Qu'est-ce que la grâce? - Shora Kuetu




Bonsoir, bienvenus dans votre émission « Il est minuit ». Il est minuit dans l’horloge de Dieu. Merci pour votre présence.
Seigneur, nous bénissons ton nom pour ta fidélité. Merci pour ton Amour. Merci pour ta Force, merci pour la force divine que tu nous donnes. Nous te confions cette émission, Seigneur, Père, au nom de Yehoshua, conduis-nous par ton Esprit. Amen.
Voilà mes amis, ce soir je vais répondre à trois questions essentielles. Donc on va y répondre d’emblée. On commence par la première question.
- Qu’est-ce que la grâce ?
Il y a eu un enseignement il y a quelques jours sur la grâce. Donc à chaque fois je vais tout faire pour prendre 15 minutes pour répondre à chacune de ces questions.
Rapidement nous allons dans Genèse chapitre 6 à partir du verset 1 : "Or il arriva que, quand les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et qu'ils eurent engendré des filles, les fils de Dieu voyant que les filles des hommes étaient belles, les prirent pour femmes d'entre toutes celles qu'ils choisirent. Et Yahweh dit : Mon Esprit ne contestera point à toujours avec les hommes dans leur égarement, car aussi ils ne sont que chair, et leurs jours seront de cent vingt ans. Il y avait en ce temps-là des géants sur la terre, et aussi après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants. Ce sont ces puissants hommes qui de tout temps furent des gens de renom. Et Yahweh vit que la méchanceté des hommes était très grande sur la terre, et que toute l'imagination des pensées de leur coeur n'était que mal en tout temps. Yahweh se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur. Et Yahweh dit : J'exterminerai de la face de la terre les hommes que j'ai créés, depuis les hommes jusqu'au bétail, jusqu'aux reptiles, et même jusqu'aux oiseaux du ciel ; car je me repens de les avoir faits."

Donc là, dans un premier temps, nous avons la description de la terre, l’état dans lequel la terre était. Donc les écritures nous décrivent dans quelles conditions les hommes de cette époque vivaient : ils étaient dans le péché, dans la dépravation, dans la rébellion contre Dieu.
Le verset quatre nous dit que "Et Yahweh vit que la méchanceté des hommes était très grande sur la terre, et que toute l'imagination des pensées de leur cœur n'était que mal en tout temps."
Et Dieu va se repentir d’avoir créé l’homme. Donc là, on voit l’état de péché dans lequel les hommes étaient. Le péché était très grand sur terre. Et tout de suite au verset six qu’est-ce qu’on y trouve ? On y on voit la grâce. On voit la grâce.
Au verset 8 : " Mais Noé trouva grâce aux yeux de Yahweh. Voici la postérité de Noé. Noé était un homme juste et intègre en son temps ; Noé marchait avec Dieu : Sem, Cham, et Japhet. "
Donc au milieu de cette génération perverse et corrompue, il y a un homme qui a été au bénéfice de la grâce de Dieu : c’est Noé. Et on nous parle de sa postérité et on nous dit que Noé était un homme juste et intègre en son temps. Noé marchait avec Dieu. Donc on voit bien que Dieu avait fait grâce à cet homme et les conséquences de cette grâce sont évidentes. On nous parle de la justice, on nous parle de l’intégrité, on nous parle de la marche de Noé avec Dieu.
Donc on a au moins trois conséquences de la grâce qui sont relatées ici. Il y a l’intégrité, la justice, la marche avec Dieu. Donc, cet homme a été au bénéfice de la grâce du Seigneur. On voit bien que la grâce c’est le fait de marcher dans l’intégrité. Comme je vous l’ai expliqué la dernière fois, la grâce c’est quand Dieu vient et Il justifie l’homme pécheur. Il le déclare juste. Il ne le justifie pas seulement, Il va également lui donner les moyens pour que ce dernier marche dans la sanctification, dans l’intégrité. Donc la grâce c’est cela mes amis.
Et on va rapidement aller lire dans Romains chapitre 3 à partir du verset 20 : "C'est pourquoi aucune chair ne sera justifiée devant lui par les oeuvres de la loi, car par la loi est donnée pour la connaissance du péché. Mais maintenant, sans la loi, est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, la justice, dis-je, de Dieu par la foi en Jésus-christ, s'étend à tous et sur tous ceux qui croient. Car il n'y a pas de différence : Car tous ont péché et n'atteignent pas la gloire de Dieu ; et 1ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par la rédemption qui est en Jésus-Christ, lequel Dieu a établi de tout temps pour être une victime de propitiation par la foi, en son sang, afin de montrer sa justice, par la rémission des péchés précédents, selon la patience de Dieu."
