L'effusion de l'Esprit - Shora Kuetu





Joël chapitre 2 : 1 à 32

Sonnez de la trompette en Sion! Faites-la retentir sur ma montagne sainte! Que tous les habitants du pays tremblent! Car le jour de l'Éternel vient, car il est proche, Jour de ténèbres et d'obscurité, Jour de nuées et de brouillards, Il vient comme l'aurore se répand sur les montagnes. Voici un peuple nombreux et puissant, Tel qu'il n'y en a jamais eu, Et qu'il n'y en aura jamais dans la suite des âges. Devant lui est un feu dévorant, Et derrière lui une flamme brûlante; Le pays était auparavant comme un jardin d'Éden, Et depuis, c'est un désert affreux: Rien ne lui échappe. A les voir, on dirait des chevaux, Et ils courent comme des cavaliers. A les entendre, on dirait un bruit de chars Sur le sommet des montagnes où ils bondissent, On dirait un pétillement de la flamme du feu, Quand elle consume le chaume. C'est comme une armée puissante Qui se prépare au combat. Devant eux les peuples tremblent, Tous les visages pâlissent. Ils s'élancent comme des guerriers, Ils escaladent les murs comme des gens de guerre; Chacun va son chemin, Sans s'écarter de sa route. Ils ne pressent point les uns les autres, Chacun garde son rang; Ils se précipitent au travers des traits Sans arrêter leur marche. Ils se répandent dans la ville, Courent sur les murailles, Montent sur les maisons, Entrent par les fenêtres comme un voleur. Devant eux la terre tremble, Les cieux sont ébranlés, Le soleil et la lune s'obscurcissent, Et les étoiles retirent leur éclat. L'Éternel fait entendre sa voix devant son armée; Car son camp est immense, Et l'exécuteur de sa parole est puissant; Car le jour de l'Éternel est grand, il est terrible: Qui pourra le soutenir? Maintenant encore, dit l'Éternel, Revenez à moi de tout votre coeur, Avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations! Déchirez vos coeurs et non vos vêtements, Et revenez à l'Éternel, votre Dieu; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu'il envoie. Qui sait s'il ne reviendra pas et ne se repentira pas, Et s'il ne laissera pas après lui la bénédiction, Des offrandes et des libations pour l'Éternel, votre Dieu? Sonnez de la trompette en Sion! Publiez un jeûne, une convocation solennelle! Assemblez le peuple, formez une sainte réunion! Assemblez les vieillards, Assemblez les enfants, Même les nourrissons à la mamelle! Que l'époux sorte de sa demeure, Et l'épouse de sa chambre! Qu'entre le portique et l'autel Pleurent les sacrificateurs, Serviteurs de l'Éternel, Et qu'ils disent: Éternel, épargne ton peuple! Ne livre pas ton héritage à l'opprobre, Aux railleries des nations! Pourquoi dirait-on parmi les peuples: Où est leur Dieu? L'Éternel est ému de jalousie pour son pays, Et il épargne son peuple. L'Éternel répond, il dit à son peuple: Voici, je vous enverrai du blé, Du moût et de l'huile, Et vous en serez rassasiés; Et je ne vous livrerai plus à l'opprobre parmi les nations. J'éloignerai de vous l'ennemi du nord, Je le chasserai vers une terre aride et déserte, Son avant-garde dans la mer orientale, Son arrière-garde dans la mer occidentale; Et son infection se répandra, Sa puanteur s'élèvera dans les airs, Parce qu'il a fait de grandes choses. Terre, ne crains pas, Sois dans l'allégresse et réjouis-toi, Car l'Éternel fait de grandes choses! Bêtes des champs, ne craignez pas, Car les plaines du désert reverdiront, Car les arbres porteront leurs fruits, Le figuier et la vigne donneront leurs richesses. Et vous, enfants de Sion, soyez dans l'allégresse et réjouissez-vous En l'Éternel, votre Dieu, Car il vous donnera la pluie en son temps, Il vous enverra la pluie de la première et de l'arrière-saison, Comme autrefois. Les aires se rempliront de blé, Et les cuves regorgeront de moût et d'huile. Je vous remplacerai les années Qu'ont dévorées la sauterelle, Le jélek, le hasil et le gazam, Ma grande armée que j'avais envoyée contre vous. Vous mangerez et vous vous rassasierez, Et vous célébrerez le nom de l'Éternel, votre Dieu, Qui aura fait pour vous des prodiges; Et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion. Et vous saurez que je suis au milieu d'Israël, Que je suis l'Éternel, votre Dieu, et qu'il n'y en a point d'autre, Et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion. Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions. Même sur les serviteurs et sur les servantes, Dans ces jours-là, je répandrai mon esprit. Je ferai paraître des prodiges dans les cieux et sur la terre, Du sang, du feu, et des colonnes de fumée; Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang, Avant l'arrivée du jour de l'Éternel, De ce jour grand et terrible. Alors quiconque invoquera le nom de l'Éternel sera sauvé; Le salut sera sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Comme a dit l'Éternel, Et parmi les réchappés que l'Éternel appellera.

Vous voyez, frères ? Quelle parole Joël chapitre 2 !
Cette parole prophétique avait été donnée par notre frère et prophète, Joël, certainement au 8e siècle avant Jésus Christ. Et ce prophète a parlé du jour de l’Eternel. Ce prophète, donc Joël, a parlé, également, de l’effusion de l’Esprit de Dieu. Car sans le Saint Esprit, comme vous le savez, nous ne pouvons rien entreprendre pour le Seigneur, nous ne pouvons même pas prier, adorer correctement. Nous ne pouvons pas non plus toucher le cœur du Père parce que le Saint Esprit, comme vous le savez, sonde les profondeurs même de Dieu.
Et Joël parle, d’abord, du jour de l’Eternel.
Il a commencé cette parole par « Sonnez de la trompette en Sion ». Sonnez de la trompette. Donc là, Joël invite les prophètes à pouvoir se lever et parler de la part du Seigneur.
Faites-la retentir sur ma montagne sainte!
Donc là, la montagne c’est le royaume d’Israël, c’est Israël.
Et Joël va parler, d’abord, de la captivité babylonienne parce qu’il va parler du jour de l’Eternel mais, en fait, cette parole s’est accomplie partiellement lors de la captivité babylonienne, donc en 630 à peu près avant Jésus Christ, lorsque le roi Nebucadnetsar est venu en Israël et il a détruit les murailles ainsi que le temple. Et là il y avait la confusion, effectivement, en Israël. Les hébreux étaient complètement dans la confusion parce que la gloire de Dieu n’était plus dans le temple. Dans Ezéchiel 11 on voit cette gloire, cette shekina quitter le temple et ainsi que la ville de Jérusalem. Donc le peuple était dans la confusion. Les femmes étaient violées selon Lamentations de Jérémie 5, Lamentations de Jérémie 4  : 10 également. On nous dit que les femmes juives, malgré leur tendresse, faisaient cuir leurs propres enfants et les mangeaient. Vous voyez ? À cause de la famine. Les babyloniens, à la tête desquels, il y avait Nebucadnetsar, le roi, avaient assiégé pendant trois ans Jérusalem donc personne ne pouvait entrer ni sortir de là et les marchandises n’y entraient plus. Donc il y avait la famine. La famine était grande. Et les femmes juives commençaient à consommer leurs propres enfants.
