L'epitre aux colossiens - Shora Kuetu


Colossiens 4 :16
Lorsque cette lettre aura été lue chez vous, faites en sorte qu'elle soit aussi lue dans l'Église des Laodicéens, et que vous lisiez à votre tour celle qui vous arrivera de Laodicée.
Nous allons, ce soir, étudier la lettre aux colossiens. Et nous allons essayer de faire un parallèle entre ce que ces frères et sœurs, qui sont les nôtres présentement ils sont dans la présence du Seigneur, ce qu’ils ont vécu, et nous allons voir que nous vivons pratiquement la même chose.
Nous allons apprendre à approcher les écrits du Nouveau Testament non plus en fonction des chapitres et des versets mais en fonction des lettres entièrement lues et relues.
Paul demande aux colossiens au verset 16 du chapitre 4 il dit que cette lettre devait être lue. Il ne mentionne pas les versets, il ne parle pas de chapitres mais il parle de toute la lettre qui devait être lue.
Et le mot lettre ici, on a eu un enseignement là-dessus, c’est le même terme que nous retrouvons dans 2 Corinthiens 3 où Paul dit aux corinthiens « vous êtes manifestement la lettre de Christ écrite par notre ministère ».
Donc le mot lettre ici c’est epistolay. Epistolay qui signifie aussi document, ou aussi message.
Est-ce que vous me suivez ?
Je dis que le mot lettre ici en grec c’est epistolay. Epistolay qui peut signifier aussi document, lettre ou encore message.
Et ici la lettre en question c’était ce bout de parchemin sur lequel Paul avait écrit un message adressé à cette assemblée.
Mais dans 2 Corinthiens 3 ce même terme est utilisé pour parler des hommes qui étaient des lettres vivantes. Des messages. Et non pas des messagers.
Alors ici, quand nous allons dans le grec nous comprenons que la lettre ou l’épître aux colossiens avait un message. Parce que le mot lettre ici peut signifier message. Donc Paul avait transmis un message à l’église de colosses. Et pour que cette église de colosses saisisse la profondeur du message de Paul il fallait que ces chrétiens et ces chrétiennes lisent cette épître entièrement. Parce que s’ils ne prenaient qu’une portion de cette épître ils n’allaient pas, ces chrétiens, connaître la pensée de Paul.
Et voilà pourquoi il dit que « lorsque cette lettre aura été lue chez vous, faites en sorte qu’elle soit lue aussi dans l’église de Laodicée ».

Il fallait que le message que Dieu avait communiqué à Paul soit reçu, soit assimilé, soit compris par ces chrétiens parce que c’était important, parce qu’il se passait des évènements que nous allons voir tout au long de l’enseignement.
Et Paul s’est levé pour pouvoir avertir ces chrétiens. Parce qu’ils se dirigeaient, commençaient à se diriger, à emprunter un chemin qui risquait de les conduire en enfer.
Et le verbe « lire » ici signifie littéralement lire entièrement. C’est-à-dire lire entièrement ou  comprendre, connaître précisément. Paul voulait que ces chrétiens connaissent son message de manière précise. Le message devait être compris dans son entièreté. Parce que ces chrétiens devaient lire cette lettre totalement.
Alors qu’est-ce qui se passe dans nos églises, dans les nations ?
Bien aimés, écoutez-moi bien ce soir. Je vais aller doucement.
Notre approche du Nouveau Testament n’est pas bonne. Parce que vous verrez que dans toutes nos bibles nous avons des chapitres, nous avons des versets. Vrai ou faux ?
Et lorsque nous allons lire l’épitre aux colossiens nous n’allons pas lire cette épître entièrement mais nous allons la lire de façon partielle.
Aujourd’hui nous allons prendre un chapitre. Et peut-être demain on va prendre un autre chapitre de 1 Corinthiens et après-demain on va prendre un autre chapitre dans Ephésiens. Alors que ce n’est pas ce que Paul, ce n’est pas ce que les apôtres voulaient au départ.
Ça veut dire que notre approche du Nouveau Testament n’a rien avoir avec l’approche que les premiers chrétiens avaient. Ils n’approchaient pas, les premiers chrétiens bien évidemment, nos frères, nos pères apostolique, ils n’approchaient pas le Nouveau Testament avec des versets et des chapitres dans leur tête.
Notre approche du Nouveau Testament est la même que lorsque nous sommes sur un ordinateur. Nous faisons des copiés-collé. On prend un bout ici avec la souris et puis hop, on enlève un bout de texte là-bas et on va le coller ailleurs. Voilà comment nous faisons.
Nous approchons le Nouveau Testament avec des versets dans la tête parce que nous avons été formatés ainsi comme je l’ai toujours dit ici et ailleurs. Nous sommes, pratiquement tous, nés dans la déviation.
Le christianisme a commencé à se paganiser à partir du Ier siècle avec les écrits de ce qu’on appelle les pères de l’église, bien que je n’aime pas trop ce terme. Et il s’est paganisé totalement à partir du IVe siècle.
Alors que là, dans vos Bible vous lisez que Paul demande à ce que sa lettre soit lue entièrement. Et je précise que le verbe lire ici, quand tu vas dans le grec, lire en grec signifie littéralement connaître précisément. Connaître précisément quoi ? Eh bien, justement la lettre de Paul qui peut signifier également message.
Paul voulait que les chrétiens de colosses connaissent le message que Dieu lui avait mis à cœur dans son entièreté. Et pour connaître ce message il fallait qu’ils lisent toute l’epitre de l’introduction à la conclusion.
Et quand les premiers chrétiens lisaient les épîtres, il y avait quelqu’un qui se tenait debout et qui faisait la lecture. De l’introduction à la conclusion. Et chacun avait sa part.
Si vous m’écrivez un courrier par exemple qui est composé de 2, 3, 4, 5 pages, pour connaître votre pensée que dois-je faire à votre avis ? Si je ne prends qu’une page, je ne lis qu’une page est-ce que je vais connaître votre pensée profonde ? Non.
Alors dans le souci de bien faire au XVIe siècle, en 1551 précisément, il y a eu un imprimeur français du nom de Robert Estienne qui était un homme très connu à l’époque, qui maitrisait l’hébreu, le grec, il va imprimer la première Bible avec des versets.
Mais bien avant lui, en 1227, il y a eu un enseignant de la théologie, à l’école de théologie de Paris du nom de Stephanos Langton, lui il va mettre des chapitres. Chapitre 1, chapitre 2, chapitre 3, chapitre 4… dans tous les livres du Nouveau Testament. Pour la première fois dans l’histoire biblique, en 1227, la Bible va être imprimée avec des chapitres. Et en 1551 Robert Estienne, un imprimeur parisien, va mettre des versets.
