Le mariage: Questions-Réponses - Shora Kuetu




Qui a à cœur de se marier ? Levez les mains s’il vous plait.
Qui aimerait connaitre la volonté du Seigneur par rapport à son mariage ?
Qui a peur de se tromper ?
Très souvent les jeunes qui ont à cœur le mariage cherchent des visions, des songes, des prophéties. Et très souvent aussi, des frères ou sœurs vont voir des frères ou sœurs pour leur dire « Dieu m’a dit c’est toi ». Je suis passé par là. J’ai eu à suivre beaucoup de jeunes qui était comme ça.
J’ai compris une chose. Si un frère va voir une sœur pour lui dire « Dieu m’a dit c’est toi ma femme », c’est parce que beaucoup de chrétiens ont perdu le verbe.  Une fois convertis, ils ne savent plus comment parler aux sœurs, aux femmes, parce que dans le monde c’était la « tchatche ». Le moyen le plus simple pour eux, c’est « Dieu m’a dit ». Maintenant une femme qui veut plaire au Seigneur, se sentira condamnée, alors que le frère n’est pas forcément son style.

« Dieu m’a dit, c’est toi ». J’ai eu des cas aussi où des sœurs étaient tellement « violentes », qu’elles aillaient voir elles-mêmes des frères pour leur dire « c’est toi ». Alors mes sœurs, écoutez : d’emblée une sœur, une femme qui va voir un frère, dans la majorité des cas elle se fait rembarrer, parce que les hommes ont peur de tels femmes.
Comment faire ?
Beaucoup de frères, et de sœurs aussi, sont influencé par Hollywood. Les sœurs veulent des Brad Pitt, des Tom Cruise et les frères chrétiens veulent des Naomi Campbell, des Rihanna. J’ai eu des cas ou des sœurs me disaient : « ce n’est pas mon style, pourtant je savais que c’était le plan de Dieu ». J’en parlais avec mon épouse et une sœur chrétienne  à la maison, et on disait que beaucoup de sœurs aiment des Bad boys.
La jeunesse, on va parler ce soir. Avant la prière, il faut qu’on discute un peu. Vous savez, les gars, les yo-man, les wesh-wesh, les sœurs aiment ça. Mais pas toutes, attention, y a toujours l’équilibre. Du coup certains frères qui sont calmes se métamorphosent pour trouver une sœur. Parfois des sœurs vont dire « il faut que tu sois comme mon pasteur ». Donc du coup le frère va faire de longs jeunes. Le pauvre, comme il n’aura pas l’onction, il va faire plusieurs pompes spirituelles. Vous rigolez, mais on est passé par là.
Alors comment savoir qu’une sœur/frère est ton mari/ femme ? C’est simple. Ne cherche pas de visions. Les sentiments ne sont pas toujours des signes probants que Dieu est dans l’affaire, parce que les homosexuels aussi s’aiment. On peut acclamer Jésus.
Alors comment savoir ?
Un frère se présente à toi s’il a l’âge de se marier. S’il a 15 ans, tu lui dis : « finis d’abord tes études ». On est d’accord que d’emblée c’est pas de Dieu. Il est dit que l’homme quittera son père et sa mère. A 15 ans on n’a pas encore quitté son père et sa mère. Mais je crois que Dieu peut parler à un enfant de 15 ans sur sa femme, son mari. Donc déjà regardez d’abord à l’âge.
Ensuite, un frère qui vient te voir, parce qu’il a l’âge, parce qu’il craint Dieu, même si c’est pas ton style, parce ton style à toi c’est plutôt le physique, il faut d’abord regarder au cœur, et ne pas dire d’emblée « non ». Sinon tu peux rester célibataire à vie. A force de dire non au frère, le jour où tu vas dire oui, ce sera à un païen. Donc un frère qui vient, tu lui dis d’accord, je vais prier. Voilà la femme sage. Et tu pries le Seigneur. Demande aussi conseil aux ainées, parce que très souvent les jeunes se précipitent dans le mariage,  sans demander conseil aux ainés. Beaucoup se pensent déjà mature, c’est leur vie, - c’est vrai -, mais ils ne veulent pas demander conseil aux personnes d’un certains âge qui ont de l’expérience, et on voit après il y a des divorces, étant chrétien, c’est grave.
