Le choix - Estelle Kuetu


Genèse 13 : 1
Je me présente, je suis Estelle et, ce soir, je vais vous partager ce que j’ai eu à cœur de partager hier soir, avec mes enfants. Donc je vous demanderais de prendre Genèse chapitre 13 à partir du verset 1. Abram remonta d'Égypte vers le midi, lui, sa femme, et tout ce qui lui appartenait, et Lot avec lui. Abram était très riche en troupeaux, en argent et en or. Il dirigea ses marches du midi jusqu'à Béthel, jusqu'au lieu où était sa tente au commencement, entre Béthel et Aï, au lieu où était l'autel qu'il avait fait précédemment. Et là, Abram invoqua le nom de l'Éternel. Lot, qui voyageait avec Abram, avait aussi des brebis, des bœufs et des tentes. Et la contrée était insuffisante pour qu'ils demeurassent ensemble, car leurs biens étaient si considérables qu'ils ne pouvaient demeurer ensemble. Il y eut querelle entre les bergers des troupeaux d'Abram et les bergers des troupeaux de Lot. Les Cananéens et les Phérésiens habitaient alors dans le pays. Abram dit à Lot: Qu'il n'y ait point, je te prie, de dispute entre moi et toi, ni entre mes bergers et tes bergers; car nous sommes frères. Tout le pays n'est-il pas devant toi? Sépare-toi donc de moi: si tu vas à gauche, j'irai à droite; si tu vas à droite, j'irai à gauche. Lot leva les yeux, et vit toute la plaine du Jourdain, qui était entièrement arrosée. Avant que l'Éternel eût détruit Sodome et Gomorrhe, c'était, jusqu'à Tsoar, comme un jardin de l'Éternel, comme le pays d'Égypte. Lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain, et il s'avança vers l'orient. C'est ainsi qu'ils se séparèrent l'un de l'autre. Abram habita dans le pays de Canaan; et Lot habita dans les villes de la plaine, et dressa ses tentes jusqu'à Sodome.

Ce que j’aimerais partager avec vous, ce soir, c’est le choix qu’a fait Lot. Nous voyons ici que Lot était le neveu d’Abram et qu’Abram quand il est sorti du pays de son père, il a amené son neveu avec lui, sa femme et chacun a amené leurs biens. Donc à cette époque-là leurs biens c’étaient les femmes, les enfants, les esclaves, les serviteurs, les biens en bétail, en or… toutes les possessions. Et ce qui s’est passé c’est qu’ils étaient trop nombreux. Et donc Abram a demandé à Lot de se séparer de lui et donc ils se sont mis en hauteur et il a proposé de choisir un endroit où lui et les siens, où Lot et les siens iraient s’établir. Et Lot a vu, il a regardé tout le pays et il pouvait s’installer où il voulait. Abram lui laissait la place, lui laissait où il voulait aller et Lot a choisi une partie bien spécifique. Il a élevé les yeux donc il a regardé « Et vit toute la plaine du Jourdain, qui était entièrement arrosée. Avant que l'Éternel eût détruit Sodome et Gomorrhe, c'était, jusqu'à Tsoar, comme un jardin de l'Éternel, comme le pays d'Égypte ».
J’aimerais, et j’ai été interpellée par ça, c’est que là on voit que Lot a fait un très mauvais choix. C’est-à-dire que Lot s’est arrêté à ce qui était luxuriant parce qu’il faut savoir que le pays d’Égypte, quand on parle du pays d’Égypte, on ne parle pas du désert mais on parle du pays d’Égypte autour du Nil donc c’est un pays autour du Nil, avec le Limon ce sont des lieux très luxuriants où il y a énormément d’herbe, où il y a énormément de fruits, où c’est très favorable à la culture. Et donc il est décrit comme le jardin de l’Eternel donc on imagine avec des arbres, avec énormément de fruits, avec tout ce qui symbolise le bien vivre, la richesse. Donc Lot s’est arrêté à ça. Comme Lot avait une grande famille, il avait des serviteurs, il avait des bœufs, il s’est dit « Bon, moi je vais m’installer là ». Et c’est là aussi où il y avait Sodome et Gomorrhe. Et nous connaissons tous l’histoire de Sodome et Gomorrhe, et nous savons tous ce qui s’est passé en Sodome et Gomorrhe. Et donc Lot a préféré choisir un lieu verdoyant plutôt qu’un lieu moins verdoyant et il n’a pas tenu compte des habitants de cette plaine, il n’a pas tenu compte des grandes villes de Sodome et Gomorrhe. Lot s’est arrêté aux yeux, il n’a pas cherché à comprendre ce qui pouvait y avoir derrière, il n’a pas essayé de connaître les habitants de Sodome et Gomorrhe.
