Shora Kuetu - L'enfer et le lac de feu





Psaume 110 : 1

Nous allons partager la Parole du Seigneur. Il y a des questions qui vont être posées et à la lumière des Ecritures nous allons essayer d’y répondre afin que les uns les autres soient bien éclairés.
Seigneur, nous bénissons ton nom pour l’opportunité que tu nous donnes. Nous voulons, Père, partager ta Parole, nous voulons recevoir, cet après-midi, l’éclairage. Seigneur, éclaire nous, enseignes nous tes voies. Nous proclamons haut et fort ton règne au nom de Yéhoshoua notre Seigneur et Sauveur. Nous te prions ainsi, Père de gloire. Amen !
Voilà, on va procéder à des questions-réponses. Et nous vous invitons, si vous le pouvez à prendre vos bibles avec vous, (…) pour, éventuellement, nous appeler en direct et nous poser vos questions.
Question : Quelle est la différence entre l’enfer et le lac de feu ? Est-ce que l’enfer est-il ouvert ? Est-ce que le lac de feu est-il ouvert ?
Et ça c’est une bonne question parce que tu sais que le Seigneur, parce qu’il est souverain, a eu à faire visiter, à certaines personnes, l’enfer et également le lac de feu. Alors y en a qui se sont levés pour dire « Mais non l’enfer n’est pas encore ouvert, n’est pas encore opérationnel, ni le lac de feu. Alors comment vous pouvez dire que vous avez été visiter l’enfer ? Donc c’est complètement diabolique ».
Nous voulons bien-aimés à la lumière de la Parole, éclairer ceux et celles qui sont à la poursuite de la vérité. Il y a une seule vérité, la vérité est immuable.

I/ L’ENFER
Alors ouvrons nos bibles, allons dans le livre de Psaume 110 : 1 De David. Psaume. Parole de l'Éternel à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. L'Éternel étendra de Sion le sceptre de ta puissance: Domine au milieu de tes ennemis! Ton peuple est plein d'ardeur, quand tu rassembles ton armée; Avec des ornements sacrés, du sein de l'aurore Ta jeunesse vient à toi comme une rosée. L'Éternel l'a juré, et il ne s'en repentira point: Tu es sacrificateur pour toujours, A la manière de Melchisédek.
On va lire un autre passage dans Psaume 116 : 1 J'aime l'Éternel, car il entend Ma voix, mes supplications; Car il a penché son oreille vers moi; Et je l'invoquerai toute ma vie. Les liens de la mort m'avaient environné, Et les angoisses du sépulcre m'avaient saisi; J'étais en proie à la détresse et à la douleur. Mais j'invoquerai le nom de l'Éternel: O Éternel, sauve mon âme! L'Éternel est miséricordieux et juste, Notre Dieu est plein de compassion; L'Éternel garde les simples; J'étais malheureux, et il m'a sauvé. Mon âme, retourne à ton repos, Car l'Éternel t'a fait du bien. Oui, tu as délivré mon âme de la mort, Mes yeux des larmes, Mes pieds de la chute. Je marcherai devant l'Éternel, Sur la terre des vivants. J'avais confiance, lorsque je disais: Je suis bien malheureux! Je disais dans mon angoisse: Tout homme est trompeur. Comment rendrai-je à l'Éternel Tous ses bienfaits envers moi? J'élèverai la coupe des délivrances, Et j'invoquerai le nom de l'Éternel; J'accomplirai mes voeux envers l'Éternel, En présence de tout son peuple.
Le Psaume 110 nous parle de la résurrection du Messie, donc « l’Eternel m’a dit assieds-toi à ma droite ». Donc là, c’était après la mort du Messie.
En fait, pour répondre correctement à cette question, à savoir quelle est la différence entre l’enfer et le lac de feu ? Où vont, notamment, les gens qui meurent donc les chrétiens comme les païens ? Alors nous allons nous baser d’abord sur le Messie qui est notre exemple le plus parfait.
On voit dans Psaume 116 ici que le Seigneur disait au verset 3, donc Psaume 116 verset 3 il est question bien sûr de la mort du Messie. Les liens de la mort m'avaient environné, Et les angoisses du séjour des morts m'avaient saisi... Et quelque part le Seigneur dit « tu ne laisseras pas mon âme connaître la corruption dans le séjour des morts ». Donc là ici on voit le terme séjour des morts en hébreu c’est [scheol] qui donne en français justement [séjour des morts]. On comprend qu’avant la grâce, lorsque les gens mouraient, ils allaient dans le séjour des morts.
Et on peut lire encore Habakuk 2 : 5 Pareil à celui qui est ivre et arrogant, L'orgueilleux ne demeure pas tranquille; Il élargit sa bouche comme le séjour des morts, Il est insatiable comme la mort; Il attire à lui toutes les nations, Il assemble auprès de lui tous les peuples.
On peut lire encore Nombres 16 : 33 Ils descendirent vivants dans le séjour des morts, eux et tout ce qui leur appartenait; la terre les recouvrit, et ils disparurent au milieu de l'assemblée.
Vous voyez, lorsque Dieu va frapper ici les gens de la révolte de Koré, dans Nombres 16, on nous dit que ceux qui avaient suivi Koré dans sa rébellion, vont descendre vivants dans le séjour des morts. Donc, on voit qu’avant la grâce, tous ceux qui mouraient se retrouvaient dans le séjour des morts comme Nombres 16 également nous le dit.
Donc avant la grâce le séjour des morts était séparé en deux : il y a une partie qui était réservée aux incroyants, c’était un lieu de tourments et il y a une autre partie qui était réservée aux croyants qu’on appelait justement le sein d’Abraham.
Maintenant dans le Nouveau Testament nous allons dans le livre de Luc chapitre 16. Nous sommes dans Luc chapitre 16, nous lisons une histoire que beaucoup de gens connaissent, à partir du verset 19. Alors je tiens à signaler que l’histoire que nous allons lire n’a rien à voir avec une parabole parce que les paraboles, dans les paraboles le Seigneur ne cite aucun nom. Vous pouvez vérifier, mes amis, que toutes les paraboles que le Seigneur nous a données ne portent aucun nom, alors qu’ici il est question de Lazare et de l’homme riche. Donc on a bien cité le nom de Lazare, donc ce n’était pas une parabole. Quand bien même ce serait une parabole, les paraboles nous enseignent sur des réalités spirituelles, donc ça fait partie de la Parole.
Donc nous sommes dans Luc chapitre 16 : 19 Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.
Vous voyez la différence ici ? Le pauvre, donc Lazare, va mourir et on nous dit qu’il va être porté par les anges au sein d’Abraham, donc il va être transporté au sein Abraham donc c’est l’image du paradis bien sûr. Et puis le riche va mourir à son tour, et qu’est-ce qu’il va se passer ? Il va être enseveli, c’est-à-dire enterré.  Donc on voit bien qu’il y a deux endroits bien distincts. Il y en a un qui est réservé aux chrétiens, aux croyants : ils sont portés jusqu’à cet endroit-là par les anges donc c’est un endroit qui est au-dessus de nous et puis l’endroit où vont les incroyants se trouve en dessous. Donc nous sommes ici dans une sphère spirituelle, dans un domaine spirituel.
Et on nous dit au verset 23 de Luc 16 Dans le séjour des morts, il leva les yeux…
Donc vous voyez bien que Lazare était au-dessus de lui et lui il était en dessous.
Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent. Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait.
Donc on voit bien ici, qu’il y a deux endroits. Il y a un endroit, comme je disais tantôt, qui est réservé aux chrétiens, donc aux croyants, c’est le sein d’Abraham. Et puis un autre endroit qui est réservé aux impies, c’est le séjour des morts. Le séjour des morts est réservé aux païens.
Et ici on nous dit que le riche était en proie aux tourments. C’est un lieu de tourments. Donc le séjour des morts = un lieu de tourments. C’est ce que les Ecritures nous disent. Et tellement qu’il y a la souffrance qu’une goutte d’eau a une valeur inestimable. Le riche n’a même pas demandé un verre d’eau !
