L'adoration - Shora Kuetu






[…]

Nous ne voulons surtout pas être idolâtres, parce que je tiens personnellement à aller jusqu’au bout de ma mission. Il ne faut pas que Dieu nous reprenne avant. Soyez plus adorateurs du Seigneur que des hommes. C'est important. Que Dieu nous garde, parce que nous ne voulons le servir que Lui et Lui seul.

C'est pour cela que quand on chante, il faut chanter avec son cœur… je suis rentré, j’étais un peu dans la tristesse, il y en a certains qui chantaient, d’autres n’étaient pas là, et je me dis mais c'est la même chose quand il y a programme de Didasko … vous savez dans les bâtiments d’église, dans les maisons, nous avons très peu d’adorateurs, très peu … Quand on approche des frères et sœurs, ceux qui sont adorateurs, on le sent. Je ne sais pas comment vous l’expliquer, on le sent. Les gens qui ont une vie de prière. Quand on se retrouve comme ça notamment pour le programme d’enseignement, dès qu’un frère ou sœur entonne un cantique, on doit soutenir la personne. C'est vraiment important. Quand je suis rentré, l’impression que j’ai eu c'est vraiment Actes 19 :32 - Les uns criaient d'une manière, les autres d'une autre, car l'assemblée était confuse, et la plupart ne savaient pas pourquoi ils s'étaient assemblés


C'est comme si on se dit : on attend que ça passe pour passer à autre chose. Non ! C'est important. Sinon vous allez faire les choses par rapport à nous, et c'est de l’idolâtrie. Moi je ne veux pas mourir avant. Dieu, ses yeux sont là, Il voit tout. C'est très important.

Exode 20 :1- Alors Dieu prononça toutes ces paroles, disant : JE SUIS Yahweh, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Egypte, de la maison de servitude. Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras pas d'image taillée, ni aucune ressemblance des choses qui sont là-haut aux cieux, ni ici-bas sur la terre, ni dans les eaux sous la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles, et ne les serviras point ; car JE SUIS Yahweh, ton Dieu ; le Dieu qui est jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les fils, jusqu'à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent ; et qui fais miséricorde jusqu'à mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.

Ça c'est le premier commandement que Dieu donne. C'est un commandement très important. Le Seigneur convoque Moïse sur le mont Sinaï pour lui parler, pour lui donner la Torah. Et le premier commandement qu'il lui donne, c'est l’interdiction formelle d’avoir d’autres dieux que Yahweh. Et malheureusement ce n’est pas ce qu’on voit dans nos assemblées, ce n’est pas ce qu’on voit dans le monde, ce n’est pas ce qu’on voit aujourd’hui. On voit des frères, ils viennent te voir, tu leur dit : « je suis fatigué », - je parle déjà de chez nous-, ils ne veulent pas que d’autres personnes prient pour eux : l’idolâtrie.

Et un jour je me demandais : « mais Seigneur, pourquoi autant de pasteurs sont comme ça, font autant de bêtises, couchent avec des femmes, prennent l’argent des gens ? Pourquoi d’autres partent dans la rébellion comme le monsieur qu’on a dénoncé hier, qui quand même va entrainer deux-trois disciples, etc… ?». Et en gros, la base de tout ça, c'est l’idolâtrie. On va idolâtrer soit un homme, soit un objet, soit la nature, soit sa propre personne. C'est grave ! On ne peut pas parler de l’adoration sans parler de tout ce qui est contraire à l’adoration, donc l’idolâtrie.

L’homme est idolâtre. L’idolâtrie est innée dans le cœur de l’homme. Pourquoi ? Parce qu’il a été créé pour servir Dieu, pour louer Dieu, pour adorer le Seigneur. Dieu a créé toute sa création, pas seulement l’homme, pour l’adorer lui et Lui seul. Les écritures nous disent dans Psaume 19 : les cieux manifestent / proclament la gloire de Dieu. Donc la nature a été créée pour adorer le Seigneur. Psaume 150 nous dit : que tout ce qui respire loue Yahweh. Donc les oiseaux, les plantes, les poissons… tout ! Toute la création adore Dieu.

L’homme crée pour servir le Seigneur est malheureusement tombé dans la rébellion, et la graine de l’idolâtrie a été planté dans son cœur. Et d’emblée Satan dans Genèse 3 dira : si vous mangez ce fruit, vous serez comme Dieu, pour la connaissance du bien et du mal … et un dieu doit être adoré ! C'est pourquoi dans beaucoup d’assemblées des pasteurs disent : « vous devez nous servir ». Et maintenant un idolâtre, - on va parler des caractéristiques d’un idolâtre-, c'est quelqu'un qui va faire les choses pour être vu des hommes. Un idolâtre est un hypocrite. Il fait les choses parce qu’il voit le prédicateur arriver, il se met dans des conditions pour se faire accepter. Voilà l’idolâtrie. C'est ça qui blesse Dieu. C'est ce qui passe dans la plupart de nos assemblées. Partout.

Donc, comment voulez-vous que ces idolâtres adorent le Seigneur véritablement ? Ce n’est pas possible. On peut faire toute sorte d’enseignements, les gens peuvent avoir des illuminations, mais s’ils ne sont pas adorateurs, ça ne sert à rien. Nous naissons tous en tant qu’adorateurs. Certains sont de vrais adorateurs, d’autres sont des faux. Le Seigneur dit dans Jean chapitre 4 : l’heure vient et elle est déjà venue où les vrais adorateurs.

Quand le Seigneur dit vrai adorateur, ça veut dire que dans sa pensée il y aussi des faux adorateurs, des idolâtres.

[…] adoreront le Père en esprit et en vérité.

Il nous parle des fondements, parce que y en a plusieurs, à part le sacrifice. Il parle de l’esprit et de la vérité. On ne peut pas dissocier, séparer l’adoration de la vérité. Et on va en parler tout à l’heure. Il n’y a pas d’athéisme. Même les athées sont idolâtres de l’athéisme. Tout homme est croyant. Il n’y a pas d’incroyant. Même ceux qui disent ne pas croire en Dieu, ils croient quand même qu’il n’y a rien. Il a la foi en rien. Donc le mot « rien » devient leur divinité. C'est comme ça. On ne peut pas y échapper à cette réalité, éventualité, vérité. Tout homme est idolâtre, adorateur. Tout homme est appelé à adorer quelqu'un ou une chose.

Dieu sachant cela, que l’homme est pollué, est un idolâtre de naissance à cause d’Adam et Eve. Il s’adresse à ce peuple pollué par Adam et Eve, idolâtre, et aussi à un peuple qui est né dans un pays avec toutes sortes de divinités très craintes et adorées : Isis, Osiris et Horus, la triade égyptienne, et plein d’autres divinités : les souris, serpent, le dieu soleil, Râ. Et le peuple hébraïque est né dans ce pays, y est resté près de 430 ans. Ce peuple était premièrement idolâtre à cause d’Adam. Il y avait la graine de l’idolâtrie plantée dans leur cœur, comme nous autres. Deuxièmement, ce peuple est né dans une nation idolâtre, avec plusieurs divinités. La preuve, quand ils ont traversé la mer rouge pour aller dans le désert, ils ont reproduit le veau d’or, le dieu Apis, la divinité que les égyptiens adoraient en permanence. C'était le taureau sacré, donc Apis se réincarnait tous les 20 ans. En ayant vu ce culte en Egypte, ils ont reproduit cette divinité dans le désert. Dieu savait cela. Un peuple idolâtre de naissance, né dans une nation idolâtre. Troisièmement, un peuple qui allait conquérir une nation idolâtre, qui allait prendre possession d’une nation idolâtre.

Trois réalités, trois choses qui constituaient la base de l’idolâtrie de cette nation :
1) Idolâtre de naissance
2) Idolâtre parce qu’ils sont né dans un pays idolâtre
3) Ils allaient prendre une nation idolâtre.

D’ailleurs le Seigneur l’a dit : la nation que vous allez prendre en possession, je la chasse parce qu’ils étaient idolâtres, ils observaient toutes ces pratiques que je viens de vous énumérer : inceste, polygamie, zoophilie… parce que Dieu dira qu'il ne faut surtout pas avoir des rapports sexuels avec des animaux, donc il y avait des zoophiles chez les cananéens. Il dit faudrait pas qu’un homme aille avec un homme, donc il y avait de l’homosexualité, du lesbianisme, etc… Il ne fallait surtout pas que le salaire d’un chien soit apporté au temple, donc il y avait des prostitués hommes et femmes, qui pratiquaient la prostitution sacrée… il y avait plein de mélange.

