Etude de l'épitre de Paul aux Philippiens - Shora Kuetu



Philippiens 1 à 4

Philippiens 1
Paul et Timothée, serviteurs de Jésus Christ, à tous les saints en Jésus Christ qui sont à Philippes, aux évêques et aux diacres: 1:2 que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ! 1:3 Je rends grâces à mon Dieu de tout le souvenir que je garde de vous, 1:4 ne cessant, dans toutes mes prières pour vous tous, 1:5 de manifester ma joie au sujet de la part que vous prenez à l'Évangile, depuis le premier jour jusqu'à maintenant. 1:6 Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ. 1:7 Il est juste que je pense ainsi de vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur, soit dans mes liens, soit dans la défense et la confirmation de l'Évangile, vous qui tous participez à la même grâce que moi. 1:8 Car Dieu m'est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus Christ. 1:9 Et ce que je demande dans mes prières, c'est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence 1:10 pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ, 1:11 remplis du fruit de justice qui est par Jésus Christ, à la gloire et à la louange de Dieu. 1:12 Je veux que vous sachiez, frères, que ce qui m'est arrivé a plutôt contribué aux progrès de l'Évangile. 1:13 En effet, dans tout le prétoire et partout ailleurs, nul n'ignore que c'est pour Christ que je suis dans les liens, 1:14 et la plupart des frères dans le Seigneur, encouragés par mes liens, ont plus d'assurance pour annoncer sans crainte la parole. 1:15 Quelques-uns, il est vrai, prêchent Christ par envie et par esprit de dispute; mais d'autres le prêchent avec des dispositions bienveillantes. 1:16 Ceux-ci agissent par amour, sachant que je suis établi pour la défense de l'Évangile, 1:17 tandis que ceux-là, animés d'un esprit de dispute, annoncent Christ par des motifs qui ne sont pas purs et avec la pensée de me susciter quelque tribulation dans mes liens. 1:18 Qu'importe? De toute manière, que ce soit pour l'apparence, que ce soit sincèrement, Christ n'est pas moins annoncé: je m'en réjouis, et je m'en réjouirai encore. 1:19 Car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à vos prières et à l'assistance de l'Esprit de Jésus Christ, 1:20 selon ma ferme attente et mon espérance que je n'aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort; 1:21 car Christ est ma vie, et la mort m'est un gain. 1:22, Mais s'il est utile pour mon œuvre que je vive dans la chair, je ne saurais dire ce que je dois préférer. 1:23 Je suis pressé des deux côtés: j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur;1:24, mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair. 1:25 Et je suis persuadé, je sais que je demeurerai et que je resterai avec vous tous, pour votre avancement et pour votre joie dans la foi,1:26 afin que, par mon retour auprès de vous, vous ayez en moi un abondant sujet de vous glorifier en Jésus Christ. 1:27 Seulement, conduisez-vous d'une manière digne de l'Évangile de Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j'entende dire de vous que vous demeurez fermes dans un même esprit, combattant d'une même âme pour la foi de l'Évangile, 1:28 sans vous laisser aucunement effrayer par les adversaires, ce qui est pour eux une preuve de perdition, mais pour vous de salut; 1:29 et cela de la part de Dieu, car il vous a été fait la grâce, par rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui, 1:30 en soutenant le même combat que vous m'avez vu soutenir, et que vous apprenez maintenant que je soutiens.1:19 Car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à vos prières et à l'assistance de l'Esprit de Jésus Christ, 1:20 selon ma ferme attente et mon espérance que je n'aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort; 1:21 car Christ est ma vie, et la mort m'est un gain. 1:22, Mais s'il est utile pour mon oeuvre que je vive dans la chair, je ne saurais dire ce que je dois préférer. 1:23 Je suis pressé des deux côtés: j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur; 1:24, mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair. 1:25 Et je suis persuadé, je sais que je demeurerai et que je resterai avec vous tous, pour votre avancement et pour votre joie dans la foi, 1:26 afin que, par mon retour auprès de vous, vous ayez en moi un abondant sujet de vous glorifier en Jésus Christ. 1:27 Seulement, conduisez-vous d'une manière digne de l'Évangile de Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j'entende dire de vous que vous demeurez fermes dans un même esprit, combattant d'une même âme pour la foi de l'Évangile, 1:28 sans vous laisser aucunement effrayer par les adversaires, ce qui est pour eux une preuve de perdition, mais pour vous de salut; 1:29 et cela de la part de Dieu, car il vous a été fait la grâce, par rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui, 1:30 en soutenant le même combat que vous m'avez vu soutenir, et que vous apprenez maintenant que je soutiens.


Philippiens 2
Si donc il y a quelque consolation en Christ, s'il y a quelque soulagement dans la charité, s'il y a quelque union d'esprit, s'il y a quelque compassion et quelque miséricorde, 2:2 rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée. 2:3 Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. 2:4 Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. 2:5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, 2:6 lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, 2:7, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, 2:8 il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. 2:9 C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, 2:10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 2:11 et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. 2:12 Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; 2:13 car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. 2:14 Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, 2:15 afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d'une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, 2:16 portant la parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n'avoir pas couru en vain ni travaillé en vain…
« Portant la parole de vie, je pourrai me glorifier au jour de Christ », Paul dira, « de n’avoir pas couru en vain ni travaillé en vain ». Quelle parole !
Et même si je sers de libation pour le sacrifice et pour le service de votre foi, je m'en réjouis, et je me réjouis avec vous tous. 2:18 Vous aussi, réjouissez-vous de même, et réjouissez-vous avec moi. 2:19 J'espère dans le Seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée, afin d'être encouragé moi-même en apprenant ce qui vous concerne. 2:20 Car je n'ai personne ici qui partage mes sentiments, pour prendre sincèrement à cœur votre situation; 2:21 tous, en effet, cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus Christ. 2:22 Vous savez qu'il a été mis à l'épreuve, en se consacrant au service de l'Évangile avec moi, comme un enfant avec son père. 2:23 J'espère donc vous l'envoyer dès que j'apercevrai l'issue de l'état où je suis; 2:24 et j'ai cette confiance dans le Seigneur que moi-même aussi j'irai bientôt. 2:25 J'ai estimé nécessaire de vous envoyer mon frère Épaphrodite, mon compagnon d'œuvre et de combat, par qui vous m'avez fait parvenir de quoi pourvoir à mes besoins. 2:26 Car il désirait vous voir tous, et il était fort en peine de ce que vous aviez appris sa maladie. 2:27 Il a été malade, en effet, et tout près de la mort; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n'eusse pas tristesse sur tristesse. 2:28 Je l'ai donc envoyé avec d'autant plus d'empressement, afin que vous vous réjouissiez de le revoir, et que je sois moi-même moins triste. 2:29 Recevez-le donc dans le Seigneur avec une joie entière, et honorez de tels hommes. 2:30 Car c'est pour l'œuvre de Christ qu'il a été près de la mort, ayant exposé sa vie afin de suppléer à votre absence dans le service que vous me rendiez.
Philippiens 3
Au reste, mes frères, réjouissez-vous dans le Seigneur. Je ne me lasse point de vous écrire les mêmes choses, et pour vous cela est salutaire. 3:2 Prenez garde aux chiens, prenez garde aux mauvais ouvriers, prenez garde aux faux circoncis. 3:3 Car les circoncis, c'est nous, qui rendons à Dieu notre culte par l'Esprit de Dieu, qui nous glorifions en Jésus Christ, et qui ne mettons point notre confiance en la chair. 3:4 Moi aussi, cependant, j'aurais sujet de mettre ma confiance en la chair. Si quelque autre croit pouvoir se confier en la chair, je le puis bien davantage, 3:5 moi, circoncis le huitième jour, de la race d'Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d'Hébreux; quant à la loi, pharisien; 3:6 quant au zèle, persécuteur de l'Église; irréprochable, à l'égard de la justice de la loi. 3:7, Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ. 3:8 Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l'excellence de la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur, pour lequel j'ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, 3:9 et d'être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, 3:10 Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, 3:11 si je puis, à la résurrection d'entre les morts. 3:12 Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi par Jésus Christ. 3:13 Frères, je ne pense pas l'avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, 3:14 je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ. 3:15 Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée; et si vous êtes en quelque point d'un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. 3:16 Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d'un même pas. 3:17 Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. 3:18 Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j'en parle maintenant encore en pleurant. 3:19 Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu'aux choses de la terre. 3:20, Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, 3:21 qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses.
