Première et Deuxième trompette - Shora Kuetu



Bienvenue dans votre émission : il est minuit. Il est minuit dans l’horloge divine pratiquement. Et nous croyons que le Maître ne va plus tarder, revenir nous prendre.
(…)
Nous sommes actuellement sur le livre d’Apocalypse. Ce soir, nous allons parler du septième sceau, l’ouverture du septième sceau. Et nous allons finir avec le septième sceau.
Comme vous le savez dans le chapitre 4, Jean reçoit l’invitation pour se rendre au ciel. Il arrive au ciel, il voit un trône et un être dessus, notre Dieu. Et ensuite dans le chapitre 5, il voit cet être glorieux ayant dans sa main droite un livre scellé de sept sceaux. Il entend une voix qui demande qui était digne de prendre ce livre et d’en rompre les sceaux. Et personne ne l’était ni dans les cieux ni sur la terre ni sous la terre. Jean pleure et un des anciens lui dit : « Ne pleure pas, voici le Lion qui vient de la tribu de Juda, de la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et pour en rompre les sept sceaux.» L’agneau prend livre, il va en rompre les sceaux. Et dans le chapitre 8 on nous parle de l’ouverture du septième sceau.

Apocalypse 8 : 1 Et quand il eut ouvert le septième sceau, il y eut un silence dans le ciel d'environ une demi-heure.
Trente minutes de silence ! Mes amis, c’est fort ici. Depuis que Dieu a créé les cieux, depuis qu’il a créé les anges, il y a toujours eu du bruit : des chants, des voix, des tonnerres, des éclairs. Des bruits d’instruments, d’adoration, de toutes sortes d’instruments célestes. Et jamais, jamais, jamais le ciel n’a connu un silence. Et là particulièrement, il va y avoir ce silence de trente minutes. Pourquoi ? La chorale céleste a cessé de chanter. L’adoration a pris fin dans son expression visible, audible. Je crois quand même que dans leurs cœurs, les êtres célestes continuaient à adorer le Seigneur mais ils ne l’exprimaient plus de manière visible, audible parce qu’il fallait ce silence. Pourquoi ce silence ? Bien évidemment le verset 2 nous donne la réponse.
Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données.
Donc il y a eu ce silence parce que sept anges, sept messagers devaient faire retentir sept voix, sept sons, sept retentissements de trompettes. Et il fallait qu’il y ait un silence parce que les gens devaient entendre correctement ce son de trompette. Donc vous vous rendez compte que Dieu notre Père qui aime l’adoration va imposer ce silence pendant une demi-heure pour que les nations, pour que le monde entier, l’univers, les cieux des cieux entendent les sept sons des trompettes ? C’est-à-dire que Dieu accorde une importance capitale à l’écoute des sons des trompettes. Les sept sons de trompettes sont tellement importants, Dieu veut tellement qu’on les entende qu’il va demander à tout le monde de se taire pendant trente minutes. C’est-à-dire un temps limité pour que les hommes que nous sommes entendent ce son de cloche. Quel amour ! Dieu aime tellement les hommes qu’il va demander à tout le monde le silence.
Et les sept anges qui se tiennent devant Dieu se présentent avec leurs shofars, leurs trompettes. Et ça c’est magnifique. Sept trompettes. Et le retentissement que nous attendons actuellement c’est celui de la septième trompette bien sûr. Parce qu’on nous parle de la dernière trompette, eschatos en grec c’est-à-dire la dernière dans une série de choses. Eschatos c’est le dernier des derniers. C’est le grec qui nous le dit. Donc on voit bien qu’il y a sept trompettes en tout. Et la Bible nous dit que ces anges se tenaient prêts, prêts pour faire retentir ces sept trompettes. Mais bien avant cela, la parole nous dit qu’un autre ange va venir et va se tenir devant l’autel. Et remarquez ici que Jean le prophète de Dieu, va être invité au ciel et il va assister à des événements qui allaient arriver dans le futur. Il va voir le futur de l’humanité.
