Jésus, le chemin - Shora Kuetu




Nous voulons parler de Yehoshua en tant que chemin. On parlera de lui aussi en tant que porte dans la semaine si Dieu le permet et en tant que vie et on parlera de lui en tant que rocher, en tant que pierre vivante. Vous voyez il y a tellement d’enseignements, de choses à donner, en tant qu’agneau, en tant que lion tout ça… on va développer, frères et sœurs, en tant qu’épée de l’Esprit, en tant que marteau… on va développer tous ses aspects de la personne de Yehoshua. Donc vous voyez que ce ne sont pas les multiples aspects de Yehoshua qui nous manquent. Donc je dirais plutôt parfois c’est le temps. Donc on va s’organiser pour pouvoir vous les présenter, c’est-à-dire ses aspects. Donc quand on découvre tous ses aspects, mes amis, on a plus de temps à perdre, on se dit « Mais waouh Seigneur on a gaspillé du temps, on a perdu du temps ». Vous savez dans Ephésiens chapitre 5 : 16 Paul disait « Rachetez le temps, car les jours sont mauvais ».
Il y en a qui vont dire que Jésus n’est pas Dieu, que Jésus n’est pas Seigneur, que Jésus est noir ou Africain ou Européen et en même temps ils vont lire les livres de Paul. Mais c’est la confusion ! Si vous dites que Jésus est noir et en même temps vous lisez Paul ça veut dire que vous avez un problème psychiatrique, on doit vous enfermer parce que frères et sœurs Paul a parlé de Jésus-Christ de Nazareth noir sur blanc. Donc il faut qu’on revienne à la parole véritable.
Nous sommes dans Jean chapitre 14 : 1 Que votre cœur ne se trouble point.
Que votre cœur ne se trouble point.
Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin.
Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin.

Alors il y a un des disciples, Thomas, Thomas, notre frère ; qui était vraiment perspicace, très, très perspicace, il voulait toucher, il voulait palper, il était un peu cartésien sur les bords quand même ; alors il pose la question au Seigneur, il est dit au verset 5 Thomas lui dit : Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ?
Les apôtres, comme vous le savez, mes amis, étaient avec le Seigneur pendant trois ans et demi. Ils ont mangé avec lui, ils ont vécu des grandes choses avec lui et arrivé au bout de trois ans et demi de ministère le Seigneur commence alors à les préparer pour son départ futur, pour sa mort et sa résurrection, et son élévation au ciel, il les préparait. Et Thomas ne voulait pas lâcher le seigneur. Thomas dit « Seigneur, mais nous ne savons pas où tu vas comment veux-tu que nous connaissions le chemin ? ».
Alors Yehoshua au verset 6 Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Donc par rapport à ce chemin justement vous avez ici le tabernacle. Vous voyez frères que Yehoshua répond à Thomas et il lui dit « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi ». Le par moi nous parle en fait du moyen que Dieu a choisi pour que les hommes puissent l’atteindre. Et ça c’est glorieux et ce moyen-là c’est Yehoshua en tant que chemin. Alors même dans le grec c’est bien affirmé qu’il n’y a pas deux chemins, il y a un seul chemin. Si Jésus avait dit « Je suis un chemin » nous pouvions nous arrêter sur d’autres prophètes et les écouter parce qu’on aurait dit, on aurait compris qu’il y avait d’autres moyens pour pouvoir atteindre le Créateur, mais il a dit carrément qu’il est le seul chemin et il va insister en disant que « Nul ne peut accéder au Père que par moi ». C’est-à-dire par là c’est le chemin, le moyen. Donc vous allez bien comprendre les choses.
Donc d’abord nous avons le tabernacle et l’auteur de l’épître aux Hébreux nous dit dans Hébreux 10 : 1 En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu’on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection.
L’auteur de cette épître nous apprend que la loi de Moïse était l’ombre des choses à venir.
Donc là nous sommes dans le tabernacle de Moïse et le tabernacle de Moïse constituait la loi cérémonielle.
(…)
Et l’Ancien Testament est révélé dans le Nouveau Testament donc ça, c’est magnifique.
Quand Jésus dit qu’il est le chemin, il faut aller voir le tabernacle pour le comprendre réellement, il faut étudier le tabernacle pour comprendre un peu pourquoi Yehoshua disait qu’il est le chemin. Quel chemin ? Et ce chemin mène où ? Parce que tout chemin mène quelque part. Vous savez on dit que tout chemin mène à Rome donc ça veut dire que quoique vous fassiez si vous empruntez un chemin vous aboutirez à Rome, mais par contre tout chemin ne mène pas au ciel. Donc tout chemin mène quelque part, conduit quelque part et Yehoshua en tant que chemin pareil. Si nous empruntons ce chemin-là il va nous conduire quelque part frères et sœurs.
Alors vous devez savoir que dans le monde il y a deux chemins. Il y a deux chemins, il n’y en a pas plusieurs, il y en a deux : il y a le chemin de la vie et il y a le chemin de la mort, il y a le chemin du ciel et il y a le chemin de l’enfer. Il n’y en a pas trois.
Mes amis, allons voir un peu dans Matthieu chapitre 7 on va lire après le tabernacle, on va aller voir un peu le tabernacle, mais allons voir Matthieu 7 : 13 Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.
