L'adoration - Shora Kuetu


L’ADORATION
Shora Kuetu
Sophonie 3 : 9

(…)
On lit rarement ce livre. Beaucoup aiment beaucoup les psaumes. Je ne mourrai pas je vivrai. Je raconterai la gloire de l’Eternel. Quand on est attaqué, on sort les psaumes.
Alors pour beaucoup de chrétiens, Malachie est le dernier livre de l’Ancien Testament. Pour beaucoup de chrétiens l’Ancien Testament c’est de Genèse à Malachie. C’est ça non ? Mais c’est faux.
Moi je vais vous poser des questions avant l’enseignement. Qu’est-ce que l’Ancien Testament ?
L’alliance de Moïse. L’ombre des choses à venir.
L’ombre de quoi, de qui ? De Jésus. Donnez-moi un verset où c’est écrit que c’est l’ombre des choses à venir. Hébreux 10 : 1.
Sophonie chapitre 3 : 9 Alors je donnerai aux peuples des lèvres pures, Afin qu'ils invoquent tous le nom de l'Éternel, Pour le servir d'un commun accord. 10 D'au-delà des fleuves de l'Éthiopie Mes adorateurs, mes dispersés, m'apporteront des offrandes.
Sophonie est un prophète qui a été suscité par le Seigneur au septième siècle avant Yehoshua et il va prophétiser, il va donner des paroles prophétiques mais très profondes concernant l’adoration.
Et vous savez certainement comme vous et moi, nous savons tous que Dieu nous a créés pour l’adorer. Dieu ne nous a pas créés tout de suite pour le servir en tant que prophètes, pasteurs. Non.
Vous savez beaucoup de gens mettent tellement l’accent sur leur ministères qu’ils oublient l’adoration. Dans les églises on se bat, on se fait la guerre. Il y a tellement de titres aujourd’hui : bishop, archibishop, monseigneur, pape… tous ces prélats catholiques comme vous le savez. Mais malheureusement cette contagion affecte également les églises évangéliques où nous avons des papes aussi, nous avons des archibishops. Il y a même à Kinshasa quelqu’un qu’on appelle Mon premier. Donc lui carrément c’est Mon premier, c’est-à-dire Alpha. L’Alpha. Parce qu’il a cherché des titres, il a vu que la plupart étaient déjà pris alors il a pris carrément l’Alpha. À Paris nous avons un Maréchal.
Et c’est grave frère. C’est grave. L’heure est grave.

Même chez nous, il y a eu tellement de la bagarre, les gens veulent connaître leur ministère. « Frère, Shora dis-moi quel est mon ministère ? ». Je leur ai dit « Mais ton ministère c’est l’adoration ». Il se gratte la tête « Mais ce n’est pas possible, moi je pensais qu’il allait me dire que j’allais faire comme Reinhard Bonnke ». Reinhard Bonnke c’est Reinhard Bonnke, frères, il y en a pas deux comme lui.
D’autres ont passé des nuits entières pour regarder les vidéos de Kacou Severin, frères, ils imposent les mains à leurs écrans télé croyant recevoir ne serait-ce qu’une petite portion d’onction. Et en échange ils reçoivent quoi ? Des démons.
Frères, vous voulez le ministère. Prenez-le !
Dieu nous a créés pour l’adorer. Vous vous rendez compte frères ? Dieu nous a créés pour le servir, pour l’adorer, pour l’exalter, pour le magnifier. C’est tout. L’adoration est le premier service. Le premier ministère auquel Dieu nous appelle. L’adoration est un ministère.
Adorer Dieu.
Alors pour beaucoup de chrétiens l’adoration c’est quand on chante. Dis à ton voisin c’est faux. C’est ce qu’on nous a appris dans la religion. On va dire « Maintenant nous allons adorer Dieu ». Chacun va prendre sa position. Alors vous en avez d’autres qui vont se mettre à genoux, certains se mettent à genoux, d’autres sont debout. Alors ceux et celles qui sont assis on les regarde avec un œil bizarre parce qu’on se dit « Les 24 vieillards quand même quittent leur trône se mettent à genoux et vous vous êtes assis ».
Alors y en a à qui on dit « Nous allons chanter, tout le monde debout ». Alors beaucoup se mettent debout parce qu’ils se disent « Je ne veux pas paraître bizarre ici ». Il y en a qui ont mal au genou mais…
D’autres encore « Alors on va lever les mains vers le ciel et on va louer Dieu ».
Y en a même, je me rappelle une assemblée où le pasteur nous faisait répéter à sept reprises le nom de Yehoshua, sept fois de suite. « Criez une fois Yehoshua ». « Jéeeeeeeeesus ». Jusqu’à sept fois. Et on vous dit au bout de la septième fois « Vous allez voir, il va y avoir des choses qui vont se passer ». Au bout de sept fois les handicapés restent handicapés. Les sourds restent sourds… On est tellement religieux qu’on n’a pas compris l’adoration.
On nous a également fait croire que si on ne répète pas cette prière d’acceptation de Yehoshua on n’est pas sauvé selon Romains 10. « Répétez : Seigneur Jésus… ». « Seigneur Jésus… ». Qui a fait cette prière là déjà ? « Je te reçois dans mon cœur… ». « Je te reçois dans mon cœur… ». « Comme mon Seigneur… ». « Comme mon Seigneur… ». « Comme mon Sauveur… ». « Comme mon Sauveur… »…
Et les muets comment font-ils ? Ils ne parlent pas. Les sourds et les muets sont-ils condamnés à la mort ?  Ah non frères. La religion ! Ça sent la religion !
Dieu dit qu’il donnera au peuple des lèvres pures pour qu’ils invoquent son nom.