Alors maintenant nous devons comprendre que le Nouveau Testament a été écrit en grec donc il faut aller vérifier en grec le mot séjour des morts. Qu’est-ce que cela signifie ? En fait, le mot séjour des morts en grec c’est [Hadès] ou [hadas]. Donc Hadès donne en français séjour des morts.
Donc ce qu’il faut comprendre c’est que dans le livre de Matthieu chapitre 16 versets 18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Donc vous voyez ici, le Seigneur Jésus-Christ va parler également du séjour des morts, qui ne peut rien contre l’Eglise. Donc on comprend que lorsque les chrétiens meurent ils ne vont pas dans le séjour des morts parce que le séjour des morts ne peut rien contre les chrétiens.
Et on a compris que le séjour des morts vient du mot grec Hadès. Et Hadès justement selon le panthéon grec, qui comptait plusieurs divinités, donc plusieurs dieux, Hadès est le dieu du monde souterrain, le dieu du monde souterrain, le dieu des profondeurs. Hadès correspond à Pluton. Pluton est un dieu d’origine romaine. Parce que les Romains avaient aussi leur panthéon qui comptait plusieurs divinités. Donc Hadès est le dieu du monde souterrain chez les Grecs et son équivalent chez les Romains c’est le dieu Pluton. Donc Hadès, comme je le disais, est le dieu des profondeurs de la terre. Et il correspond également à une autre divinité qui s’appelait Orcus. Orcus est le dieu du néant. Il est également le dieu des enfers dans la mythologie romaine. Et le mot enfer est synonyme d’Orcus. Donc ça veut dire que le mot Hadès donne en français séjour des morts, c’est le dieu du monde souterrain. Et chez les Romains c’était Pluton ou encore Orcus. Donc le mot enfer justement vient du mot Hadès et précisément, il vient de ce dieu Orcus. Donc ça veut dire que le séjour du mort = l’enfer.
Donc ça veut dire que, lorsqu’un païen meurt, lorsqu’un pécheur meurt, il va dans le séjour des morts, c’est-à-dire en enfer. En fait, le séjour des morts est un dieu, c’est un démon en même temps. On le verra plus tard.
On voit dans Apocalypse chapitre 20 à partir du verset 11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses œuvres.
Vous voyez ici, on nous dit d’abord qu’au jugement dernier, le séjour des morts, c’est-à-dire le dieu Hadès, un démon, et la mort, c’est aussi un démon, les deux, ces deux démons retiennent les âmes. Et la Bible nous dit qu’au jugement dernier ces deux démons vont rendre les morts qu’ils retiennent captifs.
On continue la lecture. Tu verras quelque chose de très intéressant.
Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu.
Et la Bible nous dit que la mort et le séjour des morts, les deux, furent jetés dans l’étang de feu, donc les deux démons vont être jetés dans l’étang de feu. Voilà pourquoi 1 Corinthiens 15 : 26 nous dit que le dernier ennemi qui sera vaincu ce sera la mort. Donc on voit bien que la mort et le séjour des morts seront jetés dans l’étang de feu. Et ils vont rendre les morts qui sont en eux lors du jugement dernier.
Et tu verras également dans Psaumes chapitre 16 au verset 10 Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.
Ici il est question du Messie. C’est David qui va prophétiser cela. En fait, c’est Christ qui parle avant son incarnation. Il dit à son Père « Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, et tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption ».  Et le mot séjour des morts, ici, on a vu en hébreux c’est [schéol], qui donne en français sépulcre ou encore monde souterrain ou encore enfer.
Donc on voit bien que l’enfer est ouvert dès la chute de l’Homme. En fait, dès la chute de Satan, ce démon, donc l’un des anges qui avait suivi Satan, est devenu l’enfer, le dieu du monde souterrain. C’est-à-dire que Satan, quand il a été chassé du ciel, si vous lisez Esaïe 14, on nous dira qu’il va être précipité jusque dans les profondeurs de la terre et le séjour des morts va même s’émouvoir « comment ça se fait que tu sois descendu jusqu’ici ? ». Donc lorsque Satan va être chassé du ciel, Apocalypse 12 nous dit qu’il y a des démons qui l’avaient suivi donc les anges qui l’avaient suivi. Certains anges occupaient la mer, étaient tombés dans la mer, dans les eaux, d’autres sur terre. Jean verra dans Apocalypse 5 qu’il y avait des créatures dans le ciel, sur la terre et sous la terre qui adoraient. Donc on voit bien que sous terre il y a un monde, un monde souterrain, dans le domaine spirituel bien sûr. C’est le monde des esprits, et il y a aussi en même temps le schéol, c’est-à-dire le séjour des morts, où règne ce démon, l’esprit de mort et le dieu Hadès.
Maintenant on voit ici Jésus, avant son incarnation, qui dit par la bouche David que le Père n’allait pas le livrer. « Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts » donc on peut dire littéralement « tu ne livreras pas mon âme au dieu Hadès ». Parce que les âmes qui mouraient, les âmes des païens, étaient livrées à ce dieu, à cette divinité.  « Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption ». C’est à dire « tu ne permettras pas à ce que mon âme soit détruite ». Donc Jésus parlait de sa résurrection ici.
Et qu’est-ce qu’il va se passer ? Quand le Seigneur va mourir, il va, effectivement, se retrouver dans le séjour des morts pendant trois jours. Il s’est retrouvé pendant trois jours dans le séjour des morts.
Allons dans Ephésiens chapitre 4 : 7 Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ. C'est pourquoi il est dit: Étant monté en haut, il a emmené des captifs, Et il a fait des dons aux hommes. Or, que signifie: Il est monté, sinon qu'il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre?
« Les régions inférieures de la terre ».
Donc les Ephésiens étaient des Grecs, ça il ne faut pas l’oublier. Ils connaissaient ces régions-là. On en parlait parce que les régions inférieures sont le royaume du dieu Hadès. Donc quand l’auteur, quand Paul, va leur parler de ces régions inférieures, il savait que les éphésiens comprenaient son langage, qu’ils comprenaient que Christ à sa mort est descendu dans ces régions inférieures de la terre pour rencontrer justement les deux divinités, c’est-à-dire l’esprit de mort et le dieu Hadès.
Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.
Et la Bible nous dit qu’il est descendu et il est monté dans les hauteurs en amenant des captifs. En fait, quand Jésus-Christ est descendu dans ces régions inférieures, c’est-à-dire en enfer, dans le séjour des morts, il est allé justement délivrer tous ceux qui étaient captifs du dieu Hadès. Il est allé libérer les captifs. C’est-à-dire, il y a des croyants qui étaient dans le sein d’Abraham et personne n’était encore monté au ciel. La Parole le dit. Le Seigneur dit clairement que « personne n’est monté au ciel et personne en est descendu si ce n’est le fils de l’homme ». Même Elie, quand on dit qu’Elie était monté au ciel, il était caché quelque part par le Seigneur. Il l’a enlevé bien sûr, il l’a caché quelque part. On dit qu’il était enlevé dans le ciel, en fait, il était caché quelque part. Seul Jésus-Christ est descendu et est monté au ciel. Mais quand il est descendu, il est descendu seul pour son incarnation. Il est descendu dans les régions inférieures. Il est allé libérer les croyants qui étaient retenus par le dieu Hadès. Et c’est ce que l’auteur nous dit ici. Et il est monté dans les hauteurs avec eux, pour qu’ils soient dans la gloire de Dieu en attendant la résurrection corporelle à la fin de temps. Donc ça c’est merveilleux, ce que le Maître a fait ici. Voilà pourquoi la Bible dit « qu’il a emmené avec lui des captifs ».
Et Matthieu 27 nous dira que lors de sa résurrection plusieurs corps des saints étaient ressuscités. Ils étaient rentrés dans la ville sainte. Et Apocalypse 1 : 18 nous le confirme.
Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J'étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.