On ne peut pas parler du chemin sans parler de la porte. Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire que le chemin est là, et là nous avons la porte d’entrée. Il y a le chemin et il y a la porte. Il y a deux chemins et il y a deux portes. Il n’y en a pas trois. Et Jésus dit que le chemin de la vie est resserré. Le chemin de la vie est resserré. Et ça, c’est terrible frères. Donc ce chemin conduit à la vie et c’est un chemin resserré. Et il est dit que très peu de gens l’empruntent, très peu de gens prennent ce chemin-là. Vous savez, mes amis, la vie humaine sur terre, il y a deux groupes de personnes, il y a le premier groupe qui se trouve dans ce chemin et le deuxième groupe qui se trouve dans le chemin de la mort. Et la porte ici est large. La porte, mes amis, comme la Parole le dit « Large est la porte… ». Donc ces deux chemins s’entre-croisent. Donc il y a des gens qui vont dans un sens et d’autres dans le sens inverse. Ceux qui prennent le chemin de la vie, nous dit la Parole, c’est un chemin resserré. Et on nous dit que la porte du chemin de la vie est étroite, la porte est étroite donc ce n’est pas tout le monde qui passe par ici. Beaucoup de gens refusent la porte étroite qui conduit à la vie. Donc ce soir nous voulons d’abord rester sur le chemin. Et ça, c’est terrible. Donc tous les païens et ainsi que la majorité des chrétiens empruntent le chemin de la mort. Pourquoi ? Parce que sa porte est large, son chemin est spacieux et donc il n’y a pas de souffrance, il n’y a pas de persécution. Et beaucoup de chrétiens, beaucoup de pasteurs préfèrent ce chemin-là. C’est le chemin de la perdition, le chemin de l’enfer, le chemin du lac de feu. Et si Dieu vous ouvre les yeux, vous verrez que toute l’humanité se dirige vers l’enfer parce qu’elle a emprunté ce chemin. Si Dieu vous ouvre les yeux, vous verrez que beaucoup de chrétiens sont dans le chemin de l’enfer. C’est le chemin de la compromission, le chemin des murmures, le chemin de la sorcellerie, le chemin de la magie, le chemin de la compromission, du racisme, le chemin du blasphème contre le Saint-Esprit, c’est ce chemin de la haine. Ils sont dans ce chemin. Et le chemin de la vie porte un nom, Jésus-Christ. Et ça, c’est terrible. Alors on a compris que c’est un chemin déjà qui est resserré. La porte est vraiment étroite. Mais ce chemin nous conduit à la vie. Donc tout au long de ce chemin on va être émondé, on va être travaillé, purifié, nettoyé afin d’atteindre la vie.
Alors regardez bien nous sommes dans Genèse 3 : 22 Yahweh Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. Et Yahweh Dieu le chassa du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris. C’est ainsi qu’il chassa Adam ; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie.
Vous voyez, Genèse nous parle, nous a déjà parlé de ce chemin. Le chemin de l’arbre de vie dont il est question ici n’est rien d’autre que Jésus-Christ de Nazareth pour votre information. Et ce chemin nous conduit à la vie c’est-à-dire à l’arbre de vie. Donc Adam avant sa chute connaissait Jésus-Christ en tant que chemin parce qu’il l’empruntait régulièrement pour aller manger le fruit de l’arbre de vie. Donc il avait une révélation de Jésus-Christ en tant que chemin. Ça, c’est magnifique. On peut vraiment acclamer la Parole de Dieu frères. Sur ce chemin il n’y avait pas les chérubins pour empêcher Adam d’accéder à l’arbre de vie. Donc c’est Jésus-Christ qui conduisait Adam jusqu’à l’arbre et lui-même étant l’arbre. La Bible dit maintenant, quand Adam va chuter, Dieu va envoyer deux anges, deux chérubins protecteurs avec deux épées flamboyantes pour barrer la route. Donc la porte ici était fermée, deux anges avaient été mis ici pour bloquer ce chemin-là. Ces chérubins étaient là avec leurs épées pour empêcher Adam d’emprunter ce chemin. Frères, il y avait deux chemins, un chemin qui menait à l’arbre de vie et un autre chemin qui menait à l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Et Adam a emprunté le chemin de l’arbre de la connaissance du bien et du mal et au bout il a trouvé la mort. Maintenant il voulait faire demi-tour pour emprunter le chemin de vie, pour aller dans le sens contraire, mais son sang était contaminé. On ne peut pas emprunter ce chemin avec du sang pollué parce que c’est un chemin resserré, la porte est étroite. Or Adam était chargé avec des bagages qu’on appelle le péché. Donc il ne pouvait plus y entrer. Il était chargé maintenant Adam.
Alors ce chemin de l’arbre de vie n’est rien d’autre que ce chemin-là du tabernacle. Vous voyez, ce chemin traverse la porte du parvis, ça traverse la porte du lieu saint, ça traverse la porte du lieu très saint pour accéder à l’arche ou encore à la vie. L’arche c’est la vie, l’arche c’est aussi l’image de Christ ou encore de l’arbre de vie tout simplement. Donc ce chemin-là était fermé. Donc les gens ne pouvaient plus avoir accès à l’arche à cause d’Adam et Ève, à cause de leurs péchés. Or sans l’arche, la vie, on ne peut pas vivre. Nous avons été créés pour vivre dans la gloire de Dieu. Et dans l’arche selon Hébreux chapitre 9 il y avait le bâton d’Aaron qui avait fleuri, il y avait un peu de manne, la parole, la vie, le pain. Et dans le lieu saint il y avait le chandelier. Donc Adam ne pouvait plus accéder au lieu saint là où il y avait le chandelier, la présence de Dieu, la lumière de Dieu et ne pouvait pas accéder à autel des parfums c’est-à-dire l’adoration, il ne pouvait plus adorer Dieu parce qu’il était dans le péché maintenant. Il ne pouvait plus avoir accès à la table des pains de proposition, l’image de Christ, notre vie, notre pain de vie. Il ne pouvait pas non plus avoir accès au lieu très saint là où il y avait l’arche. Donc ce chemin était barré. Ce chemin qui est Christ.
Alors maintenant Dieu appelle Moïse dans Exode 25 Dieu dit à Moïse « Yahweh parla à Moïse, et dit : Parle aux enfants d’Israël. Qu’ils m’apportent une offrande ; vous la recevrez pour moi de tout homme qui la fera de bon cœur. Voici ce que vous recevrez d’eux en offrande : de l’or, de l’argent et de l’airain ; des étoffes teintes en bleu, en pourpre, en cramoisi, du fin lin et du poil de chèvre ; des peaux de béliers teintes en rouge et des peaux de dauphins ; du bois d’acacia ; de l’huile pour le chandelier, des aromates pour l’huile d’onction et pour le parfum odoriférant ; des pierres d’onyx et d’autres pierres pour la garniture de l’éphod et du pectoral. Ils me feront un sanctuaire, et j’habiterai au milieu d’eux. Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d’après le modèle que je vais te montrer.