À l’époque d’avant la grâce, de la chute d’Adam à l’avènement de Yehoshua, les gens comme vous le savez invoquaient le nom de Yahvé. Le nom de Yahvé a été traduit malheureusement par Eternel avec la Bible d’Olivétan, le cousin de Calvin. C’est à cette date que le nom de Yahvé a été traduit par l’Eternel. Mais je n’aime pas tellement l’Eternel. Yahvé c’est beaucoup plus puissant, beaucoup plus fort. Vous voyez ?
Et les hommes invoquaient le nom de Yahvé. David quand il va combattre contre Goliath, il dira à Goliath « Tu viens contre moi avec la lance et le javelot mais moi je viens contre toi au nom de Yahvé ».
Et sous la grâce, bien sûr, il est dit dans Romains que « Quiconque invoquera le nom d’un Bishop, le nom de sa dénomination… ». Je ne sais pas dites-moi si je me trompe, vous m’arrêtez. « Quiconque invoquera le nom de Yahvé, de Yehoshua sera sauvé ».
Qui sont ceux et celles qui veulent être sauvés ? Je crois que c’est tout le monde. Nous voulons être sauvés, frères, le monde va mal. Ça fait des années que nous ne croyons plus à la politique gauche, droite. Vous avez vu comment on est balloté à chaque fois ? Pendant 5 ans… paf. 5 ans après, on se réveille, on oublie tout ce qui s’est passé. Et puis de l’autre côté. Et à un moment donné on nous centralise un peu, on est complètement au centre. Et puis après c’est les extrêmes tout ça. Mais on est toujours là. Mais personne n’est sauvé frères. Il y a de beaux discours.
Dieu nous promet des lèvres, dis à ton voisin de belles lèvres, des lèvres pures. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que tu peux chanter avec ta guitare. « Seigneur, je t’aime… tu es mon Dieu… je t’adore… ». On a vu des chantres comme ça frères. « Oh quelle voix ! Quelle technique vocale ! ». Mais quand on gratte un peu le mensonge, l’impudicité. Quelle déconvenue, quelle déception !
Donc on comprend qu’adorer ce n’est pas chanter. Non. Les chants ne sont rien d’autre que des conséquences de l’adoration. Les chants de louange. Mais adorer c’est autre chose. Et pour adorer Dieu il faut des lèvres pures. Et pour avoir des lèvres pures, il faut que Dieu te les donne. Tu peux te laver, laver tes lèvres avec du savon de Marseille, tu n’auras pas les lèvres pures. Tes lèvres vont…
Mais Dieu dit que c’est lui qui donne les lèvres pures, frères.
Pourquoi les lèvres ? Parce que, frères, honnêtement la langue, Jacques le dit, est un petit membre mais avec la langue on peut faire des dégâts incroyables. Oulala… La langue, frères. C’est pour cela que le Seigneur a confondu le langage des hommes à Babel. On peut te tuer avec la langue. Regardez, Jérémie 18. Parlons un tout petit peu de la langue. Pourquoi Dieu doit-il nous donner des lèvres pures ? Parce qu’avec la langue on peut faire des dégâts.
Jérémie 18 : 18  Et ils ont dit: Venez, complotons contre Jérémie! Car la loi ne périra pas faute de sacrificateurs, Ni le conseil faute de sages, ni la parole faute de prophètes. Venez, tuons-le avec la langue; Ne prenons pas garde à tous ses discours!
La calomnie !
Frères, sœurs si tu n’es pas bien bâti en Christ, on peut te tuer avec la langue. Je ne parle pas de ceux qui tombent et qui sont dénoncés, ceux qui pèchent et qui sont dénoncés. Mais je parle de ceux et celles qui restent dans la sanctification mais malgré cela on les attaque, on les critique, on les calomnie, on les outrage.
Vous savez on peut vous blesser physiquement, encore ça va, vous vous soignez, y a pas de soucis, ça peut passer mais quand on vous blesse avec la langue ça peut créer un traumatisme, ça peut produire de l’amertume dans votre cœur et l’amertume produit des rejetons, produit la mort.
La langue !
Jérémie, ici, n’a pas pu être tué physiquement mais ils ont voulu le tuer avec la langue. Ils ont dit « Tuons le avec la langue ».
Il est dit que « La foi vient de ce que l’on entend et ce qu’on entend vient de la parole de Dieu ». Et Satan lit la Bible à l’envers. Et Satan dit « L’incrédulité vient aussi de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la parole de l’Homme ».
Si vous écoutez plus les Hommes, vous serez incrédules. Pourquoi ? Parce que l’Homme n’a rien de bon en lui. L’Homme te dira « Tu ne peux pas, tu n’es qu’une femme ». « Tu n’es qu’une française ». « Tu n’es qu’une africaine ». « Tu n’es qu’une antillaise ». Voilà ce que l’Homme dit.
« Alors là, la maladie c’est fini, il n’y a plus rien à faire pour toi, t’es condamné, dans six mois on t’enterre ». Ça c’est l’Homme. Quelqu’un qui est malade et on lui dit qu’il va mourir dans six mois. Vous voyez ? Pourtant cette parole de condamnation vient des médecins.
L’Homme !
Tu peux recevoir un puissant appel de la part du Seigneur et tu vas voir un homme et tu dis « Frère, voilà ce que Dieu m’a montré. Dieu m’a dit de faire ci et ça. Il m’a dit de faire telle et tel chose ». Et l’Homme te regarde il te dit « Non, Dieu s’est servi de toi ? Zéro. Ce sont tes rêves charnels. Allez, va voir ailleurs ». Voilà quelqu’un qui avait beaucoup de force, qui était zélé, quelqu’un qui avait le feu et qui repart complètement éteint, tué.