Donc du coup les épîtres de Paul ne sont plus lues dans les assemblées dans leur entièreté mais elles sont lues en fonction des versets. Et nous retenons deux ou trois versets ici sortis hors contexte. Du coup notre approche du Nouveau Testament est complètement fausse. On sort, malheureusement, des versets hors contexte et on fait dire à Paul ce que Paul n’a pas dit. On fait dire à Pierre ce que Pierre n’a pas dit. On fait dire à Jacques ce que Jacques n’a pas dit. Parce qu’on n’a pas tenu compte du contexte de toute l’épitre, par exemple, l’épître aux Colossiens, du message principal de cette épître.
Voilà comment nous avons aussi tout un tas de divergences doctrinales.
Et on fait dire à la Bible ce que l’on veut.
Est-ce que vous me suivez ?
Nous ne tenons plus compte de l’arrière-plan historique. Qui étaient les colossiens ? Qu’est-ce qu’ils ont vécu à  cette époque pour que Paul leur écrive cette épître ?
Alors quel était le message principal de cette épître ?
Prenons la Parole. Colossiens chapitre 2.
Qu’est ce qu’il s’est passé ?
Je dis bien que nous allons faire un parallèle entre les colossiens et nous.
Colossiens chapitre 2 : 8 Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ.
Relisons encore ce passage.
Colossiens chapitre 2 : 8 Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ.
Le verset 18 Qu'aucun homme, sous une apparence d'humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu'il s'abandonne à ses visions et qu'il est enflé d'un vain orgueil par ses pensées charnelles,
Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie.
Philosophia qui signifie amour de la sagesse. Sans Dieu bien évidemment.
Paul dit « que personne ne fasse de vous sa proie ». Comment ? « Par la philosophie et par une vaine tromperie s’appuyant sur la tradition des hommes ».
Donc il y avait dans l’église de colosses un groupe de prédicateurs itinérants qui avaient amené des enseignements philosophiques et ces enseignements philosophiques étaient basés sur la tradition des hommes.
Et quelque part dans Matthieu 15 Jésus s’adressant aux pharisiens en disant « Vous avez annulé la parole de Dieu au profit » de quoi ? « De votre tradition ».
Donc ici dans l’église de colosses les traditions des hommes avaient remplacé la Parole de Dieu. Complètement. C’est-à-dire ces prédicateurs ont commencé à mettre en place des enseignements erronés et puis au verset 8 de Colossiens 2 sur les principes élémentaires du monde et non sur Christ.
Alors pour votre information le mot proie, ici, signifie en grec esclave. Ce mot peut signifier également « conduire hors de la vérité quelqu’un et le soumettre sous le joug de sa domination ».
Quand on est la proie des philosophes on est plus libre, on est assujetti à la domination du pasteur, de l’apôtre, du prophète, du docteur, peu importe la personne.
Il y a eu ces prédicateurs qui ont visité les églises de colosses et ils ont commencé à enseigner la philosophie. Les chrétiens ont commencé à devenir la proie de ces philosophes. C’est-à-dire les esclaves d’un système, d’une organisation chrétienne soi-disant.
Et ces enseignements philosophiques n’étaient pas basés sur la Parole mais sur les traditions et sur les principes élémentaires du monde. C’est-à-dire sur les ordonnances juives. Il y a eu un mélange de la philosophie grecque et des ordonnances de la loi mosaïque.
Et au verset 18 il dit « que personne sous une apparence d'humilité et par un culte des anges ».
C’est-à-dire que c’était des gens qui paraissaient humbles et qui adoraient les anges. En fait, qui enseignaient aux chrétiens de colosses qu’il y avait une multitude de médiateurs entre Dieu et les hommes. Et c’était les anges. Et lorsque vous priez les saints catholiques, ça vient de là également. Vous passez par les saints, par Marie la mère de Dieu soi-disant alors que Dieu n’a pas de mère.
Ils mettent en place beaucoup d’intermédiaires entre Dieu et les hommes. Vous pouvez passer par eux.
Et même quand vous passez par vos pasteurs pour que Dieu vous exauce, ça vient de là.
Parce que le mot ange ici peut signifier aussi messager. Pas forcément les anges avec des ailes.
C’est angelos. Ça peut signifier anges avec les ailes au ciel. ça peut aussi signifier des messagers.
Ceux qui ont reçu la Parole, des messages de la part du Seigneur pour pouvoir le proclamer.
Donc à chaque fois que vous passez par votre pasteur… comme quelqu’un a posé la question « Devons-nous passer par notre pasteur pour être béni ? » « Est-ce que notre bénédiction est-elle conditionnée, sommes obligées de passer par tel pasteur pour être guéri, délivré… ? ».
Eh bien, justement ça vient de là, c’est de la philosophie. Qui n’est pas basée sur la Parole.
Et le mot philosophia peut aussi signifier théologie. La théologie : la science ou l’étude des divinités. Theo dieu logie logos. Étude du divin. Alors que Dieu se révèle.
Quand on est obligé de passer par les hommes… pour le mariage, tu passes par le pasteur. La présentation des enfants au Seigneur, par le pasteur. C’était la loi. La bénédiction, par le pasteur. L’imposition des mains, par le pasteur.
C’est que le pasteur est devenu le médiateur entre toi et Dieu.
Le président de telle assemblée locale.
Le culte des anges.
Vous croyez adorer Dieu mais en fait on adore les hommes.
Alors que la Parole dit dans 1 Timothée 2 : 5 que nous savons qu’il y a un seul Dieu et un seul médiateur entre Dieu et les hommes…
Ton pasteur ? Non !
Marie, la mère de Dieu ? Non !
Les saints ? Non !
L’évêque ? Non !
L’apôtre des nations ? Non !
Shora Kuetu ? Non !
Qui ?
Jésus Christ homme !
Dis à ton voisin tu étais tombé dans le même piège que les colossiens.
Dis à ton voisine il y a rien de nouveau sous la terre.
Paul était choqué parce que des prédicateurs sont arrivés avec une forme d’humilité pour enseigner aux gens que Jésus n’était pas le seul médiateur entre Dieu et eux.
Ils ont commencé à casser la médiation unique de Jésus pour enseigner qu’il y avait d’autres  anges et qu’ils pouvaient passer par eux.
Ils ont été jusqu’à nier la divinité de Jésus-Christ. Qu’il n’est pas Dieu, qu’il a été créé.
Si vous lisez toute l’épitre vous verrez que c’est le cas.
Que Jésus était pareil que les autres anges. Que l’archange Michael, que Gabriel. Qu’il était un ange comme un autre.