Là où j’ai été interpellée c’est que Lot c’est une manifestation de nous, chrétiens, parce que nous avons tous étés plus ou moins un jour interpellés par cette situation, où nous choisissons les choses non par la volonté de Dieu, non par l’Esprit mais nous les choisissons par la chair, par ce que nous voulons. Lot avait besoin d’herbe, il avait besoin de fruits pour nourrir son cheptel et donc il s’est dit « La vallée est luxuriante, ça c’est bien pour moi ». Et c’est comme nous quand nous allons quelque part, que nous voulons quelque chose nous nous attendons et nous nous arrêtons à ce que nous nous voulons. Si nous voulons, par exemple, notre chair aime, ou nous, nous aimons de la musique, on aime les films, on aime être bien habillés, on aura tendance à choisir d’être avec des personnes ou d’aller dans des lieux où il y aura ça, il y aura la musique, il y aura les vêtements, il y aura des personnes qui nous correspondent.
Mais le jour où Lot a levé ses yeux et qu’il a vu cette plaine et qu’il a choisi d’aller là, Lot a signé comme un acte, un arrêt à sa vie. Parce que de ce jour-là Lot, la vie de Lot est partie en déliquescence.
Après qu’est-ce qu’on va constater ? C’est que des rois ont fait la guerre, les rois de Sodome et Gomorrhe se sont levés pour faire la guerre, ils ont perdu, ils ont fui, le roi contre qui ils s’étaient levés est venu, a envahi Sodome et Gomorrhe et a pris toutes les richesses et en même temps il a pris Lot et ses biens. Abram s’est levé, Abram est parti en guerre pour libérer son frère, pour libérer le fils de son frère, mais qu’il appelle aussi son frère, il est parti le chercher. Et là nous savons qu’à la suite de ça Abram a rencontré, a été béni par Melchisédech mais Lot, lui, il a perdu les choses, il a tout perdu : il a perdu ses richesses, il a perdu ses biens. Ensuite au lieu de rester avec Abram il est retourné vivre dans Sodome et Gomorrhe.
Et là Dieu a entendu et a vu les horreurs qui se passaient en Sodome et Gomorrhe et il a annoncé qu’il allait détruire Sodome et Gomorrhe. Et d’Abram a intercédé, a intercédé, a intercédé pour que Dieu ne le fasse pas mais Dieu a quand même détruit Sodome et Gomorrhe parce que il n’a même pas trouvé dix justes.
Donc j’aimerais qu’on prenne ce passage-là donc toujours dans Genèse 18 : 32 et 33 Abraham dit: Que le Seigneur ne s'irrite point, et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s'y trouvera-t-il dix justes. Et l'Éternel dit: Je ne la détruirai point, à cause de ces dix justes. L'Éternel s'en alla lorsqu'il eut achevé de parler à Abraham. Et Abraham retourna dans sa demeure.
Genèse 19 : 1 Les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir; et Lot était assis à la porte de Sodome. Quand Lot les vit, il se leva pour aller au-devant d'eux, et se prosterna la face contre terre.