Vous voyez frères, Dieu après la chute d’Adam et Ève demande à Moïse de lui construire un tabernacle selon le modèle qu’il allait lui montrer, un tabernacle. Et dans Apocalypse 21 : 1 à 2 on nous dit que ce tabernacle n’est rien d’autre que la nouvelle Jérusalem, c’est le ciel. Donc Moïse devait construire la nouvelle Jérusalem en miniature sur terre. Et c’est là que nous comprenons que la nouvelle Jérusalem est composée de trois parties : le parvis, le lieu saint, et le lieu très saint. Dans le Saint des Saints seront les martyrs, les gens qui souffrent pour l’Évangile. Et dans le parvis ce sera les malfaiteurs comme celui qui était à la croix qui n’ont pas souffert pour l’Évangile et qui sont sauvés in extremis et là seront ces hommes-là, ces personnes.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que le chemin du ciel, parce que le tabernacle c’est la nouvelle Jérusalem. Et donc Adam avait accès à la nouvelle Jérusalem tout le temps grâce à Jésus le chemin. Et quand il va chuter Dieu va le chasser de là. Adam maintenant n’était même plus dans le parvis il était dehors carrément et dehors c’est un autre chemin, c’est la mort.
Alors frères Dieu demande à Moïse à ce qu’un tabernacle soit construit. Dieu est magnifique. Et c’est ce que Moïse va faire effectivement.
La Bible dit ceci nous allons lire un passage dans Hébreux.
Je sais que vous aimez beaucoup la parole de Dieu.
Hébreux 9 : 11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création ; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.
Ça, c’est fort !
Maintenant Dieu pour nous sauver, pour nous ramener dans sa présence, il va provisoirement faire construire un tabernacle avec Moïse, image et ombre de la nouvelle Jérusalem, du tabernacle céleste, et Dieu choisit Aaron, le grand frère de Moïse, pour qu’il soit le seul à traverser, à prendre le chemin, Christ, et à entrer dans le lieu très saint le 10 du mois d’ethan ou le mois de tishri c’est-à-dire le septième mois dans le calendrier hébraïque, c’est ce jour-là le mois de tishri ou d’ethan c’est là que le souverain sacrificateur entrait pour offrir des sacrifices pour la rédemption de toute la nation israélite, de la nation juive.
Et la Bible dit maintenant que Christ a traversé le tabernacle qui est plus parfait. En fait qu’est-ce qui s’est passé ? Vous et moi nous étions ici exclus du tabernacle à cause d’Adam et Ève, exclus de la présence de Dieu, de l’arbre de vie à cause d’Adam et Ève. Dieu lui-même qui était ici, vous voyez l’arche là c’est Dieu lui-même, c’est Yehoshua, c’est le trône de Dieu. Alors Dieu qui était ici a décidé de prendre ce voile il y avait le voile qui séparait le lieu très saint du lieu saint et il a pris ce voile selon Hébreux 10 il a pris ce voile et il s’est couvert afin de pouvoir sortir maintenant dehors. S’il n’avait pas pris ce voile-là et qu’il était sorti comme ça nous serions tous cramés par sa sainteté. J’espère que vous recevez l’illumination. Emmanuel Dieu parmi nous.
On va lire la parole, on va méditer la parole, vous allez comprendre que Jésus n’est pas n’importe qui. Il ne faut pas qu’on vous trouble.
J’espère que vous aimez la vérité, vous aimez la Parole et que vous avez soif de la Parole de Dieu.
Dieu est bon.
Nous somme dans Exode 26 : 31 Tu feras un voile bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors ; il sera artistement travaillé, et l’on y représentera des chérubins. Tu le mettras sur quatre colonnes d’acacia, couvertes d’or ; ces colonnes auront des crochets d’or, et poseront sur quatre bases d’argent. Tu mettras le voile au-dessous des agrafes, et c’est là, en dedans du voile, que tu feras entrer l’arche du témoignage ; le voile vous servira de séparation entre le lieu saint et le lieu très saint. Tu mettras le propitiatoire sur l’arche du témoignage dans le lieu très saint. Tu mettras la table en dehors du voile, et le chandelier en face de la table, au côté méridional du tabernacle ; et tu mettras la table au côté septentrional.
Vous voyez frères Dieu est magnifique.
Tu feras pour l’entrée de la tente un rideau bleu, pourpre et cramoisi…
Ça, c’est le voile extérieur, il y en avait trois, le voile extérieur c’est celui-ci, donc ça, c’est le premier voile. Il y en avait trois. Ça c’était le voile extérieur et il y avait le deuxième voile ici, on le lira tout à l’heure, et le troisième voile c’est celui dont nous venons de lire ici. Et ce voile-là, nous dit la Parole, était, mes amis, en bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors. Et il y avait, mes amis, des chérubins dessus artistement travaillés. Or c’est les mêmes chérubins qui empêchaient Adam d’accéder à cet endroit. On les retrouve sur le rideau qui séparait le lieu saint du lieu très saint. Ces chérubins veillaient à ce que personne n’entre ici. Et si quelqu’un osait entrer là-dedans et bien avec leur épée comme dans Genèse 3 il les frappait et les gens mouraient.
Alors la Bible nous dit que ce voile était en bleu et la couleur bleue dans les Écritures nous parle de la pureté. Si vous levez les yeux vous allez voir que le ciel est bleu et si vous êtes hors du globe terrestre vous verrez que les eaux sont bleues. La terre on l’appelle la planète bleue. Ça c’est la pureté. Quand Dieu a créé la terre, la terre était pure.
Alors maintenant, mes amis, Yehoshua, notre Dieu, qui était ici, le dernier Adam il a pris ce voile en bleu avec les chérubins dessus et il s’est couvert. C’est ça la divinité. Et ce voile c’était le corps de Christ, le corps humain de Jésus. Il est trop fort Jésus
Nombres chapitre 4 : 5 Au départ du camp, Aaron et ses fils viendront démonter le voile…
Ça, c’est le voile qui séparait le lieu saint du lieu très saint.
