les traits enflammés de l’ennemi. La foi, comme on l’a vu, la foi a pratiquement disparu. En ce temps dernier la foi a disparu. Nous savons ce que nous allons manger du 1er  janvier au 31 décembre. Nos congélateurs sont, en général, bien approvisionnés, bien remplis. Nos comptes bancaires sont bien approvisionnés. De temps à autre nous prenons nos cartes bancaires pour aller dans les guichets, les distributeurs pour vérifier le solde du compte et nous sommes dans la joie et nous bénissons Dieu parce qu’il est Tout Puissant, parce que nous avons de l’argent.
Et pour chaque maladie, il y a un spécialiste. Pour les dents : dentiste, pour les yeux vous avez... Comment voulez-vous que… la foi a disparu pratiquement.
Et je vous l’ai dit un ministère, un chrétien, un pasteur qui se dit vivre par la foi et en même temps demande aux chrétiens de l’argent, il n’a pas la foi. Donc les traits enflammés de l’ennemi vont facilement l’atteindre. « Ah non, j'ai un problème de loyer, aidez-moi ». Non, va travailler dans ce cas. 
La foi ! On en a parlé hier.
Et l’apôtre Paul parle aussi, il dit au verset 14 revêtez la cuirasse de la justice.
La justice !
Qui peut me dire un peu ce que c’est ? Qui peut définir la justice ?
L’obéissance à la loi de Dieu. L’intégrité. Être droit. La vérité.
Paul dit « Revêtez la cuirasse de la justice ».
La cuirasse ça protège ton cœur. Oh ! Le cœur. Le cœur de l’homme. Le cœur humain. Dans ce combat spirituel ce que l’ennemi vise également c’est notre cœur.
Je vous assure nous découvrons au fur et à mesure des choses incroyables. Tu te dis « Mais toi tu pries, tu prêches comment tu peux faire ça ? ». « Toi, t’es chrétienne mais, toi, tu as gardé l’argent ? Comment tu peux être dans ce… ». Tu dis mais ce n’est pas possible.
Le cœur de l’homme, Dieu seul le connaît.
Vous pouvez épouser une femme par rapport à son physique mais le cœur vous le découvrirez dans le mariage. Combien ne sont-ils pas étonnés ? Ils ont épousé des yeux. « Ah ! Frère Shora, je ne savais pas qu’elle était comme ça, qu’il était comme ça ». Frère, c’est trop tard !
Le cœur ! C’est le centre, c’est le champ de bataille.
Croyez-moi si je vous dis que même chez nous, il y a beaucoup de sorciers. Croyez-moi. Des satanistes. Et si je vous dis que chez nous, croyez-moi, il y a beaucoup d’impudiques. Croyez-moi. Parce qu’en tant que dirigeant, je ne peux pas déballer tout ce qui se passe.
Il y a des gens qui se donnent réellement au Seigneur mais au fil du temps, au fur et à mesure que les années passent leur cœur s’éloigne de la vérité parce que ces personnes ont négligé la réalité, ne se sont plus soumises à la Parole de Dieu, ont méprisé les interpellations du Seigneur et se sont laissées cibler par l’ennemi.
Des dards ! Les dards ont pour cible nos pensées, notre cœur. Les satanistes sont envoyés dans les églises pour détruire nos cœurs. Vous devez le savoir. C’est pour cela, un conseil, avant d’héberger quelqu’un chez vous prenez du temps dans la prière. Même si c’est ton pasteur qui te propose d’héberger une personne.
Vous avez un projet, n’allez pas en parler à tout le monde. Tout le monde n’est pas frère, tout le monde n’est pas sœur. Priez d’abord Dieu. Je vous dis la vérité.
Moi, je parle, on est là. Il y’en a qui prennent les informations, qui les balancent à l’extérieur, aux Etats Unis, au Canada. Partout. On est là. On sort seulement, tac téléphone « Voilà comment ça s’est passé. Y a ça. Y a ça. Il a dit ça, il a dit ça ».
Je vous assure on est en guerre.
Jésus dit « C’est moi qui vous ai choisis mais l’un de vous est un démon ».
Un démon qui faisait des miracles ! Imaginez ceux qui ont reçu Judas en tant que missionnaire. Judas accompagné de Pierre en mission. « Repentez-vous car le Royaume des cieux est proche ». Judas prêche le message. Mais Judas est un démon. Satan est rentré en lui. Judas a prié pour les malades, ils ont été guéris au nom de Jésus. Le jour où Pierre ou Jacques, je ne sais pas qui était son collaborateur dans le ministère, le jour où ils ont appris que Judas était un démon, je vous assure, ils ont dit « Vraiment Seigneur, tu nous as protégés ».
La cuirasse ça protège ton cœur de quoi ? Des dards.
Alors c’est la justice !
Écoutez bien ce que je vais vous dire.
Souvent Satan attaque pour m’agresser, pour me menacer de mort mais, heureusement, que Dieu me protège… mais je vous assure s’il y a une arme qui nous protège bien comme il faut, mis à part le bouclier, c’est la justice, l’intégrité. Je vous assure, une personne intègre quand bien même elle ferait des erreurs mais si son cœur est intègre vous pouvez faire plusieurs réunions contre elle, c’est vous qui tomberez.
Il ne faut jamais méditer du mal contre quelqu’un. Ne planifiez jamais la mort de quelqu’un. Quand bien même les gens seraient injustes avec vous. Restez juste.
Il y a beaucoup de chrétiens qui chantent, il y a beaucoup de prédicateurs, il y a beaucoup de frères, des chrétiens qui vont chaque dimanche dans les assemblées mais il y a très peu d’hommes intègres.
Regardez chez nous combien de gens sont dans l’impudicité, la convoitise, la masturbation… Des péchés qui blessent Dieu. Il n’y a pas l’intégrité. Il n’y a pas la justice. Laissez-moi vous dire il n’y a pas la justice. Vous voulez vivre la gloire de Dieu, la délivrance ? Il faut l’intégrité, il faut la justice.
Frères, laissez-moi vous le dire ce n’est pas parce que vous fréquentez une assemblée depuis 10 ans, 20 ans que vous êtes chrétiens. Le pape connaît la Bible mieux que beaucoup ici. Satan connaît la Parole. Il a attaqué Jésus avec la Parole. Beaucoup de gens croient que parce qu’ils connaissent la Bible, quelques versets, qu’ils vont dans les assemblées, qu’ils donnent des offrandes… qu’ils sont justes, qu’ils vont être sauvés. Il va y avoir, mes amis, beaucoup, beaucoup de surprises. Je sais que ce que je dis ça va pas plaire mais ce n’est pas mon problème. Parce que quand vous venez nous voir pour des questions, pour des prières on doit vous amener à la Parole pour que vous accédiez à la délivrance. Dieu ne discute pas avec les gens par rapport à la Parole. On ne peut pas se dérober… la Parole est claire, la Parole est immuable.