Et Dieu leur dit : « je chasse cette nations, ces peuples, à cause de l’idolâtrie ». Et l’idolâtrie de Canaan, cette dépravation sexuelle remonte à la malédiction de Noé. Noé maudit Canaan, son petit-fils, et cette malédiction va ouvrir une porte à tous les démons qui ont frappé cette nation. Donc les cananéens étaient de grands pécheurs, de grands criminels devant le Seigneur, et de grands idolâtres ! Sidon était le premier né de Canaan, d’où est sorti justement Jézabel, qui adorait Baal et Astarté.

Vous voyez, là ils allaient avoir à faire au culte de Baal et d’Astarté. Et c'est exactement ce qui est arrivé. Alors c'est pour cela que le Seigneur leur dit justement : JE SUIS YAHWEH ton Dieu. Donc ici, il leur révèle son nom. Au verset 7 (d’Exode 20) : Tu ne prendras pas le Nom de Yahweh, ton Dieu, en vain ; car Yahweh ne tiendra point pour innocent celui qui aura pris son Nom en vain. Donc Dieu leur révèle son Nom, pour qu'il soit distingué des divinités à la fois Egyptiennes et Cananéennes, pour que le peuple sache faire la différence entre ces faux dieux, et le Dieu véritable. Dieu dit au verset 1er : « Alors Dieu prononça toutes ces paroles, disant… ». Ici, le premier mot « Dieu », c'est Elohim. Ensuite, il dit : « Je suis Yahweh ton Dieu ». C'est toujours Elohim. Il dit ensuite : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face ». C'est toujours Elohim.

Donc nous comprenons qu’Elohim est un nom commun, un nom générique, comme « président », comme « roi », comme « ministre », comme « préfet ». Donc Dieu fait comprendre à ce peuple qu'il y a des démons aussi qui s’appelle Dieu, comme lui, c'est-à-dire Elohim. Maintenant la différence entre ces Elohim et l’Elohim d’ Abraham, d’Isaac et d’Ismaël, c'est le nom. C'est à partir du nom propre. Donc Yahweh n’est pas un nom commun, Yahweh est un nom propre. Il dit : « JE SUIS Yahweh, ton Elohim ». Et vous avez Baal, vous avez Astarté, Shiva, Allah, Bouddha, etc… mais il dit : MOI, JE SUIS YAHWEH TON DIEU A TOI. Il veut dire : j’ai un nom général, Elohim, mais par contre j’ai un nom propre, et justement c'est Yahweh. Et il dit qu'il ne faudrait pas prendre ce nom là en vain. C'est pour cela, si parfois vous nous voyez dur avec les gens, surtout avec ceux qui sont idolâtres, ce n’est parce qu’on veut casser les gens. Parce que c'est révoltant, on ne veut pas mourir avant ! C'est ce qu'il faut que les gens comprennent.

C'est le premier commandement. Et Dieu dit qu'il est jaloux. Il va plus loin, il dit qu'il punit, à cause de l’idolâtrie, il punit les hommes, jusqu’à la 4ème génération. Ça veut dire qu’une personne qui est idolâtre dans son assemblée, c'est une personne qui est en train de maudire sa propre progéniture jusqu’à la 4ème génération. C'est pour cela que dans nos familles, il y a beaucoup de problèmes. Nos ancêtres étaient tellement idolâtres, et nos enfants maintenant en pâtissent. On ne comprend pas pourquoi… Dieu le dit ! C'est la loi morale, c'est une loi qui est encore en vigueur. Donc quand vous venez même nous voir, qu’on vous dit que d’autre personne vont prier pour vous et que vous refusez, vous êtes en train de préparer vos enfants à la malédiction, ainsi que les enfants de vos enfants. 4ème génération !

Quand vous vous mettez à prier parce que vous nous voyez entrer dans la salle, alors qu’avant vous ne priez pas, vous êtes idolâtres, et vous êtes en train de vous préparer, vous maudissez vos enfants, et les enfants de vos enfants, et les enfants des enfants de vos enfants :
-        1ère génération : vos enfants
-        2ème génération : petits enfants
-        3ème génération : arrière petits enfants
-        4ème génération : arrière-arrière-petits-enfants.

On va dire que chaque génération vivra 70 ans à peu près (selon Psaume 90). Ça fait combien d’années ? 280 ans. Ça veut dire que parce que vous êtes idolâtres, parce que vous ne voulez pas comprendre, un homme part dans sa rébellion, vous le suivez dans sa rébellion, vous ne voulez pas écouter le Seigneur, vous voulez à tout prix que ce soit le même qui prie pour vous… Je parle d’abord de l’idolâtrie par rapport aux hommes, aux prédicateurs. Vous êtes en train d’installer la malédiction dans vos familles pendant près de 300 ans. Les gens n’écoutent pas. Ils ne se rendent pas compte que Dieu n’intervient pas parce qu’ils sont maudits.

On leur dit : allez vers Dieu, parlez à Dieu, demandez à Dieu, non ils ne veulent pas. Et comme Dieu est jaloux, ils sont frappés. Vous êtes chrétiens soi-disant, vous allez donner naissance à des enfants maudits, et les enfants de vos enfants, maudits, etc. Et ces enfants le jour du jugement vont vous dire : c'est à cause de vous. Il ne faut pas rigoler, il faut se repentir. C'est pour cela que toute ces églises-là sont malades, les gens viennent aux programme ils sont malades, c'est seulement un petit noyau qui comprend, mais la majorité ce sont des gens frappés. C'est terrible !

La malédiction peut être rompue, mais il y a des conséquences. Dieu pardonne mais il y a des conséquences après. Parce que quand la malédiction est libérée comme ça, c'est des démons qui sont libérés. Si la chaine s'est brisée ici par exemple (3ème génération), les démons vont tourner autour de la personne convertie, elle va subir des attaques encore plus importantes que quelqu'un d’autre, parce que ses ancêtres ont posé des actes et des démons vont tourner autour de la famille. C'est ça que les gens ne comprennent pas à vouloir être idolâtres, à vouloir être hypocrites, faire semblant de prier parce que qu’on rentre dans la salle, vous êtes idolâtres ! Dieu voit tout ça ! C'est terrible. Si j’insiste, je commence d’abord par l’idolâtrie envers des apôtres, des prédicateurs, des docteurs, des machins, etc…  « je préfère tel prédicateur, je préfère tel enseignant, je préfère untel etc… » les gens ne se rendent pas compte que là c'est grave, ils sont en train de se maudire eux-mêmes.
Dieu le dit. Il utilise plusieurs fois Elohim.

Exode 20 :1- Alors Dieu prononça toutes ces paroles, disant : JE SUIS Yahweh, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Egypte, de la maison de servitude.

Il le fait comprendre clairement. Il dit que non seulement est Yahweh, mais qu'il est celui qui délivre, celui qui restaure, qui libère, qui guérit, il le dit : « C'est moi et pas un autre dieu qui t’ai fait sortir de la servitude, de la maladie » ; il le dit ! C'est clair, il dit : Tu n'auras pas d'autres Elohim devant ma face. Dieu reconnait qu'il y a plusieurs Elohim, il le reconnait, il le dit, comme Paul le dira dans 1 Corinthiens 8, qu'il y a plusieurs êtres qui s’appellent « dieu » et « seigneur ». Là il s’adresse aux Corinthiens qui étaient des grecs. Les grecs avaient aussi un panthéon rempli de divinités. Et Paul dit qu'il y a des êtres qui sont aussi appelés « seigneur ». Et parmi ces êtres, il y a le diable, les démons qui sont des « dieux » aussi. La Parole est catégorique, le Seigneur est clair. Il dit : Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Ça veut dire : « tu ne peux pas venir devant moi (Yahweh) en étant idolâtre, accompagné d’autres divinités ». Il dit : tu ne te feras pas d'image taillée.

