La trinité: doctrine diabolique - Shora Kuetu



Que Dieu vous bénisse !      
                                                                                                                               
Daniel chapitre 11. Nous sommes à partir du verset 31 : «Des troupes se présenteront sur son ordre; elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpétuel, et dresseront l'abomination du dévastateur. Il séduira par des flatteries les traîtres de l'alliance. Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté, et les plus sages parmi eux donneront instruction à la multitude. Il en est qui succomberont pour un temps à l'épée et à la flamme, à la captivité et au pillage. Dans le temps où ils succomberont, ils seront un peu secourus, et plusieurs se joindront à eux par hypocrisie. Quelques-uns des hommes sages succomberont, afin qu'ils soient épurés, purifiés et blanchis, jusqu'au temps de la fin, car elle n'arrivera qu'au temps marqué.»


C’est une prophétie, et nous savons que Daniel était un prophète majeur qui a reçu beaucoup de choses concernant notre époque. Cette prophétie, d’après l’histoire, s’est accomplie partiellement avec Antiochus Epiphane à peu près en l’an 165 av JC. Epiphane était l’image de l’antéchrist. Ce roi avait énormément combattu les juifs, et il avait réussi à séduire quelques sacrificateurs, notamment le souverain sacrificateur de l’époque. Il avait réussi à le corrompre. Et beaucoup de juifs, mes amis, avaient accepté de collaborer avec ce roi grec, macédonien d’origine. Ce roi qui était un païen, un impie, un antichrist, est arrivé à Jérusalem et il avait interdit aux juifs d’observer le Sabbat, de pratiquer la circoncision parce qu’ils étaient sous la loi à l’époque, les juifs, également la lecture de la Torah. Il leur avait également interdit l’observation des fêtes de l’Eternel ; il y en avait sept. Et ce roi avait imposé l’hellénisation des juifs, c’est-à-dire la culture grecque, aux juifs. Voyez, mes amis, il y a deux cultures dans le monde. Il y a la culture du Royaume de Dieu, et il y a la culture humaine qui englobe toutes les cultures des hommes, culture africaine, européenne, etc. Il y a deux cultures : la culture du Royaume, et la culture humaine qui est diabolique. Et Antiochus Epiphane avait réussi à imposer la culture grecque, aux juifs. Et la bible nous apprend qu’il avait réussi à séduire par des flatteries, c’est-à-dire littéralement «khâlaq», en hébreux, «flatteries», «Khâlaq», c’est la division. Il avait réussi à diviser les juifs, à les monter les uns contre les autres. Et la Parole nous dit que cet homme, ce roi impie avait usé de la séduction pour imposer la culture grecque. C’est-à-dire, la philosophie, le culte de la nudité. Car les grecs de l’époque faisaient le culte de l’homme, le culte de la personnalité, voyez, du corps. Ils mettaient l’accent sur le corps, la beauté du corps. C’est pour cela qu’ils refusaient la circoncision. Alors mes amis, la Parole nous dit qu’il y avait un reste parmi les juifs, qui avaient refusé de se plier devant, mes amis, les propositions, les ordres d’Antiochus Epiphane. Ce reste n’avait pas fléchi les genoux devant les divinités grecques. Antiochus Epiphane avait même introduit dans le Saint des saints, dans le lieu très saint, dans le temple de Jérusalem, il avait fait sacrifier un porc, l’animal le plus répugnant dans le judaïsme, dans la loi de Moïse, l’animal le plus répugnant. Et Antiochus Epiphane avait réussi à le sacrifier sur l’autel, dans le Saint des saints, au dieu Zeus, à un démon, à Satan ! Et une partie des juifs avaient refusé, mes amis, de se laisser corrompre. Et la Parole nous apprend que ces juifs qui avaient refusé de se soumettre aux ordres d’Antiochus Epiphane, mes amis, connaissaient leur Dieu. C’est pour cela qu’ils avaient agi avec fermeté. Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire que ceux et celles qui veulent, parmi les chrétiens, qui veulent agir avec fermeté aujourd’hui, doivent connaitre leur Dieu. Vous ne pouvez pas, mes amis, agir avec fermeté, si vous ne connaissez pas Dieu. Et il se trouve que, beaucoup de chrétiens aujourd’hui ne connaissent pas Dieu. Ils connaissent leurs pasteurs, là il n’y a pas de problème. Ils connaissent leurs bâtiment d’église, là il n’y a pas de problème. Mais connaitre Dieu de manière intime, de manière personnelle, pas de manière globale mais de manière personnelle, chacun chez soi, très peu connaissent Dieu. C’est pour cela que beaucoup de pasteurs même ne peuvent pas et ne veulent pas agir avec fermeté, c’est-à-dire, ils connaissent la vérité, mais quant à prendre position pour elle, ils ne veulent pas. Voyez, ils ne veulent pas. Ils savent, ils vous disent : «Oui ! Nous savons que ce que vous dites est la vérité. Nous savons que la dîme c’est la loi, et il ne faut plus la payer. Nous savons que les pasteurs ne doivent pas s’asseoir devant, sur l’estrade, comme des bishop, comme des patrons, comme des présidents. Ça on le sait ! Nous savons également que le dimanche n’est pas le jour du Seigneur, donc les chrétiens peuvent travailler le dimanche. On sait !». Mais maintenant, quant à le dire publiquement, ils ne veulent pas. Pourquoi ? Parce que… le problème est simple, ils ne connaissent pas Dieu.
Vous savez, la prophétie de Daniel 11 comme je vous l’ai dit, a eu deux accomplissements : Le premier accomplissement, c’était au deuxième siècle avant Yeshua, et le dernier accomplissement, c’est aujourd’hui. Voyez, le système de l’antéchrist est là. Le nouvel ordre mondial est officialisé depuis le 2 avril 2009, avec le G20 à Londres, avec Gordon Brown, l’ancien premier ministre britannique, le G20 avec l’ancien président français Nicolas Sarkozy. Donc le nouvel ordre mondial a été officialisé, mes amis. Maintenant il leur reste seulement de présenter au monde, le gouvernement mondial qui existe déjà, voyez, avec la marque de la bête, six cent soixante six. Et la vérité sera de plus en plus bafouée. De plus en plus de lois iniques, des lois impies et antichrists seront votées et promulguées. Voyez, on est dans un système antichrist actuellement dans le monde. C’est un système global. Le monde est devenu un petit village, et l’antéchrist est pratiquement sur terre. Maintenant, la vérité est de plus en plus combattue. La foi chrétienne est de plus en plus menacée. L’enseignement sur le retour du Seigneur est de plus en plus remis en question. Et on le remplace par la théologie de la prospérité. Voyez, maintenant, beaucoup de pasteurs se sont laissé corrompre par l’antéchrist, par Satan, par le système impie, à cause de la flatterie, des belles paroles qu’on leur donne, qu’on leur dit. Ils préfèrent plus la gloire des hommes que la gloire de Dieu qui coûte cher, qui peut te coûter ta vie. Alors, vous voyez maintenant, frères, maintenant combien de pasteurs, combien de chrétiens agissent-ils actuellement avec fermeté ? J’ai reçu toute à l’heure une famille, une femme avec ses quatre enfants, qui ont des problèmes, dont l’aîné a des problèmes de santé. Son mari l’a quittée, il les a abandonnés. Cette femme qui ne gagne que cinq cent euros par mois, nous dit comment des pasteurs, des pasteurs qu’elle a côtoyés pour son problème, mes amis, lui ont exigé le paiement de la dîme pour que ses enfants soient guéris, comment une femme que je connais personnellement, qui se dit prophétesse, qui va traverser tout Paris pour aller jusqu’à chez elle, afin de récupérer la dîme, alors qu’elle ne gagne que cinq cent euros. Voyez mes amis, toutes ces personnes qui dépouillent comme ça les chrétiens, mais elles ne connaissent pas Dieu ! C’est aussi simple que ça. Combien sont-ils capables de prendre position pour la vérité, pour agir avec fermeté ? Donc le problème de base, c’est quoi ? C’est la connaissance de Dieu. Très peu connaissent Dieu. Qui est Dieu ? Allons dans Hébreux chapitre premier. Vous ne pouvez pas craindre Dieu si vous ne le connaissez pas. Vous ne pouvez pas adorer Dieu si vous ne le connaissez pas. Vous ne pouvez pas, mes amis, refuser de dépouiller les chrétiens, si vous ne connaissez pas Dieu. La connaissance de Dieu, la révélation de Dieu, mes amis, engendre en nous la crainte de son Nom, l’amour pour la vérité, l’amour pour les âmes, le courage pour parler, le refus de collaborer avec les voleurs. Voyez.
et dans Hébreux chapitre premier, nous lisons à partir du verset premier : «Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, le Fils…». Maintenant on nous présente ce Dieu… Alléluia ! Gloire à Dieu ! «Le Fils, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne…», l’empreinte de sa substance, c’est-à-dire la fondation, Alléluia ! Gloire à Dieu ! Alors, imaginez ici… en fait, ici on nous présente la personne de Christ, le Dieu véritable. Frères et sœurs, écoutez bien cet enseignement. Je vous ai montré, je vous ai dit qu’à l’époque des Maccabées, à l’époque d’Antiochus Epiphane au deuxième siècle avant Jésus-Christ, Antiochus Epiphane avait, imposé l’hellénisation, la culture grecque aux juifs. Et une partie des juifs, un petit groupe de personnes, une famille même je dirai, les Maccabées on les appelait, s’étaient levés contre ce roi impie pour lui dire «non», pour lui résister en face. Pourquoi ? Parce qu’ils connaissaient Dieu. Voyez, actuellement, c’est la même chose qui se reproduit. Des impies veulent nous imposer l’œcuménisme, le syncrétisme, la religion. Alors il faut que les chrétiens fidèles à la Parole se lèvent dans la prière, le combat n’est pas charnel. Il faut combattre tout en ayant les armes spirituelles, l’amour, l’humilité, la prière, la crainte de Dieu, la foi, la ceinture de la vérité, pour défendre la vérité, la doctrine de Christ. Et pour défendre la vérité, il faut connaitre ce Dieu. Sinon vous allez avoir peur de la mort, peur de se retrouver seul. Vous savez pourquoi beaucoup de pasteurs se corrompent ? Parce qu’ils ont peur de se retrouver seuls, donc ils vont faire des alliances pour être forts. Mieux vaut être seul avec Dieu, que d’être avec un milliard de personnes et sans Dieu.