La justice !
Allons voir cette arme justement dans Romains chapitre 14.
Je vous donne des clés pour accéder à la délivrance, pour accéder à la victoire. Vous voulez avoir la victoire sur les puissances occultes qui combattent vos familles, sur les puissances qui vous attaquent ? Eh bien, voici les clés. Je ne vous parlerai pas des offrandes prophétiques, non.
Romains 14 : 17 Car le Royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint Esprit.
Qu’est-ce que le Royaume de Dieu ?
Je vous ai parlé tout à l’heure de deux camps. Le camp de l’ennemi et le camp de Jésus. Dans le camp de Jésus les chrétiens sont armés. Ils ont l’armure complète parce que nous sommes dans l’opposition. Nous sommes étrangers et voyageurs sur la terre et toute notre vie est remplie d’opposition. Maintenant étant dans le Royaume de Dieu sur le plan spirituel nous devons être justes. Paul dit « Le Royaume de Dieu ». Il y a une distinction, il y a une différence entre l’église et le Royaume. On peut être dans un bâtiment qu’on appelle église, connaître Shora Kuetu intimement, l’approcher, manger avec lui et ne pas être dans le Royaume de Dieu. Le Royaume de Dieu, mes amis, Paul dit c’est la justice. La beauté morale.
La Bible nous dit à l’époque de Noé tout le monde, toute la terre était corrompue. Toute la terre. Et les Ecritures nous apprennent que seul Noé était intègre et droit. Frères, ce n’est pas possible.
J’ai approché beaucoup de pasteurs, j’ai discuté avec eux, j’ai eu des réunions avec, tu te rends compte que lors de ces discussions tout tourne autour de l’argent, des richesses matérielles, des finances. « Oui, je vais construire un grand bâtiment ». Comment s’organiser pour pouvoir soutirer de l’argent, comment faire faire des offrandes aux chrétiens. Mais je me dis « Mais où sont les hommes intègres ? ».
La justice !
Combien de pasteurs roulent-t-ils sans permis ? Combien de chrétiens roulent-t-ils sans assurance ?
Un jour j’étais avec un soi-disant chrétien, en fait, on devait aller faire une course, j’ai laissé mon véhicule, il était question qu’on prenne le sien et Dieu me dit que son véhicule n’était pas assuré. Je lui dis « Ton véhicule n’est pas assuré ». Il me dit « Non, ce n’est pas grave on va le couvrir par le sang de Jésus ».
Oh ! Chrétiens !
Un tel chrétien est dans le camp de Lucifer. Mais pourtant quand il prie… oh mon Dieu.
Maintenant, je fais attention aux gens qui ont de belles paroles quand ils prient. « Oh ! Seigneur tu es merveilleux ». Oh mon ami, avant tu allais m’impressionner mais maintenant, fini ! On a vu tellement de catégories de chrétiens, des bizarroïdes, on a vu des choses on se dit « Mais Seigneur, ce n’est pas possible. Moi, je ne pensais pas que celui-là il pouvait me rouler dans la farine quand même ! ». Si !
L’intégrité !
La justice, cette cuirasse qui te protège, qui protège ton cœur que tu dormes, que tu te veilles, que tu sois debout, que tu sois par terre, l’ennemi ne peux t’atteindre parce que tu es juste.
Je vous dis on a prié pour les délivrances des gens. Les gens sont chargés. Oh ! Oui les gens sont chargés. Les chrétiens, n’en parlons pas ! On fait plus de délivrances chez les chrétiens que chez les païens parce que très peu de ministères mettent l’accent sur la justice. C’est ça le Royaume.
Et Satan, justement, il n’aime pas la justice, il n’aime pas les hommes justes.
Noé était intègre, tout le monde était corrompu, tout le monde était méchant. Dieu regarde sur terre, il regarde, il regarde, il trouve Noé. Noé était tellement intègre, tellement juste qu’il avait réussi à influencer ses enfants, à amener ses enfants au Seigneur. C’est pour cela que Paul se sert de ce passage pour dire « Crois au Seigneur Jésus-Christ et tu seras sauvé toi et ta famille ». Mais nous on veut seulement sauver nos femmes, nos maris mais si on n’est pas juste comment voulez-vous les gagner au Seigneur ? Parce que les gens nous voient « Mais tu me prêches Jésus mais à la maison tu n’es pas comme… ». Mais ce n’est pas possible. La justice !
On va prendre la Parole dans Genèse 6 : 1 à 9 Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent. Alors l'Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants: ce sont ces héros qui furent fameux dans l'antiquité. L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. L'Éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur. Et l'Éternel dit: J'exterminerai de la face de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits. Mais Noé trouva grâce aux yeux de l'Éternel. Voici la postérité de Noé. Noé était un homme juste et intègre dans son temps; Noé marchait avec Dieu.
Verset 11  La terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence. Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre.
Et il est dit au verset 9 Voici la postérité de Noé. Noé était un homme juste et intègre dans son temps; Noé marchait avec Dieu.
La dernière fois on a parlé de la foi d’Hénoch.
Il n’est pas dit que Dieu marchait avec Noé mais que c’est Noé qui marchait avec Dieu. Ce n’est pas pareil. C’est-à-dire que Noé avait décidé d’obéir à Dieu, de suivre Dieu. C’est ça la justice. La justice c’est quand un homme décide, parce que Dieu parle à son cœur, Dieu l’appelle, et l’homme ou la personne en question décide en son cœur de marcher sur les traces du Seigneur. En dépit des dires des autres, ils marchent à contresens, à contre-courant c’est-à-dire « Je ne veux pas faire comme les autres ». Et c’est très difficile surtout en ce temps.
Beaucoup de chrétiens veulent voir la gloire de Dieu mais ne veulent pas marcher avec Dieu.
La justice !
Noé était intègre.
Si Dieu regarde la terre actuellement, en ce moment, regarde les nations, les pays… où sont les hommes intègres, qui ont la cuirasse de la justice, dont les cœurs sont protégés ? Regardez comment nos cœurs sont remplis d’amertume. On va devant Dieu mais le cœur rempli de colère, rempli d’amertume, on est lourd et c’est pour cela qu’il n’y a pas la gloire… Comme hier on a pu expérimenter un peu la gloire parce qu’on est tellement chargés, l’ennemi bombarde tellement nos cœurs.