L’image taillée pour beaucoup ils vont se dire : c'est un bout de bois qu’on a coupé, etc… Oui, mais on peut aussi garder dans sa tête l’image d’un frère ou d’une sœur. Dans sa tête on se taille une image ! On est tellement resté dans l’interprétation de ce passage qu’on a oublié l’aspect spirituel où il y a des tailleurs d’image en esprit. Tellement qu’on est devenu charnels dans l’interprétation de la Parole …

Regardez ce que Paul dit dans Philipiens 4 :8 - Au reste, mes frères, que toutes les choses qui sont vraies, toutes celles qui sont honorables, toutes celles qui sont justes, toutes celles qui sont pures, toutes celles qui sont aimables, toutes celles qui sont de bonne réputation, toutes celles où il y a quelque vertu et quelque louange ; soient l'objet de vos pensées.

Cela signifie que nous avons beaucoup de tailleurs d’image, qui sont aussi coupables pour Dieu, que des tailleurs physiques, que les sculpteurs physiques. La même chose, parce que les deux sont des pécheurs. Rappelez-vous bien que Dieu est esprit.

Et là, Dieu le dit : Tu ne te feras point une image taillée. Donc tu prends une image, tu la taille, tu prends quelqu'un tu taille son image, tu la colle dans tes pensées …

[…] Tu ne te feras pas d'image taillée, ni aucune ressemblance des choses qui sont là-haut aux cieux, ni ici-bas sur la terre, ni dans les eaux sous la terre. Tu ne te prosterneras pas devant elles, et ne les serviras point ; car JE SUIS Yahweh, ton Dieu ; le Dieu qui est jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les fils, jusqu'à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent...

Donc un idolâtre est une personne, c'est quelqu'un qui hait Dieu, qui a de la haine contre Dieu. Donc avoir d’autres dieux que Yahweh signifie avoir de la haine contre Dieu. Haïr Dieu, c'est être idolâtre. Je vois des gens qui viennent me voir : « frère, ma fille n’est pas convertie ». Qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? Je le dis à la télé, mais ce sont les mêmes qui viennent. « Mon fils n’est pas converti, ma fille n’est pas convertie… ». Vous voulez que je fasse quoi ? Je n’ai pas une baguette magique.

Mais vous voulez qu’on vous prêche comment ? Qu’on vous enseigne comment ? « Non, mais je viens de loin, je veux absolument te voir ». Mais vous voulez quoi exactement ? Ce sont des haineux envers Dieu !

Qu’un nouveau converti soit comme ça, on va dire : « bon on va l’aider parce qu’il ne comprend pas ». Mais les gens convertis depuis des années ? Y a un problème… Incapable d’aller soi-même devant Dieu ? Y a un problème. Incapable quand on loue Dieu de se dire « je vais le servir » ; on est assis dans la présence du Seigneur, les bras croisés alors que les gens chantent. Vous êtes chrétiens ? Non ! Vous n’êtes pas chrétiens. Même si vous êtes là depuis des années, pour moi, vous n’êtes pas converti. Vous êtes religieux, vous êtes des idolâtres. Parce que je vois mal qu’on se tienne ainsi devant un président, un roi. Donc aucune révérence, aucun respect… pas de conversion.

C'est terrible. Vous savez, l’adoration, c'est la conséquence de la révélation que l’homme reçoit de Dieu. On ne peut pas adorer Dieu s’il ne s’est pas révélé à nous. C'est pour cela que l’on peut parler, parler, ce sont les mêmes à la fin qui vont venir te voir, parce qu’ils ne connaissent pas Dieu tout simplement. Alors ils vont remplacer Dieu par quelqu’un d’autre. C'est pour cela, quand quelqu'un prêche, ce sont les mêmes qui vont dire « tu mets l’équilibre ici », comme ce monsieur qu'ils ont « tué », lui-même aussi il a voulu se faire tuer. Il a cru que pendant les 3 ans où il enseignait ici, qu'il mettait l’équilibre ici. Je ne sais pas quel équilibre, parce qu’il a trouvé l’équilibre ici depuis plusieurs années. On vient, on entoure quelqu'un et on lui balance des paroles. Et la personne prend du volume. Parce que la parole des hommes, des idolâtres, a trouvé un écho, une correspondance, une racine qui était déjà, qui est arrosée… C'est comme ça que ça se passe, que des églises deviennent des tombeaux, des cimetières, des abattoirs ! On abat avec des paroles qui gonflent les hommes. Ils n’ont même pas honte d’aller mentionner ça… c'est la confusion, c'est la conséquence de l’idolâtrie des gens. Les gens sont humbles chez eux, ils vont dans les assemblées, ils deviennent orgueilleux, parce que c'est rempli d’idolâtres. Partout dans le monde entier, plein d’idolâtres ! Quelqu'un prêche un petit peu bien, un démon qui est chassé, ils vont l’entourer: « tu es quelqu'un, tu prêches mieux que l’autre, tu as plus d’onction que untel… » Et les gens, les idolâtres les adorent, les tuent ! Et les mêmes qui vont les tuer, qui vont les gonfler, c'est les mêmes qui demain vont les abandonner pour dire « non, Dieu n’est pas là ». Voilà l’idolâtrie.

Comment voulez-vous adorer le Seigneur si vous ne savez pas ce que c'est que l’idolâtrie ? Ce n’est pas possible. Dieu est jaloux. Vous savez ce que c'est que la vraie jalousie ? Quand elle vous touche, c'est comme une femme jalouse. Quand on touche à son mari, la femme réagit. Elle peut réagir très méchamment. Dieu n’agit pas méchamment mais il réagit avec justice. J’ai toujours dit au Seigneur : ne m’enlève pas, parce que je ne veux pas de l’idolâtrie, je ne prends pas plaisir à cela.

C'est une des raisons pour laquelle tous ces prédicateurs, enseignants tombent. Ils deviennent tellement orgueilleux qu'ils pensent qu'ils sont capables de faire des ministères. On les a adoré, les frères et sœurs les ont adorés, magnifié, et ils ont cru qu’ils étaient arrivés, parce que on les a mis sur un piédestal, et on les assassine. C'est terrible l’idolâtrie, ça fait des ravages.

Ça c'est le premier commandement. Tu es né idolâtre à cause d’Adam et Eve. On te domine par ton semblable qui est devenu ton dieu. Dieu dit ; tu es né dans un pays idolâtre et tu vas prendre possession d’un pays idolâtre. Et il dit : faites attention, mes enfants, je suis un Dieu jaloux ! Dieu punit l’idolâtrie, il punit les idolâtres, et ce qui l’acceptent. Et là ce que Dieu avait déclaré, c'est arrivé :

Exode 32 : Mais le peuple, voyant que Moïse tardait tant à descendre de la montagne, s'assembla autour d'Aaron, et lui dit : Lève-toi, fais-nous des dieux qui marchent devant nous, car quant à ce Moïse, cet homme qui nous a fait monter du pays d'Egypte, nous ne savons ce qui lui est arrivé. Et Aaron leur répondit : Mettez en pièces les anneaux d'or qui sont aux oreilles de vos femmes, de vos fils, et de vos filles, et apportez-les-moi. Et aussitôt, tout le peuple mit en pièces les anneaux d'or qui étaient à leurs oreilles, et ils les apportèrent à Aaron, qui les ayant reçus de leurs mains, forma l'or avec un burin, et en fit un veau en métal fondu. Et ils dirent : Voici tes dieux, ô Israël, qui t'ont fait monter du pays d'Egypte. Lorsque qu'Aaron vit cela, il bâtit un autel devant le veau, et cria, en disant : Demain, il y aura une fête solennelle à Yahweh. 

Il crée un veau d’or, parce qu’un peuple a voulu un veau d’or ! C’est le peuple qui en a fait la demande. Comme Paul dit : « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais aimant qu'on leur chatouille les oreilles par des discours agréables, ils chercheront des docteurs qui répondent à leurs désirs » (2 Timothée 4 :3). Ils demandent des faux prophètes. C'est le peuple lui-même qui demande des faux docteurs. C'est le peuple lui-même qui dit : dites-nous des chimères, des histoires … comme Dieu dit dans Esaïe : « malheur au peuple qui dit au voyant, ne voyez pas, au prophète ne prophétiser pas, mais prophétisez-nous des chimères, des histoires… » C'est le peuple ! C'est le peuple ! C'est le peuple qui va dire à ce monsieur : « ce message-là est dur, toi va là-bas pour changer ce message ».