Vous voyez ? Quand on lit les épîtres entièrement on reçoit les messages de Paul ou Pierre. Ça  chance notre compréhension de la Parole. On est plus embrouillé dans la tête.
Et ces chrétiens étaient devenus la proie…
Vous savez le mot qu’il a utilisé ici est un mot dur. La proie. L’esclave, le butin.
« Tu n’as plus le droit de poser des questions, tu n’as pas le droit de parler dans l’assemblée. Tu te tais ».
Si tu ne comprends pas, on dit « Tais-toi ». Mais suis quand même.
« Tu ne comprends pas ? Tu comprendras plus tard. Tu es charnel. Tais-toi et suis. »
Tu poses une question ? « Rebelle ». « Attention la malédiction ».
« Je suis l’oint de l’Eternel ! ». Loin ! Par rapport à la distance.
Paul était obligé maintenant de dire que Jésus est le chef de toute autorité. Parce que ces chrétiens étaient troublés. Voilà pourquoi Paul insiste. Il faut qu’ils lisent entièrement cette épitre. Entièrement
Et les théologiens au XIIIe siècle et au XVIe siècle ils ont mis des versets et des chapitres.
Alors nous continuons toujours dans Colossiens 2 : 14 Il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix;
Il l’a cloué où ? A la croix.
Et vous comprenez comment Paul était obligé de rappeler aux colossiens que les principes élémentaires du monde c’est-à-dire les ordonnances juives, on verra plus loin ces ordonnances dans colossiens toujours.
Regardez le verset 16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats:
Donc ces ordonnances c’était ça. La loi cérémonielle. Qu’il fallait observer le shabbat. Si tu n’observais pas le shabbat tu ne pouvais pas être sauvé. Qu’il fallait observer les fêtes de l’Eternel. La Pentecôte. La pâque.
Certainement aussi la dime. Si tu ne la donnes pas tu vas en enfer. Tes finances seront maudites. C’est ce qu’ils disent.
Ils commençaient à ramener les gens à la loi. Et les chrétiens de colosses commençaient à être condamnés par ces messages. Au lieu qu’ils soient délivrés par la vérité. Ils étaient devenus la proie, les esclaves de ces charlatans.
Est-ce que vous me suivez ?
Alors là Paul s’est senti obligé. Attention, il était à Rome, il va écrire ce courrier pour avertir les gens, interpeller les gens.
Il dit « Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient ». « Ces ordonnances qu’on vous impose par les faux prophètes. Mais ces ordonnances ont déjà été effacées sur la Croix ».
Et ils prêchaient encore un autre message. Ils faisaient peur aux chrétiens. Ils glorifiaient les démons, le diable, voilà pourquoi ils parlaient de beaucoup d’anges aussi. Que « non il y a encore des liens familiaux, des liens ancestraux. (Que vous avez encore besoin de la délivrance).
Comme tout ce que vous vivez actuellement.
Alors qu’est-ce que Paul va nous dire ?
Lisons le verset 15 Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix.
Il a triomphé de qui ? Des dominations et des autorités.
Le message de la croix n’était plus proclamé. Parce qu’il fallait que ces prédicateurs expliquent aux chrétiens que sur la croix, la loi avait été accomplie, notamment la dîme toutes ces choses-là c’est du passé.
Le shabbat maintenant c’est tous les jours.
Le jour du Seigneur tous les jours maintenant.
Les fêtes de l’Eternel c’est en nous. Christ est notre pâque.
Ils ont ramené les gens à la loi d’abord. Ils ont glorifié les démons, Satan, le diable.
Les chrétiens de colosses étaient peureux. Ils avaient peur. Ils paniquaient. Ils étaient devenus esclaves de ce système religieux, babylonien.
Alors Paul était obligé de leur écrire pour leur dire « attention ».
Et au verset 20 il dit « Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, les ordonnances mosaïques pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes: Ne prends pas!
Regarde. Ne prend pas. On te donne de la nourriture « Ahh c’est ensorcelé ».
« Ne prends pas tu vas mourir ».
Alors que dans ta Bible il est écrit qu’ils boiront des breuvages mortels et il ne leur fera aucun mal.
Mais on vous a enlevé cette assurance-là. On vous met la peur.
« Oh non, elle est sorcière, si je mange je vais mourir ».
Frère, avant que tu te ne convertisses Dieu t’a protégé contre les sorciers, contre les magiciens et maintenant que tu es enfant de Dieu le diable va te tuer ?
« Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance ».
« Ne prends pas, ne goûte pas on ne connaît pas la provenance. Ne touche pas ».
Les gens du coup ils sont condamnés.
Là, le fait de ne pas prendre, de pas toucher, de ne pas goûter c’est de l’ascétisme. C’est-à-dire le fait de vivre comme des moines dans un monastère et on devient sectaire. C’est comme le combat spirituel. Tu te replie dans un coin, dans ton cocon.
« Touche pas, mange pas. Ne va pas visiter ton père, ta mère, ta famille. Ce sont des sorciers, ce sont des marabouts, ce sont des rosicruciens, ce sont des franc maçons… ».
Mais ils ont besoin de l’Évangile, mon ami.
Vous voyez le message qui est prêché là, est ce que vous commencez à vous reconnaitre là-dedans ?
Dis à ton voisin la Parole de Dieu n’évolue pas. Comme hier quand je suis passé à la télévision l’autre il disait « Il y a eu une évolution ».
NON !
La Parole de Dieu est immuable. Dieu est la Parole. La Bible dit Dieu ne change pas. Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement.
Ne prend pas, ne goûte pas, ne touche pas. Voilà les préceptes qu’on vous impose.
Du coup même dans ta voiture faut pas qu’il y ait des sorciers « Non il va laisser des missiles, il va laisser des caméras, il va laisser des machins… ».
Frères, s’ils mettent des caméras dis leur qu’ils mettent même 1 million de cameras.
Tu sais qu’avant que tu ne naisses Dieu avais déjà mis ses caméras dans le ventre de ta mère. Il dit « Avant ta naissance, avant … ne soit formé, Dieu dit, je te connaissais. Je t’avais déjà mis à part, consacré prophète des nations ».
Ils te feront la guerre mais ils ne t’atteindront pas.
Je dresse une devant toi une table en face de tes adversaires.
Laisse-les te voir. Observer ton évaluation. Voir comment Dieu veut t’élever, t’oindre.
Ceux qu’il a prédestiné il les a aussi appelés. Ceux qu’il a appelés il les a aussi justifiés. Et ceux qu’il a justifiés il les a aussi glorifiés.
Dieu est fidèle pour célébrer sa gloire. (…)
Si tu traverses les eaux elles ne te submergeront point. Si tu marches dans le feu, comme Shadrach, Meshach et Abednego il ne te brulera pas.
