Discerner le temps-Shora Kuetu









On va prendre un passage dans 1 Chroniques chapitre 12 à partir du verset 23.
On va vraiment échanger. On va parler sur…
Quelle page ? Sur la nouvelle BJC c’est la page 816, 817 pardon.
Du verset 23 au verset 32. Quelqu’un veut bien nous faire la lecture de ce passage ?
Voici le nombre des hommes équipés pour la guerre, qui vinrent auprès de David à Hébron, afin de lui transférer la royauté de Saül, selon le commandement de Yahweh. 24 Des fils de Juda, qui portaient le bouclier et la lance, six mille huit cents, équipés pour la guerre. 25 Des fils de Siméon, forts et vaillants pour la guerre, sept mille cent. 26 Des fils de Lévi, quatre mille six cents. 27 Et Jehojada, prince de ceux d'Aaron, et avec lui trois mille sept cents ; 28 et Tsadok, jeune homme fort et vaillant, et vingt-deux chefs de la maison de son père. 29 Des fils de Benjamin, parents de Saül, trois mille ; car jusqu'alors la plus grande partie d'entre eux soutenaient la maison de Saül. 30 Des fils d'Ephraïm, vingt mille huit cents, forts et vaillants, et hommes de renom dans la maison de leurs pères. 31 De la demi-tribu de Manassé, dix-huit mille, qui furent désignés par leur nom pour aller établir David roi. 32 Des fils d'Issacar, fort intelligents dans la connaissance des temps, pour savoir ce que devait faire Israël, deux cents de leurs chefs, et tous leurs frères sous leurs ordres.

On va parler du retour du Mashiah, du retour de Yehoshua, notre Seigneur. Nous croyons vraiment, vraiment qu’il est en train de revenir parce que les signes sont de plus en plus probants, de plus en plus évidents. Et on va parler également du temps où le Seigneur va de manière ouverte, directe, personnelle intervenir dans les affaires des hommes. On va parler également des temps des nations. Et puis le Seigneur permettra certainement que nous prions pour des personnes malades. Il n’y a pas de problèmes.
Mais depuis quelques jours je sens vraiment dans mon esprit… En fait, le Seigneur me presse, me pousse à parler de plus en plus de la prophétie biblique. Vous savez que les Ecritures de Genèse à Apocalypse nous parlent beaucoup, beaucoup de la prophétie. Il y a beaucoup de prophéties. Des prophéties en relation avec Israël. Des prophéties en relation avec les nations, et également les églises.
Et on nous parle ici de David qui devait recevoir, à qui on devait transférer la royauté. Et il fallait justement toute une équipe de personnes qualifiées autour de lui pour l’aider à gouverner correctement cette nation. Et parmi ces personnes, parmi les personnes qui étaient autour de David il y avait justement les fils d’Issacar qui avaient la connaissance, le discernement par rapport au temps. Et comme je l’ai dit la dernière fois à la télé vous savez l’ignorance par rapport au temps, au temps prophétique engendre toutes ces confusions que l’on voit dans nos assemblées aujourd’hui. Et comme vous le savez également le Seigneur est sorti presque de la majorité de nos assemblées visibles. C’est que dans des petits groupes ici et là, des groupes de maisons, de trois, quatre, cinq frères et sœurs qu’on voit vraiment le Seigneur se manifester. Mais sinon dans la plupart de nos assemblées le Seigneur n’y est plus. Je dirais plutôt il n’a jamais vraiment été dans beaucoup d’assemblées. Il n’y a qu’à voir ce désordre qui règne.
Le temps. Discerner le temps c’est capital.
Nous sommes dans Romains chapitre 13 à partir du verset 11 Même vu la saison, parce qu'il est déjà l'heure de nous réveiller du sommeil ; car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. 12 La nuit est avancée et le jour approche. Rejetons donc les œuvres des ténèbres, et soyons revêtus des armes de lumière. 13 Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des orgies et de l'ivrognerie, de la luxure et de la débauche, des querelles et des jalousies. 14 Mais soyez revêtus du Seigneur Jésus-Christ, et n'ayez pas soin de la chair pour accomplir ses convoitises.
Donc Paul écrit aux Romains, à l’église de Rome. Vous savez beaucoup de chrétiens à Rome qui étaient à Jérusalem lorsque l’église est née, lorsqu’il y a eu ce réveil puissant dans Actes 2, il y avait des juifs de la diaspora qui étaient repartis à Rome avec ce feu du réveil, le feu de l’Évangile. Ils ont pu mettre en place une assemblée là-bas. Paul n’avait jamais été là-bas avant d’écrire cette lettre.
Et il leur dit que vu le temps. Donc Paul avait également le discernement par rapport au temps.
Il y a le temps des hommes bien sûr comme on l’a dit la dernière fois. Par exemple, lorsque un enfant est conçu, lorsqu’une femme tombe enceinte il faut neuf mois de gestation pour que l’embryon puisse se développer. Et pour les hommes que nous sommes la parole nous dit que notre durée de vie est de 70 ans et pour les plus forts c’est 80. Donc on voit bien qu’il y a le temps des hommes et aussi le temps de Dieu. Et le temps de Dieu c’est le temps où il va intervenir justement. Parce que beaucoup de gens se posent la question à savoir si Dieu existe pourquoi permet-t-il autant de problèmes, autant de guerres, autant de famines. Justement Dieu a, selon les Ecritures, accordé aux nations un délai, un temps. C’est ce que la parole appelle les temps des nations. Donc il y en a plusieurs, les temps des nations, que l’on retrouve dans Luc chapitre 21 et dans Apocalypse 13.
Les temps des nations ont débuté selon les Ecritures toujours en 587, entre 587 et 586. Nous sommes au sixième siècle avant Jésus-Christ, le roi de Babylone Nabuchodonosor arrive à Jérusalem, il va l’assiéger pendant trois ans. Personne n’entrait et personne ne sortait de cette ville. Jérusalem, la vieille ville, j’ai eu l’occasion de la visiter, c’est une ville fortifiée. On ne pouvait ni entrer ni sortir et l’armée chaldéenne est arrivée à Jérusalem à cette période, à cette date, en 587. Elle l’a assiégée pendant trois ans. Plus aucune marchandise n’entrait à Jérusalem. Et selon les Ecritures certaines femmes juives à cause de la famine qui frappait la ville faisaient bouillir leurs propres enfants pour les consommer. Lamentations de Jérémie en parle. Et les babyloniens, après ces trois ans de siège, vont détruire les murailles et ils vont incendier le temple. Et rappelez-vous bien qu’avant que ce temple ne soit détruit, incendié, Dieu avait suscité un prophète. Quel est son nom ? Jérémie. Un des prophètes les plus rejetés. Jérémie, pendant 23 ans, il a prophétisé dans le royaume du Sud, à Juda, demandant aux hébreux de sortir de l’idolâtrie…
On va demander à ce que les chewing-gums soient mis de côté pendant le temps de l’enseignement, ma sœur, merci.
… De sortir de l’idolâtrie parce que le temple avait été souillé par Manassé, le roi de Juda. Il avait fait construire dans le temple de Jérusalem une statue à l’effigie d’Achéra. C’est-à-dire Astarté, la reine du ciel, la Marie chez les catholiques pour votre information. La Diane ou encore Artémis chez les Romains. Et Manassé avait introduit cette idole dans le temple et il y avait un culte des armées des cieux, des armées du ciel. Et ils adoraient le soleil, ils adoraient Baal, ils adoraient Astarté. Baal c’est le dieu de la pluie, le dieu de la prospérité aujourd’hui d’où l’évangile de la prospérité. Il y avait même des homosexuels et des lesbiennes dans le temple qui pratiquaient des orgies. C’est comme ça qu’on adorait ces divinités. Alors Dieu va susciter Jérémie le prophète pour dire au peuple de sortir de l’idolâtrie. Et le peuple juif n’a pas voulu. Et le Seigneur va envoyer les chaldéens qui vont arriver pour détruire la ville de Jérusalem. Mais avant que la ville ne soit détruite, Dieu va montrer à Ezéchiel dans Ezéchiel 8 comment ce temple était souillé. Vous vous rappelez ? Dieu l’amène en esprit dans le temple, il lui a montré sur le mur du temple toutes sortes de figures d’animaux, et il lui a montré également la gloire, la shekina partir du temple de Jérusalem, partir de la ville de Jérusalem. Vous vous rendez compte mes amis ? La gloire de Dieu quitte Jérusalem et c’est là que la théocratie avait pris fin. C’est là que Dieu avait cessé d’être directement le roi d’Israël. Et c’est à ce moment-là qu’Israël, Jérusalem notamment a été livré aux nations. Et c’est à cette période que les temps des nations ont commencés. Vous rendez compte ? C’est-à-dire Dieu, sa gloire était encore sur terre même après la chute d’Adam et Eve, sa gloire était encore là. Elle se manifestait sur le mont Sinaï avant le temple. Et ensuite dans le temple de Jérusalem. Et quand le temple a été souillé sa gloire a quitté le temple pour repartir au ciel. Et là c’était le temps des nations. C’est-à-dire que la terre n’était plus protégée par la gloire de Dieu. Elle était livrée à toutes sortes d’exactions, de péchés, de dépravations. Et c’est là que Babylone a commencé à régner véritablement.