Philippiens 4
C'est pourquoi, mes bien-aimés, et très chers frères, vous qui êtes ma joie et ma couronne, demeurez ainsi fermes dans le Seigneur, mes bien-aimés! 4:2 J'exhorte Évodie et j'exhorte Syntyche à être d'un même sentiment dans le Seigneur. 4:3 Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te prie de les aider, elles qui ont combattu pour l'Évangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d'œuvre, dont les noms sont dans le livre de vie. 4:4 Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. 4:5 Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. 4:6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. 4:7 Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ. 4:8 Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées. 4:9 Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous. 4:10 J'ai éprouvé une grande joie dans le Seigneur de ce que vous avez pu enfin renouveler l'expression de vos sentiments pour moi; vous y pensiez bien, mais l'occasion vous manquait. 4:11 Ce n'est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j'ai appris à être content de l'état où je me trouve. 4:12 Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance. En tout et partout j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette. 4:13 Je puis tout par celui qui me fortifie. 4:14 Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma détresse. 4:15 Vous le savez vous-mêmes, Philippiens, au commencement de la prédication de l'Évangile, lorsque je partis de la Macédoine, aucune Église n'entra en compte avec moi pour ce qu'elle donnait et recevait; 4:16 vous fûtes les seuls à le faire, car vous m'envoyâtes déjà à Thessalonique, et à deux reprises, de quoi pourvoir à mes besoins. 4:17 Ce n'est pas que je recherche les dons; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte. 4:18 J'ai tout reçu, et je suis dans l'abondance; j'ai été comblé de biens, en recevant par Épaphrodite ce qui vient de vous comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte, et qui lui est agréable. 4:19 Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ. 4:20 À notre Dieu et Père soit la gloire aux siècles des siècles! Amen! 4:21 Saluez tous les saints en Jésus Christ. Les frères qui sont avec moi vous saluent. 4:22 Tous les saints vous saluent, et principalement ceux de la maison de César. 4:23 Que la grâce du Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit!
Voilà, mes amis, nous venons de finir la lecture de l’épître de Paul aux Philippiens, c’est l’épître que nous allons partager ce soir tous ensemble. Alors ce qu’il faut comprendre c’est que les Philippiens étaient des Grecs. Pour comprendre cette épître, il faut d’abord travailler un peu l’arrière-plan historique. On sait tous que les Philippiens n’étaient pas des Congolais, n’étaient pas des Français, des Européens, des Canadiens, des blancs… enfin je veux dire des Européens actuels, c’était des Européens, c’est vrai, c’est des Grecs, mais je veux dire les Philippiens n’étaient pas des Américains, ce n’étaient pas des Africains, ils ont eu une histoire et nous pouvons voir rapidement leur histoire dans le livre des Actes des apôtres au chapitre 16 : 1.
Pour bien comprendre l’histoire des Philippiens enfin pas toute l’histoire, mais comprendre un peu comment Paul est arrivé dans cette ville comment il a pu écrire cette lettre, cette épître à ces hommes et ces femmes en fait il faut comprendre, il faut étudier Actes 16 et là nous avons un tout petit peu d’histoire une petite information quelques informations sur les Philippiens.
Actes  16 : 1 Il se rendit ensuite à Derbe et à Lystre…
Donc c’est Paul avec son équipe.
Et voici, il y avait là un disciple nommé Timothée, fils d'une femme juive fidèle et d'un père grec. 16:2 Les frères de Lystre et d'Icone rendaient de lui un bon témoignage. 16:3 Paul voulut l'emmener avec lui; et, l'ayant pris, il le circoncit, à cause des Juifs qui étaient dans ces lieux-là, car tous savaient que son père était grec. 16:4 En passant par les villes, ils recommandaient aux frères d'observer les décisions des apôtres et des anciens de Jérusalem. 16:5 Les Églises se fortifiaient dans la foi, et augmentaient en nombre de jour en jour. 16:6 Ayant été empêchés par le Saint-Esprit d'annoncer la parole dans l'Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie. 16:7 Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie; mais l'Esprit de Jésus ne le leur permit pas. 16:8 Ils franchirent alors la Mysie, et descendirent à Troas. 16:9 Pendant la nuit, Paul eut une vision: un Macédonien lui apparut, et lui fit cette prière: Passe en Macédoine, secours-nous! 16:10 Après cette vision de Paul, nous cherchâmes aussitôt à nous rendre en Macédoine, concluant que le Seigneur nous appelait à y annoncer la bonne nouvelle. 16:11 Étant partis de Troas, nous fîmes voile directement vers la Samothrace, et le lendemain nous débarquâmes à Néapolis. 16:12 De là nous allâmes à Philippes…
Philippes c’était une ville très, très grande de la Macédoine. La Macédoine était une des régions de l’Empire romain et Philippes était une des grandes villes de cette région.
…De là nous allâmes à Philippes, qui est la première ville d'un district de Macédoine, et une colonie…
Donc il y avait beaucoup de juifs dans cette ville également et beaucoup de soldats romains puisque c’était une ville romaine.
Nous passâmes quelques jours dans cette ville.
Donc vous voyez que Paul va tâtonner à deux reprises, il va vouloir prêcher la Parole de Dieu nous dit la Bible en Asie Mineure, mais le Saint-Esprit ne lui a pas permis. Et la Bible nous dit que pendant la nuit Paul va recevoir une vision, un Macédonien va lui apparaître, donc c’était un Philippien, parce que les Philippiens étaient aussi des Macédoniens. Comprenez que la Macédoine était la région, une des régions romaines et Philippes était une des villes de la Macédoine. Donc pendant la nuit Paul reçoit une vision, un Macédonien lui dit « Paul, passe ici et secours-nous ». Ils avaient véritablement des besoins spirituels. Et la Bible nous dit qu’aussitôt Paul avec son équipe débarque à Philippes et ils vont y passer quelques jours. Et pendant ces jours-là Paul va proclamer la Parole de Dieu, Paul va prêcher l’Évangile.