Ici, nous allons développer, justement nous allons vous parler de ce Dieu véritable, qui il est. Voyez, on nous dit que Jésus est le reflet de la gloire du Père. Il est le reflet de Dieu. Frères, écoutez ! Vous avez vu, vous qui suivez tv2vie, vous avez l’ombre de ma main. Ma main ne peut en aucun cas se séparer de son ombre. Partout où il y a ma main, mon ombre s’y trouve. Vous ne pouvez pas séparer ma main de son ombre, c’est impossible ! Et bien, Yeshua et le Père, c’est la même chose. Vous ne pouvez pas séparer Jésus, du Père, pour dire que le Père est 100% Dieu à part, et Jésus est 100% Dieu à part, et ça fait deux dieux, et vous rajoutez le Saint-Esprit à part, troisième dieu, et vous avez dit : la trinité. Lisez dans la bible, et donnez moi un seul verset où Pierre, Paul, Jean ont dit que la trinité existe. La trinité n’est même pas un mot biblique. Ce soir, nous allons choquer les trinitaires ! Vous savez, les trinitaires, si vous vous élevez contre la trinité, ils vous taxent de secte. On va parler ce soir, on va parler, jusqu’à ce que Christ revienne, on va parler. Frères ! On ne peut pas séparer l’ombre de son corps. Impossible ! Essayez de fuir votre ombre, vous allez vous rendre compte qu’elle vous colle partout. A midi, elle est avec vous, à treize heures elle est avec vous. Vous dormez, elle dort. Vous marchez, elle marche. Vous vous arrêtez, elle s’arrête. C’est ça, Christ avec le Père. C’est la même personne. L’ombre de ma main a la forme de ma main. Voyez ! C’est ça Jésus ! Maintenant les trinitaires ont coupé l’ombre de son corps. Voyez, Jésus-Christ de Nazareth, c’est Lui le Véritable Dieu. Il est à la fois, Père, Fils, et Saint-Esprit. Connaître Dieu, qui est Dieu ! Laissez-moi vous dire, vous les catholiques qui suivez ce soir cet enseignement, ou les évangéliques qui ont de plus en plus de photos de Jésus-Christ de Nazareth, d’un faux Jésus plutôt je dirai. Maintenant, vous avez vu Jésus-Christ de Nazareth dans la bible avec de longs cheveux, des cheveux blonds, aux yeux bleus, un Jésus suédois ? C’est quand même grave, mes amis ! Ça c’est de la sorcellerie catholique ! Même dans les librairies soi-disant chrétiennes, évangéliques, vous allez voir des photos de Jésus-Christ. C’est très religieux ! Et les gens ont une forme de révérence vis-à-vis de ces photos. Je crois qu’il y a des coups de fil là, ça commence, David ! Il n’y a pas de problème, on peut couper et puis recevoir les coups de fil, il n’y a pas de problème. Je crois que les gens sont touchés par le Seigneur. Gloire à Dieu ! Dieu travaille, les amis ! Prenez-moi toutes les photos de Jésus-Christ que vous avez là, brûlez-les ! C’est de la sorcellerie ! Ce n’est pas ça, Jésus !                                                                                            
Ok on continue. Il est le reflet du Père, l’image du Père. Ensuite on nous dit qu’il est l’empreinte de sa substance. Jésus est l’empreinte du Père. Ecoutez, ça veut dire que dans la bible, nous avons aussi la médecine légale. Si vous voulez arrêter un criminel, la meilleure façon de procéder c’est quoi ? C’est le prélèvement des empreintes. Donc si vous prélevez l’empreinte d’une personne, vous allez forcément l’attraper. Donc, il y a les empreintes digitales, et il y a aussi, mes amis, l’empreinte génétique. Voyez, frères, donc ça veut dire quoi ? L’empreinte génétique, c’est le code génétique, c’est-à-dire l’ADN. Donc ça veut dire que Jésus-Christ est l’ADN du Père ! Qu’est-ce que l’ADN ? L’ADN, mes amis, est un code génétique dans lequel il y a toutes les informations concernant le futur enfant, qui est encore un fœtus. Et dans l’ADN, vous avez les informations sur la couleur des yeux du futur bébé, la couleur des cheveux, sa couleur, sa race, tout. L’ADN est unique et propre à chaque être humain. L’ADN de Shora, c’est Shora ! Et vous ne pouvez pas me séparer de mon ADN pour créer une autre personne. Vous voyez, frères, donc ça veut dire quoi ? Jésus-Christ de Nazareth est l’empreinte, c’est-à-dire, mes amis, si vous voulez rencontrer le Père, vous n’avez pas d’autre choix que de rencontrer d’abord Jésus-Christ. Voyez, si vous voulez connaître le vrai Dieu, si vous passez par Bouddha, vous serez boudés. Vous passez par je ne sais pas quel prophète, vous serez déçus. Vous voulez connaître Shora ? Il faut avoir son ADN. Si vous prenez l’ADN de mon frère, vous n’allez pas me voir, vous n’allez pas me trouver. Donc, si vous prenez l’ADN de bouddha, vous allez trouver Bouddha ! Vous prenez l’ADN d’un prophète, pareil ! Mais si vous voulez rencontrer le Dieu Créateur, prenez son ADN ! Vous savez, nous sommes comme des enquêteurs, nous les hommes. Nous cherchons le vrai Dieu, comme les médecins légaux, la médecine légale. On veut trouver un criminel, il faut prélever son empreinte. Même si le criminel, mes amis, même s’il y a un milliard d’empreintes, chaque empreinte est unique. Même les jumeaux, mes amis, même s’ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau, leurs empreintes diffèrent complètement les unes des autres. C’est ça la particularité de l’ADN, les empreintes digitales. Ton empreinte, c’est toi-même !
Donc, maintenant les trinitaires, Tertullien, Tertullien, un homme qu’on appelle «père de l’Eglise», un philosophe, un religieux, un évêque d’Alexandrie, en Egypte à l’époque, au IIe siècle, Tertullien, qui était soi-disant devenu chrétien, et qui va, mes amis, pour la première fois déclarer qu’il y a trois dieux. C’est lui qui va inventer le mot «Trinité» : «Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit». Et, ensuite au IVe siècle, un autre évêque d’Alexandrie, décidément, tous ces gens sont sortis d’Alexandrie. Tertullien : Carthage ; Athanase : Egypte. Athanase, au IVe siècle arrive, Athanase : prêtre catholique, originaire de l’Egypte, d’Alexandrie, influencé par la trinité, la triade égyptienne, c’est-à-dire, «Osiris-Isis-Horus», la trinité égyptienne. Les égyptiens adoraient ces trois divinités principales. «Osiris», représenté par un taureau, le «taureau sacré», appelé aussi «Apis», avec deux cornes au milieu desquelles il y avait un disque solaire qui est devenu l’hostie des catholiques. Par sa sphéricité, l’hostie catholique n’est rien d’autre qu’une représentation du dieu «Apis», le «taureau sacré», qui est lui-même une représentation visible d’Osiris. Ensuite il y a dans la hiérarchie de ces trois divinités égyptiennes, il y avait Osiris en premier, ensuite Isis, et Horus. Isis était à la fois sœur et épouse d’Osiris, ensuite Horus, leur fils. Et Athanase, prêtre, philosophe païen, un philosophe qui était influencé par les idées de Platon ! Car Platon aussi, Platon, philosophe grec, croyait en la trinité, babylonienne, romaine, cananéenne, Sémiramis, la femme de Nimrod, Baal, Astarté, toutes ces divinités païennes. Et vous savez quoi ? Athanase, qui était influencé par la trinité égyptienne quand il s’est converti, a gardé cette fausse doctrine en lui, cet enseignement démoniaque, qu’il a modifié. Au IVe siècle, au concile de Nicée en 325, Athanase va aller dans le même sens que Tertullien au IIe siècle. Et Athanase va dire qu’il y a «Dieu le Père, Dieu le Fils, et Dieu le Saint-Esprit». Et Athanase disait que le Père est une personne à part entière indépendante du Fils ; le Fils, une autre personne indépendante du Père ; le Saint-Esprit, pareil, une autre personne indépendante du Fils et du Père. Athanase a utilisé le mot «personne», qui était utilisé à cette époque pour parler des comédiens romains, qui portaient des masques dans les théâtres ; et on les appelait, des «personnes». Et voilà pourquoi Athanase va se servir de ce terme là «personne», pour parler de Dieu ! Dieu est plus qu’une personne ! Prenez le dictionnaire «Larousse», et vérifiez la définition du mot «personne». La première définition qu’on donne : c’est un être limité, un être humain. Jésus-Christ, en tant qu’homme, est une personne. Oui, nous sommes d’accord. Mais vous ne pouvez pas dire que Dieu le Tout-Puissant soit une personne ! Dans le sens où il parle, il commande, il raisonne, il réfléchit, Dieu est plus qu’une personne ! Mais l’homme est tellement limité, charnel, qu’il s’est créé un dieu à sa façon, à son image, un dieu limité ! Voilà comment, Tertullien, qui est le premier à utiliser le mot «Trinité», va jeter les bases de la doctrine des trinitaires, de la trinité. Et Athanase, quelques années après lui, est venu, et il a développé profondément cette doctrine de la trinité lors du concile de Nicée en 325. Et vous savez quoi mes amis ? C’est grave ! Donc du coup, ils ont créé trois dieux. Et ils disent : «Ils ne sont pas trois, il y a un seul Dieu, mais dans lequel il y a trois personnes qui se bousculent...». Donc, du coup, les chrétiens