On reçoit un appel, l’ennemi flèche les frères et sœurs et leurs cœurs qui ne sont pas couverts, protégés par la cuirasse sont bombardés par les pensées impures.
Qu’est-ce que la Parole nous dit dans Marc chapitre 7 par rapport au cœur justement ?
Quand Dieu dit « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ta force, de toute ta pensée, de toute ton âme » mes amis, il faut vraiment prendre cela au sérieux. C’est le cœur que Dieu veut, ce ne sont pas les belles voix que nous avons qui touche le cœur du Père.
Marc 7 : 14  Ensuite, ayant de nouveau appelé la foule à lui, il lui dit: Écoutez-moi tous, et comprenez. Il n'est hors de l'homme rien qui, entrant en lui, puisse le souiller…
Ça c’est un message révolutionnaire. Le Seigneur était en train de leur apprendre que désormais tu peux manger du porc et rester toujours saint.
Il dit « … mais ce qui sort de l'homme, c'est ce qui le souille ».
Donc ça veut dire que celui qui se dit chrétien, celui qui est à côté de toi, si son cœur n’est pas protégé par la cuirasse de la justice, il peut te souiller par ce qu’il te dit. Ta femme peut te souiller à la maison. Ton mari, tes enfants, tes parents, ton pasteur…
Vous vous rendez compte ?
Et le Seigneur continue, il dit « Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende. Lorsqu'il fut entré dans la maison, loin de la foule, ses disciples l'interrogèrent sur cette parabole… »
Je bénis le Seigneur pour les disciples parce que leurs questions amenaient le Seigneur à aller en profondeur.
… Il leur dit: Vous aussi, êtes-vous donc sans intelligence? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l'homme ne peut le souiller? Car cela n'entre pas dans son cœur…
Quand tu manges du porc, ça ne va pas dans le cœur. Je ne sais pas pourquoi je parle du porc ici, là, mais mon frère si tu manges du porc il n’y a pas de problème.
… mais dans son ventre…
Le Seigneur les enseigne sur l’anatomie, sur la médecine parce que voilà…
… puis s'en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments.
L’estomac, n’est-ce pas ?
Il dit encore: Ce qui sort de l'homme, c'est ce qui souille l'homme. Car c'est du dedans, c'est du cœur des hommes, que sortent…
Alors regardez ce que l’ennemi nous envoie.
Les mauvaises pensées
Vous voyez pourquoi il faut la cuirasse ? Les mauvaises pensées.
Combien, mes amis, de chrétiens sont-ils bombardés par des mauvaises pensées ? Levez les mains ceux qui souffrent à cause de ça. N’ayez pas honte. Pratiquement tout le monde. Personne ne peut dire « Non, moi ça va il n’y a pas de problème ». Ah non !
Tu te réveilles un matin, tu vois ton épouse qui vient vers toi, Satan ; parce que tu n’as pas la cuirasse de la justice ; il t’envoie une pensée impure, une flèche, un trait enflammé qui touche ton cœur, tac. Cette pensée qui te dit « Il ne t’aime pas ». Et toi quand tu la reçois, tu la reçois à la première personne du singulier. « Je ne l’aime pas ». Et tu ne comprends pas d’où vient cette colère bizarre. Et tu tires d’un seul coup une tête de mort. Oh pasteurs, chrétiens !
Les pensées impures !
Tu es dans la rue, par inadvertance, ton regard s’arrête sur un panneau publicitaire très, très subjectif et là d’un seul coup une pensée… Imaginez une publicité de brosse à dents avec une femme nue. Et puis tac la pensée t’attrape et te colle.
Le cœur ! Les pensées impures !
Tu es là, tu luttes maintenant. C’est comme si tu es en train de lutter avec quelqu’un. Vrai ou faux ?
Oh ! Dieu délivre-nous.
Nous sommes chrétiens n’est-ce pas ?
C’est du cœur de l’homme que viennent les mauvaises pensées.
Les mauvaises pensées peuvent se traduire par les mauvais conseils. Imaginez deux chrétiens qui sont tout le temps ensemble. On prie ensemble, on est missionnaire. Pierre et Jacques. Jacques et Jean. Et puis imaginez les deux personnes, le frère n’a pas de cuirasse de la justice, il n’est pas juste, il n’est pas intègre bien que parlant en langues, prophétisant, connaissant la Parole de Dieu. Mais il n’est pas juste, il n’est pas intègre, il est malhonnête. Alors son cœur est tellement rempli de dards, de flèches de l’ennemi et puis il sort une mauvaise pensée de lui pour la souiller. Alors elle, elle est protégée, elle est couverte, elle est gardée par le Seigneur. La mauvaise pensée sort « Ah mais ton mari il ne t’aime pas ». La mauvaise pensée est traduite par cette parole. « Ton mari est méchant ». Elle peut dire « Mais non, arrête toi aussi, frère ». Alors que là comme il n’est pas juste, il veut la courtiser. On connaît des cas comme ça, il y en a pleins ici chez nous. Et si elle ne fait pas attention, elle va être souillée. Des mauvais conseils sur la gestion de son couple.
Du cœur de l’homme !
C’est pour cela qu’un chrétien spirituel écoute plus Dieu que les hommes.
Qui sont ceux qui se sont fait avoir comme ça ? N’ayez pas honte !
Le téléphone. Le millenium. Le Skype. MSN. On va recevoir des pensées impures, on se souille par des gens qui passent leur temps à critiquer, qui ont du venin. Vrai ou faux ?
Une fois, une femme est venue me voir à Savigny pendant un programme comme ce soir, d’ailleurs je l’avais dénoncée sans citer son nom. Elle vient au bureau « Ah oui mais je viens te voir pour confesser quelque chose ». Je dis « Alléluia, gloire à Dieu ». C’était juste avant la prédication. « Je viens te voir parce qu’en fait quand je te vois j’ai des pensées impures ». Je dis « Arrête-toi là ». Dieu m’a dit ce n’était pas pour confesser. C’était des dards qu’elle me balançait pour mettre des sentiments dans mon cœur. Dieu m’a dit « Pour t’en délivrer, il ne faut pas garder ça pour toi. Quand tu vas prendre le micro, il faut la dénoncer publiquement pour briser cette malédiction. Cette séduction ». J’ai pris le micro, elle était là, assise j’ai dit « Une femme est venue me voir, t’inquiète pas je ne dirais pas ton nom mais la prochaine fois si tu oses… ». Et là, j’étais délivré. Elle est revenue encore le lendemain. « Arrête. La délivrance ! »
Les dards, les pensées impures. Ça vient du cœur.