[…]

« Moïse, cet homme qui nous a fait sortir d’Egypte, nous ne savons pas ce qui lui arrive ». Vous avez vu ce peuple idolâtre ? Au lieu de chercher le Seigneur, il cherchait Moise.

Faut pas rigoler. C'est ça le problème des hommes. Ils ont besoin de chefs, de gourous, de guides, quelqu'un qui leur dise quoi faire, même après 10 ans de conversion. C'est pour cela que ces chasseurs d’âmes ouvrent leur maison disant : « venez on va commencer à la maison ». C’est l’homme ! L’homme est dangereux. Ce sont les mêmes qui commencent à vous idolâtrer parce que vous commencez à prophétiser, ils commencent à vous encenser, ce sont les mêmes ! Et demain vous commencez à prophétiser selon la chair, parce qu’il faut prophétiser. Ce sont les mêmes qui vont dire : « Dieu a dit quoi ? »

« Nous ne savons pas ce que cet homme est devenu, ce Moïse ». Et c'est à cause du peuple que Moïse n’est pas rentré à Canaan, parce qu’il s’est emporté.

« Moise, donne-nous ci ; Moise donne nous ça, Moise donne nous telle chose, Moise, Moise, Moise, etc… ». C'est ce qui se passe. Tout le monde voit bien que ce pasteur est un escroc, mais ils continuent quand même à y à aller. Je suis allé en Martinique, une femme vient me voir, d’abord on discute, et elle me dit : « il y a une amie qui est avec moi qui couche avec un pasteur ». Donc je reçois cette amie, je discute, je lui demande : « tu couches avec un pasteur ? », elle me dit non. Je prêche, le Seigneur m’a fait dénoncer le péché, et à la fin elle vient me voir, elle me dit « effectivement je couche avec ce pasteur ». Et ce pasteur aussi était présent. Il voulait imposer les mains aux malades. Je l’ai dénoncé publiquement ! Je le connais depuis 16 ans, marié, un monsieur de 70 ans, et tout le monde dans l’île sait qu'il couche avec des femmes. Les gens le savent !

Moi, je ne suis pas votre Dieu, je veux aller jusqu’à la fin de ma mission ! Voilà. […] Faut pas rigoler, les âmes meurent, ils vont en enfer ! On doit pleurer. Vous voyez, on est tellement habitué au rire, qu’on ne rend même plis compte quand Dieu nous parle et qu’on doit commencer à crier dans notre cœur.  Notre génération est perverse et corrompu, est remplie d’idolâtre, remplie de gens qui alimente cela, et ce qui annonce la vérité ils sont traités de séducteur, d’imposteur, par des âmes pour se les accaparer pour faire leur ministère. Voilà notre génération, c'est ça que les gens veulent.

Aaron reçoit la pression du peuple. Beaucoup cèdent à cause de la pression. L’auteur aux hébreux dit : vous n’avez pas encore résisté au péché jusqu’à verser votre sang. Il dit : il faut prendre exemple sur celui qui a subi une grande opposition de la part des pécheurs. L’opposition. Quand vous vous voulez prêcher la vérité dans cette génération, vous devez vous préparer à l’opposition jusqu'à la fin de votre vie. Et beaucoup cèdent.

Ils ont mis la pression sur Aaron, le grand prêtre. Et il a cédé ! Il a dit : « donnez-moi vos bijoux ». Vous avez vu ? Le matériel. Ça c'est aussi un dieu. Le matériel. C'est une religion matérialiste qu'il a mise en place ici, Aaron. « Donnez-moi vos bijoux ». C’est la religion d’aujourd'hui, c'est l’église de Laodicée, la religion de Laodicée, c'est le matérialisme. « Donnez-moi tout ça, on va fabriquer un dieu ». Et avec l’argent des gens, avec les bijoux des gens, il a fait ce veau d’or. Et qu’est-ce qu'il va faire ? Il met en place un autel, un culte, une chorale, les gens vont danser, des danses sur de la musique, et voilà, la religion « Aaronique » est née. Et qu'est-ce qu'il va faire ? C’est très dangereux ce qu'il a fait. C'est grave. Il a donné quel nom à ce veau d’or ? Il a donné le nom de Yahweh. Donc le Jésus que les gens adorent dans les églises là n’est pas un Jésus biblique. On a pris des photos d’un monsieur ou d’un dessin et on dit : « c'est ça Jésus ! » Et même des chrétiens évangéliques ont ces photos dans leur assemblée !

On regarde le soi-disant film de Jésus, et on croit que ce monsieur, dans la tête de beaucoup d’évangélique, c'est Jésus ! Il y a une forme de révérence, au point même où un de ces acteurs qui a joué ce rôle a dû intervenir sur le net en disant : « je ne suis pas Jésus, arrêtez de m’adorer ! » pour vous dire ! En fait il y a plus d’idolâtre que d’adorateurs. Vous adorez vos mariages, quand vous vous mariez vous, dépensez beaucoup d’argent alors que vous n’en avez pas, vous allez louer des salles de 4000-5000€ ! Vous êtes des idolâtres de mariage. Et des orgueilleux parce que vous voulez prouver aux gens que vous êtes capable. Et vous êtes chrétiens ? Vous pensez que vous adorez le Seigneur là ? Vous êtes méchants, loin de Dieu !

C'est grave ! Parce que l’adoration, les gens pensent que « je viens je chante, etc… » Dieu n’entend rien de l’adoration que beaucoup lui présentent, parce que c'est rempli d’idolâtrie. Le matériel. Aujourd'hui, les gens sont prêts à mourir pour le matériel. Les gens se font la guerre à cause du matériel. Des familles sont divisées, brisées, à cause du matériel. Des parents chrétiens sont prêts à envoyer leur enfant à la mort juste pour le matériel. Ça c'est la religion d’Aaron.
Et autre chose, l’apôtre dit dans Philipiens 3 : Il y en a ils ont pour religion, pour dieu leur ventre ! Donc la nourriture. Des chrétiens qui ont du mal à se passer de la nourriture. Ceux qui sont malades, on peut comprendre, mais il y en a qui ont du mal à jeûner, à rester toute la matinée sans manger, sans se priver de la nourriture pour prier le Seigneur, pour prier pour les autres. Ils ont du mal. Ils sont obligés de nourrir leur ventre. Ils sont obligés… le café, etc… il y a une idolâtrie face à la nourriture.

Donc matériel, le ventre qu’on doit nourrir telle une divinité, tel un dieu.

Troisième idole, c'est l’homme lui-même qui devient son propre adorateur.

2 Timothée 3 : Or sache aussi ceci, que dans les derniers jours il surviendra des temps difficiles. Car les hommes seront idolâtres d'eux-mêmes.

« Idolâtres d’eux-mêmes » ! Ils vont tellement s’aimer, ces hommes et ces femmes, qu'ils vont subir de la chirurgie esthétique, se maquiller à outrance, ils vont vouloir rajouter des choses à leur corps pour paraitre toujours je ne sais pas comment… y en a ils sont tellement narcissiques qu'ils vont passer des heures et des heures devant une glace, devant un miroir ! C’est de l’idolâtrie. C'est terrible ! L’homme s’adore.

Une autre forme d’idolâtre. Il dit : « amis de l’argent ». Tous les problèmes qu’on connait ici, c'est la jalousie et derrière y a l’argent. Faut pas croire. C'est l’argent. Parce que quand on va dire : « non mais il s’habille avec des marques », mais tout le monde porte une marque, un vêtement avec une étiquette derrière, portant le nom de son créateur … pour vous montrer à quel point les gens sont tordus, ils passent leur temps à épier les autres. Que quelqu'un vole l’argent du Seigneur pour faire n’importe quoi, on comprend, mais les gens sont tordus, ils sont idolâtres, ils aiment l’argent. Et si vous leur demandez, vous verrez qu'ils ont des jeans Levis. Les pantalons qu'ils portent, y a des étiquettes. Vous voyez comment les gens sont tordus ? Notre génération… voilà.