ne savent plus lequel prier ! Il y en a, ils ont dit : «Bon, comme ils sont trois, donc Jésus n’est pas Dieu, mais il a été créé…». Ça c’est la doctrine d’Arius. Arius était aussi un prêtre d’Alexandrie, qui a beaucoup débattu avec Athanase. C’est à cause de leur discussion, que l’empereur romain Constantin a convoqué la première grande réunion œcuménique, c’est-à-dire le concile de Nicée, pour régler ce problème, ce conflit. Il y avait plus de trois cents évêques qui étaient convoqués par Constantin Ier, qui était lui-même un prêtre païen, considéré comme le premier pape officiel, voyez, la tête de l’Eglise, soi-disant. Et c’est là qu’ils ont officiellement développé, partagé la doctrine de la trinité : «Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit». Pourtant la bible ne parle pas de ça. La bible ne nous dit pas qu’il y a «Dieu le Père» d’un côté, «Dieu le Fils», de l’autre, et «Dieu le Saint-Esprit». Voyez, la bible nous dit qu’il y a un seul Dieu ! Un seul Dieu ! Et ils disent : «Voyez, voyez, dans Genèse 1, Dieu a dit «Créons l’homme à notre image…». Ils disent que c’est au pluriel : «Créons…», «l’homme à notre image…», et ils disent également que le mot «Elohim» qui est un mot pluriel, «C’est parce qu’ils sont trois, ils se sont concertés au ciel, pour pouvoir créer l’homme…». Mais ils oublient que le même mot «Elohim» ; déjà «Elohim» qui est un mot pluriel, pas toujours, «Elohim» est un pluriel d’excellence, de majesté. Et ils oublient également que les divinités païennes comme «Dagon», étaient appelées aussi «Elohim». Pourtant, Dagon n’était pas un dieu trinitaire ! C’était le dieu de ces païens, et ils avaient plusieurs divinités, et Dagon n’était pas dans une triade ! Mais pourtant on l’appelait «Elohim», au pluriel ! Voyez, et ils se disent «Il y a trois dieux, qui forment un seul dieu…». Mes amis, mais c’est grave ! Regardez, regardez bien, vous qui aimez la vérité, écoutez bien ce soir, s’il vous plaît. La prière juive la plus connue, c’est le «Sh’ma», dans Deutéronome 6 : 4-9, «Sh’ma Israël, Adonaï Elohenou, Adonaï Ehad !». «Ehad», c’est «Un», c’est de l’hébreux, qui donne en français : «Un». «Il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le jour UN.» ; «Ehad». Voyez, en hébreux, le mot «Ehad», qui donne en français «Un», signifie : L’infini indivisible. C’est ça qu’il faut comprendre, mes amis. «Ehad», c’est l’infini indivisible, indéfinissable, c’est-à-dire, Dieu est tellement Un, qu’il ne peut et ne doit être en aucun cas, séparé, divisé. Parce que «Ehad» nous parle de l’infini de Dieu, qui englobe toute chose, c’est-à-dire, la hauteur, la largeur, la hauteur, la profondeur. Voyez, on ne peut pas diviser Dieu. Il est Un ! Voyez, c’est terrible de voir, mes amis, à quel point les chrétiens sont confus, ne sachant pas est-ce que c’est le Père qu’il faut adorer ou c’est le Fils qu’il faut adorer, est-ce le Saint-Esprit ou quoi. Donc, du coup ça mis la confusion dans la tête des gens. Voyez, c’est terrible hein !                                                                                                                                                                   
Je vous ai dit que la bible dit que Yeshua est l’empreinte du Père, l’empreinte de Dieu. Vous ne pouvez pas vous séparer de vos empreintes, quand même là, frères ! Regardez bien ma main ! Les trinitaires, regardez bien ce soir ma main, il y a des empreintes dessus. Est-ce que vous pouvez les séparer pour créer une autre personne ? C’est pour cela qu’on dit que Yeshua… Ils disent : «Il est dit que Yeshua est assis à la droite de Dieu». En fait, ils interprètent ça littéralement. C’est comme si au ciel il y a un trône et dessus il y a deux personnes, il y a une à gauche, et une deuxième à droite. Pourtant quand Jean arrive au ciel, il a vu le Christ, il y avait une seule personne assise sur le trône. La droite, c’est la position la plus élevée. Voyez, frères et sœurs, et Esaïe… D’abord, avant d’aller dans Esaïe, regardez bien, regardez bien, après vous pourrez parler ou appeler ou poser des questions. Regardez bien, Athanase a mis en place au concile de Nicée, un symbole qu’on appelle «le symbole d’Athanase». Le symbole d’Athanase dit quoi ? Je vais pouvoir vous le lire rapidement. Vous allez voir que c’est grave, frères et sœurs, nous avons besoin de connaître le Dieu Véritable. Il est temps que les chrétiens découvrent leur Dieu, connaissent leur Dieu, véritablement. «Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira». C’est la vérité qui affranchit, mes amis. Voilà le symbole d’Athanase : «Quiconque veut être sauvé doit, avant tout, tenir la foi catholique : s'il ne la garde pas entière et pure, il périra sans aucun doute pour l'éternité». Ça commence comme ça, le symbole d’Athanase. Et ensuite ils disent : «Telle est la foi catholique : si quelqu'un n'y croit pas fidèlement et fermement, il ne pourra être sauvé.» Et cette foi catholique est laquelle ? «Voici la foi catholique : nous vénérons un Dieu dans la Trinité et la Trinité dans l'Unité, sans confondre les Personnes ni diviser la substance». Ils disent bien qu’il ne faut pas diviser la substance. Pourtant, ils l’ont divisée en trois substances : Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. Vous me direz : «Frère Shora, on nous parle quand même du Père, du Fils et du Saint-Esprit !» Je dis oui ! Mais ce sont des représentations de Dieu. Voyez, un seul Dieu, qui s’est révélé en tant que Père, en tant que Fils, en tant que Saint-Esprit ! Il ne faut pas créer trois dieux. Vous allez me dire : «Mais frère Shora, si Jésus est le Père, mais quand il était sur terre, à qui parlait-il au ciel ? Pourquoi parlait-il au Père qui était au ciel ?» Mes amis, prenez vos bibles : Colossiens 2 nous dit quoi ? En Jésus, « habite corporellement toute la plénitude de la divinité ». Ça veut dire que, quand Jésus était sur terre, toute la plénitude de la divinité était dans son corps. Et c’est pour cela qu’il a dit «le Père est en moi » ! Et vous, vous dites: «Non, mais au ciel, il y avait le Père, et là-bas…». Frères ! Dieu est Dieu. Je vous pose une question, répondez-moi, les trinitaires : Quand Jésus-Christ est né, il était bébé dans la maison de ses parents, en même temps, il était cette étoile brillante au ciel qui indiquait le chemin aux mages ; répondez-moi maintenant : Comment quelqu’un peut-il être en même temps sur terre, et là au ciel ? C’est ça, Dieu ! L’homme ne peut pas le faire, quoiqu’avec la sorcellerie, les sorciers peuvent quitter leur corps, ils laissent leurs enveloppes physiques pour aller aux Etats-Unis avec leur esprit. Et ce n’est pas étonnant. Ceux qui font la méditation transcendantale, des sorties astrales par la sorcellerie, ils sont chez eux, ils dorment chez eux, pourtant en esprit, ils sont en Chine. Est-ce que ça vous choque ça ? L’homme peut faire ça, mais Dieu qui est Tout-Puissant, pourquoi l’avez-vous limité ? Donc il pouvait être sur terre en tant que Fils, en même temps, mes amis, quelque part. De toute façon mes amis, toute la divinité était dans ce Fils là ! Donc il pouvait en même temps parler, et une voix pouvait sortir de gauche, de droite, du ciel, de la terre. Il est Dieu ! On peut l’acclamer, oui, il est Dieu, frères et sœurs ! On dit bien qu’il est le Tout-Puissant, maintenant quand il commence à se manifester comme Père, Fils et Saint-Esprit, on dit «Non, Dieu ne peut pas le faire, coupons-le en trois, coupons la poire en trois». C’est grave ! Apocalypse 22 nous dit que Jésus est «l’Etoile brillante du matin». C’est lui l’étoile. Dans Nombres 24 :17, le prophète Balaam a dit qu’une étoile sort de Jacob. Il parlait de Jésus-Christ. Pierre, dans 2 Pierre 1 :19, nous dit que Jésus-Christ est l’étoile brillante du matin. Donc c’est lui Jésus-Christ, qui était à la fois cette étoile qui a indiqué le chemin aux mages, jusqu’à la maison où était l’enfant Jésus-Christ, et en même temps il était bébé sur terre. Mais, comprenez cela, mes amis. C’est ça, Dieu ! Il est Tout-Puissant. Il a dit : «Rien est impossible à Dieu». Voyez donc, qui est le véritable Dieu ? C’est Jésus-Christ de Nazareth, le Dieu Tout-Puissant ! Alors il y en a qui disent : « Non il n’est pas Dieu, c’est une créature, il a été créé », comme les « témoins de Jéhovah ». Tous ces gens là ont pour père, l’évêque Arius, qui est le premier à avoir dit que Jésus-Christ est une créature. C’est une aberration, une abomination ! Une créature qui reçoit l’adoration ? Une créature que les mages ont adorée, alors qu’il était encore bébé ? Frères, arrêtons ! «Le mystère de la piété est grand», 1 Timothée 3 :16 nous dit : «Dieu a été manifesté en chair». C’est ça l’évangile ! Voyez, et nous sommes sauvés par le sang de Dieu, nous dit Actes 20 :28.
