Le salut par grâce - Shora Kuetu



Nous sommes dans Ephésiens chapitre 2 à partir du verset 1er « Et lorsque vous étiez morts dans vos fautes et dans vos péchés, 2 dans lesquels vous marchiez autrefois, suivant l'âge1 de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, qui est l'esprit qui agit maintenant avec efficacité dans les fils rebelles à Dieu, 3 parmi lesquels nous vivions tous autrefois, selon les convoitises de notre chair, accomplissant les désirs de la chair et de nos pensées. Et nous étions par nature des enfants de colère comme les autres. »
Paul est en train de décrire ici la condition naturelle des hommes, des habitants de ce monde. Paul dit : « nous étions… ». Paul dit que tous les hommes par nature sont ennemis de Dieu, rebelles à Dieu. Rebelles ! Voilà pourquoi beaucoup de gens quand vous leur parlez du Seigneur ils vont dire : « non nous on ne croit pas en Dieu ». Même beaucoup de chrétiens. La rébellion c’est quelque chose qui est ancré en chacun de nous. La rébellion. Paul dit : « on suivait… » Il parle aux chrétiens mais il parle au passé. Il dit : « on suivait à l’époque. On marchait selon l’âge de ce monde. » C’est-à-dire selon le fonctionnement de ce monde, selon le système organisé, le système babylonien précisément. Paule dit : « nous étions ennemis de Dieu. » Ennemis de Dieu. Tous les hommes ! naturellement l’homme est un pécheur, né pécheur. Tous ont péché à cause d’Adam et Eve. Et qu’est-ce que Paul dit ? Il parle de la puissance de l’air, de celui qui a la puissance de l’air. C’est à dire le diable, Lucifer. Et Paul nous fait comprendre que c’est Lucifer, ça on le sait déjà grâce au Seigneur, grâce aux Ecritures, que c’est Lucifer, le diable en personne le Baphomet, Satan, le diable qui a organisé le système de ce monde. Et dans lequel malheureusement se retrouve la chrétienté actuelle.
Comme vous le savez avant même la mort du dernier apôtre c’est-à-dire Jean, beaucoup de chrétiens de cette époque s’étaient complètement paganisés, éloignés des écritures. Et quand Jean est mort il n’y avait plus un apôtre, il y avait quelques disciples mais il n’y avait plus un apôtre reconnu officiellement avec une autorité apostolique pour défendre la saine doctrine. Et les pères de l’église sont venus et la plupart ont mis en place des doctrines complètement étrangères. Ils ont mis en place officiellement l’église romaine.
Et la puissance de l’esprit de l’air, Satan, a inspiré aux hommes ; comme Paul le dit dans 1 Timothée 4 : 1 ; des doctrines de démons. Paul dit « l’Esprit dit expressément que dans les derniers jours quelques-uns… » ces quelques-uns « abandonneront la foi. » Il est question des chrétiens. Pourquoi ? Pour s’attacher à des doctrines de démons, à des esprits de séduction ou à des esprits séducteurs. C’est quand même terrible. Ils ont abandonné la foi.
C’est ce que les églises font aujourd’hui ! la plupart elles ont abandonné la foi chrétienne, la foi apostolique qui dit qu’il n’y a pas d’autres dieux que Jésus-Christ de Nazareth, que Jésus est le Dieu véritable. Voilà la foi apostolique. Jésus dit lui-même qu’il est le chemin, la vérité et la vie.
Et Satan est venu il a dit : « la trinité. » Ça vous avez compris ; il y a eu des enseignements là-dessus. Satan est venu encore en disant : « si vous ne payez pas la dîme vous serez maudits. » Comment voulez-vous maudire quelqu’un que Dieu a béni ? Parce que Ephésiens 1 : 3 nous dit que nous sommes bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles… où ? Dans les lieux célestes. On n’a pas dit dans la dime. On n’a pas dit que c’est en fréquentant une église locale que tu seras béni. En Christ.
