Jésus le Dieu qui pardonne-Shora Kuetu



Marc 2 : 1
Seigneur, nous bénissons ton nom pour cette soirée. Conduis toute chose par ton Saint-Esprit. Que nos écailles tombent et que ta lumière nous illumine pleinement et que notre homme intérieur soit complètement, Seigneur, renouvelé, régénéré pour la gloire de ton saint nom. Au nom d’Yehoshua, le nom le plus élevé nous te prions Adon, le Dieu d’Israël.
(…)
Quelques jours après, Jésus revint à Capernaüm. On apprit qu'il était à la maison, et il s'assembla un si grand nombre de personnes que l'espace devant la porte ne pouvait plus les contenir. Il leur annonçait la parole. Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes. Comme ils ne pouvaient l'aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. Il y avait là quelques scribes, qui étaient assis, et qui se disaient au dedans d'eux: Comment cet homme parle-t-il ainsi? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul?

Comme vous le savez, nous sommes en train de parler de la personne d’Yehoshua pour vous démontrer avec la Parole à l’appui qu’Yehoshua est le Dieu véritable.
Nous parlons de la divinité d’Yehoshua, nous parlons de l’humanité d’Yehoshua. Donc tout au long de ces enseignements il y aura toujours cette double nature qui va se manifester c’est-à-dire la nature humaine et la nature divine de notre Seigneur Yehoshua.
Et comme on l’a lu dans le livre de Marc chapitre 2 Yehoshua était dans une maison et la Bible dit que les gens ont appris qu’il était là et il va y avoir une foule de personnes. Vous savez la différence justement entre Yehoshua, notre Dieu et les autres dieux ; parce qu’il y a plusieurs dieux, c’est des démons qui sont à la base des sectes, des religions comme le savez, mais la Bible dit que pour nous il y a un seul Dieu ; alors la différence entre Yehoshua et les autres divinités c’est quoi ? C’est qu’Yehoshua n’a pas besoin de demander aux gens de venir s’il est quelque part. Pas du tout, frères ! Et on peut comprendre aussi qu’une personne qui est appelée de Dieu n’a même pas besoin d’appeler les gens de venir là où elle est. C’est-à-dire que partout où la personne va se trouver il y aura forcément du monde. C’est ça le parfum de Christ. Mais dès l’instant où quelqu’un commence à inviter les gens à venir prier avec, à venir dans son assemblée vous pouvez être sûrs et certains que cette personne n’est pas avec Dieu parce qu’elle fait du recrutement. C’est aussi une simple que ça ! Mais Yehoshua n’a pas fait du recrutement. Il fuyait parfois même les gens, il les esquivait pour pouvoir se reposer, mais les gens étaient quand même là.
Alors que se passe ici ? Nous sommes dans Daniel chapitre 9. On va lire un passage, mais avant je vais d’abord expliquer un peu Marc chapitre 2. Yehoshua se retrouve dans cette maison, on n’a pas dit de quelle maison il s’agissait, on dit simplement qu’on a appris qu’il était à la maison donc ça veut dire qu’il était habitué à aller dans cette maison. Et une foule de gens était là. L’espace devant la porte d’entrée était complètement occupé et il y avait quatre personnes qui accompagnaient un malade, un paralytique. Mais, malheureusement, l’entrée n’était pas (accessible). En fait, l’entrée était occupée et la maison n’était pas accessible donc Yehoshua n’était pas accessible. Et la Bible nous dit que ces quatre personnes vont monter sur le toit de la maison où était le Seigneur, elles vont découvrir le toit et elles vont descendre ce paralytique jusqu’à l’endroit où était le Seigneur au milieu de la foule. Et qu’est-ce qu’Yehoshua, notre Seigneur, va dire ? Il ne va pas, bien évidemment, condamner cette attitude, au contraire, il va l’approuver.
Et vous savez, j’imagine un peu le propriétaire de cette maison qui reçoit Yehoshua et qui se retrouve sans toit. J’imagine que cet homme pouvait dire « Mais attend, mais logiquement Yehoshua, Jésus, tu dois reprendre ces personnes ». Mais non ! Yehoshua n’a pas repris ces personnes parce qu’elles avaient découvert le toit de la maison qui l’hébergeait, qui l’accueillait et encore moins il les a repris parce que, soi-disant, ils auraient coupé son onction. Parce que j’imagine que beaucoup de prédicateurs auraient dit « Ah ! C’est la distraction, vous avez coupé l’onction. C’était le moment de l’enseignement et vous m’avez coupé ». Pas du tout !
Yehoshua va regarder cet homme et il va lui dire « Mon enfant... » Mes amis, ici c’est Dieu qui parle. On a vu hier dans Jean 4 Yehoshua homme qui était fatigué, mais ici c’est Dieu, Yehoshua Dieu. Il parle, il dit « Mon enfant… » C’est le Créateur qui parle ici. Et il lui dit quoi ? Il lui dit « Tes péchés sont pardonnés ». Mes amis, voilà une prérogative, une des prérogatives divines c’est-à-dire la rédemption, le rachat. Le fait d’accorder la rédemption, la rémission des péchés à un pécheur, c’est l’expiation. Or Dieu seul pouvait faire l’expiation des péchés. Yehoshua regarde ce malade et il lui dira « Tes péchés te sont pardonnés ». Parce que, effectivement, c’était les péchés de cet homme, parce qu’il en avait plusieurs, il était un grand pécheur certainement, il avait plusieurs sortes de péchés et le Seigneur lui dit « Tes péchés te sont pardonnés ». Ça veut dire que les péchés de cet homme étaient à la base de sa maladie. Yehoshua, en tant que Dieu, ne va pas traiter son problème à la surface, il va à la racine. C’est ça aussi une des prérogatives divines. Dieu ne traite pas les affaires comme les Hommes. Les Hommes regardent aux apparences, mais Dieu regarde au cœur. Dieu va à la source à chaque fois.
Vous savez, quand Élisée s’est retrouvé à Jéricho les enfants des prophètes lui disaient, que le séjour était bon, mais les eaux était amères. Et la Bible dit qu’Élisée a demandé un plat avec du sel et il est allé à la source des eaux de cette ville pour les assainir. Et c’est ça Dieu. Dieu, Yehoshua ici en tant que Dieu va à la source, va traiter la cause ou les causes de la maladie de cet homme. Alors il lui dit « Tes péchés te sont pardonnés ».