Quand j’ai commencé, quand le Seigneur m’a appelé pour le ministère, quand il m’a dit « Commence l’œuvre, l’œuvre pour laquelle je t’ai sauvé » je suis allé voir un ami pasteur, j’étais dans la joie. Vous savez les lèvres pures, on en a besoin frères. Je pars voir ce pasteur, je dis « Pasteur, homme de Dieu, frère, Dieu m’a dit de commencer une œuvre ». C’était en  1999. « Que Dieu soit béni tout ça ». Il me dit « Oh ! T’es trop jeune. Je te donne six mois ». Ahhhh. C’était un ami ! J’ai dit « Tu me donnes six mois ? ». Je dis « Ok, on se donne rendez-vous dans six mois ».
Frères, six mois après on s’est revus, il y avait un puissant réveil, Dieu se manifestait. Et 10 ans après on s'est revus, il avait entre-temps commencé une église et lui il était toujours avec 10 personnes, mêmes pas. Entre-temps divorcé, remarié. Et nous autres là, on continuait le chemin frères. Et 13 ans après cette parole n’a pas marché frères et jamais elle ne marchera.
L’Homme peut te tuer. L’Homme ! C’est pour cela qu’il faut aimer plus la compagnie de Dieu que la compagnie des Hommes. Dieu dit « C’est possible ». L’Homme dit « Ce n’est pas possible ».
Dieu ne voit pas comme l’Homme. Dieu te voit dans le futur. Est-ce que tu m’entends ? Dieu te voit dans le futur. L’Homme te voit maintenant. Ne me regarde pas tel que je suis aujourd’hui. Parce que demain tu seras confondu.
Même un chien vivant vaut mieux qu’un lion mort nous dit la Parole.
Les lèvres pures ! L’Homme !
« Non, c’est fini, la France est un pays difficile. Il n’y aura pas de réveil ». Qui t’a dit cela ? Ça c’est l’Homme.
« Non, les pays du Maghreb, c’est difficile de toucher les gens parce qu’il y a l’islam ». Qui t’a dit cela ? Si ces hommes vont prier dans les mosquées c’est que quelque part ils cherchent Dieu, frères. Bah oui. Les hindous pourquoi vont-ils prier frères ? Ils cherchent le Créateur en le tâtonnant ! Donc ils sont déjà prédisposés.
Le problème c’est nous. Nos lèvres ne sont pas pures, parfois. Nous sommes là toujours « Non, c’est difficile, c’est compliqué. Je ne peux pas témoigner, je ne peux pas parler, je ne peux pas, je ne peux pas... ». Bah oui mais tu ne peux pas non plus. Tu ne pourras jamais si tu continues comme ça.
On ne peut pas adorer Dieu sans ces lèvres que Dieu nous promet de donner. Il dit « Mes adorateurs… ». Et le Seigneur Yehoshua vient dans Jean chapitre 4 il dit à la femme Samaritaine… On connaît ce passage n’est-ce pas ?
Jean 4 : 19 Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.
Vous vous rendez compte frères ? Ça veut dire qu’il y a beaucoup de gens qui adorent Dieu sans le connaître. Nos bâtiments d’églises sont remplis de chantres, sont remplis de gens qui font du gospel, ils sont habillés en soutane à l’américaine comme si Dieu était américain frères, ils sont là « Yo, yo, yo, yo ». Il n’y a pas Dieu dedans. Dis à ton voisin il n’y a pas Dieu.
Frères, on apprend aux gens les chants à l’avance. La veille on se retrouve, on va faire une répétition, on va mémoriser les chants, on va chanter, on a nos cahiers de chants, nos livres, nos cantiques… voilà dimanche, le lendemain, on va chanter les dix premiers cantiques. On va commencer par « Dieu tout puissant car mon cœur considère… ». « Ok ? Bon après on va prendre le chant 99 page 100 ».
C’est de la mécanique. C’est une adoration par les chants mais mécanique. Je sais que vous êtes fatigués de toutes ces choses-là. C’est comme une femme amoureuse à qui on va dire « Voilà ce que tu dois dire à ton mari. À midi tu vas le voir et tu vas prendre ce livre de dialogue : chéri aujourd’hui, je t’aime ». Vrai ou faux ? Et quand on sort de là on dit « J’étais dans l’adoration. On vient d’adorer Dieu ».
Il nous a déjà aidé c’est nous qui sommes le problème. Tout est accompli. C’est écrit.
Laissez-moi parler un peu aux religieux que nous sommes.
On va à l’assemblée. Chacun va prendre sa place. Vous allez voir il y a des places qui sont déjà nominatives. « Les chaises qui sont là, c’est à moi. Quand tu arrives réserve ma place s’il te plaît ». On arrive, on prend place.
Le pasteur est en costume et cravate toujours, même quand il fait 50 degrés. « Alors Voilà, amen, gloire à Dieu ».
Le groupe de louanges est toujours en place. Même chez nous, on a toujours ce problème-là.
Et puis les frères et sœurs, ils sont là, ils sont assis, ils attendent. 10 heures, la réunion commence à 10 heures, donc 10 heures tout le monde attend parce que le guitariste n’est pas encore arrivé. Le gars arrive complètement à l’ouest. Il va prendre sa guitare, il va la régler. Tout le monde attend. Et les choristes qui arrivent, en général ce sont des femmes. Minijupe ou pantalon, caleçon serré bien comme il faut. Et puis ça fait des réglages. (…).
Ensuite le modérateur arrive. Le président du culte. Le seul médiateur, ce jour-là, entre vous et Dieu. « Bienvenue à la maison du Seigneur. Bienvenue dans la maison de Dieu ».
Frères, c’est faux nous sommes, nous, la maison de Dieu. Dis à ton voisin c’est faux ! Tu peux lui dire « Frère, tu te trompes c’est moi qui suis la maison de Dieu ».
« Bon maintenant nous allons commencer à adorer le Seigneur parce que quand même le Seigneur nous attend depuis. Amen, gloire à Dieu. Frères, mais hier on a répété la liste des chants, c’est où ? Et bien la liste est là. Voilà. Tu peux nous envoyer une petite cymbale. Allez frères on se lève quand même. On acclame le Seigneur ».
L’adoration !