Et la Bible nous dit au verset 13 Le jour du sabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière. Nous nous assîmes, et nous parlâmes aux femmes qui étaient réunies. 16:14 L'une d'elles, nommée Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, était une femme craignant Dieu, et elle écoutait. Le Seigneur lui ouvrit le coeur, pour qu'elle fût attentive à ce que disait Paul. 16:15 Lorsqu'elle eut été baptisée, avec sa famille, elle nous fit cette demande: Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison, et demeurez-y. Et elle nous pressa par ses instances. 16:16 Comme nous allions au lieu de prière, une servante qui avait un esprit de Python, et qui, en devinant, procurait un grand profit à ses maîtres, vint au-devant de nous, 16:17 et se mit à nous suivre, Paul et nous. Elle criait: Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très Haut, et ils vous annoncent la voie du salut. 16:18 Elle fit cela pendant plusieurs jours. Paul fatigué se retourna, et dit à l'esprit: Je t'ordonne, au nom de Jésus Christ, de sortir d'elle. Et il sortit à l'heure même. 16:19 Les maîtres de la servante, voyant disparaître l'espoir de leur gain, se saisirent de Paul et de Silas, et les traînèrent sur la place publique devant les magistrats. Ils les présentèrent aux préteurs, en disant: Ces hommes troublent notre ville; 16:21 ce sont des Juifs, qui annoncent des coutumes qu'il ne nous est permis ni de recevoir ni de suivre, à nous qui sommes Romains. 16:22 La foule se souleva aussi contre eux, et les préteurs, ayant fait arracher leurs vêtements, ordonnèrent qu'on les battît de verges. 16:23 Après qu'on les eut chargés de coups, ils les jetèrent en prison, en recommandant au geôlier de les garder sûrement. 16:24 Le geôlier, ayant reçu cet ordre, les jeta dans la prison intérieure, et leur mit les ceps aux pieds. 16:25 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. 16:26 Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés; au même instant, toutes les portes s'ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus. 16:27 Le geôlier se réveilla, et, lorsqu'il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée et allait se tuer, pensant que les prisonniers s'étaient enfuis. 16:28, Mais Paul cria d'une voix forte: Ne te fais point de mal, nous sommes tous ici. 16:29 Alors le geôlier, ayant demandé de la lumière, entra précipitamment, et se jeta tout tremblant aux pieds de Paul et de Silas; 16:30 il les fit sortir, et dit: Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé? 16:31 Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. 16:32 Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui étaient dans sa maison. Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens.16:34 Les ayant conduits dans son logement, il leur servit à manger, et il se réjouit avec toute sa famille de ce qu'il avait cru en Dieu. 16:35 Quand il fit jour, les préteurs envoyèrent les licteurs pour dire au geôlier: Relâche ces hommes. 16:36 Et le geôlier annonça la chose à Paul: Les préteurs ont envoyé dire qu'on vous relâchât; maintenant, donc sortez, et allez en paix. 16:37, Mais Paul dit aux licteurs: Après nous avoir battus de verges publiquement et sans jugement, nous qui sommes Romains, ils nous ont jetés en prison, et maintenant ils nous font sortir secrètement! Il n'en sera pas ainsi. Qu'ils viennent eux-mêmes nous mettre en liberté. 16:38 Les licteurs rapportèrent ces paroles aux préteurs, qui furent effrayés en apprenant qu'ils étaient Romains. 16:39 Ils vinrent les apaiser, et ils les mirent en liberté, en les priant de quitter la ville. 16:40 Quand ils furent sortis de la prison, ils entrèrent chez Lydie, et, après avoir vu et exhorté les frères, ils partirent.
Donc vous voyez, mes amis, l’arrière-plan historique ici. Paul arrive… Nous parlons, ce soir, de l’épître de Paul aux Philippiens. Nous sommes en train de vouloir comprendre le message que contient cette lettre, la lettre de Paul, l’épitre de Paul aux Philippiens. D’abord nous avons vu que pour comprendre cette lettre de Paul aux Philippiens il faut étudier l’arrière-plan historique. Qui étaient les Philippiens ? Et comment Paul était-il arrivé dans cette ville ? Et on comprend en lisant Actes 16, tout le chapitre 16 du livre des Actes nous avons quelques informations concernant justement nos questions c’est-à-dire qui étaient les Philippiens et comment Paul était-il arrivé dans cette ville. Et on a compris que Paul était arrivé en Macédoine qui était une des régions romaines et précisément à Philippes c’est parce que le Saint-Esprit l’avait envoyé, Dieu l’avait envoyé. Paul avait tâtonné à deux reprises, il ne savait pas vraiment la volonté du Seigneur et pendant la nuit un Philippien, un Macédonien lui apparut et lui dira « Passe en Macédoine… » littéralement à Philippes « …et secours-nous ». Et Paul arrive à Philippes et on nous dit là-bas frères qu’il va rentrer dans une synagogue, il va prêcher la Parole du Seigneur, il va également prêcher la Parole au bord d’une rivière parce qu’il y avait un lieu de prière là-bas, il va rencontrer une femme de la ville de Thyatire du nom de Lydie qui faisait partie de l’église de Thyatire également dans Apocalypse chapitre 2 à partir du verset 18. Paul prêche la Parole, Lydie qui était une grande femme d’affaires va se tourner vers le Seigneur à Philippes, Lydie va recevoir Jésus-Christ, avec sa famille elle va se faire baptiser. Et on nous dit par la suite que Paul allait avec Silas et son équipe à un lieu de prière encore et il y a une femme pythomane, une femme qui avait un esprit de python, c’est-à-dire par cet esprit cette femme devinait l’avenir, elle prophétisait avec cet esprit de python et elle suivait Paul et Silas et disait haut et fort « Ces hommes sont les serviteurs du Dieu très haut et ils vous annoncent la vérité ». Vous voyez, mes amis, cette femme Philippienne prophétisait des choses vraies, mais elle était remplie de démons. Alors la Bible nous dit que Paul va se fatiguer d’elle parce qu’elle a fait plusieurs jours et Paul va chasser ce démon et aussitôt les maîtres de cette femme ; elle devait être une esclave ; les maîtres de cette femme ont vu que leur gain était parti, que leur richesse, leur entreprise s’était écroulée. Ils ont réalisé que sans le don de python, de vision, de prophétie d’origine démoniaque de cette femme ils n’allaient plus pouvoir se nourrir, se vêtir… leur entreprise était en faillite et ils vont être en colère contre Paul, ils vont porter plainte contre lui.
Et c’est la même chose qui se passe avec beaucoup de pasteurs aujourd’hui. Pourquoi beaucoup sont autant secoués, autant dérangés ? C’est parce qu’ils sentent qu’avec ce message leur intérêt est secoué tout simplement, leurs entreprises sont en faillite, sont menacées. Voilà comment, mes amis, ils sont prêts à tout pour faire arrêter les messagers du Seigneur et ils vont de plus en plus parler devant les assemblées pour critiquer les frères et sœurs qui sont appelés par le Seigneur pour pouvoir dénoncer leurs méfaits, leurs comportements complètement cupides. Que Dieu les garde !
Alors les responsables de cette femme se rendent compte qu’elle avait perdu son don de prophétie d’origine pythomane, d’origine satanique, ils vont faire arrêter Paul, (…) et on nous dit qu’ils vont charger un homme de s’occuper de lui et de Silas et les deux vont être emprisonnés. Et la Bible nous dit que vers le milieu de la nuit c’est-à-dire à minuit précisément pendant que tout le monde était totalement endormi, Paul et Silas commencent à chanter et à proclamer la Parole de Dieu, ils chantaient les louanges de Dieu, ils prêchaient dans cette prison. Et la Bible nous dit qu’il y a eu un tremblement de terre. Nous sommes toujours à Philippes. Il y a eu un tremblement de terre et tous les liens des prisonniers étaient brisés.
Vous voyez, Paul, Dieu l’avait envoyé à Philippes pour qu’au travers de son ministère d’abord il fallait que Lydie soit touchée, premièrement Lydie, la femme la marchande de pourpre dont parle Actes 16 : 14 à 15 il fallait que Lydie soit touchée premièrement, deuxièmement il fallait que la femme pythomane soit délivrée de ce démon et troisièmement la Bible dit qu’il fallait que le geôlier et toute sa famille soient touchés. Vous voyez mes amis ? Donc Paul s’est rendu à Philippes, il a vécu une telle puissance, une telle démonstration de la puissance de Dieu que beaucoup de personnes étaient touchées. D’abord Lydie, une femme d’affaires et puis cette femme possédée par un esprit de python et troisièmement le geôlier, avec toute sa famille, qui était secoué par la puissance de Dieu. Et il se met à genoux devant Paul parce qu’il voulait se suicider croyant que tous les prisonniers s’étaient barrés, il se met à genoux devant Paul et Silas et il leur dit « seigneurs, que faudrait-il que je fasse pour être sauvé ? ». Et Paul lui dit « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé toi et ta famille ». Et la Bible nous dit qu’ils ont annoncé la Parole à cet homme, à ce responsable de la prison et lui et sa famille, ses enfants, sa femme se sont convertis et cette même nuit cet homme fut baptisé avec les siens nous dit la Parole. Et ça, c’est puissant !