Il n’y avait plus de prophètes. Le seul prophète qui avait été suscité par le Seigneur pour parler c’était Jérémie et il n’était pas, malheureusement, écouté par le peuple.
Donc il y avait une telle confusion que les hébreux ne savaient plus à qui s’adresser et vers quel Dieu envoyer leurs requêtes. Donc il y avait la confusion.
Et le Seigneur, ici, parlait de l’armée de sauterelles ; de jélek, de hasil et de gazam, ce sont des espèces de sauterelles ; il va comparer, le Seigneur, l’armée babylonienne à une invasion de sauterelles. Vous savez les sauterelles quand elles arrivent quelque part, mes amis, quand elles rentrent dans un champ, elles dévorent tout. Donc c’est exactement ce qui s’est passé à l’époque de Nebucadnetsar, roi de Babylone. Il y avait cette grande armée babylonienne qui était arrivée à Jérusalem et elle avait tout détruit pratiquement. Tout détruit ! Il y avait une telle confusion. Une telle confusion, mes amis, dans les cœurs des enfants d’Israël parce que l’Esprit n’était plus là. Il y avait la famine. Il y avait des femmes qui étaient violées, des jeunes gens étaient violés. Et les nobles du pays étaient déportés de Jérusalem à Babylone. Donc il y avait la confusion.
Mais Joël chapitre 2, mes amis, s’accomplira totalement, intégralement lors de la grande tribulation, lors du gouvernement de l’impie, de l’Antéchrist. Et on y est pratiquement là, frères. Il y a déjà cette confusion spirituelle qui est là depuis des années dans les églises, comme vous le savez. La shekina de Dieu a disparu. Les conversions authentiques ont disparu. Les miracles réels ont disparu pratiquement. Les baptêmes véritables ont disparu pratiquement… Et donc il y a cette confusion dans laquelle nous sommes depuis des années. Et là, cette parole de Joël 2 qui s’est accomplie lors de la captivité babylonienne en 630 av. J.-C. s’accomplira intégralement lors de la grande tribulation. Mais nous vivons déjà les prémices de cette confusion spirituelle depuis quelques années comme vous le savez, d’où la nécessité de revenir à la Parole pure, à la Parole véritable donc à la réformation des cœurs et des églises selon le modèle biblique.
Vous voyez cette confusion qui est là, frères ?
Et Joël, le Seigneur, l’a suscité pour prévenir, pour préparer les hébreux, pour aussi leur éviter cette éventuelle attaque babylonienne. Mais, malheureusement, le peuple n’a pas prêté attention aux interpellations prophétiques du prophète Joël.
Alors, la shekina n’était plus là. Il n’y avait plus la gloire de Dieu en Israël. Il n’y avait plus rien.
Et nous sommes, bien évidemment, dans la même configuration actuellement qu’à l’époque de Joël, de Jérémie précisément.
Et vous savez ? Dieu dit ici « Qu’après cela » donc après ce temps de confusion, après que l’armée de sauterelles aura détruit Israël pratiquement, Dieu dit « Après cela je répandrai mon esprit sur toute chair ». Ça c’est une parole terrible que Dieu va libérer ici par le prophète Joël. Car l’Esprit n’était pas libéré à tout le peuple, frères et sœurs. Ça c’était la prière de Moïse qui va être exaucée par Dieu.
Mes amis, nous sommes dans Nombres chapitre 11  : 1. En fait, on voit le peuple d’Israël qui murmurait parce qu’il n’y avait pas de la nourriture. Le peuple voulait de la viande parce que le peuple se disait « Mais écoute en Égypte on avait du bœuf, on avait des entrecôtes. On mangeait de tout. Et là, dans le désert il n’y a plus de viande et nous sommes forcés de suivre un régime draconien. Ça nous plaît pas donc il nous faut de la viande ».
Alors Moïse au verset 10 de Nombres 11, Moïse était attristé, il dira au verset 12 Est-ce moi qui ai conçu ce peuple? Est-ce moi qui l'ai enfanté, pour que tu me dises: Porte-le sur ton sein, comme le nourricier porte un enfant, jusqu'au pays que tu as juré à ses pères de lui donner? Où prendrai-je de la viande pour donner à tout ce peuple?
La Bible nous dit au verset 16 L'Éternel dit à Moïse: Assemble auprès de moi soixante-dix hommes des anciens d'Israël, de ceux que tu connais comme anciens du peuple et ayant autorité sur lui; amène-les à la tente d'assignation, et qu'ils s'y présentent avec toi. Je descendrai, et là je te parlerai; je prendrai de l'esprit qui est sur toi, et je le mettrai sur eux, afin qu'ils portent avec toi la charge du peuple, et que tu ne la portes pas à toi seul.
Et que se passe ? La Bible nous dit, il y a eu 70 anciens qui étaient appelés dans la tente d’assignation, deux manquaient : Médad et Eldad. Il y en avait seulement 68 dans la tente d’assignation. Donc l’onction va descendre sur eux et ils vont tous commencer à parler en langues au verset 25 L'Éternel descendit dans la nuée, et parla à Moïse; il prit de l'esprit qui était sur lui, et le mit sur les soixante-dix anciens. Et dès que l'esprit reposa sur eux, ils prophétisèrent; mais ils ne continuèrent pas.
Bien qu’ils ont reçu l’onction, ils ont prophétisé courtement. Donc c’était une onction, juste les prémices, pour leur donner un avant-goût de l’effusion de l’Esprit qu’il allait y avoir des années après dans Actes 2.
Donc on nous dit que « Il y eut deux hommes, l'un appelé Eldad, et l'autre Médad, qui étaient restés dans le camp, et sur lesquels l'esprit reposa; car ils étaient parmi les inscrits, quoiqu'ils ne fussent point allés à la tente; et ils prophétisèrent dans le camp ».