On regarde toujours aux apparences, on s’épie. La jalousie. C'est grave ! Regardez l’argent dans les églises. Regardez. Dieu dit aux gens que la dime n’est plus d’actualité. On a prouvé, c'est biblique. Regardez le nombre de pasteurs qui me sont tombés dessus jusqu'à ce jour. Dieu dit « donnez l’enseignement comme quoi tout est gratuit, je vous ai donné de l’eau gratuitement, venez-vous qui n’avez pas d’argent, venez achetez à manger et à boire sans argent (Esaïe 55) ; pourquoi dépensez-vous de l’argent pour ce qui qui ne nourrit pas ?». C'est écrit dans nos Bible. « Ce que vous avez reçu gratuitement donnez le gratuitement », en parlant de la puissance qui nous a été donné. Le Maitre l’a dit, Esaïe l’a dit, Il l’a dit également dans Apocalypse : « venez boire gratuitement aux sources de vie gratuitement ». Il le dit le Maître ! C'est un enseignement capital. Donc on vient, on répète les propos du Seigneur, regardez comment ces pasteurs nous tombent dessus. Pourquoi ? Parce que ces églises sont bâties sur l’argent. Un dieu ! C'est à cause de ça qu'ils disent : « non il ne faut pas qu'il dénonce », parce qu’ils s’associent avec des pasteurs masturbateurs, avec des pasteurs idolâtres, voleurs, qui vendent des choses, qui vendent des livres ! Vous vous rendez compte ? L’argent… Comme ce monsieur, cet américain, qui s’habille en blanc, je ne vais pas citer son nom pour ne pas lui faire de la pub, 15000€ un seul livre ! « Bonjour Saint Esprit », il s’appelait son livre. 15000 dollars aux enchères ! A peu près 14500€ ; dans une nation où le salaire minimum est de 30 dollars.

Vous n’avez qu’à aller sur des sites internet pour voir comment on vend des objets, comment on vend de l’huile qui vient d’Israël, comment on vend des T-shirt… Jésus est devenu une marque qui se vend très bien. Il rime « Yahweh, tout ça ». Le marché a pris de l’ampleur ! Et quand Dieu me dit : « mon fils va crier », on dit : « non, il faut mettre l’équilibre, il n’est pas sage, sinon il dérange tout le monde, il va tout casser ». Mais ce n’est pas mon problème si tout le monde s’en va à cause de la vérité, mais tant que je vivrai j’obéirai au SEIGNEUR, au nom de Yeshoua ! Et vous devez faire de même.

Vous avez vu les idolâtres : « ah merci frère, pour la prédication ». Mais qu’est ce vous me faites là, cette prédication ça vient de moi vous pensez ? Dites que Dieu soit béni pour la prédication ! Pourquoi vous voulez adorer les hommes ? Désormais les gens qui vont venir pour me dire « merci pour la prédication » je vais leur dire arrêtez moi ça ! Faut pas rire ! Dieu veut nous délivrer des choses ici, nous et tous ceux qui sont ailleurs. Ce n’est pas un théâtre. « Merci frère pour tout ce que vous faites pour le Seigneur ». Ce n'est pas nous qui faisons les choses pour le Seigneur, tout ce que nous faisons c'est Dieu qui l’accomplit pour nous. A Lui seul la gloire ! « Et vous, lorsque vous aurez accompli tout ce qui vous aura été donné de faire, dites : nous sommes des serviteurs/esclaves inutiles ». Parce qu’on gonfle les gens avec des « merci », et demain ils deviennent des bishops, ils se mettent dans la peau de ministères, de serviteurs, que Dieu ne reconnaît pas, que Dieu n’a pas mandaté, et ils sont morts, ils entrainent leurs femmes, leurs enfants à l’abattoir, à l’enfer.

On envoie des jeunes missionnaires en Province : « Ah ! tel frère, quelle onction ! », vous les tuez ! C'est pour cela je dis à certains jeunes vous n’allez plus en mission, pour les préserver. Et souvent ce sont les vieux chrétiens qui les tuent, ils ne s’en rendent même pas compte. Les paroles qui sortent de nos bouches…

Paul est catégorique, il dit y a des gens qui sont idolâtres d’eux-mêmes, comme ils n’ont pas d’idoles, ils vont eux-mêmes s’adorer. Ils vont se faire une image taillée dans leur tête. L’image que Dieu leur a donnée, ils n’en veulent pas ! Ils veulent une autre image, donc il faut qu'il se façonne une image autre que celle que Dieu leur a donné, ils vont sortir de leur maison avec un autre visage, et ils vont s’aimer comme ça. C'est-à-dire ils sont sous une fausse identité, ils sont dans le mensonge, ils font croire aux gens ce qu'ils ne sont pas, qu'ils sont quelque chose, quelqu'un, alors qu'ils ne le sont pas.

Paul dit (Romains 1 :18) : Car la colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, 19 parce que ce qu'on peut connaître de Dieu est manifesté parmi eux, car Dieu le leur a manifesté.20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, à savoir sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages, de sorte qu'ils sont inexcusables ; 21 parce qu'ayant connu Dieu, ils ne l'ont pas glorifié comme Dieu, et ils ne lui ont pas rendu grâces ; mais ils sont devenus vains dans leurs discours, et leur cœur destitué d'intelligence a été rempli de ténèbres. 22 Se disant être sages, ils sont devenus fous ; 23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, et des oiseaux, et des quadrupèdes, et des reptiles.

C'est terrible. Ils ont changé l’image du Dieu incorruptible en image représentant l’homme. L’homme devient le centre des assemblées, le pasteur en l’occurrence. Même les hommes qui ne veulent pas être au centre, ce sont les gens qui disent : non, on vous veut au centre. Il faut être violent ! Quand le Seigneur dit que ce sont les violents qui s’emparent du Royaume, ce sont des gens qui refusent le péché, qui refusent l’idolâtrie et qui se sauvent ! Mais on n’en veut pas de ces gens-là, on les lapide, on dit qu'ils n’ont pas l’amour, qu'ils n’ont pas la grâce. Par contre la grâce [selon eux], « c'est mentir sous la pression » comme Rahab, ça c'est [ce qu'ils appellent] la grâce.

On dit bien la colère de Dieu : Je vous ai dit que Dieu est jaloux, on l’a vu dans Exode, et il punit. Donc la colère de Dieu se « révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, 19 parce que ce qu'on peut connaître de Dieu est manifesté parmi eux, car Dieu le leur a manifesté ». Donc ils n’ont pas d’excuse. « C'est pourquoi aussi, Dieu les a livrés aux convoitises de leur propre cœur ». Dieu les a livrés à l’idolâtrie. C'est terrible ! Parce que la convoitise c'est quoi ? Quand on convoite quelqu'un on veut faire de cette personne une idole. C'est ça la convoitise. Je convoite ce que l’autre possède. Convoiter c'est vouloir posséder ce qu’on n’a pas. C'est pourquoi Dieu dit tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ce qui n’est pas à toi, tu ne convoiteras pas le mari de ta sœur ! Ni son bœuf, ni son âne, ni tout ce qui lui appartienne. Tu ne convoiteras pas l’appel de quelqu'un d’autre, ni le ministère de quelqu'un d’autre. Et ceux qui « meurent » chez nous, ils ont voulu faire comme moi, parce qu’ils ont tellement convoité qu'ils ont convoité, et ils ont callé, parce que ce n’est pas l’homme qui fait, c'est Dieu, et ils sont aigris, dans l’amertume, ils vont débiter des choses en disant « c'est la séduction », parce que Dieu qui convainc les cœurs, qui convainc les gens et ils vont dire « non c'est plus Dieu, c'est l’homme, nous on veut faire la même chose, et comme on n’y arrive pas, pas on va casser ça ». Vous voyez l’idolâtrie ? Ce sont les même hier qui disaient « homme de Dieu, homme Dieu », et comme ils n’ont pas possédé, on tue l’idole. C'est comme ça que John Lennon a été tué, ce musicien mondain, par un de ses fans, qui s’est dit « bon comme je n’arrive pas à la posséder cette idole-là, personne l’aura ! Je la bousille, je la détruis ». C'est ça l’idolâtrie.

Donc matériel : tout ce qui est voiture, chose de ce monde, dont on a du mal à se passer. Nous mêmes, l’homme qui s’adore lui-même. La nourriture, la nature, ton mari, ta femme, tes enfants, le ministère. On peut idolâtrer l’onction, les dons spirituels. Dieu dit tu ne te prosterneras devant ces choses-là. Parce que l’idolâtre se met automatiquement à genoux devant l’idole et il devient son esclave.