Et Paul continue il dit quoi ?
« Mais Dieu qui est riche… »
Comment ? En miséricorde.
« Dieu qui est riche en miséricorde… »
On ne nous parle pas de cette richesse-là. On nous présente un Dieu milliardaire en dollars. L’église de Laodicée. Les chrétiens croient que Dieu est devenu une loterie. Tu donnes 100, tu vas avoir 1000.
« Dieu qui est riche en miséricorde… »
Qu’est-ce qu’il a fait ?
« …à cause de sa grande charité dont il nous a aimés… »
Dieu a tant aimé le monde.
« … 5 lorsque nous étions morts dans nos fautes… »
Mort spirituelle. Des cadavres. Morts à cause du péché. La jalousie, la convoitise, la masturbation, la sorcellerie, le racisme, le tribalisme… Morts à cause de ces péchés. Dieu qui est riche en miséricorde qu’est-ce qu’il a fait ?
« Il nous a vivifiés ensemble avec Christ. »
Ça veut dire quoi vivifier ? Il nous a rendu la vie. C’est ça. Il faut que tu sois conscient de cela. Il faut que tu sois conscient que tu n’es plus mort. Quand on est morts, on ne voit pas, on n’entend pas mais quand on est en vie on voit, on entend. Et Dieu nous a vivifiés. C’est-à-dire que nous sommes capables grâce au Seigneur de reconnaître la voix du Maître. C’est-à-dire qu’un enfant de Dieu vivifié par le Seigneur s’il est dans une assemblée où il y a la mort, il ne va pas tarder à le savoir. Et on va le traiter de rebelle. Non tu n’es pas rebelle. C’est parce que tu es vivant, parce que tu as été ressuscité. Parce que tu entends, tu vois, tu discernes.
Je vois des chrétiens qui vont essuyer les chaussures comme ce monsieur c’est un voyou. Quand le système va changer, quand la présidence va changer au Congo ; Dieu va permettre à ce qu’on aille là-bas ; parmi les gens qui vont être arrêtés celui-là il va faire de la prison. Voulez-vous que je parle encore ? Aux Antilles n’en parlons pas ! Aux Antilles au moins là-bas y’a un peu des lois. Ils font de la prison ces pasteurs là-bas. Voulez-vous que je parle ?
Dis à ton voisin : il parle. Dis à ton voisin : il dit tout. Dis à ton voisin : il balance tout.
Dieu nous a vivifiés. Ce n’est pas le pape qui nous a vivifiés. Ce n’est pas Marie. Marie elle est morte. Dis à ton voisin : Marie elle est morte. Il n’y a pas eu d’Assomption. C’est faux ! c’est de l’arnaque.
Voulez-vous que je parle encore ? On dit : « non il n’a pas peur celui-là. »
Il nous a vivifiés avec Christ.
Oh ! Seigneur.
« C’est par grâce que vous êtes sauvés. »
On n’a pas dit qu’il faut donner une offrande pour être sauvé.
Des pasteurs mettent en place encore l’offrande de réparation. Qui a déjà entendu parler de ça ? Offrandes de réparation.
(…)
Réparer quoi ? Parce que ma vie, ta vie, nos vies ont été réparées par le Seigneur Jésus-Christ de Nazareth. La plus grande offrande a déjà été faite. C’est l’offrande du corps de Christ. Cette doctrine fait beaucoup de dégâts dans beaucoup d’assemblées. Des dégâts terribles. Des gens qui vont jusqu’à vendre leur maison parce qu’on leur a dit, on leur a fait croire que s’ils ne n’apportent pas cette offrande ils vont être frappés, les sorciers vont les détruire. Les gens vivent dans la peur. Ici on nous dit que c’est par grâce. Ça veut dire que tu n’as pas besoin de donner quoi que ce soit.
(…)
Mais où sont les églises du Seigneur ?