Babylone représente les villes du monde. Babylone signifie quoi ? Confusion par le mélange. Confusion par le mélange. Voilà Babylone. Et qu’est-ce que les nations ont commencé à faire ? Les nations ont commencé à soumettre Israël à toutes sortes de tributs et d’impôts. Regardez dès l’instant où la gloire a quitté le temple de Jérusalem, les juifs ont connu toutes sortes d’exactions, toutes sortes de guerres et de problèmes.
Vous savez, pendant quatre siècles, 400 ans, la gloire n’était plus sur terre, partie. Le ciel était comme fermé. Fermé ! Les temps des nations. Et un des prophètes bibliques qui a parlé sur le temps des nations c’est qui ? Daniel. Daniel, le prophète. Et les nations ont pour fondement, pour votre information l’esprit de Caïn. C’est le premier homme à avoir mis en place une civilisation. Caïn s’est éloigné de la présence de Dieu, nous dit Genèse, pour bâtir une ville mais loin de la présence de Dieu. Et les temps des nations c’est quoi ? C’est un temps que Dieu a confié aux nations, que Dieu a laissé aux nations pour qu’elles s’auto dirigent afin qu’elles apprennent par leurs propres erreurs qu’elles ne peuvent rien faire sans Dieu.
Il n’y a qu’à voir ce qu’il se passe dans le monde. Dieu permet à ce que certaines personnes, certains ministres, colonels, généraux, soient touchés et je vous assure que ces personnes nous donnent des informations concernant l’organisation de la gouvernance mondiale, le gouvernement mondial. C’est impressionnant ! Il y a des sacrifices humains même ici en Europe. Certains enfants notamment qui disparaissent. Il y a beaucoup de choses qu’on nous cache.
Et les nations… vous savez la bêtise des nations est en train d’arriver à son paroxysme avec cette troisième guerre mondiale, comme vous le savez, qui se profile. Et ça très peu de gens le savent.
Il y a peut-être deux ans, en songe, Dieu m’a donné une vision, j’ai vu des horloges tomber du ciel. Il y en a une qui m’a beaucoup frappé, elle était énorme, et dessus il y avait écrit 23 heures 57, minuit moins trois. Et j’entends le Seigneur me dire : « voilà il est 23 heures 57 dans mon horloge avant mon retour ». Et trois mois après je tombe sur un article de scientifiques européens qui nous disent qu’il reste trois minutes dans l’horloge atomique, nucléaire. C’est-à-dire que les scientifiques tirent la sonnette d’alarme disant que si les gouvernements des nations ne font rien pour réduire leurs arsenaux nucléaires, la terre va être complètement pulvérisée. Et ils disent qu’il reste trois minutes. Et que font nos pasteurs, nos apôtres, nos prophètes ? Ils vont dire aux gens ; beaucoup, pas tous heureusement ; mais beaucoup prêchent sur la prospérité financière. « Venez à Jésus. Donnez, vous serez bénis. Vous serez la tête et non la queue. Vous aurez des belles voitures. Vous aurez des villas ».
Ils ne se rendent même pas compte qu’on a plus de temps. Que le Seigneur est en train de nous interpeller, qu’il est en train de revenir.
Je vais vous dire une chose : vous savez comment ça va se passer la troisième guerre mondiale ? Cela va être une guerre entre l’islam et le judaïsme. C’est-à-dire c’est la guerre entre Ismaël et Isaac. Les deux frères. C’est-à-dire les nations musulmanes. Pas forcément les Arabes parce que quand on dit musulman c’est forcément les arabes. Non, il y a beaucoup de frères du Maghreb ou des Arabes qui sont croyants en Christ. Il y a aussi des noirs qui sont musulmans. Il faut toujours souligner ça, c’est important, parce qu’il y a beaucoup d’amalgames. Donc ça va être ça la guerre entre l’islam et le judaïsme. Bien sûr, la nation juive, comme vous le savez, Israël est soutenue par les Américains. Les nations musulmanes bien sûr par la Russie. Il n’y a pas longtemps Poutine a dit clairement que les États-Unis constituent une menace pour la Russie. D’ailleurs, aux portes de l’Europe, il y a cette guerre en Ukraine qui est encore là. Et on voit que cela peut péter à tout moment. La terre actuellement est sur une poudrière.
Yehoshua est en train de préparer son église. Et beaucoup, beaucoup, beaucoup de chrétiens passent à côté parce qu’ils n’entendent pas le son du shofar. Ils sont obnubilés par la terre. Ils sont séduits par cet Évangile complètement humaniste qui glorifie les hommes, qui magnifie, le monde, les hommes. Et ils ne savent même pas dans quel temps nous sommes. Paul dit : « Vous savez en quel temps nous sommes ». Il dit : « c’est l’heure de vous réveiller du sommeil. C’est l’heure de nous réveiller ». Il s’était mis dedans lui aussi. Il dit : « la nuit est avancée ». Pour pouvoir le savoir il faut avoir l’horloge. Il faut connaître le temps.
Alors les Ecritures nous parlent des trois horloges.
La première horloge c’est Israël. Le Moyen-Orient. Il n’y a qu’à voir ce qu’il se passe en Israël, au Moyen-Orient. La deuxième horloge c’est les nations. Il n’y a qu’à voir ce qu’il se passe avec les nations. Et la troisième horloge bien sûr, c’est tout ce qui est religion, église… il n’y a qu’à voir ce qu’il se passe. Ce sont des horloges. Il n’y a qu’à regarder en Israel pour comprendre qu’on n’a plus de temps.
Et d’ailleurs même sur le plan physique, la Bible nous dit que la durée d’une vie terrestre est de 70 ans. Donc si vous avez 50 ans, ça veut dire qu’il vous reste 20 ans. Quand on s’approche de la retraite, je ne sais pas à quel âge on prend la retraite ici. 65 ans. Mais vous voyez quelqu’un qui  arrive presque à la retraite, il va préparer sa retraite correctement parce qu’il sait qu’un jour il ne va plus travailler. Ceux qui ont 50 ans, ceux qui ont 40 ans, ceux qui ont 60 ans, ils vivent comme si ils ne vont jamais mourir. Mais il ne vous reste pas grand-chose. Au lieu de vous préparer pour l’éternité, on vit comme si on avait deux ans. C’est quand même impressionnant.
Les questions notez les comme ça vous aurez un temps de questions. (…) On va en parler tout à l’heure s’il te plait.
On n’a vraiment plus le temps. Il faut vraiment avoir le discernement comme les enfants, les fils d’Issacar par rapport au temps dans lequel nous sommes. C’est capital. Quel temps, quel message ? Le Seigneur disait dans Luc : « Quel est donc le serviteur prudent et fidèle que son maître a établi sur ses gens pour leur donner la nourriture au temps convenable ? »
Et mes amis, Paul continue il dit : « car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru ».