Donc vous voyez ici, il y a 1une corrélation entre la grâce et la rédemption. On va juste cliquer sur le nombre six du site de la BJC qui correspond à la rédemption. Et qu’est-ce que la rédemption ? C'est la délivrance par le paiement d’un prix. Trois termes grecs sont utilisés pour parler de la rédemption. Le premier est agoraso = acheter un objet au marché. Et agora signifie marché. Les pécheurs sont effectivement considérés comme des esclaves vendus au marché, selon Romains 7-14 notamment. Et le deuxième terme, c’est exagoraso = acheter et amener un objet hors du marché. Ce terme-là est utilisé dans Galates 3-13 et Galates 44-5. Donc l’esclave est non seulement acheté mais il est également amené hors du marché de manière définitive et il est totalement délivré. On est d'abord acheté, puis on est amené hors du marché et troisièmement il y a l'outro = C’est détacher, rendre libre.
è Le Seigneur Jésus-Christ nous a évidemment délivrés du péché, de la puissance de satan et de la loi mosaïque. Donc trois termes sont utilisés pour parler de la rédemption :
         1) agoraso = acheter un objet au marché,
         2) exagoraso = acheter et amener hors du marché l'objet acheté
         3) outro = délivrer
Donc vous voyez la grâce c’est cela. La grâce égale la rédemption. La rédemption égale la délivrance. Donc quelqu’un qui est au bénéfice de la grâce de Dieu ne peut pas pratiquer volontairement le péché parce qu’il est délivré, c’est ça la grâce. Donc vous comprenez mes amis que : la grâce = délivrance = rédemption.
C’est pour cela que dans Genèse 6, on nous dit que Noé était un homme intègre une fois qu’il a été au bénéfice de la grâce de Dieu. Donc la grâce dont parlent certains enseignants aujourd’hui selon lequel on peut vivre volontairement dans le péché, ce n’est pas un problème, parce que Dieu nous a déjà sauvés. C’est une grâce complètement démoniaque, c’est un Évangile complètement démoniaque que nous devons renier, dénoncer, rejeter fortement.
Et on nous dit au verset 24 : "et ils sont gratuitement". Donc vous voyez bien que nous sommes justifiés gratuitement, sans payer. Donc la grâce c’est la justification et la rédemption qui est en Jésus-Christ. La rédemption c’est le fait d’être acheté par le Seigneur au marché, le fait d’être extirpé, sorti de ce marché, et en même temps délivré. Délivré de quoi ? Du péché notamment, délivré des démons. Donc on ne peut plus se dire : "parce qu'on est gracié, parce qu’on a la grâce, on peut pêcher". Non ce n’est pas ce que les écritures nous disent. D’ailleurs Romains chapitre 6 nous le confirme.
Romains chapitre six à partir du verset premier : "Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? A Dieu ne plaise ! Car nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ?"
Paul pose la question : Que Dire ? Devrions rester dans le péché pour que la grâce abonde, comme certains docteurs l’enseignent aujourd’hui. La réponse bien sûr est non.
Donc la grâce c’est le fait de mourir par rapport au péché. Et on sait que les morts ne réagissent pas aux insultes, les morts ne réagissent pas par rapport aux critiques, les morts ne réagissent pas par rapport à leur environnement, on a beau pleurer, on a beau les fouetter, ils ne réagissent pas parce qu’ils sont morts. Donc voyez bien que la grâce c’est aussi le faite que la grâce nous tue par rapport au monde, par rapport au péché. Par rapport au péché, je précise parce que Paul le dit. La grâce n’est pas le fait de pécher et de demander pardon au Seigneur. La grâce ce n’est pas la justification du péché par le Seigneur. Non. La grâce est la rédemption, c’est la justification. La grâce ce sont les moyens que Dieu nous donne pour être dans la sanctification. Dieu nous justifie, Il nous amène dans son Royaume et nous donne les moyens nécessaires pour vivre une vie de sainteté dans le quotidien.
Le verset trois nous dit quoi ? : "Ne savez-vous pas que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, avons été baptisés en sa mort ? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. Car, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le seront aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché soit détruit, et que nous ne servions plus le péché ; car celui qui est mort est libre du péché."
Donc nous apprenons que la grâce c’est aussi la Croix. Bien sûr parce que la grâce de Dieu a trouvé son expression physique, spirituelle et définitive à la croix. Donc la Croix c’est le paroxysme de l’amour de Dieu. Parce que la grâce est l’amour de Dieu. La grâce, l’amour de Dieu s’est manifesté totalement à la croix. Parce que l’amour consiste à donner. Cet aspect va être la deuxième question à laquelle je vais répondre tout à l’heure. Donc on voit bien qu'on ne peut pas parler de la grâce sans parler de la croix. Et la Croix c’est ce sacrifice ultime, infaillible, pur, parfait de Yehoshua pour notre délivrance définitive.
Donc vous voyez bien que la Croix c’est la manifestation puissante de la grâce de Dieu.