Donc on voit comment Paul a été utilisé par le Seigneur pour apporter un puissant réveil à Philippes. Il y a eu beaucoup de conversions, beaucoup de personnes étaient touchées, interpellées par le Seigneur. Et voilà comment l’église de Philippes naquit. (…) vous voyez l’histoire de cette épitre, vous comprenez que dans cette église de Philippes il y avait ce geôlier avec sa famille, il y avait également cette femme qui avait ce démon de python qui faisait partie de cette église-là.
Alors quand Paul va écrire cette lettre aux Philippiens, c’était dans les années 60 après Jésus-Christ, Paul était en prison donc il va écrire cette lettre alors qu’il était en prison de nouveau, pas la prison qu’il a faite dans Actes 16 là il était déjà libéré bien évidemment, mais il était en prison précisément à Rome. Donc Actes chapitre 28 nous parle de cet emprisonnement. Donc vous voyez que Paul était en prison, il était à Rome, il était en prison, pendant quelque temps il était sorti et il a été de nouveau enfermé à Rome et pendant plusieurs années Paul était en prison et il va écrire cette belle lettre aux Philippiens. Alors qu’est-ce qu’il va leur dire ? On l’a déjà lu. C’est une lettre que j’aime beaucoup aussi parce que, pour votre information, les Philippiens étaient parmi les chrétiens qui soutenaient matériellement, financièrement et aussi spirituellement le ministère de l’apôtre Paul (...). Les Philippiens ont beaucoup soutenu le ministère de Paul, ils ont eu confiance en Paul, ils ont cru en son onction apostolique, prophétique et doctorale et ils l’ont beaucoup, beaucoup, beaucoup soutenu.
Et c’est la seule épître de Paul ou il salue les anciens. Il commence par saluer les frères et sœurs. Vous avez vu non ?
Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ…
Esclaves littéralement de Jésus-Christ
…à tous les saints en Jésus Christ qui sont à Philippes,
 C’est-à-dire il faisait allusion au geôlier et à sa famille, à cette femme qui avait l’esprit de python également et il parle des évêques, des diacres. C’est la seule épître de Paul ou d’emblée il salue les évêques et les diacres et vous vérifierez que dans les autres épîtres de Paul il n’a pas salué les anciens ou les diacres et c’est la seule épître.
Et vous voyez que les Philippiens occupaient une place énorme dans le cœur de Paul, Paul les aimait énormément. Il le dit au verset 3 Je rends grâces à mon Dieu de tout le souvenir que je garde de vous, 1:4 ne cessant, dans toutes mes prières pour vous tous…
Donc Paul priait beaucoup pour eux et il avait de bons souvenirs de ces hommes et ces femmes. Il le dit lui-même au verset 12 de Philippiens 1 il dit Je veux que vous sachiez, frères, que ce qui m'est arrivé a plutôt contribué aux progrès de l'Évangile.
Donc Paul était en prison et il leur dit « écoutez, sachez que le faite que je sois en prison à cause de l’Évangile est une grâce pour vous » et il dit clairement que la plupart des frères dans le Seigneur étaient encouragés par ses liens et ils avaient maintenant plus d’assurance pour annoncer sans crainte la Parole de Dieu. Donc vous voyez qu’il y a beaucoup de chrétiens qui connaissent la vérité, comme ce soir vous qui m’écoutez à la radio il y a beaucoup parmi vous qui connaissent la vérité, qui aiment la vérité, qui savent que dans beaucoup d’églises il n’y a plus la vérité, qui savent qu’il a beaucoup de charlatans, mais même vous qui travaillez sur des sites Internet vous savez bien que la vérité a disparu pratiquement, mais beaucoup n’ont plus le courage de pouvoir se lever et de parler clairement avec amour bien sûr, mais de pouvoir dénoncer, de dire les choses ouvertement alors que vous connaissez la vérité. Vous voyez que beaucoup se disent « Mais si j’ose parler on va me chasser, on va me maudire, on va me qualifier de tous les noms, de rebelle ». Et beaucoup même ont peur de la mort,  ils se disent « Mais oui c’est la vérité, mais si j’ouvre la bouche je risque d’être égorgé, tué ». Et Paul dit que beaucoup de frères quand ils l’ont vu en prison, enchaîné au lieu d’avoir peur au contraire ils ont eu le courage maintenant d’annoncer la vérité. Donc vous voyez que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment le Seigneur. Dieu a permis l'emprisonnement de Paul pour que des ministères qui étaient à Philippes, des chrétiens d'origine philippienne qui aimaient la vérité, qui connaissaient la vérité, mais qui n'osaient pas, qui n'avaient pas le courage de se lever et de dénoncer les choses et quand ils ont vu Paul en prison, ils ont eu ce courage-là. Paul a été utilisé par le Seigneur pour encourager les autres donc comme quoi Dieu peut susciter un ministère et permettre de beaucoup de combats autour de ce ministère, permettre à ce qu’il soit rejeté même tué pour que d’autres chrétiens aient le courage de se lever enfin. Dieu ne veut pas de poules mouillées dans son œuvre, dans son Royaume Dieu veut des hommes et des femmes qui ont l’audace, qui ont l’amour de Christ et qui puissent se lever pour pouvoir parler avec amour et annoncer le retour d’Yehoshua. (…)
Et Paul dit qu’il y avait des gens qui annonçaient Christ avec de mauvaises intentions. Et il dit « mais de toute manière peu importe que Christ soit annoncé avec des intentions bonnes ou pas, ce n’est pas grave, mais néanmoins il n’est pas moins annoncé ». Donc Paul son but c’était que Christ soit annoncé que ce soit par des charlatans, par de faux types, mais l’essentiel c’est que Christ soit annoncé. Vous voyez à quel point Paul tenait à ce que la personne d’Yehoshua soit révélée ?
Et il dit que Christ est sa vie et mourir lui est un gain, est un gain pour lui. Il dit clairement qu’il était pressé maintenant d’aller vers le Seigneur, qu’il était pressé de se retrouver avec le Seigneur. Et il invite les chrétiens au verset 27 de Philippiens 1 à combattre. Il dit « seulement, conduisez-vous d'une manière digne de l'Évangile de Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j'entende dire de vous que vous demeurez fermes dans un même esprit, combattant d'une même âme pour la foi de l'Évangile… ».
Paul invite tous les chrétiens, il a invité tous les Philippiens à combattre pour la foi d’une même âme. Donc vous voyez, mes amis, que la défense de la saine doctrine n’est pas une affaire réservée à une catégorie de ministères, c’est tous les chrétiens qui sont appelés à défendre la Parole du Seigneur d’une même âme. Et comment peut-on défendre la Parole du Seigneur ? Paul dit « Il faut que nous ayons un comportement qui soit scripturaire, un comportement biblique, un comportement qui honore le Seigneur, un comportement qui est agréable au Seigneur, que le Seigneur agrée et c’est alors qu’on peut combattre pour la saine doctrine ». Et il dit « Sans vous laisser aucunement vous effrayer par les adversaires ». Donc on sait que dès l’instant où on se lève pour pouvoir dénoncer les choses et dire la vérité et annoncer la saine doctrine il va y avoir des adversaires, on aura des combats, on aura des attaques, on aura des menaces, il y aura de l’intimidation, on va essayer de vous intimider par tous les moyens donc c’est normal qu’il y ait l’adversité et c’est Dieu qui permet cela parce qu’au travers de l’adversité Dieu nous façonne, Dieu taille en nous un caractère, le caractère de Christ. Des hommes et des femmes qui sont des personnes guerrières et établies par le Seigneur pour pouvoir annoncer la vérité. Donc vous voyez frères et sœurs Dieu est un Dieu qui prépare son peuple. Et l’épître de Paul aux Philippiens est une épître qui est encore d’actualité, qui nous parle. Paul les a invités à combattre pour la saine doctrine et il les invitait également à avoir les sentiments qui étaient en Christ, à persévérer, à avancer. Dans cette épître Paul n’a pas tellement dénoncé les fausses doctrines, il a beaucoup plus encouragé ces Philippiens à persévérer dans la foi, à défendre la saine doctrine.