À l’intérieur de ce bâtiment vous avez des voleurs, vous avez des impudiques, vous avez des trafiquants de papiers… ça chante, ça chante, ça chante… Y en a qui dansent, ça se roule par terre. (…) C’est du Francky Vincent, c’est du Koffi Olomide, c’est du Johnny Hallyday, du rock. Alors il y en a c’est carrément du Tupac, du rap. Yo, yo, yo… C’est comme si les anges devant le trône, ils font du rap. Est-ce que vous pouvez vous imaginer l’archange Michaël devant Dieu faire du rap ? Yo man, yo man, yo man…
Dis à ton voisin nous sommes malades !!!
Le fond musical frères… Ils vont s’inspirer dans le monde. On entend ce type de musique, on se dit « Mais c’est bizarre, c’est comme du R-Kelly. C’est bizarre tout ça là. C’est du Beyoncé tout ça la ». « Mais ce n’est pas grave comme on a mis les paroles de la Bible ça fait du bien à l’âme ».
Le Seigneur dit à la femme samaritaine qui allait adorer sur cette montagne, le mont Garizim où il y avait un temple. Dieu lui dit, Yehoshua lui dit « Vous adorez, vous les samaritains, ce que vous ne connaissez pas ».
Frères, c’est grave ! Comment des chrétiens peuvent-ils adorer un Dieu qu’ils ne connaissent pas par les chants ? Comment cela est-il possible ?
Frères, pendant des années dans mon assemblée, j’étais dans une ADD, je croyais adorer Dieu mais après je me suis rendu compte que le pasteur était sorcier, sataniste. Les musiciens, frères, étaient des véritables impudiques. Le chef de la chorale était un soûlard, un ivrogne. Et ça chantait pour Dieu.
Vous savez pourquoi beaucoup de chrétiens sont malades ? Parce qu’ils ne savent pas adorer. C’est tout. L’adoration t’ouvre toutes les portes. Nous sommes là, nous demandons constamment « Donne-moi, donne-moi, donne-moi, donne-moi… ». Dieu dit « Adore moi ». Mais nous ne voulons pas.
L’adoration c’est quoi ? L’adoration est une conséquence, est la conséquence de la révélation que tu reçois du véritable Dieu. Un adorateur est une personne qui a reçu la révélation de son Dieu. Parce qu’adorer c’est exprimer son amour pour son Dieu. L’amour que l’on ressent qu’on a pour son Dieu.
Le Seigneur dit « L’heure vient et elle est déjà venu ». C’est fini frères, le Seigneur l’a dit « Ce n’est ni sur la montagne de Garizim, ni à Jérusalem ». Mais regardez ces chrétiens évangéliques qui vont faire leur pèlerinage à Jérusalem chaque année. Même des pasteurs, de plus en plus, qui vont prier sur le mur des lamentations. Ils sont contents, ils sont fiers. Ils reviennent de Jérusalem content. Il y en a même qui vous disent ; il y a même un apôtre, un bishop ici qui s’est fait rebaptiser dans le Jourdain, il était tout content. Il revient à son assemblée, il dit « J’ai été me faire rebaptiser comme à l’époque de Jean Baptiste ». Je dis aux chrétiens « Mais vous devez quitter ce genre d’églises là pour suivre Dieu ». Un pasteur qui se fait rebaptiser, ça veut dire qu’il n’était pas converti. Est-ce que vous entendez ? Ça vous choque ?
L’huile d’Israël, ça se vend de plus en plus dans des petits flacons.
Ce n’est plus à Jérusalem, c’est fini !
J’ai voulu aller quand même en Israël pour voir de mes propres yeux pourquoi il y a ces syndromes de Jérusalem. Il y a des gens qui vont là-bas, ils ne veulent plus revenir chez eux parce qu’ils disent « On attend Jésus ici ». C’est comme si il y a une connexion directe entre Jérusalem et le ciel. Alors que dans Apocalypse 11 il est dit que la Jérusalem actuelle est comparable à Sodome et l’Égypte. Donc ils vont se ressourcer en Egypte ces chrétiens évangéliques.
Je suis allé à Jérusalem, j’ai fait une semaine en Israël, je suis parti comme ça. J’ai dit « Seigneur, je prends l’avion comme tu me mets à cœur, je pars ». J’arrive à l’aéroport, on me demande « Mais vous venez faire quoi ici ? ». « Je viens voir Israël. Je suis chrétien, je viens voir un peu comment ça se passe ici ». Frères, je suis resté une semaine à Tel aviv. Juste une matinée, je suis allé à Jérusalem avec mon guide chauffeur et j’ai vu. C’est bien, c’est vrai que c’est quand même particulier. Mais Dieu est en nous. Je me suis dit « C’est fini, je ne veux plus revenir ». Ce n’est pas parce que je n’aime pas Israël mais parce que, mes amis, je me dis mais il ne faut pas qu’on soit religieux.
Vous savez pourquoi il y a autant de systèmes que les hommes mettent en place c’est parce que Dieu n’est plus dans les églises. Il faut combler ce vide par la religion, par des doctrines qui n’ont aucun fondement biblique. Ceux qui n’ont pas l’argent pour aller en Israël, ils font comment ?
Vous allez être délivrés de toutes ces choses-là, frères. Au lieu d’aller en mission dans d’autres pays vous voulez à tout prix vous ressourcer à Jérusalem alors que le Seigneur a pleuré sur Jérusalem. Nous attendons la nouvelle Jérusalem. Je ne sais pas pourquoi je parle de ça, pourquoi l’Esprit insiste.
Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité.
Ça veut dire quoi à votre avis? En esprit et en vérité.
Par le Saint Esprit, oui. Mais ça veut dire quoi concrètement ? Il faut l’adorer en esprit et en vérité.
Est-ce que l’Esprit dort ? Il ne dort ni ne sommeille. Donc la véritable adoration est une adoration permanente. Vous vous rendez compte frères ? Mais ce n’est pas ce que la religion nous a enseigné, frères.