Et là, mes amis, il va être amené dans le Saint des saints. Il y avait un tabernacle en Israël : il y avait le parvis, tout le monde pouvait y accéder. Il y avait un parvis pour les femmes, un parvis pour les hommes, un parvis pour les étrangers. Il y avait aussi le lieu Saint dont l’accès était réservé aux seuls prêtres. Et il y avait le Saint des saints dont l’accès était exclusivement  accordé au grand prêtre qui ne pouvait y entrer qu’une seuls fois par an. Le 10 du septième mois, du mois de tishri, le septième mois en Israël, chez les Hébreux. Et c’est ce jour-là que le grand prêtre avait accès au Saint des saints. Et là Jean arrive dans le Saint des saints et il voit l’autel des parfums, il voit la prière des saints mélangée avec du parfum et ce parfum et ces prières montaient devant le trône de Dieu. Et Jean voit le parfum de Dieu c’est-à-dire Yehoshua.
Cantique des cantiques chapitre 1 : 3 à cause de l'odeur de tes excellents parfums, ton nom est comme un parfum répandu ; c'est pourquoi les filles t'aiment.
Yehoshua nous disait que nous devions prier en son nom. « Tout ce que vous demanderez, disait-il, en mon nom vous le verrez s’accomplir ». Donc son nom est le parfum qui se répand. Voilà pourquoi les démons ne peuvent pas supporter ce beau parfum, ce parfum magnifique, glorieux. Et là, la prière des saints est mélangée à ce parfum qui est le nom de Yehoshua notre Seigneur et Sauveur selon Cantique des cantiques au chapitre 1 verset 3.
C’est magnifique de voir la gloire de Dieu se manifester au ciel comme ça, dans la présence de Dieu.
Et Jean assiste à des choses glorieuses, à des choses magnifiques.
Et qu’est-ce qu’il voit ?
Et un autre ange vint et se tint devant l'autel, ayant un encensoir d'or, et plusieurs parfums lui furent donnés pour les offrir, avec les prières de tous les saints, sur l'autel d'or qui est devant le trône. 4 Et la fumée des parfums monta avec les prières des saints de la main de l'ange devant Dieu. 5 Puis l'ange prit l'encensoir, et l'ayant rempli du feu de l'autel, il le jeta sur la terre ; et il y eut des tonnerres, des voix, des éclairs, et un tremblement de terre. 6 Alors les sept anges qui avaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner.
Donc l’ouverture du septième sceau ôte le voile sur cette scène qui se déroule au ciel, où l’on voit ces sept anges qui se tiennent devant Dieu et qui avaient leurs shofars. Comme dans Josué, les prêtres qui avaient les shofars tout autour de la ville de Jéricho et qui ont fait retentir ces sept sons pour faire tomber les murailles de Jéricho. Et ici les sept trompettes nous parlent des choses qui vont se passer, qui vont se dérouler sur la terre. Et là les anges se préparaient. Jean voit ces anges se préparer, préparer leurs trompettes pour en sonner.
Psaume 89 : 16 Béni est le peuple qui connaît le son de la trompette ! Il marche, ô Yahweh ! à la clarté de ta face !
Le peuple qui connaît le son de la trompette est béni ou heureux.
Nous peuple du livre, nous chrétiens, nous sommes appelés à connaître le son de la trompette. Vous allez voir que la septième trompette sera proclamée par Dieu. Et on va développer ces choses. Je crois que le Seigneur va davantage nous éclairer avec l’enseignement sur les sept trompettes.
Nous apprenons selon Psaume 89 verset 16 que le peuple qui connait le son de la trompette est béni et heureux.
Et Paul nous dit dans 1 Corinthiens chapitre 14 : 8 Et si la trompette rend un son incertain, qui se préparera à la bataille ?
Chez les Hébreux les sons de trompette, parce qu’il y en avait plusieurs, le retentissement des trompettes avait pour but premièrement de rassembler le peuple de Dieu autour de la Torah, autour du tabernacle, autour de Dieu lui-même. Et d’ailleurs le Seigneur le dit si bien dans le livre de Nombres chapitre 10 :1 Fais-toi deux trompettes d'argent, battues au marteau. Elles te serviront pour convoquer l'assemblée, et pour le départ des camps. 3 Quand on en sonnera, toute l'assemblée s'assemblera auprès de toi à l'entrée de la tente d'assignation.