Tu es là, qu’est-ce que tu as dans ton cœur ? Qu’est-ce que tu caches là ? Quelles sont tes motivations ? Pour quelle raison viens-tu ici ? Pour quelle raison appelles-tu le frère Joël ? « Frère Joël, je veux que tu pries pour moi. J’ai des maux de tête ».
Du cœur de l’homme.
Un jour une sœur, on priait avec. Vous voyez comment l’ennemi travaille si tu n’es pas juste ? Elle vient me voir au bureau on était à Draveil. « Ah quand je te vois, je ne vois pas un pasteur mais je vois un homme ». « Heureusement, je suis un homme ». Moi, je dis tout, quand c’est comme ça, je balance, comme ça je suis libre. Frères, je croyais qu’elle avait compris mais son cœur était tellement chargé. Satan lui disait « Va le voir, va le voir, va le voir ». C’était une lutte, un combat, une guerre spirituelle. Vous croyez que les pasteurs qui tombent, vous croyez qu’ils sont tous mauvais ? Vous ne savez pas ce qu’ils subissent dans les coulisses.
Les pensées impures pour souiller.
Elle revient le lendemain. Je lui dis « Ecoute, cette fois-ci c’est bon tu arrêtes ». Et j’ai balancé tout ce qu’elle pouvait dire.
Du cœur de l’homme.
« Oh mon pasteur quand je te vois, je vois l’homme idéal ».
Tu es là, assise, assis quand une sœur chante, alors que tu es marié, Satan viens il te dit « Voilà c’est la femme qu’il te fallait ». « C’est l’homme qu’il te fallait ». Et tu commences à comparer ton mari au pasteur. À la maison tout le temps pasteur, pasteur. Comment veux-tu que ton mari ne soit pas jaloux ?
On acclame le Seigneur !
Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira.
« Chéri, habille-toi comme le pasteur quand même ». Mais chérie il n’a pas le même corps que le pasteur. Le pasteur est plus costaud. Et s’il prend des choses comme les américains maintenant…
Je vous dis des choses pratiques mais c’est des réalités. (…) On se connait.
Les adultères
Regardez le Seigneur dit : les adultères.
Jésus dit dans Matthieu 5 si quelqu’un convoite une femme, regarde une femme pour la convoiter, il a déjà commis l’adultère dans son cœur. C’est fort. C’est grave. C’est terrible.
La justice !
Beaucoup de gens me posent la question « Frère, comment tu fais pour tenir ? ». Frères, je suis faible comme tout le monde mais parce que je veux être juste. Vous savez, je veille sur mon cœur. Ah oui frères ! La cuirasse là, je ne veux pas l’abandonner. On est jeunes encore, frères. Je ne veux pas mourir dans l’œuf.
Je disais à un frère, je donne des conseils pratiques, « Frères, faites attention ». Les adultères. Il y a beaucoup de gens qui commettent l’adultère. On fait semblant on est là « Ah frère Shora ça va ? Tout va bien ? Vraiment le feu ». Mais je sais que quand vous êtes dans le train à Paris, à Châtelet. Celui-là, laisse tomber. Il peut sauter. Celle-là, faut laisser tomber. Un homme qui passe… (…)Et puis le lendemain on va voir le frère Shora pour la prière de la délivrance. « Frère Shora, je veux te voir parce que j’ai vraiment des problèmes, je n’arrive pas à avoir mes papiers, à trouver du boulot. Demain j’ai rendez-vous avec mon psychologue… ».
Mes amis, moi je ne suis pas un marabout. Je ne suis pas ici pour vous demander d’amener des offrandes bizarres pour qu’on prie pour vous. On vous ramènera à la Parole.
Il faut être juste. On a besoin de pasteurs justes. On a besoin de prophétesses intègres.
Dieu me montre qu’ici il y a beaucoup de gens qui sont dans l’adultère spirituel, beaucoup de jeunes qui se cachent, beaucoup d’hommes d’un certain âge qui se cachent. Dieu vous connaît.
Il n’y a plus la justice.
Un juste c’est quelqu’un qui va être dans la sainteté même étant seul. Il va être dans la sanctification même dans le couple, même dans son intimité.
D’abord, en ce qui concerne la justice, selon Romains 5 : 1 Paul dit « Nous avons été déclarés justes par le sacrifice de Christ ».
Ensuite nous devons nous maintenir quotidiennement dans la justification, dans la sainteté, dans la sanctification.
Je ne peux pas passer une nuit avec mon épouse, avec des problèmes. Ce n’est pas possible. Non, il faut être sorcier. Ce n’est pas possible.
La justice !
Je ne peux pas frauder. Tu prends le train, tu vas à l’assemblée alors que tu as fraudé. Tu passes les barrières tranquillement. Les païens te voient. « Ooh ooh ! Tu fais quoi là chrétien ? ». « Le sang de Jésus ! ». C’est comme ça que nous sommes. Vrai ou faux ? « Seigneur, je prends une douche ce soir de sang ». On dit « Nous sommes forts. Dieu est amour. Frères. Il va comprendre ».
Quand tu rentres de l’assemblée, quand tu rentres à la maison, ma sœur, comment es-tu avec ton mari, ton époux ?
« Je dois te faire à manger à chaque fois. Quand même ! ». Et puis ton mari qui te dit « C’est comme ça ? Toi chrétienne ? Toi, toujours tu regardes les vidéos du frère Shora et des autres, tu regardes les vidéos mais tu ne comprends pas le message ? ». Tu es là (tu pries) mais tu ne remplis pas ton devoir de femme, d’épouse.
Frères, faut pas tromper le frère Shora. Vous pouvez me tromper mais vous ne pouvez pas tromper votre conscience, ni Dieu, ni les démons.
Tu sors d’ici, tu allumes une clope, une cigarette. Comme un homme une fois, il croise son pasteur, il avait une clope, il l’a met dans sa poche, malheureusement, elle n’était pas éteinte et ce jour-là le pasteur voulait bien parler avec lui et là il voit la jambe ça commençait à faire comme ça et la fumée est sortie.
Frère, il faut être intègre au nom de Jésus.
Ton mari ne sait pas combien tu gagnes. Ta femme ne sait pas combien tu gagnes. Tu prends tes fiches de paye, tu vas cacher ça dans un coin. Tu n’es pas juste !
Là, ça chauffe là. Je sens que « Ouuu là, c’est moi ».
Tu parles mal de ta belle-mère, de ton beau-père. Je parle à quelqu’un ici.