Demandez conseil au Seigneur dans la prière, et si vous avez la paix dans votre cœur, demandez conseil aux ainés, et à vos parents. Et si c’est bon, vous pouvez maintenant commencer à côtoyer la personne. Vous ne pouvez pas épouser quelqu’un que vous ne connaissez pas. Il faut d’abord que la personne soit ton ami, comme la sunnamite avec Salomon. Mon ami. Et aux amis on dit tout. La personne que tu dois épouser doit être ta confidente. Parce que si dans le mariage la personne commence à se confier un inconnu c’est fini, ça crée des liens d’âmes. Et les liens d’âme amènent l’adultère. On connait des cas comme ça.
L’amitié d’abord. Cela ne nous empêche pas d’aller manger ensemble. Ce n’est pas un péché si l’on craint Dieu. Si vous avez l’âge, ce n’est pas un péché. C’est pourquoi il faut en parler aux frères et sœurs. « Si vous nous voyez ensemble, ne soyez pas choqués parce que nous prions pour voir ce que Dieu nous dira ». Parce que vous êtes libre en Christ.
Question d’une sœur : Si j’ai bien compris, comme le Seigneur nous a dit que la femme est tirée de la côte de l’homme, est-ce que c’est possible que la femme soit plus âgée que son compagnon ?
Shora Kuetu : Bien évidemment. Mais si ça commence à atteindre 8 ans… quand ça commence à atteindre 5 ans, ça craint. Parce qu’à âge égal, la femme est plus mature que l’homme. Donc quand la femme est plus âgée de plus 5 ans que son mari, l’homme risque de se retrouver avec une maman. 1 ou 2 -3 ans, ok… en fait Adam a été créé le 1er. Même si la femme est plus âgée de 1-2-3 ans, étant donné que l’homme se réfère à Adam, donc forcément il a été créé le 1er, car leur référence c’est Adam.
Donc je disais, il faut développer une relation amicale. Ne vous précipitez pas dans le mariage. Prenez le temps de vous connaitre en tant qu’amis. Quand la parole parle de l’amitié, l’homme devient ton confident, inversement la femme devient ta confidente. Et ensuite il y a la fraternité, « mon frère, ma sœur », et là vous avez le même Père, le Père Céleste. La sunnamite, Salomon l’appelait ma sœur. Ensuite, il y a des fiançailles, et bien sur le mariage.
Jeunes, prenez votre temps ! Je viens d’apprendre tout à l’heure qu’une femme, une jeune femme qui priait avec nous il y a plusieurs années, qui était une femme pieuse, elle aimait Jésus, elle avait la connaissance de la Parole. Nous sommes partis en mission dans un pays Africain avec une équipe d’au moins 10 personnes. Elle est tombée amoureuse d’un homme là-bas qui se disait pasteur. Je lui ai dit « je n’ai pas confiance en cet homme, mais c’est ton choix ». Ils se sont mariés. L’homme est venu la rejoindre ici, ils sont parti, ils ont même combattu le ministère. Et là, ils ont eu 2 enfants, l’homme a eu les papiers, il est devenu français, et il a commencé à tromper la sœur. Et là apparemment, c’est fini. Et des cas comme ça, y’en a eu pleins. La précipitation.
Question d’une sœur : j’ai 22 ans, le Seigneur m’a fait grâce, il m’a mis avec quelqu’un et il m’a confirmé que c’est cette personne-là qui sera mon époux. Mais il y a un problème au niveau de ma famille. Ils sont contre. Ils se disent chrétiens, ils sont plus endurcis que les personnes de l’extérieur que je côtoie, qui eux disent que c’est l’homme que Dieu m’a donné.
Shora Kuetu : Cette personne, cet homme est de ton pays ?