L’Esprit ne dort ni ne sommeille donc l’adoration est une adoration permanente. Donc tout le temps. C’est pour cela que Paul dit « Priez sans cesse ». Or charnellement parlant on ne peut pas prier sans cesse. Quand on dort il y a un problème là. Mais celui qui a reçu les lèvres pures de la part d’Adonaï adorera Dieu en permanence.
Posez moi la question comment ? C’est ça la question que vous avez dans votre cœur.
Dieu dit à Abraham dans Genèse 22. En fait la première fois, comme vous le savez, que le verbe adorer va être employé dans la Bible c’est avec Abraham, le père de la foi.
Et vous remarquerez qu’ici il n’y avait aucun groupe de louanges, il n’y avait aucune guitare, pas de batterie, pas de gospel… la musique là, gospel… pas de tout ça. Je vais vous dire une chose Satan est rentré dans beaucoup d’églises, dans la chrétienté actuelle par la musique aussi qu’on appelle le gospel. Parce que gospel c’est l’Évangile simplement en Anglais. Mais les chants là, frères, la plupart, ça nous distrait plutôt qu’autre chose. On va voir ça.
Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit: Abraham! Et il répondit: Me voici!
Oh que c’est beau quand Dieu nous appelle et que nous répondons.
Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.
Regardez on nous dit au verset 5 Et Abraham dit à ses serviteurs: Restez ici avec l'âne; moi et le jeune homme, nous irons jusque-là pour adorer, et nous reviendrons auprès de vous.
Frères, c’est merveilleux.
Je donnerai à mes adorateurs des lèvres pures afin qu’ils invoquent mon nom.
Et Dieu nous apprend ici que l’adoration = holocauste. L’holocauste. C’est le sacrifice le plus grand. C’était le sacrifice le plus grand sous Moïse. L’holocauste. C’est ça l’adoration. Et ça c’est difficile. Parce que l’holocauste était le seul sacrifice où les sacrificateurs n’avaient aucun droit.
En fait, les autres offrandes, les sacrificateurs pouvaient prendre des parties, des morceaux tel que l’offrande d’action de grâces, le sacrificateur prenait l’épaule et la poitrine. Mais quant à l’holocauste, l’holocauste était une offrande entièrement consacrée à Dieu, offerte à Dieu. Et cette offrande était entièrement consumée par le feu. Donc quand on parle de l’adoration, on voit premièrement, l’holocauste et deuxièmement on voit le feu. Parce que Dieu agrée cette offrande par le feu.
Est-ce que quand nous chantons là, est ce que Dieu nous agrée par le feu ?
Or, le feu est un élément purificateur. Le feu égal… Jean dit dans Matthieu 3 : 11 Moi, Jean je vous baptise d’eau pour vous amener à la repentance mais quelqu’un d’autre qui est beaucoup plus puissant que moi, vient et il vous baptisera comment ? Du Saint Esprit et du feu.
Le feu de Dieu !  
On va parler du feu. Si j’oublie faites-moi signe. Mais comme l’Esprit m’amène toujours, je n’oublierai pas.
Le feu ! D’abord, l’holocauste.
Paul dit dans Romains 12 par les compassions de Dieu offrez vos corps comme des sacrifices. C’est l’holocauste. Comment ? Vivants, saints et agréable et ce qui sera de votre part un culte...
Donc nous n’allons pas au culte. Bannissez ce langage. « Je vais au culte ». On ne va pas au culte. Nous rendons un culte à Dieu chaque jour même quand nous sommes endormis. Notre vie doit être une adoration.
L’holocauste !
Et beaucoup de chrétiens ne veulent pas offrir leur vie à Dieu. Ils aiment encore leur vie. « Non, j’aime encore ma vie. Il y a des parties que je ne peux pas donner à Dieu parce que c’est personnel. Vous savez j’ai donné à Dieu… ». Il y en a qui vont dire ça. « Je lui donne quand même le 99,99% mais le petit pourcentage qui reste je le garde jalousement ». Vous voyez ?
L’holocauste ! C’est ça l’adoration. C’est la mort. L’adoration = la mort. Ce sont les morts qui adorent Dieu. Les morts. Ça vous choque ?
Vous allez dire « Frère Shora, mais c’est écrit c’est les vivants ». Et moi je vous dis en même temps ce sont les morts. C’est écrit. Dis à ton voisin c’est aussi écrit. Bah oui, parce qu’il y a plusieurs morts.
Je sais que vous aimez la Parole du Seigneur, je sais que vous aimez la Bible.
Romains chapitre 6. Je sais que beaucoup attendent au tournant. « Enfin on a de quoi le contredire ».
Romains 6 :11 Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus Christ.
Donc les vrais adorateurs sont morts au péché. Poses la question à ton voisin « Es-tu mort par rapport au péché ? ».
L’adoration. Donc d’abord l’holocauste. Être mort.
Mon ami, écoute moi, ça ne sert à rien de chanter pour Dieu si tu es encore dans l’impudicité. Reste chez toi. Tu comprends ? Dis à ton voisin si c’est comme ça, tu restes à la maison. Tu perds ton temps pour rien. Si tu es conscient d’être dans un péché quelconque ça ne sert à rien de chanter. Dieu ne va pas entendre. Il ne va pas te répondre. Ça vous le savez.
L’holocauste !
Lévitique 1.
Nous sommes dans le culte véritable. L’adoration est le culte véritable, le culte que Dieu agréé.

Est-ce que vous savez que… je vais vous poser une question. Dans toute la Bible quel est le livre par excellence du culte, le livre du culte par excellence ? C’est lequel ? Lévitique. En hébreu Lévitique se dit [Wayiqra] : signifie « il appela à haute voix ». Donc Dieu pour communiquer à Moïse des lois relatives au culte, il a crié à son oreille fortement. Et Moïse était convoqué au tabernacle. Ça commence comme ça, ce livre. Il appela. L’Eternel appela Moïse. Appela ici c’est [Wayiqra] : Lévitique. Il appelé Moïse où ? Il l’a convoqué à la tente d’assignation, dans sa présence. C’est fort.