Alors ils disent : «Mais s’il est Dieu le Père Lui-même, alors pourquoi sur la croix il a crié «Père! Père! Pourquoi m’as-tu abandonné» ? Mais il était 100% homme et 100% Dieu ! Est-ce que ça vous choque ? Double nature, 100% homme et 100% Dieu ! «Abandonné», ici signifie «Pourquoi m’as-tu livré ?» parce qu’il était, le sacrifice d’expiation, «livré pour nous». Voilà ! Ce n’est pas «abandonné», dans le sens où le Père ne voulait plus l’aider. Le Père, Dieu en tant que Père a toujours été fidèle jusqu’au bout. Parce que dans Psaume 16, David disait, en parlant de Christ, que son âme n’allait pas être abandonnée dans la tombe, «Tu n’abandonneras pas ton serviteur», c’est écrit là ! Vous voyez, quand il disait : «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?», là c’est Jésus-Christ homme qui parlait. Vous me direz : «Oui mais il parlait à lui-même, Jésus-Christ ?» Oui, il est Dieu et il fait ce qu’il veut ! En quoi cela vous choque-t-il ? Alléluia !                                                                                        
Si vous arrivez au ciel, vous n’allez pas voir trois personnes, vous n’allez pas voir trois personnes sur le trône. Si je vous montre l’image de la trinité… vous allez voir l’image de la trinité. Voyez, ça c’est vraiment une abomination. C’est pour cela que les trinitaires doivent être délivrés de ces démons de la trinité, mes amis. Ce soir, on va parler au Nom de Yeshua. Moi j’aime dénoncer le système catholique. La trinité a été engendrée par les catholiques, mes amis. C’est ça que vous devez comprendre.
Que Dieu nous garde ! (…)                                                                                                         
Voilà comment ils envisagent la trinité : trois dieux ! C’est ce que vous voulez adorer ? (…) Regardez vous-mêmes, chrétiens, réveillez-vous ! (…) Vous avez vu ? Voilà la trinité qu’on nous a prêchée depuis des années : Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit.                                                             Est-ce que quand Jean arrive au ciel, dans Apocalypse 4, 5, est-ce qu’il a vu trois dieux comme ça, trois personnes sur le trône ? Il a vu quelqu’un qui ressemblait à la pierre de jaspe et à la pierre de sardoine. Il a vu un seul être, Dieu Tout-Puissant, dans le corps duquel habite corporellement toute la plénitude de la divinité. (…) Voyez, voilà une autre image de la trinité : Trois visages ! Vous avez vu, frères et sœurs ! Et c’est ce qu’on veut nous faire avaler. (…) Regardez une autre image de la trinité : Vous avez, soit disant «Dieu le Père», avec la barbe blanche, à sa droite le «Fils», qui ressemble à un clochard, et au milieu, vous avez une colombe qu’ils appellent le «Saint-Esprit». Est-ce que c’est ce que Jean a vu au ciel ? Je ne sais pas où ces dessinateurs ont vu ces images, certainement en enfer ! (…) C’est grave ! Que Dieu nous aide ! Que Dieu nous délivre de la sorcellerie catholique ! Nous allons vous montrer maintenant les images de la trinité hindoue. C’est grave, mes amis ! Que Dieu nous aide ! Le Seigneur va nous délivrer de toute cette sorcellerie, que les pères de l’Eglise ont créée. (…)
Le Seigneur répond, frères et sœurs ! Prenez bien des notes, s’il vous plaît, et que cette vidéo soit diffusée massivement, gratuitement, au Nom de Yeshua.
Voilà la trinité hindoue. Vous avez vu ? La trinité hindoue : Vous avez Brahma, le dieu suprême, au milieu vous avez Vishnu. Brahma c’est le dieu créateur chez les hindous. Vous avez Vishnu, le dieu protecteur soi-disant. Et troisièmement vous avez le dieu Shiva, le dieu de la destruction. Vous avez vu, frères et sœurs ! Donc vous comprenez, l’hindouisme existait avant le christianisme. Donc vous comprenez où ces hommes ont été puiser leurs images. Regardez, la trinité hindoue. Voyez, frères et sœurs, c’est terrible, c’est grave ! Regardez-moi ça… frères et sœurs, ça ne vous rappelle pas les images évangéliques, les images catholiques, mes amis ? C’est grave ! Voilà, la trinité hindoue, diabolique ! On va vous montrer également la trinité égyptienne, vous allez voir à quel point les gens sont trompés par l’ennemi. Que Dieu nous délivre de toute cette sorcellerie, au Nom de Yeshua ! Le Seigneur est Bon ! Le Seigneur nous délivre de la sorcellerie, de la magie. (…) Vous vous rendez compte, frères et sœurs ! La plupart de ces doctrines, notamment cette doctrine de la trinité, n’a aucun fondement biblique. Certes la bible nous parle du Père, du Fils et de l’Esprit, mais frères et sœurs, ce sont des représentations. Le même Dieu s’est révélé en tant que Père, en tant que Fils, en tant que Saint-Esprit. Il est le seul Dieu et indivisible ! Voyez, le Dieu Tout-Puissant, le seul et unique véritable Dieu, qui doit être adoré, glorifié et magnifié. Et c’est ce Dieu que nous adorons, que nous élevons, que nous magnifions, au Nom de Yeshua notre Seigneur et notre Sauveur. Si quelqu’un vous dit que : «Oui la trinité est biblique», demandez-lui de vous montrer où c’est écrit dans la bible, le mot «trinité». Voyez, il y a un seul Dieu et il est indivisible.
Et quand Philippe pose la question à Jésus-Christ : «Montre-nous le Père», dans Jean 14, le Seigneur a dit quoi ? «Il y a si longtemps que JE SUIS avec vous, et tu ne m’a pas connu». Il n’a pas dit «Et tu ne l’as pas connu, Lui !», mais «tu ne m’as pas connu». Voyez, et il disait clairement que « le Père est en moi ». Ça veut dire quand il disait ça : «totalement en moi». C’est ça qu’il faut comprendre, frères et sœurs ! C’est ça le mystère de la piété, Dieu s’est manifesté en chair. La divinité dans sa globalité, était en Christ, voyez, 100% homme, et 100% Dieu. Maintenant comment prier ? Vous priez le Dieu Père, au Nom de Jésus-Christ, par le Saint-Esprit. Jésus-Christ bien-sûr, en tant que Dieu, on le prie, le Saint-Esprit bien-sûr il est Dieu. Donc on peut lui parler, ce n’est pas un problème, il est Dieu ! Mais ce sont des représentations, des fonctions, des modes de révélation du seul Dieu Tout-Puissant. Dans Jean 17, il y en a qui disent, les trinitaires : « Mais pourquoi Jésus-Christ disait-il dans Jean 17 :3 «Père, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ» ? » Pourquoi il disait ça ? Parce que pour les trinitaires, ils disent « Voilà, c’est le Père qui est le vrai Dieu ». Attends… Trinitaires, est-ce que vous savez que dans 1 Jean 5 :20…                                                                              
1 Jean 5 :20, Yann, s’il te plaît. (…) «Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.» Tu te rends compte ici, Yann, le mot «vrai» dans Jean 17 :3, « Or la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent toi, le seul vrai Dieu». Le mot «vrai» là-bas, et le mot «véritable» ici, proviennent d’un même terme grec, qui donne en français : «véritable» ou « vrai ». Et on nous dit là-bas dans Jean 17 :3, que le Père est le vrai Dieu. Et Jean qui était là quand Christ priait comme ça, nous dit ici, des années après que Christ soit mort et ressuscité, Jean nous dit qu’en fait, c’est lui-même Jésus-Christ, le vrai Dieu ! Or il y a un seul Dieu. Et il est à la fois Père, Fils et Saint-Esprit !
Alléluia, on l’acclame ! Alléluia, gloire à Dieu ! J’aime la Parole, mes amis ! J’aime la Parole ! Alléluia, j’aime la Parole !                                                                                                                                      
Il y a un livre qui va sortir sur ça, ne vous inquiétez pas, un livre « La révélation de Jésus-Christ ». Nous sommes à minuit, et la trompette retentit : « Voici l’Epoux ! ». C’est le message, c’est la révélation de Christ dans sa totalité, dans sa globalité, afin que les chrétiens connaissent leur Dieu véritable, pour pouvoir mener correctement ce combat contre le péché, contre les fausses doctrines, frères et sœurs, contre l’enfer, au Nom de Yeshua !
