La fidélité-Yann Tanguy


LA FIDÉLITÉ
Yann Tanguy


Matthieu 28 : 20
C’est surtout la dernière phrase de ce verset qui m’intéresse.
Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.
Et voici… C’est Christ qui parle, Jésus. Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.
Et je voudrais rapidement parler un petit peu de la fidélité, la fidélité que notre Dieu a envers nous. Et pour parler de la fidélité on doit parler d’une relation parce que la fidélité ça se vit à deux. Par rapport à la fidélité, il faut d’abord avoir rencontré une personne. Et cette personne pour nous c’est Jésus, notre Dieu. Et une fois qu’on l’a rencontré il faut rester fidèle à cette personne. Je prends un exemple, dans un couple homme-femme, le mari peut être fidèle et la femme peut être infidèle. C’est vrai. Le mari peut être infidèle mais la femme elle peut rester fidèle. La femme, on dira elle est fidèle et le mari il est infidèle. Et nous savons que l’Eglise est l’Epouse de Christ. Et nous, en tant que pierres vivantes, qui faisons partie de cette Eglise nous devons aussi être fidèles à Jésus parce que Jésus nous dit ici « Je suis avec vous tous les jours… » pas un jour sur deux, pas une semaine sur deux, pas seulement huit heures dans la journée et le soir Dieu n’est plus là ! Il dit bien « …tous les jours jusqu’à la fin du monde ». Et la fin du monde, il va y avoir beaucoup d’évènements avant la fin du monde. Il le dit clairement. Dieu est fidèle.
Et nous sommes dans un temps où ce qui est prôné c’est l’infidélité. Dans ce monde, actuellement, dans ces temps où nous sommes. L’infidélité !
On va prendre Genèse rapidement, Genèse chapitre 14 à partir du verset 17.

Pourquoi la fidélité ? Quand on voit ce que Dieu est en train de faire actuellement. Dieu est fidèle. Dieu a parlé depuis des années et Dieu est en train d’accomplir. Ça veut dire que Dieu est fidèle mais si Dieu fait ce qu’il fait ça veut dire qu’il y a aussi des hommes qui sont restés fidèles à Dieu et ça c’est une bonne nouvelle pour nous et ça nous montre que c’est possible de marcher avec Dieu sans lui être infidèle. Qu’est-ce que l’infidélité envers Dieu ? Le péché. Le péché. Mais il n’y a pas que ça, il y a le cœur aussi parce que Dieu veut nous transformer. Si on refuse que Dieu nous transforme on lui est infidèle. La fidélité à Dieu, à sa Parole. Lorsque l’on fait des choses est-ce que je suis fidèle à sa Parole, à la Parole de Dieu ou plus aux hommes ? Est-ce que j’écoute plus les hommes que Dieu lui-même ?
On va parler de l’Eglise et on va parler pour cela d’Abraham, notre père à tous. Vous savez que si Abraham avait été infidèle à Dieu on ne serait pas là aujourd’hui ? Abram est devenu Abraham, père d’une multitude, c’est notre père dans la foi. Et pourtant Abraham n’a pas vu cette promesse se réaliser concrètement dans sa vie. Quelle foi, quelle fidélité ! Et l’Eglise a besoin de comprendre la fidélité envers Dieu. Et ça se vit personnellement, déjà chez nous, chez chacun de nous pour le vivre après en commun. La fidélité envers Dieu.
Genèse 14 : 17 Après qu'Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi. Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin: il était sacrificateur du Dieu Très Haut. Il bénit Abram, et dit: Béni soit Abram par le Dieu Très Haut, maître du ciel et de la terre! Béni soit le Dieu Très Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains! Et Abram lui donna la dîme de tout. Le roi de Sodome dit à Abram: Donne-moi les personnes, et prends pour toi les richesses. Abram répondit au roi de Sodome: Je lève la main vers l'Éternel, le Dieu Très Haut, maître du ciel et de la terre: je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, pas même un fil, ni un cordon de soulier, afin que tu ne dises pas: J'ai enrichi Abram. Rien pour moi! Seulement, ce qu'ont mangé les jeunes gens, et la part des hommes qui ont marché avec moi, Aner, Eschcol et Mamré: eux, ils prendront leur part.
Ce passage est très intéressant pour plusieurs raisons. Et lorsque je lisais ce passage avant je me disais mais quand on regarde un petit peu les événements à partir du verset 17 on se rend compte qu’Abraham va partir faire la guerre et, en fait, il va délivrer son neveu, Lot et lorsqu’il revient il y a un roi au verset 17, le roi de Sodome qui va sortir à sa rencontre, pour rencontrer Abram. Le roi veut rencontrer Abram. Et au verset 18 Melchisédek roi de Salem… C’est comme si j’ai une personne qui vient vers moi pour me rencontrer et entre-temps il y a une deuxième personne qui vient et, hop qui va s’interposer et ce n’est pas n’importe qui, ce n’est pas n’importe qui. Ici, Abram qui revient vainqueur va être tout simplement tenté par le diable. Qui est le roi de Sodome ? Et bien, on le voit au verset 2 de Genèse 14  « il arriva qu'ils firent la guerre à Béra, roi de Sodome… ». Béra était ce roi qu’Abram, Abraham allait rencontrer. Que signifie Sodome ? Sodome c’est ce qu’on vit actuellement, Sodome c’est le monde dans lequel nous sommes aujourd’hui, c’est là où le péché est mis à un niveau dans la vie des gens. Partout on voit le péché. On est tellement tentés dans notre génération, c’est vraiment impressionnant de voir à quel point le péché est mis en avant, à quel point les gens adorent le péché au point où les lois sont transformées. Le roi de Sodome, Béra, le mot Béra ça signifie fils du mal et Sodome ça signifie qui brûle. Et ce roi voulait maintenant venir rencontrer Abram pour lui proposer quoi ? On va le voir après.