« Je tiens les clefs de la mort et du dieu Hadès » c’est-à-dire du schéol, du séjour des morts. Et ça c’est merveilleux. Tu vois comment Jésus est trop fort ? C’est avec ces clefs que le séjour des morts empêchait les croyants d’avant la grâce de sortir. Voilà pourquoi il fallait qu’il aille les confronter, c’est-à-dire confronter ces deux démons, quand il est mort. Il est allé les voir, il les a vaincus sur la croix, il est descendu simplement pour récupérer ces clés. En fait les clefs représentent l’autorité donc c’est les clefs qu’Adam avait perdues. C’est-à-dire maintenant les croyants qui meurent en Christ, qui meurent sous la grâce ne sont plus retenus par le dieu Hadès, par le séjour des morts comme tous les croyants d’avant la grâce. Nous, nous sommes maintenant délivrés. Voilà pourquoi, mes amis, il a dit dans Matthieu 16 : 18 que la mort et le séjour des morts ne prévaudront point contre l’église, c’est-à-dire que l’église ne peut pas être retenue par le dieu de la mort, par le dieu Hadès parce que Jésus les a vaincus.
Et voilà pourquoi l’apôtre Paul nous dit ceci justement dans le livre de 2 Corinthiens 5 : 1 Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l'ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n'a pas été faite de main d'homme. Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus. Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie. Et celui qui nous a formés pour cela, c'est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l'Esprit.
Paul dit ici que nous avons un domicile mais c’est un domicile céleste. Et nous voulons vite regagner ce domicile.
Et il y a un autre passage qui est très explicite, nous allons lire Philippiens chapitre 1 : 21 Car Christ est ma vie, et la mort m'est un gain. Mais s'il est utile pour mon œuvre que je vive dans la chair, je ne saurais dire ce que je dois préférer. Je suis pressé des deux côtés: j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur; mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair. Et je suis persuadé, je sais que je demeurerai et que je resterai avec vous tous, pour votre avancement et pour votre joie dans la foi.
Ici Paul dit quelque chose de terrible, il dit : « Je suis pressé des deux côtés: j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur ». Donc Paul nous fait comprendre que lorsqu’un chrétien meurt, il ne va plus dans le séjour des morts, c’est-à-dire en enfer mais il va directement au ciel pour être avec le Seigneur. Son âme, son esprit, maintenant son corps est enterré, bien sûr, son corps, le corps du chrétien mort attend la résurrection corporelle mais son esprit et son âme, les deux fusionnent et vont au ciel donc son âme se retrouve avec le Seigneur dans la gloire.
Et Jean verra même dans Apocalypse 6 verset 9 à 11 Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu. Ils crièrent d'une voix forte, en disant: Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre? Une robe blanche fut donnée à chacun d'eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu'à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux.
Jean voit des chrétiens qui sont des martyrs notamment, sous l’autel donc au ciel tout simplement. L’autel c’est l’image de la croix, c’est la présence de Dieu. Et il nous dit que ces chrétiens sont conscients. Donc on voit que la vie continue après la mort, il y a une vie après la mort. Et le Seigneur l’a si bien dit « celui qui croit en moi vivra même s’il meurt » dans Jean 5 et ça c’est une belle parole d’encouragement pour ceux qui sont éprouvés, pour ceux qui perdent leurs parents, leurs proches, pour ceux et celles qui ont peur de la mort, qui sont malades et qui sont condamnés par la médecine. Si nous sommes en Christ nous n’avons rien à craindre parce qu’il y a une vie après la mort. Et les chrétiens sont bien conscients après la mort et même les inconvertis.
Et regarde ce que la Parole dit dans Apocalypse 14 versets 13 Et j'entendis du ciel une voix qui disait: Écris: Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l'Esprit, afin qu'ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent.
Quelle Parole d’encouragement. Oh mon Dieu ! « Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! ». Oh mes amis, mourrons dans le Seigneur, c’est une belle parole. « Oui, dit l`Esprit »,  parce que l’Esprit c’est la vérité. «Afin qu`ils se reposent de leurs œuvres, de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent ». Frères, Dieu n’est pas ingrat pour oublier notre travail. Voilà pourquoi quand nous travaillons dans l’œuvre du Seigneur nous ne devons pas nous décourager parce que nos œuvres vont nous suivre frères, Dieu est juste. Et ça c’est merveilleux, c’est une joie.
Et dans Psaume 116 versets 15 il est dit qu’elle a du prix la mort des enfants de Dieu. Et ça c’est quelque chose de merveilleux.
Donc on voit bien que lorsque les chrétiens meurent, présentement, ils vont directement dans la présence de Dieu, dans le ciel même, comme la Paul l’a dit. Et les païens, quand ils meurent, ils vont directement dans le séjour des morts et là-bas ils souffrent. Ce n’est pas encore une punition éternelle, c’est-à-dire le lac de feu mais c’est un endroit provisoire, le séjour des morts ou l’enfer, c’est un endroit provisoire. Comme les chrétiens qui vont dans la présence de Dieu c’est provisoire parce qu’ils attendent la nouvelle Jérusalem.
Nous avons défini le séjour des morts, nous avons défini l’enfer. L’enfer n’a rien à voir avec le lac de feu, on a vu qu’à la fin des temps dans Apocalypse 20, Dieu va jeter dans le lac de feu la mort et le séjour des morts, c’est-à-dire l’enfer. Le mot séjour des morts, [Hadès] en grec est le dieu du monde souterrain. Hadès c’est le dieu grec du monde souterrain, chez les Romains c’était Pluton ou Orcus et Orcus donne en français enfer. Donc l’enfer n’est pas un lieu de souffrances, de tourments définitifs, c’est un lieu de souffrance et de tourments provisoire.
II/ LE LAC DE FEU
Voilà définissons maintenant le lac de feu.
Nous allons dans Apocalypse 20 :14 à 15 Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu.
On nous dit que l’étang de feu c’est la seconde mort. Il y a 3 types de morts :
- La mort spirituelle qui est la séparation d’avec Dieu. C’est ce qu’Adam et Eve ont connu tout de suite après leur chute. Les païens sont morts spirituellement, beaucoup de chrétiens, malheureusement, également le sont.
- La mort physique c’est la séparation de l’âme, l’âme quitte le corps. Jacques chapitre 2 le dit que de même que la foi sans les œuvres est morte, le corps sans l’esprit est également mort.
- La seconde mort c’est la séparation éternelle d’avec Dieu. C’est l’étang de feu. L’étang de feu dont il est question dans Apocalypse 20. L’étang de feu c’est également la Géhenne.
Allons dans le livre de Matthieu 5 : 22 à 25. Là on voit que l’étang de feu, on y jettera les gens dedans au jugement dernier, donc il n’est pas encore opérationnel parce qu’il sera opérationnel après le jugement dernier. Mais présentement c’est l’enfer ou le séjour des morts qui est opérationnel depuis la chute de Satan.
Nous lisons Matthieu 5 : 22 à 25 Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d'être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d'être puni par le feu de la géhenne. Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande. Accorde-toi promptement avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur qu'il ne te livre au juge, que le juge ne te livre à l'officier de justice, et que tu ne sois mis en prison.
Le mot Géhenne est utilisé plus de douze fois dans le Nouveau Testament. Le mot grec géhenna parce que la géhenne vient du grec géhenna, géhenna vient de l’hébreu gehinnom. Le gehinnom était une vallée de Hinnom, c’est là, à l’époque des enfants d’Israël, des rois d’Israël, notamment Manassé, c’est à la vallée des fils de Hinnom qu’avait lieu dans le passé des sacrifices humains.
Donc on peut lire 2 Chroniques chapitre 33 : 6. C’est dans la vallée des fils de Hinnom que les israélites offraient leurs enfants au dieu Moloch, le dieu des ammonites. C’était une grande statue dans laquelle il y avait une fournaise, avec une bouche béante, grandement ouverte et c’est là-dedans qu’on jetait vivants les enfants. Ils brulaient vifs ! Et ces enfants étaient sacrifiés au dieu Moloch.
2 Chroniques 33 : 6 Il fit passer ses fils par le feu dans la vallée des fils de Hinnom; il observait les nuages et les serpents pour en tirer des pronostics…
Ça c’est Manassé. Et on nous dit qu’il a fait passer ses fils, donc il a sacrifié ses enfants au dieu Moloch ou Malcolm ou Milkom, c’est le dieu des ammonites. Et c’est là dans la vallée de Ben Hinnom qu’on sacrifiait des enfants. Alors ce qu’il faut comprendre c’est que le mot Ben Hinnom en hébreux signifie littéralement fils de lamentation donc la vallée des fils de Ben Hinnom était un lieu de lamentations, de souffrances.