Ils n’étaient pas dans la tente d’assignation mais comme leurs noms étaient inscrits… Vous vous  rendez compte frères ? Ça c’est merveilleux. Ça veut dire que même si tu n’es pas dans un bâtiment qu’on appelle église, même si tu n’es pas dans une dénomination qui est respectée par le monde, dans le monde entier, même si tu n’es pas vu, accepté, approuvé par les grands bishop… Écoute-moi, ce soir, mon frère, ma sœur, mais si ton nom est inscrit dans le Livre de Vie de l’Agneau dès la fondation du monde ; écoute-moi, tu auras ta part de bénédictions au nom de Yehoshua. Le problème ce n’est pas d’être là où tout le monde se trouve, dans la tente d’assignation. Le problème c’est d’être inscrit pour recevoir la portion de l’Esprit, pour vivre ce réveil que le Seigneur est en train d’envoyer dans les nations avant l’enlèvement de l’Eglise. Parce que, en fait, ce soir nous allons parler de ce réveil qui va secouer les enfants véritables du Seigneur dans les Nations, qui a déjà commencé pour votre information. C’est le réveil qui va nous préparer à l’enlèvement de l’Eglise. Et je suis convaincu que c’est le dernier. Ça c’est moi, je ne dis pas que Dieu m’a dit !
Donc Eldad, et Médad n’étaient pas dans la tente d’assignation, ils étaient dans le camp mais ils se sont mis à prophétiser. Et on nous dit qu’un jeune homme, Un jeune garçon courut l'annoncer à Moïse, et dit: Eldad et Médad prophétisent dans le camp. Donc ce n’était pas normal parce qu’ils n’étaient pas dans la tente d’assignation mais ils prophétisaient quand même. Et ils vont dire à Moïse « Mais ces deux-là ne se sont pas conformés aux règles générales. Donc il ne faudrait pas qu’ils prophétisent ».
Et Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse depuis sa jeunesse, prit la parole et dit: Moïse, mon seigneur, empêche-les!
Frère, qui peut t’empêcher de prophétiser ? Qui peut t’empêcher de sonner la trompette si Dieu te dit « C’est le moment » ? Qui peut t’atteindre ? Qui peut t’éteindre ?
Je veux encourager, ce soir, les frères et sœurs qui ont reçu un appel du Seigneur pour pouvoir faire l’œuvre du Seigneur dans la sanctification.
Moïse lui répondit: Es-tu jaloux pour moi? Puisse tout le peuple de l'Éternel être composé de prophètes; et veuille l'Éternel mettre son esprit sur eux!
Ça c’est fort. C’était la prière prophétique de Moïse.
Moïse a compris que la charge était trop importante, la charge était énorme et il a demandé à ce que l’Esprit qui était sur lui soit répondu sur toutes les 12 tribus d’Israël. Vous voyez frères ?
Donc quand Joël 2  : 28 dit de la part du Seigneur que l’Esprit allait être répandu sur toute chair. Frères, c’est fort.  Ça veut dire que le Saint Esprit n’était pas une exclusivité lévitique. Donc Dieu va promettre la fin de l’excluvisme de l’Esprit. Dieu va promettre que l’Esprit ne sera plus une exclusivité israélite, que toute chair pouvait recevoir le Saint Esprit. Est-ce que vous pouvez vous imaginer la promesse que Dieu est en train de faire ici, 800 ans avant que Yehoshua ne s’incarne ? Que les 12 tribus d’abord, allaient recevoir le Saint Esprit. Et Dieu dit « Même sur les servantes et les serviteurs » c’est-à-dire littéralement les esclaves.
Mes amis, j’aime le Seigneur.
Dieu promet que le Saint Esprit qui était arraché d’Adam, qui était retiré d’Adam dans Genèse 6, Dieu promet que cet Esprit-là allait être répandu sur toute chair.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que la prophétie de Joël, ici, pouvait être tournée en dérision par les hébreux ultra-orthodoxes qui pouvaient lui dire « Mais attends, mais Joël tu nous dis que le Saint Esprit va être accordé à toute chair ? Même aux arabes ? Même aux chinois ? Même aux africains ? Même aux blancs ? Même aux français européens ? ». « Oui ! Et même aux esclaves ».
Voilà pourquoi, frères, Esaïe 11 disait qu’un temps allait venir où Dieu allait se servir des barbares pour reprendre les hébreux. Et ça c’est magnifique frères, ça c’est fort !
Joël dit qu’il allait répandre son Esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles. Ça veut dire que même les femmes allaient avoir le Saint Esprit. Frères, ça c’est quelque chose de terrible.
Vos fils et vos filles prophétiseront.
Prophétiser c’est parler sous l’inspiration.
Et auront des visions.
Ça veut dire que cette génération-là allait être, serait une génération de visionnaires, des gens qui voient loin. Vous savez quelqu’un qui voit loin même s’il y a des difficultés, il ne va pas baisser les bras. Je prends un exemple, Dieu te mets à côté d’un homme de Dieu. Même si tu penses qu’il est dur, si tu es visionnaire, tu ne vas pas t’arrêter à la dureté parce que tu vises le Royaume. Vous voyez frères ? Il y en a beaucoup qui se découragent facilement parce qu’ils se disent « Non, mais c’est dur ». Vous voyez les Guéhazi spirituels et les Judas qui ont une vision terrestre et qui sont trop éparpillés. Ils ne voient pas loin. Ils ne voient pas plus loin que leur nez. Quand ils voient une belle maison, ils s’arrêtent dessus mais ils ne voient pas derrière la maison. Quand ils voient une belle voiture, ils s’arrêtent dessus. Et quand vous cognez dessus un peu là, vous cognez sur le matériel, ils sont excités, ils sont énervés parce qu’ils ne voient pas plus loin.
Mais la Bible dit que l’Esprit sera répandu sur les hommes et les femmes, même sur les serviteurs, les servantes, les esclaves pour qu’ils aient des visions. Pas seulement des visions, des songes, mais des visions du Royaume. La vision de Dieu.
Quelle est la vision que Dieu t’a donnée ?
Et quand le frère Shora dit que Dieu lui donne des visions, on dit « Non, ce sont des visions charnelles ». On dit que « Non, c’est de la nécromancie ». Parce que les gens n’ont plus de visions. Les religieux n’ont plus de visions. Ils ont des visions ventrales. Ils ont des visions des bâtiments. Mais les visions véritables frères… Je vais vous dire une chose, vous pouvez ne pas avoir de bâtiments, ne pas avoir de belles maisons, de belles voitures mais vous devez garder la vision que Dieu vous a donnée, il ne faut jamais la perdre parce que la vision que Dieu vous a donnée, dans cette vision, il y a la nourriture pour votre ventre. Il y a la nourriture quotidienne. Vous n’avez pas besoin de courir après les riches pour avoir la nourriture. Vous avez besoin de vous accrocher à la vision que Dieu vous a donnée, frères, parce que quand Dieu donne une vision, il donne la provision.
Si Dieu te dit, frère, que « Ta vision, actuellement, c’est cette femme ». Même si elle te dit « Non », ne commence pas à t’exciter comme une puce. Il faut garder la vision dans ton cœur tout en marchant dans la sanctification. Et quand tu as la vision dans ton cœur proclame, prophétise ! Le problème c’est qu’il y en a beaucoup qui sont dans la dépression. Ils ont la vision et quand cette vision ne se réalise pas, ils refusent de prophétiser. Ils vont voir des pasteurs pour qu’ils prophétisent à leur place. Mais non, laisse Shora, moi je ne vais pas prophétiser sur toi tout le temps.