Le salut ici est un rapport avec la lumière bien sûr, Yehoshua, selon Esaïe 60 « lève-toi et sois illuminé car ta lumière arrive ». Vous voyez ? C’est ça le salut, la lumière, Yehoshua, la lumière du monde. Et il dit également que le jour arrive, le jour approche. Donc bien sûr le jour est en rapport avec la lumière. Et il est question du jour de Yahweh, du jour du Seigneur. Et c’est ce que nous attendons tous, le jour du Seigneur qui va d’abord commencer par l’enlèvement, la disparition de manière simultanée de tous les vrais croyants, chrétiens en Yehoshua. Alors quand on dit chrétiens, pour beaucoup ce sont ceux qui fréquentent une église locale. Pas nécessairement. Parce qu’il y a beaucoup de gens qui suivent Jésus-Christ et qui n’ont pas d’assemblée locale. On peut être membre d’une église locale et être un faux chrétien. Vous voyez ? On sera surpris le jour où on sera devant le Seigneur de voir même certains de nos voisins qui n’allaient pas forcément dans les assemblées mais qui croyaient en Jésus, qui obéissaient au Seigneur, qui le suivaient tout simplement. Et mes amis, le jour du Seigneur…
Les temps des nations d’abord. Les temps des nations. Et comme on l’a appris, ça a commencé ça a débuté depuis le cinquième siècle avant Jésus Christ. Ça va se terminer avec la troisième guerre mondiale, l’Armageddon.
Allons voir dans Apocalypse 11. C’est le dernier livre Apocalypse chapitre 11 la page 1157. On me donna un roseau semblable à une verge, et l'ange se présenta et me dit : Lève-toi et mesure le temple de Dieu et l'autel, et ceux qui y adorent. 2 Mais laisse de côté le parvis extérieur du temple, et ne le mesure pas ; car il est donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois.
Donc le temps des nations vont s’achever avec cette guerre, la troisième guerre mondiale, l’Armageddon. En fait, le paroxysme de la haine de Lucifer, du serpent contre la postérité de la femme selon Genèse 3 : 15 donc les juifs et les chrétiens, Israël notamment, ça va être cette guerre. Et on voit que la terre, le monde est prêt pour cette guerre. On le voit, on le sent, partout ça explose. Donc c’est là, c’est sous nos yeux. 42 mois correspondent à combien de temps ? À trois ans et demi. Et cette période de trois ans et demi est appelée la grande tribulation. Certains vous ont appris ou enseignent sur Internet que l’Eglise va traverser la grande tribulation. Qui a déjà entendu parler de ça ? C’est faux. C’est faux. Qui croit, qui croyait que l’Eglise allait traverser la grande tribulation ? Avant, oui. D’accord ! On voit bien que, juste pour vous donner quelques clés, quelques arguments pour défendre cette vérité qui veut que l’Eglise sera enlevée avant cette période. D’abord, on apprend ici dans Apocalypse 11 que les nations vont fouler la ville sainte pendant trois ans et demi. Ce sont les nations, les armées des nations c’est-à-dire les armées à la tête desquelles il y aura l’anti Christ. L’homme impie, le fils de la perdition. Et ce sont ces armées-là qui vont fouler Israël, Jérusalem. Et pour votre information il y aura aussi l’armée Suisse. Il y aura aussi l’armée française, je crois même que la France sera en tête. Il y aura en tête aussi certainement l’Allemagne tout ça. Plusieurs armées européennes. La Russie notamment. Les nations. Pendant trois ans et demi Jérusalem sera foulée aux pieds.
D’abord, vous avez vu depuis que les nations s’auto dirigent, vous voyez les dégâts. Depuis Babylone, depuis 587 avant Yehoshua regardez ce qui se passe sur terre. Toutes ces lois anti bibliques qui sont votées, promulguées. Dieu dit : « tu ne tueras pas ». Les nations disent : « tu peux tuer. Tu peux même être couvert par la sécurité sociale ». C’est impressionnant de voir le nombre d’avortements, d’IVG qu’on pratique, que des femmes pratiquent, des hommes qui poussent leurs femmes a pratiquer cela. C’est impressionnant !
Regardez le nombre de guerres…
Vous savez que 5% de la population mondiale, ces 5% c’est tous les hommes riches de la planète, 5% contrôlent 80% des richesses de la terre. Vous vous rendez compte de l’injustice, de l’inégalité ?
Des maladies qui sont, des virus qui sont créés, fabriqués pour tuer, telle une arme.
Des armes qui sont fabriquées, qui sont vendues pour tuer des gens. Je ne sais pas si vous avez déjà vécu la guerre, mais pour avoir déjà vécu un peu la guerre, mes amis, c’est impressionnant de voir des familles brisées. La terre est de plus en plus secouée.
Les nations gèrent mal le monde. Mal. Et Dieu leur a dit : « vous ne voulez pas de moi ? Ok ». Comme un enfant qui veut toucher au feu, son père lui dira « Ok, il n’y a pas de problème. Tu ne veux pas comprendre que le feu peut bruler ? Vas-y ! » Voilà le temps des nations. Dieu dit aux nations : « Vous ne voulez pas de moi ? D’accord, je ne vais pas m’imposer. Je vous laisse vous diriger vous-mêmes ».
Guerres, famines, troubles, catastrophes naturelles…
Qui sont ceux qui détruisent la planète avec cette pollution ? Les hommes. Voilà.
Allez voir dans l’est de la RDC, cette guerre qui sévit la bas, qui se déroule là-bas depuis des années dont les médias ne parlent pratiquement pas. 10 000 000 de victimes. 10 000 000 ! Des femmes violées avec des bouts de bois. Des enfants de trois mois violés. Vous avez vu les exactions au Rwanda entre tutsis et hutus ? Vous avez vu mes amis ? Voilà les Nations. La barbarie des hommes.
Un jeune homme rwandais d’origine, un frère que j’ai rencontré à Toronto me disait, me témoignait comment des miliciens sont arrivés chez lui, ils ont coupé la tête de son père devant lui et ils lui ont demandé de faire du foot avec sinon ils le tuaient. Il a fait du foot avec la tête de son père. Vous voyez ?
Voilà la barbarie, voilà les hommes. L’homme est en train de s’autodétruire. Il se croit intelligent, sage, mais il est devenu pire que les animaux. Les animaux tuent pour manger. Mais les hommes tuent par plaisir. C’est un jeu. Voilà notre monde.
Une jeune sœur, une femme me disait il y a quelques jours, elle travaille dans une banque à la poste la banque postale en France. Elle me disait que son directeur, son chef lui disait : « si tu veux grimper encore il va falloir que tu adhères à la franc-maçonnerie ». Et beaucoup de jeunes en Afrique également qui travaillent dans les banques certaines banque là-bas on leur impose l’adhésion à la Rose-Croix, à la franc-maçonnerie, Eckankar, Mahikari… et ensuite lors de l’initiation ils sont bien sûr violés hommes ou femmes. C’est des rites, des pratiques terribles et tout ça c’est couvert, c’est caché. Ce qu’on nous montre c’est beau mais la face cachée on ne la montre pas. Les vraies réalités du monde.
Et on a l’occasion d’annoncer la parole, comme je vous l’ai dit, à certains hommes politiques mais on entend des histoires, mes amis, c’est horrible. Voilà la réalité des nations.
Et la création même, même la terre éprouve les douleurs de l’enfantement. La terre ne supporte plus le péché des hommes. Les Ecritures le disent. La terre avait reçu le sang d’Abel lorsque son frère Caïn l’a tué. Et la terre a reçu tellement de sang qu’elle n’en peut plus, qu’elle demande l’intervention du Créateur. Romains 8 nous dit que la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Même la création, l’univers n’en peuvent plus, la création est fatiguée de l’homme. Babylone, le temps des nations.
Paul dit que des temps viendront, et c’est le cas aujourd’hui, où les hommes seront égoïstes. Et c’est le cas. Idolâtres d’eux-mêmes. C’est écrit dans 2 Timothée 3. L’Esprit dit qu’il y aura des temps difficiles. Ils seront fanfarons. C’est le cas aujourd’hui. Blasphémateurs. C’est le cas aujourd’hui. Ingrats vis-à-vis du Créateur. Dieu a créé les hommes sur la terre et les hommes se disent : « Dieu n’existe pas ». Vous savez pourquoi ? Parce qu’ils ne le voient pas, ils disent : « Dieu n’existe pas ». Pourtant les mêmes hommes, les mêmes scientifiques, bac+15, bac +20… Il y en a une que j’ai rencontré, bac+20, cette femme, ministre de son pays, qui se dit : « non Dieu n’existe pas ». Pourtant ils croient que la matière noire existe pourtant elle est invisible. Ils disent : « quand même il y a une matière noire. 85 % de l’univers est composé de la matière noire. Il n’y a pas de problème pour ça, elle existe bel et bien pour eux. Mais par contre Dieu, qui est invisible, n’existe pas. Et la raison c’est parce qu’il est invisible. La matière noire qui est invisible pour eux, elle existe quand même. Vous voyez la confusion ? Tout ça parce que l’homme est devenu ingrat. Il a trouvé une terre à la naissance, il a trouvé une terre fertile. Il peut planter une graine, ça pousse. Tout ça c’est la grâce de Dieu. Dieu fait pleuvoir sur cette même terre pour que la semence germe, il n’y a pas de problème tout ça l’homme ne le voit pas. Dieu n’existe pas. C’est grave !