C’est Ephésiens 6 : «Nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, les principautés, les démons, contre les princes de ce monde des ténèbres» !                                                                                                                        Et il faut l’armure du combattant, et toute l’armure du combattant nous parle de Christ. Le ceinture de vérité, c’est Christ qui a dit «Je suis le chemin, la vérité, et la vie», voyez, le casque du salut c’est Christ, parce que son Nom signifie «salut». Yeshua, c’est « le Tétragramme est Salut ». Voyez, c’est le casque, voilà pourquoi on l’appelle «la tête de l’Eglise», le salut, parce que c’est lui la tête. Alléluia, gloire à Dieu ! Voyez, les chaussures : le zèle; et il a dit «le zèle de ta maison me dévore», « me dévore » ! Voyez, donc les chaussures, c’est Yeshua lui-même ! Voyez, frères et sœurs, le bouclier de la foi : Mais c’est lui-même ! Donc vous voyez que l’armure du combattant nous parle de Christ, et ça c’est magnifique ! Yeshua, le Dieu véritable. Et Satan n’aime pas la divinité de Yeshua. Il combat la divinité de Jésus-Christ, «qu’il n’est pas Dieu», «qu’il a été créé», etc. Frères, vous avez déjà vu un être humain accomplir de telles choses ? Un être humain dont le sang, mes amis, a libéré l’humanité du péché, l’ensemble des personnes qui confessent son Nom ? Adam n’a pas pu le faire, Abraham encore moins, Isaac, non, David, non, personne, Elie, non ! Jésus l’a fait. C’est parce qu’il est 100% homme, et 100% Dieu. C’est ça le mystère de la piété. Donc quand on sera là-haut, on verra Dieu tel qu’il est, comme 1 Jean 3 le dit : «Quand il paraîtra, nous le verrons tel qu’il est». On nous dit dans Zacharie 14 : «l’Eternel paraîtra…ses pieds se poseront sur le mont des oliviers». Mais qui est l’Eternel ? C’est Yeshua qui va paraître ! C’est Jésus ! Mais c’est lui le Père, le Fils et l’Esprit ! Esaïe 9 :5 nous dit quoi ? «Un enfant nous est né, un fils nous est donné… On l’appellera Admirable, Conseiller, Prince de la paix, Dieu puissant, Père Eternel» ! Donc c’est le Père qui est descendu, dans un corps humain qu’on a appelé «Jésus». C’est pour cela qu’il est dit dans 1 Corinthiens 15 :26, qu’à la fin du Royaume, du Millénium, le Fils se soumettra au Père, parce que là on va rentrer dans la pleine révélation du Père, après le Millénium. C’est normal, ce sont des fonctions tout simplement. Jésus est votre Dieu, Jésus-Christ de Nazareth je précise, est votre créateur ! Jésus-Christ de Nazareth est votre Maître. «Celui qui m’a vu, a vu le Père», moi je ne peux pas dire ça. Je peux dire ça, tu peux dire ça, en tant que chrétien, par rapport aux fruits de l’Esprit, par rapport à la vie du Père en nous. Mais Jésus-Christ a dit ça par rapport au fait que c’est lui le Créateur. Et il y a un seul Dieu ! Et là, Paul nous dit dans 1 Corinthiens 8 : «Nous savons qu’il y a un seul Dieu» ! Il l’a dit clairement ! Il y a un seul Dieu ! Et les trinitaires ont ajouté dans Jean 1 :18 là-bas : «Dieu le Fils». Alors que dans les textes originaux, il n’y a pas «Dieu le Fils», il n’y a que «le Fils nous a révélé le Père». Voyez, vérifiez dans la bible de Martin, il n’y a pas «Dieu le Fils», il n’y a que «le Fils». Dans la bible d’Ostervald, il n’y a que «le Fils». Et dans la bible des trinitaires, ils ont rajouté « Dieu », devant «le Fils», pour asseoir encore leur doctrine trinitaire. Toucher à la trinité, c’est être traité de secte. Mais ce n’est pas un problème. Yeshua a été traité de secte, Paul a été traité de secte, donc ça ne fait pas peur. Il faut que la vérité soit proclamée. Les chrétiens ne pourront pas partir à l’enlèvement s’ils ne connaissent pas qui est Dieu, s’ils ne connaissent pas qui est Jésus-Christ de Nazareth. Plus vous allez connaître Jésus, plus vous tomberez amoureux de lui, plus vous allez vous sanctifier ! Parce que la révélation de ce Nom sanctifie le cœur ! Le Nom de Jésus-Christ signifie quoi ? Yeshua en hébreux, Iesous en grec.
Yehoshua, mes amis, signifie : Le Tétragramme «YOD», la première lettre, c’est la main ! Il y a aussi mes amis, «WAV», le clou ! «HE», la louange, deux fois «HE», la louange. Ah c’est terrible ça ! Yeshua signifie : «le Tétragramme est Salut», et «Délivrance». Et le seul Nom, le Nom le plus connu, le Nom de Dieu le plus connu de toute la bible, mes amis, c’est le Tétragramme. «Je suis le Tétragramme», dans Esaïe 45, et «à part Moi, il n’y a pas d’autre Dieu», le Seigneur le disait clairement. Et il se trouve que le Nom de Yeshua c’est : «le Tétragramme est Sauveur». Voyez, plus de cinq mille mentions du Nom de Dieu, «Tétragramme». Et le mot « Elohim » nous parle de la source de la puissance. Oh, mes amis ! Priez que Dieu se révèle à vous. Pierre dit «sous le ciel, aucun autre Nom nous est donné», aucun autre Nom sous le ciel, c’est le Nom de Yeshua. Il a reçu le Nom qui est au dessus de tout nom. Donc si le Père est un nom, ça veut dire que le Nom de Jésus-Christ est au dessus de lui, ça c’est grave ! C’est grave pour les trinitaires parce qu’ils disent que le Père est au dessus, or les écritures nous disent que le Nom de Jésus-Christ est au dessus de tout nom, afin que tout genou, dans les cieux, sur la terre et sous la terre fléchisse. Donc si Jésus n’est pas le Père, ça veut dire que le Père a un autre nom, et son nom est moins important que celui de Jésus-Christ. Dans ce cas là, les genoux du Père fléchissent devant Jésus-Christ. Vous vous contredisez vous-mêmes. C’est grave ! Donc Jésus-Christ est lui-même le Père, le suprême Dieu véritable, le Souverain Dieu véritable. Voyez, c’est lui notre Dieu, notre Epoux, notre Chemin, la Vérité, le chemin, c’est lui, le lion, l’Agneau, c’est lui ! La trinité, c’est démoniaque, complètement démoniaque ! C’est babylonien ! Voyez, c’est égyptien ! C’est cananéen ! C’est tout, sauf biblique. C’est pour cela, beaucoup de musulmans ne veulent pas se convertir, parce qu’ils disent que les chrétiens prient trois dieux. C’est pour cela que beaucoup de juifs ne veulent pas se convertir, parce qu’ils disent : «vous priez trois dieux ». Et quand on pose la question au Seigneur, dans Marc 12 par un scribe, au verset 28 : «Quel est le plus grand commandement ?», le plus grand de tous les commandements. Qu’est-ce que le Seigneur a dit ? Lisez bien dans Marc 12 :28, il a dit : «Sh’ma Israël, Adonaï Elohenou, Adonaï Ehad !», «tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur». Ça c’est le plus grand commandement. Il a commencé par leur parler du « Sh’ma », la prière la plus importante chez les juifs, «Sh’ma Israël». Voyez, et ça c’est magnifique. Je crois que là c’est en direct ? Alléluia !
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : Après la résurrection, où est passé Jésus-Christ homme ?    
REPONSE : Après la résurrection, Jésus-Christ homme est ressuscité avec un corps glorieux. C’est pour cela, dans Luc, mes amis, il disait aux apôtres «touchez mon corps…un esprit n’a ni corps ni chair comme vous voyez que j’ai», dans Luc 24 :38-39 «Mais il leur dit : Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s’élèvent-elles dans vos cœurs ? Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ; touchez-moi et voyez : un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai.» Donc Jésus-Christ homme est ressuscité avec un corps glorieux. C’est le même corps que nous aurons après la résurrection. Et dans ce corps là, habitait, habite corporellement toute la plénitude de la divinité, voyez, le Père, l’Esprit, parce que c’est lui-même le Dieu véritable. Et c’est là, la révélation la plus glorieuse. C’est Dieu qui se révèle.
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : Est-il devenu pleinement Dieu après la résurrection ?
REPONSE : Non ! Il n’est pas devenu Dieu. Dieu ne peut pas devenir Dieu. Dieu a toujours été Dieu ! Hébreux chapitre 7… Avant que Dieu ne s’incarne en tant que Fils, il a toujours été Dieu. Regardez bien avant que Christ ne vienne, on ne parlait pas du Fils. Pourquoi ? Parce qu’il est Dieu. Il est devenu Fils, pour nous sauver, pour nous montrer l’image des fils et des filles que le Père veut. Mais avant ça, on ne parle pas du Fils, Jésus-Christ est Dieu ! On parle du Tétragramme, du Dieu Tout-Puissant, c’est tout, l’Eternel. Hébreux 7 «En effet, ce Melchisedek était roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très-Haut. Il alla au-devant d’Abraham lorsqu’il revenait de la défaite des rois, et il le bénit, et Abraham lui donna la dîme de tout. Il est d’abord roi de justice, d’après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c’est-à-dire roi de paix. Il est sans père, sans mère…». Donc en 431, quand les évêques catholiques ont dit que Marie est devenue la mère de Dieu, ça c’est une abomination, une insulte, c’est une fausse doctrine. C’est la Diane des éphésiens, qui est devenue Marie. Il est sans père, donc Jésus-Christ entant que Dieu, il est sans père, sans mère, sans généalogie, il n’a ni commencement de jours, ni fin de vie. Frères et sœurs, ça c’est quand il s’est révélé avant son incarnation. Il s’est révélé comme l’Ange de l’Eternel, comme Melchisédek il s’est révélé une fois à Abraham. Et on nous dit que ce Melchisédek, c’est Jésus-Christ de Nazareth. Et en tant que Dieu, il n’a pas de père, il n’a pas de mère ! Voyez, donc quand les trinitaires disent « Dieu le Père », « Dieu le Fils », « Dieu le Saint-Esprit », ça veut dire que « Dieu le Fils » a comme père : « Dieu le Père ». Jésus-Christ homme, son père, c’est le Père. On est d’accord, en tant que homme. Mais en tant Dieu, il n’a pas de père, il n’a pas de mère. Il est le Père lui-même. Alors quel est le père qui va l’engendrer encore ? Il est Dieu, il est le Père. C’est magnifique ça, Yann ! Donc il n’est pas devenu Dieu après sa résurrection. Dieu a marché pendant trente-trois ans sur la terre dans un corps de l’homme, Yeshua.