Laissez-moi parler prophétiquement, ce soir, un peu là pour que les écailles tombent au nom de Yehoshua.
Dieu te dit « Femme, voilà la vision que je veux pour toi à part la vision du Royaume. Mais la vision pour l’instant là, c’est cet homme, c’est ton mari ». Mais il ne faut pas t’exciter, ma sœur, comme une puce, il faut garder la vision. Même si l’homme dit « Non, je n’ai pas reçu cela ». D’ailleurs, il ne faut pas forcément aller voir l’homme pour parler. Il faut garder la vision.
Il n’y a pas que la vision. Il y a la prophétie. Commence à prophétiser, à parler, à déclarer. Si Dieu t’a parlé réellement.
Vous rentrez dans la dépression, la dépression te fait prophétiser la malédiction. La dépression te fait prophétiser la négativité… « Oh non mais je ne peux pas ». Mais tu ne peux pas, mais pourquoi tu te considères comme une sauterelle ? Comme les enfants d’Israël quand ils ont vu les anakim, ils ont dit « Non, nous étions à nos propres yeux comme des sauterelles et eux aussi ils nous ont vu comme des sauterelles ». Mais ta vision ne dépend pas de la manière dont les gens te voient. Ta vision dépend de ce que Dieu dit de toi. Ta vision dépend de la parole que Dieu t’a donnée dans le lieu secret. Ton avenir est déterminé par la parole que Dieu a libérée sur ta vie et non par le regard de tes amis, par le regard de ceux qui t’entourent, par les propos de ta mère, de ton père, de ta femme, de ton mari, de ta fiancée, de ton fiancé, de tes amis, tout ça, par les propos de tes détracteurs, par les propos de ceux qui t’entourent. Ton avenir dépend de ce que Dieu t’a dit dans le lieu secret, quelle que soit cette vision. Même si elle parait impossible à réaliser, incroyable, et bien dis-toi que Dieu, qui est derrière cette parole prophétique, la réalisera. Alors il faut qu’on arrête de se voir comme des sauterelles à chaque fois parce que si tu es une sauterelle, on va t’attraper et te mettre dans la brousse, te mettre dans de l’eau comme ça tu vas pouvoir bien nager.
Mais parce que Dieu t’a dit que tu vas recevoir l’Esprit, que tu vas avoir des visions et prophétiser, et bien continue à avoir des visions de la part du Seigneur. Que personne n’éteigne les visions que Dieu te donne.
La Bible dit que quand il n’y a pas de vision, de révélation le peuple est sans frein !
Vous voyez frères ?
Et Dieu dit qu’il n’y aura plus de confusion. Pourquoi ? Parce que l’Esprit sera répandu.
Frères, vous avez vu Pierre ? La vision de Pierre avant l’effusion de l’Esprit dans Actes 2 ? Le Pierre d’avant Actes 2 et le Pierre d’après Actes 2, c’est deux Pierre totalement opposés. Le Pierre d’avant l’effusion de l’Esprit avait une vision terrestre, avait une vision ventrale. Quand Jésus a été arrêté, crucifié, Pierre a entraîné au moins six disciples à la pêche. Ils ont retrouvé rapidement leur ancien métier. Pourquoi ? Parce que ce métier, il y avait encore une racine de ce métier dans le cœur de Pierre comme une roue de secours. Combien de chrétiens ont des roues de secours ici ? Vous voyez frères ? C’est terrible !
Et Pierre avant l’effusion de l'Esprit, Pierre, devant une femme ; je ne dis pas que les femmes, attention, je ne minimise pas les femmes, je ne suis pas misogyne ; alors Pierre devant une femme, une servante, une esclave ! Attention ! Quand cette esclave a dit à Pierre « Toi aussi tu étais avec le galiléen parce que ton langage te trahit ». Pierre a dit avec des imprécations, Pierre a juré « Je ne le connais pas ». Il tremblait.
Vous avez vu Pierre ? Pierre avant l’effusion de l’Esprit, Pierre a dit à Jésus « A Dieu ne plaise. Tu ne mourras jamais ». Pierre avant l’effusion !
Pierre quand Jésus a dit « Achète maintenant des épées ». Pierre, il avait certainement réservé deux épées tranchantes quelque part. Il est parti prendre ces deux épées là, frères, parce que Pierre voulait se battre pour défendre, non Jésus, mais défende son beefteak, tout simplement. Et Pierre a coupé l’oreille de Malchus, frères. Tout de suite. Il était violent notre frère Pierre.
Et quand Jésus est mort, il a dit aux autres apôtres « Ecoute là, là chacun pour soi, Dieu pour tous. Jésus qu’on a suivi pendant trois ans et demi nous a trahi maintenant on repart ».
Et quand on lui pose la question « Tu connais Jésus ? ». Il dit « Non, moi, Jésus je ne l’ai jamais vu ».
Frères, Pierre péchait. La Bible nous dit qu’il était nu ! Tellement qu’il était dans la dépression Pierre a enlevé ses vêtements pour ne pas couler parce que ça pesait lourd. Il dit « Maintenant, je vais pêcher nu, peu importe les propos des gens. Je m’en fous ! ».
Et j’imagine, frères, les amis de Pierre qui devaient lui dire « Toi, tu suis Jésus Christ de Nazareth là. Soi-disant c’est lui le Messie. Il n’a même pas fini sa formation en tant que charpentier. Toi tu as abandonné ta femme ». Parce que Pierre était marié, il avait des enfants certainement, parce qu’on nous parle de sa belle-mère qui était malade un jour. On disait certainement de Pierre « Toi là, on te connaît. Tu as abandonné ton entreprise. Tu as abandonné tes collaborateurs là-bas. Maintenant tu cours ici et là. Tu dors sur les montagnes, la montagne des oliviers, Pierre. Tu n’as même plus de maison. Tu n’as même plus de toit. Tu laisses ta famille Pierre et tu es en train de t’aventurer avec ce monsieur et tu dis que son royaume sera établi un jour. Mais t’a pas vu son message ? Il vous interdit d’acheter des armes. Il vous dit que si on vous frappe sur la joue gauche, il faut donner la joue droite. Quel est ce Messie qui va nous débarrasser des Romains ? Pierre ! Toi aussi qui es quand même un tout petit peu intelligent, tu n’as même plus de jugeote, tu suis bêtement cet homme ».
Pierre avait certainement de tels propos chaque jour. Et voilà que quand Jésus est mort, Pierre maintenant, les gens devaient lui dire « Mais Pierre nous t’avions prévenu ».
Pierre était dans la dépression, frères. Au nom de Yehoshua, Pierre était malade. Maintenant, frères, Jésus va ressusciter, il va rencontrer Pierre, il va l’attraper.