Abram avait une mission, il avait une vision que Dieu lui a donnée. Lorsque Dieu nous appelle, le diable viendra toujours essayer de s’immiscer dans notre relation avec Dieu. Il utilisera des hommes, il utilisera des femmes, il utilisera des démons tout ce qu’il peut pour nous empêcher d’être fidèle à lui. Et ce qui est merveilleux c’est qu’il intervient aussi directement et c’est ce qui s’est passé avec Melchisédek. On le voit dans l’épître aux hébreux, Melchisédek c’est qui ? C’est Jésus, le souverain sacrificateur par excellence. Jésus. Salem, Jérusalem, la ville de la paix.
Et alors que le roi de Sodome allait se diriger vers Abram, Dieu grille la priorité parce qu’il est tout puissant. Le diable peut agir mais c’est Dieu qui passe. Et Melchisédek va venir à la rencontre d’Abram et ils vont partager le pain et le vin. La Parole, le pain, cette nourriture importante, quotidienne que nous devons tous avoir en tant que chrétiens, la Parole de Dieu. Et le vin, la vie, la réjouissance, la joie d’être en Christ. Et après cela maintenant, que Dieu, Melchisédek est venu voir Abram, maintenant Abram sa foi est fortifiée. Et le résultat de cela est qu’il va être fidèle à Dieu. Il va être fidèle à Dieu.
Dieu nous a parlé. Si je demande dans la salle combien de personnes ont vu ou entendu la voix de Dieu, qui a vraiment rencontré le Seigneur ? Des mains vont se lever. C’est bien, mais ce n’est pas tout. On doit être fidèle à Dieu, la fidélité à Dieu. Même si tout s’écroule autour de nous, ce n’est pas grave. Il est écrit qu’il est avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Quel est le plus important pour moi, pour vous, pour chacun de nous ? Que notre âme soit sauvée. Mais pas seulement, il faut que son nom aussi soit glorifié. Il faut que lui seul soit élevé. Et ça on le trouve dans la fidélité. On peut passer 30 ans dans un désert, ce n’est pas grave, les gens peuvent nous mépriser, mal parler de nous mais si on lui est fidèle lui aussi est fidèle. Les gens verront… Et même si les gens ne voient pas notre justification de notre vivant, ce n’est pas un problème, on sera justifiés au ciel. Ça je ne l’avais pas compris avant. Ça, le jour où j’ai entendu cette parole là… Ahhh ! Seigneur. Ce n’est pas évident. Mais il est Dieu. On ne veut pas être justifiés des hommes, ce n’est pas les hommes qui jugent, qui nous amènent au ciel, c’est Dieu. Soyons fidèles à Dieu.
Alors qu’est-ce que le roi a proposé à Abram ? Au verset 21. Donc là on voit Melchisédek qui va rencontrer véritablement Abram, ils vont manger ensemble, on voit aussi l’intimité. On voit l’intimité, le repas avec le Seigneur.
Le roi de Sodome dit à Abram: Donne-moi les personnes, et prends pour toi les richesses.
Le roi de Sodome dit à Abram « Donne-moi, à moi, les personnes ». Comme Abram était parti en guerre, il avait ramené des personnes et le roi de Sodome va dire « Donne-moi ces gens-là. Donne les moi ». C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui. Où ça ? Dans les assemblées, les assemblées apostâtes. C’est ce que font les pasteurs. Satan vient les voir et Satan dit au pasteur « Donne-moi les âmes qui viennent à toi et moi je te donne… » quoi ? La richesse. Il y a tout écrit dans la Parole. Abram a été tenté comme cela aussi. Mais vous voyez le mot là pour personnes, en fait, c’est les âmes, c’est la vie. Et pour Dieu une âme n’a pas de prix. Et Abraham a rencontré Dieu. Il aurait pu donner ces âmes en disant « Mais de toute façon c’était nos ennemis, ce sont des gens à qui on a fait la guerre ». Mais Abram a dit non, Abram a dit non, il a refusé parce qu’il voulait rester fidèle à Dieu. Il a rencontré Dieu et lorsqu’il l’a rencontré, il n’a pas oublié ensuite parce qu’en tant qu’hommes on oublie souvent les choses, souvent on oublie. Quand j’entends des témoignages de gens qui disent qu’ils ont été enlevés au ciel pour certains, qui ont vu des choses extraordinaires et aujourd’hui on les voit, ils sont dans le monde, ça me fait mal au cœur. Moi personnellement, je n’ai pas vu ces choses-là, sincèrement, je ne prie même pas pour voir ça parce que je me dis « Si tu m’amènes au ciel… non, moi je veux aller au ciel véritablement. Je veux aller au ciel pour l’éternité. Si je ne vois pas ces choses maintenant ce n’est pas grave, je vais avoir l’éternité pour les voir avec toi Seigneur ». Je veux être fidèle à Dieu, la sainteté, la fidélité.