Et il va, comme on l’a dit tout à l’heure, il va écrire cette lettre de Rome, l’épître de Paul aux Philippiens fait partie des lettres de Paul écrites en prison et certainement au cours de son deuxième voyage à Rome.
Et mes amis Paul dit clairement qu’il a envoyé Epaphrodite qui était un de ses compagnons d’œuvre pour pouvoir encourager les Philippiens pendant son emprisonnement. Epaphrodite arrive là-bas il a encouragé les frères et sœurs, les Philippiens, les Macédoniens, il les a invités à la persévérance. Et par la suite les Macédoniens vont donner de l’argent à Epaphrodite pour pourvoir aux besoins de Paul. Ils ont soutenu Paul financièrement, ils l’ont encouragé tandis que les Corinthiens, eux, au lieu de soutenir Paul dans son ministère apostolique, ils ont cherché des failles chez Paul, ils ont dit que Paul était charnel. Il le dira même Paul dans 2 Corinthiens 10 il dit « Mais si nous marchons dans la chair nous ne combattons pas selon la chair ». Donc vous voyez que les Corinthiens ont causé beaucoup d’ennuis à Paul, beaucoup de problèmes. Y en a qui disaient « mais Paul est orgueilleux, il est charnel » alors que Paul leur dira « Mais vous pouvez avoir dix mille maîtres en Christ, mais vous n’avez cependant pas plusieurs pères, car c’est moi qui vous ai engendrés par l’Evangile de Christ ». Mais par contre les Philippiens, eux, étaient nuit et jour à genoux pour soutenir Paul dans son appel, dans son ministère. Et Paul avait une relation assez particulière avec ces chrétiens parce qu’il a vécu l’emprisonnement à cause d’eux, il était emprisonné, il était flagellé, il était frappé, battu de verges à Philippes à cause de son amour pour le Seigneur, à cause de l’appel que Dieu lui avait adressé là-bas.
Et comprenez également, frères et sœurs, Paul avait été envoyé par le Seigneur à Philippes, mais ce n’est pas parce que Dieu l’a envoyé à Philippes que Paul n’a pas été emprisonné. Donc ne croyez pas que (parce que) Dieu vous a appelé que vous n’allez pas être frappé, qu’on va pas vous cracher dessus, qu’on va pas vous traiter de tous les noms, de magicien, de faux prophète… de tous les noms… il faut vous attendre à toutes ces choses-là, vous devez vous préparer, vous devez être des hommes et des femmes aguerris, des hommes et des femmes qui sont préparés. Il ne faut pas en vouloir au Seigneur lorsque vous subissez des attaques, des épreuves de l’ennemi. Et ne remettez surtout pas votre appel en cause. Paul était appelé, Paul a eu une vision claire un Macédonien va lui apparaître la nuit, il dit « Passe ici, enseigne-nous la Parole ». Mais quand Paul arrive là-bas vous voyez tout de suite après il chasse un démon et on l’enferme en prison, on le frappe et on le chasse après de la ville. Et une fois qu’il a fini son œuvre, Dieu a permis à ce qu’il soit chassé comme un chien. Mes amis il faut vous préparer à toutes ces choses-là.
Le 24 novembre dernier, j’ai pris l’avion pour le Gabon, j’étais dans la joie dans cet avion, je me dirigeais sur Libreville, j’étais dans la joie parce que je me disais enfin je vais revoir mes frères et sœurs que je n’ai pas vus depuis quelque temps et bien mes amis figurez-vous qu’arrivé à Libreville un policier ; alors qu’on avait déjà mis un tampon sur mon passeport d’entrer, le cachet d’entrée ; et puis en sortant un autre policier m’interpelle. Il me dit « Voilà vous êtes pasteur vous n’avez pas le droit de rentrer ici ». Hop ! On m’a renvoyé sur le même vol. Mes amis, souvenez-vous que ce n’est pas parce que vous avez reçu un appel du Seigneur qu’on va vous acclamer. Mes amis, vous avez déjà vu un ministère apostolique qui vient de Paris qui se fait renvoyer sur le même vol, renvoyé d’un pays Africain, rapatrié comme un sans-papier ? Et bien c’est ça l’Evangile mes amis. C’est ça la Parole de Dieu. Il ne faut pas chercher le diable à chaque fois. « C’est le diable, le diable, le diable… ». Arrêtons d’accuser tout le temps Satan, Satan, Satan. Des fois il se plaint devant le Seigneur « Seigneur, tes enfants là toujours au moindre bobo c’est le diable ». On oublie que Dieu est souverain, que quand on reçoit un appel il nous passe par une école, une bonne école.
Un Macédonien lui apparut et lui dit passe ici secours nous.
Voilà quelqu’un qui part secourir les malades, il arrive là-bas, on le frappe de verges, on l’emprisonne et il fallait qu’à minuit il fallait qu’il chant et qu’il prie parce qu’à minuit il y en a ils seraient dans la dépression déjà. « Oh ! Seigneur, tu m’as abandonné. Oh ! Seigneur, je n’en peux plus. Ah, Seigneur, je vais quitter la chrétienne ». Et bien quitte la vie chrétienne et bien va en enfer. Vous voyez comment nous sommes mes amis ? Nous sommes là on pleure, tout le temps « Seigneur, je n’en peux plus. Seigneur, tout le monde est contre moi, on veut me lapider. On me traite de sorcière… ». Mais c’est une bonne chose ça veut dire que l’appel est sur ta vie si tu n’as pas péché alors arrête de pleurer. Tu demandes à ce que Dieu te bénisse, il commence à te bénir et voilà que tu commences à te détourner de la bénédiction. La confusion ! Beaucoup d’enfants de Dieu sont dans la confusion. Tout de suite après c’est « Je, je… je m’en vais, je quitte…je, je, je, je… ». Il faut qu’on arrête avec le « je, je, je ». Il faut qu’on commence à chanter plutôt au lieu de tomber dans la dépression et prendre son téléphone et appeler tout le monde pour commencer à pleurer, à murmurer… arrêtez avec tout ça parce que vous bloquez vos bénédictions. Que Dieu nous libère de cette religiosité, de cette ignorance, de notre propre chair.
Paul chasse un démon. C’est ce que le Seigneur a dit non ? Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru, ils parleront de nouvelles langues, ils chasseront les démons… C’est écrit ! Paul chasse le démon de cette femme qui avait un python et voilà comment en exerçant son ministère voilà comment Paul se retrouve en prison. Est-ce qu’il avait volé ? Non ! Voilà pourquoi la Bible nous dit que si vous souffrez en tant que chrétiens et bien réjouissez-vous parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Christ repose sur vous. Il faut que Dieu nous aide, qu’il ouvre nos yeux, que nous comprenions que nous sommes à l’école de l’Esprit. Et à ce que je sache vous n’avez pas encore fait de la prison à cause de l’Évangile. C’est que des petits bobos que vous avez dans vos églises et chacun pleure. Et on veut l’onction, on veut le ministère. « Ah! Je suis prophète ». Quel prophète ? Esaïe a été coupé, scié en deux. Quel prophète ? Que Dieu nous ouvre les yeux ce soir. Ce soir c’est une leçon que Dieu donne à chacun de nous. Que Dieu nous aide ! On va vous enfermer dans les hôpitaux, on va vous enfermer partout à cause de l’Évangile. Préparez-vous à cela. Il ne faut pas toujours voir Satan, Satan, Satan. Bobo. Satan, Satan. On est abonné à Satan à chaque fois. Satan, Satan, Satan. Laissons Satan de côté. Satan est aussi un instrument que Dieu utilise pour nous corriger pour votre information vous devez le savoir. Et si vous voulez des preuves bibliques, je vais vous en donner.