Frères, les disciples étaient dans la dépression. Il y en a deux, nous dit la Parole, dans Luc 24, qui repartaient dans un village, à Emmaüs, tellement qu’ils étaient dans la dépression. Deux villageois ! Parmi les disciples de Jésus, il y avait des villageois, frères, qui avaient quitté leur village, qui étaient devenus des citadins, des hommes quand même assez importants. Mais voilà que Jésus était mort. Ils ont dit « Non, notre village là-bas c’est mieux parce qu’il y a moins de tensions. On repart au village ». Jésus, dans son amour, les a quand même rattrapés, ils sont revenus à Jérusalem.
Oh ! Quel berger que nous avons là. Le bon berger.
Alors il les a rassemblés, il les a laissés dans la chambre haute. Frères, pendant dix jours ils ont prié, prié, prié pour que l’Esprit descende. Et le jour de la Pentecôte, la Bible nous dit qu’il y a eu un bruit, tout d’un coup comme celui d’un vent impétueux et il a rempli toute la maison où ils étaient assis et des langues de feu se posèrent sur chacun d’eux et, mes amis, chacun a commencé à parler dans une langue inconnue.
Vous avez vu Pierre maintenant ? Pierre était transformé. Pourquoi ? Parce que l’Esprit était répandu sur lui. Et Pierre est devenu un autre homme. Un autre homme.
Frères, non, il faut laisser tomber.
Pierre dans la prison, enfermé dans la prison, gardé par douze soldats romains, Pierre, nous dit la Parole, frères, un ange va lui être envoyé et la porte de fer, la porte en ferraille qui était devant Pierre s’est ouverte toute seule. Pierre était onctionné. Il y a des portes qui semblent fermées aujourd’hui qui vont s’ouvrir d’elles-mêmes parce que Dieu te oins d’une onction supérieure, d’une onction prophétique, d’une onction royale, d’une onction guerrière.
Vous voyez frères ?
Pierre était devenu quelqu’un d’autre. Pierre a vécu le réveil. Pierre a vécu un ministère de réveil au point où son ombre seulement guérissait les malades. Il ne forçait pas. Frères, il ne forçait pas. Et Pierre va guérir un homme boiteux de naissance alors que ce monsieur n’avait même pas foi, il avait la foi pour avoir de l’argent. Il avait la foi pour avoir de l’or et de l’argent. Et Pierre le regarde, dans Actes 3, avec Jean, il lui dit « Je n’ai ni or ni argent ». Le monsieur était fatigué, découragé, désemparé. Mais Pierre dit « Ce que j’ai, je te le donne ». Il avait quoi ? Il avait l’onction, frères. Parce que vous pouvez avoir la Bible avec vous mais si vous n’avez pas l’onction la Bible sera comme un livre mort. Comme la lettre, une lettre morte. C’est l’onction qui amène la vie. Vous voyez frères ? Benoît XVI à la Bible. Il a même une grosse Bible, plus grosse que la nôtre mais il n’y a pas la vie, frères. Il n’y a pas la vie. Les religieux ont de belles bibles mais il n’y a pas la vie. Alors l’onction nous en avons besoin pour ce réveil-là, c’est une onction véritable que le Seigneur est en train de diffuser, de répandre sur l’Eglise véritable dans les nations.
Et là, mes amis, Pierre dit « Ce que j’ai, je te le donne au nom de Yehoshua, le Messie, lève-toi et marche ».
Et la Bible dit que cet homme ne s’est pas levé. Le gars ne voulait pas de la guérison parce que son handicap l’aidait. C’était un moyen pour pouvoir se faire de l’argent. Pour lui c’était un moyen de gagner son argent. « Et toi tu me proposes la guérison ? Mais ce n’est pas possible je n’aurai plus d’argent ». La Bible dit que Pierre a attrapé sa main. Il l’a fait se lever. « Lève-toi ! ».
Donc quand on a cette onction de réveil, même ceux qui n’ont pas foi, par votre contact seulement les démons vont sortir. Vous voyez ? C’est ça qui est magnifique. Les gens qui vont vous approcher vont recevoir la vie de Dieu. C’est cette onction là que le Seigneur est en train de répandre.
Voilà pourquoi le Seigneur m’a demandé, personnellement, d’organiser des réunions de réveil tous les samedis d’été, à part s’il y a d’autres programmes ici et là,  mais tous les samedis d’été de ne plus voyager c’est-à-dire en dehors de l’Europe, de rester sur la France parce qu’il y a quelque chose de fort qui se passe frères au nom de Yehoshua. Oh ! Je peux déjà dans l’esprit voir ces bus qui arrivent d’ici et là. Je peux déjà voir ces foules de gens, ces handicapés qui sortent d’ici et là, que Dieu lui-même guérit. Je peux déjà voir ces aveugles que Dieu guérit. Ces jambes plus courtes que d’autres qui poussent sans forcer. Vous savez ? Quand Dieu me demande de prier pour les malades maintenant, frères, je me dis c'est tellement simple. Il te dit « Touche seulement là où il y a la maladie là ». Tu vois les jambes pousser. Je me dis « Waouh. Ah Seigneur, c’est quelque chose ici là». Il se passe des choses. Vous voyez frères ? C’est incroyable ce que Dieu fait. Ce que Dieu fait. Des gens qui viennent et qui disent « Frère, je veux abandonner le péché ». « Frère, je veux me faire baptiser ». Même ceux qui sont baptisés, protestants réclament le baptême sous l’onction du réveil. C’est quelque chose que Dieu seul peut opérer.
Et vous allez voir des jeunes, des bébés qui se mettent à prophétiser, frères. Dieu dit « Vos jeunes gens prophétiseront ».
Ce ne sont pas des frères et sœurs qui vont courir après le ministère. Non, on a compris au jour d’aujourd’hui que ce n’est pas le ministère qui importe. C’est la relation avec Yehoshua.
Et Jésus sera de plus en plus révélé autrement, de plus en plus l’Epoux sera révélé. De plus en plus frères.
Après cette effusion de l’Esprit, l’enlèvement aura lieu au nom de Yehoshua. Frères, je vous assure cette onction que Dieu répand va réveiller l’Eglise selon la parabole de Matthieu 25. A minuit, on cria voici l’Epoux ! Allez à sa rencontre. Et les dix vierges se sont réveillées.