(…)
L’objectif de toutes ces réunions c’est quoi ? D’abord élever le Seigneur. Et deuxièmement amener les gens à se réveiller, à prendre conscience, qu’ils comprennent, qu’ils réalisent qu’ils sont arnaqués, qu’ils sont volés, qu’ils n’ont pas besoin de toutes ces doctrines pour être bénis. Vous vous rendez compte frères et sœurs ? Il n’y a pas que les pasteurs brésiliens ou congolais, il y a aussi des pasteurs même en Europe. J’en connais. En fait, c’est un problème global. Les apôtres ont annoncé qu’avant le retour du Seigneur il y allait avoir l’apostasie. Et on est en plein dedans. Mais complètement ! Jérémie quand il a prophétisé en son temps il a proclamé dans Jérémie 7 en disant : « la vérité a disparu. » Ésaïe pareil en son temps il a dit : « la vérité a disparu. »
Aujourd’hui nous avons des pasteurs divorcés et remariés ; divorcés étant pasteurs, remariés étant pasteurs ; qui dirigent les assemblées. Frères, je vais vous dire moi je ne mange pas votre sauce ! Vous êtes libres, vous voulez faire votre vie, arrêtez le ministère faites votre vie.
Il y a l’enfer !
Les apôtres ont dit que nous sommes sauvés par grâce. La grâce est une faveur imméritée. Une grâce qu’on ne mérite pas, une délivrance qu’on ne mérite pas. Nul ne peut dire devant Dieu qu’il mérite le salut, qu’il mérite la vie. Dieu dans son amour a décidé de sauver l’homme de l’enfer, de sauver l’homme de la damnation éternelle. Dieu a pris position, Dieu a pris ta place, a pris ma place. Il est devenu homme, il est allé sur la Croix, il est mort comme un homme, il a versé tout son sang à la Croix, il a souffert, il a pleuré, il a crié. Il a assez souffert le Seigneur. Il a versé tout son sang à la Croix. Il a été flagellé. On lui a mis une couronne d’épines sur sa tête. Les épines se sont enfoncées dans son crâne à cause de nous. On l’a humilié. On l’a persécuté. Pourquoi ? Parce qu’il voulait mon salut, il voulait ton salut, c’est-à-dire ta délivrance, ta guérison, ta libération… et tu te mets encore à suivre les gourous qui te disent que si tu ne donnes pas l’argent tu ne seras pas béni ? Mais tu es en train de te mettre en position de rebelle contre Dieu.
L’œuvre de la croix est foulée aux pieds.
Que pensez-vous que Dieu va faire ? Ça va être terrible !
Les écritures nous disent dans Psaume 49 : Un homme ne peut pas racheter son frère. Le rachat de leur âme est trop coûteux.
Et qu’est-ce que Dieu va faire pour nous sauver ? Il a dit aux anges, il a dit au monde entier : « je viens, je descends ». Dieu a quitté sa gloire pour toi. Dieu a quitté son trône pour toi. Quelles souffrances ! 33 ans de souffrances Jésus de Nazareth. Il n'y a personne qui peut souffrir autant pour te sauver, pour toi ! Personne !

Est-ce qu’il était obligé de le faire ? Son amour est tel que Dieu l’a fait.
La grâce ce n’est pas la faite de vivre dans le péché comme Satan l’enseigne dans la chrétienté actuelle. Sauvé une fois sauvé pour toujours. Ça c’est la doctrine Baptiste, le calvinisme, qui prend de l’ampleur dans la chrétienté actuelle. Les gens pèchent volontairement et ils se disent chrétiens. La bible dit que celui qui est né d’en haut ne pratique pas le péché.
Cette génération est perdue. Cette génération lapide les prophètes, lapide les messagers, les messagères. Cette chrétienté dirigée par les démons, les sorciers, se dirige droit en enfer.
C’est par grâce que nous sommes sauvés.