Donc on voit bien ici que quand Dieu voulait que le peuple soit rassemblé autour de Moïse, autour du camp, autour du tabernacle, il fallait faire retentir le son de la trompette.
Donc les six premières trompettes ont pour but d’amener le jugement de Dieu sur les nations. La septième ce sera pour rassembler les élus.
Et Paul dit que si le son de la trompette est incertain, qui peut se préparer à la bataille. Donc le retentissement de la trompette en Israël avait aussi pour but de préparer le peuple à la guerre, à la bataille. Et chez les Hébreux les prophètes étaient aussi considérés comme des trompettes. Dieu se servait d’eux comme des trompettes. C’est ce qu’il dit d’ailleurs dans Esaïe 58 : 1 Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix comme un shofar, et annonce à mon peuple ses iniquités et à la maison de Jacob ses péchés ! Donc Esaïe était une trompette en son temps. Et le Seigneur le dit également dans Joël. Ces prophètes devaient en leur temps être de véritables trompettes qui retentissaient.
Joël 2 : 1 Sonnez du shofar en Sion, et sonnez avec un retentissement bruyant dans la montagne de ma sainteté ! Que tous les habitants du pays tremblent ! Car le jour de Yahweh1 vient ; car il est proche, 2 jour de ténèbres et d'obscurité, jour de nuées et de brouillards, il vient comme l'aurore s'étend sur les montagnes. Voici un peuple nombreux et puissant, tel qu'il n'y en a jamais eu, et qu'il n'y en aura jamais dans la suite des siècles. 3 Devant lui est un feu dévorant, et derrière lui une flamme brûle ; devant lui le pays était comme le jardin d'Eden, et derrière lui, la désolation d'un désert ; et rien ne lui échappe.
On va développer le jour du Seigneur lorsqu’on va parler de la septième trompette. (…)
Et on apprend déjà que l’ouverture du septième sceau va nous révéler, nous montrer cette scène où les anges se préparent. Et l’un de ces anges qui se tient devant le Seigneur, c’est peut être Gabriel. Parce qu’il a dit à Zacharie dans Luc chapitre 1 : 19 qu’il se tient devant le Seigneur. « Je suis Gabriel, je me tiens devant Dieu et j'ai été envoyé pour te parler, et pour t'annoncer cette bonne nouvelle ». Donc on voit que ces sept anges qui tiennent les sept trompettes sont de véritables messagers. Ce sont des messages que Dieu envoie. Sept messages principaux envoyés sur la terre. Les six premiers sont vraiment des jugements que Dieu envoie sur la terre pour réveiller les nations, pour interpeller les nations. On voit en même temps à l’ouverture du septième sceau les prières des saints qui montent. Et Dieu nous apprend ici que les saints, les chrétiens qui prient avec force, qui se sanctifient et qui associent leurs prières au nom de Yehoshua ; son nom est la parole de Dieu et son nom est aussi un parfum qui se répand ; alors quand les chrétiens véritables prient, leurs prières montent comme du parfum, comme de l’encens. Et les démons ne peuvent que partir. Dieu exauce par des éclairs, par des tonnerres, par des tremblements de terre.
Et on attaque tout de suite après le retentissement de la première trompette.
LA PREMIERE TROMPETTE
Apocalypse 8 : 7 Et le premier ange sonna de la trompette. Et il y eut de la grêle et du feu mêlés de sang, qui furent jetés sur la terre ; et le tiers des arbres fut brûlé, et toute herbe verte aussi fut brûlée.
Ça c’est la première trompette. Et on nous dit qu’il y a eu de la grêle et du feu mêlé de sang qui furent jetés sur la terre. Ce sont des catastrophes naturelles terribles. Et on nous dit que cette grêle va détruire le tiers des arbres de la terre.
Bien sûr, ici on peut aussi faire une interprétation allégorique : les arbres dont il est question ce sont des nations, ce sont des pays, ce sont des villes. Parce que dans les Ecritures les arbres symbolisent les nations. Il est aussi question de la grêle spirituelle parce que Jean va utiliser un langage symbolique.