Et la Bible nous dit qu’il y avait des scribes qui étaient là. C’est-à-dire des écrivains, des gens qui faisaient des copies et en même temps aussi de grands enseignants parce que dans la Bible le scribe le plus connu c’est Esdras. C’est lui qui a rassemblé les livres de la Bible de Genèse à Malachie, c’est lui, Esdras. Et il était un grand docteur, un grand enseignant. Donc les scribes étaient de grands docteurs, de grands érudits. Ils maîtrisaient la Torah, ils maîtrisaient la langue hébraïque et on faisait appel à eux pour pouvoir écrire, pour défendre la loi. Et Jérémie avait aussi un scribe du nom de Baruch. Mes amis, les scribes qui connaissaient la loi, qui connaissaient Daniel 9 que nous allons lire tout à l’heure, qui connaissaient Psaume 103 que nous allons aussi lire, ont reconnu dans les propos d’Yehoshua, ont compris que par cette intervention, par cette parole libérée, Yehoshua affirmait sa divinité et c’est pour cela qu’ils vont dire « blasphème ! ». « Comment toi qui es homme, tu te prends pour Dieu ? »
Mes amis, écoutez, aucun prophète dans la Bible n’a déclaré une telle parole. Je vous dis, aucun prophète n’a déclaré, que les péchés de quelqu’un étaient pardonnés. Même Paul pouvait dire « Seigneur, si c’est possible que leurs péchés soient pardonnés ». (…) Même Pierre, Pierre a dit quoi ? Pierre a dit quoi ? Vous allez voir ! Je me laisse guider par le Saint-Esprit. Nous allons voir dans Actes chapitre 8. Vous allez voir qu’Yehoshua n’est pas un homme ordinaire, il est vraiment Dieu.
Actes chapitre 8 : 18 Lorsque Simon vit que le Saint-Esprit était donné par l'imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l'argent, en disant: Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui à qui j'imposerai les mains reçoive le Saint-Esprit. Mais Pierre lui dit: Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s'acquérait à prix d'argent! Il n'y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton cœur n'est pas droit devant Dieu. Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton cœur te soit pardonnée, s'il est possible.
Pierre n’a pas dit « Simon, je te pardonne. Tes péchés sont pardonnés ». Non, Pierre a dit, le grand apôtre a dit « Prie le Seigneur si cela est possible que tes péchés soient pardonnés, qu’il te pardonne ». Ça veut dire que Pierre a compris que le fait d’accorder le pardon à quelqu’un était réservé à Dieu.
C’est pour cela que les scribes ici dans Marc 2 vont dire dans leur pensée, dans leur cœur « Cet homme blasphème, car qui est-il cet homme, qui est-il pour qu’il pardonne comme ça les gens ? Seul Dieu peut pardonner ! » Mais le problème c’est qu’ils n’avaient pas compris qu’ils étaient en face de Dieu. Emmanuel, Dieu parmi nous. Eh bien, c’est ça la divinité d’Yehoshua. C’est ça, mes amis.
Daniel 9 : 9 Auprès du Seigneur, notre Dieu…
C’est-à-dire Adon, Adonaï, notre Elohim.
…la miséricorde et le pardon…
Les Hébreux savaient que seul Dieu pouvait accorder le pardon à quelqu’un. Seul Dieu pouvait libérer quelqu’un de ses péchés. C’est pour cela qu’il fallait lui offrir des animaux, c’est pour cela que le dix du septième mois du mois d’ethanim ou du mois de tishri, le souverain sacrificateur entrait dans le Saint des Saints pour offrir des sacrifices à Adonaï en vue de l’obtention du pardon pour ses propres péchés et pour le péché du peuple. Pour obtenir le pardon, il fallait que le souverain sacrificateur entre ce jour-là dans le Saint des Saints, le dix du mois d’ethanim. Vous vous rendez compte frères ? Et c’est là qu’Yehoshua accordait le pardon aux Hommes. Mais si quelqu’un s’aventurait, si quelqu’un osait rentrer dans le Saint des Saints en dehors du dix, en dehors de ce jour-là, le jour de Yom Kippour, le jour du grand pardon ; Yom Kippour, Kippour le grand pardon, yom c’est le jour ; et si même le souverain sacrificateur qui était oint osait rentrer, pénétrer dans le Saint des Saints en dehors du jour de Yom Kippour, il était foudroyé ! Donc les scribes connaissaient ce principe, ils connaissaient la Torah. Et là maintenant c’est comme si ce paralytique était entré dans le Saint des Saints. C’est ça qu’il faut comprendre dans le contexte historique. C’est comme si Yehoshua avait pris cet homme pécheur et il était entré dans le Saint des Saints pour lui accorder le pardon. Et là, les scribes étaient scandalisés.
Et Daniel nous dit ici que c’est qu’auprès d’Adonaï et d’Elohim qu’il y a le pardon. Donc ça veut dire quoi ? Donc quand Jésus dit dans Marc chapitre 2 à cet homme « Tes péchés te sont pardonnés » ça veut dire qu’Yehoshua est en train de se réclamer de Daniel 9 : 9. Il est en train de dire qu’il est Adonaï et Elohim. Vous vous rendez compte frères ? C’est pour cela que les scribes ont dit « blasphème ! ». « Ce n’est pas normal ! Mais il n’est pas Adonaï ce monsieur. Nous l’avons vu naître, nous connaissons sa mère. Il se trouve même qu’il y a les cousins de sa mère qui sont ici ». Mais le problème c’est que cet enfant n’a pas été conçu avec le concours d’un homme. C’est ça la différence. Parce que quand Marie a conçu, aucun scribe n’était là. Parce que Joseph et Marie ont gardé leurs secrets. Qui allait croire que Marie était enceinte comme ça par la puissance du Saint-Esprit ? Qui va croire Marie ? Qui pouvait la croire ? Frères, honnêtement dans un monde rempli de scientifiques et vous allez dire que Dieu vous a engrossé ? Attendez ! Si un ange ne s’était pas révélé à Joseph, Joseph allait divorcer. Bah oui ! Frères, nous sommes dans un monde tellement d’incrédules ! Alors les scribes connaissaient Jésus, ils l’ont vu grandir. Surtout que la plupart des scribes étaient âgés. Alors là maintenant ils disent « Mais cet enfant qu’on a vu naître, celui qui était charpentier, maintenant il dit qu’il est Adonaï, qu’il est Elohim… mais blasphème ! ».