Et Paul rajoute « Et il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ, 7 afin de montrer dans les âges à venir les immenses richesses de sa grâce par sa bonté envers nous, en Jésus-Christ. 8 Car vous êtes sauvés par la grâce, par la foi ; et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu ; 9 ce n'est pas par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. »
Ce n’est pas par les œuvres.
Que les riches pleurent ! Votre richesse est pourrie. Vos dollars ne sont que des feuilles. Du papier ! Votre beauté est comparée à une fleur qui se fane. Ce n’est pas par les œuvres. Dieu n’a pas besoin de ton argent, Dieu n’a pas besoin de ton portefeuille, Dieu n’a pas besoin de ton or. Tout l’or de la terre lui appartient. Il n’a pas besoin de ta portion d’or. Beaucoup d’hommes veulent cacher leur richesse ici et là, dans des paradis fiscaux mais ils ne veulent pas cacher leur âme dans le Seigneur, le Dieu tout-puissant qui est le seul à garder, à protéger nos âmes de l’enfer. Ils ont mis en place des banques pour garantir la sécurité de notre argent mais ils ne veulent pas mettre leur vie entre les mains de celui qui gère les nations, le monde, l’univers. Un petit virus de rien de tout vous emporte. Voilà l’homme !
Tu mets ta confiance dans un homme il va te violer, coucher avec toi, il va te tromper… dans une femme, elle peut te dire aujourd’hui qu’elle t’aime demain elle te lâche. Voilà l’homme ! Tu mets ta confiance en quelqu’un, la personne meurt et sa promesse s’en va avec. La promesse que la personne t’a fait.
Vous voulez arrêter la prière parce que vous n’avez pas l’argent, parce que vous n’avez pas de femme, de mari. C’est cela l’Évangile ? Vous vous êtes convertis pour avoir l’argent ? pour avoir le mariage ? Laissez-moi vous dire revoyez votre conversion. Revoyez votre conversion. Vous n’êtes plus basés sur la foi, sur la Croix. Dieu n’est pas obligé de vous donner le mariage. Il n’est pas obligé. Vous voulez mettre la pression sur qui ? Sur celui qui tient nos vies dans ses mains ? Vous vous moquez de qui ? Vous avez vu Étienne, lapidé, est-ce pour autant qu’il a fait marche arrière ? Des chrétiens qui sont confortablement assis… voilà la chrétienté actuelle. Beaucoup n’ont fait qu’une adhésion intellectuelle. Quand il y a un peu de pression ils commencent à murmurer, ils commencent à arrêter la prière.
C’est par grâce que nous sommes sauvés, par la foi, ce n’est pas par les œuvres.
Dieu n’est pas impressionné par ta manière de jeûner. Dieu n’est pas impressionné par des heures et des heures de prière. Tu n’es pas impressionné par ta manière de crier quand tu pries. Dieu n’est pas impressionné par notre manière de donner l’argent. Dieu n’est impressionné par personne.
N’oubliez pas que Dieu est souverain. N’oubliez pas qu’il fait ce qu’il veut. Notre Dieu est au ciel et il fait ce qu’il veut et non tout ce que toi tu veux. Tu pries, Dieu ne réponds pas. Il n’est pas obligé. Il est Dieu. Il ne faut jamais l’oublier. On doit trembler dans sa présence.
Regarde la terre comment elle est immense. Regarde les cieux des cieux. Regarde l’univers. Et celui qui a créé tout ça, tient tout ça dans sa main droite. Dieu !