Et ils en couvriront l’arche du témoignage…
Vous voyez frères ce voile la était utilisé pour couvrir l’arche parce que les enfants d’Israël ne devaient pas la voir sinon ils allaient mourir. Le voile qui couvrait l’arche c’est le corps de Jésus qui couvrait la divinité. Emmanuel parmi nous. Quand le tabernacle était démonté il fallait prendre ce voile là, le premier voile bleu avec des chérubins dessus et couvrir l’arche, habiller l’arche. Tout le monde voyait un coffre qu’on portait comme ça, mais on ne savait pas ce que c’était parce que le coffre de l’arche était protégé par le voile. Alors quand Yehoshua est venu avec un corps humain, le voile, qui pouvait croire que c’est lui Dieu ? Mais pourtant c’est Emmanuel.
Hébreu 10 : 19 à 20 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,
Dieu est glorieux.
Maintenant l’homme, parce que l’homme ne pouvait pas prendre ce chemin pour aller jusqu’à l’arche, Dieu maintenant ne pouvait pas sortir non plus du lieu très saint pour aller hors le tabernacle sans se protéger avec le voile parce que le voile en fait servait de séparation entre Dieu et nous. Ce voile protégeait la sainteté de Dieu face aux pécheurs que nous étions, face au péché et un même temps il nous protégeait nous, les ex pécheurs, de la sainteté de Dieu qui pouvait nous consumer.
Alors maintenant frères, l’auteur de l’épître aux Hébreux nous dit que Jésus a inauguré une nouvelle route et l’auteur dit que cette route est nouvelle et vivante. Vous avez déjà vu un chemin qui est vivant ? C’est ça la parole frères.
Je relis encore Hébreux chapitre 10 :19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire…
Comment ?
Et bien par la route nouvelle et vivante.
Donc cette route est nouvelle et vivante. Frères, vous prenez souvent les routes pour aller en vacances, pour aller en mission, pour aller en province, est-ce que vous avez déjà trouvé une autoroute qui parle ? Est-ce que vous avez déjà trouvé une nationale qui est vivante ? Bah non ! Pourtant la Bible nous dit qu’il y avait une route qui est vivante. Frères, c’est pour cela que, quand vous approchez la Bible avec votre intelligence, vous risquez de ne pas croire en Dieu parce que dans la Bible on va vous parler d’une pierre qui parle, on va vous parler d’une pierre qui donne du lait, qui donne de l’huile, qui donne de l’eau. Frères, tout ça ce n’est pas logique alors ceux qui veulent être logiques avec Dieu n’ont rien compris, il n’y a pas une logique humaine là-dedans. Ne cherchez pas la logique dans la Parole de Dieu, ne cherchez pas non plus la rationalité, ce n’est pas rationnel frères. L’homme veut trop réfléchir. Allez me donner maintenant le nom d’une route que vous connaissez qui parle frères, une route qui est vivante et qui parle. Une route nouvelle.
Il a inauguré. Yehoshua est venu donc il a pris le voile, il s’est protégé, le corps humain. Et qu’est-ce qu’il a fait ? Il a quitté la gloire ici. Philippiens 2 nous dit « Il n’a pas regardé son égalité avec Dieu… il s’est dépouillé ». Donc il quitte l’arche, il quitte la gloire. En fait, l’arche était couverte par le voile. Il quitte le ciel, il traverse ici. Et qu’est-ce qu’il va faire ? Il prend avec lui le chandelier pour nous éclairer sur terre. C’est pour cela que dans Jean 8 : 11 il a dit « Je suis la lumière du monde ». C’est pour cela mes amis, dans Esaïe 8 : 23 il est dit que « Le peuple qui habitait la région de l’ombre de la mort a vu une grande lumière ». Vous comprenez ? C’est pour cela frères dans Matthieu 4 : 17 la Bible dit que ce peuple qui habitait, Nephtali, Zabulon, a vu une grande lumière. Parce que, quand il est descendu il a pris le voile, il s’est protégé, il a pris avec lui le chandelier pour nous éclairer. Et il a pris quoi ? Il a pris la table des pains de proposition. C’est pour cela que frères dans Jean 6 il dit aux gens voilà le pain qui est descendu. « C’est mon corps que je donne pour pain. Moïse vous a donné la manne, mais moi je vous donne maintenant ma chair ». Il a pris en même temps l’autel des parfums c’est l’intercession. Voilà pourquoi dans Luc 11 pendant qu’il priait la Bible dit que les apôtres l’ont vu ils lui ont posé la question « Enseigne-nous à prier ». C’est pour cela qu’il allait souvent sur les montagnes pour aller prier parce qu’il est descendu avec l’autel des parfums. Maintenant il traverse la première porte et la deuxième porte ayant avec lui l’arche en lui, le chandelier avec lui, la table des pains de proposition, les pains de proposition ; il y en avait douze et on les renouvelait chaque sabbat, chaque samedi, voilà pourquoi Jésus Christ nourrissait les gens, délivrait les gens essentiellement le jour de sabbat. Il a pris l’autel des parfums avec lui, voilà pourquoi dans Matthieu 17 quand il priait la Bible dit qu’il a transfiguré, il s’est métamorphosé, il y a eu la nuée. Pourquoi ? C’est l’autel des parfums. Il arrive dans le parvis, il va faire quoi ? Dans le parvis il y avait l’autel d’airain. L’airain nous parle du jugement comme le serpent d’airain. L’autel d’airain c’est la croix. Donc là maintenant quand il arrive dans le parvis, le parvis c’est vraiment là où tout le monde pouvait accéder et il trouve l’autel d’airain, la croix. Il quitte la gloire pour aller sur la croix. Il y avait une espèce de cuve là, un bassin dans lequel les sacrificateurs se lavaient les mains, ça, c’est la sanctification. Vous voyez, frères voilà pourquoi il a lavé les pieds des apôtres. Et Pierre dit « Seigneur, il faut me laver tout le corps ». Il dit « Non celui qui s’est lavé les pieds est déjà sanctifié ». Maintenant une fois qu’il a été sur la croix, à l’autel d’airain, qu’est-ce qu’il a fait ? Et bien il a ouvert cette porte-là, il a enlevé les voiles, il a déchiré le voile, son corps, qui nous séparait d’avec Dieu le Père, avec son papa, avec l’arbre de vie. Il a enlevé ses chérubins qui étaient sur le voile, il l’a déchiré comme Hébreux 10 le dit, il nous a précédés.