Par exemple nous sommes dans le livre de Daniel 4 : 1 Le roi Nebucadnetsar, à tous les peuples, aux nations, aux hommes de toutes langues qui habitent sur toute la terre : Que votre paix soit multipliée ! 2 Il m'a semblé bon de vous déclarer les signes et les merveilles que le Dieu Très-Haut a opérés à mon égard. 3 Ô que ses signes sont grands, et ses merveilles pleines de force ! Son règne est un règne éternel, et sa domination subsiste de génération en génération. 4 Moi, Nebucadnetsar, j'étais tranquille dans ma maison, et heureux dans mon palais, 5 lorsque j'ai eu un songe qui m'a effrayé. Les pensées qui me poursuivaient sur ma couche et les visions de ma tête m'effrayaient. 6 J'ai pris alors un décret afin qu'on fasse venir devant moi tous les sages de Babylone, afin qu'ils me donnent l'interprétation du songe. 7 Alors les magiciens, les astrologues, les Chaldéens et les devins sont venus. Je leur ai raconté le songe, mais ils n'ont pas pu m'en donner l'interprétation. 8 A la fin, s'est présenté devant moi Daniel, nommé Beltschatsar, selon le nom de mon dieu, et qui a en lui l'Esprit des dieux saints. Je lui ai raconté le songe : 9 Beltschatsar, chef des magiciens, comme je sais que l'Esprit des dieux saints est en toi, et que nul secret ne t'est difficile, écoute les visions que j'ai eues en songe, et donne-moi son interprétation. 10 Voici les visions de ma tête, pendant que j'étais sur ma couche. Je regardais, et voici, il y avait un arbre au milieu de la terre d'une grande hauteur. 11 Cet arbre était devenu grand et fort, sa cime atteignait les cieux, et on le voyait des extrémités de toute la terre. 12 Son feuillage était beau, et son fruit abondant, et il portait de la nourriture pour tous ; les bêtes des champs s'abritaient sous son ombre, les oiseaux du ciel habitaient dans ses branches, et tout être vivant tirait de lui sa nourriture. 13 Dans les visions de ma tête que j'avais sur ma couche, je regardais, et voici, un de ceux qui veillent et qui sont saints descendit des cieux. 14 Il cria à haute voix et parla ainsi : Coupez l'arbre, et ébranchez-le ! Secouez son feuillage, et dispersez son fruit ; que les bêtes s'enfuient de dessous, et les oiseaux du milieu de ses branches ! 15 Mais laissez en terre le tronc où se trouvent ses racines, et liez-le avec des chaînes de fer et de bronze, qu'il soit parmi l'herbe des champs. Qu'il soit trempé de la rosée des cieux, et qu'il ait, comme les bêtes, l'herbe de la terre pour partage. 16 Que son cœur d'homme soit changé, et qu'un cœur de bête lui soit donné ; et que sept temps passent sur lui.
Donc vous voyez bien qu’on nous dit que cet arbre-là avait un cœur d’homme.
17 Cette sentence est le décret de ceux qui veillent, cette résolution est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le Très-Haut domine sur le royaume des hommes, qu'il le donne à qui il lui plaît, et qu'il y établit le plus vil des hommes. 18 Voilà le songe que j'ai eu, moi, le roi Nebucadnetsar. Toi donc Beltschatsar, donnes-en l'interprétation, puisque tous les sages de mon royaume ne peuvent me la donner ; mais toi, tu le peux, parce que l'Esprit des dieux saints est en toi. 19 Alors Daniel, nommé Beltschatsar, demeura stupéfait environ une heure, et ses pensées le troublaient. Le roi reprit et dit : Beltschatsar, que le songe et son interprétation ne te troublent pas ! Et Beltschatsar répondit : Mon seigneur, que le songe soit pour ceux qui te haïssent, et son interprétation pour tes ennemis ! 20 L'arbre que tu as vu, qui était devenu grand et fort, dont la cime s'élevait jusqu'aux cieux, et qu'on voyait de tous les points de la terre ; 21 cet arbre, dont le feuillage était beau, et les fruits abondants, qui portait de la nourriture pour tous, sous lequel s'abritaient les bêtes des champs, et parmi les branches duquel les oiseaux du ciel habitaient ; 22 c'est toi, ô roi, qui es devenu grand et fort, et ta grandeur s'est accrue et s'est élevée jusqu'aux cieux, et dont la domination s'étend jusqu'aux extrémités de la terre.