Les nations.
Nous sommes arrivés à une période où l’homme, avec ses diplômes, avec ses technologies, est devenu tellement esclave de ses propres créations. L’homme est devenu tellement… vous savez le même homme qui se dit intelligent il va mettre sur un paquet de cigarettes « Fumer tue ». Le même homme va dire : « Il faut arrêter de fumer ». Mais écoutez, c’est simple fermez ces entreprises, fermez ces usines. C’est tellement simple. Vous voyez l’hypocrisie. C’est des lobbys. Tout ça c’est de la mascarade. On est à la fin, on est à la fin mes amis.
Je ne suis pas en train de vous dire que le Seigneur va revenir le 12 mars. Ce n’est pas ça comme ces illuminés, ils vont voir des OVNIS, à gauche, à droite et puis ils vont se suicider. Si vous vous tirez une balle, vous êtes mal barré. Là c’est sur que vous n’allez pas là haut. Vous allez en bas. Et certainement pas avec les 10 vierges quelque part. Vous allez être accueillis par l’autre.
Que Dieu nous garde.
Il y aura un temps de questions-réponses, ne vous inquiétez pas.
On est à la fin. Vous avez vu tous ces produits de beauté ? Vous avez vu cette mode ? On est à la fin ! C’est la confusion totale. La confusion.
Et le Seigneur a dit qu’il y allait y avoir des guerres pendant le temps des nations. Et de plus en plus il y a des guerres, de plus en plus. La première guerre mondiale, comme vous le savez, 15 000 000 de morts à peu près, entre 15 et 30 millions de victimes. La deuxième guerre mondiale 60 000 000 de victimes. C’est terrible ! La barbarie. Et des guerres, il y en a de plus en plus comme vous le savez. De plus en plus. En Centrafrique, vous avez vu toutes ces enfants victimes de la guerre, des viols ? Au Congo RDC. En Amérique latine avec les FARC. Il y a des troubles partout. Vous avez vu tous ces enfants palestiniens qui sont tués ? Vous avez vu ces bombes en Israël ? Ça explose de partout. Vous avez vu tous ces attentats, mes amis, toutes ces fusillades ? Regardez ! on est à la fin.
Même certains policiers deviennent complètement mabouls. Mon fils de 16 ans, pour votre information, s’est fait arrêter, appréhender alors qu’il rentrait du sport il y a quatre, cinq jours par la BAC, la police anti criminalité. 16 ans, il rentrait tranquillement à la maison. On le plaque par terre, une de ses dents cassées, des blessures partout. Vous voyez ? C’est la confusion. Même la police devient de plus en plus... C’est la fin. Vous avez vu aux États-Unis ce qu’il se passe ? C’est la fin. On est parti au commissariat témoigner, dire « Non, là il y a un souci ». Il a vomi, on lui a fait enlever son vomi. C’est la confusion. Avec l’état d’urgence en France, c’est la confusion… tout est. Je vous assure, mes amis, le Seigneur n’est plus loin.
Tout le monde devient malade pratiquement. Des problèmes psychiatriques… notre génération connaît une croissance exponentielle de cas de personnes atteintes de problèmes psychiatriques. C’est grave. Notre génération est de loin celle qui compte le plus de psychiatres, de psychologues, de psychanalystes… mais c’est des troubles mentaux ! Mais ce n’est pas possible ! Des dépressions, des personnes dépressives. Vous savez pourquoi ? Parce que nous sommes devenus de plus en plus dépendants des médicaments, dépendants des médecins, dépendants de l’homme. De l’homme ! Dépendants de la technologie. C’est une génération d’esclaves. Voilà le temps des nations.
Dieu dit : « Ok, je me retire, je vous laisse. Vous pensez être intelligents, sages ? Je me retire. Je suis Dieu, je ne veux pas m’imposer. Je suis tout-puissant et en même temps amour. Je ne veux pas vous écraser alors je vous laisse. Faites ce que vous voulez jusqu’à ce que j’intervienne ».
Même l’Afrique Noire été épargnée jusqu’à présent, jusqu’à deux ou trois ans des attentats. Et là, vous avez tout ce qui se passe au Burkina Faso, au Mali, au Sénégal ? C’est partout maintenant. Partout ! Il n’y a pas un seul coin de la terre qui soit épargné. Non ! Le Boko Haram, vous avez vu ? Je vais vous dire des choses, mes amis, écoutez bien, j’ai vu une grande autorité en Afrique, une grande autorité qui dirige son pays, qui voulait nous recevoir lors d’une mission en Afrique et on a discuté. Elle nous a avoué que c’est la CIA qui est derrière Boko Haram. Vous voyez ? Et c’est comme certains attentats notamment en Europe. Il y a beaucoup de choses que vous ne savez pas.
« Ordo ab chao » Semer le chaos pour faire émerger un nouvel ordre. Prenez un billet de 1 dollars. Vous avez vu, non ? « Ordo ab chao ». C’est écrit ! C’est là, c’est sous nos yeux. En dessous de la pyramide c’est écrit : faisons émerger l’ordre à partir du chaos. Pourquoi ? Parce que c’est la fin. C’est la fin. Il y a beaucoup de choses qu’on ne peut pas dire ici. Dans les coulisses il y a des choses qu’on nous partage mais c’est impressionnant. Impressionnant. C’est la fin. Les nations deviennent… Là-haut, Il y a des câbles qui ont pété, des boulons qui manquent, des câbles, des visses. Mais c’est la fin, c’est la confusion.
Alors bien sûr les prophètes de l’an 2000, du vingt et unième siècle… parmi ces prophètes il y a les faux dans les églises, ça c’est clair, mais aussi certains journalistes. Vous pensez quoi là ! C’est comme une messe. « Allez, venez vous asseoir, allumez la TV et suivez les infos ». C’est de la désinformation pour la plupart du temps. On vous parle de quelqu’un qui mange son camembert quelque part… où est le rapport avec l’information dans tout ça ? On vous parle du sauvetage d’un chien. Mais attends, mais c’est quoi tout ça là ? Vous n’avez pas vu que tout ça c’est géré par l’Agence France-Presse. Tout ça c’est coordonné, c’est les mêmes infos partout, même langage.
Babylone c’est quoi ? Soyons un, un langage, une vision, une pensée. C’est une seule pensée : tu ne peux pas penser autrement. Au travail, parlez seulement de Jésus vous allez voir comment les gens… Parce que ce n’est pas la pensée babylonienne. Jésus n’est pas dans sa pensée, non ! Tout de suite «Oulah, secte ! » pour faire peur. Vous avez vu non ? C’est ça.
C’est impressionnant, mes amis. En fait, les infos c’est ça c’est une bonne sauce qui est préparée, un petit mélange quelque part, quelques ingrédients. Et puis quand c’est fini, on dit : « c’est bon, c’est réglé on leur balance ça ». Et puis on boit, on boit, on boit, et en fonction de ça, on agit, on réagit.
Les sondages, les sondeurs est-ce qu’ils viennent vous voir ? Du jour au lendemain, on dit « Untel est à 80 pour cent ». Ah bon ? Depuis quand ? « On a fait le sondage, 70% ». Ah bon ? « 40, 50% ». Ah bon ? Des estimations. Les gens sont là « oui, oui, oui, oui » babylonisés, formatés, envoûtés « oui, oui, oui… » et puis c’est nous qui sommes une secte alors qu’ils sont complètement dans une secte qui s’appelle Babylone. Les temps des nations.