Donc Abram a intercédé auprès de Dieu et Dieu a dit « Ok, si je trouve dix justes dans Sodome et Gomorrhe je ne détruirai pas cette ville ». Mais on voit par la suite qu’il a envoyé deux anges pour détruire ces deux villes donc Dieu n’a pas trouvé, l’Eternel n’a pas trouvé ces dix justes. Alors qu’on pouvait se dire qu’il y avait dans cette ville là il habitait Lot, sa femme, ses deux filles et ses gendres mais ça ne fait pas dix. Par la suite quand les anges ont annoncé à Lot que la ville allait être détruite, il a prévenu ses gendres qui n’en ont rien eu à faire. Donc les gendres n’étaient pas justes non plus puisque eux c’étaient des personnes issues de Sodome et Gomorrhe. Ensuite les anges lui ont dit « Sodome et Gomorrhe va être détruite. Fuis ! Prends tes deux filles et ta femme sortez de la ville ». Ils ne voulaient pas vraiment, les anges les ont pris, les ont sortis. Et qu’est-ce qui se passe par la suite ? Nous voyons que la ville a été détruite et nous voyons aussi que la femme de Lot s’est retournée, elle s’est retournée sur Sodome et Gomorrhe, elle a regardé le passé. Donc elle n’a même pas été interpellée de savoir pourquoi cette ville a été détruite. Elle n’a pas cherché à savoir, elle s’est retournée et elle a pleuré parce que si elle s’est retournée, elle ne s’est pas retournée pour se réjouir de la destruction de Sodome et Gomorrhe, elle s’est retournée parce qu’elle regardait la destruction, elle voyait ses richesses, elle voyait son bétail partir, elle voyait ses serviteurs parce qu’il est dit que dans la maison de Lot seul lui, sa femme et ses deux filles sont parties donc tout le reste est resté. Lot est parti sans son bétail, sans ses richesses, sans rien, il a tout laissé dans Sodome et Gomorrhe et tout a été détruit. Et là Abraham qu’est-ce qui voit ? Il se lève et il voit les villes détruites. Et si Dieu n’a pas détruit Lot ce n’est pas parce que c’était un homme juste et il ne l’a pas détruit parce qu’il s’est rappelé d’Abraham, il s’est rappelé de ce qu’il avait promis à Abraham, il s’est rappelé des prières d’Abraham donc si Abraham n’avait pas été là Lot aurait été détruit, il serait mort avec tous les habitants de Sodome et Gomorrhe.
Et qu’est-ce qu’on voit par la suite ? Lot reste seul avec ses deux filles. Mais ses deux filles n’étaient pas justes non plus, on le voit bien parce qu’elles ont vécu au milieu des gens de Sodome et Gomorrhe et elles ont pris leurs habitudes. Quand elles ont vu que la ville avait été détruite, elles se sont dit « On est seules, on a plus personne. Nos maris sont morts. Qui allons-nous avoir comme descendance ? Comment allons-nous faire ? ». Donc elles ont saoulé leur père et elles ont couché avec leur père et de cet inceste est né deux tribus les moabites et les ammonites.
Donc juste, je voudrais vous interpeller et nous interpeller par rapport aux mauvais choix. Lot a fait un mauvais choix, il s’est mis en hauteur, il a levé les yeux et il a vu la partie luxuriante du pays et il s’est mis là. Il a dit « Moi, je vais aller là à ce qui ressemble à l’Égypte. Je veux ces choses-là ». Et de cela est arrivé quoi ? Il a tout perdu. Il a perdu ses biens, il a perdu ses serviteurs, il a perdu sa femme, il a perdu ses gendres et on peut même dire qu’il a perdu ses filles parce que ses filles, quand les enfants sont nés, il a bien compris que ces enfants ce sont ses petits-enfants et en même temps ses enfants. Imaginez un peu dans quel état était Lot.
Et quand vous lisez Genèse et que vous faites un comparatif entre la vie de Lot et la vie d’Abraham en même temps que la vie de Lot, donc le chemin de Lot se séparait de celui d’Abraham et ce chemin là le menait vers la dépravation, le menait vers la perte, le chemin d’Abraham allait à l’opposé. Il allait vers la bénédiction, il allait vers Isaac.
Et donc par rapport à ces versets-là et par rapport à Lot, moi ce que j’ai compris c’est que, effectivement, il faut savoir se débarrasser des gens qui ne font jamais les bons choix dans leur vie. Ce sont des personnes comme Lot, Lot ne peut pas dire qu’il n’était pas au courant de ce que l’Eternel avait demandé à Abraham parce qu’il est sorti avec Abraham du pays de leur père, il a vu et il a entendu tout ce que l’Eternel a promis à Abraham, il a entendu et il a vu tout ce que l’Eternel a fait pour Abraham mais il n’a pas suivi le chemin d’Abraham. Il a choisi ce que sa chair aimait, ce que sa chair voulait. Il voulait la richesse, il voulait les choses de la terre, il voulait tout ce qui était luxuriant, ce qui était beau et ça l’a mené à sa perte.