Sœur : non, je suis camerounaise, il est congolais
Shora Kuetu : voilà, le problème il est là. Entre africains, y a beaucoup d’antipathie, beaucoup d’animosité, c’est quand même terrible.  C’est un problème de racisme. Est-ce qu’ils t’ont proposé un homme ?
Sœur : mes parents ils veulent un homme avec de l’apparence.
Shora Kuetu : tes parents veulent un homme qui soit comme un avocat, médecin, …  et le congolais en question n’a pas de diplôme ?
Sœur : Il a un diplôme, il a fait des études, mais je ne sais pas ce qui ne marche pas dans ma famille…
Shora Kuetu : … parce que c’est un congolais et toi t’es camerounaise ! C’est comme ça que ça se passe. L’homme est comme ça. Maintenant si ça vient de Dieu, toi reste dans la prière, ne te précipite pas, Dieu touchera leur cœur.
Question d’un frère : Peut-on rompre les fiançailles, un homme et une femme que le Seigneur a uni ?
Shora Kuetu : ce que le Seigneur a uni, personne ne doit les séparer.
Frère : donc si une personne me demande de rompre des fiançailles, je ne dois même pas l’écouter ?
Shora Kuetu : Tu l’aimes, elle t’aime, le Seigneur vous a convaincu de cela, pourquoi vas-tu encore écouter un autre ? […] Dieu t’a convaincu, elle est convaincue, vous vous aimez, vous êtes fiancés, eh ben si Dieu vous a dit que c’est ça, allez-y.
Question d’une sœur : Est-ce que les fiançailles ça se brise ?
Shora Kuetu : Est-ce qu’on peut rompre les fiançailles ? Bibliquement parlant, non. Le mot « fiançailles » en hébreu signifie consacré. Présentement nous sommes fiancés à Christ. 2 Corinthiens le dit.
2 Corinthiens 11 :2  Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure.
Maintenant, s’il y a l’infidélité, oui. Une sœur qui est fiancée, et dont son fiancé va repartir dans le monde, pour la tromper, mener sa vie, bien évidemment. Maintenant le mariage, c’est quand l’homme et la femme vont ensemble, selon les écritures.
L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair (Genèse 2 :24). S’attacher, ici, c’est connaître la personne sexuellement.
Je prends un exemple. Ecoutez bien ce que je vais partager avec vous pour ne pas que mes propos soient déformés. Nous sommes en France, nous devons respecter les autorités, notamment par rapport au mariage. C’est-à-dire que deux personnes qui veulent servir le Seigneur, être en accord avec la Parole qui nous demande de respecter les autorités, ces deux personnes doivent aller devant le maire de leur ville pour pouvoir se marier, nous sommes d’accord.
Maintenant, y a des pays où il n’y a pas de lois, pas d’administration par exemple. Vous allez dans les pays comme l’Amazonie, dans la forêt équatoriale, ou y a les pygmées par exemple. Ils n’ont pas de maire. Il n’y a pas de mairie. Vous allez prêchez l’évangile aux pygmées là-bas. Eux, dès qu’il y en a un qui tombe amoureux d’une femme, il va voir ses parents, ils font ce qu’il y a à faire, puis c’est bon, ils sont mariés. Et vous allez leur dire : « non non non non non, allez en France vous marier devant le maire ? ».  Il y a un problème mon ami. 
Donc le mariage selon Dieu, c’est au niveau de la famille, et c’est quand l’homme va avec la femme sexuellement. C’est pourquoi les femmes juives ne devaient en aucun cas avoir des rapports sexuels avant de rencontrer la personne que le Seigneur leur avait destiné, et avant aussi d’honorer leur famille. Et lorsqu’un homme allait sexuellement avec une femme, une fois que la femme avait perdu sa virginité, cet homme était obligé de l’épouser, parce que plus aucun homme ne pouvait l’épouser. Parce que lors des premiers rapports comme vous le savez, la femme perd son sang. Et le fait de perdre son sang, le sang c’est la vie. Donc c’est une alliance qui est scellée. C’est pourquoi lors des premiers rapports, - parce que le mariage durait sept jours -, dès le premier soir, la femme devait produire la preuve de sa virginité.  Elle amenait un tissu blanc avec du sang dessus, et elle allait le donner à ses parents, à son père notamment, et son père l’amenait devant les anciens qui siégeaient à l’entrée de la ville pour que le mariage soit validé. Et s’il n’y avait pas de sang, si elle n’était pas vierge, elle était aussitôt lapidée. Les gitans le font apparemment. 