Et au verset 22 Abram répondit au roi de Sodome: Je lève la main vers l'Éternel, le Dieu Très Haut, maître du ciel et de la terre: je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, pas même un fil, ni un cordon de soulier, afin que tu ne dises pas: J'ai enrichi Abram. Rien pour moi!
Abram aurait pu s’arranger avec le Roi de Sodome, il était roi, Abram n’était pas roi, Abram n’a pas été impressionné par ce roi qui est venu le voir, il avait déjà combattu contre ces rois, contre d’autres rois ça ne l’impressionnait pas en fait. Ce qu’il voulait c’était que le nom de son Dieu soit glorifié. La fidélité qu’Abram a eue. Il a fait des erreurs, c’est vrai, mais il est quand même resté fidèle jusqu’au bout. C’est notre père dans la foi, c’est un de nos modèles. La nation juive est sortie d’Abram, les hébreux. C’était le commencement. Et quand on voit cette personne, l’amour qu’il avait envers Dieu, et il n’a pas accepté de faire des compromis avec le Roi de Sodome parce qu’avec Dieu il n’y a pas de compromis. On ne peut pas s’arranger avec notre vie en disant « Seigneur, je vois telle et telle chose. J’ai un peu de péché dans ma vie mais Dieu, tu comprends c’est compliqué, c’est difficile, je souffre, j’ai des sentiments pour telle personne alors je préfère rester avec elle même si on est dans le péché ». Et ça c’est le compromis. Et c’est ce que le roi de Sodome était venu proposer. Et Sodome c’est une ville qui a brûlé littéralement, physiquement. Dieu a fait périr les habitants de Sodome et de Gomorrhe par le feu. Parce que ce que le roi de Sodome a proposé c’était l’enfer, la finalité c’était l’enfer. Et on se trompe nous-mêmes pensant qu’on peut s’arranger avec Dieu qu’on peut trafiquer un peu la Parole, qu’on peut se soulager en se disant « Mais cette Parole c’est vrai que c’est dur. Seigneur, c’est dur parce que le monde dit que, parce que le monde nous montre que, parce qu’on doit être comme ci comme ça, on doit s’habiller de telle manière, on doit parler de telle manière, il faut qu’on fasse des études, il faut qu’on s’en sorte, il faut qu’on montre qu’on est quelqu’un… ». Alors qu’en vérité tout ça c’est poussière, ce n’est rien. On a quoi à se prouver les uns aux autres ? Mais rien ! L’objectif c’est d’aller au ciel, c’est tout. Faire la volonté de Dieu, c’est tout. Les gens nous aiment, nous aiment pas… ce n’est pas un problème, si Dieu nous aime.
Si tu es tout seul saches qu’aujourd’hui il y a une parole pour toi : Jésus est avec toi tous les jours jusqu’à la fin du monde. Tous les jours ! Les hommes peuvent t’abandonner, les femmes aussi, tes enfants… tout ce que tu veux. Mais Jésus est avec toi tous les jours jusqu’à la fin du monde. Alors parle lui, va vers lui. Ne vient pas vers les hommes. On le cherche nous aussi, on cherche à être avec lui, on cherche Dieu aussi pour que seul son nom soit glorifié, élevé.
La fidélité envers Dieu, envers notre Dieu.
Et lorsque Satan se présente on lui dit « Non, je ne veux pas négocier avec toi, je ne te parle même pas parce que j’ai rencontré le Dieu très haut, au-dessus de toutes choses, celui devant qui tout genou fléchit ». C’est lui qui nous donne la vie éternelle, il est le commencement, il est la fin. Il aura le dernier mot, il aura le dernier mot. Même si on meurt mais que Dieu soit béni même si nos ennemis…
Quand Étienne est mort ; j’aime bien parler d’Étienne ; quand Étienne est mort, Étienne a été emmené comme un chien, comme un animal, on lui a jeté des cailloux, il est mort à petit feux mais Étienne est mort dans la gloire. Mais les hommes avaient la haine contre Étienne. Ils l’insultaient. Quand il a fini son discours merveilleux, inspiré par le Saint Esprit on nous dit que les gens, il y avait des grincements de dents dans la salle, les gens avaient une telle haine envers lui, ils le regardaient comme un animal mais lui, il était dans la volonté de son Dieu. Ce n’était pas un problème qu’il meure. « Allez-y ». La fidélité envers Dieu. La fidélité envers Dieu.
Que Dieu soit béni !


Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13