Daniel nous dit que cet arbre c’était le roi Nebucadnetsar. Dans Apocalypse 8, le tiers d’arbres sera brûlé par le feu, par les grêles, des grêles spirituelles donc il est question du jugement. Ces arbres là nous parlent aussi des hommes, des rois, des présidents, des autorités, des royaumes. Et au retentissement de la première trompette Dieu va juger les nations.
Psaume 78 : 47 Il détruisit leurs vignes par la grêle, et leurs sycomores par les orages. 48 Il livra leur bétail à la grêle, et leurs troupeaux aux foudres étincelantes. 49 Il envoya sur eux l'ardeur de sa colère, la fureur, la rage et la détresse, une troupe de messagers de malheur. 50 Il donna libre cours à sa colère, et ne retira point leur âme de la mort, il livra leur vie à la peste. 51 Il frappa tout premier-né en Egypte, les prémices de la vigueur dans les tentes de Cham.
Il est question de la grêle que Dieu a envoyée en Égypte. On connaît tous l’histoire. C’était un jugement terrible. La première trompette annonce un jugement, ce sont des jugements qui vont s’abattre sur les nations. Et un tiers ça fait quand même pas mal mes amis. Dieu va juger les nations.
Psaume 105 : 32 Il leur donna pour pluie de la grêle, et un feu flamboyant sur la terre.
Donc vous voyez bien que lorsque la grêle a frappé l’Égypte à l’époque de Moïse il y a eu en même temps du feu.
Exode 9 : 13 Puis Yahweh parla à Moïse : Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon, et dis-lui : Ainsi parle Yahweh, le Dieu des Hébreux : Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve. 14 Car cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ton cœur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches que nul n'est semblable à moi sur toute la terre. 15 Car maintenant si j'avais étendu ma main, je t'aurais frappé de la peste, toi et ton peuple, et tu serais effacé de la terre. 16 Mais certainement, je t'ai fait subsister pour cette cause, afin de faire voir en toi ma puissance, et afin que mon Nom soit célébré sur toute la terre. 17 T'élèves-tu encore contre mon peuple en ne le laissant pas partir ? 18 Voici, je ferai pleuvoir demain à cette même heure, une grêle tellement forte qu'il n'y en a pas eu de semblable en Egypte, depuis le jour où elle fut fondée jusqu'à maintenant. 19 Maintenant envoie rassembler ton bétail et tout ce que tu as à la campagne ; car la grêle tombera sur tous les hommes, sur le bétail qui se trouvera à la campagne, et qu'on n'aura pas renfermé, et ils mourront.
V23 Moïse donc étendit sa verge vers les cieux, et Yahweh envoya des tonnerres et de la grêle, et le feu se promenait sur la terre. Yahweh fit pleuvoir de la grêle sur le pays d'Egypte. 24 Et il y eut de la grêle et du feu mêlé à la grêle ; elle était si grosse qu'il n'y en avait pas eu de semblable sur toute la terre d'Egypte qu'elle existe en tant que nation. 25 La grêle frappa dans tout le pays d'Egypte tout ce qui était aux champs, depuis les hommes jusqu'aux bêtes. La grêle frappa aussi toutes les herbes des champs et brisa tous les arbres des champs. 26 Ce fut seulement dans la région de Gosen, où étaient les enfants d'Israël, qu'il n'y eut pas de grêle.
En fait, la première trompette nous rappelle le jugement que Dieu a envoyé en Égypte. Et ça va se répéter. Mais cette fois ci ce sera aussi sur le plan spirituel.  On nous dit qu’il y a eu de la grêle et du feu. Certainement des éclairs, de la foudre. Il y a eu beaucoup de morts. On nous dit également que l’herbe verte était détruite. Et ça, mes amis, ce sont des choses qui vont se répéter et je crois que ça se passe déjà, ça s’est passé hier, ça se passera aujourd’hui et demain encore. Cette première trompette a déjà retenti. Il y a beaucoup de problèmes. Nous sommes dans une génération qui connaît beaucoup de situations difficiles.
Et dans Ézéchiel 38 : 22 on voit aussi le jugement du Seigneur par la grêle. J'entrerai en jugement avec lui par la peste, et par le sang ; je ferai pleuvoir sur lui, sur ses troupes, et sur les grands peuples qui seront avec lui, des torrents d'eau, des pierres de grêle, du feu et du soufre.