Allons dans Psaumes 103.
J’aime la Parole, la Parole révélée. Nous n’avons pas d’autres messages que le message sur Yehoshua. Je vous l’ai dit, si je prends un verset seulement je vais vous sortir de là Yehoshua. C’est fini maintenant, comme il revient, il faut le révéler.
De David. Mon âme, bénis l'Éternel! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom! Mon âme, bénis l'Éternel, Et n'oublie aucun de ses bienfaits! C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités…
Je ne rentre même pas dans la guérison là parce que là c’est Yahvé Rafa, ça, c’est autre chose frères. Je vous dis qu’il nous faut au moins mille ans pour parler d’Yehoshua et encore je dis même mille ans, l’éternité n’est pas suffisante.
Donc les scribes ont fait allusion à ce Psaume.
Le Saint-Esprit vient de me dire à l’oreille droite ici que les scribes ont fait référence à un autre psaume de David toujours, le Psaume 51 frères. On va le lire, ne vous inquiétez pas.
Mais regardons d’abord ici. David le roi d’Israël dit à son âme… Parce qu’il y en a qui disent « Pourquoi dit-on qu’Yehoshua est Dieu alors que quand il était sur terre il parlait à son Père ? Alors comment quelqu’un peut-il parler à quelqu’un qui est lui-même ? » Frères, on a vu hier que l’Eternel dans Exode 34 a parlé à lui-même à la troisième personne du singulier. Et on a vu aussi David qui parle à lui-même, il parle à son âme « Mon âme bénis le Seigneur ». Aujourd’hui, on l’enfermerait dans un asile ! Il dit à son âme « Mon âme, écoute-moi, c’est Yahvé qui pardonne toutes tes iniquités. Il n’y a pas quelqu’un d’autre ». C’est pour cela qu’Yehoshua a dit à cet homme « Tous tes péchés sont pardonnés ». Il n’a même pas dit « Je vais prier le Père pour voir si ça va se passer ou pas, s’il pourra te pardonner ». Il dit « C’est moi qui pardonne. Je te pardonne ».
Vous jouez avec la Parole de Dieu, mes amis. Tous ceux qui disent que Jésus n’est pas Dieu, s’ils meurent comme ça, ils vont en enfer parce que s’il n’est pas votre Dieu ça veut dire que vous avez un autre dieu. Si vous êtes pasteurs, prédicateurs et vous prétendez que Jésus n’est pas Dieu ça veut dire qu’il y a un autre dieu et ce dieu-là n’est rien d’autre que Satan et vous allez vous retrouver de l’autre côté. Bah oui ! Frères parce qu’il n’y a pas deux dieux, il n’y a pas deux sauveurs, il n’y a pas deux seigneurs. Paul dit « Il y a un seul Seigneur, un seul Sauveur, un seul Dieu, une seule espérance, une seule vie ».
Nous sommes dans Psaume 51 : 1 Au chef des chantres. Psaume de David. Lorsque Nathan, le prophète, vint à lui, après que David fut allé vers Bath Schéba. O Dieu! Aie pitié de moi dans ta bonté; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions.
Yehoshua quand il parle ici dans Marc 2 « Tous tes péchés sont pardonnés », les scribes ont fait allusion au péché de David parce qu’ils connaissaient l’histoire de David avec Bath Schéba. Donc la confession de David est connue de tous les scribes, de tous les juifs parce que de cette relation illicite naîtra Salomon, bien sûr, de Bath Schéba. Il l’avait épousée entre-temps. Donc vous voyez que David reconnaît encore ici que c’est Elohim qui pardonne, qui efface toutes nos transgressions.
Merci Saint-Esprit parce que ce soir il me donne des versets terribles. Il me dit encore « Donne-leur Jean 1 : 29 ». Quand il a vu Jésus passer, Jean-Baptiste a dit « Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ». Littéralement qui efface. Il me donne encore un autre passage. Ce soir, il est excité en moi, il est excité le Saint-Esprit, il est terrible, mes amis. Je vous dis ça c’est mon collaborateur le plus sérieux. Dieu est magnifique, Dieu est glorieux. Michée chapitre 7. J’avais même oublié ce passage. L’Esprit vient de me le donner parce qu’il veut révéler Yehoshua. Vous savez Yehoshua a dit « Quand il viendra il ne parlera pas de lui-même, mais il parlera de moi ». Frères, si vous avez le Saint-Esprit vous ne parlerez que de Jésus-Christ de Nazareth matin, midi et soir.
Michée 7 : 18 Quel Dieu est semblable à toi, Qui pardonnes l'iniquité…
Oh ! Je vais me mettre debout ce soir, là je n’en peux plus, je n’en peux plus. Des versets qui n’étaient pas dans ma tête, ça tombe comme ça. Je veux qu’on acclame Dieu comme pas possible. Je n’avais même pas préparé ce message. Quand je me suis assis ici je me disais je vais parler de quoi ? Il me conduit dans Marc 2. Mais je vais dire quoi dans Marc 2 ? Quand je lisais ce passage, je me disais dans ma tête : je vais parler du boiteux ? Et tac c’est le Dieu qui pardonne. Je vous ai dit maintenant je vais ouvrir simplement la Bible, tout verset que je vais lire Yehoshua sortira de là, soit sa divinité soit son humanité.
Et maintenant que les sorciers ouvrent grandement les oreilles parce qu’ils vont connaître comme Ephésiens 3 : 10 le dit la sagesse infiniment variée de Dieu. Vous savez que c’est nous qui avons reçu le mandat pour révéler Jésus aussi bien aux anges qu’aux démons et au monde ? Alors nous avons une grâce, frères. L’Ekklésia a le mandat de révéler son Époux au monde et aux démons, frères. Et c’est pour cela que plus nous nous arrêtons sur Jésus, plus nous nous focalisons sur Yehoshua, plus l’onction ça grandit, plus les messages sont donnés et plus les écailles tombent, plus les démons sont chassés et des guérisons s’opèrent.
Les scribes étaient choqués. Ils ont dit « Il blasphème ! Il se prend pour Elohim ». Parce qu’ils connaissaient également Michée 7.