Et, est-ce que vous savez que le livre de Lévitique est le seul livre de la Bible où le terme kodesh en hébreu qui donne en français sanctification, sainteté, être mis à part, kodesh est utilisé plus de 117 fois. C’est terrible. C’est le seul livre de toute la Bible ou le terme sanctification est utilisé plus de 117 fois. Donc Dieu associe la sanctification au culte.
Est-ce que vous savez que le seul livre de Lévitique [Wayiqra] contient les trois quarts de l’ensemble de la loi de Moïse ? Donc les trois quarts de la loi de Moïse se trouvent dans ce livre. C’est terrible frère.
L’holocauste !
Dans Lévitique 1 Dieu dit ceci « L'Éternel appela Moïse; de la tente d'assignation, il lui parla et dit: Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Lorsque quelqu'un d'entre vous fera une offrande à l'Éternel, il offrira du bétail, du gros ou du menu bétail. Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l'offrira à l'entrée de la tente d'assignation, devant l'Éternel, pour obtenir sa faveur. Il posera sa main sur la tête de l'holocauste, qui sera agréé de l'Éternel, pour lui servir d'expiation. Il égorgera le veau devant l'Éternel… ».
D’abord, Dieu te prend, avant qu’il ne te donne des lèvres pures, il t’égorge. Et on ne veut pas mourir.
« Seigneur, j’aime encore le rap. Seigneur, j’aime encore… ».
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu comment ? De toute ton âme, de toute ta force, de ta toute ta pensée. Dieu veut tout !
« Seigneur, je veux voir ta gloire. Seigneur, remplis moi de ton Esprit ». Dieu dit « Oui, mon enfant je veux bien te remplir mais une bouteille qui est à moitié remplie ne peut pas être complètement remplie avec ma puissance ». Donc Dieu doit d’abord te vider. Et on ne veut pas être vidé par le Seigneur.
Dieu t’égorge. Le sang va couler. Le sang c’est la vie. Il va prendre ta vie. « Oh ! Seigneur c’est ma vie. J’aime bien les boîtes de nuit. Je peux mélanger quand même Jésus avec les boîtes de nuit. Je peux mélanger quand même Jésus avec la musique du monde. Je peux mélanger quand même Jésus avec ma petite copine ».
Non, pas de mélange frères !
Dieu, il faut l’aimer à 100%. C’est tout ou rien.
Vous allez voir pourquoi beaucoup n’ont pas le feu. Pour qu’il y ait le feu, il faut qu’il y ait l’holocauste.
Et premièrement, Dieu commence par t’égorger. Donc le sang va être répandu bien comme il faut. C’est la vie, ta vie. Ta vie ne t’appartient plus, c’est fini tout ça, Dieu a tout pris. Et Dieu dit « Et le sang sera répandu tout autour de l’autel ».
Et deuxièmement, Dieu va te dépouiller. Il dépouillera l’holocauste. Et le coupera par morceaux. Dieu va te dépouiller du vieil homme. Le dépouillement n’est pas une mince affaire. Tu avais avant ton manteau. Et Dieu te prend, il te dépouille. Ce n’est pas facile, frères. Nous sommes tous des produits de nos cultures, de l’éducation que nous avons reçue de la part de nos parents.
Et tu arrives au Seigneur et Dieu commence par t’égorger d’abord. Ça fait mal.
Ensuite Dieu te dépouille. C’est-à-dire les choses qui avaient une valeur incroyable, Dieu te prend, il te les arrache. Les gens qui avaient de la valeur pour toi, Dieu t’en sépare. Des amis de 30 ans, de 20 ans. Dieu te dit « Coupe les ponts. Parce qu’ils ne veulent pas changer. Car les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs ». « J’aime quand même Jacques. Mais ça fait quand même… ». Dieu dit « Choisis ».
Jésus est jaloux. Il est jaloux. Il a dit qu’il s’appelle jaloux. Il est un Dieu jaloux, frères. C’est pour cela que beaucoup pleurent, ils se disent « Bon ma copine et moi nous ne sommes pas encore mariés mais comme je viens de me convertir alors elle va me suivre ». Et voilà que la copine te dit « Bon écoute depuis que t’es converti, t’as a changé. Moi, ton Jésus je n’en veux pas. Il est trop exigeant. Et bien choisis ». Et là, tu peux être dubitatif, t’es là « Seigneur, je fais comment ? ».
Le dépouillement !
Et c’est pour cela que quand un chrétien pleure à cause de la souffrance auquel Dieu le soumet, s’il craint Dieu, ne l’aidez pas. C’est Dieu qui le dépouille. On ne peut pas aider Dieu. Laissez Dieu finir son travail dans la vie de son enfant. Si vous vous interposez entre Dieu et son ouvrier vous aurez des problèmes.
Vous savez beaucoup de gens ont des problèmes, ils ne savent pas pourquoi. Dieu prend son ouvrier, son futur ouvrier, il le met dans un désert pour le dépouiller. Toi, tu arrives comme ça, papa cool. «Bon, écoute je suis bishop je vais t’aider ». Frères, non ! Il faut le discernement. C’est pour cela même pour soutenir quelqu’un financièrement, il faut que Dieu vous le demande, vous le dise. « Oh non, parce que le frère à des problèmes de finances alors je vais donner ». Frères, si Dieu a exposé cette personne à la souffrance parce qu’il veut la travailler, travailler son cœur et toi tu arrives avec l’argent que Dieu te donne, tu lui donnes. Et bien tu te crées des problèmes. Tu peux avoir la sécheresse financière parce que tu as interrompu le processus de dépouillement dans lequel Dieu a mis quelqu’un.