Qui sont ceux et celles qui se rendent compte qu’ils n’ont pas la cuirasse de la justice ? N’ayez pas honte. Merci pour votre humilité.
Alors imaginez maintenant vous venez me voir pour la prière. « Frère, prie pour moi ». Mes amis, je peux prier pour vous, vous pouvez tomber sous l’onction, il peut y avoir des manifestations de démons, si vous n’êtes pas juste les démons vont revenir, votre situation ne changera jamais et cela vous poussera à aller voir un autre pasteur. Et si vous tombez sur un charlatan il vous dira « Oh ! Il y a les 16 clés du bonheur. Les 16 clés pour comprendre sa destinée, saisir sa destinée. Alors la première clé : offrande prophétique. Amène de l’huile ». Tu amènes de l’huile. « Mets sur ta porte ». Tu mets sur ta porte. La situation ne change pas. Le problème ce n’est pas les démons, ni Satan. Le problème c’est toi.
Quand ton mari à la maison dit un mot, toi, tu en alignes sept. Je parle à une femme ici parce que Dieu m’a amené chez vous, j’ai vu comment tu parles à ton mari. Le pauvre il est... Et demain le frère Shora « ça va frère Shora ? Ah ! Vraiment mon frère. Ah vraiment !! ». Oh ! Dieu il est assis sur son trône et il dit « Mais quelle hypocrite ! ». Et Satan dit « Laisse-moi l’achever ». Dieu dit « Non, attend encore un mois, je vais l’enseigner si elle comprend tant mieux, si elle ne comprend pas, là tu peux y aller ».
Vous voyez comment ça se passe ? Alors que nous sommes en guerre.
Je suis convaincu que si beaucoup avaient le choix, si la Bible autorisait le divorce et le remariage, je suis convaincu que la moitié des couples là choisiraient de vivre autre chose. Ils vont sauter sur les premières personnes venues parce que quelque part il y a un problème de justice.
Vous savez que j’en arrive à faire plus confiance aux païens qu’aux chrétiens. Y en a qui sont plus intègres que nos pasteurs. Je vous assure.
Vous perdez votre portefeuille, vous allez voir qu’un païen, il peut tomber dessus et amener ça ou vous appeler pour vous le rendre, quoique avec la crise actuellement c’est difficile. Et je vous assure si c’était un chrétien, un apôtre, il va dire ((…) prier en langue). Si il y à 5000 euros il dit « Dieu m’a béni ». Et il prend les papiers, si c’est un africain, il envoie au pays pour que l’oncle vienne.  
L’intégrité !
Vous allez sortir d’ici avec l’intégrité. Vous allez être des hommes et des femmes intègres. Vous allez dire non à la masturbation.
On dit « Non, t’es cru ». Frères, Jésus a tout dit dans la Bible, non ?
« Oh ! Non, ça aide les gens parce que les psychologiques disent que ça aide ».
Ça aide quoi là ? Non, frères, il y a un démon. On va le chasser au nom de Jésus.
La justice !
Quand tu es avec des frères et sœurs, tu crains Dieu. Mais quand t’es seul… Laisse tomber.
Combien de frères et sœurs cachent leurs bouteilles d’alcool bien comme il faut sous le… ? Quand le mari ou la femme n’est pas là…
Les films pornos, n’en parlons même pas. Les sites. Je vous assure il y a quelqu’un ici, Dieu me montre, la personne veut la délivrance. Personne ne m’a dit ça, c’est Dieu qui m’a dit ça. Tout le temps, pratiquement, tu es sur les sites.
Où est la cuirasse ?
L’armure là, elle n’est pas seulement réservée au frère Shora !
Les adultères. La débauche, les meurtres.
Les meurtres
Tu as avorté. On m’a parlé tout à l’heure d’une sœur qui priait avec nous, qui prie avec nous qui a avorté. Avec tous ces enseignements ! Celle-là ? Ah non ! Elle a tué.
Combien Dieu pleure.
L’égoïsme. Non.
Regardez le nombre de chrétiens, de pasteurs qui veulent que je meure physiquement. Le meurtre. C’est fort. Ils observent, ils sont là en train d’observer. Y en a un qui a fait une vidéo « Avant février 2011, lui et sa femme, sa famille, ses enfants, ils vont faire un accident ». Ça prêche la Bible. Le meurtre. Heureusement, que nous avons dépassé le mois de février. (…)
La Parole est claire frères. Celui qui hait son frère est un meurtrier.
Comment tu es avec ton frère, ta sœur à la maison ? Comment tu vis avec tes parents ? Tu me diras « Mais frère Shora ils sont durs ». Oui, ils sont durs mais la Bible dit quoi ? Il est écrit « Mais moi je vous dis aimez vos ennemis. Bénissez ceux qui vous maudissent ».
Waouh ! La barre est…
Comment arriver à aimer quelqu’un qui désire ta mort ? Quelqu’un qui vole tes biens ? Comment arriver à l’aimer, à bénir la personne?
Frères, je sais qu’il y a des sœurs ici qui ont de la rancœur contre leur père parce qu’elles ont vu leur mère pleurer, souffrir.
La justice c’est quelque chose. Ce qui touche le cœur du Père c’est quand il voit que nous sommes justes, que nous sommes intègres, vrais, honnêtes.
La Parole nous dit dans 1 Thessaloniciens 4 : 3 Ce que Dieu veut c’est votre sanctification.
Ça c’est la première délivrance. Lorsque une personne prend la résolution de marcher dans la justice jusqu’à la fin de sa vie, là, la personne est déjà protégée. Satan peut tout faire.
Je vous ai dit, des fois Satan m’a parlé dans ma chambre comme ça, je me réveille, je dis « Tu as été vaincu ». Je me recouche. Parce que je sais qu’il ne peut pas me toucher.
Jésus dit « Le prince de ce monde vient mais il n’a rien en moi ».
Si Satan vient aujourd’hui, il a quoi en toi ? Il va trouver quoi ? Mensonge, masturbation, manque de pardon ? Qu’est-ce qu’il va trouver ? Petit copain, petite copine ? Là, il ne faut même pas chercher la délivrance, il faut chercher d’abord la véritable conversion.
Comment une chrétienne peut-elle aller avorter et revenir à l’assemblée et lever les mains au ciel avec du sang « Alléluia, gloire à Dieu. Je t’aime Jésus. Que ton nom soit béni Seigneur, mon Dieu, mon roi » ???
Seigneur, aide nous !
Les vols
Tu empruntes de l’argent à quelqu’un et tu ne lui rends pas. C’est du vol. On trouve ça beaucoup chez les chrétiens.