Ce qu’il faut comprendre c’est que dans cette vallée le feu y brulait continuellement, les immondices également donc les charognes étaient jetées dans cette vallée c’est à dire les carcasses des animaux étaient jetées là-dedans, les immondices… Donc il y avait un feu qui était là en permanence et ce feu ne s’éteignait pas. Le feu de la vallée des fils de Ben Hinnom ne s’éteignait pas. Et c’est là-dedans qu’on brulait continuellement des enfants, des immondices, des charognes, des carcasses d’animaux morts. C’était un lieu de souffre, c’était le lieu le plus souillé en Israël, tout près de Jérusalem. Le lieu le plus souillé. C’était un lieu affreux et c’est encore le cas aujourd’hui. Et c’est horrible.
On va lire Jérémie 7 : 31 Ils ont bâti des hauts lieux à Topheth dans la vallée de Ben Hinnom, Pour brûler au feu leurs fils et leurs filles: Ce que je n'avais point ordonné, Ce qui ne m'était point venu à la pensée.
Vous voyez Dieu dit par Jérémie aux enfants d’Israël qu’ils « avaient bâti des hauts lieux à Topheth dans la vallée de Ben Hinnom Pour brûler au feu leurs fils et leurs filles: Ce que je n'avais point ordonné, Ce qui ne m'était point venu à la pensée. C'est pourquoi voici, les jours viennent, dit l'Éternel, Où l'on ne dira plus Topheth et la vallée de Ben Hinnom, Mais où l'on dira la vallée du carnage; Et l'on enterrera les morts à Topheth par défaut de place. Les cadavres de ce peuple seront la pâture des oiseaux du ciel et des bêtes de la terre; Et il n'y aura personne pour les troubler ».
Le mot Topheth signifie lieu pour bruler en hébreux. Topheth signifie lieu pour bruler. Donc il y avait ce feu à cet endroit qui était permanent, qui brulait en permanence. Donc le terme grec gehenna vient du mot hébreux gehinnom, c’est le lieu de soufre, c’est le lieu de sacrifice au dieu Moloch. Donc Jésus-Christ quand il va parler de la géhenne, en fait, il va se référer à ce lieu. La géhenne est un feu éternel, donc c’est le lac de feu. Donc le lac de feu c’est la géhenne et la géhenne vient de cette histoire en fait, est tirée de cette histoire qu’on a lue. Donc le lac de feu, ou l’étang de feu dont il est question dans Apocalypse 20 c’est la géhenne.
Marc 9 : 43 Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point.
On nous dit que la géhenne est un feu qui ne s’éteint point. Donc c’est un feu éternel.
Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le; mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie, que d'avoir les deux pieds et d'être jeté dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un œil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne, où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point. Car tout homme sera salé de feu.
Et là c’est terrible. Tout homme sera salé de feu. Et ça c’est une parole terrible. Donc Jésus Christ a dit plusieurs fois ici que la géhenne est un feu qui ne s’éteint point. Alors que la souffrance ou les souffrances que les païens éprouvent actuellement en enfer vont prendre fin parce qu’ils vont être sortis de là pour être jugés à la fin des temps et de nouveau cette fois ci jetés dans un lieu de tourment mais cette fois ci des tourments éternels c’est à dire l’étang de feu ou la géhenne. Voilà la différence. Donc le lac de feu c’est un lieu qui n’est pas encore ouvert, qui n’a pas encore reçu de morts parce qu’il n’est pas encore opérationnel. Mais par contre présentement les gens qui meurent sans Jésus vont dans le séjour des morts c’est-à-dire dans le Hadès, précisément en enfer. Et ils souffrent terriblement comme on l’a vu dans Luc chapitre 16 à partir du verset 19 et ils attendent justement le jugement, la résurrection des impies qui aura lieu après les mille ans pour être jugés et jetés. Et les démons, et Satan, et l’homme impie donc la bête, tous seront jetés dans l’étang de feu comme Apocalypse chapitre 19 le dit l’homme impie, la bête et le faux prophète seront jetés vivants dans l’étang de feu. Donc les impies, Satan donc le dragon, l’homme impie, le faux prophète, ils seront tous jetés dans l’étang de feu.
Maintenant la question que nous devons nous poser : Dieu peut-il faire visiter à quelqu’un l’enfer c’est-à-dire le séjour des morts ? Oui c’est biblique, c’est tout à fait biblique. Deuxièmement Dieu a fait grâce à certaines personnes de visiter le séjour des morts pour voir comment ces personnes souffrent. Et Dieu a fait grâce, j’ai vu cet endroit, ce n’est pas pour me glorifier, loin de là, j’ai vu cet endroit. Donc ce lieu existe présentement. Oui il y a des gens qui ont la grâce, Dieu leur fait grâce, d’aller voir ce qu’il se passe après la mort.
Maintenant une autre question : peut-on visiter le lac de feu ? Oui, mes amis ! Parce qu’il y a des gens qui disent que « Non, le lac de feu comme il n’est pas encore ouvert, on ne peut pas le visiter », ça c’est carrément de l’immaturité. C’est sous-estimer Dieu. Parce que d’abord comment savons-nous qu’il y a l’étang de feu ? C’est la Bible qui nous en parle. Et si la Bible en parle c’est parce que Jean l’a vu cet endroit-là, n’est-ce pas ? Il a vu que Dieu y jetait la bête. On l’a vu ! On peut le lire. Dieu montre à ses enfants le passé, le présent et le futur. Donc ce n’est pas anti biblique si quelqu’un vous dit que Dieu lui a fait visiter l’enfer, le séjour des morts ou encore le lac de feu.
Apocalypse 19 : 20 Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l'étang ardent de feu et de soufre.
Voilà ! Jean l’a vu. Est-ce qu’on va dire que parce qu’il n’est pas encore opérationnel Dieu ne peut pas te faire visiter ce qu’il s’y passe ? Nous devons comprendre que Dieu est hors du temps. Dieu est hors du temps. Parce que nous sommes dans le temps, limités par le temps et dans l’espace que nous avons du mal à comprendre Dieu.
Parce qu’il y a un soi-disant docteur de la Parole qui a parlé à une radio soi-disant chrétienne il n’y a pas longtemps, une radio congolaise, pour dire que nous sommes, je suis un faux prophète parce que je dis que Dieu m’a fait visiter le lac de feu et l’enfer. Il dit que ce n’est pas possible. Mais, mon ami, docteur je crois que tu as besoin avec beaucoup d’humilité de l’enseignement biblique. Voilà, il ne faut pas que l’on se voile la face. Ce n’est pas pour te condamner mais c’est pour te dire qu’il faut relire la Parole de Dieu.
Dieu a montré aux prophètes, notamment Esaïe, Jérémie, Zacharie des choses qui allaient se passer mille ans après, deux mille ans après, trois mille ans après avec une précision inouïe. Ce Dieu n’est-il pas capable ? A-t-il changé ? N’est-il pas capable de montrer à ses enfants le futur tout en étant en accord avec les saintes Ecritures ? Oui, ce Dieu n’a pas changé. Dieu a donné, mes amis, au prophète, au jeune prophète dans 1 Rois 13 le nom du roi Josias un siècle avant qu’il ne naisse. Dieu va donner à Esaïe le nom de Cyrus dans Esaïe 45 un siècle avant que Cyrus ne naisse. Et Dieu dira que Cyrus va délivrer son peuple. Et Dieu va donner au huitième siècle à Esaïe le nom d’Emmanuel qui serait le Messie d’Israel, huit siècles avant que Jésus ne vienne. Ce Dieu-là peut-on véritablement le minimiser ?
Mes amis, nous avons besoin de recevoir l’éclairage, nous avons besoin de revenir à la Parole véritable pour ne pas faire un combat charnel contre ceux qui prêchent, qui essaient de prêcher la vérité. Oui je le réitère Dieu m’a fait grâce de visiter le séjour des morts c’est-à-dire l’enfer et le lac de feu. Et la Parole le confirme donc ce n’est pas anti biblique.