C’est l’onction que Dieu répand en ce moment pour réveiller l’Eglise en vue de l’enlèvement. Le shofar retentit, la trompette retentit dans les nations pour que l’Eglise se réveille. Et l’Epouse est en train de se réveiller et de plus en plus de chrétiens seront conscients du miraculeux, de la puissance des miracles, de la puissance de guérison, de la puissance de la restauration des cœurs. Le cœur de Dieu sera révélé de plus en plus. Dans ce vent que Dieu suscite, mes amis. Et c’est merveilleux de voir comment Dieu opère. Je vois comment Dieu opère, frères. Lors des réunions de réveil, je vois des frères et sœurs qui viennent 1h30 à l’avance, qui sont là. Mais tu te dis « Mais Seigneur ce n’est pas possible ». 1h30 à l’avance, les frères et sœurs sont là dans la joie. Et on sent que l’atmosphère est déjà apprêtée, préparée au nom de Yehoshua. Il y a quelque chose frères, qui se passe dans les cœurs, dans les maisons, ici et là. En Belgique, en Allemagne, partout ! Il y a des choses qui s’opèrent. Dieu est en train de rassembler les élus comme Joël l’a dit. Et ça c’est magnifique.
Et vous savez ? L’effusion de l’Esprit de Dieu a commencé depuis Actes 2 mais Dieu n’a jamais dit qu’il allait arrêter là. Non, il n’a jamais dit qu’il allait s’arrêter là. Frères, l’effusion est en train d’être répandue de plus en plus. Dieu répand de plus en plus son Esprit de manière vraiment incroyable.
Et regardez ce que Dieu dit « Je ferai paraître des prodiges dans les cieux et sur la terre ».
Et là, c’est la grande tribulation. Donc juste avant la grande tribulation Dieu dit l’Esprit sera répandu.
Voilà pourquoi tout au long de l’histoire de l’Eglise il y a eu des moments où l’Esprit était de nouveau répandu. Oh oui frères.
Au 13ème siècle avec Pierre Valdo, ce riche marchand originaire de Lyon, l’Esprit était répandu au nom de Yehoshua.
Guillaume Farel à son époque, mes amis, l’Esprit était répandu.
À l’époque de Jean Hus, l’Esprit était répandu.
À l’époque de Luther, Calvin, Zwingli, l’Esprit était répandu.
Vous voyez frères ?
A l’époque, mes amis, des huguenots, l’Esprit était répandu. Les huguenots ont été utilisés pour répandre le feu du réveil.
À l’époque de John Wesley au 18ème siècle, l’Esprit était répandu.
Jonathan Edwards, l’Esprit était répandu.
À l’époque de Charles Finney, l’Esprit était répandu, frères.
A l’époque de Williams Seymour, ce noir américain, l’Esprit était répandu au nom de Yehoshua.
À l’époque de Simon Kimbangu, ce prophète congolais dans les années 30, l’Esprit était répandu.
A l’époque de Smith Wigglesworth, l’Esprit était répandu.
À l’époque de Catherine Kuhlmann l’Esprit était répandu.
A l’époque de Maria Etter, de (Aimé Saint Paul) l’Esprit était répandu au nom de Yehoshua.
À l’époque de Douglas Scott, cet anglais, cet homme de Dieu anglais dans les années 30, ici, en France, l’Esprit était répandu, surtout au Havre, il y a eu un puissant réveil au Havre, frères, au nom de Yehoshua.
Vous voyez frères ?
En Afrique, il y a eu des mouvements de réveil avec Aidi Nabala cet homme de Dieu que Dieu a utilisé puissamment dans les miracles frères. Il y a eu un puissant réveil au Congo.
Il y a eu des mouvements comme Osborn. Il y a eu des ministères comme Kenneth Hagin.
Malheureusement, il y en a qui ont dévié.
L’Esprit était répandu au nom de Yehoshua.
Il y a eu des vents de l’Esprit à chaque fois. À chaque époque, l’Esprit était répandu.
Dieu suscitait des messagers avec une onction particulière, une onction de réveil, de guérison, de miracles. Il y avait des conversions, frères. L’Eglise était de nouveau requinquée, boostée, réveillée, restaurée au nom de Yehoshua. En France, il y a eu des mouvements de réveil puissants, très puissants… en Europe, très puissants.
En Afrique avec des ministères comme Harris, le prophète Harris, mes amis, en Afrique de l’Ouest. Il y a eu un puissant mouvement de réveil.
Il y a eu des ministères comme (?). Malheureusement, à la fin, il avait un peu dévié. Avec Kacou Severin, bien après lui.
Il y a eu des guérisons, des conversions, des miracles, des délivrances spectaculaires, terribles que Dieu opérait au nom de Yehoshua.
Et Dieu n’a pas dit son dernier mot, mes amis. La trompette retentit de nouveau en Afrique, aux États-Unis, au Canada, frères. Dieu est en train, de nouveau de répandre, ce feu du réveil au nom de Yehoshua qui va secouer cette fois-ci les maisons de prière, qui va secouer des ministères, des enfants de Dieu qui veulent vivre autre chose. Un réveil de sainteté. Un réveil de sanctification. Un réveil de la part de la Parole véritable au nom de Yehoshua. Et ça se passe maintenant au nom de Yehoshua. Frères, oh oui. Il n’y aura plus la confusion dans le cœur des véritables enfants de Dieu. Il n’y aura plus la confusion.
Je vois ces chrétiens qui se lèvent dans les nations. Je vois des blancs, je vois des noirs, je vois des Arabes, je vois des Chinois, je vois des Indiens, je vois des métis, je vois des femmes, je vois des hommes, je vois des petits, je vois des grands, je vois des riches, des pauvres… Je vois des malades qui quittent les hôpitaux, frères. C’est l’Epouse qui se réveille au nom de Yehoshua. Et je vois, frères, des paroles prophétiques qui sont données ici et là au nom de Yehoshua. Je vois, frères, des handicapés qui laissent leurs béquilles, qui sortent de leur fauteuil, frères, au nom de Yehoshua. Ça va être quelque chose de terrible. Je vois, en même temps, les détracteurs qui vont se lever pour critiquer ce réveil. Mais Dieu va les balayer, frères, au nom de Yehoshua, parce que les gens ont soif. Les gens ont soif. Les gens sont malades. Les gens ont le sida. Les gens ont le cancer. Les gens sont aveugles. Les gens ont besoin de la guérison. Et beaucoup de malades qui seront guéris pendant ce mouvement, frères, diront aux détracteurs qui vont leur dire « Non c’est la sorcellerie, c’est la magie » ils diront comme cet homme né aveugle dans Jean 9 « Je ne sais pas si c’est un pêcheur ou pas mais ce que je sais c’est que j’étais aveugle et maintenant je vois ». Vous voyez frères ? Au nom de Yehoshua. Donc cet homme a dit « Ecoutez quand même. Jamais on n’a entendu dire qu’un pêcheur ait pu ouvrir les yeux d’un aveugle quand même ». Vous voyez ? C’est un homme pécheur, un homme né aveugle qui a prêché la vérité aux grands théologiens qui eux, mes amis, étaient complètement à côté de la plaque. Et ils vont le chasser en lui disant « Sors d’ici. Tu es né tout entier dans le péché et tu nous enseignes ». Oh ! Quel orgueil ! Quel orgueil spirituel !