Quel Dieu est semblable à toi ?
Il n’y a pas un autre Dieu capable de le faire. Pourquoi ?
Qui pardonne l’iniquité…
Et non seulement qu’il pardonne, mais il oublie.
Est-ce que vous savez que ces versets-là sont lus chaque année dans la synagogue le jour des expiations, ce verset que je viens de lire de Michée 7 ? Donc les scribes connaissaient ce passage-là. C’est pour cela que quand Jésus dit « Je te pardonne » ils disent « Mais attends on lit ça dans la synagogue. Mais il se prend pour Dieu ?!? » Mais ils ne savaient pas qu’ils avaient en face d’eux Dieu.
Qui oublie les péchés du reste de ton héritage? Il ne garde pas sa colère à toujours, Car il prend plaisir à la miséricorde. Il aura encore compassion de nous, Il mettra sous ses pieds nos iniquités; Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés.
Voilà, mes amis, ce passage Michée 7 : 18. Ça, c’est le clou que l’Esprit a enfoncé encore, mes amis. C’est un coup de poignard que Dieu donne, que Dieu donne, met dans les cœurs des satanistes pour qu’ils comprennent qui est Yehoshua. La Bible est remplie d’allégories, de symboles qui ont trait à la divinité ou à l’humanité d’Yehoshua. Vous avez vu ? Un seul passage de Marc 2 là où Jésus a dit à ce paralytique « Tes péchés sont pardonnés » rien que ce passage-là Dieu nous conduit, ce soir, à aller ici et là et il nous conduit et il nous montre à quel point Yehoshua est Dieu.
Et il me donne encore un autre passage. Je veux qu’on l’acclame encore frères. Oh, mes amis, mes amis, il me donne quel passage ? Posez-moi la question quel passage. Non, sans le Saint-Esprit je suis un cadavre. Il me donne Zacharie 3. Mon Dieu, mon Dieu ça c’est des versets clés qu’il faut garder.
Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l'ange de l'Éternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l'accuser. L'Éternel dit à Satan: Que l'Éternel te réprime, Satan! Que l'Éternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! N'est-ce pas là un tison arraché du feu? Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l'ange. L'ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui: Otez-lui les vêtements sales! Puis il dit à Josué: Vois, je t'enlève ton iniquité, et je te revêts d'habits de fête.
Qui enlève l’iniquité de Josué ? L’Ange de l’Éternel qui était Yehoshua, Dieu lui-même.
Ô vois je t’enlève…
Il enlève le péché de Josué devant Satan.
Je vais vous amener encore… Dieu m’amène encore quelque part.
La Bible dit que Satan était à la droite de Josué et il l’accusait. Yehoshua, l’Ange de l’Éternel, l’Éternel, Dieu lui-même n’a même pas répondu à Satan. Il n’a pas le temps pour ça. Il a simplement donné l’ordre aux anges « Ôtez ses vêtements sales ». Satan assistait à cette scène. « Et mettez sur lui des vêtements de fête parce que c’est mon épouse ». Et il dit « Vois je te revêts de vêtements de fête ». Satan observait la scène sans dire un mot. C’est-à-dire devant Yehoshua, Satan est passé de l’accusateur, de l’accusation à la confusion.
Maintenant, le paralytique quand il se trouve devant Yehoshua quelle a été l’attitude d’Yehoshua ? Les scribes étaient là pour condamner cet homme. « Il est né dans le péché voilà pourquoi il est malade, il est né dans le péché. Ses parents ont péché voilà pourquoi il est né comme ça ». Yehoshua a fait la même chose qu’avec Josué. Il a commencé d’abord par ôter le péché parce que la paralysie était l’attaque démoniaque. Donc la réponse à la l’attaque démoniaque de Satan contre cet homme, la réponse d’Yehoshua c’était quoi ? J’enlève d’abord le péché. Donc qu’est-ce qu’il a fait sur la croix ? Avant de nous guérir parce qu’il a dit « Je suis d’abord, le Dieu qui pardonne toutes tes iniquités et ensuite je suis le Dieu Rafah ». Donc d’abord le pardon et ensuite la guérison. Qu’est-ce qu’il a fait d’abord à la croix pour nous libérer du péché, de la mort, de la maladie, de la condamnation, de l’enfer ? Il est monté sur la croix, il fallait son sang. Paul dit dans Actes 20 Paissez le troupeau de Dieu. Prenez garde à vous-mêmes et à tout le troupeau sur lequel l’Esprit vous a établis évêques pour paître l’Église du Dieu vivant qu’il s’est acquise par son propre sang. Donc ça veut dire que c’est le sang de Dieu qui a coulé à la croix. Yehoshua est mort à la croix en tant qu’homme, mais le sang qui a coulé c’est le sang divin. Posez-moi la question pourquoi. Parce que la semence qui était dans cet homme c’est la semence divine. Donc le démon de paralysie ne pouvait plus gérer cet homme parce qu’il était pardonné.
Psaume 51 verset 4.
Il me dit de plus en plus « Tu n’as plus d’autre message. Révèle-moi à mon peuple ».
Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.
Qui devait laver qui ici ? Dieu devait laver qui ? David, de son péché. Donc ça veut dire que Dieu peut laver les gens avec son sang. D’accord ? Vous êtes d’accord ou pas là ? Eh bien, nous allons vérifier dans le Nouveau Testament si le sang de Jésus peut laver les gens.
1 Pierre.
Merci Saint-Esprit. On va voir le lavage, mes amis.
1 Pierre 1 : 1 à 2 Pierre, apôtre de Jésus Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie, et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, afin qu'ils deviennent obéissants, et qu'ils participent à l'aspersion du sang de Jésus Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées!
À l’aspersion du sang de qui ? De Jésus-Christ. Donc quand quelqu’un se convertit on l’asperge du sang de Jésus. On le lave avec le sang.
« Purifie-moi, lave-moi ». David demande un lavage. Un lavage !
Nous allons vérifier dans le Nouveau Testament s’il y a aussi un lavage à part le lavage par le sang s’il y a aussi un autre lavage.
Nous sommes dans Ephésiens 5 : 25 à 27 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.