Tu ne peux pas avoir plus d’amour que l’Amour. Dieu est amour. Ah oui !
Est-ce que je parle à quelqu’un ici ?
Parfois on est là « C’est les démons qui m’attaquent ». Un enfant de Dieu ne peut pas être touché par le diable, frères. Si tu souffres alors que tu crains Dieu, ne cherche pas les sorciers. Laisse les sorciers tranquilles. Et d’ailleurs, pour ton information, Satan, les démons, les sorciers sont au service de notre Père.
Dieu voulait dépouiller Job et il a utilisé qui ? Dis à ton voisin Satan !
Satan il est au service de notre Papa céleste et il ne le sait pas. Lui il pense qu’il nous attaque pour nous détruire mais en fait avant ses attaques, Dieu le connaissait déjà ! Avant que le monde ne soit créé Dieu savait que Satan allait être Satan et qu’il allait te combattre toute ta vie. Il le savait le Seigneur.
Le dépouillement !
Joseph a été dépouillé de sa tunique de plusieurs couleurs que son père lui avait donnée. Ce que les hommes t’ont donné, Dieu va tout prendre.
Tu peux avoir Bac+10, tu arrives en Christ « Oui j’ai bac+20 ». Et Dieu te dit « C’est bien ». C’est ton honneur, t’es fier. Dieu te dit « Bon, écoute je dépouille tout ça là. Et tu vas travailler, tu vas balayer quelque part. Je te mets au chômage, au lieu d’être médecin, tu ne vas pas être médecin mais tu vas balayer ou tu vas ramasser les poubelles tout ça ». Le dépouillement.
Si tu rencontres un faux serviteur, il va te dire « Non, je vois ta tante qui est derrière toi qui t’envoûtes ». « Non mon frère, ma sœur, ce n’est pas ma tante, Dieu me dépouille. C’est comme ça que je vais apprendre l’humilité ». En ramassant les poubelles tu vas chanter « Alléluia, alléluia… amen ! »
L’holocauste ! Le Seigneur est bon frères. Il est bon.
Le dépouillement ! Qui veut être dépouillé ici ?
Vous voulez des manteaux, le manteau d’Eli mais on ne veut pas enlever nos propres manteaux d’abord.
Troisièmement, on te coupe en morceaux. Là c’est l’épée de l’Esprit, la Parole de Dieu.
Tu as l’impression d’être complètement dépiécé, complétement démembré. Tu ne sens plus ton corps depuis ta conversion. T’es complètement… Le Seigneur t’a complètement dépiécé. Complètement… Parce qu’il est en train de te repositionner dans le Royaume.
Verset 7 Les fils du sacrificateur Aaron mettront du feu sur l'autel, et arrangeront du bois sur le feu.
Le bois c’est la croix. [Ets] en hébreu, c’est la croix. On te crucifie. Et le feu, le baptême de feu.
Allons voir dans Daniel.
Vous savez quand on souffre comme ça à cause du brisement auquel Dieu nous soumet, on peut pleurer, on peut dire de belles paroles au Seigneur parce qu’on pense qu’avec les belles paroles on va plier son cœur. Il n’est pas dans les sentiments le Seigneur. Vrai ou faux ?
Dieu est magnifique.
Daniel chapitre 7 : 9 Je regardai, pendant que l'on plaçait des trônes. Et l'ancien des jours s'assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure; son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent. Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui.
Un fleuve comment ? De feu !
Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa présence. Les juges s'assirent, et les livres furent ouverts.
Vous voyez ? On associe le service de Dieu, le ministère c’est-à-dire l’adoration au feu.
Et on nous dit qu’un fleuve de feu sortait devant le trône et on retrouve cette même parole dans Apocalypse 22. Un fleuve sortait du trône de Dieu et de l’agneau. Et bien c’est le Saint Esprit. On ne peut pas adorer Dieu sans le Saint Esprit.
Donc l’adoration véritable c’est l’holocauste, c’est la mort par rapport au péché, c’est la consécration de nos vies et c’est le feu, le feu de Dieu nous consume, nous brûle. Parce que l’holocauste était consumé par le feu. C’est le baptême de feu. Le feu purifie, le feu représente le jugement.
Et dans Nombres 31 Dieu disait que tout objet de fer, tous les métaux l’or, l’argent devait être purifié par le feu.
Les épreuves.
Et je peux vous assurer frères en ce temps de la fin, les véritables chrétiens seront de plus en plus éprouvés.
Le feu ! Le feu est indispensable au salut.
Combien de chrétiens sont-ils remplis de ce feu ?
Des langues de feu se posèrent sur chacun d’eux, ils se mirent à parler dans d’autres langues selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.
C’est ça le réveil. Pourquoi les églises sont-elles endormies ? C’est parce qu’il n’y a plus le feu. Nous avons de grands enseignants, des grands prédicateurs costumés cravatés mais il n’y a plus le feu. Il n’y a plus le feu !
Paul dans Actes 28 il va prendre quelques broussailles, il les met dans le feu et la Bible dit qu’une vipère sort sous l’effet de la chaleur. Pourquoi les serpents sont-ils tranquilles dans nos églises ? Parce qu’il n’y a plus le feu. Pourquoi il n’y a plus de miracles, de guérisons authentiques ? C’est parce qu’il n’y a plus le feu. Même les églises baptistes, pentecôtistes n’ont plus le feu, frères.
John Wesley prêchait les gens tombaient à genoux criaient leur péchés. Jonathan Edwards prêchait, il y avait des conversions. Charles Finney prêchait, il y avait le feu.
Frères, il y a des chantres, des musiciens chrétiens de l’époque qui chantaient un chant, les gens étaient à genoux en train de pleurer leurs péchés.
Où est le feu aujourd’hui ?
Ne dormez pas ! Je vois ! Que Dieu nous aide. Dieu nous réveille !