Donc rester avec des gens à nos côtés qui malgré toute la gloire de Dieu qui peut se manifester, malgré tout ce que Dieu peut dire, malgré tout ce qu’ils peuvent voir dans la vie des autres et qui choisissent consciemment et délibérément de suivre leur chair, ces personnes-là, cela est dur, mais il faut savoir s’en séparer. Il faut savoir dire « Bon, toi tu vas à gauche, je suis désolé, moi je vais à droite parce que si je vais à gauche avec toi ma vie sera comme ta vie et je ne veux pas de ça ». Cela va vous paraître bizarre mais si je vous dis à nous chrétiens « Moi, je marche avec les homosexuels » vous allez être choqués et bien là c’est pareil. Lot, je ne dis pas que Lot était homosexuel, je dis seulement que Lot s’est séparé d’Abraham. Si vous ne vous séparez pas de la mauvaise compagnie, si on ne se sépare pas de la mauvaise compagnie, ce n’est pas nous qui allons pouvoir les influencer c’est eux qui, petit à petit, vont vous nous influencer et vont nous amenez vers la perdition.
Regardez bien, quand Lot a été prisonnier qu’est-ce qui s’est passé ? Abraham est parti secourir son neveu. Il est parti le chercher et donc il a eu ce geste quand même de vouloir aller le ramener, de vouloir lui dire « Bon, voilà je vais te chercher, tu es mon neveu. Viens, je vais te chercher, je te récupère, je fais la guerre pour toi ». Et Lot est reparti sur Sodome et Gomorrhe. Lot est parti là où le pays pratiquait la sodomie, où le pays pratiquait l’inconduite, l’impureté. Et Lot savait pertinemment que ces habitants-là vivaient dans la dépravation parce que quand il a vu les deux anges, il leur a dit « Rentrez chez moi et ne restez pas la nuit dehors. Venez chez moi ». Parce qu’il savait pertinemment que les hommes, du plus jeune au plus vieux, allaient vouloir aller coucher, avoir une relation avec ces deux personnages. Et donc quand on sait consciemment les choses, on ne peut pas marcher avec des gens qui choisissent les choses par la chair, on ne peut pas parce qu’ils vont nous entraîner dans leur dépravation, ils vont nous entraîner petit à petit. On va glisser avec eux. Ils vont nous entrainer, on va partir, on va glisser, glisser et après on va se retrouver dans l’apostasie et on ne s’en sera même pas rendu compte. Donc c’est là où Lot est vraiment un enseignement pour nous dans le sens où il faut vraiment se séparer des personnes qui ont toujours fait des mauvais choix. Ils se disent chrétiens, ils prient Dieu mais, ils connaissent la Parole, ils savent très bien ce qu’ils doivent faire mais ils choisissent quand même un chemin trop pratique, trop tracé.
Il a levé les yeux, il n’a pas levé les yeux au ciel, il a regardé devant lui, il n’a pas levé et regardé le ciel dans le sens de demander à Dieu ce qu’il devait faire, non, il a regardé devant lui et donc il a même regardé vers le bas puisqu’il était sur les hauteurs.