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : Dans Genèse 2 :26, pourquoi voyons-nous la première personne du pluriel ?
REPONSE : Mon ami(e), c’est simple. C’est un pluriel d’excellence, c’est tout. C’est un pluriel d’excellence, j’insiste là-dessus. Il n’y a pas trois dieux. Vous êtes d’accord avec la Parole, je crois ? La bible nous présente un seul Dieu. Paul nous dit clairement, mes amis, dans 1 Corinthiens chapitre 8. Paul, en tant qu’un vrai hébreux, dans 1 Corinthiens 8 :5 : «Car, s'il est des êtres qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, comme il existe réellement plusieurs dieux et plusieurs seigneurs, néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.» Pour nous il y a un seul Dieu ! Alors pourquoi vous les trinitaires, vous dites «Dieu le Père», «Dieu le Fils», et «Dieu le Saint-Esprit», alors que les écritures nous disent qu’il y a un seul Dieu ? Pourquoi combattez-vous la Parole ?
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : Si Jésus est le Père, pourquoi est-il dit que Jésus est à la droite du Père, et non au centre ?
REPONSE : Mon ami(e), ça c’est encore une interprétation littérale que beaucoup de gens font. Quand Jésus-Christ dit dans Matthieu «Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le», est-ce pour autant qu’il faut l’interpréter littéralement ? Si tu devais interpréter ce passage littéralement, il y aurait beaucoup de manchots, beaucoup d’handicapés ! C’est un langage. C’est une expression pour signifier que la droite de Dieu, c’est Dieu lui-même. D’accord ? C’est la position de gloire, de commandement, d’honneur. Et quand Jean arrive au ciel, il n’a pas vu Jésus-Christ assis à la droite de quelqu’un d’autre. Lisons la Parole de Dieu. Lisons la Parole ! Jean arrive dans Apocalypse 4, au ciel. C’est pour cela qu’il faut aller au ciel pour voir les choses. Si vous allez dans les écoles théologiques, vous allez apprendre les trois dieux. «Après cela je regardai et voici une porte était ouverte dans le ciel», donc on sait que la porte en question, c’est Jésus-Christ lui-même, parce qu’il a dit dans Jean 10, qu’il est la porte. Comment quelqu’un peut-il être à la fois une porte, à la fois un lion, un agneau, l’eau, le feu. L’eau et le feu ne peuvent pas marcher ensemble, mais avec Jésus-Christ c’est possible. Un lion et un agneau ne peuvent pas cohabiter, il y a un qui va manger l’autre. Mais Jésus-Christ est comme ça. Il est Dieu ! «Aussitôt je fus saisi par l’esprit, et voici il y avait un trône», on n’a pas dit deux trônes, «il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône», trois personnes étaient assises, c’est ça ? «Quelqu’un était assis», «celui qui était assis» avait quel aspect ? «L’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine». Voilà, qui ressemble à une pierre dans toute la bible ? Qui est présenté comme la pierre angulaire ? C’est Jésus-Christ de Nazareth. La droite de Dieu, c’est la position la plus élevée. Il n’y a pas deux personnes assises sur un trône, quand même, frère ! C’est écrit nulle part. C’est une expression pour dire que Jésus-Christ occupe la place principale dans tout l’univers, dans les cieux.
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : Dans Daniel 7 :13, pourquoi voyons-nous l’Ancien des jours, et quelqu’un qui vient, qui ressemble au Fils de Dieu, l’homme ?
REPONSE : Mais c’est normal, mon ami(e), mon frère ou ma sœur. C’est normal ! Ecoutez, Pour comprendre Daniel 7, il faut lire Apocalypse 4, 5. Parce que Daniel 7, où l’on voit l’Ancien des jours assis sur le trône, et le fils de l’homme qui vient être couronné. Daniel 7 correspond à Apocalypse 5. Allons voir Apocalypse 5 :5 «Et l'un des vieillards me dit: Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis…» Où ? A la droite de quelqu’un ?
«Et je vis»…                                                                                                                                   
Yann tu peux le lire, parce qu’il ne faut pas dire «c’est Shora qui invente».                                             Apocalypse 5 :6 : «Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé.»
-Il était où ?                                                                                                                                                             
-Au milieu.                                                                                                                                                                
-Est-ce qu’on a dit qu’il était à droite ?                                                                                                                  
-Non.                                                                                                                                                                              
Il était au milieu du trône. Donc, maintenant si vous qui interprétez la bible parfois littéralement, alors quand il est question des prophètes, tellement que beaucoup sont charnels ; quand un prophète parle, il faut faire très attention. Daniel est prophète, Jean est prophète, donc leur langage, leur message était rempli de symbolique. Donc maintenant si on dit que Jésus-Christ n’est pas lui-même Dieu, lui-même le Père, donc ça voudrait dire que l’Agneau qui était assis au milieu du trône, était sous quelqu’un ! Donc ça veut dire que le Père écrasait l’Agneau ! C’est quoi cette affaire là ? Donc on nous dit que l’Agneau était assis au milieu du trône. Mais s’il y avait une autre personne qui était sur le trône, assise bien comme il faut, alors ça poserait problème. Il était assis au milieu du trône, et on nous dit quoi ? Il vint, comme dans Daniel 7, prendre le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Donc vous voyez qu’il y a un problème ici, ce n’est pas du français, on ne peut pas comprendre ça avec l’intelligence humaine. Comment quelqu’un qui est assis au milieu d’un trône peut-il venir voir quelqu’un qui est sur le trône, pour prendre le livre de sa main droite ? Il est la sagesse infiniment variée de Dieu. Il est Dieu ! Frères, ce n’est pas deux, trois dieux. Qui d’autre que Dieu peut occuper la place centrale du trône ? Qui d’autre que Dieu ? Dieu a dit dans Esaïe, qu’il ne peut pas donner sa gloire à un autre. Il est la sagesse infiniment variée. Ce sont des variations, des modes de manifestation, de représentation. Jean dit que quand on sera là-haut, on le verra tel qu’il est. Alors il ne faut pas le disséquer en trois. Il y a un seul Dieu, qui se révèle comme Père, comme Fils, comme Saint-Esprit.
Ecoutez, vous posez des questions comme ça, ok, merci Seigneur ! Maintenant moi je vous pose une question : Qui a ensemencé Marie ? Marie était tombée enceinte de qui ? Vous les trinitaires, vous allez me répondre : Du Dieu le Saint-Esprit. C’est écrit que Marie était enceinte par la vertu du Saint-Esprit. Oui, nous sommes d’accord. Maintenant alors, pourquoi dans ce cas là, appelez-vous Jésus-Christ, Fils du Père ? Si le Saint-Esprit n’est pas lui-même le Père, n’est pas lui-même Dieu, pourquoi dans ce cas là Jésus n’est pas appelé Fils du Saint-Esprit ? Pourquoi l’appelle-t-on Fils du Père, si ce n’est pas la même personne de Dieu ? Dans ce cas là, le Père, pour vous, si le Père est différent du Saint-Esprit, ça peut vous choquer ce que je vais vous dire, le Père serait cocu par le Saint-Esprit. Donc ça ferait que Jésus-Christ a deux pères : le Saint-Esprit, le père légitime, et le Père là-haut. Alors là ça pose un problème, pourtant on dit que c’est le Fils de Dieu. Dans Jean 4, on nous dit que Dieu est Esprit. De quel Esprit parle-t-on ici si ce n’est que le Saint-Esprit ? Et on peut l’appeler «l’Esprit du Père», «l’Esprit de Dieu», ou «l’Esprit de Jésus». C’est la même personne ! Dieu est un et indivisible ! C’est ça «Ehad», «Adonaï Ehad». «Moi et le Père, nous sommes un», là dans Jean 10, Yeshua parlait de Yeshua homme et de Jésus-Christ Dieu. «Moi et le Père nous sommes un», là c’est Jésus-Christ homme qui parlait.
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : Peux-tu expliquer 1 Corinthiens 15 :23 ?
