L'Eglise actuelle: glorieuse ou dans les ténèbres - Shora Kuetu


L’ÉGLISE ACTUELLE : 
GLORIEUSE 
OU DANS LES TENEBRES ?
"Dieu amène la lumière, la repentance, la séparation et la gloire !"
Conférence chrétienne à Brazzaville


Shora Kuetu
24-05-16
Alléluia, Dieu est Grand ! Prenez Genèse chapitre 1 : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. Et la terre devint informe et vide ; les ténèbres étaient à la surface de l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit : Que la lumière apparaisse ! Et la lumière apparut. Et Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière des ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi fut le soir, ainsi fut le matin ; ce fut le jour un.»
Écoutez ce que Dieu veut nous dire : Dieu crée les cieux et la terre, Il les a créés parfaits, Il les a créés de manière glorieuse, et la bible nous dit que la terre est devenue informe et vide, c'est à dire, désertique. Dieu regarde la terre et Il voit que la terre était sans forme et complètement vide, et Il voit les ténèbres qui étaient là et qui régnaient. C'est l'image de la religion. Il n'y plus de forme, ni vie dans la majorité des églises, dans la vie de beaucoup de ceux qui se disent chrétiens. Dieu a créé la terre remplie de gloire, mais elle s'est retrouvée vidée de sa gloire. Et Dieu dit : Que la lumière apparaisse. Avant qu'il ne crée les animaux et les plantes, Dieu amène d'abord la lumière au sein des ténèbres. Pourquoi ?

Pour deux raisons :
La première est que la lumière amène le discernement,  la connaissance, si on éteint toutes les lumières dans cette salle, on ne verra pas la saleté qu'il y a dans cette salle. Donc la lumière apporte la connaissance. Quelqu'un qui est dans les ténèbres ne peut pas voir ses tâches, ne peut pas être conscient de son état. Mais si la lumière arrive, la personne aura l'éclairage sur sa personne. La plupart de nos églises sont dans les ténèbres, la lumière a disparu. La lumière est la Vérité. Dans Esaïe, Dieu dit : la Vérité a disparu ; elle s'est retirée de leur bouche. Esaïe dit : « Lève toi et soit illuminé car ta lumière arrive, voici les nations sont couvertes par les ténèbres, mais sur toi la gloire de Dieu se lève ». Donc la lumière c'est la gloire. La lumière c'est Dieu, Dieu est lumière, avant que Dieu n'agisse, Il amène toujours la lumière. Celui qui est dans les ténèbres peut croire être dans la vérité alors qu’il est dans les ténèbres. Il y a beaucoup de pasteurs, d’apôtres, de chrétiens qui croient servir Dieu tout en étant sincères alors qu'ils sont dans l'ignorance, dans les ténèbres car ils ont reçu des fausses doctrines, qu'ils n'ont pas compris ce qu'est l'église, qui est Dieu, ils n'ont fait qu'enseigner, répéter les choses qu'on leur a enseignées. Apollos enseignait la Parole, quand Aquilas et Priscille l'ont écouté ils lui ont exposé exactement la Parole de Christ. Les ténèbres... Dans Genèse 1, on voit le règne de satan.
Au dessus de l'abîme. Dieu, son Esprit était là. Et Dieu dit, le verbe "dit" : "Amar", Dieu parle à la lumière comme si la lumière avait une personnalité. Le verbe dire vient de Amar qui veut dire parler à quelqu'un qui est conscient, qui peut te comprendre. Donc la lumière peut parler, peut comprendre. Dieu amène la lumière, premièrement pour qu'il y ait la connaissance,
Deuxièmement pour qu'il y ait la séparation. Vous voyez cette serviette ? Si je me trouve dans les ténèbres, je ne saurai pas si elle est sale ou propre. Je pourrai continuer à l'utiliser alors qu'elle est sale. Et en l'utilisant je me salis. Je ne peux pas me séparer d'avec elle car je ne la vois pas. Cette serviette, peut représenter le péché, les fausses doctrines, les mauvaises compagnies, les faux prophètes, les églises anti-christ. Tant que tu n'as pas reçu la lumière, tu peux croire que ce sont des vrais chrétiens et tu peux continuer à les côtoyer. Tant que la lumière n'est pas venue, tu peux continuer à prêcher ton évangile en croyant que c’est la vérité, tu es sincère, oui, mais tu n'es pas dans la Vérité. La sincérité n'est pas synonyme de Vérité...
Donc, Dieu amène la lumière pour deux choses :
Premièrement : La connaissance, Une fois que je vois la saleté...
Deuxièmement : La séparation, ...je m'en sépare !