« Prête-moi 100 euros je vais te les rendre ». Les jours passent, les mois passent. La personne se dit « Bon comme c’est un pasteur je ne peux pas lui demander parce que … ». C’est du vol !
La justice !
Les cupidités
Et le Seigneur dit les cupidités.
Comment savoir qu’on est cupide ? S’inquiéter pour son avenir est un signe de cupidité.
« Oh ! Je m’inquiète. Comment je vais faire pour vivre, pour manger, pour me loger, comment je vais m’y prendre ? Comment ? Comment ? ».
On finit par se compromettre. Les inquiétudes de la vie.
Ne vous inquiétez de rien. Mais en toutes choses faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications et des actions de grâces.
Cherchez premièrement… le monde ? Le Royaume des cieux et la justice.
Alors nous cherchons premièrement la prédication. Il y a beaucoup de gens qui viennent me voir « Frère Shora, dis-moi, mon ministère c’est quoi ? Ou la, la je sens que j’ai un grand ministère ». Je vais te dire cherche premièrement le Royaume. Devient d’abord juste
Le Seigneur dit « Si votre justice ne surpasse pas celle des parisiens vous ne serez jamais sauvés ».
Les méchancetés. La fraude.
On sait ce que c’est.
Le dérèglement.

Le regard envieux
« J’aime bien les chaussures du frère là. Demain j’ai les mêmes ».
On va l’assemblée. « Ou la, la, ton gilet là, tu l’as acheté où ? ». « Ah mais je l’ai acheté… ». Eh bien demain tu vois le frère…
Le regard envieux !
Il y a des gens qui rient comme moi. Même mon rire là, tu l’envie ?
On peut acclamer le Seigneur frères.
Mais si tu m’envies, tu finiras par me tuer pour me remplacer.
Au téléphone on ne sait plus qui est qui ? Qui a déjà remarqué ça ?
Sois toi-même !
Si tu te sens bien avec des claquettes, mets des claquettes.
Le regard envieux !
« Oh ! Il faut que tu sois comme la femme de untel… tu as vu comme la femme de untel se comporte ? Sois comme sa femme ». Ça veut dire que quelque part tu commences à convoiter la femme d’untel.
« Oh ! Seigneur. Vraiment je souhaite que le frère en question meure pour pouvoir récupérer… ».
Oui je sais, c’est dur. Vous allez dire « Quand même ! Il va loin quand même ».
Quelqu’un a dit « Ah l’apôtre Shora bientôt va divorcer ou sa femme va mourir et moi je vais pouvoir la remplacer ».
Le regard envieux !
Comment les chrétiens s’envient les uns les autres ? Parce qu’ils ne sont pas justes.
Un frère achète une maison. Y en a un autre qui va se battre pour avoir la même maison. Je dis « Mais, attends mais il y a un problème là ». Vous n’avez jamais constaté ça ? Chez les chrétiens, il y a beaucoup de problèmes.
« Tu travailles où ? ». « A la mairie ». « Ah bah tiens, moi aussi, est ce que tu peux… ? ».
Le regard envieux !
« Ton écran tu l’as acheté où ? ». « À Auchan ». Le lendemain tac le level au-dessus !
La justice !
La calomnie
Les femmes particulièrement ! Non, il n’y a pas que les femmes. Je savais que vous alliez réagir.
La calomnie. Dire des mensonges sur un frère, une sœur.
Quelqu’un a dit « On a croisé le frère Shora au Nigéria, c’est là-bas qu’il est allé prendre la sorcellerie ».
Qui a déjà entendu ça ? Tu vois non ? Ce n’est pas des mensonges.
On est venu me dire ça « Oui, on t’a croisé là-bas tu avais une grosse bague, avec une longue tunique. Tu as été initié ». Moi, au Nigéria ? Je ne connais pas le Nigéria.
La calomnie !
Au jour d’aujourd’hui si quelqu’un veut savoir, si un chrétien veut savoir si un autre chrétien est intègre, nul besoin de prier Dieu, tu tapes seulement son nom. Le net a remplacé Dieu. Vrai ou faux ? Le discernement.
Ceux qui n’ont jamais essuyé des critiques… Maintenant, je suis aguerri ça me fait du bien mais je vous assure si tu n’es plus juste mais tu vas…
Quand on me voit passer seulement « Oh ! Regarde c’est un sorcier. Il peut toujours prêcher mais c’est un sorcier ». Mais bizarrement le sorcier en question attire toujours du monde. C’est quand même paradoxal.
C’est que quelque part vous voyez que la calomnie, tu vas subir la calomnie de la part des proches, surtout, ça fait mal. Les gens avec qui tu as mangé. « Moi ? Moi ? ». « Ah oui c’est toi ». « Ah Seigneur».
Qui a déjà subi cela ? La calomnie.
La justice !
Qui sont ceux et celles qui ont développé de la haine à cause de cela dans leur cœur ? Levez-vous un peu s’il vous plait.
Parce que ce sont des piques. L’ennemi en profite pour nous blesser, pour nous détruire.
Je vais prier pour vous. Restez debout, je vais prier pour vous.
A cause de la calomnie tu vas développer de la haine contre les uns et les autres et malheureusement ça peut te pousser aussi à la calomnie. Et ça te sort de la présence de Dieu. Il y a comme une racine d’amertume qui pousse, ça fait pousser des rejetons et ça peut être la colère, ça peut être pleins, pleins de paroles que tu vas commencer à balancer ici et là. Et ça te détruit, ça t’empêche de bien méditer la Parole, ça t’empêche de bien prier, ça t’empêche de vivre correctement ta relation avec ta femme, dans une bonne relation avec les autres… alors que c’est tout à fait normal qu’on soit calomnié en tant que chrétiens. Et la meilleure des choses à faire c’est de rester dans le silence, en prière pour laisser Dieu nous justifier.
(…)
Vous voyez dans cette guerre l’ennemi veut que tu développes une telle haine envers les autres.
Au départ quand les gens ont commencé à me condamner, à me prêter toutes sortes d’intentions, à m’attribuer des choses que je n’ai pas faites, effectivement, la haine voulait commencer à prendre de la place et j’ai dit « Seigneur, ce n’est pas possible je ne veux pas de cela ». Ce n’est pas toujours évident, c’est vrai.
Il faut garder aussi bien le bouclier de la foi que la cuirasse de la justice. Et surtout quand les hommes vous attribuent des choses que vous ne faites pas forcément, ne cherchez pas forcément à vous justifier. Ça ne sert à rien. Restez en prière, restez en paix.