Le matraquage publicitaire. « Vous avez vu ce fromage-là ? C’est bon, c’est bon, c’est bon, c’est bon, c’est bon ». « Oui, oui, oui, je veux manger » alors que tu n’as pas à la base cette envie. Mais à force d’entendre, de regarder ça créée en toi une envie qui devient indispensable. Vrai ou faux ? Et tous les six mois on change de portable, nouveau modèle. Tous les six mois, huit mois nouveau modèle par rapport aux véhicules. Ça va vite, ça va très vite. Tu prends crédit, crédit sur crédit. Aux Etats-Unis, Canada quand tu arrives, oh la la, le nombre d’africains qui sont embourbés là-bas mes amis. On te propose 30, 40 cartes de crédit, alors là c’est le paradis. Ils sortent de pays où il n’y a rien, ils arrivent on leur dit vous avez 40 000 euros, 40 000 dollars. « Alleluia » Prison. Celui qui emprunte est l’esclave de celui qui lui prête. C’est écrit dans la Bible ou pas ? Société de consommation. Voilà Babylone.
Vous êtes là ? On n’est pas fatigués ?
Regardez Babylone.
Préparez vos enfants pour le retour du Seigneur. Préparez vos familles.
Apocalypse 18 : 1 Après ces choses, je vis descendre du ciel un autre ange, qui avait une grande autorité, et la terre fut illuminée de sa gloire. 2 Il cria avec force à haute voix, et il dit : Elle est tombée, elle est tombée Babylone la grande, et elle est devenue la demeure de démons, et le repaire de tout esprit impur, et le repaire de tout oiseau impur et détestable. 3 Car toutes les nations ont bu du vin de sa prostitution effrénée, et les rois de la terre ont commis la fornication avec elle, et les marchands de la terre se sont enrichis par l'excès de son luxe.
Voilà la Babylone. La terre. Ce sont des marchands. Tout est monnaie, tout est monnayable aujourd’hui. Tout ! La santé… tout. Vous ne voyez pas ? Tout. C’est impressionnant.
Il y a quelque chose que vous devez savoir par rapport à Babylone, je vais en parler quand on va lire le passage qui en parle, parce qu’il y a beaucoup de gens qui sont ignorants. On nous dit que Babylone a du vin, fait boire aux gens le vin de la débauche. On sait ce que c’est le vin, ce que ça peut produire, l’ivresse. Les gens sont ivres, envoûtés. C’est l’envoûtement. Le vin dans les Ecritures représente l’alliance avec Dieu. Le sang, le sang représente la vie. En fait, le vin de Babylone c’est la vie du monde, c’est la vie terrestre, c’est la vie des choses de ce monde : le matérialisme. Et les gens boivent ça et ils sont devenus ivres. Je ne vous dis pas le nombre de pasteurs qui sont ivres aujourd’hui. Ils ont la vie, non de Dieu mais la vie de ce monde. Il y a comme un envoûtement qui est là.
Et on nous dit que c’est une prostitution effrénée.
Puis j'entendis une autre voix du ciel, qui disait : Sortez de Babylone, mon peuple…
J’avais reçu ce passage il y a 17 ans, je me rappelle encore très bien, j’étais en train de dormir comme ça et j’ai vu dans une vision un tableau devant moi et dessus il y avait écrit Apocalypse 18 :4. Je me rappelle bien, je m’étais réveillé ce jour-là et j’ai cherché ma Bible aussitôt. Et je ne comprenais pas ce que Dieu voulait me dire. Sortez du milieu de Babylone mon peuple. Le peuple de Dieu se retrouve dans Babylone. Waouh ! Dieu dit : « sortez ». Vous savez, dans les Ecritures il y a toujours eu des sorties : Abraham sort. Lot est sorti avec Abraham. Pareil les enfants d’Israël sortis. À chaque fois Dieu demande à ses enfants de sortir. D’ailleurs, le mot ekklesia, veut dire « hors de, appelé hors de ». Et le grec ici, même en hébreu est dans le présent continu, donc toujours nous sommes en train de sortir. Nous sortons tous les jours. Parce que Dieu tous les jours Dieu nous enseigne. Tous les jours, il fait tomber nos écailles. Tous les jours, il nous révèle qui sont ceux qui sont avec nous : les vrais et les faux. Il y a des séparations.  Donc ce sont des sorties à chaque fois. A chaque fois que tu te sépare d’avec le péché ou d’avec un faux frère, c’est une sortie pour toi.
Donc en fait je veux dire à quelqu’un ici prépare-toi à la solitude. Je veux te dire de te préparer à la solitude. Ne sois pas inquiet si tu es seul. « Ah ! non moi je suis seul. Personne ne me comprends ». Mais qui t’a dit qu’on allait te comprendre ? Quand tu t’es converti est-ce que Dieu t’a dit qu’on allait te comprendre ? Non ! Même Dieu lui-même a été rejeté. Et toi ? Dieu dit dans Esaïe 1 que l’âne connaît son habitation, sa maison ; l’autruche, les animaux connaissent leurs crèches ; et moi Dieu mon peuple ne connaît rien ; mon peuple m’abandonne. Et toi ?
D’ailleurs, plus tu commences à avoir les yeux ouverts sur le monde plus tu vas te devenir bizarre pour les gens du monde. Ils vont dire : « mais Georges, tu as changé. Tu n’étais pas comme. Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu ne parles plus comme avant. Tu as changé ». Mais oui parce que tes yeux sont ouverts.
Vous avez vu tous ces cas de cancer. Juste une parenthèse. Il y a quelques années, il y a 20 ans en Europe il n’y avait pas autant de cas de cancer. Même en Afrique c’était rare. Pourquoi ? C’est la bouffe. La nourriture. C’est vrai ! Beaucoup de produits chimiques. On nous gave comme des oies. Que Dieu nous aide. Je vois beaucoup de frères et sœurs qui aiment cette boisson… que Dieu me pardonne. Vraiment je crois que je risque d’être lapidé par ces sociétés mais ce n’est pas mon problème. Comment on appelle cette boisson déjà ? Ça va revenir. Diabolo. Ou Miranda. Beaucoup de produits chimiques. Et les gens sont devenus comme des poubelles. Ils se gavent, ils se gavent. On nous tue. Mais je vous dis la vérité. Vous avez vu le nombre de viandes avariées qu’on nous vend dans les supermarchés ? Oh ! Seigneur, sauve-nous. Les animaux ils sont nourris avec quoi ? Les poules, les piqures qu’on leur donne, trois mois après ça pousse, ça devient mature. On dit : Seigneur, mais qu’est-ce qui se passe dans ce monde. Vous avez déjà vu des vaches qui mangent de la farine, des herbivores qui sont enfarinés ? Seigneur, sauve-nous. On acclame le Seigneur, parce qu’il revient bientôt frères. On dit : il n’y a pas assez d’herbe, la terre est tellement polluée, alors farine ». Imaginez, mes amis, si les vaches que Adam avait connues étaient ressuscitées, mes amis et qu’elles voyaient les vaches d’aujourd’hui manger de la farine ! Sauve nous. Et ensuite on nous dit que les vaches polluent beaucoup. Mais c’est normal qu’est-ce que vous leur donnez à manger. C’est la confusion. L’homme est devenu tellement malade qu’il ne peut plus rattraper ses erreurs, c’est fini. C’est irréversible. Voilà pourquoi Dieu ne peut qu’intervenir. Vous voyez non ? L’eau que l’on boit. Seigneur sauve-nous. Sauve-nous. Des pesticides qu’on utilise… Oh ! Seigneur ! On est tous là, mes amis, on est tous empoisonnés. Je vous dis ! Regarder les cas de cancer, AVC, de diabète… voilà les hommes… ils veulent s’autogérer, voilà. Mais c’est impressionnant. Même les poissons sont pollués. Vous avez vu toutes ces eaux des usines déversées dans la mer. Seigneur, sauve-nous. On a péché en France un poisson, on a montré les images, fallait voir sa gueule. Fallait voir sa tronche. Tu manges un poisson comme ça, je te dis pas ton estomac… surtout qu’on est fragile à l’intérieur, on est très fragiles. On a beau crier mais le cœur est fragile, les intestins tout ça.