Paul a été façonné, Paul, Dieu l’amène en prison parce qu’il voulait que beaucoup d’autres peureux qui avaient reçu son appel soient réveillés. Donc ça veut dire que Dieu peut vous amener en prison justement pour amener un réveil dans votre pays. Dieu peut permettre à ce que vous soyez égorgés pour qu’un réveil éclate. Oui c’est ça le Seigneur il fait ce qu’il veut ! Il est Dieu, il est souverain, il n’a de comptes à rendre à personne, il ne va pas s’asseoir avec toi pour discuter d’abord sur son plan, sur son projet. Il t’appelle, il te montre son projet, il te dit « rentre-dedans » et c’est comme ça. Et on ne négocie pas avec le Seigneur on obéit. « Soumettez-vous à Dieu et résistez à Satan et il fuira loin de vous » nous dit la Parole.
Alors Paul encourage les Philippiens il dit au chapitre 3 verset 1 Au reste, mes frères, réjouissez-vous dans le Seigneur. Mes amis, quelqu’un qui est en prison au lieu qu’il soit abattu, dépressif, et c’est lui qui va demander aux frères et sœurs qui étaient en liberté de se réjouir. Et ça, c’est quelque chose de terrible. Réjouissez-vous ! Et il dit « Je le répète réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ». Et ça, c’est fort.
Il dit, il parle de lui-même, il dit « écoutez je peux mettre ma confiance dans la chair… », mais il dit « ces choses qui étaient pour moi des gains je les ai regardés comme de la boue ». Paul a regardé sa nationalité, sa race, son origine, son pays, toutes ces choses comme de la boue. Vous voyez mes amis à quel point beaucoup sont encore attachés à leur origine, attachés à leurs biens matériels, attachés à leur position, à leurs titres ? Paul dit « ces choses-là étaient comme de la boue pour moi ».
Et son objectif premier c’était de connaître Christ. Il dit au verset 10 de Philippiens 3 Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, 3:11 si je puis, à la résurrection d'entre les morts.
Ça c’est terrible mes amis, Paul, l’apôtre Paul qui avait reçu un tel appel de la part du Seigneur et mes amis pour votre information ça faisait plus de 20 ans que Paul servait le Seigneur et plus de 20 ans après Paul dit qu’il cherchait à connaître Christ et ça, c’est puissant. Il dit aussi et la souffrance, la communion de ses souffrances. Mes amis, vous voulez connaître Christ, mais vous ne voulez pas connaître la communion de ses souffrances parce que vous ne pouvez pas connaître Christ sans connaître ses souffrances, ce n’est pas possible. Quel Christ avez-vous rencontré ? Ça c’est un verset qui me touche, qui me frappe Philippiens 3 :10. Il dit clairement « Ainsi je connaîtrai… » il parle au futur. Paul était en prison cela faisait plus de 20 ans qu’il était appelé, qu’il était déjà apôtre, qu’il exerçait son ministère, il avait déjà vu des miracles comme pas possible, il avait eu une telle visitation de Christ dans Actes chapitre 9 mais il dit « ici en prison je connaîtrai Christ et la communion de ses souffrances » c’est-à-dire la croix. Paul a réalisé qu’en prison il était en train de vivre la croix. Oh oui frères c’est ça la croix. Et regardez comment on a banni la croix dans nos ministères, dans nos assemblées ou on nous prêche un Évangile qui est tellement tronqué, un Évangile complètement dépourvu de la souffrance de la croix. Et Paul dit « je connaîtrai la communion de ses souffrances ». Il voulait être en communion avec la croix, les souffrances de Christ. Et ça, c’est fort. Il dit « En devenant conforme à lui dans sa mort ». La croix ! « En devenant conforme à lui dans sa mort pour parvenir si je puis à la résurrection d’entre les morts. Ce n’est pas que j’ai déjà remporté le prix ou que j’ai déjà atteint la perfection ». Waou ! Paul en prison mes amis, 20 ans après son ministère, plus de 20 ans après Paul se rend compte qu’il n’était pas encore parfait, il n’était pas encore perfectionné et ça, c’est fort. Vous savez Dieu l’a amené en prison pour lui enseigner encore l’humilité. Dieu permet nos combats pour nous maintenir dans l’humilité, c’est important parce qu’il arrive un moment dans notre ministère, dans nos vies chrétiennes quand on voit la gloire de Dieu on a l’impression que c’est nous qui faisons les choses et là Dieu pour nous calmer un peu il envoie la persécution, il envoie les épreuves, ça nous permet de diminuer un peu, de baisser un tout petit peu le ton et de reconsidérer les choses, de revoir les choses, de remettre la pendule à l’heure, à zéro, de remettre les choses à zéro, à plat. Et la Paul crie, il dit aux Philippiens dit « Je n’ai pas encore atteint la perfection ». Quel brisement, quelle souffrance ! Paul était en train d’être façonné par le Seigneur à l’intérieur, son cœur, Dieu était en train de le façonner, le travailler. Dieu le préparait pour son retour. Dieu le préparait au niveau de son cœur, de son âme, au plus profond de lui. Paul était travaillé. Et Paul dit clairement « Je regarde toutes ces choses du passé c’est-à-dire ma connaissance dans le judaïsme, c’est-à-dire ma position en tant que pharisien, ma nationalité… » parce que vous savez en tant que juif Paul était fier comme beaucoup de juifs d’ailleurs, fiers de leur pays bien évidemment il faut être fier de son pays, mais Paul était tellement fier parce qu’ils avaient reçu la Torah, la révélation sur la personne de Yahvé que d’autres nations n’avaient pas et c’était une fierté nationale et Paul en prison se rend compte que toutes ces choses-là étaient de la boue et Paul dit clairement « ces choses-là c’est de la boue ». Il dit « le plus important pour moi c’est la personne de Christ c’est la révélation de Christ ». Vous comprenez ? Il dit clairement « frères je ne pense pas l’avoir saisi mais je fais une chose oubliant ce qui est en arrière et me portant verse ce qui est en avant, je cours vers le but pour remporter le prix de la vocation céleste en Jésus Christ ». Et ça, c’est terrible regardez le langage de Paul. Paul était un homme brisé, Paul était devenu un homme simple, un homme complètement à l’image de Christ. Ce n’est plus le grand apôtre Paul qui débarquait ici et là, c’était un Paul brisé, un Paul travaillé, un Paul humble davantage, un Paul dont le langage avait été modelé complètement façonné par le Seigneur et il y avait davantage l’humilité, la sanctification qui se dégageait et il a pu recevoir de grandes révélations en prison.
Bien évidemment quand on voit l’épître de Paul aux Philippiens, quelle révélation, on voit l’épitre de Paul aux Ephésiens quelle révélation. Ce sont des épîtres que Paul a écrit en prison quand voit les deux lettres de Paul à Timothée quelle révélation, parce que c’est des lettres de Paul écrites en prison. La lettre de Paul à Tite également. Paul était un homme brisé et son homme intérieur, l’esprit humain de Paul était mature. L’esprit humain de Paul était nourri et capable de recevoir des révélations puissantes encore de la part du Seigneur. Paul était plus près du Seigneur parce que là il vivait la souffrance de la croix, il vivait la croix dans son cœur. Et l’œuvre de la croix était pleinement faite, établi dans son cœur. Et Paul était brisé, il dépendait totalement du Seigneur.
Et en prison les Macédoniens, les Philippiens lui envoyait de l’argent, lui envoyaient de quoi pourvoir à ses besoins. Et ça c’est magnifique de voir des frères et sœurs quand on est en prison, quand on est brisé par le Seigneur et qu’ils nous viennent en aide, qui prient pour nous, qui nous soutiennent dans tous les sens et qui prient pour nous, qui fléchissent les genoux et qui sont là qui se disent « Frère, tiens bon, sœur tiens bon, avance avec ce message, avance avec cet appel tiens bon et continue comme ça parce que des milliers de personnes sont bénies, sont délivrées. Continue à persévérer, continue à persévérer parce que le combat n’est pas facile ». Paul a eu ce soutien de la part des Philippiens et c’est tellement beau de savoir qu’il y a des frères et sœurs quand on est en prison, quand on est combattu à cause de la saine doctrine qui sont là pour nous soutenir, pour prier pour nous, pour nous encourager et on a besoin de tels frères et sœurs, on a besoin de tels ministères et que Dieu soit béni pour les Philippiens. Et quand je verrai les frères et sœurs d’origine philippienne, les frères et sœurs qui ont soutenu Paul dans son ministère ici, ces Macédoniens en tout cas j’aimerais beaucoup, pas les féliciter parce que c’est la grâce du Seigneur, mais en tout cas parler avec eux pour savoir comment ça s’est passé à cette époque.