Il y a eu des chrétiens quand on les brûlait vif à cause de leur foi, on leur a demandé s’ils voulaient faire marche arrière ils ont dit non. L’histoire nous raconte, nous parle d’un homme, disciple de Jean, on l’a brûlé vif, c’était un vieillard. L’empereur romain lui dit : « tu ne veux pas va faire marche arrière ? » Il dit : « Pendant 60 ans j’ai servi ce Dieu et il ne m’a jamais déçu. Et tu veux qu’aujourd’hui alors que je suis à la fin de ma vie, que je fasse marche arrière ? »
Beaucoup de chrétiens murmurent contre Dieu. Nous sommes comme ça, nous les hommes. On veut faire marche arrière parce qu’on n’a pas telle chose, parce qu’on n’a pas le travail, parce qu’on n’a pas la maison, parce qu’on n’a pas la voiture, parce qu’on n’a pas ci, parce qu’on n’a pas ça. On commence à maudire Dieu, on commence à murmurer, à se rebeller contre Dieu.
Les œuvres… c’est par la grâce. Tout est grâce. Si tu respires c’est la grâce de Dieu. Si tu marches, si tu es encore debout c’est la grâce de Dieu. Il y a des gens qui ont fait des AVC qui ne marchent plus aujourd’hui… c’est la grâce de Dieu.
Il y a plusieurs sauveurr… ces pasteurs qui viennent comme des sauveurs pour vous proposer des solutions. Des jeunes qui veulent le ministère, qui ont oublié la vision du ciel, qui ont oublié qu’ils doivent plutôt chercher la relation avec le Seigneur. Dieu. La grâce. Le message de la grâce est falsifié. Il est dit : « la grâce de Dieu salutaire à tous les hommes nous enseigne à renoncer à l’impiété » mais la grâce qu’on vous enseigne aujourd’hui c’est quoi ? « Oui nous sommes sauvés par la grâce, alors vivons dans le péché parce que Dieu est amour. » Voilà l’humanisme ! Voilà un message purement humain. Et ce ne sont pas des gens que Dieu connaît. Ce ne sont pas des gens qui sentent le danger de l’enfer. Parce que le Dieu leur parle, parce que Dieu leur a montré. Ils vous égarent avec leur enseignement erroné. Seigneur Jésus-Christ. La foi a disparu. Voilà pourquoi la sœur tout à l’heure a dit : « Le Seigneur a dit cherchez premièrement… » c’est un ordre ! Premièrement, d’abord, en premier lieu le royaume des cieux. Pas les royaumes de ce monde… le royaume des cieux et sa justice, l’intégrité, la bonté morale, la sanctification, la crainte de Dieu, l’amour pour le Seigneur, pour son prochain, pour la vérité… cherchez premièrement ces choses. Premièrement !
La chrétienté actuelle vient, Satan avec ses messagers, avec ses faux prophètes, les prophètes de Baal viennent ils vous disent : « cherchez premièrement le mariage, le confort, la voiture… » À cause des soucis, le Seigneur a dit, beaucoup laissent la parole qu’il qu’ils ont reçu s’étouffer. Vous allez vous inquiéter pour des choses que vous allez laisser un jour. Quelle confusion !
La croix. La repentance. La conversion. La sanctification. Même des termes comme conversion, repentance sont complètement retirés dans la plupart des bibles actuelles. Seigneur Jésus-Christ. Si vous voulez aller au ciel vous n’avez pas d’autre choix que de vous tourner vers le Seigneur de gloire… pas vers nous, mais vers la vérité. La vérité qui vous libère.
Vérifiez dans ce livre si vous êtes chrétiens, vérifiez ce qu’on vous enseigne. On vous dit trinité vérifiez et comme il n’y a pas, ne suivez pas. Ne suivez pas leur raisonnement, leurs explications corrompues, erronées. On vous dit la dîme, quand est-ce que la Paul a enseigné sur la dîme… où ? L’offrande du prophète… où ? Quand ? Quand est-ce qu’ils ont fait des offrandes pour construire des églises avec des briques ? Quand ? Où est-ce que vous avez vu Pierre divorcer se remarier ? Où ?