C’est pour cela que la bible dit : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. Et la terre devint informe et vide ; les ténèbres étaient à la surface de l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » Il y avait les ténèbres à la surface de l'abîme et Dieu parle, Dieu a déclaré : Lumière vient ! Et quand la lumière est arrivée, la bible dit que, comme la lumière amène la connaissance, la révélation, Dieu vit que la lumière était bonne. Comment veux-tu faire la distinction entre ce qui est bon et ce qui ne l'est pas si tu n'as pas la lumière ? Je ne parle pas par rapport à Dieu qui sait toute chose, mais par rapport à nous. Et la bible dit que Dieu a vu que la lumière était bonne. Quand la lumière arrive, tu commences à te rendre compte que ton attitude n'était pas bonne, que ta prédication n'était pas bonne, tu commences à te rendre compte que convoiter n'est pas bon, ni l'idolâtrie. Et là, tu te dis : « Ouah ! Pendant des années, je suis resté dans ça ! J'ai prêche telle chose ! J'ai cru que mon père spirituel avait raison ! Pendant des années, j'ai cru que cet homme avait raison, ouah !!! Seigneur ! Pendant des années, j'ai donné ma dîme, je pensais que c’était comme ça que tu allais me bénir ! Seigneur ! »
Dieu, quand Il a vu que la lumière était bonne, Il va séparer. "Séparer" qui vient de l'Hébreu "Badal" = séparé, être mis à part pour une œuvre bien spécifique. Lorsque Dieu sépare un homme ou une femme, c'est pour qu'il ou elle fasse une œuvre qui va Le glorifier. Dans Actes 13 la bible dit qu'il y avait des prophètes et des docteurs dans l'église d’Antioche, et Dieu dit : « Séparez pour moi Saul et Barnabas pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. » Le mot séparation a la même racine que le mot Qodesh qui veut dire sanctifié, consacré, être mis à part. Lorsque Dieu commence à séparer quelqu'un, lorsqu'il le sépare du péché, de la mauvaise compagnie, cette personne-là devient dangereuse pour les sorciers. Alléluia !   
Dieu dit aux parents de Samson : « Cet enfant est un Nazaréen », nous sommes des Nazaréens, des séparés, il y a une séparation perpétuelle jusqu'au retour de Jésus. La séparation, beaucoup ici ne sont pas séparés : l’idolâtrie, vous vous mettez à genou devant les hommes. On vous dit qu'une autre personne peut prier pour vous, vous ne voulez pas, c'est de l’idolâtrie. Ça blesse Dieu...
La séparation... Les gens voient toutes ces œuvres... Dieu m'a fait commencer en 1999, 17 ans après il y a plus de 4 à 5O0O églises implantées, des régions, des pays qui sont touchés dans le monde entier, des démons sortent, des miracles s'opèrent, le Seigneur donne des finances dont on a besoin partout dans le monde entier. Des chants que Dieu donne comme ça partout ! En 17ans des bibles sont sorties, 33000 déjà révisées, imprimées et distribuées. Des autorités touchées par la grâce de Dieu, qui reconnaissent la Vérité de Dieu, comme notre papa qui est là que Dieu touche, encourage. Et plein d'autres, qui refusent la franc maçonnerie, et qui disent : « On peut être Général et servir Dieu dans la sanctification » Alléluia ! Amen !
Toutes ces œuvres..., derrière, il y a des années de pleurs, des années de séparations ! J'avais plus de 200 prédicateurs, que j'avais formés, autour de moi. Quand Dieu m'a éclairé, j'étais pasteur, croyant qu'il fallait prendre la dîme. Je venais ici à Brazzaville avec des grands apôtres d'ici, selon les hommes, pour ceux qui connaissent ici. J'étais dans les avions tout le temps, aux États Unis avec des grands bishop dans le monde entier. Je venais à Brazzaville, je prêchais une semaine et on me donnait 7000 euros en liquide. Rien qu'en une semaine, aux États Unis une semaine, 3000, 4000 euros ! Et Dieu est venu me voir car j'étais sincère avec lui, Il m'a dit : « Mon fils, regarde ta bible et compare avec ta doctrine ». J'ai eu l'éclairage un tout petit peu. Il m'a dit : « Commence à parler de la réforme des cœurs et de vos églises. Donne-moi un verset où tu as vu Paul prendre la dîme de quelqu'un. », car Paul a dit : je vous ai enseigné tout le conseil de Dieu sans rien cacher. Et dans les conseils de Paul, il n'y a pas la dîme. Il m'a dit : « Donne-moi un verset où tu as vu Paul prendre l'action de grâce de quelqu'un, où tu as vu Paul bénir un mariage, où tu as vu Paul dire que le dimanche est le jour du Seigneur. Donne-moi un verset où tu as vu Paul vendre ses séminaires, où tu as vu David organiser un concert payant  » Concert de personnes de nos jours à 60 dollars l'entrée, ce sont de voleurs, des voleuses ! Alléluia ! Amen !