Donc je nous encourage et je prie pour chacun d’entre nous pour que nous ayons cette faculté et cette force de nous séparer de nos Lot, de nous séparer de ces personnes qui nous amènent là où  nous ne devons pas aller, nous séparer de ces personnes qui font toujours les mauvais choix, de nous séparer. Et là je ne parle pas de nous séparer de personnes qui sont païennes parce que c’est trop facile on sait qu’elles sont païennes donc on sait pertinemment qu’ils vont par leur comportement nous attirer loin de la foi mais de nous séparer de ces personnes qui se disent chrétiennes mais qui ne manifestent pas les fruits de la sainteté, les fruits de la sanctification. Toutes ces personnes-là qui ont des pratiques dans leur vie de tous les jours qui ne reflètent pas la vie de Christ. Ce sont ces personnes-là dont nous devons nous séparer afin de demeurer fermes et afin d’avoir part à toutes les bénédictions. Parce que nous voyons qu’Abraham lui a dit « Lot, fais ton choix. Choisis là où tu vas aller ». Abraham n’a pas choisi, Abraham a attendu. Et il a attendu et il a fait ce que l’Eternel lui a demandé de faire. Il a attendu. Il a fait des erreurs, nous le savons, avec Ismaël et avec sa mère, mais il a attendu. Et le fait d’attendre et le fait de savoir quand nous devons agir par le fait que Dieu nous montre ce que nous devons faire c’est là que nous allons rentrer dans le plan de Dieu. Lot a voulu anticiper le plan de Dieu parce que Lot faisait partie de ce peuple qui est sorti avec Abraham et il aurait dû avoir part au pays, il aurait dû avoir part à cette terre que Dieu avait promis à Abraham parce qu’il est de la famille d’Abraham, parce qu’il est sorti avec lui du pays. Mais puisqu’il a voulu anticiper la bénédiction de Dieu, puisque pour lui cette bénédiction lui revenait quand il a vu le pays luxuriant qui ressemblait à celui d’Égypte, Lot, excusez-moi du terme, a capoté complètement sa vie parce qu’il a voulu anticiper la bénédiction de Dieu. Donc ne soyons pas pressés à vouloir anticiper la bénédiction de Dieu, ne soyons pas pressés à aller courir avec des gens qui font rarement les bons choix. Soyons plutôt fermes, attendons, ayons cette position de retrait et regardons ce que les gens font, regardons, regardons s’ils manifestent les fruits de l’Esprit et ceux qui ne le font pas prions pour eux pour que Dieu les touche, pour que l’Esprit les enseigne pour qu’ils soient renouvelés mais ne nous nous mettons pas avec eux parce que sinon nous courons comme Lot, nous courons à cette perte, petite à petit nous allons nous éloigner du plan de Dieu.
Qu’est-ce qui s’est passé ? Abraham a donné naissance à nous tous parce que c’est notre père à nous tous, notre père de la foi. Mais par contre Lot a donné naissance à qui ? Il a donné naissance à deux tribus : la tribu des ammonites et la tribu des moabites, des tribus qui priaient des idoles, qui vivaient dans la dépravation, qui vivaient dans la débauche. Et même Dieu a interdit aux enfants d’Israël de se marier avec ces personnes-là alors qu’ils étaient des descendants d’Abraham. Imaginez un peu !
Donc prenons les bonnes décisions, marchons avec les personnes qui font, qui prennent les bonnes décisions, des personnes qui ont les yeux levés au ciel, des personnes qui ne cherchent pas leurs propres intérêts, des personnes qui ne marchent pas pour nourrir leur ventre, des personnes qui ne regardent pas aux choses terrestres, aux choses matérielles mais marchons avec des personnes qui regardent au ciel, marchons avec des personnes qui cherchent l’intérêt des autres, des personnes qui marchent selon l’Esprit de Dieu.
Donc je vous remercie pour votre écoute. C’est ma prière que tous nous soyons réveillés et que tous nous sachions discerner qui est de Dieu et qui ne l’est pas parce que ce sont ces personnes-là, ce ne sont pas l’extérieur, mais ce sont ces personnes-là qui nous amèneront dans l’apostasie.
Je vous donne rendez-vous demain pour un autre direct donc ça sera une surprise. Ce qui est bien avec Dieu c’est qu’on ne sait jamais qui sera derrière la caméra ni qui sera devant. Ce qui compte ce n’est pas la personne qui parle mais le message qui est annoncé.
Et je vous remercie encore, je voudrais vous remercier tous pour votre soutien, votre soutien dans la prière, votre soutien moral, votre soutien financier, pour tout ce que vous faites parce que vraiment nous voyons la gloire de Dieu se manifester, nous voyons ce que Dieu est en train de faire, nous voyons vraiment de grandes choses arriver, des miracles, des prodiges. Mais nous voyons aussi le réveil arriver en France, de plus en plus de français sont touchés et c’est par vos prières. C’est parce que vous pleurez, vous gémissez pour ce pays qui est le nôtre. Et je vous en remercie pour ça.

Que Dieu vous bénisse. Amen !  

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13