Vous voyez, ce sont des choses qui nous souillent.
L’orgueil. La folie.
Toutes ces choses sortent du dedans et souillent l’homme. Voilà pourquoi il faut la cuirasse de la justice.
J’ai vu des couples dont les maris n’aiment plus leur femme. Des couples chrétiens. J’en connais pleins. Des femmes qui n’aiment plus leurs maris parce qu’il y a eu tellement de conflits, l’ennemi les a tellement ciblés aussi.
L’ennemi se sert de notre chair pour nous détruire également. Les failles, les faiblesses de notre cœur, de notre chair pour détruire nos relations les uns avec les autres. Pour nous sortir de la communion fraternelle. Et sans la justice, c’est-à-dire cette capacité que Dieu nous donne pour pouvoir bénir ceux qui nous maudissent, aimer malgré les critiques, aimer nos ennemis… sans la cuirasse on ne peut tenir. Tu vas développer une telle haine contre ta femme. Et tu vas, sans te rendre compte, te servir de l’arme par excellence de l’ennemi et tu vas te détruire toi-même. C’est ce que l’ennemi veut.
On combat l’ennemi avec l’amour de Dieu. On combat nos ennemis physiques avec l’amour. Là, où il y a la malédiction opposez, mes amis, la bénédiction à la malédiction. On vous maudit ? Bénissez ! N’envoyez pas le feu. Bénissez !
Qui sont ceux et celles qui se sont rendu compte qu’ils ont été atteints par l’ennemi dans cette lutte ? N’ayez pas honte. Le fait même de le déclarer comme ça vous donne la victoire parce que l’ennemi est exposé. Ok. Merci.
La cuirasse de la justice.
Soyez toujours justes.
Même si des amis veulent à tout prix vous amener à la compromission. Restez juste ! Refusez les belles paroles des hommes. Refusez les présents qui peuvent vous détruire. Refusez ces choses-là. Gardez votre cœur.
Prenons un passage dans Proverbes 13 : 3 Celui qui veille sur sa bouche garde son âme; Celui qui ouvre de grandes lèvres court à sa perte.
Il faut veiller sur son âme, sur le cœur de l’homme. La Bible dit « Celui qui veille sur sa bouche garde son âme ». Ne te souille plus. Garde ton âme, garde ton cœur. Possède cette cuirasse.
Comment faire pour avoir cette cuirasse ? Il faut garder ta bouche, ta langue. Veille ma sœur ! Veille ! Ne laisse plus la colère t’emporter. Parce que tu as l’appel de Dieu sur ta vie, il y a l’appel du Seigneur sur ta vie. Veille !
Comment faire pour être juste ? Eh bien, frère, sœur, commence à régler tes affaires avec ton mari, ta femme, tes frères et sœurs… d’abord dans ta maison… avec tes parents. Commence à régler tes affaires. Prie pour que le Seigneur te donne la force pour pouvoir le faire. Réconcilie toi avec les gens de ta famille d’abord, ton mari, ta femme. Crie à Dieu.
Combien des gens ne viennent-ils pas me voir pour me corrompre ? « Viens avec nous, tu auras telle chose ». Je dis « Non ». Ils se moquent « Regarde, les autres ils sont très riches et lui il est comme ça ». Ce n’est pas grave. « Viens, suis nous ». « Non, non frères ». « Mais tu peux prendre. Prends, prends ». « Non, non, non ».
L’intégrité, la justice ! Ce n’est pas toujours évident. C’est une lutte. C’est une lutte.
J’encourage les jeunes pasteurs, les jeunes ministres qui se forment à être justes. Ne pas prendre l’argent des gens. Ne pas convoiter les femmes d’autrui. Ne pas convoiter les biens des autres.
On va finir avec un passage dans 1 Thessaloniciens 4 : 1 Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu…
Qui sont ceux et celles qui veulent plaire à Dieu ? N’est-ce pas tout le monde ? Oh oui, frères c’est tellement beau de plaire à Dieu. Ne cherche pas à me plaire. Non. Moi je ne chercherai jamais à vous plaire. Jamais ! Croyez-moi. Ceux qui me connaissent savent. On peut être proches, on peut être amis mais si je vois que tu commences à marcher en dehors de la Parole, eh bien, mon ami, je t’avertis, si tu continues, je te dis revoir. Il fut un temps où je faisais beaucoup de sentiments. Je l’ai avoué, j’ai demandé pardon publiquement au Seigneur. C’est fini.
Vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu et que c'est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès »
Et Paul continue « Vous savez, en effet, quels préceptes nous vous avons donnés de la part du Seigneur Jésus. Ce que Dieu veut… ».
Frères, on passe souvent à côté des choses simples. On parle de la cuirasse de la justice. L’arme qui protège notre cœur des pensées impures. Comment faire pour ne pas tomber dans l’adultère ? Comment faire pour ne pas tomber dans la cupidité ? Comment faire pour aller jusqu’au bout de son appel, de son ministère ? Frères, c’est la justice justement. Dieu nous a d'abord justifiés par son Fils Romains 5 et ensuite nous devons, en méditant la Parole, nous devons, en priant, rester dans cette  justice là, tous les jours.
Et Paul dit « Ne vous contentez pas de votre marche actuelle qui, quand même, est juste mais allez plus loin encore. Allez encore plus loin, creusez encore ».
C’est une marche. Donc dans ta marche chrétienne choisis également les frères et sœurs qui sont justes. Si tu t’aperçois qu’une mauvaise compagne est avec toi, tu dois la fuir. Celui qui traine avec les justes deviendra juste, s’il le veut.
Le monsieur qui a révolutionné ma vie à part Jésus c’est mon père dans la foi. Je vous ai parlé un peu de lui hier comme Timothée témoignait de son père dans la foi, Paul. Un homme juste, un homme intègre, refusant les présents, refusant la compromission. En fait, à chaque fois que j’entrais dans son périmètre, il dégageait une telle odeur de pureté. Le parfum de Christ.
Beaucoup de chrétiens pensent que ce que Dieu veut c’est leur mariage. Dieu peut te laisser célibataire jusqu’à ta mort. Dieu peut te laisser dans ta situation actuelle jusqu’à ce qu’il revienne. Mais ce que Dieu veut ce n’est pas que tu aies un grand ministère pour aller dans le monde entier. Ce n’est pas ça la finalité. Ce que Dieu veut c’est ta sanctification. La sanctification, la justice implique la séparation. Or nous avons du mal à nous séparer d’avec certaines personnes parce qu’on est tellement dans les sentiments. « Ah ! Mais ça fait quand même des années que je le connais ». N’est-ce pas jeune fille ? « Ça fait longtemps quand même que je connais ce monsieur. Mais quand même, quand même. Oui, je sais qu’il n’est pas droit. Oui, je sais, je le vois mais…». Sentiments !