C’est pour cela les sœurs, vous devez garder votre virginité ! Les hommes aussi bien sûr. Alléluia !
Quand vous allez sexuellement avec des hommes avec qui vous n’êtes pas destiné, vous attrapez, vous êtes contaminé par les démons de leurs familles, par les liens familiaux et ancestraux. C’est pourquoi beaucoup de femmes ont des problèmes de l’utérus, des problèmes de cancer bizarres, les hommes également parce que il y a tellement de mélanges. Il est dit dans 1 Corinthien 6 (verset 15-16) : Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ? Prendrai-je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d'une prostituée? Loin de là! 16  Ne savez-vous pas que celui qui s'attache à la prostituée est un seul corps avec elle? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair. C’est ça le mariage.
C’est pour cela que vous ne devez pas jouer avec la sexualité comme ça. C’est dans le cadre du mariage, et avec la personne que le Seigneur vous a mis sur votre route.
Question d’un frère : Comme là par exemple vous venez de parler de possession démoniaque pour des personnes qui ne sont pas destinées l’un à l’autre, mais que peut-on dire justement entre les chrétiens, parce que l’on sait qu’il y a beaucoup plus de femmes que d’hommes, et les maris qui ne sont pas convertis, qui sont donc dans ce cas-là possédés ?
Shora Kuetu : Paul dit dans 1 Corinthiens 7 que la femme chrétienne dont le mari n’est pas converti, est sanctifié par elle, ainsi que les enfants. C’est pour cela que les sœurs, vous ne devez pas aller chercher les inconvertis, des hommes dans le monde, en vous disant je veux le convertir. C’est une erreur ! Maintenant Dieu peut vous dire, à vous chrétienne, Dieu peut te montrer ma sœur chrétienne, que ton mari est encore dans le monde, est encore un païen. Si c’est vraiment le Seigneur, alors prie pour qu’il se convertisse. Mais si tu l’oblige à se convertir, il va le faire pour toi, et une fois que vous serez mariés, il va repartir dans le monde. On a connu des cas comme ça, il faut vraiment veiller.
Question d’un frère : Si deux personnes sont fiancées, mais que ce n’est pas de la volonté de Dieu, ils font quoi ? Ils peuvent se séparer ou ils sont obligés de continuer ?
Shora Kuetu : Ecoute, deux personnes qui sont mariées, si elles se rendent compte que ce n’est pas la volonté parfaite du Seigneur, il n’y a pas de divorce. Il faut prier, implorer la grâce du Seigneur. Vous êtes fiancés, vos deux familles se sont engagées devant le Seigneur également, vous êtes chrétiens, - les païens encore, bon …-, mais chrétiens, devant le Seigneur engagés, alors qu’il n’y a pas l’adultère, ah bah non. C’est pour cela qu’il ne faut pas prendre cela à la légère. La Parole dit, il ne faut pas prendre les engagements, les vœux, les serments, il faut faire très attention. On sera condamné par nos paroles. Il faut faire attention. Vous donnez une parole à une famille, à une femme, vous devez l’honorer.
Question d’un frère : Et pour des personnes qui se connaissent sexuellement avant le mariage, qu’est ce qui ce passe ?
Shora Kuetu : Il faut arrêter déjà les rapports intimes, prier, se sanctifier, et demander au Seigneur de vous montrer, de vous diriger, de vous conduire. Qu’il y ait un suivi des enseignements, et si c’est une femme qui était vierge et que tu as dépucelée, tu seras obligé de l’épouser. Attends, une femme qui perd sa virginité, elle t’a donné sa vie, son sang, selon les écritures, tu l’épouses ! Ah oui.