Et ça, c’est quelque chose de merveilleux quand on voit le langage de Paul. Paul était un homme brisé. Voilà pourquoi au verset 17 il dit clairement « soyez tous mes imitateurs » ça, c’est terrible ! C’est-à-dire « Moi, j’accepte la croix, je participe à la communion des souffrances de Christ. soyez mes imitateurs, suivez le même chemin et marchez selon les mêmes traces ». Il dit « Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j'en parle maintenant encore en pleurant ». Donc vous voyez que Paul qui vivait la croix, qui vivait la communion des souffrances de Christ s’est aperçu une fois en prison qu’en fait beaucoup de chrétiens ne vivaient pas la croix. Et il dit « maintenant je pleure parce qu’en dehors de la croix il n’y a pas le salut ». Et il dit clairement que leur fin sera la perdition. Il dit qu’ils ont pour dieu leur ventre. Il y a des personnes qui ont pour dieu le ventre effectivement. Il y a le dieu Mamon, l’argent, le dieu sexe, le dieu cupide, cupidité, il y a le dieu orgueil, il y a aussi le dieu ventre… donc le ventre qui réclame sa nourriture comme une adoration. Et Dieu dit que ces hommes, ces prédicateurs « ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte et ils ne pensent qu’aux choses de la terre ». Ce n’est pas étonnant il y avait déjà des gens qui prêchaient une doctrine qui accrochaient les chrétiens aux choses de la terre. Et Paul pleurait beaucoup.
Et il dit au verset 20 « Mais nous nous sommes citoyens des cieux d’où nous attendons aussi comme Sauveur, le Seigneur Jésus Christ ».
Il dit clairement que nous chrétiens nous sommes citoyens des cieux. Voilà le langage de quelqu’un qui était en prison et qui s’est rendu compte qu’il pouvait mourir en prison et une personne qui n’était plus attachée au monde, qui s’était totalement détachée du monde, des biens de ce monde et qui dit aux Philippiens « Nous nous sommes citoyens des cieux ». Quelle parole, mes amis, quelle parole d’encouragement pour ceux qui souffrent, pour ceux qui sont malades ce soir, qui m’entendent, pour ceux qui sont condamnés par les médecins, qui sont condamnés par les hommes, qui sont rejetés et qui peuvent être encouragés, qui doivent être encouragés ce soir parce que la Bible dit que nous sommes citoyens des cieux. Ça, c’est terrible, ça veut dire que notre nationalité est céleste. Notre origine est peut être terrestre, mais Dieu nous a destinés au salut, Dieu nous a destinés à la vie éternelle. D’ailleurs il est parti, le Seigneur l’a dit dans Jean 14 nous préparer des places  au ciel. Paul dit « Nous chrétiens nous sommes citoyens des cieux ». Voilà mes amis notre nationalité. Nous sommes de quelle nationalité ? Nous sommes de la nationalité céleste. Donc si on vous demande quelle est votre nationalité, votre origine dites clairement aux hommes « je suis céleste ». Ça, c’est une bonne réponse qu’il faut commencer à donner. Donc nous avons déjà reçu le passeport par excellence c’est-à-dire la nouvelle naissance. Celui qui n’est pas né de nouveau ne peut voir le Royaume de Dieu. Donc vous voyez mes amis mêmes ceux qui n’ont pas de papiers peuvent se réjouir ce soir parce qu’ils sont citoyens des cieux.
Vous savez quand vous voyagez, vous prenez l’avion, vous arrivez dans un pays étranger que ce soit en France, aux États-Unis il y a des panneaux devant le poste de police, il y a des panneaux qui vous indiquent le chemin qu’il faut prendre pour aller donner votre passeport aux policiers qui vous mettent un tampon dessus et il y a un panneau même en Afrique au Gabon j’ai vu ça également un panneau qui indique une queue, ceux qui font cette queue ce sont les citoyens de la nation, ce sont les nationaux en gros. Donc c’est un panneau qui indique le chemin pour les nationaux que ce soit aux États-Unis donc tous ceux qui ne sont pas de ce pays et qui font la queue ils sont automatiquement exclus. Et puis les étrangers vont ailleurs. Eh bien c’est pareil avec notre Père céleste Nous faisons la queue, devant cette queue il y a un panneau et c’est écrit citoyens des cieux et quand vous allez arriver devant le policier qui est le Seigneur Yehoshua, le commandement en chef, il va vous demander votre passeport. « Montrez-moi votre passeport. Est-ce que vous êtes né de nouveau ou pas ?.
Donc quand Paul dit ici aux Philippiens « nous nous sommes citoyens des cieux » Paul avait la conviction que même si en prison il mourait, il allait au ciel parce qu’il était sur la bonne adresse, le bon chemin.
Donc vous comprenez que ceux qui vous annoncent l’Évangile, toutes ces personnes qui vous disent que parce que vous n’avez pas l’argent, parce que vous n’êtes pas blanc, parce que vous n’êtes pas noir, parce que vous n’êtes pas de tels pays et bien vous n’allez pas pouvoir travailler dans cette église ou dans ce ministère laissez-moi vous dire mes amis nous sommes citoyens des cieux. Juste cette parole-là nous suffit largement. Et cette parole est tellement puissante que nous devons être fortifiés ce soir que quelles que soient nos difficultés quels que soient nos problèmes, quels que soient nos combats, nos maladies, nous sommes citoyens des cieux.
Alors je sais que Dieu insiste pour que je revienne encore sur cette parole, Dieu insiste parce que je sais que beaucoup sont abattus, beaucoup sont déçus, beaucoup sont fatigués, beaucoup sont découragés. Peut-être que vous avez pris la résolution de ne plus prier, de ne plus lire la Parole de Dieu, de ne plus faire confiance aux hommes, mais la Bible dit que nous sommes citoyens des cieux. Donc cette parole est tellement puissante qu’elle doit vous libérer de la peur de la mort, qu’elle doit vous libérer de la condamnation des médecins à cause de votre maladie, qu’elle doit vous libérer de la malédiction que les hommes ont proférée contre vous, qu’elle doit vous libérer de toute forme d’angoisse, car nous sommes citoyens des cieux. Et ça c’est très puissant
Alors il dit également que Jésus-Christ va transformer notre corps, notre corps d’humiliation, il transformera le corps de notre humiliation. Oui nous avons des corps tellement humiliants, ah oui frères, regardez mes amis il y en a qui sont malades, d’autres qui ne se sentent pas bien dans leur peau, d’autres se sentent mal parce qu’ils ont du poids, d’autres parce qu’ils sont minces, trop maigres à leur goût, d’autres parce qu’ils sont blancs, parce qu’ils sont noirs… on a du mal à s’accepter et s’accepter tels que nous sommes, notre corps, notre vie… alors la Bible dit que ce corps humiliant sera transformé dans un corps glorieux et ça, c’est puissant. Un corps qui n’est plus soumis à la mort, à la maladie, aux soucis, à la faim, à la soif… un corps glorieux. Donc vous voyez mes amis ne soyez plus attristés, ne soyez plus abattus, ne soyez plus découragés à cause de votre maladie, à cause de vos problèmes personnels. Ce soir Dieu veut simplement vous encourager. Ne soyez plus abattus, car notre corps sera bientôt transformé. Il n’y aura plus ni blanc ni noir ni jaune nous serons tous un en Yehoshua.