Ecoute, on te met dans la fosse aux lions, quand les lions vont venir pour te dévorer ils vont voir en toi le lion. Le lion de la tribu de Juda.
Le bâton de commandement ne s’éloignera pas de Juda jusqu’à ce que le shilo arrive. Juda c’est celui qui gouverne, celui qui commande.
Et si on te met dans le feu, dans la fournaise le feu verra en toi le feu dévorant. Notre Dieu est aussi un feu dévorant.
Je ne vais pas m’enfermer dans un bâtiment pour trembler.
« Je vais au travail je commence à réciter les prières de l’homme de Dieu ».
Mon ami… oh… dis à ton voisin laisse tomber.
Ils te feront la guerre. J’ai les anges qui sont là !
L’Ange de l’Eternel campe autour de ceux qui le craignent pour les arracher…
Voici je suis avec vous tous les jours. Tous les jours. Qu’il pleuve, qu’il neige, le Maître est là. Jusqu’à la fin du monde
Tu n’es plus esclave.
Vous voyez ? Les colossiens avaient reçu tout un tas de fausses doctrines. La philosophie. La philosophie te fait raisonner, réfléchir.
« Comment je vais faire ? Quelle rue vais-je emprunter pour aller au travail parce que si je prends la rue telle mon oncle là-bas il risque de me voir par sa caméra. Je prends quel chemin ? ».
« Bon si je prends l’avion je dois d’abord, au préalable plonger dans le sang de Jésus Christ plonger le pilote et le commandant, plonger les stewards, plonger tout le mécanisme… ».
Frère, dis à ton voisin sois tranquille. Avant ta naissance quelqu’un a veillé sur toi.
Je lève mes yeux vers les montagnes d’où me viendra le secours ? Le secours me vient de l’Eternel.
Celui qui garde Israël ne sommeille ni ne dors.
Je lève mes yeux vers les montagnes.
Ces montagnes signifient les nations.
D’où me viendra le secours ?
Quel bishop ? Quel apôtre ? Quel prophète ?
Tu regardes ici c’est la déception. Tu regardes là-bas c’est la compromission.
Qui peut me délivrer ?
Dis à ton voisin la philosophie babylonienne est tombée.
« Tu comprends quand tu as ton premier salaire ne touches pas amène le d’abord devant l’homme de Dieu que je suis-je vais dormir dessus. C’est les prémices ».
Alors qu’est-ce que Paul leur dit ?
Colossiens 3 verset 1 à 4 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.
Si donc vous êtes ressuscités avec Christ cherchez les choses d’en bas ? NON !
Cherchez l’excellence en bas ? NON !
Cherchez la prospérité en bas ? NON !
Dis à ton voisin ne va pas faire de la politique. Ce n’est pas la mission de l’Eglise.
Attachez-vous aux choses d’en bas ? NON !
Cherchez les choses d’en haut où Christ est assis à la droite de Dieu.
Je vous pose une question pourquoi devons-nous chercher les choses d’en haut ? Parce que nous sommes en haut. Dis à ton voisin parce que tu es au ciel.
Regardez est-ce que un gabonais va chercher le passeport congolais ? NON ! Camerounais ? NON Pourquoi ? Parce qu’il est gabonais. C’est logique. Est-ce qu’un céleste, je ne parle pas de ceux qui machin, je parle de ceux qui vivent en Christ au ciel, assis en Christ est-ce que celui qui est là-haut au ciel va-t-il chercher encore à devenir ici maire d’une ville ?
Vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira.
Dis à ton voisin c’est ça le message.
Ecoutez, quelqu’un qui a manipulé les gens dans l’église, qui a pris la dîme, qui s’est moqué des chrétiens, qui n’a pas su gérer l’assemblée, si il gère une ville qu’est-ce qu’il va faire ?
Quelqu’un qui n’a pas eu la crainte de Dieu, qui s’est accaparé des gens, couché avec les femmes d’autrui… il fait quoi ?
Dis à ton voisin si tu es pasteur reste pasteur.
Verset 3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée où ? avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.
Paul ici fait comprendre aux chrétiens une vérité que beaucoup négligent. Il leur montre leur position. Il s’agit de leur position. Parce qu’ils commençaient à s’adresse aux anges. « Marie mère de Dieu prie pour moi ». « Sainte machin prie pour moi ». « Bishop prie pour moi ». « Allo, pasteur j’ai des problèmes ».
Il leur écrit, il leur fait comprendre « Mais vous allez vous adresser à ses anges alors que vous êtes au-dessus d’eux, en Christ déjà ».
Voilà ta position actuelle, si tu es disciple de Jésus, tu es ressuscité et assis au ciel en Christ à la droite du Père. La droite du Père c’est la position la plus élevée.
Donc quand tu commences à chasser les cafards, à envoyer le feu aux sorciers là-bas, c’est que tu n’as rien pigé. Alors qu’ils sont sous tes pieds, ils sont ton marchepied. Toi tu es encore à t’amuser avec des gens qui sont sous tes pieds. « Satan tu es où ? Les démons vous êtes où ? Les sorciers vous êtes où ? Les magiciens vous êtes où ? Les machins, machins, les rosicruciens…». Ce n’est pas ton problème.
Prêche le message que Dieu t’a donné. Arrêtons de faire tourner en bourrique les enfants de Dieu. Nous avons besoin du message. Et le message de la Bible c’est Yehoshua, le Messie, la star des stars. Jésus-Christ de Nazareth. C’est lui qu’il faut présenter aux gens.
Frères, les démons ce n’est pas un message. Les démons, comment ça fonctionne ce n’est pas un message.
Nous avons besoin du message véritable, nous sommes déjà au ciel là-haut. Qu’est-ce que nous devons rechercher ? (…)
Cherchez les choses d’en haut où vous êtes assis justement.
Qu’est ce qui nous prouve que nous sommes assis là ?
Regardez Colossiens 1 verset 12 au verset 14 Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.
Il nous a délivrés de quoi ? De la puissance des ténèbres.
Il va nous délivrer ? NON !
Il nous délivrera ? NON !
Il nous a délivrés. De quoi ? De la puissance des ténèbres.
Il nous a délivrés. De la puissance des ténèbres.
Nous devons faire d’abord la cure d’âme ? NON. Dix ans après la vie chrétienne !
Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres.
Le mot puissance ici c’est Exusia en grec. Exusia veut dire gouvernement démoniaque, le diable. Sous l’autorité diabolique, satanique.
Vous avez des gens qui viennent pour faire des enseignements où on va glorifier Satan. Pour dire « Non ton problème là, ta mère a dû poser un acte bizarre. Il faut la cure d’âme ».