Vous avez vu ce moustique Zika, je ne sais pas quoi ? il y a même des noms bizarres Zika. Ça veut dire quoi Zika ? Vous voyez, Zika qui voyage de l’Afrique en Amérique latine et maintenant l’Europe. Seigneur sauve-nous. On dit aussi il y a des moustiques tigres ça provoque la dengue. Il y a des noms là… On devient dingue !
Qui veut partir avec le Seigneur ?
On finit bientôt, on vous laisse le temps de poser des questions après. Quelques minutes encore s’il vous plait.
Voilà Babylone.
Parfois, je regarde mes enfants, je dis : « Seigneur, quel monde pour nos enfants ! Qu’est-ce qu’on va laisser à nos enfants ? Reviens nous chercher parce qu’on en peut plus. On en peut plus ».
Bizarrement, vous allez voir les riches de ce monde vous n’allez pas les voir faire des courses à Carrefour. Ils ont un autre circuit pour votre information. Oui ! Et ça beaucoup ne le savent pas. Vous ne les verrez pas à Ed, Lidl… faire la queue avec leur caddie. Ils savent que là, c’est chaud. Seigneur, sauve nous.
Babylone !
mon peuple, afin que vous ne participiez pas à ses péchés, et que vous n'ayez pas de part à ses fléaux.
Dieu veut qu’on ne prenne pas part au fonctionnement de Babylone, au péché de Babylone pour ne pas être jugé avec.
5 Car ses péchés sont montés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses iniquités. 6 Rendez-lui selon ce qu'elle vous a fait, et payez-lui au double selon ses œuvres ; et dans la même coupe où elle vous a versé à boire versez-lui au double. 7 Autant elle s'est glorifiée et plongée dans le luxe, autant donnez-lui de tourment et de deuil ; car elle dit en son cœur : Je siège en reine, je ne suis pas veuve, et je ne verrai pas de deuil. 8 C'est pourquoi ses plaies, qui sont la mort, le deuil, et la famine, viendront en un même jour, et elle sera entièrement brûlée au feu ; car le Seigneur Dieu qui la jugera est puissant. 9 Et les rois de la terre, qui ont commis la fornication avec elle, et qui ont vécu dans le luxe, la pleureront, et mèneront deuil sur elle en se frappant la poitrine, quand ils verront la fumée de son embrasement ; 10 et ils se tiendront éloignés dans la crainte de son tourment, et diront : Malheur ! Malheur ! Babylone la grande, cette ville si puissante, comment ta condamnation est-elle venue en une seule heure ? 11 Les marchands de la terre aussi pleureront, et seront dans le deuil à cause d'elle, parce que plus personne n'achète leurs marchandises, 12 qui sont des marchandises d'or, d'argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin,
Voilà ce qu’il se passe aujourd’hui.
de pourpre, de soie, d'écarlate, de toute sorte de bois odoriférant, de toute espèce de bois de senteur, d'ivoire, et de toute espèce de vaisseaux de bois très précieux, d'airain, de fer, et de marbre, 13 du cinnamome, des parfums, des essences, de l'encens, du vin, de l'huile, de la fine fleur de farine, du blé, des bœufs, des brebis, des chevaux, des chars, des esclaves, et des âmes d'hommes.
Des esclaves, ça existe encore, oui. Allez dans certains pays, vous allez voir. Allez en Arabie Saoudite vous allez voir des esclaves. Oui, ça existe encore aujourd’hui mes amis. Et on nous parle d’âmes d’hommes et là c’est ce que je voulais aussi développer rapidement. Les âmes d’hommes. Qu’est-ce que la parole veut nous enseigner ici ? Pour votre information, certainement vous le savez, il y a un marché souterrain d’organes humains. Il y a des personnes qui vont dans les hôpitaux suite à des maladies bénignes et puis du jour lendemain on dit : « C’est un cancer, ça s’est propagé, ça s’est métastasé et la personne est décédée ». Ah bon ? « Et puis surtout il ne faut pas ouvrir le cercueil parce que son corps se décompose rapidement alors c’est scellé ». Il y a une sœur qui est décidée, que je connaissais personnellement, d’Allemagne, elle faisait au moins 1 mètre 80. Elle a juste eu un petit malaise comme ça, on l’amène à l’hôpital en Allemagne, hop, on nous apprend qu’elle est décédée. Ah bon ? Mais elle était presque bien. Elle est partie d’elle-même à l’hôpital. Non, elle est décédée. Il ne fallait surtout pas ouvrir son cercueil parce que son corps se décomposait. Ah bon ? Et puis le cercueil faisait 1 mètre 50 de long. On dit mais il y a un problème là. Elle n’est pas là-dedans là. Ah non. On voyait juste sa tête mais le corps n’est plus. Pourquoi ? Parce qu’il faut prendre les reins, il faut prendre le cœur. Et ça c’est des informations avec des sources sures, notamment une amie qui travaille à l’OMS, l’organisation mondiale de la santé. Parce que les riches font des commandes. Eux, ils ne sont pas sûrs des listes d’attente par rapport aux organes. Non ! Et ça coûte cher.
Vous avez vu en Asie ces enfants qui sont obligés de vendre leurs organes pour nourrir leurs parents ? Ils montrent leurs cicatrices, au niveau du ventre, des reins, ils prélèvent un rein, on vend 10 000 dollars. Les yeux… au Brésil vous avez vu ces enfants qui n’ont pas d’yeux ? Avec une cuillère, on les arrête, on arrache les yeux comme ça. Il y a beaucoup de choses que nous ignorons. Cette génération est remplie de barbares. De barbares.
Et là le Seigneur dit justement il faut sortir de ce fonctionnement. Ce n’est pas facile. Il dit il faut sortir. Regardez, le Seigneur dit quoi ? Pendant les temps des nations, il y aura la marque de la bête. N’est-ce pas ? 666. On ne peut ni acheter ni vendre sans la marque de la bête. Et avec vos comptes bancaires, il y a quoi ? C’est sur le front. On va imprimer… ou sur la main droite… comme la parole le dit, c’est là, c’est arrivé depuis. Et la parole nous dit par rapport à la marque de la bête qu’on ne peut acheter ni vendre sans la marque de la bête. C’est le cas. La marque de la bête c’est aussi une marque financière. Aujourd’hui, allez voir votre boulanger, dites lui que vous voulez une baguette, dites lui que vous allez faire un troc. Apportez une banane contre une baguette, vous allez voir. Ça ne marche plus. Allez voir votre pâtissier, parlez en langues, en prophétisant « je veux une baguette ou un gâteau ». Il va dire : « Non, non monnaie ». L’argent.
Et le Seigneur a dit quoi ? L’argent. « Montrez-moi la monnaie que vous avez, de qui porte-t-elle l’effigie et l’inscription ? De César. Et César représente bien sur l’homme impie. C’est une image, c’est un type de l’homme impie. L’argent monnaie comme vous le savez ce n’est pas Dieu qui a signé dessus, c’est le gouverneur de la banque de Suisse ou de France. Donc vous voyez bien que ce sont les hommes qui sont à la base de cette richesse là. Les homme, les grandes familles. Rockefeller, fondation Ford, le club de Rome… Et ce sont eux. On ne peut acheter ni vendre sans l’argent monnaie. Tout tourne autour de cette richesse créée par les hommes. Et c’est à cause de ce bout de papier que les hommes vendent leur corps, que les hommes vont faire des sacrifices, qu’ils vont tuer… à cause d’un bout de papier avec de l’encre dessus.
Oh ! Seigneur sauve-nous.
Regardez, cette crise migratoire, ces déplacements de population. Et ça va où ? Généralement, en Europe. L’Europe est comme un aimant qui attire maintenant les nations. Posez-vous la question pourquoi l’Europe ? C’est simple : l’Europ a donné au monde le plus grand empire qui n’ait jamais existé : La Rome impériale. Détruite au 4ème siècle dans sa partie occidentale, le 4 septembre 476. Et cette Rome impériale est reconstruite aujourd’hui. C’est l’Europe qui dirige le monde. C’est l’Europe qui a colonisé le monde, l’Australie, ce sont les européens qui l’ont colonisée. Les Amériques pareil, le Chili, le Brésil… ce sont les Européens. Ce continent à la base avait un appel pour répandre l’Évangile dans le monde entier. L’ennemi s’est servi de ce continent pour asseoir le gouvernement mondial. Les Etats-Unis sont gérés par des familles européennes, royales, vous devez le savoir. La banque fédérale américaine est gérée par des familles royales européennes. Donc c’est elles qui gèrent Wall Street… Vous voyez bien que c’est là.