Maintenant nous tous qui étions ici des moutons, des brebis perdues, il a ouvert la voie et toute une multitude de boucs transformés en brebis, des serpents transformés en brebis ont commencé à emprunter le chemin de la vie.
Mais quand on traverse d’abord cette porte-là, on rencontre tout de suite la croix.
Le Saint-Esprit me donne un passage Ephésiens 4.
Vous ne connaissez pas qui est Jésus frères vous allez le découvrir autrement.
Ephésiens 4 : 7 à 8 Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ. C’est pourquoi il est dit : Étant monté en haut, il a emmené des captifs, et il a fait des dons aux hommes.
Il est monté. C’est pour cela qu’il est dit qu’il est monté dans les hauteurs donc au ciel, littéralement dans le Saint des Saints et qu’est-ce qu’il a fait ? Il est parti avec les captifs. C’est-à-dire il leur a dit « Maintenant, j’ai enlevé les deux anges qui empêchaient l’accès de l’arbre de vie à Adam, maintenant suivez-moi ». Mais pour aller jusqu’à l’arbre de vie, il faut d’abord la croix, l’autel d’airain. Et là c’est pour cela que le chemin qui mène à la vie commence par la croix, vous comprenez ? Commence par la croix. Et beaucoup ne veulent pas de la croix parce que, quand ils arrivent pour prendre le chemin qui mène au ciel, à la vie, ils trouvent la croix, ils disent « Non c’est trop dur. Je préfère prendre le chemin qui est large, la porte qui est spacieuse ». La croix d’abord ! On commence par la croix, l’autel d’airain. Et là ton vieil homme est crucifié, Romains 6 : 6. Les passions de la jeunesse, l’amour du monde, l’amour du ministère… tout ça là, c’est crucifié.
La deuxième chose que tu rencontres sur ce chemin c’est le bassin de nettoyage, la cuve et là tu te laves.
Tite chapitre 3 : 1 Rappelle-leur d’être soumis aux magistrats et aux autorités, d’obéir, d’être prêts à toute bonne œuvre, de ne médire de personne, d’être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes. Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l’envie, dignes d’être haïs, et nous haïssant les uns les autres. Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le bain de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit…
Le bain. Donc on passe par la croix d’abord et deuxièmement c’est le bain, on prend un bain ici.
Allons voir dans Exode chapitre 30 : 17 L’Éternel parla à Moïse, et dit : Tu feras une cuve d’airain, avec sa base d’airain, pour les ablutions…
Les ablutions c’est le lavage.
… tu la placeras entre la tente d’assignation et l’autel, et tu y mettras de l’eau,
De l’eau. Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés.
Avec laquelle Aaron et ses fils se laveront les mains et les pieds.
Voilà pourquoi Jésus a lavé les pieds des apôtres.
Lorsqu’ils entreront dans la tente d’assignation, ils se laveront avec cette eau, afin qu’ils ne meurent point ; et aussi lorsqu’ils s’approcheront de l’autel, pour faire le service et pour offrir des sacrifices à l’Éternel. Ils se laveront les mains et les pieds, afin qu’ils ne meurent point. Ce sera une loi perpétuelle pour Aaron, pour ses fils et pour leurs descendants.
Donc on passe par la croix, deuxièmement on va se laver. Donc ça veut dire quoi ? Celui qui prend le chemin qui est Jésus automatiquement il est crucifié, deuxièmement il pratique la sanctification malgré lui, la sanctification devient une vie normale. On n’a pas à souffrir pour pouvoir se sanctifier parce que c’est la conséquence de la crucifixion de la chair. Et ensuite une fois qu’on est passé par la croix, l’autel d’airain, par la cuve d’airain, toujours le jugement, on peut passer par ce chemin, par la deuxième porte, et là quand on entre dans le lieu saint il y a le chandelier. Voilà pourquoi dans Apocalypse 1 : 20 Jean a vu le chandelier, le chandelier c’est l’église. Et les sept lampes sont les sept esprits de Dieu, la lumière qui est Christ et dans le lieu saint on passe par l’autel des parfums Apocalypse 8 les prières des saints sont comme du parfum nous dit la Parole, vous voyez, là c’est l’adoration parce qu’on est éclairé et on adore Dieu, on est éclairé par le chandelier et on adore Dieu. On reçoit des chants nouveaux, on reçoit des chants en langue, nos prières sont comme du parfum de grand prix qui montent vers le ciel. L’autel des parfums.
Et la troisième chose qu’on rencontre dans le lieu saint c’est la table et là on mange avec Dieu. Et dans Apocalypse 3 : 20 Jésus dit « Voici je me tiens à la porte et je frappe, si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte j’entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi ». C’est la table, là c’est la table du Seigneur. Paul dit dans 1 Corinthiens 10 « Vous ne pouvez pas participer à la table du Seigneur et à la table des démons. Vous ne pouvez pas boire la coupe du Seigneur et la coupe des démons » là c’est la table, c’est l’intimité même, on est assis à table et pendant le shabbat on mange. C’était dans le repos, on mange du pain, on ne force pas frères, la manne cachée, on mange avec le Maître. Il nous invite à sa table. Quelle grâce ! Et vous savez que ce pain de proposition était réservé aux sacrificateurs seulement, qui pouvaient le manger. Et nous sommes sacrificateurs et nous mangeons dans le lieu saint ce pain de vie, son corps, et nous buvons son sang. Nous avons la vie en permanence.
Et on ne s’arrête pas là frères et maintenant nous entrons dans le lieu très saint et là c’est l’apothéose, là c’est l’arche, c’est la shekina, c’est le trône même. Nous sommes assis dessus avec le Père, environnés de nuées, couverts par la nuée de Dieu.
Vous voyez ce chemin frères ? C’est le chemin qui est Yehoshua, c’est le chemin du salut, c’est le chemin de la vie.
Donc quand le souverain sacrificateur prenait ce chemin-là pour aller dans le lieu très saint le 10 du mois d’ethan, le 10 du mois de tishri, quand il prenait ce chemin sans se rendre compte Aaron marchait sur le chemin qui est Jésus. Mais il ne pouvait y marcher qu’une fois par année, il aurait bien voulu y aller tous les jours, mais ce chemin était encore un mystère. Et quand Yehoshua est venu et qu’il est allé à la croix et qu’il a accompli parfaitement la rédemption, le chemin était maintenant accessible à tous les enfants de Dieu. C’est pour cela Hébreux 4 nous dit « Venez à lui. Allons devant le trône ».