Nom du père, nom de la mère, nom du village, date de naissance, église fréquentée, salaire perçu, adresse, nombre d’enfants, nom du mari…
Et puis on va te passer par le scanner. Et puis on va dire voilà le résultat. Tu as un mari de nuit. Tu as la femme de nuit. Tu as la malédiction.
Maintenant, voilà la solution comme on a diagnostiqué la maladie. Alors que tu es chrétien depuis 10 ans, ou 15 ans. Voilà la maladie maintenant la solution. Tu amènes l’offrande du prophète, tu achètes tel machin tel machin. Bougies… tout ce que vous voulez…
Alors que la Bible dit qu’il nous a délivrés de l’autorité satanique. Avant nous étions enfants de Satan, enfants des ténèbres. Et délivrés et transportés où ça, à quel endroit ? Dans le Royaume céleste.
Dis à ton voisin il y a eu un transport lors de ta conversion. Tu as été transporté jusqu’aux cieux. Donc quand Satan, si Satan vient te chercher pour t’avoir qu’est ce qu’il faut qu’il fasse à ton avis ?
Il faut qu’il aille jusqu’au ciel, déjà c’est impossible, qu’il attrape Jésus parce que tu es à l’intérieur, qu’il brise Jésus et qu’il te sorte.
Dis à ton voisin c’est impossible. C’est impossible. Parce que Satan n’a pas accès au ciel. Il ne supporte pas la présence de Dieu. Parce que Dieu est lumière. Et Satan est ténèbres. Et tu es caché en Christ. Donc intouchable. Intouchable.
Et quand on arrive en ce Royaume qu’est-ce que Paul dit ? En qui nous avons quoi ? La rédemption. La rédemption veut dire quoi ? Rachat d’un esclave. Dis à ton voisin tu n’es plus esclave. Parce que dans le Royaume de Dieu il y a le rachat.
Et là, regardez ici il dit « En qui nous avons ». Là c’est le présent. C’est toujours. Dieu nous garde dans une délivrance continue, continuelle. C’est merveilleux. Dans le Royaume de Dieu il y a la délivrance. Voilà pourquoi le Seigneur dira dans Matthieu 12 Si c’est par le doigt de Dieu que je chasse les démons c’est que le royaume de Dieu est donc venu jusqu’à vous.
Quand le Royaume de Dieu arrive quelque part le Babylone tombe.
Et la rémission des fautes. Ça veut dire que Satan  quand il vient pour t’accuser « Oui avant ta conversion tu as fait des avortements ». « Avant ta conversion tu étais homosexuel ». Tu dis « Non mais dans le Royaume de Dieu nos péchés sont déjà effacés ».
Le sang de Jésus-Christ parle mieux que le sang d’Abel. Le sang d’Abel crie la condamnation, la vengeance. Le sang de Jésus-Christ crie la miséricorde, le pardon.
Voilà pourquoi il faut que tu marches comme une vraie princesse.
Quand Satan vient dans tes pensées « Tu es condamné, tu es condamné ». Tu dis « Non, je commettais des fautes, c’est vrai. C’est vrai j’étais ignorant mais il est écrit que Dieu ne tient pas compte des temps d’ignorance. Maintenant que je suis dans le royaume de Dieu tu ne peux plus me condamner parce que le sang de Jésus-Christ de Nazareth m’a affranchi de mes fautes ».
Une femme a reçu ce soir une délivrance par rapport à la condamnation. Plus de condamnation.
« Oh tu as signé un pacte avec moi. Oh la sirène des eaux… ».
Quand la sirène des eaux vient tu dis « bah oui c’est vrai mais c’est le passé. Je suis dans un autre royaume. Je dépends du royaume le plus glorieux. Le royaume du Roi Messie, la star des stars, mon chéri d’amour, l’homme de Galilée, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël. Celui qui dit un mot et la chose s’accomplit. Jésus de Nazareth ».
Quand il rentrait dans les synagogues les démons disaient « Tu viens pour nous troubler ». Rien que sa présence et les démons étaient troublés.
Ses agents publicitaires.
Il n’y avait ni TV, ni journaux, ni Internet mais il y avait des gens qui étaient embauchés gratuitement à son service. C’était les démons qui faisaient sa pub « Tu es le Fils de Dieu ».
« Taisez-vous ». « Mais on peut pas. Tu es le Fils de Dieu ». « Taisez-vous ce n’est pas encore le temps de la révélation ».
Nous sommes dans le Royaume de Dieu. Voilà ce que Paul voulait que les chrétiens comprennent. Dis à ton voisin tu es dans le Royaume de Dieu. Que son règne vienne.
Nous sommes ambassadeurs. Nous représentons l’autorité du Royaume de Dieu sur la terre.
Waouh ! Quelle vérité ! Là cette vérité est tombée sur l’église de colosses et ça a cassé l’aveuglement. Parce que celui qui est dans la rédemption, qui a connu la rédemption n’est plus esclave d’un pasteur.
C’est ça la Parole.
Quelle bénédiction cherches-tu encore alors que tu es en Jésus ? En lui tu peux te servir. À ta droite il y a le mariage tu prends. Mais tu es héritier.
Cherchez les choses d’en haut. Les choses d’en haut c’est quoi ? La sanctification. L’humilité. La sainteté. La crainte de Dieu. L’amour du prochain.
La position que les chrétiens occupent a une conséquence puissante. Il y a une triple conséquence dans la vie des chrétiens par rapport à leur position parce que nous sommes au ciel. À la fois là-haut et sur la terre. Notre regard doit être tourné vers le ciel. Cherchez, nous dit la Parole les choses d’en haut. C’est une obligation. Attachez-vous aux choses d’en haut.
Alors quelles sont ces conséquences ?
La première conséquence c’est dans ta vie. La position que tu occupes en Christ as une conséquence sur ta vie de tous les jours, dans le quotidien. Ta vie change. Et tu vas commencer à aspirer aux choses d’en haut. La sanctification. L’amour de Dieu. La crainte de Dieu. Toutes ces choses. Tu commences aspirer à ces choses.
Et voilà ce que Paul nous dit justement dans Colossiens 3 : 5 Faites donc ce qui dans vos membres est terrestre,
Il y’a quoi ?
L’impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.
Verset 8 Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles équivoques qui pourraient sortir de votre bouche. Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres, et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.
Il n’y a ici… on va parler des gabonais, des nations africaines. Il n’y a ni camerounais, ni tchadiens, ni ivoiriens, et ni grecs, ci juifs, ni circoncis, ni incirconcis  ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ est tout et en tous.
La première conséquence c’est ta vie, ma vie change.
Tu ne peux pas être au ciel et rester impudique. Dis à ton voisin tous les impudiques sont de la terre.