Donc Dieu dit qu’il allait envoyer de la grêle et du feu sur l’armée. Ici il est question de l’armée de l’homme impie.
Et je crois que cette grêle est aussi spirituelle. Et c’est ce qui se passe. Nous sommes dans une génération où il y a tellement la confusion.
Et on nous dit que les arbres seront consumés. Donc il est question des nations. Quand on voit le tremblement de terre qui a frappé l’Équateur, aujourd’hui c’est presque tout le pays qui est dévasté. On nous parle du tiers de la terre. Et je crois que cette prophétie est en train de s’accomplir. Il y a tellement de dégâts. Le monde est tellement secoué aujourd’hui.
LA DEUXIEME TROMPETTE
Apocalypse 8 : 8 Et le second ange sonna de la trompette, et je vis comme une grande montagne embrasée de feu, qui fut jetée dans la mer ; et le tiers de la mer devint du sang, 9 et le tiers des créatures vivantes qui étaient dans la mer mourut, et le tiers des navires périt.
À chaque fois c’est le tiers.
La montagne dont il est question ici bien sûr c’est un royaume. Et je crois que cette grande montagne, mes amis, ça va être la grande Babylone. Cette grande montagne que les hommes ont construite. C’est le nouvel ordre mondial, le gouvernement mondial. Cette grande nation terrestre que les hommes sont en train d’ériger, de bâtir. C’est la même vision que les hommes de Genèse 11 avaient. Allons ! Bâtissons-nous une ville, et une tour dont le sommet soit jusqu'aux cieux ; et faisons-nous un nom, de peur que nous ne soyons dispersés sur toute la terre. (Genèse 11 : 4) Il est question de la Babylone la grande. Ce sont les royaumes de ce monde représentés comme la grande montagne.
Et Dieu disait dans Zacharie 4 : 7 « Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel ? Tu seras aplanie. Il fera sortir la pierre principale ; il y aura des sons éclatants : Grâce, grâce pour elle !» Il était question de Babylone. C’est une grande montagne. Ça c’est la deuxième trompette qui nous parle de la chute de la grande montagne.
Et regardez ce que Jérémie nous dit. Dans Jérémie 51 on nous parle de cette grande montagne. C’est le jugement de Babylone. Si vous lisez tout le chapitre 51 de Jérémie, vous verrez justement que Dieu parle de Babylone comme étant cette montagne.
On nous dit que cette montagne est jetée dans la mer. La mer ici c’est vraiment le monde dans le chaos. Quand la Bible parle de la mer elle fait allusion au monde en désordre, le monde chaotique, le monde sans ordre, sans organisation, sans loi. Je parle de l’organisation de Dieu. Donc la mer c’est vraiment le désordre.
Jérémie 51 : 42 La mer est montée sur Babylone, elle a été couverte de la multitude de ses flots. 43 Ses villes sont devenues une désolation, une terre sèche et de landes, un pays où personne ne demeure, et où il ne passe pas un fils d'homme. 44 Je punirai aussi Bel à Babylone, je ferai sortir de sa bouche ce qu'il a englouti, et les nations n'aborderont plus vers lui. Le mur même de Babylone est tombé ! 45 Mon peuple, sortez du milieu d'elle, et que chacun sauve sa vie de l'ardeur de la colère de Yahweh ; 46 de peur que votre cœur ne s'amollisse, et que vous n'ayez peur des nouvelles qu'on entendra dans tout le pays. Car des nouvelles viendront une année, et après cela d'autres nouvelles une autre année. La violence sera dans le pays, et un dominateur contre un autre dominateur. 47 C'est pourquoi voici, les jours viennent où je punirai les images taillées de Babylone, et tout son pays sera couvert de honte ; tous ses blessés à mort tomberont au milieu d'elle.
On voit vraiment que cette montagne c’est vraiment Babylone. Et Dieu dit à son peuple de sortir justement de là. Donc la montagne qui va être jetée dans la mer c’est vraiment Babylone qui est cette grande montagne qui s’est érigée, qui se dresse contre le Seigneur, contre la Parole, contre la connaissance de Dieu. Et Dieu va juger cette nation ou encore les villes de ce monde, les villes des nations.