Donc Paul invite ces chrétiens de Philippes a considérer cette parole et les Philippiens étaient effectivement encouragés.
Et il le dit au verset 15 de Philippiens 4 il dit ceci « Vous le savez vous-mêmes, Philippiens, au commencement de la prédication de l'Évangile, lorsque je partis de la Macédoine, aucune Église n'entra en compte avec moi pour ce qu'elle donnait et recevait; 4:16 vous fûtes les seuls à le faire, car vous m'envoyâtes déjà à Thessalonique, et à deux reprises, de quoi pourvoir à mes besoins.
Si vous voulez savoir comment Paul a pu exercer un tel ministère, comment Paul a pu voyager dans toute l’Asie Mineure pour répandre l’Évangile comme il l’a si bien dit, il a dit clairement que « partout j’ai répandu la bonne nouvelle, j’ai répandu l’Évangile de Christ… partout, partout, partout… » comment Paul a réussi, a pu travailler ainsi c’est parce qu’il était soutenu par les Macédoniens dans son ministère. Donc il a dit clairement partout, partout, partout dans Romains chapitre 15 : 18 à 20 « Car je n’oserais pas mentionner une chose si Christ ne l’avait pas faite par moi pour amener les païens à l’obéissance par la parole et par les actes, par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l’Esprit de Dieu. Ainsi depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu’en Illyrie j’ai abondamment répandu l’Évangile de Christ». Ça, c’est puissant. « j’ai abondamment répandu l’Évangile de Christ et je me suis fait honneur d’annoncer l’Evangile là ou Christ n’avait point été nommé afin de ne pas bâtir sur le fondement d’autrui selon ce qui est écrit… ». Donc Paul s’il a pu répandre abondamment l’Évangile en voyageant ici et là avec son équipe missionnaire c’est parce que les Macédoniens le soutenaient financièrement. Vous devez le savoir, c’est très important. Et on a besoin de chrétiens comme ça qui ont à cœur la mission, qui vont permettre à ce que des livres soient écrits, qui vont permettre à ce que des vidéos soient faites, qui vont permettre à ce que des radios comme celle-ci soient mises en place pour la diffusion massive de l’Évangile véritable, pour que la Parole de Dieu soit abondamment répandue dans les nations. Alors que nous savons bien comme il faut que la vérité a disparu et elle disparaît de plus en plus et il nous faut des ministères ici et là, des hommes et des femmes qui soient suscitées par le Seigneur, car la moisson est grande et il y a peu d’ouvriers, il faut des ministères authentiques qui soient utilisés par le Seigneur, des hommes et des femmes soutenus par les frères et sœurs comme les Macédoniens dans la prière pour répandre abondamment la Parole de Dieu. Et ça c’est très important, c’est très biblique. Nous lisons la Parole, nous devons l’accepter, nous devons aimer toute la Parole de Dieu et pas seulement les parties qui nous arrangent. Paul avait derrière lui les Macédoniens, les Philippiens et vous devez le savoir, pour votre information c’est très important parce qu’il ne faut pas prendre seulement des passages qui nous arrangent.
Nous sommes dans le livre de 2 Corinthiens, on va voir encore une autre histoire des Philippiens ici 2 Corinthiens chapitre 9 : 1 Il est superflu que je vous écrive touchant l'assistance destinée aux saints. Je connais, en effet, votre bonne volonté, dont je me glorifie pour vous auprès des Macédoniens…
Paul était tellement touché par les Macédoniens qu’il va donner un témoignage, il va témoigner aux Corinthiens parce que les Macédoniens étaient considérés par les églises primitives, car ils connaissaient leur amour pour la vérité, ils connaissaient leur soutien par rapport au ministère de Paul.
…en déclarant que l'Achaïe est prête depuis l'année dernière;
L’Achaïe était une des religions romaines dont la capitale était Corinthe.
et ce zèle de votre part a stimulé le plus grand nombre. J'envoie les frères, afin que l'éloge que nous avons fait de vous ne soit pas réduit à néant sur ce point-là, et que vous soyez prêts, comme je l'ai dit. Je ne voudrais pas, si les Macédoniens m'accompagnent et ne vous trouvent pas prêts, que cette assurance tournât à notre confusion, pour ne pas dire à la vôtre.
Paul considérait tellement les Macédoniens parce qu’ils étaient tellement impliqués dans le Royaume de Dieu qu’il utilisait leur témoignage, leur vie pour encourager les chrétiens et ça c’est quelque chose de terrible. Mes amis vous voyez à quel point il est important de comprendre le message que contient le livre de Philippes, l’épître de Paul aux Philippiens ?
Et nous sommes très touchés de voir à quel point les Philippiens aimaient le Seigneur, aimaient la vérité et Paul le dit également toujours dans (…) 2 Corinthiens 8 : 1 Nous vous faisons connaître, frères, la grâce de Dieu qui s'est manifestée dans les Églises de la Macédoine. Au milieu de beaucoup de tribulations qui les ont éprouvées, leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance de riches libéralités de leur part. Ils ont, je l'atteste, donné volontairement selon leurs moyens, et même au-delà de leurs moyens nous demandant avec de grandes instances la grâce de prendre part à l'assistance destinée aux saints. Et non seulement ils ont contribué comme nous l'espérions, mais ils se sont d'abord donnés eux-mêmes au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu.
Vous voyez mes amis comment Paul témoignait des Macédoniens ? Comment Paul encourageait les corinthiens en utilisant les églises de la Macédoine pour leur dire « écoutez prenez exemple sur ses frères et sœurs » ?
Et que Dieu soit béni ! Soyons comme les chrétiens de la Macédoine, comme les Philippiens.
Et la ville de Philippes portait le nom du père d’Alexandre le Grand qui était un grand roi, le roi des Macédoniens.
Et les Philippiens étaient tellement touchés par Paul.
Alors ce soir soyons des véritables Philippiens, soutenons nos frères et sœurs, soutenons nous les uns les autres dans la prière, soutenons-nous les uns les autres avec nos biens, avec notre nourriture comme les premiers chrétiens qui le faisaient mes amis, ils partageaient entre eux tous leurs biens de sorte que les riches n’étaient pas plus riches que les autres, il y avait vraiment une égalité. Et ça c’est vraiment… nous sommes appelés à cela, à nous encourager mutuellement, à nous fortifier mutuellement, à prier les uns pour les autres comme le faisaient les Philippiens.
Donc vous voyez mes amis la Parole que le Seigneur m’avait mise à cœur ce soir pour vous, pour nous inviter à être de véritables défenseurs de la saine doctrine.
Et l’histoire des Philippiens nous inspire, doit nous inspirer, le témoignage de ces frères et sœurs doit nous encourager. Paul les a beaucoup, beaucoup soutenus et en prison il va leur écrire, il va les encourager et ils vont également continuer à le soutenir.
Que Dieu nous garde ! Dieu pourvoit à nos besoins.
Et imaginez frères et sœurs si chacun de vous se mobilisait ce soir dans la prière pour que la vérité soit diffusée, bien répandue dans les nations comme c’est le cas de plus en plus actuellement et bien mes amis beaucoup d’autres personnes seront touchées. Et nous voulons nous mobiliser ensemble vous et nous dans la prière quelle que soit votre église locale, quel que soit votre ministère, quelle que soit votre couleur, votre niveau social… peu importe, nous voulons tous ensemble nous unir d’une même âme, d’une même pensée pour pouvoir répandre massivement la Parole du Seigneur et préparer les chrétiens au retour d’Yehoshua.
Il faut que les véritables apôtres même ceux que nous ne connaissons pas si vous en connaissant les véritables ministères apôtres, prophètes, docteurs, évangélistes, pasteurs, anciens, diacres qui travaillent dans la moisson du Seigneur il faudrait les encourager, frères que les chrétiens apprennent à soutenir, à encourager leur ministère, leur missionnaire… c’est très important pour que la vérité soit diffusée massivement.

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13