Donc on nous dit que le corps du péché a été crucifié, le vieil homme. Cette nature adamique, qui est innée en chaque homme, a été crucifiée à la Croix il y a 2000 ans. Et le Seigneur nous demande de porter chaque jour notre Croix pour que chaque jour ce corps de péché soit crucifié. Chaque jour en portant sa croix, en marchant selon la Parole du Seigneur, en priant, nous recevons la puissance nécessaire pour dominer sur la chair et ses convoitises.
Voilà la grâce mes amis.
Paul dit au verset 11 : "De même, vous aussi, considérez-vous comme morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus-Christ, notre Seigneur."
Donc on est mort par rapport au péché.
Et au verset 12 : "Que le péché ne règne donc pas dans votre corps mortel pour que vous obéissiez à ses convoitises. Et ne livrez pas vos membres au péché pour être des instruments d'iniquité ; mais donnez-vous vous-même à Dieu, comme de morts étant devenus vivants, et offrez vos membres à Dieu pour être des instruments de justice."
Le chapitre six de Romains est très très clair sur la grâce. Paul dit que nous sommes morts par rapport au péché et le péché ne doit plus régner dans nos corps mortels. Il ne faudrait surtout pas livrer nos membres au péché pour être des instruments d’iniquité. Paul est catégorique là-dessus.
Et au verset 14 il dit :"Car le péché ne dominera pas sur vous, parce que vous n'êtes pas sous la loi, mais sous la grâce."
Quelle Parole, mes amis, quelle Parole !
à Parce que vous n’êtes pas sous la loi, mais sous la grâce.
Donc c’est clair, celui qui est né sous la grâce domine sur le péché. C’est ça la grâce. Donc si quelqu’un vous dit que, parce que Dieu est le Dieu de grâce vous pouvez couvrir les péchés des gens, vous pouvez refuser de dénoncer le mal parce que c’est la grâce, ce sont des sorciers. Cet homme est un sorcier, des magiciens, des faux prophètes, des gourous. Il ne faut pas écouter leurs enseignements parce que la Parole est claire là-dessus, parce que ce sont des gens qui veulent vous emmener en enfer avec eux. Parce qu’ils sont dans le péché, ils veulent justifier leur vie de péché. À part des enseignements étriqués et erronés, édulcorés. La Parole est claire là-dessus.
On va lire un dernier passage dans Tite chapitre 2 versets 11-12 : " Car la grâce de Dieu, salutaire à tous les hommes, a été manifestée. Et elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux passions mondaines, et à vivre dans l'âge présent d'une manière tempérée, juste et pieuse, en attendant la bienheureuse espérance, et l'apparition de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ, qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de nous purifier, pour se faire un peuple qui lui appartienne en propre, et qui soit zélé pour les bonnes œuvres."
Zélés pour les bonnes œuvres = C’est ça aussi la grâce. La grâce nous amène, nous pousse à la pratique des bonnes œuvres : La sanctification, la sainteté, l’amour pour le Seigneur, pour les hommes. Mais pas l’amour selon les hommes. Et on nous dit que la grâce de Dieu a été manifestée à la Croix bien sûr, Yehoshua. Selon 1 Timothée 3 Paul nous dit que le mystère de la piété est grand, Dieu a été manifesté en chair :
         La grâce est aussi un Être, c'est Dieu lui-même.

Et on a vu dans Zacharie que la grâce de Dieu est appelée aussi bâton. C’est la verge qui corrige. On l’a vu la dernière fois. Que Dieu soit béni. On va quand même lire ce passage là, pour finir. Seigneur, merci pour ta Parole.
Zacharie chapitre 11 verset sept : " Alors je me mis donc à paître les brebis exposées au carnage, qui sont véritablement les plus misérables du troupeau. Puis je pris deux verges : J'appelai l'une Grâce, et l'autre Cordon ; et je me mis à paître les brebis."
Dieu dit ici, Yahweh, qu’Il a pris deux verges. On sait ce que c’est une verge. C’est pour corriger, c’est un bâton. Et Il dit qu’il a appelé l’une des verges grâce et l’autre cordon. Donc la grâce c'est ça, c’est la correction, c’est la récupération. Dieu corrige et Il te récupère pour t’entraîner vers lui. Donc c’est ça la grâce. Donc dans la grâce il y a aussi la verge, la correction.
Que Dieu soit béni, que Dieu vous garde. Nous sommes sous la grâce et non sous la loi de Moïse et la grâce c’est la délivrance, c'est la liberté en Christ. La liberté c’est quoi ? Ce n’est pas le fait de faire ce que l’on veut, c’est le fait de faire la volonté du Seigneur, faire la volonté du Seigneur révélé. C’est ça la grâce.
Que Dieu vous garde mes amis, que Dieu vous protège.


Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13