Paul dit : « la colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive car ce qu’on peut connaître de Dieu leur a été manifesté. En effet les perfections invisibles, la création… toutes ces choses se voient comme à l’œil nu quand on les considère dans ses ouvrages. »
Seigneur… Dieu veut sauver. Dieu veut sauver.
Paul dit : « Quand on considère ces choses-là selon Dieu. »
Il dit : « Ayant connu Dieu ils ne l’ont pas glorifié comme Dieu, comme tel. Ils ont préféré servir et adorer la créature au lieu du Créateur qui est béni éternellement. »
Voilà pourquoi vous avez les photos de Marie, des papes, des pasteurs sur vos calendriers chez vous. Des idoles ! Vous préférez servir la création, la créature. C’est pour cela que Dieu les a rejetés, livrés à leurs pensées impures. Ceux qui ont changé la gloire de Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible. Et c’est exactement ce qu’il se passe dans cette génération.
Frères, sœurs vous voulez être sauvés ? Développez votre relation chez vous avec le Seigneur. Vous êtes mariés, dans les couples, entre l’homme et la femme, les enfants priez ensemble. Beaucoup ne veulent pas du ciel. Vous voulez y aller ? Commencez à prier véritablement. Revenez au Seigneur. Revenons au Seigneur. Revenons ! Et le salut par grâce. Il a tout accompli, il a dit : « tout est accompli. » Le Maître l’a dit. Tout est accompli. Qu’est-ce que moi je peux faire encore pour vous sauver ? Rien ! Église untelle, église untelle. Frères, sœurs prenez vos bibles chez vous, pliez vos genoux, si vous ne le pouvez pas, faites-le avec votre cœur. Parlez à Dieu sincèrement. Invoquez le nom du Seigneur. Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Dieu est Esprit. Si vous le cherchez sincèrement il va se révéler.
On est fatigués des chrétiens qui veulent quitter le Seigneur à cause des choses de ce monde. C’est fatiguant. On n’est pas là pour vous condamner mais Dieu a tout accompli pour nous. Et abandonner Dieu pour les choses de ce monde c’est donner raison à Satan. Honnêtement ! Job avait tout perdu, sa femme va lui dire : « bénis Dieu et meurs ». Job a dit : « jamais ». Soyons de ces hommes et ces femmes capables de dire à l’ennemi qui les agresse : « quoi qu’il arrive, je ne baisserai jamais les bras. Quoi qu’il arrive, je resterai avec Jésus-Christ de Nazareth. Quelle que soit la tentation, je ne ferai jamais marche arrière. Jamais ! » Des hommes et des femmes déterminés. Quelles que soient les attaques, quels que soient les dires des hommes, quels que soient les propos des gens, quelle que soit la condamnation !
Et pour finir, il dit au verset 10 que nous sommes son ouvrage. Paul dit que nous les chrétiens nous sommes l’ouvrage de Dieu. Vous vous rendez compte ? Cela veut dire que ce n’est pas l’école théologique qui doit te former. Ce sont les mains du Seigneur qui doivent nous former.
Mon ami, regarde depuis ta conversion, toi qui étais véritablement converti, alors n’aies plus peur des sorciers. Il ne faut plus. Si tu crains Dieu mon frère, ma sœur dors tranquillement. N’enquiquine plus un prédicateur ! Lui aussi comme toi il ronfle. Moi quand je dors, quand je ronfle, ma femme peut se lever pour aller faire un tour quelque part parce que je ronfle. Mais quand je ronfle qui te protège ? Un seul, il n’y en a qu’un qui ne dort et qui ni ne sommeille. Jésus.
Je veux dire ici ce ne sont pas tous ceux qui sont là qui sont de Dieu. Il y a des gens qui vont sortir d’ici et ils vont repartir dans la drogue, ils vont continuer à voler, à manquer de respect à la police, aux gendarmes, à insulter les parents, à violer leurs enfants… mais les vrais enfants de Dieu qui sont là ils se disent : « c’est le temps de se préparer pour le retour du maître. »
Nous sommes l’ouvrage du Seigneur.