Que Dieu soit béni. (…) Je crois que Dieu nous a fait grâce d’avoir un tout petit peu d’éclairage la dessus.
Le lac de feu est un lieu définitif ou seront jetés Satan, tous ses démons, les faux prophètes, les pécheurs mais présentement tous ceux qui meurent en Christ sont dans la gloire et tous ceux qui meurent sans Christ vont dans le séjour des morts c’est-à-dire en enfer et c’est un lieu de souffrances provisoire. C’est ce que la Parole nous dit.
Que Dieu soit béni !
J’ai pris du temps pour répondre à cette question parce que c’était important d’éclaircir la dessus et que cette vidéo soit diffusée correctement sur le net comme ça les chrétiens auront de l’éclairage.
(…)
Jean a vu dans Apocalypse 21 dans les moindres détails la nouvelle Jérusalem, il a décrit dans les moindres détails la nouvelle Jérusalem alors que la nouvelle Jérusalem n’est pas encore habitée mais Jean a décrit cette ville donc Dieu peut t’amener dans le futur pour te montrer les choses qui ne sont pas encore accomplies mais dans les détails parce qu’il est Dieu, il est hors du temps. Pour Dieu le passé, le présent, le futur n’existent pas. D’ailleurs, ce qu’il faut comprendre c’est qu’en hébreux il n’y a pas d’auxiliaire être ni avoir donc il n’y a pas le futur parce que Dieu est éternel donc il est Dieu, il est hors du temps. Donc les gens ne sont pas choqués s’ils entendent que Dieu a fait visiter à certaines personnes l’enfer, le paradis, le lac de feu, la nouvelle Jérusalem. Il est Dieu, il fait ce qu’il veut. (…)
Question : les démons souffrent-ils en enfer ou font-ils souffrir les autres ? Ou ils n’y sont même pas ?
Bonne question. Les démons sont en enfer bien sur parce que le mot enfer vient du mot grec Hadès ou encore d’un autre terme Orcus donc c’est le séjour des morts donc c’est un démon. Donc il faut comprendre que la mort aussi est un démon. La mort à la base est un démon. Ça il ne faut pas que les gens l’oublient. Donc ce qui fait qu’en enfer oui il y a les démons qui y règnent parce qu’ils sont jetés dans le monde souterrain.
Et les démons en enfer souffrent ils ? Mais les démons de toute façon qu’ils soient sur terre ou dans les airs, ils souffrent même Satan lui-même parce qu’ils n’ont pas la paix. En fait, Dieu c’est la paix, Dieu c’est la lumière, Satan c’est la haine, Satan c’est les ténèbres et c’est le trouble donc il n’y a pas la paix donc ils ne sont pas heureux, ils souffrent. (…)
Question : Dans quel but ceux qui avaient été incrédules et qui étaient en prison ont-ils entendu prêcher Jésus selon 1 Pierre 3 : 20 ?
(…)
1 Pierre 3 : 18 Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit, dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l'arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c'est-à-dire huit, furent sauvées à travers l'eau.
Donc vous voyez ici c’est une précision que la Bible nous donne qui nous montre que quand Christ est mort il est allé, en esprit bien sûr, sa chair était dans la tombe, mais dans l’esprit il est allé dans le séjour des morts que Pierre appelle la prison. Il est allé pour faire quoi ? Il est allé pour rappeler aux hommes et aux femmes incrédules de l’époque de Noé, parce qu’ils avaient refusé d’écouter ce prédicateur de la justice, il est allé là-bas pour leur rappeler leur condamnation tout simplement. Il n’est pas parti là-bas pour prêcher l’Evangile afin qu’ils soient sauvés. Parce que la Parole nous dit dans Hébreux 9 : 27 qu’il est réservé aux hommes de mourir une seule fois après quoi vient le jugement. Donc quelqu’un qui meurt dans le péché il est déjà jugé et condamné. Voilà pourquoi la Parole nous demande de recevoir le Seigneur avant notre mort, de nous sanctifier avant la mort. Là il n’est pas parti pour prêcher la repentance, pour amener encore ces gens à la raison.
Alors il y en a qui vont dire « Ba oui mais dans 1 Pierre 4 : 6 il est dit que ’’Car l'Évangile a été aussi annoncé aux morts, afin qu’après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l'Esprit’’ ». Oui mais la mort dont il est question ici c’est la mort spirituelle. Nous étions tous morts spirituellement et le Seigneur nous a sauvés et Paul le confirme dans Ephésiens chapitre 2. Merci Saint Esprit nous l’aimons beaucoup parce que c’est lui qui me donne tous ces versets.
Ephésiens 2 : 1 Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres... Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ.
Nous qui étions morts par nos offenses. Paul le répète à deux reprises. Donc la mort dont il est question dans 1 Pierre 4 là-bas c’est la mort spirituelle à cause du péché.
Donc, mes amis, voilà la Parole. Je pense que c’est clair pour les uns et les autres. Nous avons besoin d’enseignement, nous avons besoin de nous enraciner dans la Parole. Et vous savez que beaucoup de combats que nous avons c’est parce que nous prêchons cette Parole, ces vérités et ça dérange, ça ne plait pas et beaucoup comprennent mal les choses et ils vont combattre charnellement. Notre combat n’est pas contre la chair et le sang donc il y a les esprits derrière les hommes, certains hommes (qui) veulent les maintenir dans l’ignorance.
Question : la Bible dit que le Seigneur rendra à chacun selon ses œuvres devons-nous comprendre que les tourments de l’enfer ne seront pas les mêmes pour tous ?
Bien évidemment. (…)
Apocalypse chapitre 20 : 11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres.
Les morts seront jugés d’après leurs œuvres. Dieu est juste. De même qu’au ciel les croyants qui persévèrent, ceux qui sont justes et fidèles, ceux qui auront travaillé correctement seront plus récompensés que d’autres, la Parole le dit dans 1 Corinthiens 3, y en a qui vont avoir des couronnes d’autres pas en fonction des œuvres qu’ils auraient accomplies. Ce que Dieu exige ce n’est pas que nous fassions des grandes œuvres mais ce que Dieu exige c’est la fidélité dans les choses pour lesquelles il nous a appelés. On voit la parabole des talents dans Matthieu 25 dans Luc là-bas également. Dieu te confie dix talents, si tu les fructifies pour en gagner vingt et bien tu seras récompensé mais celui qui va en avoir cinq de plus au lieu de dix et bien sera moins récompensé que celui qui aura été plus fidèle. Ce qui est juste. Donc là il n’est pas question du péché, il est question plus de la manière dont on aura géré, dont on aura travaillé, fructifié les dons, les grâces. De même qu’on sera récompensé au ciel en fonction de notre fidélité au travail que Dieu nous a confié, les impies seront aussi jugés en fonction de la gravité de leurs fautes. Donc ils vont tous souffrir en enfer, ils souffrent tous en enfer tout comme ils vont souffrir tous dans le lac de feu mais toutefois il y en a qui seront plus punis que d’autres parce que Dieu est juste. Sa justice est telle qu’elle va être même appliquée dans le lac de feu. Et ça c’est incroyable.
Question : La prophétie d’Esaïe 65 : 18 à 25 concerne-t-elle le millenium ? Si oui pourquoi les personnes mourront-elles puisque le diable et les démons seront en prison notamment le démon de mort ?
Si vous avez du mal à comprendre un verset, notamment si ce verset nous parle de l’Age d’or c’est-à-dire le millenium il faut prendre tous les versets qui parlent du millenium pour avoir une idée générale. Et tous les versets qui parlent du millenium nous disent que pendant mille ans la mort ne sera plus là.