REPONSE : Mais ce n’est pas compliqué, mon frère. Je vois que tu connais la Parole. On va expliquer tout ça. Aujourd’hui Dieu va te délivrer de la trinité, pour que tu aies un seul Dieu, qui se révèle en plusieurs modes. Et je ne suis pas un branhamiste, parce que quand on touche à la trinité on dit : Branham ! Non, il n’y a pas que Branham, frère. Je ne suis pas branhamiste. 1 Corinthiens 15 :23 «mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement.» C’est normal ! Christ en tant que prémices, c’est normal. Il est le premier-né de toute la création, ce n’est pas une origine, on ne parle pas de l’origine ici, on parle de la position que Jésus-Christ occupe. Et ici on nous parle de Christ, l’oint, l’homme qui a été oint. C’est l’incarnation. On parle de Jésus-Christ homme, Christ, c’est-à-dire le Messie, l’oint, celui qui avait reçu l’onction, l’homme qui avait reçu l’onction. Et on nous dit, «…lors de son avènement. Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père…» Mais c’est normal, «après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. Car il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds.» Mais c’est normal mon frère ! Jésus-Christ a deux natures, 100% homme et 100% Dieu. C’est normal. Et très souvent on a du mal à dissocier ces deux natures. Ici, il est question de Jésus-Christ homme est 100% homme. C’est pour cela qu’en tant qu’homme, on l’a touché, en tant qu’homme, il a eu faim. En tant qu’homme, il a été arrêté, blessé, en tant qu’homme, c’est normal. Voyez, donc Dieu s’est incarné en devenant homme, pour nous montrer l’image des hommes qu’il veut. Parce que les hommes avaient besoin d’une référence, d’un modèle, d’un exemple je dirai. C’est pour cela que sur terre, Dieu n’a pas trouvé d’homme capable d’être un modèle des fils et des filles qu’il voulait, lui-même s’est incarné. 1 Timothée 3 nous dit que Dieu est devenu homme, le mystère de la piété. C’est écrit, mon frère. C’est écrit : «Dieu a été manifesté en chair». Ici dans 1 Corinthiens 15, on nous parle de Jésus-Christ homme, et non de Jésus-Christ Dieu. Donc la nature humaine de Christ se soumettra à la nature divine. C’est normal, parce qu’ici c’est après les mille ans, parce que le Royaume des mille ans, c’est le règne de l’homme. C’est Christ en tant qu’homme qui va régner pendant mille ans avec tous les humains qui vont répondre à l’appel du Seigneur. Et après le millénium, la nature humaine de Jésus-Christ se soumettra totalement à la nature divine au Père, à Dieu, Jésus-Christ Dieu. Et là, c’est l’éternité, c’est la nouvelle Jérusalem.
Mais il n’y a rien d’étonnant ici, parce qu’il a deux natures. Ça ne peut pas vous choquer ! Et ce n’est pas pour autant qu’il faut maintenant dire que Jésus-Christ n’est pas Dieu. Il est Dieu et il est homme, c’est ça la Parole. C’est ça la Parole : «Dieu a été manifesté en chair». Et il est dit «Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu». Et les trinitaires disent : Pourquoi dit-on que la Parole était avec Dieu, ou auprès de Dieu ? Frères ! On dit qu’au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, la Parole est Dieu. Dieu fait ce qu’il veut ! Dieu est avec Dieu, où est le problème ? Dieu siège au milieu de Dieu, où est le problème ? Il fait ce qu’il veut. Et on nous dit que la Parole s’est faite chair, c’est écrit dans Jean 1 :14. La Parole qui est Dieu, s’est faite chair. Mais c’est ça l’évangile ! C’est l’incarnation, Dieu s’est incarné. C’est ça le mystère de la piété. Ce n’est pas une partie de Dieu qui s’est incarnée, comme les trinitaires nous l’ont enseignée. C’est une doctrine démoniaque. Ce n’est pas une partie de Dieu, ce n’est pas «Dieu le Fils» qui s’est incarné. C’est Dieu tout court, qui s’est incarné. Le Père a pris la forme humaine, habitant le corps de Jésus-Christ homme. Toute la plénitude habitait totalement en Jésus-Christ homme. C’est ça, l’évangile ! C’est ça la révélation de ce Dieu. Ne le disséquons pas en trois dieux, c’est une doctrine démoniaque. Je vous ai montré les images des diverses trinités mondaines, païennes, voyez ! Restons bibliques ! Il est temps que vous connaissiez le véritable Dieu ! Il est temps que vous ayez l’enseignement sur le véritable Dieu, l’unique et véritable Dieu ! Dieu est un et indivisible ! La nature de Dieu, la nature divine ne peut être divisée. Il est devenu home et il est resté en même temps Dieu. Il est mort à la croix, non en tant que Dieu mais en tant qu’homme, ayant l’Esprit de Dieu, le sang de Dieu dans ses veines pour nous sauver, frères et sœurs, parce qu’il fallait un sang pur. C’est ça la révélation ! Voyez, voilà il ne faut pas aller créer trois dieux, aller copier les trinités diaboliques, pour dire «Dieu le Père», «Dieu le Fils», «Dieu le Saint-Esprit», et dire qu’il y a un seul Dieu. Mais non, vous faites trois dieux là ! Il est Dieu tout court ! Voilà pourquoi il a dit «Je vous enverrai un autre consolateur», c’est-à-dire, une autre de mes fonctions. «Je vous enverrai l’Esprit», et il est revenu en tant qu’Esprit. Voilà ! C’est tout, parce que Jésus a dit quoi ? «Allez partout dans le monde et prêchez la bonne nouvelle», et «voici JE SUIS avec vous». Le «JE SUIS», là, c’est «JE SUIS» d’Exode 3 :14. Moïse lui pose la question «Quel est ton Nom ?», il dit «Dis-leur celui qui s’appelle JE SUIS»… Voilà, «JE SUIS avec vous». C’est ça ! «Tous les jours». Si Jésus-Christ n’est pas Dieu, comment peut-il être à la fois, au même moment avec sept milliard de personnes ? Ici nous adorons Jésus, aux Etats Unis on adore Jésus, et chacun peut dire à midi «Jésus m’est apparu». Est-ce pour autant que vous allez créer quatre Jésus, parce qu’il est apparu à quatre personnes différentes ? Il est Dieu ! N’allons pas le limiter. Ça nous échappe, la divinité nous échappe, on est limité. Déjà, nous avons du mal à saisir l’homme, la nature encore moins, la terre, la création, l’univers.  Toutes ces choses nous paraissent infinies, et à combien plus forte raison le Dieu infini, «Ehad», le Dieu indivisible ? N’allons pas le diviser en trois dieux s’il vous plaît. Il y a un seul Dieu. Le pluriel dont il est question avec Elohim, «créons l’homme à notre image», «voici l’homme est devenu comme l’un de nous», c’est la révélation, c’est Dieu dans sa révélation, c’est Dieu Tout-Puissant. Et sachez qu’il y avait également les anges qui étaient là, qui ont cette connaissance. C’est tout ! «Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis…» (1 Corinthiens 15 :28). Là, on parle de Jésus-Christ Fils. C’est normal ! «Le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.» (1 Corinthiens 15 :28). Là on parle de Jésus-Christ en tant qu’homme, le Fils. En tant qu’homme, il est devenu Fils. Mais avant son incarnation, on ne nous parle pas du Fils de Dieu. On parle de Dieu. Il s’est révélé comme l’Ange de l’Eternel, comme Melchisédek, voyez, Dieu tout court. Pour te sauver, il est devenu homme. Il est devenu Fils. Voyez, et c’est ça la révélation. Maintenant après le Royaume, c’est le Père qui sera révélé dans sa globalité. C’est ça l’évangile, frères et sœurs ! C’est ça l’évangile ! Il n’y a rien de contradictoire là-dedans. Nature humaine et nature divine, et c’est ça l’évangile. C’est ça l’évangile ! Il y a un seul Dieu.
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : On dit que l’Ange de l’Eternel est Jésus, alors que dire del’ange  Michael, car son nom veut dire : «qui est comme Dieu» ?
REPONSE : Oui, mais c’est comme Jean Baptiste, comme Esaïe, Jérémie, comme Joël, comme Jonathan dans la bible. Ce sont des noms qui avaient un rapport avec Dieu, tout simplement parce que Dieu bénissait ces couples et ils avaient des enfants. Mais Jésus-Christ est différent. C’est complètement différent. Regardez par rapport à l’Ange de l’Eternel. Nous sommes dans Genèse 22. Recevez humblement la révélation. Genèse 22 :15.                                                                                           
Yann tu peux le lire s’il te plaît ?                                                                                                                     
Genèse, chapitre 22 au verset 15 : «L'ange de l'Éternel appela une seconde fois Abraham des cieux, et dit: Je le jure par moi-même, parole de l'Éternel! parce que tu as fait cela, et que tu n'as pas refusé ton fils, ton unique, je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer…»
-Yann, qui a juré ici ?                                                                                                                                            
-C’est l’Ange de l’Eternel.                                                                                                                                     
-Qui a juré ?                                                                                                                                                             
-C’est l’Ange de l’Eternel.
 C’est bien écrit, que c’est l’Ange de l’Eternel qui a juré par lui-même. Il est dit «L'ange de l'Éternel appela une seconde fois Abraham des cieux…». «Des cieux», or aucun autre ange ne parle depuis le ciel comme ça. Il peut en avoir, comme on le voit dans le livre d’Apocalypse. Mais ici, on dit que l’Ange de l’Eternel dit : «Je le jure par moi-même…», «par moi-même, l’Ange de l’Eternel, je le jure… je te bénirai».
Allons dans Hébreux 6 :13, Yann.                                                                                   
-Hébreux chapitre 6, au verset 13 : «Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même…»
Voyez, on dit que «Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même…» Donc on dit qu’il n’y avait pas plus grand que l’Ange de l’Eternel. C’est Dieu lui-même ! C’est terrible, frères et sœurs, ce que la Parole nous apprend ici. Il jura par lui-même. Donc l’Ange de l’Eternel, c’est Dieu lui-même.
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : Comment expliquer que Jésus-Christ qui était rempli de la divinité, ait pu être baptisé par le Saint-Esprit ?