Mes amis, ça c’est le côté de Dieu qui pardonne, le Yahvé qui pardonne. C’est clair, Yehoshua est Dieu. Voilà pourquoi il a dit à ce paralytique « Mon enfant… » Écoutez, mes amis, quand il parlait ici il n’avait même pas encore 33 ans. Mais déjà dans Esaïe 9, Esaïe au huitième siècle a prophétisé « Un enfant nous est né, un fils nous est donné on l’appellera Père éternel ». Un enfant qu’on appelle déjà père ! Père éternel. Ça veut dire qu’il est éternel.
Mes amis, vous voulez jouer avec quel Jésus ? Mon Jésus ? Frères, non jamais. Je vous dis jamais.
Je lui ai dit « Seigneur, avant que tu m’enlèves si jamais tu ne reviens pas entre-temps, avant que tu m’enlèves, laisse-moi, donne-moi l’occasion de te révéler à ton peuple, au monde, de glorifier ton nom, de manifester ta gloire pour que le peuple sache qui tu es ». C’est ça le rôle des messagers, c’est de révéler le Dieu qui les envoie. Ils ne sont pas là pour parler de leurs affaires, pour parler de leur ministère, pour parler de leurs projets, pour parler de l’argent. Frères, l’argent doit être sous nos pieds ! On amenait l’argent aux pieds des apôtres. Les apôtres marchaient sur les billets, frères. Ils avaient la tête au ciel, les pieds sur les billets. L’argent obéissait aux apôtres, il était derrière, Yehoshua devant. C’est ça le message, frères. Parlez-nous d’Yehoshua, révélez-nous Jésus-Christ. Ne nous parlez pas de vos bâtiments, parlez de celui qui nous a créés, parlez-nous de notre bien-aimé afin que nous tombions amoureux, amoureuses. Parlez-nous de ses aspects. Et là, ce soir, c’est l’aspect d’Yehoshua qui pardonne c’est-à-dire l’aspect de la sacrificature, l’Ange de l’Éternel, le Melchisédek qui ôte le péché.
Vous avez vu cette femme prostituée ? Une femme prostituée qui vient comme ça.
Mes amis, mes amis, mes amis. Alléluia ! Dieu est le Dieu de gloire. Je veux de la part du Seigneur vous parler du Jésus qui pardonne les péchés, après un autre jour de Jésus qui guérit, un autre jour Jésus qui revient… ça va être comme ça tout le temps. Vous le voulez, n’est-ce pas que vous le voulez ? On a plus d’autres messages !
Jean chapitre 8. Vous avez vu cette femme prostituée ? Déjà elle touche Jésus. Et la Bible dit que celui qui a invité Jésus, Simon, disait « Mais si cet homme était un prophète, il saurait de quelle espèce est cette femme ». Jésus regarde cette femme et dit « Tes nombreux péchés sont pardonnés ».
Quel est cet homme ? Vraiment, il est terrible.
Jésus se rendit à la montagne des oliviers. Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S'étant assis, il les enseignait. Alors les scribes et les pharisiens…
Toujours les scribes et les pharisiens.
…amenèrent une femme surprise en adultère…
Ils ont laissé l’homme, ils ont emmené seulement la femme. Regardez-moi ces machos !
…et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère. Moïse, dans la loi…
« Nous sommes des hommes qui connaissent la Parole, nous avons fait le retour à la Parole, la Parole dit, la Parole nous a ordonné » « de lapider de telles femmes. Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Yehoshua, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre ».
Il était en train d’écrire leur vie, de rappeler certainement leur vie. « Toi tu es né à telle date, tu as fait ci, tu as fait ça dans les coulisses. Tu as eu des pensées impures, tu as commis l’adultère… tu as fait ci, tu as fait ça ». Il rappelait à chacun que malgré leurs connaissances rabbiniques, leurs connaissances bibliques, ils rappelaient à chacun son péché certainement.
Et la Bible dit « Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu ».
Frères, la rencontre avec Yehoshua est une rencontre personnelle. Il va écarter les gens qui t’accusent, il va écarter les gens qui sont bizarres, il va enlever les sorciers, il va enlever les boulets, il va enlever les Lot et tu vas rester seul et c’est là que tu vas recevoir la révélation de qui il est.
Alors s’étant relevé et ne voyant plus que la femme…
Il s’est relevé à deux reprises : la première fois quand il s’est relevé le Seigneur c’était pour dire « Celui qui n’a jamais péché jette le premier la pierre contre elle ». Et il se rebaisse de nouveau, il écrit. Quelle maîtrise de soi !
Et la Bible dit « Où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée? Elle répondit: Non, Seigneur ».
C’est-à-dire non Adonaï. La femme reconnaît qu’Yehoshua est Adonaï et parce qu’elle a reconnu qu’Yehoshua est Adonaï, Yehoshua lui dit « Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus ». C’est clair ou pas ? On les lit pourtant ces paroles-là, mais on dit que Jésus n’est pas Dieu ! Mais qu’est-ce qu’on peut être aveuglés ! Comment les gens peuvent être aveuglés à ce point-là ?
C’est-à-dire les scribes qui sont venus avec Moïse. Moïse est venu, Moïse accuse la femme. Ils ont déformé Moïse, Moïse dit « Il faut la condamner ». Mais c’est Yehoshua qui avait appelé Moïse non ? Il dit « Non, non vous n’avez pas compris encore. Moise était encore voilé, il n’avait pas tout pigé parce que ce n’était pas l’époque de la révélation ».
Et, mes amis, Yehoshua se retrouve seul avec et il n’a pas dit « Dieu non plus (ne te condamne pas) ». (…) Et s’il était un prophète comme Moïse, il allait dire « Comme Moïse t’a condamnée moi aussi je te condamne » ou « moi aussi je ne te condamne pas, mais Dieu je ne sais pas, je vais prier ». « Comme ils sont tous partis accusés par leur conscience à cause de la parole que j’ai libérée et bien moi le Seigneur Adonaï que tu as reconnu… » parce que la femme dit « Seigneur, ils sont tous partis » donc Jésus reconnaît que cette femme l’a reconnu comme Adonaï. Et il lui dit en gros « Adonaï non plus ne te condamne pas ». Bah oui ! « Moi non plus ». Moi qui ? « Moi, Adonaï que tu as reconnu ». Adonaï. Seigneur, Kurios en grec, en hébreu Adon, Adonaï.
Va et ne pèche plus !
(…)
Nous sommes dans Luc 7.