On est à la fin. Et les gens viennent de l’Afrique vers l’Europe. Vous n’êtes pas sans savoir, vous êtes au courant de ce qu’il se passe à Calas. Les gens viennent de l’Asie vers l’Europe. Pourquoi ? Parce qu’il y a le siège ici. Le siège de l’homme impie.
Donc les nations sont secouées. Et ça ne va pas s’arrêter là. Il y a quelques années il y a deux ans le Seigneur m’avait dit que le populisme va prendre de l’ampleur en Europe. Il y aura des guerres civiles, des troubles. Je vous assure. Parce que cette vague migratoire qui arrive comme ça, vous avez vu ce qu’il s’est passé à Cologne. Vous voyez, c’est la conquête, c’est l’islam qui va se propager, c’est la sorcellerie africaine qui va se propager. C’est beaucoup de choses. Chacun vient avec ses divinités, avec ses dieux. Donc c’est la fin, c’est le chaos. C’est le chaos.
Alors pour nous croyants, il nous reste très peu de temps, très très peu de temps. Et le Seigneur dit quand vous verrez Jérusalem investie, environnée par les armées sachez que sa désolation est proche. Et elle sera foulée aux pieds jusqu’à ce que les temps des nations, nous dit Luc 21, soient accomplis. Alors le verbe accomplir ici nous parle de la coupe, c’est comme une coupe qui doit être remplie jusqu’à ce qu’il y ait débordement. C’est ça l’image. Comme un sablier. Jusqu’à ce que la coupe déborde littéralement. Et regardez dans Genèse 15, Dieu disait à Abraham : « tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne leur appartiendra pas et ils y seront asservis pendant 400 ans car l’iniquité des Amoréens n’est pas encore à son comble ». C’est-à-dire que Dieu ne veut pas intervenir tant que la coupe ne déborde pas. Et c’est exactement ce qu’il se passe en ce moment, la coupe est en train de déborder pratiquement. C’est pour cela que Paul dit : c’est l’heure. C’est l’heure justement. La coupe déborde, c’est l’heure. Le péché de Babylone est arrivée jusqu’au ciel. C’est l’heure.
Je posais la question au Seigneur : « Mais Seigneur, regarde tous ces pasteurs qui font n’importe quoi. Ils violent des femmes, ils prennent ton argent pour faire n’importe quoi… » Dieu dit : « j’ai un temps, j’ai mon temps. C’est leur temps. Bientôt je vais intervenir. »
Alors j’ai compris une chose aussi par le Seigneur, c’est que comme Noé il faut que chaque famille se prépare. C’est pour cela, chrétiens, ne soyez plus là en train de chercher des pasteurs, des apôtres, des prophètes à qui vous allez confier vos problèmes. C’est fini cette époque pour ceux qui veulent aller au ciel. C’est fini. Chacun doit avoir la Bible à la maison, chaque famille doit avoir un culte familial. Je suis en train depuis quelques temps de préparer mes enfants. Je veux parler aux pères qui sont ici : que faites-vous avec vos filles, vos fils ? Je veux parler aux mères qui sont ici : que faites-vous ?
Giscard d’Estaing, ancien président français, disait il y a quelques années que le monde est comme un bateau, que nous sommes comme sur un navire, ballotés par toutes sortes de vagues, ne sachant pas quelle direction prendre. Ils le savent, ils savent qu’ils ne gèrent plus rien. Ils ne maîtrisent plus rien.
Et Dieu ne va pas laisser les nations s’autodétruire avec les armes nucléaires donc il va intervenir bientôt. C’est pour cela qu’il envoie de plus en plus ses serviteurs, ses servantes partout pour leur dire : « Sonnez le shofar, faites retentir le shofar. Dites à mon peuple que je reviens ». Mais il ne revient pas d’abord pour les nations, il revient d’abord pour l’épouse, pour les noces. Et nous chrétiens, nous devons de plus en plus nous préparer pour les noces justement. Alors beaucoup gaspillent leur temps, passent leur temps dans les cancans, les histoires. « Ah ! Vous avez vu tel site ? On critique telle personne ». Vous êtes encore à ce niveau-là, dans ces considérations-là ? Non il faut dépasser cela. Il faut se préparer, préparer vos vies, vous préparer comme les vierges, les 10 vierges. Il y a eu un temps d’endormissement, un temps de sommeil. Maintenant, c’est l’heure de nous réveiller. Et quand elles se sont réveillées, elles ont regardé à l’horloge et elles ont vu qu’il était minuit. Car Yehoshua reviendra à minuit précisément, pas selon les hommes, mais minuit dans les Ecritures, comme vous le savez, c’est le paroxysme du péché. C’est le péché qui va atteindre son paroxysme. Et c’est le cas : homme avec homme ; femme avec femme. Dieu aime tous les hommes mais Dieu est contre le péché. Vous avez vu ? Aujourd’hui, il n’y a même plus besoin d’avoir des femmes pour concevoir, pour porter des enfants. Il y a des utérus artificiels. On fabrique des utérus. C’est un marché. On est à la fin Dieu ne peut que intervenir frères. Ah oui !
Alors quel Dieu ? Quel Dieu? Yehoshua. Chacun doit chercher Dieu. C’est l’heure de se remettre en question. C’est l’heure de se dire : « Seigneur, j’ai passé des années dans la religion, des années dans l’athéisme ». Même les athées, ils sont croyants parce que s’ils croient à l’athéisme c’est qu’ils sont croyants. Bah oui ! Tout le monde est croyant. Posez la question à un homme : « vous croyez en Dieu ? » « Non, je ne crois en rien ». « Donc vous croyez qu’il n’y a rien ? » « Oui, je crois que Dieu n’existe pas » « donc vous croyez. Donc vous êtes croyant. Vous croyez en la non-existence de Dieu. » « Oui. » « Donc vous êtes croyant ». On ne peut pas et échapper à cela Dieu nous a tous créés croyants. Alors c’est l’heure de se tourner vers le vrai Dieu pour être un vrai croyant. L’heure vient et elle est déjà venue où les vrais adorateurs adoreront le Père… au Vatican, à Lourdes... ? En esprit et en vérité. Voilà.
Quand je vois ce qu’il se passe je dis : « Seigneur, tu n’es plus loin ». Non, il n’est plus loin. Quand je vois la manière dont nous sommes nous-mêmes agressés, critiqués matin, midi et soir je me dis waou. Vous savez qu’on m’a même attribué une villa en Suisse. J’aurai une villa en Suisse selon ces détracteurs. C’est la confusion, ils ne savent plus quoi inventer. Tu mets ta main comme ça quand tu danses pour le Seigneur, ils disent : « Taïchi. Il lance des poudres ». Vous voyez ? C’est la fin, c’est la fin.
Seigneur, sauve-nous.
Un sénateur est venu nous voir au Gabon, comme je vous l’ai dit, un homme riche mais on voyait bien qu’il était mal, malade, fatigué. Il avait besoin d’abandonner ses grigris. On m’a appelé pour prier il y a quelque temps pour une femme, la femme d’un président qui était malade, un président africain. Cette femme avec son mari président de son pays invoquaient le diable et il leur apparaissait comme ça. Terrible ! Et avec son mari elle buvait, elle buvait du sang humain, chaque jour, un litre. Et vous savez quoi ? Satan, quand il vous donne 100 euros, il va vous réclamer au moins 10 000 euros. Et Satan l’a frappée, elle est devenue folle, cancer généralisé. Ils ont demandé à un pasteur d’aller prier pour elle. Ça, c’est sa sœur qui me le disait aussi, qui est une connaissance, une femme que je connais. Le pasteur en question est parti prier pour elle à l’hôpital à Paris, le premier étage de cet hôpital, tout le premier étage pour eux, réservé. Le pasteur est allé prier pour elle dans sa chambre d’hôpital, le lendemain il est mort le pasteur. Satan l’a eu. Frappé ! Il ne craignait pas Dieu. Oui ! Parce quand on approche des gens comme ça pour prier pour eux, il faut être… Ce n’est pas un jeu.