REPONSE : Alors, mon frère, ou ma sœur, allons voir ce passage là dans Luc Chapitre 4. Je répète la même chose, Jésus-Christ est né par la vertu du Saint-Esprit. Donc, c’est ça la divinité. Il est né par la vertu du Saint-Esprit. Quelqu’un peut-il naître par la vertu de l’Esprit, et ne pas être rempli de l’Esprit ? Jésus-Christ homme était le modèle que Dieu nous a donné, pour suivre le bon chemin. En tant qu’homme, il avait besoin de manger. En tant qu’homme, il avait besoin d’être tenté, il est dit qu’il a été tenté en toutes choses. Or Dieu ne peut pas être tenté. Là on nous parle de la nature humaine. C’est normal qu’il ait eu besoin d’être rempli de l’Esprit. On n’a pas dit « baptisé », on a dit «revêtu». Ce n’est pas pareil. C’est le revêtement. Ce n’est pas le même mot. Déjà, là, la question n’est pas bonne. «Revêtu de l’Esprit», dans Luc 4 :14. Il était revêtu de l’Esprit, revêtu de l’Esprit. Et en tant qu’homme, c’était le modèle, pour nous montrer que tous les hommes qui veulent servir le Père, doivent être remplis de l’Esprit. Dieu est en train de nous montrer le modèle à suivre. C’est pour cela qu’il a pris la forme humaine. Voyez, c’est tout ! Donc il n’y a rien de contradictoire. Il y a la nature humaine et la nature divine. C’est normal !
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : Pouvez-vous expliquer Matthieu 24 :36, «Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.» ?
REPONSE: Alors ce n’est pas compliqué, mon frère ou ma sœur. Je vais te dire une chose, ce passage là a été modifié dans la plupart des versions de vos bibles. Je vais te prendre la version de Martin, qui est la bonne version, parce que certainement tu as «Louis Segond», une version complètement modifiée. Je vais te prendre la Martin. Voilà, la bible de Martin, nous sommes dans Matthieu 24 :36. Voilà : «Or quant à ce jour-là, et à l'heure, personne ne le sait; non pas même les Anges du ciel, mais mon Père seul.» Voyez, Segond a rajouté «le Fils». Mais dans les textes originaux, ça n’existe pas. Dans la version de Martin et d’Ostervald, ça n’existe pas non plus. Parce que ces deux versions respectent scrupuleusement les textes originaux. Voyez, il faut comprendre aussi une chose, Philippiens 2 nous dit que «Il s’est dépouillé lui-même, devenant semblable aux hommes…» Donc il a accepté parce qu’il t’aime, de devenir homme, totalement limité. Il s’est dépouillé de sa divinité, Jésus-Christ homme bien sûr, pas Dieu, pour nous sauver. Mais les apôtres disaient quoi dans Jean 16 là-bas ? Yann, tu peux nous lire ? Voyez, la Parole ne se contredit pas. Alléluia, gloire à Dieu ! Jean, chapitre 16 ; lisons les écritures parce que vous aimez la Parole ; verset 29.                     
Jean 16 :29 : «Ses disciples lui dirent: Voici, maintenant tu parles ouvertement, et tu n'emploies aucune parabole. Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et que tu n'as pas besoin que personne t'interroge; c'est pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu.»                                         
Les apôtres ont dit : «Nous savons que tu sais toutes choses» ! C’est l’omniscience. Jésus-Christ, en tant que Dieu, sait toutes choses ! C’est écrit, ce n’est pas Shora qui le dit. Ce verset de Mathieu là, ça été trafiqué dans vos bibles complètement trinitaires, trafiquées. Mais ici, les apôtres, ce n’est pas moi, les apôtres ont dit que Jésus-Christ sait toutes choses. Et allons voir dans Zacharie 14. Là vous provoquez l’onction de l’Esprit sur moi, et j’aime ça. Parce que quant à défendre la divinité de Jésus-Christ, là je deviens fou.
Zacharie 14, Lis-nous s’il te plaît… Allélluia, gloire à Dieu ! Lis nous les versets 6 et 7 :      
«En ce jour-là, il n'y aura point de lumière; Il y aura du froid et de la glace. Ce sera un jour unique, connu de l'Éternel, Et qui ne sera ni jour ni nuit; Mais vers le soir la lumière paraîtra.»                                                                                                                                                   
-Qui paraîtra ?                                                                                                                                                        
-La lumière.
-Qui est la lumière ?
-Jésus !
-Et qui connait ce jour là ?    
-«Ce sera un jour unique, connu de l’Eternel».
-Ici c’est le tétragramme «YOD-HE-WAV-HE», le tétragramme, connu seulement du Dieu vivant.       
-Qui paraîtra ? Le verset 3 :
-«L'Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, Comme il combat au jour de la bataille.»
-Qui paraîtra ?
-L’Eternel.                                                                                                                                                                  
-Qui connait le jour de sa venue ?
-L’Eternel.                                                                                                                                                                   
-Le verset 4                                                                                                                                                               
 «Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l'orient; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l'orient et à l'occident, Et il se formera une très grande vallée: Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi.»      
Les pieds de qui ?                                                                                                                                                   
Les pieds de l’Eternel.
Se poseront où ?                                                                                                                                                       
Sur le mont des oliviers. 
Et Jésus-Christ est monté au ciel depuis quelle montagne ?
La montagne des oliviers.    
Et les anges ont dit quoi aux apôtres dans Actes 1 :12-13 ?                                                                        
Jésus reviendra de la même manière que vous l’avez vu aller au ciel.                                                               
Et dans Apocalypse 1 :7 « Voici il vient avec les nuées, tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé ». C’est Jésus qui paraîtra, et on l’appelle « l’Eternel », on l’appelle « Dieu Tout-Puissant », « Père éternel ». On dit que ses pieds se poseront sur la montagne des oliviers. Vous voulez encore entendre quoi ? Quel est le Nom du Dieu véritable ? C’est le seul Nom qui nous est donné, c’est Jésus-Christ de Nazareth !
QUESTION D’UN TELESPECTATEUR : Pouvons-nous encore prier : «Je crois en Dieu Tout-Puissant, et son fils unique Jésus-Christ…»
REPONSE : Oui ! Parce que Dieu s’est incarné en devenant Fils. Il est Père, Fils et Saint-Esprit. Donc vous pouvez prier : « Dieu, je te prie au Nom de ton Fils Jésus-Christ », par le Saint-Esprit. C’est biblique, il n’y a pas de problème. « Voici donc comment vous devez prier : Notre Père… » Il est devenu homme, pour nous montrer comment prier, pour nous révéler le Père. C’est normal. Donc Jésus-Christ homme nous a révélé le Père, qui est Jésus-Christ Père.
Ne soyez pas embrouillés, frères et sœurs. Il y a un seul Dieu. Moi je préfère suivre la foi abrahamique, la foi d’Isaac, la foi de Jacob, la foi biblique, la foi de Pierre, de Paul, de Jacques, la véritable foi qui nous révèle un seul Dieu, qui se révèle comme Père, Fils et Saint-Esprit. Frères, il est l’unique véritable Dieu ! L’Eternel paraîtra. Ses pieds, on nous dit que les pieds de l’Eternel, du tétragramme, se poseront sur la montagne des oliviers. Et «l’Eternel combattra ces nations». Mais c’est lui-même Yeshua. Frères, il vous faut la révélation. Vous savez, je vais vous dire une chose : Moi, je suis excité, parce que Dieu m’a dit «Il faut révéler mon Nom à mon peuple. Il faut crier, sonner le shofar». Frères, je suis équilibré, je crois au Père, au Fils et au Saint-Esprit, il n’y a pas de problème. Mais je ne crois pas en la trinité. Je crois que Dieu est un, il est indivisible. Je crois qu’il est devenu homme pour sauver les humains, grâce à la puissance du Saint-Esprit. Voyez, Dieu est Esprit. On dit que «Or le Seigneur, c’est l’Esprit», dans 2 Corinthiens 3. Qui est Seigneur ? L’Esprit. Qui est Dieu ? L’Esprit. Dieu est Esprit. Dieu est plus qu’une personne. Ne limitez pas Dieu, ne l’enfermez pas dans une doctrine. Ne l’enfermez pas dans un bâtiment, dans une dénomination. Dieu est hors du temps. Il est tout ! Oui et Amen. Nous reconnaissons et acceptons la foi biblique, la foi abrahamique et l’évangile qui nous a été transmis une fois pour toutes par les saints prophètes et les saints prophètes de l’Agneau, et nous disons «oui» à la saine doctrine, à l’évangile pur, au Nom de Yeshua ! Amen ! Le peuple qui aime la vérité connaîtra son Dieu et défendra la vérité avec fermeté. Les hommes de Dieu, les femmes de Dieu connaîtront la vérité, et chasseront les doctrines babyloniennes de leurs cœurs, de leurs dénominations, de leurs bâtiments, de leurs églises de maison, et prieront le seul véritable Dieu, révélé en tant que Père, Fils, et Saint-Esprit, au Nom de Yeshua ! «Quoi que vous fassiez», Colossiens 3 :17, «en actes ou en paroles, faites-le au Nom de Jésus, en rendant par lui, des actions de grâces au Père». «Baptisez-les au nom du Père, Fils et Saint-Esprit», or le «nom» là est au singulier. Père, Fils, Saint-Esprit, porte un seul nom, et les apôtres ont baptisé au Nom de Jésus-Christ. Donc vous voyez que Paul, Pierre, Jacques avaient compris que le Nom du Père, Fils et Saint-Esprit, c’est Jésus. Or il est dit que «Son Nom est la Parole de Dieu». C’est ça l’évangile !

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13