Frères, ce chemin n’est pas le chemin de la religion, ce chemin ne vous amène pas à Rome, ce chemin ne vous amène pas à Camba. Camba, mes amis, c’est une ville au bas Congo, là-bas en RDC où on a construit un grand temple en l’honneur d’un homme qui est déjà mort, qu’on appelle Dieu. Ce chemin ne vous amène pas dans une quelconque église, non, non. C’est pour cela que si un pasteur vous appelle pour que vous alliez prier avec lui frère fuyez-le ! Si quelqu’un vous dit que vous êtes ses enfants dans la foi, ses enfants spirituels, c’est lui que vous devez suivre, frères quittez-le ! C’est de votre salut qu’il est question.
Il y a un seul chemin frères, si vous ne voulez pas de ce chemin vous allez prendre le chemin qui est l’opposé, le chemin inverse et là c’est l’enfer qui vous attend. Dans ce chemin qui est Jésus, le chemin de la vie vous allez être crucifié. Oui, c’est-à-dire on va vous critiquer, on va vous lapider, on va vous attribuer toutes sortes d’épithètes, on va vous calomnier, on va vous outrager… c’est ça le chemin et si vous abandonnez et bien c’est l’enfer. C’est pour cela qu’en tant que chrétiens, on doit vous prêcher la vérité, on doit vous dire que si vous voulez suivre Jésus préparez-vous à souffrir, préparez-vous à abandonner vos bagages.
Ce n’est pas le chemin de Simon Kimbangu, ce n’est pas le chemin de Simon Otoko, ce n’est pas le chemin de Branham, ce n’est pas le chemin de je ne sais pas quel prophète, ce n’est pas le chemin de je ne sais pas quel illuminé. Il y a tellement d’illuminés aujourd’hui qui sont sur internet, il y en a qui débitent de faux enseignements. Frères, c’est le chemin qui conduit à la vie. On ne peut pas jouer avec sa vie. Il y a un seul chemin, ce chemin a été inauguré il y a 2000 ans par Jésus-Christ de Nazareth, le Fils de Dieu. Et ce chemin Satan cherchera par tous les moyens à vous en sortir parce que c’est un chemin difficile. Déjà la porte d’entrée (…) est étroite et ce n’est pas tout le monde qui y entre parce qu’il faut beaucoup, comme la Parole le dit dans Matthieu 11 « Le Royaume de Dieu est forcé, ce sont les violents qui s’en emparent », il faut beaucoup de violence c’est-à-dire la foi, la détermination, la persévérance… Et une fois qu’on est dans le chemin, après avoir traversé cette porte difficilement jusqu’à la vie définitive frères il faut combattre le bon combat. Le combat de la foi. Quand Paul disait « J’ai combattu le bon combat dans le chemin, j’ai gardé la foi, j’ai achevé la course ». Ce n’est pas toujours facile. Parce que, vous savez, on ne peut pas entrer dans ce chemin sans passer par la croix, sans passer par le lavage, sans passer par le chandelier, par l’autel des parfums, par la table des pains de proposition, et par la suite l’arche. Beaucoup de chrétiens veulent tout de suite aller voir l’arche, mais si vous voulez connaître tout de suite l’intimité avec l’arche sans être purifié vous allez mourir comme Ananias et Saphira. Ils ont voulu prendre l’arche. Vous savez dans la Bible il y a Uzza ou encore Usa, il a touché à l’arche alors qu’il n’était pas préparé, il n’est pas passé par la croix, par le lavage, Usa il a été frappé, tout de suite il est mort. La montagne de Sinaï, quand Dieu est descendu dessus, la Bible dit que même les bêtes il ne fallait pas qu’elles la touchent sinon elles étaient foudroyées.
Mais Dieu dans son amour il s’est fait homme, il est descendu, il a pris ce voile qui nous séparait d’avec lui, il l’a déchiré sur la croix. Voilà pourquoi quand Christ est mort la première conséquence c’était la déchirure du voile du temple. Pour nous dire, mes amis, que « Vous pouvez maintenant accéder à ma présence ». Quelle grâce ! Le chemin de la vie porte un nom, Jésus-Christ de Nazareth.
Donc si tu suis un pasteur aveuglément tu peux mourir. Voilà pourquoi le Seigneur a dit « Un aveugle qui conduit un aveugle les deux tomberont dans un trou ». Ne suivez plus les hommes bêtement, suivez la Parole de Dieu, suivez Jésus-Christ en tant que chemin c’est lui le chemin véritable.
Vous avez vu les enfants d’Israël le chemin qu’ils ont emprunté pour aller jusqu’à Canaan ? Frères, il y avait un raccourci, mais ils ne l’ont pas pris. Ils auraient pu aller de l’Égypte à Canaan en deux jours, mais Dieu les a fait passer par un chemin long de 40 ans, un chemin kilométrique, mais il fallait passer par ce chemin-là. Ça peut paraître long, mais tu n’as pas le choix une fois que tu es dedans il faut continuer jusqu’au bout, il ne faut pas quitter ce chemin-là. Frères, un chemin qui est vivant, une route vivante, un chemin qui parle y en a qu’un c’est Yehoshua, le Messie.
