Comment être un bon chef de famille? - Shora Kuetu


Comment faire pour être un bon chef ? C’est simple.
Nous sommes dans Romains chapitre 8 nous lisons le verset 29 Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être conformes à l'image de son Fils, afin qu'il soit le premier-né de beaucoup de frères.
Alors comment faire pour être un bon chef ? C’est une très bonne question. Qu’est-ce qu’un chef ? Le grec kephale a été traduit par tête ou encore chef. Il est dit dans 1 Corinthiens 11 que l’homme est le chef de la femme et Christ est le chef de l’homme et Dieu est le chef de Christ ou encore littéralement tête. Donc un chef c’est une tête tout simplement. Donc comment faire pour être un bon chef, une bonne tête ? Ce passage nous dit que le Père nous a destinés à être conformes à l’image de Yéhoshoua. Faisons l’homme à notre image. Il faut avoir l’image de Dieu. L’image de Dieu c’est Yehoshua. Colossiens 1 nous dit qu’il est l’image du Dieu invisible. Il faut que tu te focalises sur le Seigneur Yehoshua. C’est important. C’est l’image la plus parfaite de l’homme. Alors comment il a fonctionné quand il était sur terre en tant que chef ?

Un chef dans le monde c’est quelqu’un qui est servi, que l’on sert, un chef dans le monde c’est quelqu’un qui donne des ordres. Mais dans le Seigneur un chef c’est celui qui sert les autres. Il pouvait faire à manger aux apôtres. Il leur a proposé du poisson braisé après sa résurrection, il a lavé leurs pieds. Un chef c’est quelqu’un qui dit : « faites comme je fais, imitez moi. Parce que je fais les choses faites-les. » Or beaucoup aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Ils vont demander aux gens de travailler durement pour gagner le SMIC. Eux, ils se tapent des 4000, 7000€. Ce ne sont pas des chefs, ce sont des escrocs. Moi je parle. J’ai une bouche. Que Dieu nous garde. Il n’y a que des lois qui les arrangent eux. Le Seigneur dit : « vous savez que les chefs des nations… »  Matthieu 20. Matthieu 20 : 25.
On acclame le Saint Esprit parce qu’il fait des choses. Frères il faut beaucoup prier pour moi parce que j’ai beaucoup d’ennemis.
Quand bien même je dis « Seigneur, je vais m’enfermer une semaine, je vais plus parler. » Tu sors, ça sort quand même. On va faire un petit tableau : Chef selon Dieu ; chef selon le monde.
Selon Dieu : Il sert les autres.
Selon le monde : Il est servi.
Dans Matthieu 20 : 25 il est dit quoi ? « Vous savez que les chefs des nations les asservissent et que ceux qui les gouvernent les dominent. » C’est ça non ? « Mais il ne faudrait pas qu’il en soit ainsi de vous. »
Selon le monde : Il est servi et il se sert. C’est ça dans le monde. Dans le monde le chef, il écrase la femme. Il ne fait pas manger il ne sait pas faire à manger. Il ne sait pas balayer, il ne sait pas changer les couches. Il ne sait rien faire. Tout ce qu’il sait faire c’est manger.
Selon le Seigneur : Ici les chefs il a un cerveau qui fonctionne. C’est un visionnaire.
Selon le monde : Ici c’est un rêveur. Il rêve. Il domine.
Selon le Seigneur : Il encourage.
Le Seigneur nous encourage. Il ne s’arrête pas sur nos faiblesses, il veut nous amener encore plus loin.
Selon le Seigneur : Il partage. Son salaire c’est pour sa femme.
Selon le monde : Ici il garde. Sa femme ne sait pas combien il gagne. Il dit : « toi tu payes le loyer. toi tu fais les courses moi je paye le loyer. »
Si c’est comme ça que ton couple fonctionne, vous n’irez pas loin.
Selon le Seigneur : Il collabore avec sa femme.
Selon le monde : Ici il commande. Il donne des ordres. « Il faut faire ci, il faut faire ça. Il faut faire. »
Christ était là malgré toute sa puissance, partageait tout avec les apôtres. Le chef ici selon Dieu il anticipe les réactions de sa femme. Il ne va pas poser un acte qui peut nuire à sa femme. Parce qu’il connaît sa femme, il va anticiper sa réaction. Donc il va faire les choses pour vraiment l’encourager, la fortifier.
Mais ici il n’anticipe même pas. Dans le monde le chef c’est celui qui pense que sa femme est une poule pondeuse. Tous les ans des enfants. Il y a aussi des femmes qui aiment ça, attention.
Mais ici il y a vraiment la notion de la collaboration. C’est Christ en fait. Il est vraiment à l’image de Christ. Et un chef selon Dieu… Je prends un exemple. Vous arrivez dans une maison avec un couple dedans. Tout de suite c’est la femme qui prend la parole pour la prière. « Frères, on va prier… » Si c’est comme ça, le chef est dominé. Dans un couple où la femme à la plus la parole que l’homme, l’homme est dominé. Ça peut vous choquer mais on va parler. Moi je vois même ici il y a des hommes qui sont déjà dominés. Tu vois bien que ce frère est dominé. Mais pour l’instant je ne dis rien, j’observe d’abord. On peut rigoler, mais on se connaît. Il y a des choses qui… tu sens que là il y a un souci. Le frère a perdu le verbe. Le chef c’est la parole. C’est la tête. Dans la tête y a quoi ? Les yeux : la vision. Les oreilles. La bouche. C’est important ! Ecoutez, on va parler.
Et le frère a posé une bonne question, on commence bien. Ici il est question de l’identité de l’homme. Qui est l’homme ? Pourquoi beaucoup de mariages ne marchent pas ? Beaucoup de mariages chrétiens. Pourquoi ? Parce qu’il y a une confusion identitaire. Les femmes ne savent pas quelle est leur fonction, leur rôle, et inversement les hommes ne connaissent pas leur fonction.