Tu as pris une femme, tu lui as fait faire des enfants, et ensuite tu lui dis que ce n’est pas la volonté du Seigneur ? Tu l’épouses ! C’est trop facile ça. Parce qu’une femme qui a des enfants, faut qu’elle trouve un homme qui va l’aimer, aimer ses enfants … c’est pourquoi les jeunes, faites attention. Les hommes qui viennent vous voir « oh je t’aime, je t’aime », c’est parce que vous paraissez comme une fleur très jolie. Mais une fois que vous aurez un bébé … on connait ces histoires-là. Une fois que vous avez un enfant là, après c’est « oh non mais… », parce que vous commencez à prendre un peu de kilos, du poids … il faut veiller.
Il y a beaucoup de questions par rapport à ça.
Question d’une sœur : Par exemple, si deux personnes se rencontrent dans le monde, et qu’après toutes les deux deviennent chrétiennes, est ce qu’elles peuvent continuer ensemble ou ce n’est pas possible ?
Shora Kuetu : Ce n’est pas moi qui décide. Deux païens, homme et femme, ils sortent ensemble, ils se convertissent, […] il faut prier, continuer à prier, si c’est vraiment lui, le Seigneur agira, ne te précipite pas. Donc c’est une bonne chose qu’il y ait cette séparation par rapport aux rapports sexuels, et maintenant le Seigneur vous dira si c’est lui ou pas. Pour que le mariage soit validé, il faut que les deux familles se rencontrent. C’est important, parce que c’est l’homme qui marie sa fille, nous dit la Parole. Voilà pourquoi il faut respecter, honorer les parents surtout dans le domaine du mariage. Ne te précipite pas. Ne sois pas non plus jalouse. Si Dieu t’a dit qu’untel est ton mari, même si Naomi Campbell ou la femme la plus belle tourne autour, dors en paix.
Sœur : J’ai en quelque sorte eu la révélation. J’ai le oui et le non, donc je ne sais pas si c’est vraiment lui ou si ce n’est pas lui. …
Shora Kuetu : Nous sommes d’accord que ce n’est pas Dieu qui parle comme ça. Il est dit dans 1 Corinthiens 14 que Dieu n’est pas le Dieu de confusion. Donc il y en a un qui te ment. Maintenant comment le savoir ? Prend ton temps dans la prière, ne te précipite pas, si c’est lui, les choses vont se faire naturellement. 
Regarde. Il y a un enfant de trois ans qui pleure. On part le voir, on lui demande ce qui lui arrive. Il dit « je veux avoir des moustaches ». Est ce qu’il va les avoir pour autant ? On va lui faire comprendre que cela va venir naturellement, sans demander. C’est pareil par rapport au Seigneur, ne vous précipitez pas dans les choses. Faites confiance au Seigneur, et si son temps arrive pour vous, les choses se feront naturellement.
Question d’une sœur : Dieu a-t-il prévu une personne spécifique pour chaque frère, ou alors dans sa volonté, - qu’on appelle parfois volonté permissive-, le Seigneur peut permettre qu’on épouse quelqu’un qui dans la volonté de Dieu n’était pas la personne prévue ?
Shora Kuetu : Pour chaque enfant de Dieu, Dieu a prévu quelqu’un de bien spécifique. Pour chaque enfant de Dieu. Maintenant il y a beaucoup de personnes malheureusement, chrétiennes, qui se retrouvent dans le mariage, dans la volonté permissive par rapport au mariage et il y a beaucoup de souffrance. Et ils sont obligés de porter leur croix. Pour chaque enfant de Dieu, il y a une personne qui lui est destinée. Si vous faites confiance au Seigneur, il ne vous laissera pas tomber. Il mettra sur votre vie la personne qui vous est destinée. Surtout ceux qui ont un appel dans leur vie, si vous épousez la mauvaise personne, votre ministère sera détruit. Et vous aurez des comptes à rendre au Seigneur.