Sauvés par grâce… c’est-à-dire Dieu t’a pris, il t’a mis dans ses mains. Dis-moi maintenant qui va te sortir de là ?
Un ouvrage vous savez ce que c’est ? Un chef-d’œuvre. Est-ce que vous pouvez habiter une maison inachevée ? Dites-moi si vous êtes en train de construire une maison, est ce que vous laisserez les lézards se promener partout là-dedans ? Non ! Vous allez veiller là-dessus. Vrai ou faux ? Dieu c’est la même chose. Tu es sa maison, son ouvrage. Il t’a sauvé, il t’a libéré de la mort, du péché, des sorciers, des démons, de la loi des hommes, de leur système… maintenant il dit : « cette maison je veux l’habiter, c’est mon ouvrage. » Donc Dieu en tant que potier, Dieu en tant qu’architecte, Dieu en tant que maçon, Dieu en tant qu’électricien, Dieu en tant que bâtisseur il est en train de te bâtir, de te façonner. Je veux dire à quelqu’un sais-tu pourquoi plus tu pleures ? Sais-tu pourquoi tu souffres ? Sais-tu pourquoi tu n’es pas compris ? Parce que tu es l’ouvrage de Dieu. Dieu n’a pas fini son œuvre. En tant que bâtisseur, Dieu se sert des hommes qui sont proches de toi pour te combattre. Dieu permet à ce que tes proches te rejettent. Dieu permet à ce que les démons t’attaquent. Dieu permet les épreuves. Pourquoi ? Il t’a sauvé par grâce.
Seigneur…
Tu ne comprends pas, tu te dis : « pourquoi Seigneur ? Je te crains… tout le temps je suis dans les hôpitaux. » Ma sœur je veux te dire une chose, tu aurais pu mourir depuis mais tu ne meurs toujours pas, tu ne comprends pas que tu es évangéliste dans cet hôpital. Dieu permet ta maladie parce que tu dois évangéliser. Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu. Toutes choses. Dieu parle à quelqu’un ici. Jésus. Mon Dieu.
Nous sommes son ouvrage.
Lorsqu’on construit une maison, un bâtiment, on va mettre une protection tout autour. Vrai ou faux ? On va mettre un rempart, on va mettre un mur de protection. C’est ce que Dieu fait avec toi. Il est en train de façonner la maison que tu es. Il a mis tout autour de toi une barrière de protection pour dire à Satan « stop. Stop. »
Sauvés par grâce. Mon Dieu.
Ne cherche pas la solution auprès des hommes. Je veux dire à quelqu’un Dieu te dis : « ma fille je veux que tu retrouves ton intimité d’avant. Quand tu invoquais mon nom. Quand tu jeûnais, quand tu te mettais à part, quand tu étais en retraite de prière. En retraite. » Seigneur.
Je veux dire à quelqu’un ici. Nous sommes son ouvrage. Je veux dire à quelqu’un quand Dieu bâtit une maison qui peut lui dire : « arrête de construire ? » Qui peut l’interrompre ? Ni la mort ni la maladie ni les démons ni les anges ni personne ne peut nous séparer de l’amour de Dieu. Personne ne peut te séparer de l’amour de Dieu.
Je veux dire à quelqu’un : ne cours plus après les hommes. Laisse Shora, laisse les prophètes, laisse les apôtres, laisse les enfants de Dieu se reposer. Dieu dit : « Toi que je façonne, toi mon fils que je façonne. » Tu sais pourquoi il t’a mis dans cette famille ? Il l’a fait exprès le Seigneur. Je veux dire à quelqu’un ici c’est ton message, c’est ton message. Quelqu’un attendait ce message. « Pourquoi cette famille ? » Dieu l’a fait exprès parce que tu es son ouvrage. Par toi Dieu va bâtir cette famille, par la grâce Dieu va sauver ta famille. Par la grâce !