Donc maintenant pourquoi Esaïe 65 parle-t-il de la mort en disant que ceux qui mourront, mourront à l’âge de cent ans ? C’est tout simplement un langage symbolique pour nous montrer que les gens ne vont pas mourir pendant tout ce temps-là, pour nous montrer qu’il n’y aura pas de mort. De même que quand le Seigneur dit que « si ta main gauche est une occasion de chute pour toi il faut la couper ». Donc là il ne faut pas interpréter littéralement sinon nous aurons des problèmes. Donc vous devez savoir que la Bible peut être interprétée de manière littérale donc en fonction d’un certain nombre de contextes et aussi de manière symbolique, historique. C’est très important pour ne pas justement s’emmêler les pinceaux. Quand la Bible dit que le plus âgé d’entre eux aura cent ans c’est tout simplement pour montrer que les gens vont vivre longtemps et qu’il n’y aura pas de mort.
Intervenant : Et c’est étonnant que les gens qui interprètent la Bible littéralement ne vont pas jusqu’au bout en coupant leur main ça les rendrait justes dans leurs propos et dans leur raisonnement.
Tout à fait mais malheureusement ce n’est pas tout le monde qui est enseigné. Tu peux porter le nom de prophète, apôtre, docteur, prédicateur et ne pas être du tout enseigné. Tu peux être dans une église pendant 30 ans, 40 ans et ne pas être enseigné, c’est ce que beaucoup de gens ne comprennent pas. C’est pour cela que la Parole dit qu’il faut qu’il y ait des enseignants. Ce n’est pas parce qu’on est dans une église de maison qu’il ne faut plus qu’il y ait d’enseignants, ni d’enseignement ! Parce que l’apôtre Paul nous dit dans Romains 12 que celui qui est appelé à l’enseignement s’attache à son enseignement. (…) Il y a besoin d’enseignement et je sens dans mon cœur, je ressens le besoin d’enseigner véritablement les chrétiens.
1 Timothée 4 :16 Paul dit à Timothée par l’Esprit « Veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t'écoutent ».
Donc les enseignants sont amenés à sauver ceux qui les écoutent. Donc il y a des gens qui enseignent, il y en a qui écoutent. Et Jacques nous dit dans Jacques 3 que tout le monde ne peut pas se mettre à enseigner parce qu’on aura des comptes à rendre, les enseignants, parce que l’enseignement c’est la pose des doctrines. Ce n’est pas parce que beaucoup d’églises sont malades ; oui les églises bâtiment, la plupart sont malades, nous sommes d’accord. Même chez nous, nous sommes en train de quitter certains bâtiments, la plupart des bâtiments d’ailleurs, on a quitté Massy, on est en train de quitter d’ici juin Savigny pour être dans des petits groupes… maintenant ce n’est pas parce que la plupart des églises bâtiment sont malades et (…) qu’on s’organise en église de maison qu’il faut éviter maintenant les enseignements ou les enseignants. Parce qu’il y a des gens que Dieu a établis comme enseignants. Même si on veut nous faire croire que les apôtres, les prophètes, les docteurs n’existent plus alors qu’il n’y a aucun verset qui le dit de manière explicite. Donc il y a des enseignants de la Parole, il y a des prédicateurs de la Parole, il y a des gens qui ont le don de guérison, le don de délivrance, il y a des gens qui ont le don de prophétie… et bien chacun doit exercer son ministère pour le bon fonctionnement du corps. Sinon s’il n’y a pas d’enseignement comme ce qu’on est en train de faire présentement mais les gens ne seront pas enseignés. Il y a des gens qui ont une onction, une grâce pour l’enseignement. Donc il faut que les églises de maison bénéficient de ces enseignements.
Et cela ne veut pas dire que les enseignants ne doivent plus être enseignés par les autres bien évidemment parce qu’il y a la communion fraternelle. Il y a deux types d’enseignement : tous les chrétiens peuvent enseigner dans le sens où nous sommes tous appelés à méditer la Parole et à la partager entre nous pour nous édifier les uns les autres mais ce n’est pas un enseignement qui va être donné pendant 30, 40, 50 minutes. On peut enseigner un frère en quelques minutes avec un seul verset. Et quelqu’un qui va lire un verset et qui va le partager pendant cinq minutes peut enseigner beaucoup de gens. On nous a fait croire que l’enseignement c’est une heure, deux heures, trois heures et l’exportation c’est trois minutes. C’est complètement faux ! Mais l’enseignement qui constitue dans la pose des doctrines, quand la Bible dit que les premiers chrétiens persévéraient dans l’enseignement des apôtres, cet enseignement-là est réservé exclusivement aux cinq ministères d’Ephésiens 4. Et on a besoin de ces ministères pour être enseignés, pour grandir. Je vois des gens qui dirigent des églises et qui ne sont même pas enseignés. Comme je disais des gens qui vont confondre l’enfer et le lac de feu, l’étang de feu et qui vont dire que c’est la même chose. Manque d’enseignement ! Qui vont dire « Non, on ne peut pas visiter l’enfer et le lac de feu ». Manque d’enseignement ! Il peut y avoir une bonne volonté derrière mais l’enseignement c’est autre chose. La volonté, la bonne volonté, le zèle n’est pas synonyme d’enseignement. Quelqu’un peut être zélé pour faire l’œuvre de Dieu, peut avoir l’onction mais manquer d’enseignement et déformer la Parole.
Intervenant : ça implique qu’on doit avoir de l’humilité pour reconnaitre nos limites, ce qu’on a compris et ce qu’on a besoin de comprendre et par qui on doit comprendre ces choses. Et je crois une chose aussi que les personnes qui se retrouvent dans les maisons, subtilement ils se mettent dans une position qui est contraire à la position d’un véritable enfant de Dieu c’est-à-dire qu’ils se mettent en position de crainte parce qu’ils ont été peut-être blessés, ils ont peur d’être à nouveau contrôlés or on ne peut être contrôlé que si on se laisse contrôler. Je crois que si il y en a qui nous écoutent aujourd’hui ou qui vont nous écouter demain je voudrais simplement les exhorter à prier Dieu, à être à l’écoute de l’Esprit et être simplement biblique. Ce n’est pas parce que les églises sont malades comme tu l’as cité et comme tout le monde le constate qu’on doit radicalement se retirer et se refermer dans un autre système parce que ça redevient un système.
De toute façon il y a le système biblique. Quand on quitte le système babylonien déjà pour le quitter ce n’est pas du jour au lendemain parce qu’on peut le quitter physiquement et l’avoir toujours en soi. Il a fallu à peine un jour pour sortir les enfants d’Israël de l’Égypte mais il a fallu 40 ans pour les délivrer de l’Égypte. Donc beaucoup de chrétiens qui se retrouvent dans les maisons pour prier en église de maison pensent qu’ils sont sortis de Babylone et c’est une grosse erreur. En général ils sortent du système visible de Babylone mais ce système est d’abord spirituel, il se trouve dans leur cœur. Et malheureusement ils rentrent aussi dans un autre système, comme tu le disais si bien, complètement charnel où il n’y a plus l’Esprit parce qu’il n’y a plus les dons de l’Esprit qui sont exercés correctement. Donc la peur des débordements fait qu’il n’y a plus les dons de l’Esprit. Et ils vont beaucoup plus parler de la communion fraternelle mais sous forme d’agapé, d’agapes, de nourriture. Mes amis, moi je ne vais pas m’assembler avec des frères et sœurs pour aller manger tout le temps. Je vais rester manger chez moi à la maison. Ok, qu’on mange de temps à autre, la Parole le dit, attention, mais je vais me retrouver d’abord avec des frères et sœurs pour prier, pour adorer le Seigneur, pour nous encourager spirituellement et non pour nous remplir le ventre. Si on doit se remplir le ventre dans nos églises de maison, je préfère aller dans un restaurant. Honnêtement on se réunit d’abord pour les réalités spirituelles. Et ça ça doit être la raison principale pour laquelle on se retrouve en église de maison.
Et dans ces églises de maison beaucoup refusent les ministères reconnus et c’est ça l’erreur. Et il y en a qui vont dire carrément « Non, comme il y a eu beaucoup d’abus, nous avons beaucoup été abusés, blessés alors il ne faut plus parler en langues ». Ils vont jusqu’à faire des recherches sur Internet pour dire « non le parler en langues des anges tire son origine de l’hindouisme ». Alors ça c’est quelque chose que je voulais également développer aujourd’hui. Si le parler en langues des anges est d’origine hindoue, si on doit utiliser cet argument pour interdire les frères et sœurs de parler en langue des anges dans ce cas-là ces défenseurs de ceux qui tiennent ces propos doivent également se préparer à ce que je vais dire.