Vous voulez que je parle encore de la part du Seigneur, que je prophétise encore de la part du Seigneur ? Amen !         
« Donne-moi un verset où tu as vu un chrétien porter la bible de Paul  » Sorcellerie, esclavage ! Aujourd'hui tu appelles un prophète frère, il s'énerve contre toi, et te dit : « Je ne suis pas frère, je suis prophète ». Jean le grand apôtre dit : « Moi, Jean votre frère ». C'est pourquoi à Brazza, il n'y a pas de Prophète, ceux qui sont connus sont des prophètes de malheur, ils sont prophètes juste parce qu'ils ont quelque chose à se mettre sous la dent. Les vrais prophètes à Brazza sont à pieds, rejetés et traités de tous les noms!! Les apôtres à Brazza sont des hommes d'affaire et non des prophètes ! Posez-leur la question de ce qu'ils ont fait avec toutes les dîmes qu'ils ont eu, tout l'argent qu'ils ont reçu ? Qui a construit un orphelinat ici ? Alleluia ! Amen !  
Frères et sœurs, Dieu m'a parlé comme ça, j'ai dit : « Mais Seigneur, c'est grave ! » J’étais comme un fou. J'ai dit Seigneur : « J'ai cru qu'il fallait payer la dîme, même si je ne l'a prenais pas pour moi, je croyais quand même qu'il fallait la payer ! » Vous faîtes des appels de fonds d'un million pour construire un temple pour Dieu, vous ne voyez pas que vous êtes dans un pays où il y a du chômage à 60%, vous ne voyez pas que vos Bishop ont perdu la vision ?! Dieu, sauve-nous ! J'ai été troublé, je me suis dit, si je prêche tout ça, contre la dîme, contre les bâtiments qu'on appelle "église" parce que c’est nous qui sommes l’Église de Jésus-Christ, si je prêche contre les offrandes des prophètes, contre l’évangile de la prospérité, même si je le dénonçais déjà depuis des années, alors je vais perdre tous mes amis pasteurs dans le monde entier, tous mes enfants dans la foi que j'ai formés qui sont plus de 250 ! Dieu m'a dit : « Choisis ». Et Il m'a mis dehors. En France nous étions parmi les 5 églises qui avions les plus beaux bâtiments. Et mon bureau était comme celui d'un premier ministre. Chaque mois, on avait plus de 10 000 euros de dîme. Ce n'est que l'église où j'étais, sans compter les églises que j'ai implantées dans le monde entier. Je pouvais avoir plus de Trente mille euros de salaire par mois. Des belles femmes sont venues : « Ah c'est moi ta femme ! » Dieu me dit : « Choisis ». J'ai reçu cette lumière, je l'ai partagée avec mes enfants dans la foi, beaucoup ont dit : « Il a dévié. » Il a fallu faire des séparations. Il y en a qui sont partis avec les églises que je leur avais confiées.
La séparation...
Vous voulez expérimenter le feu de la gloire ? Vous voulez que Dieu agisse dans vos couples, dans vos églises, dans vos foyers ? Vous voulez aller au ciel, vous ne voulez pas aller en enfer, puis dans le lac de feu pour l'éternité ? Dieu amène la lumière, c’est la Parole, au commencement était la Parole, Dieu amène la Parole, Dieu amène l'évangile, et là la Parole arrive, et on dit : « Oh la la, j'avais mal enseigné ! Mais qu'est-ce que j'ai fait ? » Et là, c’est la repentance. On ne peut pas se séparer d'avec les mauvaises compagnies, d'avec le péché, d'avec les fausses doctrines, d'avec l'orgueil, d'avec l'argent s'il n'y a pas la repentance. J'ai pris le micro, je suis allé devant les frères et sœurs et je leur ai dit : « Pardonnez-moi, je vous ai enseigné la dîme, j’avais tort, pardonnez-moi », beaucoup sont partis. La séparation. Tous les pasteurs m'ont fermé la porte de leur bâtiment d'église ! Au Congo Brazzaville, partout, aux États-Unis, partout, dans le monde entier, il y a des gens qui ont poussé d'autres à faire des vidéo et dire que : « C'est un sorcier, c'est un magicien, un faux prophète ». Ils m'ont mis du poison deux fois. En Côte d’Ivoire, en plein séminaire, des pasteurs ont envoyé des gens avec des armes pour me tuer. Au Gabon en 2008, des pasteurs sont allés se plaindre auprès du président, ils m'ont fait arrêter, m'ont mis dans une prison, dans un camp militaire.
La séparation !
A chaque niveau où Dieu t'amène il y a :
                  l'éclairage
                  la repentance
                  la séparation
                  et la gloire !
A chaque niveau, il y a l’éclairage, la repentance, la séparation et la gloire ! Alléluia ! Amen !   