Ce que Dieu veut c’est ça. Celui qui veut plaire à Dieu doit être juste car Dieu est juste.
Un juste, quand il pêche, il ne peut pas se tenir devant les frères et témoigner ou prêcher ou chanter. Non !
Paul dit « C’est que vous vous vous abstenir de la débauche c'est que chacun de vous sache posséder son corps… ». Dans quoi ? « La sainteté et l’honnêteté ».
Frères, ça veut dire qu’à part les démons tu peux aussi posséder ton corps.
C’est-à-dire tu peux, tu dois avoir cette capacité de dire non à la télévision par exemple. Tu dois avoir la capacité de dire non à la nourriture. Mais si tu as du mal… Mes amis, il y a des chrétiens qui vont jeûner de neuf heures à midi. Je connais des assemblées comme ça. Le jeûne commence de neuf heures à quinze heures. À huit heures les gens se lèvent, ils s’empiffrent bien comme il faut. Et puis à neuf heures ils commencent le jeûne. As-tu du mal à te passer de ton café ?
Posséder son corps !
Qui sont ceux qui ont du mal à, qui ont une forme de dépendance ? Qui sont dépendants de quelque chose ou de quelqu’un ? Levez un peu les mains. Qui ont du mal à se passer de choses que ce soit la nourriture, l’alcool… ? N’ayez pas honte parce qu’à chaque fois que vous levez la main c’est comme si vous dites non à la chose au nom de Jésus.
Vous voyez ?
Posséder son corps !
Je connais des frères ; ils aiment le Seigneur ; mais ils sont liés quelque part. Quand ils mangent, ils sont pleins, ils sont rassasiés mais il faut qu’ils mangent encore. Je parle à quelques personnes ici. Qui sont ceux qui sont comme ça ? Levez les mains. Le Seigneur va vous libérer. En fait, ce sont des paroles que Dieu donne. C’est difficile. Il faut à tout prix aller ouvrir le frigo, aller se servir alors qu’on est plein. C’est une possession.
Un chrétien c’est quelqu’un qui possède son corps dans la sainteté. Ça veut dire que quand tu t’habilles, tu dois te regarder : est-ce que ce vêtement est-il convenable ou pas ? Posséder son corps ! Combien de jeunes filles, ici, sont sur le net en nuisette en train de parler aux frères sur Skype ? Je vous assure, c’est des réalités.
D’ailleurs, même vous qui chantez, les sœurs qui chantent, les frères vous devez enlever vos photos sur Facebook. C’est quoi ça Facebook ? On a déjà eu à parler de cela. Vous parlez de vos vies, de vos affaires. Un chrétien qui est juste c’est quelqu’un qui a une vie cachée. Vous déballez vos vies à la face du monde comme ça tout le monde vous voit, vos histoires, vos machins et on se dit chrétiens. On est dans des réseaux païens et on se comporte comme eux. Où sont les chrétiens justes ?
Alors bien sûr, n’en parlons pas de ces belles photos avec du marketing tout ce que vous voulez sur les sites soi-disant chrétiens. Maman et papa pasteurs. Les grands bishop. Je ne peux pas parler sans dénoncer un peu.
On a besoin de la Parole. Il y a des choses qui se cassent au nom de Jésus. Quand vous allez sortir d’ici vous aller avoir la haine du péché. Tu vas prendre une pelle, tu vas creuser, creuser, creuser. Tu prends tous tes péchés et tu les enterres au nom de Jésus. Tu mets une croix dessus. Cimetière. C’est réglé. Et le lendemain tu vas redevenir tout neuf. Et là, quand on va adorer, Dieu va descendre automatiquement. Il ne va même pas descendre parce qu’il sera en nous. Il va se manifester automatiquement.
Il y a des frères qui pleurent à cause de leur femme chrétienne. Quand ils vont dans les assemblées, le visage… Mais le mari est prédicateur. Mais quand même mes sœurs, vous qui me suivez, s’il vous plaît, soyez juste. Celui qui trouve une femme trouve le bonheur. Mais celui qui trouve une Jézabel trouve le malheur. Il y a beaucoup d’hommes qui sont malheureux. Vous les voyez mais ils font semblant « ça va frère ? ». Costume et cravate. Mais on sait que là, ça ne va pas. Il se dit « Quand je vais rentrer à la maison c’est la même histoire ». Il y a beaucoup de frères, des femmes aussi, qui sont comme ça. Elles sont malheureuses. Elles se maquillent pour cacher leur souffrance. Quand elles rentrent à la maison, elles trouvent des lions. Vous avez même carrément des hyènes qui sont là, des hommes qui les menacent. De véritables hyènes !
Mes amis, Dieu va vous délivrer ce soir au nom de Yehoshua. Je vous assure frères, des hommes seront de plus en plus doux. Et des femmes douces comme des vraies chrétiennes. Ton mari ne va plus te reconnaître. Ton mari veut te quitter ? Alors change de vie. Laisse Dieu te changer ma sœur. N’est-ce pas ? Alors tu vas voir, il ne va plus te reconnaître. « Qu’est-ce qui s’est passé ? Tu es devenue toute douce, toute belle. Avant tu râlais maintenant tu ne râles plus ». C’est une parenthèse. Ma sœur ne râle plus à la maison. Va faire à manger pour ton époux, quand il rentre du boulot, qu’il trouve la maison bien préparée, bien rangée et puis sur la table deux assiettes et pourquoi pas une fleur. Vous croyez que les fleurs c’est pour les païens ? C’est notre Papa qui a créé les fleurs frères. Dieu est le premier jardinier, le premier fleuriste. Il a créé le jardin d’Éden pour nous. Jésus est le premier à avoir offert une fleur à son Epouse. Le jardin d’Éden. Rempli de roses. Ça c’est une illumination que Dieu donne à quelqu’un ici.
Vous croyez quoi ? Parce que vous êtes chrétiens on ne peut plus aller voir le jardinier pour prendre des fleurs, des roses. Vous les jeunes frères vous voulez vous marier mais vous n’avez pas la capacité d’acheter une fleur pour la sœur ? Vous êtes comme les jeunes des cités. « Allez, viens ici, viens ici ». On ne parle pas comme ça aux femmes, frères !!
Vous serez délivrés ce soir au nom de Jésus.


Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13