Je pars aux Antilles, je vois des frères et sœurs qui viennent me voir, ils me disent : « je n’arrive pas à me détacher de ce pasteur alors que ce pasteur est un impudique ». Je lui dis : « je ne vais pas prier pour toi. Tu viens pour que je prie pour toi pour que tu sois détaché ? Mais tu as vu ça dans quelle Bible ? ». Vous voulez nous transformer en des personnes que nous ne sommes pas. Nous ne sommes pas des faiseurs de choses. Je lui ai dit de la part du Seigneur : « je ne vais pas prier pour toi, c'est à toi de prendre la décision. Parce que tu es consciente que tu es dans le faux, que cette église est malade, et tu restes et tu veux que je prie pour toi ? Tu es idolâtre ! » Il faut qu’on soit vrai.

Seigneur sauve nous. Ah oui !

Le Seigneur est  catégorique. Esaïe 48 :1 Ecoutez ceci, maison de Jacob, qui êtes appelés du nom d'Israël, et qui êtes sortis des eaux de Juda ; qui jurez par le Nom de Yahweh, et qui faites mention du Dieu d'Israël, mais non pas conformément à la vérité et à la justice. 2 Car ils prennent leur nom de la sainte cité, et ils s'appuient sur le Dieu d'Israël, dont le Nom est Yahweh des armées. 3 J'ai déclaré les premières choses dès le commencement, elles sont sorties de ma bouche et je les ai publiées ; je les ai faites subitement et elles se sont accomplies. 4 Parce que je savais que tu es obstiné, que ton cou est une barre de fer, et que ton front est d'airain, 5 je t'ai déclaré ces choses dès lors, et je les ai faites entendre avant qu'elles arrivent, de peur que tu ne dises : C'est mon idole qui a fait toutes ces choses ; c'est mon image taillée ou mon image en métal fondu qui les a ordonnées. 6 Tu l'entends ! Vois tout cela ! Et vous, ne l'annoncerez-vous pas ? Je te fais entendre dès maintenant des choses nouvelles, et qui étaient en réserve et que tu ne savais pas. 7 Elles sont créées maintenant, et non pas depuis le commencement ; et avant ce jour-ci tu n'en avais rien entendu, afin que tu ne dises pas : Voici, je les savais bien. 8 Tu n'en avais pas entendu parler, tu n'en savais rien ; oui, depuis ce temps ton oreille n'a pas été ouverte ; car je savais que tu trahirais, que tu trahirais ; aussi tu as été appelé transgresseur dès le ventre.

C'est quand même terrible. Dès le ventre, Dieu dit que nous sommes des transgresseurs.

Esaie 48 :9 - Pour l'amour de mon Nom, je diffère ma colère ; et pour l'amour de ma louange, je retiens mon courroux contre toi, afin de ne pas te retrancher. 10 Voici, je t'ai épuré, mais non pas comme on épure l'argent ; je t'ai éprouvé au creuset de l'affliction. 11 Pour l'amour de moi, pour l'amour de moi, je le ferai, car comment pourrais-je supporter que mon Nom soit profané ? Certes, je ne donnerai pas ma gloire à un autre 12 Ecoute-moi, Jacob ! Et toi Israël, mon appelé ; moi, JE SUIS le premier, JE SUIS aussi le dernier. 13 Ma main aussi a fondé la terre et ma droite a étendu les cieux ; quand je les appelle, ils comparaissent ensemble. 14 Vous tous, assemblez-vous et écoutez ! Lequel parmi eux a déclaré ces choses ? Celui que Yahweh aime exécutera ce qu'il désire contre Babylone, et son bras sera contre les Chaldéens. 15 Moi, JE SUIS celui qui ai parlé, je l'ai aussi appelé, je l'ai fait venir et ses desseins réussiront. 16 Approchez-vous de moi et écoutez ceci ! Dès le commencement, je n'ai point parlé en secret, depuis l'origine de ces choses, JE SUIS là.

Dieu est clair. Il parle clairement. Il nous fait comprendre qu'il n’y a pas un autre Dieu. Il le dit : Je SUIS Yahweh, le premier et aussi le dernier. Donc y a pas eu un autre Dieu, au milieu y’en a pas eu, au commencement non plus, à la fin non plus etc… Il est catégorique. Pas d’autre Dieu. Et il dit que son nom est Yahweh, ensuite que son nom est Yeshoua, c'est-à-dire Yahweh est Salut. Le Seigneur le déclare avec force.

Esaïe 44-9 : Les ouvriers d'images taillées ne sont tous que vanité, et leurs choses les plus désirables ne sont d'aucun profit ; elles le témoignent elles-mêmes, elles ne voient point, et ne connaissent point, afin qu'ils soient honteux. 10 Mais qui est-ce qui fabrique un dieu, ou fond une image taillée, pour n'en avoir aucun profit ? 11 Voici, tous ses compagnons seront honteux, car ces ouvriers-là sont d'entre les hommes. Qu'ils s'assemblent tous, qu'ils se tiennent là ! Ils seront effrayés et rendus honteux tous ensemble. 12 Le forgeron fait une hache, et il travaille avec le charbon, et il le forme à coups de marteau ; il le fait à force de bras, même il a faim et il est sans force, il ne boit point d'eau, et il est tout fatigué. 13  Le charpentier étend sa règle, il trace sa forme au crayon avec de la craie ; il le fait avec des équerres, et le forme au compas, et le fait à la ressemblance d'un homme, selon la beauté d'un homme, afin qu'il demeure dans la maison.

Ça c'est la franc-maçonnerie ici, pour votre information. Vous voyez : « Le charpentier étend sa règle, il trace sa forme au crayon avec de la craie ; il le fait avec des équerres, et le forme au compas, et le fait à la ressemblance d'un homme, selon la beauté d'un homme, afin qu'il demeure dans la maison ». Franc maçonnerie.

[…]Il se coupe des cèdres, et prend un cyprès, ou un chêne, qu'il a laissé croître parmi les arbres de la forêt ; il plante des pins, et la pluie les fait croître. 15 Ces arbres servent à l'homme pour brûler, car il en prend une partie pour se chauffer. Il en allume aussi pour faire cuire son pain. Et il en fait aussi un dieu et se prosterne devant lui ; il en fait une image taillée et l'adore. 16 Il en brûle au feu la moitié afin de pouvoir manger de la viande, préparer un rôti et se rassasier. Il l'utilise aussi pour se chauffer en disant : Ah ! Ah ! Je me chauffe, je vois la flamme ! 17 Puis avec le reste il fait un dieu pour être son image taillée ; il se prosterne devant elle, il l'adore, il lui fait sa requête, et dit : Délivre-moi, car tu es mon dieu ! 18 Ils ne savent et n'entendent rien, car on leur a plâtré les yeux afin qu'ils ne voient point, et les cœurs pour qu'ils ne comprennent point. 19 Personne ne rentre en lui-même, et n'a ni la connaissance ni l'intelligence pour dire : J'en ai brûlé une partie au feu, et même j'ai cuit du pain sur les charbons, j'ai rôti de la viande et je l'ai mangée ; et avec le reste ferais-je une abomination ? Adorerais-je une branche de bois ? 20 Il se repaît de cendres, et son cœur abusé l'égare, et il ne délivrera point son âme, et ne dira point : N'est-ce pas du mensonge que j'ai dans ma main droite ?

C'est grave ! Dieu décrit la franc maçonnerie. Il décrit la religion, le catholicisme également, parce que les deux vont ensemble : l’église romaine et la franc maçonnerie. Parce que la plupart des francs-maçons sont catholiques. Dieu décrit même les églises évangéliques ici, parce qu’ils vont se tailler des images dans leurs têtes, les images des grands bishops qu'il faut imiter à chaque fois, des mega-chruch, des images des pasteurs au Congo qui dépouillent des peuples et ils veulent ressembler à ces hommes-là et à ces femmes. Ils se sont fait une idée, un ministère selon l’homme. C'est une idolâtrie. Et ils vont se soumettre, ils vont soumettre leur vie à cette façon d’opérer, de fonctionner. C'est grave !