Dieu va utiliser des handicapés. Il va utiliser des aveugles. Il va utiliser, mes amis, des estropiés qui vont recevoir la guérison pour pouvoir prêcher le Royaume de Dieu, le retour du Mashiah au nom de Yehoshua.
Oh ! Je vois ce feu du réveil. Je vois ce réveil qui est déclenché dans le monde spirituel déjà. Et je vois des anges qui sont libérés dans les nations pour réveiller l’Epouse au nom de Yehoshua. Je vois ces ministères de trompette. Je vois de grandes trompettes attachées à leur bouche, à leurs lèvres et qui vont sonner, qui vont retentir dans les nations. Je vois les chaînes de la sorcellerie qui sont brisées. Je vois les chaînes de la mort qui sont renversées. Je vois des démons qui demandent la permission de sortir. Je vois des aveugles qui voient, des aveugles spirituels. Je vois des jeunes gens qui se lèvent pour annoncer le Messie, pour annoncer le retour du Messie. Frères, Dieu le fait exprès.
Je vois de grands physiciens, de grands théologiens qui sont destinés au salut qui vont se mettre à genoux devant des enfants pour demander la prière de délivrance, de guérison. Je vois les grands de ces nations qui vont s’incliner devant la puissance du réveil, devant la puissance de la résurrection. Je vois des jambes déformées qui se redressent naturellement.
Il y a eu une gloire ici dans ces locaux, frères. Il y a ce feu que Dieu libère ce soir. Il y a quelque chose qui arrive ici, frères, au nom de Yehoshua.
Je vois ces prédicateurs qui se lèvent. Je vois ces hommes et ces femmes qui vont affronter les faux prophètes de l’Eternel, qui se présentent comme étant prophètes de l’Eternel. Je vois ces hommes et ces femmes qui se lèvent pour affronter les prophètes de Baal à l’instar d’Elie. Je vois ces hommes et ces femmes qui se lèvent pour combattre l’esprit de Jézabel avec détermination. Et, mes amis, Dieu va approuver leur ministère par le feu qui descendra du ciel pour consumer l’holocauste au nom de Yehoshua. Je vois la démonstration de la puissance du réveil, la puissance de Dieu, frères, au nom de Yehoshua.
Gloire à ton nom Seigneur !
Je vois des jeunes femmes qui se lèvent avec leurs maris, jeunes, qui vont commencer à proclamer le retour du Maître, qui vont commencer à prêcher dans les trains, dans les métros, frères. Je vois ce réveil qui va balayer l’Europe au nom de Yehoshua. Je vois des foules immenses dans les rues. Des foules immenses, frères, qui vont venir de partout pour recevoir le message du temps au nom de Yehoshua. Je vois des foules assises, des hommes et des femmes assis par terre en train d’écrire, de recevoir des oracles de la part de l’Eternel. Je vois des anges qui tombent du ciel avec des rouleaux écrits au-dedans et à l’extérieur. Je vois des rouleaux écrits à l’intérieur et à l’extérieur. Je vois des rouleaux en or qui sont donnés aux hommes et aux femmes qui vont commencer à prophétiser malgré eux, qui vont commencer à proclamer le retour du Maître, frères. Je vois ces hommes et ces femmes qui sont complètement morts, qui sont crucifiés, et ils diront comme Paul « Si je vis ce n’est plus moi qui vit car j’ai été crucifié avec Christ. Christ est ma vie ». Ils vont annoncer le retour du Maître, frères. Ils n’ont pas d’autres messages que l’enlèvement de l’Eglise. Ils n’ont pas d’autres messages que le retour du Maître. Ils n’ont pas d’autres messages que les noces. Ils n’ont pas d’autres messages que la sanctification, la sainteté au nom de Yehoshua. Ils auront, mes amis, beaucoup de combats. Ils seront beaucoup combattus mais ils seront appelés des hommes et des femmes dont le monde n’est pas digne, dont le monde n’était pas digne au nom de Yehoshua.
Ce soir, Dieu vous allume encore, frères.
Je vois une nuée, une nuée lumineuse, frères, qui vient dans vos maisons. La main de l'Eternel qui confirme votre appel, qui confirme vos ministères. Dieu qui vous ressuscite au nom de Yehoshua. Ce soir, encore je vois des chants nouveaux qui sont donnés. Des chants en langue, des chants d’adoration, des chants qui vont restaurer les cœurs malades. Je vois des diabétiques qui sont guéris. Je vois des aveugles qui voient. Je vois des sourds qui entendent. Je vois des sidaïques qui sont guéris. Je vois des cancéreux qui sont guéris, qui sont restaurés au nom de Yehoshua. C’est ce réveil que Dieu nous a promis au nom de Yehoshua. Dieu va réveiller son peuple. Je vois des hommes et des femmes qui sont devant des vallées, devant plusieurs vallées qui se remplissent d’ossements desséchés. Et Dieu dit « Fils de l’homme, fils des hommes, ces ossements pourront-ils revivre ? ». Et je vois Dieu qui dit « Allez prophétiser ». Vous avez compris pourquoi Joël 2 : 28 nous dit qu’ils vont prophétiser ? Ils vont prophétiser sur les ossements desséchés, frères. Les ossements desséchés vont se rapprocher les uns des autres, frères, au nom de Yehoshua. Prophétisez, prophétisez, prophétisez le réveil au nom de Yehoshua. Et dites à l’Esprit de tomber sur les jeunes. Dites à l’Esprit de tomber sur les femmes. Dites à l’Esprit de tomber sur les hommes.
Il y a quelque chose de fort ce soir ici. C’est le feu !
Frères, il y aura une différence entre le Dieu que nous servons et le dieu Baal. Il y aura une différence, dit le Saint Esprit, entre notre Dieu Yehoshua HaMashiah et le dieu Baal. Il y aura une différence entre le Dieu qui m’a appelé, le Dieu qui m’a établi et le dieu des autres. Frères, c’est la convocation au mont Carmel. La convocation de Dieu. Et Dieu va faire fleurir le bâton d’Aaron, va faire fleurir ton bâton qui poussera. Il y aura des amandiers, des amendes qui vont pousser. Dieu dit dans Jérémie « Que vois-tu ? ». Jérémie dit « Des amendes ». Et Dieu dit « Je veille sur ma parole pour l’accomplir ». Quand Dieu te montre des amendes c’est pour te dire qu’il veille sur sa Parole pour l’accomplir. Et quand Dieu t’a promis le réveil, comme Dieu a promis le réveil de l’Eglise, il est temps que l’Eglise se réveille. Il est temps que l’Eglise vive le réveil. Il est temps que les chrétiens que nous sommes que nous vivions autre chose, chrétiens… au nom de Yehoshua.