Frères, les musulmans disent que leur dieu à la fin des temps il va peser les bonnes actions et les mauvaises pour savoir qui est pardonné. Mais notre Dieu à nous, Yehoshua, pardonne !
Luc 7 : 36 Un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien, et se mit à table. Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu'il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d'albâtre plein de parfum, et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum. Le pharisien qui l'avait invité, voyant cela, dit en lui-même: Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c'est une pécheresse.
Ça, c’est nous autres, nous qui sommes devenu l’église.
Jésus prit la parole, et lui dit: Simon, j'ai quelque chose à te dire. -Maître, parle, répondit-il. - Un créancier avait deux débiteurs: l'un devait cinq cents deniers, et l'autre cinquante. Comme ils n'avaient pas de quoi payer, il leur remit à tous deux leur dette. Lequel l'aimera le plus? Simon répondit: Celui, je pense, auquel il a le plus remis. Jésus lui dit: Tu as bien jugé. Puis, se tournant vers la femme, il dit à Simon: Vois-tu cette femme? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m'as point donné d'eau pour laver mes pieds; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux. Tu ne m'as point donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, elle n'a point cessé de me baiser les pieds. Tu n'as point versé d'huile sur ma tête; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds. C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu. Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés. Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes: Qui est celui-ci, qui pardonne même les péchés?
Jésus ne s’est même pas arrêté à eux.
Mais Jésus dit à la femme: Ta foi t'a sauvée, va en paix.
(…)
Il faut diffuser massivement ce message. Pendant deux mille ans pratiquement Satan nous a voilé Jésus, nous a voilés pour ne pas comprendre qui est Jésus selon 2 Corinthiens 3. Le Seigneur a suscité des prophètes pour reformer l’église, pour réformer les chrétiens. Luther, Calvin ont reçu l’appel pour sortir l’église du catholicisme. Et John Wesley, Charles Finney ont été suscités pour amener l’église dans une dimension spirituelle par rapport à la sanctification. Mais aujourd’hui, frères, nous sommes à la veille de l’enlèvement, Yehoshua a suscité un vent ici et là pour révéler sa personne avant l’enlèvement. Nous sommes dans la parabole de Matthieu 25 à minuit quelqu’un crie, « Voici l’époux ». C’est le message qui doit nous préparer à l’enlèvement, le message qui consiste à révéler Christ. (…)
Frères, je vous dis que je ne prie pas plus que vous, je ne jeûne pas plus que vous. C’est vraiment le temps que Dieu a choisi pour nous révéler son Fils parce que la révélation de Jésus-Christ apporte quoi à l’Église ? La révélation d’Yehoshua apporte la délivrance par rapport à la religion comme Paul a été délivré de la religion quand il a reçu la révélation de Jésus-Christ. La révélation d’Yehoshua apporte la délivrance par rapport au péché, la délivrance par rapport à la chair, la délivrance par rapport aux sorciers, à Satan, aux démons. La révélation d’Yehoshua apporte la délivrance, nous pousse également à la sainteté, à la justice… Vous comprenez ?
Dieu vient de me parler à l’oreille, il m’a dit « Mon fils dis leur : voilà pourquoi le dernier livre que j’ai révélé à mes enfants s’intitule Apocalypse ». Ça veut dire que c’est le dernier message. Révélation d’Yehoshua, le Messie. C’est comme ça que le livre d’Apocalypse commence.
Nous n’allons plus nous focaliser sur les critiques, ça c’est la distraction. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent !
Un pharisien invite Jésus chez lui pour aller manger. C’est Dieu qui l’a fait exprès, Dieu lui-même, Yehoshua, parce qu’il voulait enseigner à ce religieux quelque chose de profond : sa divinité. Il va manger chez un religieux et en même temps en tant que Dieu il a fait exprès pour amener dans cette maison une pécheresse. Donc il y a une rencontre entre un religieux et une pécheresse. Maintenant, la pécheresse c’est-à-dire une prostituée à cette époque… Je veux canaliser les choses que je reçois pour bien vous les transmettre. Le mot pharisien signifie séparé. Les pharisiens ne mangeaient pas avec les prostituées, avec les Arabes, avec les noirs, avec les étrangers… ils étaient séparés… même avec les juifs. Donc ils étaient un peuple, un corps à part. Le mot pharisien signifie séparé et Yehoshua va être invité par un séparé. Mais au lieu d’être seul, Yehoshua, le Dieu de gloire, invite une pécheresse pour montrer au pharisien la vraie sanctification, la vraie séparation. Frères, la prostituée entre chez le pharisien et le pharisien ne pouvait pas la chasser parce qu’Yehoshua était là. Frères, la prostituée quand elle a entendu qu’Yehoshua était dans cette maison, chez le pharisien, elle est allée, elle est rentrée, elle a pris du parfum qui coûtait cher, elle a commencé à embrasser les pieds d’Yehoshua. Pourquoi les pieds ? Vous avez déjà reçu la révélation des pieds d’Yehoshua, les pieds d’airain. Les pieds d’airain écrasent la tête du serpent, l’auteur du péché. La femme a eu la révélation des pieds d’Yehoshua. Elle n’a pas vu la poussière qui était sur ses pieds. Non ! Elle a eu la révélation. Elle a essuyé, elle a pleuré à ses pieds, elle a pleuré, elle a pleuré, elle a pleuré… avec ses larmes, elle a lavé les pieds d’Yehoshua. Ensuite avec ses cheveux… parce que les cheveux c’est quelque chose qui compte beaucoup pour les femmes, beaucoup. Avec ses cheveux elle nettoie les pieds d’Yehoshua comme avec une serviette. Elle prend son parfum, elle le répand sur les cheveux d’Yehoshua alors que ses propres cheveux étaient sales. Elle pleure, elle pleure… Pourquoi pleurait-elle ? Parce qu’elle a compris que c’est qu’auprès d’Elohim qu’il y a le pardon. Elle a compris le Psaume 103 où Yehoshua avant son incarnation disait « Je suis Yahvé qui pardonne toutes tes iniquités ».
Ça veut dire qu’à part le blasphème contre le Saint-Esprit il n’y a pas un seul péché que Jésus ne peut pardonner. Il pardonne l’homosexualité quand on confesse véritablement et qu’on veut abandonner le péché. Il pardonne l’homosexualité, il pardonne le racisme, il pardonne le doute, il pardonne l’incrédulité, il pardonne l’apostasie, il pardonne les apostats… Quand bien même tu as péché bien comme il faut, si tu veux changer, si tu veux abandonner, je veux te dire une chose comme cette prostituée, Yehoshua, mon Dieu, le Dieu de la Bible n’est pas mort. Il était mort et ressuscité, il continue de pardonner véritablement.