Je reçois des couples qui viennent parfois, on se dit la sœur c’est elle qui fait plus les dépenses, l’homme ne dépense pas grand-chose. Mais ça ce n’est pas un couple. C’est la femme qui devient le chef.
Le chef c’est un visionnaire, c’est comme l’aigle, il voit. Il voit loin. Le chef c’est celui qui nourrit. Parce que c’est par la bouche que la nourriture passe. C’est l’homme qui doit nourrir la famille d’abord. Si c’est un homme qui n’est pas capable de te nourrir, s’il a des problèmes de finances, il ne faut pas l’épouser même si c’est l’homme le plus beau, tu vas souffrir. Il y a des signes qui ne trompent pas.
Pour poser la question il faut lever la main s’il vous plait parce que c’est important. C’est une émission qui est très suivie, je sais, vous avez des choses à dire mais il faut écouter ce que Dieu veut nous partager. Ce que je vous dis là, moi-même j’apprends comme d’habitude avec vous. Vous posez des questions. Dieu me donne en même temps les enseignements que vous.
La bouche, la tête. On dit « kephale ». Chef c’est kephale en grec. C’est la tête. Il y a les yeux, il y a les oreilles, y a la bouche… On est d’accord. Il y a le cerveau : la réflexion.
Maintenant si la bouche ne peut pas te nourrir, tu vas faire comment ? Quand Dieu dit que l’homme c’est la tête, ce n’est pas en vain.
La parole nous dit dans Ephésiens 5. Regardez bien. Comment faire pour être un bon chef. Suite aux questions comme ça, on va faire des découpages pour diffuser massivement ces enseignements.
Ephésiens chapitre cinq.
Déjà pour être un bon chef il faut être à l’image de Christ et Christ est la tête. Et nous sommes en train de définir la tête.
Ephésiens 5 à partir du verset 25 « Et vous maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Eglise»
Voyez l’image ? Comme Christ a aimé l’église.
« et s'est livré lui-même pour elle»
Donc le chef est capable de mourir pour sa femme. Si ta femme n’a plus de reins, tu peux lui donner le seul rein qui te restes, tu lui donne. Toi tu meurs, elle elle prend le rein, elle continue à vivre avec.
On acclame le Seigneur.
On continue.
« afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par le bain d'eau de la parole ; 27 afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. 28 C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même, 29 car personne n'a jamais haï sa propre chair, mais il la nourrit et l'entretient, comme le Seigneur entretient l'Eglise.»
Donc le mari fait quoi pour la femme ? Le chef qu’est-ce qu’il fait ? Il nourrit la femme. Donc un homme qui t’exploite financièrement, ce n’est pas un chef. Le chef même il va dire : « Chérie, garde ton salaire ; on va vivre avec mon salaire. Organiste toi. » Mais si c’est toi qui fais les dépenses, c’est fini, tu es exploité. C’est un profiteur. C’est tout. Un gigolo. Au Congo au dit Mario c’est à dire Monsieur d’un certain âge qui va profiter d’une femme plus jeune et qui a les moyens. Ce n’est pas un chef. Le chef il se lève le matin pour chercher la nourriture. Et la femme était sous la tente Sara.
Ma sœur, question. On va te donner le micro.
Question : Bonjour frères et sœurs. C’est possible que la femme ait un meilleur poste que son mari.
Shora Kuetu : Bien évidemment.
Question : Donc dans ce cas-là comment ça se passe ?
De toute façon l’argent de la femme appartient forcément à l’homme. Et inversement l’argent de l’homme appartient à la femme. Parce que les deux deviennent une seule chair.
Mais selon Dieu l’homme est celui qui doit travailler pour nourrir la famille, pour nourrir son corps. Comme les écritures nous le disent.
C’est vraiment important parce que même si la femme gagne plus que l’homme, l’homme ne doit pas pour autant rester oisif, feignant, attendant que sa femme fasse tout. Il y a des cas comme ça où les hommes ne font rien et les femmes font tout.
Vous allez en Afrique, dans les pays pauvres, c’est les femmes qui vont vendre des objets, qui vont faire du commerce et les gars ils ne font rien. Ils restent à la maison, ils boivent, ils fument, ils jouent aux cartes… ils ne font rien. Et ça va dans les églises. Donc on le nourrit et on l’entretient.
Donc l’entretien de la femme c’est l’homme qui s’en occupe. La femme est une fleur qu’il faut entretenir.
Ça peut choquer les gens. Mais qu’est-ce qu’il nous raconte ce frère le mariage c’est comment ? On va en parler, il n’y a pas de problème, posez des questions, il n’y a pas de souci.
Comment faire pour être chef, frère tu as compris ? Il faut te focaliser sur le Seigneur. Comment il a aimé l’église. Il s’est sacrifié pour l’église. Donc tu peux te sacrifier pour ta femme. J’espère que c’est le cas. Gloire à Dieu. Tu l’entretiens, c’est parfait. Son entretien de tous les jours, tu l’entretien avec la parole d’abord. L’homme doit être suffisamment enseigné pour enseigner sa femme. Quand dans un couple c’est la femme qui commence à enseigner l’homme, là il y a un problème je vous dis. Quand dans un couple c’est la femme qui enseigne l’homme il y a un souci. Je ne dis pas que la femme ne peut pas enseigner son mari. On s’enseigne mutuellement, il n’y a pas de souci. Mais l’enseignement c’est d’abord l’homme qui a reçu cette charge. C’est important de le souligner. Le chef encourage. Le chef fait les choses, puis il dit à sa femme : « voilà tu peux faire comme je fais.»

Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13