Ta vie change.
Tu n’as pas besoin de dire qui tu es. Quand les gens te voient alors qu’avant tu te baladais nu dans ta maison devant tes enfants, maintenant que tu es en Christ la pudeur devient ton mode de vie. La sanctification.
Avant tu pouvais mentir et fumer. Et quand les gens te voient ils vont dire « ta vie a changé mon ami. Qu’est ce qui t’es arrivé ? ».
« Oh non tu sais j’ai rencontré quelqu’un ».
« Tu as rencontré un homme ? ».
« Ah mais oui mais ce n’est pas un homme comme un autre ».
« Ah c’est un blanc ? ».
« Non il n’est ni blanc ni noir ».
« Ah mais attends mais qu’est-ce que tu me racontes là? ».
« Tu ne fumes plus ! Allez, on part en boite de nuit ».
« Oh non ça ne me dit rien ».
Même ton langage change.
« Mais qu’est-ce qui s’est passé mon ami ? ».
Tu vois une beauté venir tourner devant toi comme Dalila pour te draguer.
« Je suis mort ».
Dis à ton voisin je suis mort.
Si tu donnes un coup de pied un mort est-ce qu’il va se relever pour dire « je vais te rendre la pareille ? ».
Il ne réagit plus.
Si vous lui crachez dessus, il fait quoi ? Rien. Il ne réagit plus parce qu’il est mort.
Eh bien, toi aussi tu es mort par rapport à la séduction, par rapport au pêché. Quand le pêché vient frapper à la porte tu dis « Oh femme, c’est vrai que tu es belle mais je suis déjà séduit, je suis déjà convaincu, Jésus m’a dragué et je me suis laissé draguer ».
Ton habillement. Quand les gens te voient « Tu ne mets plus des vêtements serrés, des minijupes jusqu’ici ? ».
« Non ça c’était l’ancienne garde-robe ».
Maintenant ta garde-robe est remplie de vêtements décents. « Quand je m’habille maintenant je suis comme une princesse ».
Comme Paul dit, le corps de la femme appartient à son mari. Alors même chez toi à la maison garde ton corps dans la sainteté. C’est pour ton mari. Tes muscles c’est pour ton mari. Arrête de faire du sport. Si tu es seule ok. Mais si il y a du monde là… dis à ton voisin ton corps c’est pour ton mari.
Et dis à ton voisin, ton corps c’est pour ta femme.
« Oh chez nous c’est comme ça ». Non, chez nous ce n’est pas comme ça. Dis à ton voisin, la haut, nous qui sommes du ciel c’est la sainteté.
Un jour un pasteur a croisé un de ses frères, quand cet homme l’a vu, il a mis sa clope dans la poche. Et puis ce jour-là, ce pasteur avait beaucoup de choses à lui dire. Alors il discute, il discute. Et puis le frère commence à… Le pasteur se dit « Waouh ! Quelle onction ». Ce n’est pas l’onction. La fumée est sortie. C’était la cigarette mes amis !
Dis à ton voisin sois vrai ! Ne joue pas un rôle.
(…)
Alors que tu es seul, tu es là entrain de zapper à la télévision, trois heures de la télévision. Quand on pasteur arrives (tu fais semblant de prier). Dis à ton voisin menteur.
Si tu es assis au ciel, ta vie change
La deuxième conséquence dans la famille. Dis à ton voisin : dans ta famille. Pas ailleurs, d’abord chez toi.
Verset 18 Femmes, que chacune soit soumise à son mari, comme il convient dans le Seigneur.
Si tu es une femme et que tu es au ciel, par ta position ta vie d’abord change et comme tu n’es pas seule, tu es mariée, par exemple, tu dois te soumettre à ton mari.
(…)
1 Pierre chapitre 3 nous dit que les femmes dont les maris ne sont pas convertis et si elles ont du mal à les gagner au Seigneur elles peuvent les gagner comment ? Par leur comportement.
Femmes, soyez de mêmes soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes.
Sans paroles ça veut dire que toi-même tu deviens une lettre. Quand ton mari va te lire. Il va dire « Ah, je rentre du travail ma femme va préparer la table ».
Il y a beaucoup de femmes ici qui se disent chrétiennes mais c’est toujours leur bonne qui prépare à manger. Les ménagères. Tu as perdu la main. Quand c’est comme ça tu n’es plus une femme. (…)
Ton mari veut goûter à ta main. La sauce que tu faisais quand vous étiez fiancés.
C’est du surgelé avec micro onde… du vite fait !
Il y a des femmes quand leurs maris dit un mot ; alors qu’il n’est pas converti, toi tu es tout le temps à la prière ; quand le mari dit un mot, toi tu en as mille ! Comment tu veux le gagner au Seigneur ?
Et puis vous verrez que c’est souvent les femmes qui sont les victimes des charlatans. Dans toutes les églises il y a plus de femmes que d’hommes. Gloire à Dieu !
Il faut veiller parce que vous tombez trop facilement dans des pièges.
Il y a des femmes dont les maris ne sont pas convertis mais ils ne veulent pas se convertir parce qu’ils se disent « Si c’est ça l’église, ça ne m’intéresse pas ». Une femme doit prendre soin de son mari.
(…) pour casser les Jézabel.
Il y a des femmes, les hommes n’osent pas les approcher parce qu’ils se disent « Si je l’épouse c’est la mort ». Ecoutez-moi « Ah mais si tu ne veux pas, sors de la maison. Je peux me débrouiller toute seule ».
« De toute façon c’est le ministère, Dieu m’a montré mon ministère ».
Il suffit que de charlatans te dise « Ton mari qui ne prie est un sorcier ». (…) tu rentres dedans !
Mais imagine-toi si tu arrives à gagner ton mari, chez toi, tu le gagnes au Seigneur mais tu auras beaucoup plus d’impact hors de ta maison. Mais si chez toi tu n’arrives à rien faire, tu vas produire quel fruit dehors ?
Celui qui est au ciel ou celle qui est au ciel là-bas, sa vie, premièrement, change. Deuxièmement son entourage. Tu vas affecter ton environnement, ton entourage.
Une femme doit être une femme vertueuse pas une lionne.
Je sais que beaucoup de sœurs vont me (…).
Ton mari qui n’est pas chrétien tu dis « Toi, tu es sorcier ». Mais comment veux-tu qu’il se convertisse ? Tu prophétises qu’il est sorcier, sur ta langue, il y a une onction dessus !
« Je vais faire quatre jours à sec, tu me touches pas ».
Mais ton mari n’est pas converti. Dis à ton voisin tu vois comment tu détruis ton couple ?
« Le pasteur a dit quatre jours !!! ».