Tu n’auras plus besoin de dire que tu es chrétien. Tu n’auras même plus besoin de dire que tu es homme de Dieu, que tu es femme de Dieu, que tu es apôtre, prophète, docteur. Tu n’auras même pas besoin de prier et d’appeler les gens pour commencer une église. Ce sont les gens qui vont te chercher.
Il est dit dans Zacharie 8 : 20 En ce temps-là dix hommes de toutes les langues, de toutes les nations saisiront un juif par le pan de sa robe et diront « nous irons avec toi car nous avons appris que Dieu est avec toi ».
Les vrais appelés qui connaîtront ce réveil n’appelleront pas les gens pour qu’ils commencent leur ministère. Ils ne vont pas appeler leurs collaborateurs. Ils vont manifester tellement la gloire de Dieu que les gens viendront pour collaborer avec eux. Les gens le chercheront. Les malades eux-mêmes viendront. Ils n’iront pas chercher les malades dans les hôpitaux. Les malades viendront, frères, au nom de Yehoshua. Ils n’auront pas besoin de dire aux malades « Venez ». Les malades viendront. Et eux ils vont se cacher. Et Dieu leur dira « Maintenant sortez de votre cachette. Sortez de votre grotte. Allez prier pour les malades ». Et il y aura des guérisons, il y aura des miracles. Il y aura des délivrances, frères.
Dieu dit dans Joël « Je répandrai mon Esprit ».
Frères, quand l’Esprit est répandu quelque part les gens ne peuvent plus s’asseoir, ne peuvent plus être des religieux. Quand l’Esprit est répandu avant même la prédication, l’atmosphère est déjà électrique. Et les gens se convertissent. C’est ça le réveil au nom de Yehoshua. Je vois ce réveil. Je vous parle, ce soir, de la part du Seigneur, frères.
Préparez-vous. Préparez-vous à la rencontre d’Adonaï. Oh ! Eglise, prépare-toi ! Un temps nouveaux arrive pour toi. Une époque nouvelle, une époque de restauration de l’Epouse. L’époque de réveil de l’Epouse. Le réveil amène la réformation.
Il n’y a pas besoin d’enseigner sur l’argent. Dieu va soutenir lui-même. Dieu va toucher le cœur des gens qui vont apporter leurs offrandes pour que le Royaume avance. Oh mes amis, je vois des colombes qui partent dans les nations pour apporter le message, pour dire aux nations « Yehoshua revient ». Frères, je vois certains politiques qui vont quitter la politique, pour se mettre à genoux pour confesser Yehoshua. Comme cet homme, ce député dans Actes 13 que Bar-Jésus empêchait, dont Bar-Jésus empêchait la conversion. Mais Paul se lève et dit à Bar-Jésus « Tu ne verras plus le soleil ».
Je vois des ministères comme Paul qui vont se lever au nom de Yehoshua, des gens humbles, des gens simples, des gens qui sont accompagnés par Dieu.
Frères, c’est des temps terribles qui se présentent à nous. Des temps terribles. Des temps terribles pour la France notamment. Ce pays que nous aimons tant, frères. Des temps terribles.
Français et Françaises, frères qui êtes de France, Dieu vous dit « C’est le temps. C’est le temps. Mon enfant, c’est le temps. Mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion. L’armée de jélék, l’armée de sauterelles, cette armée de démons, cette armée sera confondue. Les démons seront dans la confusion. Les religieux seront de la confusion ».
Parce que Dieu vous a choisis. Dieu vous a établis. Dieu t’a appelé. Dieu t’a établi. Peu importe les dires des gens. Peu importe les propos des gens. Ils peuvent se mettre ensemble contre toi. Mais ils vont exciter l’Esprit en toi. Plus ils t’attaquent plus ils excitent l’Esprit en toi. Plus ils te combattent plus Dieu élève l’onction sur toi, plus Dieu augmente l’onction sur toi. Ça va être la guerre spirituelle. Mais une guerre noble. Le combat spirituel, frères.
Paul dit « Quand je suis faible c’est alors que je suis fort ».
Ce soir, dans vos maisons Dieu vous remplit, Dieu vous restaure. Toi qui étais abattu, sois debout maintenant pour annoncer Yehoshua. Toi qui pleurais, sois debout. Debout soldat ! Debout soldat ! Debout ! Nous ne sommes pas des lâches. Nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre. Mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.
Voilà ce temps qui arrive, frères.
L’Epoux revient !
Voilà pourquoi Dieu te dit « Lève-toi maintenant. Réveille-toi femme. Réveille-toi homme. Réveille-toi jeune gens ».
Réveille-toi, toi, qui as reçu l’appel de Dieu. Lève-toi maintenant pour annoncer le retour du Mashiah au nom de Yehoshua, notre Seigneur et Sauveur.
Gloire à ton nom Seigneur.
Je répandrai mon Esprit sur toute chair. Vos fils et vos fit prophétiseront.
Tu vois non ? Prophétiser sur quoi ? Prophétiser sur les ossements desséchés, sur les gens qui sont abattus. Tu vas arriver dans une ville. Tu vas te mettre à prophétiser. Et tu vas voir des choses qui vont te choquer. Tu vas arriver dans une église morte. Tu vas prophétiser et le feu va tomber sur les gens. Tu ne vas rien comprendre au nom de Yehoshua. On va te donner le micro pour chanter, tu vas chanter comme ça la gloire va tomber. Tu vas rentrer quelque part on va te dire « Sœur, tu as une chanson ? ». Tu vas commencer à chanter, à jouer au piano. La gloire va tomber sur les gens. Tu ne vas rien comprendre. Tu vas prophétiser la vie au nom de Yehoshua et les ossements desséchés vont obéir à la Parole de Dieu. Ensuite tu vas parler à l’Esprit de Dieu et l’Esprit va tomber sur les gens. Tu vas avoir des visions. Quelles visions ? La vision du Royaume, frères. Ce n’est pas la vision de ce monde mais la vision du Royaume. La vision du Père. Le cœur du Père. Dieu en tant que Papa.
Tu verras les belles femmes de ce monde mais tu ne vas pas t’arrêter sur elles par ce que ta vision c’est le ciel. Nous nous sommes citoyens des cieux d’où nous attendons comme Sauveur Yehoshua le Messie. C’est ta vision jeune gens. C’est ta vision ma sœur, mon frère au nom de Yehoshua. La vision c’est de voir les âmes libérées. Libérées des faux prophètes. Libérées des pasteurs gourous. Libérées des pasteurs voleurs. Libérées des pasteurs qui font n’importe quoi.
Tu verras même les conversions des pasteurs qui aiment le Seigneur même s’ils sont religieux. Dieu va les visiter, les restaurer comme il l’a fait avec Paul et comme il a fait avec nous autres. Dieu va restaurer de plus en plus le cœur de ses enfants au nom de Yehoshua notre Seigneur et Sauveur.
Nous nous réjouissons de ce que Dieu fait au nom de Yehoshua.

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13