Oh Dieu de gloire ! Et là, le Seigneur est venu pendant que j'étais seul et insulté, je pleure... Et Dieu a commencé à retirer le manteau des enfants que j'avais formés. Dieu m'a dit : « Continue à prêcher la Parole, tu verras, continues ! » J'étais mal, abandonné, blessé... Je me posais des questions : « Mais Seigneur ! » Et Dieu me dit : « Continue, je ne suis pas encore satisfait », et le Seigneur a commencé à toucher des villes, des nations, des enfants, le feu du réveil a commencé à s’allumer ! Des guérisons ! Des miracles, des conversions, des repentances ! Alléluia ! Jésus...
Si ce grain en terre ne meurt, il ne peut produire des fruits, mais s'il meurt il peut produire des fruits. Celui qui porte des fruits sera émondé. L'émondage est la séparation, selon Jean 15, c'est comme un arbre avec des branches pourries, alors Dieu vient et coupe les banches pourries. Ces branches-là, c'est comme des parasites qui t’empêchent d'aller plus loin, c'est le péché, les mauvaises compagnies, les faux prophètes, tes anciens collaborateurs... Dieu va couper, couper, couper, alléluia ! Quand Il aura fini, tout arbre que tu as planté, même coupé, il repousse, pourquoi ? Car la racine est là, Yehoshua est la racine. Mes amis, je souffre, j'ai souffert, je pleure. Dieu vient, Il m’amène au ciel, je me retrouve devant Gabriel, je parle avec lui, il me parle. Je me dis, dans ma solitude, Dieu m'amène au ciel, Gabriel me donne de l'eau à boire, il y avait Michael un peu plus loin. Et Dieu me dit : « Va, et annonce le retour de Yehoshua »
Église, tu es née dans la gloire, tu es devenue informe et vide, tu es devenue une église mendiante, tu commences à quémander l'argent, à courir après les riches pour avoir des bouts de papier, mais tu as perdu ta vision, ton éclat, tu as perdu ton message ! Ton message est la sanctification, la repentance, la crainte de Dieu, le Salut !! Tu n'as plus de message, tu prêches la terre, tu prêches les biens matériels ! Quand cette église s'est assombrie, s'est endormie, Dieu a envoyé Guillaume Farel, Martin Luther, Calvin, John Wesley, Jonathan Edwards, William Seymour, Simon Kimbangu, Il a envoyé des femmes et des hommes messagers pour réveiller les chrétiens !
A chaque saison, Dieu a envoyé un message. A chaque période, Dieu a envoyé un message. Actuellement, il est minuit dans l'horloge de Dieu, c'est les ténèbres dans le monde, homosexualité, pédophilie, sacrifices humains, divorce et remariage, les ténèbres, famines, guerres, tribulations, division entre le nord et le sud, division entre plusieurs nations, tremblements de terre, pasteurs divorcés et remariés, musique païenne dans le monde, l’œcuménisme dans l'église... Les ténèbres partout ! Les ténèbres partout...  Les fédérations de pasteurs, ils ont chassé Dieu, ils ont chassé Jésus, ils n'ont plus de message. Mais à minuit, on cria, on cria, on cria , on cria «Voici l'époux ! ». Il est minuit, les prophètes se lèvent, les évangélistes se lèvent, les apôtres se lèvent, les enfants du royaume se lèvent, il est minuit dans l'horloge de Dieu ! Les hommes du réveil, les femmes du réveil, les messagers, les passionnés de Jésus, les amoureux de Jésus se réveillent ! On va les persécuter, ils vont souffrir mais ils ont la Parole, ils ont le message, ils ont la manne cachée. C'est la génération d’Élie, ils sont sur le mont Carmel, leur parole ce n'est pas la théologie, ma Parole est ma prédication, Elle ne repose pas sur la philosophie, sur les discours des hommes mais sur la démonstration de la puissance de Dieu.
Il y a beaucoup de sorciers, il y a trop de francs-maçons, voilà pourquoi Dieu appelle des hommes et des femmes qu'Il a séparés de la religion, de la dîme, du péché, de la compromission, Il a mis sur eux son feu, Le Feu, le manteau de gloire et ils prêchent l'enlèvement de l'église, ils prêchent le retour de Jésus, ils prêchent la sanctification, ils prêchent la sainteté, ils prêchent ! Personne ne peut les toucher, personne ne peut les détruire, personne. Ce sont des aigles, ce sont des aigles, ce sont des aigles ! Ouah ! L'armée de Dieu se lève : des hommes, des femmes dont le monde n'est pas digne, ils sont simples, ils pleurent, mais quand ils prient le ciel exauce...
Jésus-Christ ! Alléluia ! {Shora Kuetu chante avec des musiciens son amour pour Dieu}      

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13