Oui, mais tu es soumise d’abord à ton mari.
Que la femme soit soumise à son mari comme il convient dans le Seigneur.
Maintenant, si le mari te dit de faire des choses qu’il ne convient pas de faire, tu ne les fais pas. Mais quand même tu ne vas pas le faire ais la sagesse pour pouvoir lui répondre. S’il te demande, par exemple, des pratiques sexuelles qui n’ont pas du tout de fondement bibliques tu ne les fais pas. Je tairai le nom de ces pratiques pour ne pas choquer les enfants. Quand on est devant il faut choisir ses mots.
Verset 19 Maris…
Dis à ton voisin mari, je précise, digne de ce nom, que chacun aime sa femme et ne s’aigrisse pas contre elles.
La soumission de la femme vis-à-vis de son mari n’est rien d’autre que la conséquence de l’amour que ce dernier lui témoigne. Une femme aimée n’aura pas de difficulté à se soumettre. Mais une femme qu’on traite comme une chienne, comme une prostituée elle ne peut pas se soumettre parce qu’elle est blessée.
Un homme qui aime sa femme ne peut pas prendre une deuxième femme. Parce qu’il est écrit que le corps du mari appartient à sa femme, non à ses femmes. On ne partage pas !!!
Jésus ne veut pas des omelettes mais des hommes.
Que le mari aime sa femme !
Si elle aime les fleurs achète-lui des fleurs. Tu peux l’inviter au restaurant ! (…)
Ta femme ne voit jamais ton salaire ! Tu ne veux jamais l’inviter au restaurant mais tu invites tes tes amies femmes ! « Oh c’est mes sœurs en Christ ! ».
Ta femme tu l’as enfermée dans une cuisine. Quand tu rentres du travail, les pieds sous la table « Ah Maryse, la nourriture, je suis fatigué ». Ce n’est pas ta bonne !
Maris que chacun aime sa femme comme Christ a aimé l’église.
Il s’est sacrifié pour nous non. Donc si quelqu’un condamne ta femme, toi, tu dois prendre sa défense. Vous, les belles familles là, arrêtez de casser les maris et les femmes d’autrui !
Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur.
La deuxième conséquence de notre position en Christ, les enfants, dont les parents ne prient pas si vous voulez les gagner au Seigneur arrêtez de leur parler tout le temps « Oui, vous allez aller en enfer ». Vous allez les braquer. Vivez l’Évangile ! Soumettez-vous aux parents. S’ils vous demandent de faire des choses qui ne contredisent pas la Parole, faites-le ! Aller chercher de l’eau, toutes ces choses-là, faire des courses… Comme de bons chrétiens.
Quand les parents vont vous observer « Mon fils là, avant il était têtu, avant il fumait, avant il parlait mal, il était insolent mais qu’est-ce qui s’est passé ? ». Il va te demander « Mais dis-moi qu’est-ce qui t’arrive ? ». « Papa, j’ai rencontré Jésus-Christ ».
Quand je me suis converti nous sommes 20, mon père comme un bon africain, païen à l’époque avait quatre femmes ! Et je peux vous assurer que tout le monde, aujourd’hui, est en train de fléchir les genoux devant le Seigneur pour prier, pour glorifier le Seigneur.
Parce que je me suis donné au Seigneur, ils ont regardé mes fruits. Mon père, qui est mort, s’est donné au Seigneur, ma mère… Ils ont vu le changement. Et ma femme qui ne voulait pas prier ; je priais dans la salle de bains. Je m’enfermais parce qu’elle ne voulait pas que je prie comme une bonne française. Et quand elle a vu le changement, que je ne courais plus après les femmes que je n’étais plus violent, elle s’est dit « Ah ! Ce gars a changé donc j’ai intérêt aussi à le suivre».
Il y a des gens qui se disent être au ciel mais leur comportement n’a pas changé.
Pères, n'irritez pas vos enfants, de peur qu'ils ne se découragent.
Vous les parents chrétiens. Vous qui irritez vos enfants « Ah tu ne pries pas !!! Viens prier ici, viens prier… ».
N’impose pas la prière à tes enfants, mon ami, tu vas les faire braquer.
Si tu es pasteur, c’est qu’une fonction. À la maison avec tes enfants, tu n’es pas pasteur. Tu es un père. Joue ton rôle de père. Un père c’est quelqu’un qui dialogue avec ses enfants.
J’ai mes enfants l’ainé à 9 ans, le deuxième à 6 ans, le dernier à 3 ans et demi. Celui qui a 3 ans et demi, Noah il te pose toutes sortes de questions. « Papa, c’est quoi cet avion-là ? Papa c’est quoi cette maison ? Telle chose… ».
Tu peux croire qu’il te fatigue. Non, il veut se développer, il est curieux. Si tu le braques, il va s’enfermer toute sa vie.
Donc très peu de chrétiens ont un dialogue avec leurs enfants. Vous voyez il y a des familles il n’y a pas de dialogue. Ça rentre par la même porte, ça sort là, ça se croisent comme des étrangers. La famille, même africaine, elle est cassée, brisée, disloquée.
Si vous cassez la famille, vous cassez une société, vous cassez l’Eglise. Parce que l’Eglise est une famille.
Prenez le temps en tant que parents de discuter avec vos enfants je vous en supplie. Prenez le temps de leur lire des histoires. Arrêtez d’être trop TTS, chrétien très, très spirituel. La dernière fois que tu as lu une histoire à tes enfants avant de dormir ça remonte à quand ?
Dis à ton voisin c’est ça la sorcellerie.
« Allez va dormir, allez va au lit sinon ma main va frapper ».
Voilà comment les enfants vont trouver recours ailleurs, dans la drogue, auprès des délinquants parce que dans la famille il n’y a pas la paix, il n’y a pas la communion, il n’y a pas l’unité. Du coup ils se sentent mieux ailleurs. Il faut prendre le temps de manger avec ses enfants, de discuter, de jouer. Des fois je me mets à quatre pattes, mes enfants viennent monter sur mon dos, on joue. On joue à cache-cache.
Intervenant : Moi ma femme interdit cela !
Ta femme interdit cela ? Mais ça c’est grave mon frère !
Ne cherchez pas d’abord le ministère. C’est quoi mon ministère ? Ton ministère c’est de t’occuper de te femme si tu es marié, de ton mari si tu es mariée, de tes enfants si tu es, également, marié.
Instruit l’enfant selon la voie qu’il doit suivre et quand il sera vieux il ne s’en détournera point.
Et c’est ce que Paul voulait que les chrétiens de colosses comprennent.
Des fois, je les prends avec moi on va regarder un dessin animé, on va rire ensemble. C’est biblique.