Ils doivent comprendre qu’au sixième siècle avant Jésus Christ, il y avait l’histoire du dieu Mitra. Et l’on disait que Mitra était né un 25 décembre d’une vierge, dans une grotte et qu’il aurait eu 12 compagnons ou 12 disciples et qu’il serait crucifié, mis dans une tombe et ressuscité trois jours après. Cette histoire existait déjà à l’époque des apôtres. C’est-à-dire cette histoire, l’histoire du dieu Mitra qui est une divinité perse a commencé à exister au sixième siècle, six cent ans avant que Christ ne soit incarné, ne s’incarne. Maintenant ceux qui disent que le parler en langues a commencé avec l’hindouisme dans ce cas-là je leurs dirais il ne faudrait pas non plus croire au ministère terrestre de Jésus-Christ, à son incarnation, à son ministère, à sa crucifixion, sa mort et sa résurrection parce que cette histoire-là a existé bien avant que Christ ne vienne. Et si on utilise un tel argument dans ce cas on va se faire ramasser par les païens qui utilisent l’histoire du dieu Mitra pour dire que l’histoire de Jésus-Christ n’est rien d’autre qu’une copie.
Il y a même une autre histoire, parlons de l’histoire, de la légende d’Osiris. On nous dit également qu’Osiris, en fait ce dieu défunt est le souverain juge qui préside le tribunal au jugement dernier et on nous dit également que cette divinité d’origine égyptienne était également mort pour nos péchés.
Prenons une autre divinité égyptienne : Horus. Horus était appelé mi-homme mi-dieu, on l’appelait le messie, on l’appelait le fils oint de Dieu, on l’appelait le bon berger. Il est né également d’une vierge un 25 décembre, il aurait eu 12 compagnons ou des disciples. Il fut mis au tombeau et ressuscita trois jours après. On l’appelait la voie, la vérité, la lumière et on l’appelait également la troisième personne de la Trinité. C’est-à-dire nous sommes en train de parler d’Horus. On parlait d’Horus, Osiris et Isis. La Trinité égyptienne. Alors qu’est-ce qu’on va dire maintenant ? Et l’histoire d’Horus a existé des milliers et des milliers d’années avant le christianisme. Donc on va dire quoi maintenant? Si on nous fait croire que le parler en langues a commencé avec l’hindouisme en sachant que l’hindouisme a pris naissance au sixième siècle avant Jésus Christ, six cent ans avant Jésus Christ. Et bien avant que l’hindouisme ne soit fondé, plus de 2000 ans avant il y avait l’histoire d’Horus comme quoi il était mort pour nos péchés et ressuscité pour notre délivrance. Et beaucoup d’athées, beaucoup de païens utilisent l’histoire de Krishna, l’histoire de Dionysos, un autre dieu, l’histoire d’Osiris, l’histoire de Prométhée pour nous dire que le christianisme n’est rien d’autre qu’une copie de toutes ces histoires-là.
Alors, mes amis, utiliser des tels arguments pour contredire le parler en langues des anges notamment le don de miracles, guérison, l’onction du Saint Esprit, les manifestations du Saint Esprit véritable, utiliser de tels arguments pour combattre ces choses, mes amis, ça ne tient pas du tout et ceux qui tiennent ces arguments et bien qu’ils viennent, on va s’asseoir pour pouvoir leur démontrer que dans ce cas vous ne pouvez pas non plus vous défendre devant les païens. Voilà pourquoi beaucoup de chrétiens ont du mal à défendre l’Évangile auprès des musulmans. Parce que très peu connaissent l’histoire, à part l’histoire juive, l’histoire de l’église mais l’histoire contemporaine, l’histoire des nations. Celui qui veut défendre véritablement la Parole de Dieu, il faut d’abord l’Esprit, nous sommes d’accord, mais on peut également étudier l’histoire. Parce que les choses dans lesquelles nous sommes aujourd’hui n’ont pas pris naissance hier, elles ont pris naissance (il y a) des milliers d’années, bien avant que le monde ne soit fondé.
Alors vous me direz « Mais frère Shora mais pourquoi il y a eu toutes ces histoires-là Krishna Horus, Osiris comme quoi ils seraient mort pour nos péchés avant que Christ ne vienne ? ». Je vous dirai simplement que lorsque Dieu dans Genèse 3 : 15 dit « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité, celle-ci t’écrasera la tête et tu lui blesseras le talon » dans ce passage-là Dieu a parlé clairement de la crucifixion. C’était un langage codé mais Satan a compris que la postérité de la femme c’est le Messie. Donc il n’a pas eu tout l’éclairage, bien sûr, mais il a compris que la postérité de la femme c’est le Messie, que la femme c’est Israël, qu’un jour Dieu allait susciter cette nation… Il a compris également que le Messie allait être blessé au niveau du talon c’est-à-dire la crucifixion, que par cette crucifixion le Messie allait sauver le monde. Voilà pourquoi il a envoyé, avant que Christ ne vienne, il a envoyé des faux prophètes, des faux dieux pour embrouiller l’humanité. Voilà pourquoi Jésus-Christ dans Jean chapitre 10 il dira « tous ceux qui sont venus avant moi étaient des brigands ». Donc il parlait certainement de toutes ces choses-là, de tous ces soi-disant dieux qui seraient venus sur terre pour nous sauver. Voilà pourquoi Jésus-Christ dit clairement que c’était des brigands.
Donc il est important pour celui qui veut défendre la saine doctrine de connaître l’histoire. C’est très important. Parce que l’archéologie et l’histoire confirment la véracité des Saintes Ecritures. Et l’histoire confirme la véracité de la prophétie biblique. Donc voilà pourquoi nous devons étudier également l’histoire.
Alors il y en a qui vont dire « Non mais frère ceux qui tombent sous l’onction c’est carrément des démons. Ce n’est pas logique, il faut qu’ils aient la maîtrise de soi » disent-ils. Mes amis, dans Galates chapitre 5 la Bible nous parle de la maîtrise de soi comme étant un fruit de l’Esprit. Nous sommes d’accord mais vous remarquerez que si vous lisez le contexte c’est-à-dire un tout petit peu au-dessus, on nous parle des œuvres de la chair et parmi les œuvres de la chair on nous cite les excès de table, on nous parle des querelles, on nous parle de l’impudicité, de l’adultère donc si quelqu’un n’a pas la maîtrise de soi il va tomber facilement dans l’adultère, si quelqu’un n’a pas la maitrise de soi, il va tomber facilement dans les querelles, si quelqu’un n’a pas la maitrise de soi, il va tomber facilement dans les excès de table, dans les murmures. Donc la maîtrise de soi n’a rien à voir avec le contrôle du Saint Esprit, la maîtrise de soi à un rapport avec la gestion de la chair, des désirs de la chair, des passions de la chair. Et puis l’apôtre Paul dans 1 Thessaloniciens chapitre 4 nous dit que chacun de nous doit savoir posséder son corps dans la sainteté. C’est cela le sens exact de la maîtrise de soi, maitriser soi. On n’a pas dit la maîtrise du Saint Esprit on a dit la maîtrise de soi, le soi c’est la chair. Mais quand on va dans Apocalypse 19 Jean nous dit que quand un ange va lui apparaître Jean va tomber à ses pieds pour l’adorer. Jean ne s’est pas maîtrisé là, Jean est tombé. On voit dans Matthieu 17 les apôtres étaient tombés, Daniel était tombé et Ezéchiel également…
Regardez ce que Daniel nous dit, ça c’est quelque chose de merveilleux.
Daniel chapitre 10 : 7 Moi, Daniel, je vis seul la vision, et les hommes qui étaient avec moi ne la virent point, mais ils furent saisis d'une grande frayeur, et ils prirent la fuite pour se cacher.
Alors qui pouvait se maitriser ici ?
Je restai seul, et je vis cette grande vision; les forces me manquèrent, mon visage changea de couleur et fut décomposé, et je perdis toute vigueur. J'entendis le son de ses paroles; et comme j'entendais le son de ses paroles, je tombai frappé d'étourdissement, la face contre terre.