Le diable, comme vous le savez, c’est lui qui gère Babylone. C’est lui. Il a dit à Jésus : « si tu m’adores, je te donne tout ça. Je te donne la gouvernance du monde. Mais mets-toi à genoux devant moi ». Le Seigneur a dit non. Vous croyez qu’il est où le diable actuellement ? Dans beaucoup d’églises, il est là-dedans. Que ce soit pentecôtiste, protestant, catholique… alors là n’en parlons même pas ! Les vrais chrétiens ils sont avec Dieu. Il y en a qui peuvent fréquenter ces assemblées mais Dieu va leur demander de sortir.
Ils ont invité un autre pasteur, pareil il est parti prier pour elle, il est mort. Ils sont venus me voir pour aller prier pour elle, sa sœur m’a demandé mais malheureusement elle est décédée entre-temps. Elle a tellement gonflé, tellement enflé qu’on ne pouvait pas l’habiller pour l’enterrement. Ils l’ont bandé carrément. Vous voyez ? On est à la fin.
Le Seigneur a dit pour finir que les étoiles des cieux allaient tomber sur la terre. Et les étoiles en question sont des démons. Et on voit ce qui se passe.
Vous avez vu le nombre de divorces aujourd’hui chez les chrétiens ? C’est catastrophique !
Alors sortir, sortir coûte cher. Sortir c’est tous les jours. Même si on a quitté physiquement une assemblée, mais il faut sortir de Babylone par rapport à notre cœur. Le cœur de l’homme. La méchanceté, la jalousie, l’hypocrisie, le racisme, le tribalisme… tout ça ce sont des choses qui nous tuent. La méchanceté, le mensonge, le trafic de faux papiers, l’hypocrisie. « Ah ! mon frère… » alors que dans ton cœur tu ne l’aimes pas. Comme ce pasteur qu’on a dénoncé qui dénonçait Babylone alors que dans les coulisses sur Skype, il allait danser nu devant les femmes. C’est la confusion, c’est la confusion totale.
Vous savez qu’en France, il y a beaucoup de pasteurs français d’origine, de souche, qui sont dans la franc-maçonnerie ? Est-ce que vous le savez ça ? Même dans la Rose-Croix. Vous avez vu la fédération protestante de France qui est d’accord avec le mariage gay, qui bénit. C’est la confusion, c’est la fin. Moi, je dis Seigneur… En fait, j’ai compris une chose pour partir au ciel, il faut être… c’est la grâce bien sûr, attention ! mais le Seigneur a dit ce sont les violents qui s’emparent du Royaume.
Lot, quand il a vu que sa femme ne voulait pas continuer la marche, quand elle s’est arrêtée… parce que quand ils sont sortis de Sodome et Gomorrhe Dieu disait il ne fallait pas regarder derrière. Et elle : « oula, ma villa, mes bijoux, mes amis… tout ça ». Transformée. Et Lot ne s’est pas dit : « Ah ! chérie, je vais m’arrêter aussi comme toi ». Le salut est individuel. Pourtant c’était sa chérie non ? Mariés, coup de foudre mais quant au salut… frère, si tu ne veux pas aller moi je continue ma route. Je me rappelle ma femme quand elle était païenne, on s’est mariés on était tous les deux païens et je me suis converti. Comme elle est française de souche, elle était athée. Elle prend un couteau, elle me dit : « Lequel tu aimes ? Ton Dieu ou moi ? » Je l’ai regardée, j’ai dit : « Oui, je t’aime mais Dieu je l’aime plus que toi ». Elle s’est coupée les veines, je l’attrape, j’ai dit : « s’il te plaît arrête ». Elle dit : « je divorce ». J’ai dit : « Non, moi je ne veux pas mais par contre je veux continuer avec Jésus ». Ah ! non pas de divorce dans notre Royaume. Dieu l’a touchée, gloire à Dieu. Mais beaucoup abandonnent la marche chrétienne à cause des sentiments. « Ah ! mais tu sais c’est ma chérie ». Ah bon ? C’est ta chérie d’accord, mais le jour où tu vas mourir mon frère, ta chérie va pleurer bien sûr parce qu’elle t’aime… parce qu’elle t’aimait je dirais parce que quand c’est comme ça c’est au passé qu’on commence à parler. Elle t’aimait. Oui mais pourquoi elle ne t’aime plus parce que là tu es un cadavre. On ne peut pas aimer un cadavre. Et puis on parle au passé, vous savez pourquoi ? Posez moi la question pourquoi. Parce que tout le monde sait que l’être, la personne n’est plus là. Elle est partie. Regardez même le français nous parle, on dit « la personne nous a quittés » mais son corps est là. Mais on dit « la personne nous a quittés ». Vous-mêmes vous parlez, vous réalisez que la personne n’est pas  dans son, elle nous a quittés. Mais vous ne croyez pas que Dieu existe, qu’il y a une vie après la mort, pourtant vous employez ce verbe-là quitter. Pourquoi vous ne dites pas : « la personne est là » ? Elle nous a quittés. Bah oui, parce qu’elle n’est plus là, ça c’est son corps physique.
(…)
Alors comment ça va se passer l’enlèvement ? Justement on va finir par là. C’est que là, à l’heure actuelle tout peut arriver. L’ange qui va sonner le septième shofar est déjà prêt, qui est la dernière trompette selon les Ecritures. Nous ne connaissons pas le jours exact, le Seigneur l’a dit. Donc ça okay. Mais par contre les éléments sont là, les signes sont là : sur le plan climatique, on voit ce qu’il se passe. Tous ces tremblements de terre, ces volcans qui explosent, qui entrent en éruption, ces tremblements de terre, tous ces tsunamis, on voit que la terre… cette pollution également. Sur le plan familial, on voit cette dislocation de la souche familiale. Sur le plan moral, on voit également toutes ces lois qui sont votées encourageant le péché. Dieu dit : « tu ne tueras  pas ». Les hommes disent : « tu peux tuer ». Dieu a créé un homme et une femme on voit ce qui se passe aujourd’hui. On voit qu’on est vraiment à la fin. C’est la fin. Sur le plan politique, on voit qu’il y a de plus en plus de crises, cette crise politique. D’ailleurs, c’est ce qui va pousser les nations à chercher, à demander un homme qui viendra pour proposer une autre gouvernance. D’où le gouvernement mondial. Vous savez qu’il y a déjà l’ONU, on sait ce que c’est. Cette organisation avec ses agences : l’OMS pour la santé, l’OMC pour le commerce, l’OTAN… on voit que c’est là, la terre est devenue un petit village. Il n’y a presque plus de frontières. Il y a quelques années encore, quand on venait en Suisse il y avait tout le temps des contrôles. Hier, on est venu, il n’y avait pas de contrôle. On voit que c’est fini tout ça, ça saute. C’est là. C’est la fin.
Et sur le plan religieux on voit l’évangile de la prospérité qui prend de l’ampleur. On ne parle plus de la crainte de Dieu, c’est rare. On ne parle plus de la sanctification, c’est rare. On parle plus de l’argent, on parle plus des fédérations d’église, des fédérations de pasteurs, de l’adhésion des gens aux églises… non plus de la relation que les gens doivent avoir avec le Seigneur, c’est rare tout ça. On voit plus des prédicateurs stars. N’est-ce pas ? Avec leurs photographies, leurs images. L’homme est de plus en plus mis au-devant de la scène. L’idolâtrie est encouragée. Il n’y a qu’à voir récemment, cette femme musicienne chrétienne, chantre chrétienne soi-disant d’origine congolaise qui est décédée. Il n’y a qu’à voir tous ces chrétiens, pasteurs, prophètes, bishops qui se sont réunis, qui ont loué un grand stade pour lui rendre hommage avec sa photo. Il n’y a qu’à voir l’idolâtrie. C’est impressionnant. D’autant plus que cette femme quand on voyait ses clips, on n’était pas forcément inspirés à la crainte de Dieu, poussés à la crainte de Dieu. Les gens ont de plus en plus les yeux fermés. Le péché est devenu bien. Le mal est devenu bien. Le bien est devenu mal. Et on voit que c’est là.
Il va y avoir des départs, des départs massifs, massifs, massifs de tous les croyants en Christ.
Alors une chose que vous devez aussi savoir c’est que nous serons de plus en plus, ceux qui veulent aller au ciel, de plus en plus persécutés.
(…)
Questions-réponses

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13