Pendant que la femme faisait sa confession devant le Dieu qui pardonne, le Dieu de Michée 7 : 18 Tu es le Dieu qui pardonne, le Dieu plein de compassion, le Dieu miséricordieux, Simon, le pharisien était en train de dire dans son cœur « Si cet homme était prophète… donc j’ai dû me tromper. S’il était prophète, il saurait ». Mais, frères, Yehoshua qui est Dieu a lu les pensées de Simon, mais il n’a pas condamné Simon, il va prendre une parabole pour amener son hôte à la repentance. « Simon, je suis entré chez toi tu ne me pas donné de l’eau pour laver mes pieds elle, elle n’a pas cessé d’embrasser mes pieds ».
Si Jésus était un homme normal c’est-à-dire avec des péchés il serait tombé avec cette femme, mais comme il est Dieu donc une femme pouvait embrasser ses pieds, ce n’est pas pour autant qu’il allait commencer à la draguer frères. Jamais ! Laissez-moi vous parler de lui. Simon a eu peur que Jésus tombe avec la prostituée, mais le problème c’est que Hébreux nous dit qu’il a été tenté en toutes choses sans commettre le péché. Il a dit « Qui de vous peut me convaincre de péché ? »
Frères, je l’aime. Il faut l’aimer, il faut kiffer Jésus, il faut tomber amoureux de Jésus, il faut l’exalter, il faut le magnifier. Je l’ai vu, je le vois souvent. Il est beau, il est glorieux il est magnifique, il est particulier, il est tellement beau. Si vous voyez ses yeux, ses cheveux, sa démarche, sa robe, la ceinture qu’il porte au niveau de sa poitrine… Frères, nooon !!!
Frères, les pharisiens ont souffert avec Jésus, les scribes ont souffert. Vous avez vu ? Il pardonne à cette prostituée, il pardonne à ce paralytique, il pardonne à la femme de Jean 8… Frères, vous avez vu leur cas ? C’était grave ! Une prostituée, une femme adultère. Jésus dit « Parce que vous vous êtes repentis, je vous pardonne ».
Vous voulez quoi encore ? Que Satan vous quitte maintenant au nom d’Yehoshua. Vous voulez quoi encore ?
Allons voir quelque chose que l’Esprit m’a donné encore par rapport à Yehoshua, le Dieu qui pardonne.
Jean 20 : 19 à 23 Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu'ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit: La paix soit avec vous! Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit. Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.
Non seulement il pardonne, il donne en même temps le pouvoir de pardonner aux disciples. Mais qui d’autre peut le faire que si ce n’est lui-même, frères ?
L’Esprit de Dieu m’a donné un autre passage : Luc 19, notre frère Zachée. Luc 19 : 1 Jésus, étant entré dans Jéricho, traversait la ville. Et voici, un homme riche, appelé Zachée, chef des publicains, cherchait à voir qui était Jésus; mais il ne pouvait y parvenir, à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut en avant, et monta sur un sycomore pour le voir, parce qu'il devait passer par là. Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit, il leva les yeux et lui dit: Zachée, hâte-toi de descendre; car il faut que je demeure aujourd'hui dans ta maison. Zachée se hâta de descendre, et le reçut avec joie. Voyant cela, tous murmuraient, et disaient: Il est allé loger chez un homme pécheur. Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit: Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple. Jésus lui dit: Le salut est entré aujourd'hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d'Abraham. Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.
Vous vous rendez compte ? Mes amis, le Saint-Esprit est tellement excité en moi qu’il me donne des versets comme ça. Il me dit « Va ici, va là ! Prend ci, prend ça pour que le peuple connaisse qui est votre Dieu, celui que je suis venu révéler ». C’est ça la mission du Saint-Esprit. Donc quand on s’arrête sur Jésus-Christ, l’Esprit est excité, il nous révèle qui est Christ.
Zachée était un publicain. Les publicains étaient considérés comme des collaborateurs des Romains, rejetés par le peuple juif, par les Hébreux, leurs frères. Zachée était leur chef et il était un voleur. Et qu’est-ce qui se passe ? Il était petit de taille. Et la Bible dit que la foule l’empêchait de voir Yehoshua, car Yehoshua passait par là. Il se renseigne, quand on lui dit que c’est Yehoshua qui passe, il monte sur un sycomore. La Bible dit qu’Yehoshua arrive devant l’arbre, s’arrête, pourtant il n’avait pas vu Zachée comme ça physiquement, mais comme il est Dieu il avait déjà vu Zachée avant même que le monde ne soit créé. Et il a eu la parole de connaissance avec exactitude, il dit « Zachée descends ! ». Il a appelé cet homme par son nom. Parole de connaissance. Vous croyez que ça a commencé avec qui ? Avec Jésus de Nazareth ! Vous allez comprendre la Bible autrement, frères. On lit, on lit, on ne comprend rien.
« Voyant cela, tous murmuraient, et disaient: Il est allé loger chez un homme pécheur ».
Vous avez vu comment l’Esprit de Dieu fait une corrélation ? Il combine tous ces passages. Moi, je n’ai jamais vu ça, je n’ai jamais fait ça. Humainement parlant je ne peux pas. C’est pour cela que je donne toute la gloire à Yehoshua.
Ici maintenant c’est le peuple qui était choqué. Avant c’était les pharisiens, les scribes, là maintenant c’est le peuple donc tout le monde était choqué, scandalisé, tout le pays. Les gens murmuraient « Il est allé manger chez un pécheur ».
Mais Zachée, se tenant débout devant le Seigneur…
Vous avez vu Zachée se tenant debout devant qui ? Devant Adonaï, Yehoshua, Adonaï. Zachée, le pécheur dit quoi ? Il lui dit quoi ? « Voici Seigneur... » Zachée l’appelle comment ? Seigneur, Adonaï.
Les pharisiens, les scribes qui étaient de grands théologiens n’ont pas pu l’appeler Seigneur, n’ont pas eu la révélation qu’il était le Seigneur, Adonaï. Les pécheurs, les prostituées ont devancé tout ce monde-là, ils ont eu la révélation que cet homme qui était devant eux c’est lui Adonaï, c’est lui Yahvé, c’est lui le Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël.
Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple.
Vous savez pourquoi Zachée parle ainsi ? Parce que Lévitique 5 : 20 à 24 disait que si tu voles quelqu’un il faut donner le quadruple. Donc Zachée se tient devant Adonaï. Adonaï est celui qui avait donné la Torah à Moïse. Zachée rend à Dieu ce qui est à Dieu et aux hommes ce qui est aux hommes.
Yehoshua lui dit « Le salut... »
Mon Dieu s’appelle Jésus-Christ de Nazareth. Il y a aucun autre nom sous le ciel qui nous ait été donné par lequel nous devions être sauvés. Or seul le nom de Dieu peut nous sauver et son nom nous a été révélé, nous a été donné. En mon nom vous chasserez les démons. En mon nom ils parleront de nouvelles langues, en mon nom ils imposeront les mains aux malades et ils seront guéris… et son nom c’est Yehoshua, Yahvé Yasha.
Il ne pouvait pas être un bon Sauveur sans la capacité de pardonner le péché.
Le salut !
En fait, quand Yehoshua dit « Aujourd’hui, le salut est entré dans cette maison » en fait, le salut c’est Yehoshua. « Aujourd’hui, je suis entré dans cette maison. Les hommes ne voulaient pas que j’y entre ! » « Mais aujourd’hui si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs ». « Aujourd’hui tu seras avec moi au paradis », disait-il au pécheur.
Écoutez ! Yehoshua le Dieu de gloire… Frères, écoutez le message du temps, écoutez la révélation d’Yehoshua. Mes amis, mes amis, vous allez découvrir Jésus autrement frères. Écoutez !
Simon Pierre était un pécheur, il l’a renié à trois reprises, donc il était condamnable, condamné. Quand Yehoshua est mort et ressuscité, il a dit à Pierre, il l’a rattrapé là où Pierre était reparti à la pêche. Jésus leur est apparu, Jésus dit à Pierre à trois reprises pour restaurer le triple reniement de Pierre : M’aimes-tu ? Oui, Seigneur. Deuxième fois : M’aimes-tu ? Oui, Seigneur. Troisième fois : M’aimes-tu ? Oui, Seigneur. Tu es pardonné. Pais mes agneaux maintenant. La restauration !
Frères, écoutez, il y avait un homme, Barabbas, un meurtrier qu’on avait condamné, en prison quand on a arrêté Jésus. On amène Jésus, Pilate pose la question « Qui voulez-vous que je relâche ? ». Le peuple dit Barabbas c’est normal parce que le peuple a compris que le salut était entré dans cette prison, le salut était entré dans cette cour donc Barabbas pouvait être libéré maintenant. Voilà pourquoi le peuple, prophétiquement a demandé Barabbas parce que sans la crucifixion il n’y a pas la délivrance de Barabbas, sans la restauration d’Yehoshua. Sans effusion de sang, Hébreux nous dit, il n’y a point de pardon des péchés. Et le sang de Jésus parle mieux que le sang d’Abel. Barabbas était libéré, mais il ne s’est pas arrêté là le Sauveur, Yehoshua qui pardonne. Frères, on le met sur la croix, on a mis deux malfaiteurs, un à sa gauche, un à sa droite et la Bible dit que les deux l’insultaient et la Bible dit qu’à un moment donné il y en a un qui s’est rattrapé, qui s’est repenti. Oh ! Tu peux toujours te repentir, frère ! Et il dit au Seigneur, « Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne ». Le malfaiteur a eu la révélation de la prophétie d’Hénoch. Voici le Seigneur vient avec ses saintes myriades pour juger la terre, les impies. Il dit, « Souviens-toi de moi ». Yehoshua qui est en train de perdre son sang a dit « Aujourd’hui, toi, le malfaiteur qui m’a insulté parce que tu t’es repenti tu seras avec moi au paradis ». Mon Dieu !
Vous voulez jouer avec Jésus ? Attention si vous ne le reconnaissez pas en tant que votre Dieu c’est l’enfer qui vous attend. Prédicateurs c’est l’enfer qui vous attend… prophètes, apôtres, docteurs… C’est l’enfer même qui vous attend. Attention à ce que vous enseignez au peuple.
Hébreux 10 : 19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair.
Vous avez vu ? Une libre entrée et vous voulez jouer avec son nom, mes amis ? Vous voulez jouer avec son nom frères et sœurs ?
Hébreux 9 : 16, Car là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée. Un testament, en effet, n'est valable qu'en cas de mort, puisqu'il n'a aucune force tant que le testateur vit. Voilà pourquoi c'est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée. Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate, et de l'hysope; et il fit l'aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, en disant: Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous. Il fit pareillement l'aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte. Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon.
Voilà c’est clair, Yehoshua est le Dieu qui pardonne. C’est ça l’Évangile, frères. C’est ça l’Évangile, c’est ça la Parole de Dieu, c’est ça la révélation de la Parole. Ne pas croire à sa divinité c’est se condamner soi-même, c’est rester dans son péché, c’est rester dans ses malédictions.
Yehoshua, le Dieu véritable. Il pardonnait les prostituées, il accordait le repos, il accordait le salut aux grands voleurs. Frères, quel que soit votre péché si vous voulez changer de vie Yehoshua, mon Dieu peut vous sauver.
Alors pasteurs, apôtres, prédicateurs, évangélistes, anciens, diacres, enfants de Dieu, l’Épouse d’Yehoshua voici le message du temps. La personne d’Yehoshua.
Et demain 20 heures 30, on continue. Je vous ai dit de la part du Seigneur que ce sont les derniers rouleaux qu’il m’a donnés jusqu’à l’enlèvement c’est la personne d’Yehoshua.
Que ces enseignements soient diffusés dans le monde entier. Dupliqués, mis sur CD, DVD… diffusez massivement ces choses gratuitement afin que le monde connaisse qui est Dieu. Yehoshua est Dieu, le Dieu véritable. Et les impies ne pourront pas dire qu’ils n’avaient pas entendu, car il revient et il est en train de revenir, mes amis, pour nous chercher.

 Que Dieu vous garde, que son nom soit élevé, le nom d’Yehoshua.

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13