Des chrétiennes qui craignaient le Seigneur, qui tombent sur des hommes, qui ne veulent pas se repentir, mais qui veulent à tout prix épouser ces hommes alors que ce n’est pas la volonté du Seigneur, elles sont idolâtres. Et inversement des jeunes hommes qui craignaient le Seigneur, qui tombent sur des jeunes femmes, et qui voulaient à tout prix les épouser alors que Dieu n’était pas d’accord : idolâtrie !

Le sexe aussi est un dieu. L’amitié des hommes. Le Seigneur dit que « si quelqu'un veut venir après moi qu'il renonce à lui-même, qu'il ne soit pas idolâtre de lui-même, qu'il se charge de sa propre croix ». Il dit : « celui qui veut me suivre il faut qu'il apprenne à haïr sa propre vie, à haïr ses propres parents » pas dans le sens de leur manquer de respect, mais à aimer plus que Dieu que ses parents, que ses enfants, que sa propre vie. C'est fort ! Tellement que nous sommes idolâtres.

C'est pour cela l’adoration véritable ce n’est pas le fait de chanter. L’adoration c'est le sacrifice de nos vies, c'est l’holocauste. Abraham qui va utiliser ce verbe pour la première fois, n’avait aucun instrument de musique, dans Genèse 22, il a dit à ses serviteurs : « restez ici, l’enfant et moi nous allons au Mont Morija pour adorer ». Il allait sacrifier l’être le plus cher de sa vie, c'est-à-dire son enfant qu’il a eu à l’âge de 100 ans, Isaac.

Donc vous voyez, on ne peut pas parler de l’adoration sans parler de l’idolâtrie. Il faut d’abord qu’on montre aux gens à quel point l’homme est idolâtre, foncièrement idolâtre, méchant, mauvais, c'est pour cela qu'il nous faut la grâce.

Maintenant quand on réalise que nous sommes idolâtres, comment faire pour adorer le Seigneur ? Il faut se sacrifier, c'est pour cela Paul dit dans Romains 12 : Offrez vos corps comme un sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

Donc s’offrir en sacrifice pour Dieu, c'est accepter qu’on t’oublie, que ceux qui t’élevaient te tuent avec la langue, que ceux qui t’acclamaient hier te calomnient, accepter que ceux qui étaient proches aussi te lâchent, à cause du Seigneur, et ça c'est une grâce. Il ne faut pas faire marche arrière à cause de cela. Au contraire, il faut continuer à avancer, parce que ça fait partie de l’adoration véritable, c'est la consécration de notre vie. S’offrir à Dieu comme un holocauste, cette offrande qui était complètement consumée par le feu de Dieu, son jugement, c'est accepter de porter sa croix tous les jours. Donc l’adoration est associée à la croix, parce que la croix c'est le sacrifice ultime.

Adorer c'est accepter que Dieu te sépare des mauvaises habitudes, des hommes, des amis, des frères et sœurs avec qui tu as marché pendant des années, accepter l’isolation, la solitude, parce qu’au travers de ça, Dieu te taille. Je ne parle pas de ceux qui ont dirigé des églises et dont les églises se sont cassées. Ça c'est grave, c'est autre chose. Dieu peut te sortir d’une assemblée, mais il faut la laisser continuer. Si elle est détruite, c'est que tu as échoué, ça c'est autre chose.

C'est pour cela quand Noé est sorti de l’arche, il a sacrifié des animaux, et on nous dit que Dieu a flairé, senti, une bonne odeur. Il a dit : « je ne vais plus maudire la terre », parce que de la terre sortait une odeur, Dieu a dit : « je ne vais plus détruire la terre par les eaux du déluge, à cause de l’offrande de Noé, à cause de l’adoration ». Donc une vie qui honore le Seigneur, consacrée au Seigneur, c'est ça une vie honorable. C'est ça qui va honorer le Seigneur. Comme le Seigneur le disait à Satan : « as-tu considéré mon serviteur Job ? Job adorait le Seigneur mais il n’y avait aucun instrument de musique, parce que les chants, les instruments, sont les conséquences de l’adoration. Mais ce n’est pas l’adoration, l’adoration c'est le sacrifice de notre vie.

Nous sommes dans le prophète Amos 5 :23 -  Ôtez de devant moi le bruit de vos chansons ; je n'écouterai pas la mélodie de vos luths.

Si l’adoration c'était les chansons, l’instrument de musique que l’on joue, Dieu ne parlerait pas ainsi, donc l’adoration c'est plus que ça. Les instruments que l’on peut jouer : Piano, guitare, les chants, ça ce sont les conséquences de l’adoration véritable. Nous sommes consacrés à Dieu, nous sommes sacrifiés à Dieu, nous avons notre vie totalement vouée à Dieu, offerte à Dieu, et là automatiquement, les chants inspirés, des chants nouveaux nous sont communiqués par Dieu, parce que nous adorons Dieu avec des chants qu’il nous donne. Parce que Dieu dit : « tu ne dois pas te présenter devant ma face avec du parfum étranger, avec un feu étranger. Donc c'est ce que Dieu nous donne, c'est avec ça que nous l’adorons, parce que tout don parfait et toute grâce excellente descendent du Père des lumières nous dit Jacques 1 :17. Donc on n’adore pas Dieu avec des chants mondains, avec du rap, qui est un style de musique qui vient du Bronx, de la rébellion des noirs américains, on n’adore pas Dieu avec du rock, des danses mondaines, mais avec des mélodies célestes qui viennent de lui, parce que nous avons une vie  consacrée, sacrifiée !

C'est pour cela personnellement je ne veux plus écouter n’importe quelle musique. Je vois des chrétiens ils écoutent des musiciens païens, ou des musiciens soi-disant chrétiens qui sont impudiques, voleurs, divorcés, remariés, et qui vendent leur musique à gauche à droite, qui se font beaucoup d’argent. Même si il y a une bonne mélodie, mais c'est charnel !

C'est pour cela quand le Seigneur a commencé à m’enseigner sur l’adoration, j’ai dit aux frères et sœurs qui chantaient, fini vos chants etc… Si vous n’êtes pas sanctifiés, c'est fini. Plus de vente ici, si vous voulez faire vos clips, mettre vos photos comme des stars, c'est fini, on ne veut pas de stars, on veut des serviteurs, des chantres qui adorent le Seigneur en esprit et en vérité. On parle bien de chants nouveaux : « adorez Yahweh avec des chants nouveaux », c'est écrit. Les cantiques de Moise, etc… c'est écrit. Les 144.000 dans Apocalypse 7 et 14, on nous dit qu'ils chantaient des chants nouveaux de l’Agneau. Ce sont des chants que Dieu inspire, communique, parce que ces gens sont consacrés, leur vie sont consacrées à Dieu, ils dégagent un parfum de bonne odeur comme Paul dit dans 2 Corinthiens 2 : Nous sommes pour Dieu un parfum de bonne odeur, et Dieu répand par nous partout l’odeur de Christ. Donc quelqu'un qui adore Dieu c'est quelqu'un qui dégage la sainteté. C'est pas quelqu'un qui a une belle voix, ce n’est pas quelqu'un qui pleure quand il chante. C'est quelqu'un qui porte des fruits (Galates 5 :22). Les fruits, vous voyez l’odeur des fruits ?

Quand vous voyez une mangue mûre, des fruits mûrs, vous voyez le parfum ? La saveur, le parfum. C'est ça l’adoration. L’adoration c'est quand un chrétien, sa vie est sur l’autel, la croix, et Dieu envoie son feu, son feu consomme cette vie remplie d’impuretés, pour enlever toutes les saletés, nettoyer cette vie. Le feu vient, brule ce corps-là, ces pensées, brule son âme, la persécution, le rejet, les épreuves, les moqueries, ce feu vient et brule cette vie, et automatiquement c'est comme un fruit mûr et ça dégage un parfum et Dieu respire ce parfum. Et quand Dieu respire ce parfum, il communique des chants nouveaux à la personne. Et quand on entend ces chants on dit y a l’onction dedans. Il y a beaucoup de choses, on a tout mélanger ! C'est pour cela notre adoration on vient avec des feuilles remplies de chants qu’on a rempli la veille, on dit on va chanter ce cantique... c'est mécanique, c'est religieux, on vient, on ne veut pas se laisser guider par l’Esprit parce qu’on n’a pas de vie consacrée, on dit on va prendre le cantique 137 et puis on dit on va adorer le Seigneur… ce n’est pas ça l’adoration. C'est religieux.