Je tombais frappé d’étourdissement. On sait tous ce que signifie le mot étourdissement. Être étourdi c’est avoir quoi à votre avis ? C’est avoir des vertiges n’est-ce pas ? Donc Daniel était-il possédé ? Non ! Mais Daniel a eu des vertiges. Pourquoi ? Parce qu’il a vu la gloire de Dieu, il s’est retrouvé par terre, face contre terre. Vous me direz « face contre terre ? ». Oui frères, étourdi. On va dire que « Daniel tu as manqué de maîtrise de soi » ? Qui peut résister lorsque la gloire de Dieu tombe quelque part ?
Oui il y a des gens qui vont commencer à manifester, à crier bizarrement, il y en a c’est la chair, d’autres ce sont les démons, bien sûr, mais d’autres c’est carrément la gloire de Dieu. Paul s’est retrouvé foudroyé par terre quand la gloire est descendue sur le chemin de Damas. Pierre prêche chez Corneille, l’onction tombe, ils se mettent à parler en langues. Qui peut aller dire maintenant il faut la maîtrise de soi ?
Vous me direz « Oui mais frère Shora les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes » là il est question de la prophétie, quand on reçoit une prophétie et qu’il y a un autre frère qui commence à prophétiser, le premier prophète doit se soumettre au deuxième prophète c’est-à-dire se taire pour permettre à l’autre de prophétiser.
Mais quand la gloire vient quelque part, tu prêche l’Evangile, les gens se retrouvent plaqués au sol. Tu dis quoi ? Ce sont les démons forcément ? Il ne faut pas attribuer facilement l’œuvre de Dieu à Satan parce qu’on n’a jamais expérimenté cette gloire.
Je vous le dis, j’étais un baptiste, chrétien baptiste, je ne croyais pas en la puissance de Dieu. Je me rappelle un jour un pasteur est venu me voir lors d’une veillée de prières qu’on avait à Draveil. Je ne savais même pas qu’il était pasteur. Le Seigneur m’a poussé à aller vers lui, il m’a donné son prénom, il était choqué et il m’a dit « Amène le devant ». Je l’ai appelé, il est venu devant, je lui ai imposé les mains, il s’est retrouvé plaqué au sol, il est tombé comme un sac et sa femme était choquée. Cet homme était pasteur baptiste, vous savez les baptistes américains, il est américain, les durs qui ne croient pas à la puissance de Dieu. Il est tombé sous l’onction, il s’est retrouvé au sol pendant dix minutes, il ne bougeait pas. Et quand il s’est relevé il ne comprenait pas. Il est parti en Inde en mission, il prêchait et il y avait un indien qui l’interprétait, il ne tenait pas en place ce monsieur, il tombait tout le temps sous l’onction, il ne comprenait pas. Et il prêchait et les démons se manifestaient et ils sortaient des corps. Et puis on lui a fait des photos, il y avait une nuée blanche tout autour de lui. Il est revenu me voir après sa mission en Inde, il était choqué, il me les a montrées. Je lui ai dit « Bienvenue au club, tu as goûté à la gloire de Dieu ».
Donc maintenant ceux qui vont faire tomber les gens de manière charnelle, là nous sommes d’accord… mais, mes amis, si vous n’avez pas encore goûté la gloire de Dieu je vous donnerai un conseil cherchez la face de Dieu, n’attribuez pas l’œuvre de Dieu à Satan parce que vous risquez de blasphémer contre Dieu. (…)
Question : Est-ce qu’on peut donner du crédit aux personnes qui disent avoir visité les lieux inférieurs, les régions inferieures ?
Oui et non. Oui si leurs expériences sont en accord avec les Saintes Ecritures. Parce que nous ne pouvons pas mettre les expériences sur le même pied d’égalité que les Ecritures ni au-dessus. La Parole de Dieu est la révélation par excellence. Je parle des textes bibliques originaux notamment. Et maintenant les expériences viennent simplement attester que ce qui est écrit est la vérité. Parce qu’on peut vivre des choses, on peut vivre des guérisons, on se dit « mais c’est écrit », des délivrances « mais c’est écrit », que Jésus-Christ est Fils de Dieu, il est Dieu, il est Seigneur, c’est écrit parce qu’on le vit dans le quotidien… donc nos expériences attestent que cette Parole est la vérité.
Maintenant si quelqu’un vient vous dire qu’il a eu des entretiens avec des morts dans l’au-delà, là il y a un problème, un dialogue je veux dire. Je me rappelle quand Dieu m’a amené en enfer il y avait une femme métisse qui était là et qui me disait « Sors moi de l’enfer » mais je ne pouvais pas lui parler, je ne pouvais rien faire et j’ai vu des vers de terre qui étaient là avec des têtes humaines et c’était quelque chose de terrible. Et j’ai vérifié la Parole le confirme également. Donc les expériences qui vous éloignent des Saintes Ecritures ne doivent pas être acceptées, écoutées parce qu’elles vont forcément vous égarer, là c’est carrément un autre chemin, c’est le chemin de l’erreur, c’est le chemin de la mort. Mais Dieu, mes amis, continue de parler à son peuple, Dieu continue de se révéler à son peuple mais toutefois il ne va plus nous révéler des choses qui vont compléter le canon biblique c’est-à-dire les Saintes Ecritures.
Question : Hier j’étais en train d’échanger avec certains frères sur des incompréhensions au niveau de la Parole parce qu’ils estimaient que notamment dans nos assemblées le fait qu’il y ait plusieurs personnes qui se mettent à parler en langues et qu’il n’y ait pas d’interprète n’était pas biblique. (…) J’aimerais que vous nous apportiez un peu d’éclaircissement sur le parler ne langue.
Il y a une chose qu’il faut comprendre, l’apôtre Paul n’a jamais dit que si dans une église tout le monde parle en même temps que c’est un péché. Il faut vraiment remettre les choses dans leur contexte, il n’a jamais dit cela. De même qu’il n’a jamais dit que si une femme n’est pas voilée avec un tissu elle va aller en enfer, il n’a jamais dit cela. Paul a dit que pour éviter que les païens, donc dans 1 Corinthiens 14, si (…) les inconvertis viennent dans nos réunions d’église et voient que tout le monde parle dans des langues inconnues ils seront choqués donc pour éviter qu’ils se choquent il vaut mieux  parler à soi-même et à Dieu. C’est ce que Paul dit. Mais il dit que s’il y a l’interprétation on peut dans ce cas-là parler en langues. Je donne un exemple : en général tu verras mon frère que certaines personnes qui parlent en langues vont se mettre à prophétiser ensuite. Donc la prophétie en question n’est rien d’autre que l’interprétation du parler en langues mais comme on ne le dit pas forcément que cette prophétie est l’interprétation de la langue que la personne vient de parler et bien beaucoup de gens se disent « Non, non il n’y a pas l’interprétation ». Et je l’ai vérifié moi-même et j’ai vu que beaucoup de gens qui parlent en langues, certains d’entre eux, prophétisent par la suite ou d’autres encore donnent des paroles de connaissance. Je me rappelle souvent quand je vais prêcher ça peut m’arriver de parler en langues pour donner une parole de connaissance par la suite, c’est l’interprétation, une parole de sagesse, c’est l’interprétation. De temps à autre il faut le dire « Oui ce que je viens de dire c’était l’interprétation du parler en langues que je viens de recevoir ». Et effectivement, on le fait de plus en plus, les gens qui parlent en langue en même temps on leur dit donc s’il n’y a pas d’interprétation pour ne pas choquer mais si on est entre chrétiens on peut tous parler en langues parce qu’on se connaît, on sait ce que c’est, ce n’est pas un problème.
Ce n’est pas un problème relatif au ministère que Dieu nous a confié, c’est pratiquement dans toutes les assemblées ou le parler en langues est reconnu.
Frères et sœurs, nous osons croire que vous avez été encouragés, nous avons eu à parler sur l’enfer et le lac de feux ou l’étang de feu. Soyez bénis, soyez fortifiés.
(…)
Que Dieu soit béni !


Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13