Il a dit à Pierre « Quand tu étais jeune, tu allais où tu voulais, tu te ceignais toi-même, tu faisais ce que tu voulais, mais quand tu seras vieux » c’est-à-dire quand tu seras bien formé « quelqu’un d’autre de ceindra et te mènera ou tu ne voudras pas ». C’est ça le chemin Yehoshua. C’est-à-dire nous qui sommes appelés par lui, nous sommes attachés par le Saint-Esprit, nous sommes liés par le Saint-Esprit et celui qui nous conduit même parfois quand les difficultés sont énormes nous pouvons commencer à réfléchir, à trouver des voies et moyens pour nous détourner provisoirement de ce chemin, fières on n’a pas le choix. Comme Jérémie disait « quand bien même je dis que je ne parlerai plus de lui, mais il y a quand même dans mon cœur un feu qui est renfermé dans mes os qui est plus fort que moi ». Tu n’as pas le choix, tu es pris dans le filet de Yehoshua, tu es dans ce chemin, tu iras jusqu’au bout. Sur ce chemin tu vas croiser les faux prophètes qui sont dans le chemin inverse, tu vas croiser les faux docteurs qui sont dans le chemin opposé, il va y avoir des croisements comme sur l’autoroute nous croisons des véhicules quand nous sommes sur l’autoroute qui peuvent nous faire des appels de phares, qui peuvent nous klaxonner, mais frère tu dois savoir où tu vas. Alléluia ! La finalité c’est l’arbre de vie donc il ne faut pas perdre de vue l’arbre de vie. Parfois la vie chrétienne est difficile c’est vrai et quand bien même tu serais fatigué mon ami tu dois quand même te relever et dire « non je sais qu’au bout il y a quand même l’arbre de vie ».
Vous savez les gens qui font l’expérience de la mort imminente ces personnes nous témoignent, mes amis, du tunnel dans lequel elles se retrouvent et à chaque fois elles disent qu’au bout de ce tunnel il y a une grande lumière. Il y a une sœur je suis allé une fois à l’île de la Réunion, une femme qui priait avec nous dont la vie n’était pas conforme à la Parole de Dieu, cette femme a fait une crise, elle en était pratiquement morte. Elle a fait une crise, elle est rentrée dans un coma profond, elle nous disait que quand elle a piqué cette crise elle s’est retrouvé dans un espèce de tunnel froid, glacial qui allait sous terre et elle me disait qu’elle roulait dans ce tunnel comme une roue. Elle partait en enfer. Et au bout de ce tunnel, c’était le feu, le feu. Et elle a crié « Jésus sauve moi, pardonne-moi ». Elle s’est retrouvée de nouveau dans son tabernacle, c’est-à-dire dans son corps. Et là je vous assure, je suis allé la voir avec un pasteur à l’hôpital, à l’île de la Réunion et elle était tremblant et nous étions saisis par la crainte de Dieu, saisis de crainte. Donc il y a deux tunnels il y en a un qui mène au ciel et un autre qui mène en bas.
Dieu dit dans Exode « Voici j’ai mis devant toi la vie et la mort choisis la vie ».
J’ai choisi la vie, le chemin de la vie Yehoshua. Ce n’est pas un chemin facile, c’est un chemin de pleurs, c’est le chemin des critiques, c’est le chemin de souffrance, c’est le chemin de la trahison, c’est le chemin du rejet, c’est le chemin de l’outrage, c’est le chemin de toutes sortes de choses mauvaises liées à la nature pécheresse de l’homme, mais c’est un chemin de purification, de sanctification, de sainteté. Yehoshua, le chemin véritable et c’est ce chemin-là qu’il faut choisir mes amis.
Il a dit à Thomas « Tu sais où je vais c’est-à-dire le ciel, le lieu très saint et tu connais le chemin. Tu connais le lieu et tu connais également le chemin qui conduit à ce lieu ».
Vous ne pouvez pas prétendre être des hommes et des femmes qui vont au ciel sans emprunter le chemin qui conduit à ce lieu. Vous ne pouvez pas aller au ciel en allant dans une église, vous n’irez pas au ciel parce que vous allez chaque dimanche à votre assemblée locale, non ! Vous pouvez connaitre parfaitement le chemin de Lourdes, parfaitement le chemin du ministère même où je suis, vous pouvez connaître tous les recoins, tous les panneaux, vous pouvez même connaitre la porte d’entrée de l’endroit où nous nous réunissons, du centre Didasko, vous pouvez même connaître le chemin de Radio et Tv2vie et ne pas connaitre le chemin qui mène au ciel. Oh ! Oui mes amis.
Que personne ne vous trouble, que personne ne vous écarte de la vérité ! Demeurez dans le chemin. Que personne ne vous en écarte ! La Bible dit « Maudit soit celui qui sort quelqu’un du chemin de la vérité ». Frères, sortir du chemin c’est l’égarement, l’esprit d’égarement, l’esprit de séduction… ces esprits-là cherchent à nous sortir du chemin de la vérité, c’est cela mes amis le mot séduction dans le grec signifie littéralement sortir du droit chemin, sortir du chemin de la vérité, s’éloigner du chemin qui conduit à la vie, c’est ça le principe de la séduction dans la pensée grecque. Planao vous retrouverez ce mot-là planao dans le grec planao c’est sortir du chemin. Quand Jésus disait que beaucoup de gens allaient venir pour sortir les gens, c’est sortir du droit chemin, s’écarter du chemin de la vie.
On va prendre un passage dans Jude. J’aime beaucoup mon frère  Jude.
Jude verset 8 Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries…
Entraînés par leurs rêveries, leurs visions. Rêveries ici signifie littéralement songes, ils ont une autre vision d’autres songes que le ciel. Entraînés par leurs songes, par leurs visions terrestres…
…souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les gloires. Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit : Que le Seigneur te réprime ! Eux, au contraire, ils parlent d’une manière injurieuse de ce qu’ils ignorent, et ils se corrompent dans ce qu’ils savent naturellement comme les brutes. Malheur à eux ! car ils ont suivi la voie de Caïn, ils se sont jetés pour un salaire dans l’égarement de Balaam, ils se sont perdus par la révolte de Coré.
Et ça, c’est fort !
Vous voyez mes amis, des gens qui étaient dans le droit chemin, le chemin qui conduit à la vie, des gens qui étaient simples, qui craignaient Dieu, mais ils ont préféré comme les gens qui ont suivi Coré dans sa rébellion ; Coré, Abiram et Datan s’étaient rebellés contre Moïse parce que Dieu l’avait établi dans Nombres 16 ils se sont rebellés contre lui et près de 14 500 personnes ont suivi bêtement, aveuglement ces trois hommes ces 14 500 personnes ont quitté le chemin de la vérité, de la vie pour se mettre dans le chemin de la rébellion, le chemin de l’égarement, le chemin de la cupidité, du salaire. On nous présente également Balaam qui était un vrai prophète et qui s’est égaré, qui s’est mis dans le chemin de la mort et il était mort, on l’a tué avec une épée.