Question d’un frère : Auparavant, je faisais certaine choses. Vous avez parlé des esprits qu’on a pu rencontrer avec d’autres femmes. Est-ce que avec la conversion en Jésus, tout cela a été effacé ? Dans mon enfance j’ai été scarifié. Est-ce que avec la conversion, toutes ces choses partent ?
Shora Kuetu : Une fois convertit réellement, tout ça c’est réglé. Si t’es vraiment converti, t’es libéré de tous ces choses, y a pas de problème.
Question d’un frère : Si deux personnes vivent dans le concubinage depuis 10 ans, la femme se convertit, mais l’homme ne veut pas se convertir. Que font ces deux personnes, étant donné que la femme a perdu la virginité entre les mains de cet homme ?
Shora Kuetu : En fait, ces deux personnes vivent déjà dans le mariage, mais au niveau de la famille si elles ont fait ce qu’ils faillaient. Simplement il faudrait qu’elles aillent devant le maire parce qu’on est en France. Et comme c’est la femme qui s’est convertie, il ne faudrait surtout pas qu’ils divorcent, surtout s’ils ont des enfants. C’est déjà une famille. Par contre, évitez les rapports intimes, oui, jusqu’à ce que les choses soient faites officiellement.
Même si l’homme ne veut pas, Paul dit dans 1 Corinthiens 7 « que le mari païen est sanctifié par sa femme ». Donc elle va prier, se sanctifier jusqu’à ce que le mari l’épouse devant le maire. 
Question d’une sœur : une sœur à des parents décédés. Mais celle-ci veut se marier. Elle demande à qui est ce qu’il faut qu’on donne la dot ? 
Shora Kuetu : Il n’y a pas de dot. La dot n’est pas obligatoire, ça dépend des familles. Pour les africains, non ce n’est pas obligatoire. 
Ne vendez pas vos enfants ! Il y en a qui demandent 4000€ de dot ; 5000€ … c’est terrible.
Question d’une sœur : Pour les personnes que le Seigneur appelle au mariage, pourquoi le Seigneur veut qu’on se marie, et quelles doivent être nos motivations.
Shora Kuetu : C’est vrai que quand le Seigneur a créé Adam et Eve, il voulait que la terre soit remplie. Aujourd’hui nous sommes des milliards, donc ce n’est pas la première raison qu’il faut avancer. On se marie aujourd’hui parce que Paul disait justement : « vaut mieux se marier que de brûler ».  Or nous sommes dans une époque où il y a beaucoup de gens qui brûlent. Donc vaut mieux se marier.
Pour servir le Seigneur aussi, on a besoin d’être accompagné. C’est beau le mariage en Christ bien-sûr. Parce qu’il y a beaucoup de souffrance. Il y a beaucoup de femme qui ont épousé des hommes complètement puérils, complètement enfantins, gamins, et qui doivent être maternés parce qu’ils ne restent pas à la maison, ils trainent partout. On connaît des cas comme ça.
C’est pour cela qu’il faut vous assurer que l’homme est bien mature. Les sœurs, c’est important. Si on se marie parce qu’on se dit « je n’arrive pas à me contrôler mes pulsions sexuelles », on va tromper son mari ou sa femme. Ah oui ! Parce que le jour où votre mari/femme sera malade, vous allez voir ailleurs. Donc il faut se marier parce que l’on veut servir le Seigneur. Josué disait : « moi et ma maison, nous servirons le Seigneur ».
Question d’une sœur: les fiançailles, ce n’est pas le mariage ?
Shora Kuetu : Chez les hébreux, les fiançailles étaient déjà considérées comme le mariage, mais sans la consommation. Marie était fiancée à Joseph. Quand Marie est tombée enceinte, Joseph a voulu rompre secrètement. Et l’ange dira « prend Marie, ta femme ». Y avait pas de rapports intimes, mais elle était considérée comme sa femme. Le mariage a été confirmé après les rapports intimes. Nous sommes fiancés à Christ, selon les écritures. On ne peut pas défaire ce lien, car nous sommes scellés dès notre conversion.
 

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13