Nous vivons notre chrétienté dans le bâtiment qu’on appelle église. A la maison nous sommes des païens. Nous faisons comme tout le monde. Des films bizarres. Les enfants sont dans leur chambre. Les parents dans leur salon. Mais c’est quoi la famille à votre avis ? Mais ça, ce n’est pas la famille. (…).
Un enfant qui voit son père lever sur sa mère, bien qu’il soit chrétien, pour lui il va croire que c’est ça être chrétien. Il va reproduire la même erreur.
On ne donne que ce que l’on a !
Salomon a dit « J’étais un fils pour père ». Il est devenu père.
S’il est devenu un père c’est parce qu’il a été un fils, c’est parce qu’il a eu un père et une mère qui l’ont instruit dans les voies du Seigneur. David prenait du plaisir de jouer avec son fils, Salomon, de manger avec, de sortir, de se balader avec. Il était fier de son fils.
On nous a prêché un Évangile qui nous montre seulement la bénédiction « Donnez, vous serez bénis ».
On nous a trop liés aux démons, au combat spirituel mais on ne nous a pas parlé des choses véritables, des choses du ciel. La famille.
Et la troisième conséquence et c’est la dernière.
Verset 22 Serviteurs, obéissez en toutes choses à vos maîtres selon la chair, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais avec simplicité de cœur, dans la crainte du Seigneur.
À l’époque, il y avait des maîtres et des esclaves et aujourd’hui, nous pouvons comprendre que ces maîtres ce sont, certainement, les autorités comme Paul le dit « Soumettez-vous aux autorités ».
Comment voulez-vous que les autorités soient touchées par l’Evangile si elles voient que nous sommes voleurs, nous sommes cupides, nous ne prenons pas soin de nos enfants, que les chrétiens, soi-disant les couples chrétiens se battent, ne se parlent pas ? Mais quel exemple donnez-vous ?
Quand les autorités s’aperçoivent que des pasteurs vont  faire un plan pour condamner leur confrère en l’accusant faussement, comment voulez-vous que les gens viennent au Seigneur ? Quelle image donnez-vous du Gabon ?
Alors que Paul nous dit Colossiens 4 : 5 Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps.
La troisième conséquence par rapport à notre position en Christ c’est notre comportement vis-à-vis des gens du dehors.
Et 1 Pierre 2 : 12 dit Ayez une bonne conduite au milieu des inconvertis car là où ils vous calomnient, quand ils vont voir vos bonnes œuvres, ils vont glorifier le Seigneur le jour où il va les visiter.
Mais au travail tes collègues volent l’Etat, toi aussi tu voles l’État. Tes collègues, tes amis dans le monde ne payent pas les impôts, toi aussi tu ne payes pas les impôts alors que la Bible dit il faut payer les impôts. Tu fais des fausses déclarations d’impôts.
Les païens violent les filles de 13 ans, toi aussi, pasteur, tu violes aussi.
Le nom du Seigneur est blasphémé parmi les païens à cause de vous.
Voilà l’Évangile.
L’Évangile change notre mentalité, notre caractère. Nous devons être des lettres, des témoins, des témoignages dans la société.
Quand les gens vont vous regarder qu’ils se disent « ça c’est les chrétiens. Ça c’est les disciples de Jésus. C’est ça les réformés. C’est ça les gens qui ont reçus l’amour de Dieu ».
Vous on vous insulte, vous bénissez. On porte plainte contre vous faussement vous ne ripostez pas vous bénissez. Vous priez pour ceux qui vous persécutent. Vous bénissez ceux qui vous maudissent. C’est ça l’Évangile !
Sinon vous allez parler de la réforme mais en l’air !
Soyons la lumière du monde. Que notre cœur soit transformé.
Voilà pourquoi Paul disait « Que cette lettre soit lue de tous ».
Vous êtes au ciel. Vivez le ciel sur la terre !
Quand on m’a fait visiter le paradis une fois, même s’il y en a qui ne croient pas que Dieu puisse faire visiter aux gens le ciel alors que c’est très biblique ; l’ange qui me faisait visiter les maisons, j’ai vu des maisons en or, en diamant, des maisons que vous ne trouverez pas sur la terre. Vous savez comment ça va se passer au ciel ? Nous allons de temps à autres, même tous les jours aller voir notre Papa céleste assis sur son trône. Le pan de sa robe qui remplit les cieux. Et il va dire « Mais Shora tu étais où aujourd’hui ? ». « Oh Papa, j’étais visiter la planète telle avec l’archange Michael ». « Comment c’était ? ». « Ah ! C’était merveilleux Papa ». Il va me prendre, me mettre sur sa cuisse et je vais mettre ma tête sur sa poitrine, écouter les battements de son cœur. « Tu étais où aujourd’hui ? ». « Papa, j’étais avec Abraham, avec Isaac nous avons été manger des pommes là-bas dans le jardin que tu as créé au fin fond là-bas où il y a des chutes d’eau, où il y a une rivière avec de l’eau limpide, des poissons. Papa, c’est merveilleux ». « Papa, comment ça va aujourd’hui ? ». « Ça va. Vous étiez où mes enfants ? Venez sur ma cuisse. Venez, venez, venez ».
Il nous prend dans sa grosse main puissante ! Il vient nous caresser sur la tête.
« Papa, ça va ? Bisou Papa ».
Et cet ange m’a dit « Tu vois la paix qu’il y au ciel ici? Faites en sorte que cette paix soit transmise sur la terre ».
Nous sommes appelés à apporter la paix. Nous apportons un Evangile de paix. Pour ceux et celles qui désirent la paix.
Chrétiens, Jésus revient bientôt.
Pour finir, lors de l’enlèvement de l’Eglise, ceux qui vont partir à l’enlèvement de l’Eglise ce sont ceux et celles qui sont déjà en Christ là-haut, dont la vie est cachée en Christ. Et quand il va paraître nous allons paraître en même temps avec lui parce que nous sommes déjà la haut. Vous comprenez ce que je veux dire ?
Donc ceux dont la vie n’est pas cachée en Christ, qui sont encore terrestres, cupides, voleurs, sorciers, qui pratiquent la masturbation, qui sont dans le vol, dans l’initiation satanique, ceux-là même s’ils se disent chrétiens, chrétiennes, lors de l’enlèvement ils ne seront pas enlevés parce que leur vie n’est pas cachée là-haut.
Ce sont ceux qui vont paraître, qui sont en Christ qui vont paraître lors de l’enlèvement, lors du retour de Christ. Voilà pourquoi le temps est arrivé ou nous devons changer de mentalité.

Que Dieu nous bénisse !  

Vous pouvez retrouver cet enseignement sur le site http://www.levraievangile.com/


Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13