Combien de chrétiens n’ont-ils pas quitté le chemin de la vérité ? Combien de pasteurs n’ont-ils pas quitté le chemin de la vérité  parce qu’ils se disent il y a beaucoup de souffrance ? Beaucoup même m’ont dit « Frère Shora ce que tu enseignes par rapport à la dime c’est la vérité, la dime c’est la loi, mais comment allons-nous faire pour manger ? ». Vous voyez ils ne veulent pas souffrir, ils ne veulent pas dépendre de Dieu. Vous avez vu si il y a autant dans nos églises de fausses doctrines notamment la doctrine ou la théologie de la prospérité parce que beaucoup de pasteurs, mes amis, ne veulent pas vivre par la foi, souffrir de la disette comme Paul le disait parce qu’ils ne veulent pas souffrir alors ils ont pris le chemin qui est spacieux, la porte qui est large, la facilité. Le fait d’avoir des partenaires financiers pour avoir toujours des financements alors que souvent ces partenaires beaucoup sont dans l’impudicité, il y en a qui sont polygames en Afrique. Mais ces hommes qui étaient de Dieu ont préféré suivre ces hommes riches pour régner sur la terre. Beaucoup même créent des partis politiques, beaucoup s’engagent dans la politique parce qu’ils pensent que Dieu, Jésus a fait de la politique. Ils se sont égarés, ils ne veulent pas rester sur la croix, comme on l’a vu, sur l’Évangile de la croix, la vérité, la dépendance vis-à-vis du Seigneur, ils ont choisi l’évangile ou la théologie de la prospérité. Et beaucoup commencent les églises pour s’enrichir, beaucoup même ne veulent pas voir les frères et sœurs qui prient avec eux aller prier ailleurs. Il y a un esprit de contrôle, ils ont peur de voir les chrétiens aller prier ailleurs, ils veulent les contrôler. Ils leur disent « N’allez pas prier là-bas, n’allez pas prier ici ». Oui, qu’on dise cela parce que ces pasteurs sont des faux, ok avec des preuves, mais beaucoup ne veulent pas vous vous voir libres, ils veulent que vous soyez des moutons qu’ils vont contrôler a vie. Alors ils vont dire « Non c’est la sorcellerie là-bas, non il est sorcier, non il est gourou, il est magicien ». Mais oui, mais demandez-leur, mais quelles sont vos fruits ? C’est le fruit de la cupidité, du mensonge, du vol, de la confusion, de la rébellion. Je vais vous dire, frères, Dieu n’aime pas la rébellion. Un rebelle c’est quelqu’un qui va finir un jour par la mort, la rébellion conduit inexorablement à la mort. Parce que Dieu lui-même a vécu eu la rébellion avec Satan. La rébellion. Frères le chemin de la mort c’est la rébellion, le chemin de la mort, je précise, c’est la rébellion, le chemin de la mort c’est la cupidité, le chemin de la mort l’orgueil, le chemin de la mort l’entêtement. Combien de jeunes que j’ai connu qui étaient dans le bon chemin, mais qui ont suivi aveuglément les rebelles et beaucoup sont morts et ensuite on va dire que c’est le frère Shora qui maudit les gens. Mais si une malédiction a pu t’atteindre, ça veut dire que tu as ouvert une porte parce que la Parole dit que la malédiction sans cause n’a point d’effet. En disant cela que tu as été maudit c’est pour cela que les enfants sont malades tu confirmes que tu as ouvert des portes toi-même. Mais la Parole dit que ce qu’un homme aura semé il le moissonnera. Nous bénissons les gens, mais Dieu comme il est juste il confond les ennemis. Le chemin de la mort, pour vous qui nous suivez ce soir, c’est la rébellion. Si vous ne voulez pas mourir, ne soyez pas rebelles par rapport à Dieu, par rapport à sa Parole. Si Dieu vous dit l’impudicité est un péché frères obéissez ! C’est ça la parole frères. Quand vous serez devant Dieu vous serez seul, le pasteur que vous suivez là ne sera pas à côté ! Non, non ! Ne suivez pas les gens parce que c’est vos amis, parce que c’est vos cousins, vos cousines, suivez Jésus de Nazareth et lui seul, le chemin véritable. Dieu ne vous a pas sortis de Babylone pour que vous soyez encore sous le joug de l’esclavage.
Vous avez vu ici on a cité plusieurs personnages de la Bible on a cité Caïn, on a cité Coré, on a cité Balaam. Ces trois hommes Caïn, Coré et Balaam ont suivi leurs penchants naturels, leurs propres ambitions au lieu de présenter Dieu aux gens.
Combien de gens ne commencent-ils pas les églises ici pour de l’argent ? Combien de gens ? Ils vont faire plusieurs offrandes pour avoir de l’argent « Donnez ci, donnez ça. Payez le billet de voyage, le billet d’avion ». Un pasteur qui passe sa vie à voyager, à voyager, à voyager quand est ce qu’il va s’occuper des âmes ?
Que Dieu vous ouvre les yeux afin que vous compreniez la Parole frères et sœurs. Le temps de la vérité est arrivé, vous devez connaitre la vérité, car la vérité vous affranchit au nom de Yehoshua. Nous n’avons pas d’autre message que la Parole de Dieu, que le message centré sur la personne de Christ. On peut dire aux chrétiens « Non, c’est l’antichrist ». Quel est cet antichrist qui présente Jésus frères ? Arrêtez le cinéma que vos yeux s’ouvrent, repentez-vous. Dieu revient bientôt.
(…)

Les deux rideaux du tabernacle étaient en bleu donc le rideau qui séparait le parvis du lieu saint et celui qui séparait le lieu saint du lieu très saint étaient en bleu, pourpre et cramoisi pour vous montrer à quel point… parce que le bleu c’est la pureté… à quel point l’accès au lieu très saint était vraiment impossible, mais Dieu nous a fait grâce et nous avons une route nouvelle. Ce n’est pas la route de Moïse, mais la route qui est Yehoshua lui-même. C’est quand même impressionnant quelqu’un qui est à la fois porte, route ou chemin et la vie c’est-à-dire la finalité. Il est la porte, il est le chemin, il est le bout de ce chemin donc la destination.

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13