Donc vous voyez que cette grande montagne qui est jetée dans la mer au retentissement de la deuxième trompette c’est vraiment Babylone. Donc nous ne devons pas faire confiance au monde, aux nations, aux hommes mais plutôt faire confiance au Seigneur. Donc quand le deuxième ange va sonner la trompette Dieu va juger Babylone et c’est déjà le cas. Vous voyez la confusion mes amis ? Les nations sont jetées dans la mer, les nations sont comme en délire, elles sont sans lois et elles sont en train de voter des lois qui sont contraires à la loi divine parce que Dieu a jeté ces nations dans la mer, dans la confusion. Parce que comme les nations veulent la confusion et bien Dieu a laissé libre cours à leur folie.
Et le tiers de la mer devint du sang. Vous n’avez pas vu dans cette génération combien d’âmes meurent, combien de sang coule ? On vous a montré les images, les statistiques des personnes qui meurent. Regardez même présentement le nombre de stars selon le monde qui meurent. C’est impressionnant ! Dieu nous montre par là que si ces étoiles-là selon le monde s’éteignent c’est parce qu’il y a l’Etoile brillante qui est en train de venir, Yehoshua, notre Seigneur et Sauveur. On est vraiment à la fin, il y a beaucoup de sang qui coule. La mer va être inondée de sang au retentissement de la deuxième trompette. Et c’est le cas, le sang coule beaucoup. Notre génération connaît une croissance exponentielle de meurtres, de suicides, d’attentats… le sang remplit la mer que nous sommes c’est-à-dire les nations.
Et le tiers des créatures vivantes qui étaient dans la mer mourut, et le tiers des navires périt.
C’est la mort encore. C’est la montagne embrasée par le feu, c’est Babylone qui tombe. Et c’est déjà le cas.  N’attendez pas qu’elle tombe encore bien comme il faut, sur le plan spirituel, elle est déjà tombée, elle est déjà jugée. Et nous savons que le Seigneur va achever sa chute lorsqu’il va revenir visiblement pour nous chercher.
Jérémie 51 : 53 Quand Babylone serait montée jusqu'aux cieux, et qu'elle aurait fortifié le plus haut de sa forteresse, toutefois les dévastateurs y entreront par moi, dit Yahweh10… 54 Un grand cri s'entend de Babylone, et une grande ruine dans le pays des Chaldéens. 55 Parce que Yahweh s'en va détruire Babylone, et il abolira du milieu d'elle la voix magnifique ; et leurs flots mugiront comme de grandes eaux, l'éclat de leur bruit retentira. 56 Car le dévastateur est venu contre elle, contre Babylone ; ses hommes forts sont pris, leurs arcs sont brisés. Car Yahweh est le Dieu des rétributions, il paie, il paie.
Dieu juge Babylone. Dieu détruit Babylone.
Et au verset 64 il est dit : « et tu diras : Babylone sera ainsi plongée, elle ne se relèvera pas du mal que je m'en vais faire venir sur elle, et ils en seront accablés. Jusqu'ici sont les paroles de Jérémie ».
Donc on nous dit que Babylone sera jetée dans l’eau, dans la confusion.
Jérémie 51 : 37 Et Babylone sera réduite en monceau de ruines, en un repaire de serpents, elle sera un sujet d'étonnement et de moquerie. Il n'y aura plus d'habitants.
Jérémie 51 : 25 Voici, j'en veux à toi, montagne de destruction, dit Yahweh, qui détruis toute la terre ; et j'étendrai ma main sur toi, et je te roulerai du haut des rochers, et je ferai de toi une montagne embrasée.
Vous vous rendez compte mes amis ? Dieu appelle Babylone une montagne.
Et si vous lisez Apocalypse 18, on nous parle de la chute de Babylone. Donc au retentissement de la deuxième trompette c’est le jugement de Babylone. Et Babylone aujourd’hui représente toute la terre : les États-Unis, l’Europe… toute la terre. Babylone représente le gouvernement mondial avec des lois iniques, des lois anti Christ.
(…)
Donc les deux premières trompettes nous parlent du jugement de Dieu.
(…)

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13