Dieu doit nous détacher de plus en plus de l’idolâtrie, de la dépendance des hommes. Oui nous sommes frères et sœurs, nous nous encourageons, mais se détacher de cette vision qui veut que l’on puisse tout le temps voir l’homme pour imposer les mains etc… Il faut qu’on sorte de cette mentalité, il faut que l’on comprenne que Dieu veut que l’on soit complètement voué à Lui.

Jean 4 :22 - Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons ; car le salut vient des Juifs.

C'est terrible ! Les samaritains avaient une montagne qui s’appelait le mont Garizim. Et sur ce mont-là, il y avait un temple qui était construit pour empêcher les samaritains d’aller adorer à Jérusalem. Les Samaritains étaient des peuples métisses, hybride, un mélange de juifs, des 10 tribus, qui ont été déportées en 722, par Salmanazar roi d’Assyrie. Y avait un petit reste qui était resté. Ce roi amène en Samarie, donc en Israël des juifs, des étrangers, égyptien, etc… ca a donné un mélange : les samaritains. Comme les juifs, ceux de Juda ne voulait pas les reconnaître, ils ont dit : « bon nous on veut notre montagne sur le mont Garizim ». Et c'est là qu'ils pensaient trouver Dieu. Et Yeshoua dit : « ce n’est ni sur cette montage là, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ». Donc il y a des gens qui adorent Dieu, pensent adorer le Dieu véritable, mais en fait ils ne le connaissent pas. Le Seigneur nous fait comprendre que la vraie adoration est la conséquence de la connaissance de Dieu. Cela veut dire que les vrais adorateurs adorent le Dieu qui s’est révélé à eux ! Dieu se fait connaitre et je l’adore. On n’adore pas Dieu pour qu'il se révèle à nous. C'est comme si vous dites je vais épouser quelqu'un et je vais l’aimer ensuite. Non, on aime d’abord et après on va l’épouser. Donc Dieu se révèle à toi et tu l’adores. C'est pour cela qu'il dit JE SUIS YAHWEH, donc il se révèle ici. Donc tous ces groupes-là, gospel, etc… c'est de la fumée devant le Seigneur. Y en a certainement qui ont reçu des inspirations du Seigneur, mais a un moment donné, c'est devenu commercial. Quand on dit louange concert, etc… c'est devenu purement commercial. Dedans y a des gens qui sont sincères bien-sûr.

Le Seigneur dit : vous adorez ce que vous ne connaissez pas nous nous adorons ce que nous connaissons », pourquoi ? Parce qu’il s’est révélé à eux dans Exode 20 comme étant YAHWEH. Et il dit NOUS adorons. Quand il dit « nous », ils ne parlent pas forcément des autres juifs là, parce que eux ils adoraient des démons, les pharisiens, les scribes, ils n’adoraient pas le véritable Dieu. Quand il dit nous, il parlait de lui, en tant que homme. Il parlait aussi de ce qui avait cru en lui. Et il dit le Salut vient des juifs. Ça veut dire quoi le nom de Yeshoua ? YAHWEH est salut. Le Salut vient des juifs veut dire : Yeshoua viendra d’Israël. C'est ça littéralement. Vous voulez connaître la véritable adoration ? Regardez à Israël, parce qu’Israël a reçu la Torah, à reçu des instructions sur l’adoration véritable. Parce que quand les enfants d’Israël dans Exode 32 ont commencé à chanter, Dieu dit « ce n’est pas ça l’adoration ». Donc les juifs avaient compris que l’adoration ce n’est pas chanter. L’adoration ce n’est pas jouer d’un instrument, que ça c'était les conséquences de l’adoration. C'est pourquoi Yeshoua dit regardez à ces hommes-là. C'est les vrais juifs qui avaient compris Moise. Parce que les pharisiens et les scribes ne croyaient pas en Moise. Le Seigneur l’a dit : « si vous croyiez en Moise, vous croirez aussi en moi, parce qu’il a écrit à mon sujet ». Il dit « regardez les juifs qui ont reçu la Torah, comment je leur ai révélé, comment je leur ai appris l’adoration, parce que Yeshoua viendra d’Israël ou des juifs ». L’adoration c'est le fait de s’offrir à Dieu, comme Abraham, Isaac, Jacob. Et vous remarquerez qu’à chaque fois que Dieu se révélait à Abraham, il construisait un autel. Donc révélation, construction d’autel. Il se révèle à Isaac, construction d’autel. Il se révèle à Jacob, construction d’autel. Il se révèle à Noé, autel. Et non l’inverse. Vous vous chantez pour aller vers Dieu. Mais c'est Dieu qui vient vers nous et nous chantons. C'est ça l’adoration.

Chantez pour faire venir Dieu, c'est du new âge. Voilà pourquoi beaucoup ont besoin de la musique pour que l’onction vienne. C'est grave.
Il dit : Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent en esprit et en vérité (Jean 4 :23).

Ça veut dire quoi en esprit et en vérité ? L’esprit c'est le vent. Donc quand il dit en esprit, ça veut dire selon le vent (Rouaq, Pneuma). Et il dit dans Jean 4, celui qui est né d’en haut est comme du vent, on ne sait ni d’où il vient, ni où il va. Donc l’adoration véritable on ne peut pas savoir par quel chant on va commencer par quel chant on va finir, si on doit manifester l’adoration par des chants. C'est comme du vent. Quand on se retrouve dans des assemblées, on est tous des consacrés, nos vies sont totalement offertes au Seigneur. Maintenant si l’adoration doit trouver son expression par des chants par des cantiques, par le fait de jouer d’un instrument ça va être selon le vent de l’Esprit. Il y aura des chants nouveaux, des chants inspirés par le Seigneur, c'est lui qui nous dira comment procéder. C'est l’esprit qui est le chef de la chorale. Il l’a dit d’ailleurs le Seigneur, le conducteur viendra, il vous conduira dans toute la vérité même dans l’adoration par des chants. On n’a mal compris les choses. Ça c'est la première partie de l’adoration, selon le vent de l’Esprit, selon que Dieu nous conduit.

2ème partie, il dit « en vérité ». Donc la base de l’adoration c'est la vérité, et les gens veulent que l’on change la vérité. Les gens veulent qu’on mélange les choses, qu’on ait l’équilibre selon les hommes. Ce sont des sorciers. Ces gens-là, je les dénonce ouvertement, parce qu’ils veulent nous tuer, ils veulent qu’on aille en enfer, avec une super-grâce à l’américaine, on peut mentir, ce n’est pas un problème, comme Rahab la prostituée, mentir sous la pression, etc… Je suis désolé, c'est par la pression que l’on sait quel arbre tu es, parce que on te met la pression tu restes véridique. Quand on a mis la pression au Maitre il n’a pas menti, quand on lui a dit « es-tu le fils de Dieu », il n’a pas menti ! Pourquoi parler de Rahab ? Rahab n’a pas connu Jésus Christ ! Confusion ! Parce qu’il y a un héritage philosophique derrière, théologique derrière, culturel derrière, les gens se sont confectionné un Dieu à leur image. C'est pour cela que ce Dieu n’agit pas.

L’adoration est une relation verticale, et non horizontale. L’homme vers Dieu, qui est aux cieux ! « Voici donc comment vous devez prier : Notre Père qui est aux Cieux ! ». Donc l’adoration c'est ça. C'est une relation entre l’homme et Dieu, mais une relation verticale. L’homme qui est sur terre, qui est soumis à Dieu, qui est au Ciel, et lui seul doit être adoré, tous les remerciements c'est vers lui, toute les acclamations c'est vers lui, comme les 24 anciens qui enlevaient leur couronnes, et qui se prosternaient devant l’Agneau, disant : « A l’agneau qui est assis sur le trône, revienne seul la gloire, la louange, les actions de grâces d’âge en âges ».

Moi je dis : « Seigneur toutes les fois où les hommes m’ont adoré, je demande pardon, je remets tout entre tes mains, je veux aller au ciel, je ne veux pas mourir avant le temps. Garde nous jusqu’à ce que la mission soit terminée, au nom de Yeshoua ».

Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas entendu ce message-là.

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13