On a besoin du feu. La Bible dit que notre Dieu est un feu dévorant.
Il est dit dans Psaume 104 il a fait de ses messagers des vents et de ses serviteurs des flammes de feu. C’est ça l’adoration. C’est le feu en permanence. Tu dors dans le feu, tu te réveilles dans le feu, tu prêches dans le feu, tu chantes dans le feu.
Et les conséquences de l’adoration c’est quoi ? Les conséquences de l’adoration : c’est des chants, l’amour. Un cœur consacré à Dieu est un cœur qui manifeste l’amour, l’humilité, la sanctification.
Nous, on a cru que l’adoration c’est ça, chanter c’est adorer, adorer c’est chanter. Pas forcement, frères. Les chants d’adoration sont des conséquences de l’adoration, de la consécration de nos cœurs. Nous chantons parce que nos vies sont consacrées à Dieu. Et c’est pour cela que nous recevons des chants nouveaux. Nous recevons des chants nouveaux, des chants que les gens ne connaissent pas. En langues, des chants en français, en arabe. Parce qu’il y a le feu.
Et un sataniste ne peut pas faire du mal à un adorateur parce que Dieu lui a donné des lèvres pures. Et je vous assure celui qui a les lèvres pures de la part du Seigneur, quand il ouvre la bouche, le ciel bouge.
C’est pour cela que Yehoshua a dit « En mon nom vous chasserez les démons ». Pourquoi ? Parce que nos lèvres sont pures et quand les lèvres d’un adorateur s’expriment les démons obéissent. Les maladies quittent les corps. Parce qu’il y a le feu.
La Bible dit qu’une ville se lève par la bénédiction des hommes droits. Il est temps qu’en France l’Eglise de Dieu se réveille et que des femmes et des hommes qui ont des lèvres pures se lèvent, se mettent à la brèche et proclament le retour de Yehoshua, proclament le réveil. Il est temps que nos quartiers rencontrent des véritables messagers et messagères. Il est temps, frères, que l’Europe soit secouée. Et je crois qu’une nouvelle église se lève. Je crois qu’une race nouvelle se lève. Une armée de prophètes et de prophétesses se met en route. Je crois que des rouleaux nouveaux sont de plus en plus envoyés du ciel et que des véritables messagers se lèveront. Je crois qu’une race d’hommes et de femmes imputrescibles, d’hommes et de femmes incorruptibles se lèvent.
Une nouvelle race, les élus, se lève. Et quand ces hommes et ces femmes vont se lever dans les métros pour parler c’est des rames entières qui vont se lever. Des délivrances vont s’opérer même dans les métros dans les gares parce que leurs lèvres, les lèvres de ces adorateurs sont purifiées.
Et Dieu dit « Mes adorateurs ». Ce ne sont pas les adorateurs de Shiva, les adorateurs de Bouddha, ce sont les adorateurs du Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, le Créateur du ciel et de la terre. Et son nom c’est Yehoshua HaMashiah. Celui qui a dit aux juifs « Avant qu’Abraham fut moi je suis ». Adonaï, Elohim, El Shaddaï, le Dieu qui guérit, Yahvé Rafa, Yahvé Tsidkenu, le Dieu de la justice…
Frères il est temps.
Et je vous assure ce réveil, c’est le vent nouveau que Dieu souffle. Le feu que Dieu envoie sur terre pour consumer les holocaustes que nous sommes. Et une vie consumée par le feu de Dieu est une vie dangereuse parce que, frères, ces hommes et ces femmes qui sont ainsi remplis du feu de Dieu, iront de ville en ville, de village en village, proclameront le nom de Dieu.
Parmi ces gens, y en a qui vont jouer au piano sans technique musicale, y en a qui chantent sans technique vocale mais il y a une onction qui les accompagne, il y a un feu qui les accompagne, il y a une puissance, la puissance de la résurrection qui les précède, frères. Ça va être quelque chose de fort quelque chose de terrible.
Le peuple de Dieu sort de plus en plus de Babylone. C’est pour cela que Dieu vous attire non pour rester ici mais pour recevoir l’Évangile pur afin de repartir dans vos villes, dans vos quartiers, dans vos maisons… Ce n’est plus une question d’hommes ou femmes, ce n’est pas une question de race, une question de sexe, c’est une question mes amis… C’est Dieu qui décide ainsi de te consumer, de te susciter afin que sa gloire éclate.
Pendant des années tu es resté assise femme, dans ce bâtiment d’église, pendant des années tu es resté assis mon frère, pendant des années tu es resté assis, il est temps que le feu de Dieu maintenant te rallume.
Paul dit à Timothée « Je t’annonce, je te dis de ranimer la flamme du don que tu as reçu par l’imposition de mes mains ». Le feu est tel que tu ne peux plus t’asseoir.
Le feu. C’est un réveil. C’est le dernier réveil que Dieu envoie en ce moment dans les nations. C’est le dernier réveil. Les prophétesses se lèveront. Les prophètes se lèveront, frères.
Des Shofars retentiront.
Je vois des arabes qui se lèvent pour le Seigneur, je vois des Algériens. Je vois des juifs, je vois des gens qui sont touchés. Je vois des chinois, je vois des Antillais, je vois des Africains, je vois beaucoup d’asiatiques qui sont visités par Dieu. Je vois des Indiens, des hindous, frères.
Dieu va confondre Shiva. Dieu va confondre Shiva. Il va confondre Bouddha. Il va confondre les faux dieux au nom de Yehoshua.
Fini l’époque où tu allais toujours voir les pasteurs pour la prière. Il est temps maintenant que tu sois rempli de ce feu. Il est temps que tu reçoives le feu de Dieu, le baptême de feu. Dieu dit qu’il répandra son Esprit sur toute chair.
(…)
Les adorateurs ce sont ceux-là que le Père va venir chercher pour nous amener à lui.
(…)

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13