« Pourquoi ce pays ? Pourquoi je suis né comme ça ? » Dieu l’a fait exprès. Bénis Dieu ! Tout est grâce. Tout est grâce.
Dieu ne se trompe jamais, tu n’es pas le produit d’un accident. Même si ton père t’a eu autrement, même si tu as été traité d’enfant batard, les enfants batards sont sauvés par grâce. Tout est grâce !
Je veux dire à quelqu’un aujourd’hui : Nous sommes son ouvrage. Et je veux dire à quelqu’un tout ouvrage est destiné à quelque chose. Une maison c’est pour être habité. Une voiture c’est pour être utilisée. Les chaussures pour qu’on les porte. Tout ouvrage. Tu as une fonction, tu n’es pas un chômeur dans le royaume de Dieu. Tu as une fonction que Dieu t’a donné, il est temps maintenant que tu comprennes cela, que tu réalises que tu n’es pas venu sur terre par hasard, que Dieu attend de toi quelque chose, tu dois faire quelque chose. Tant que la chose n’est pas finie, tu ne mourras pas.
Voilà pour que tu Dieu te dit : « il faut que tu te sanctifies, que tu me craignes parce que j’ai une mission pour toi. »
Tu as fait des erreurs hier. Si tu es enfant de Dieu c’est normal, ne te condamne pas ! Dieu ne te condamne pas. Arrête de te lamenter. « L’heure est arrivée pour regarder vers l’avant ma fille, mon fils de te lever devant mon trône et de regarder devant toi. » Car Dieu marche devant toi. Garde le silence, Yahweh combattra pour toi, garde le silence. Yahweh est là.
« Pour ta fille qui ne veut pas se convertir véritablement, je vais la changer, je vais la toucher mais toi là tu es son ouvrage, mon ouvrage. Voilà pourquoi tu as souffert comme ça. Voilà pourquoi tu souffres comme ça. Voilà pourquoi tu pleures comme ça depuis des années ». Tu dis : « je ne comprends pas, je parle, je prie c’est comme si Dieu ne m’entend pas, je me sanctifie, comme si je ne vois rien » mais tu es son ouvrage.
Ayant été créé en Jésus-Christ non dans une école théologique, non dans un institut biblique, créé en Yéhoshua. Pourquoi ? Pour les bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance afin que nous marchions dedans.
Frères, sœurs, nous ne sommes pas seulement des œuvres, mais nous sommes sauvés pour pratiquer les œuvres que Dieu lui-même a préparées. Quelles sont ces œuvres là ? La proclamation de l’Évangile pour que les âmes se convertissent. Quelles sont ces œuvres là ? Prier pour les malades pour que Dieu les guérisse. Quelles sont ces œuvres là ?  Chasser les démons au nom de Yéhoshua. Quelles sont les œuvres ? Tu peux même parler à la pluie : « Pluie arrête toi. » Au nom de Jésus-Christ, tu peux dire à la malédiction familiale : « à partir d’aujourd’hui, maintenant je dis stop au nom de Jésus. » Quelles sont ces œuvres là ? Tu peux dire : « Aujourd’hui, le péché, je ne veux plus de toi, je marche sur toi au nom de Jésus-Christ de Nazareth ». Par la foi.
Dieu restaure la foi de quelqu’un, tu vas retrouver ta foi d’avant, la foi que tu avais. Tu pouvais te lever dans ta famille et prier et les choses se manifestaient. À cause des épreuves, de la pression tu as baissé la garde, tu as baissé dans la prière. Dieu dit : « Aujourd’hui je te restaure, je te restaure je te ressuscite encore, la puissance de la résurrection vient te réveiller ».
La gloire de Dieu, Dieu la déverse sur son peuple. Tu ne vas plus pécher comme avant, tu vas marcher dans la gloire, dans la sainteté, dans la sanctification.
Et par toi Dieu va toucher ton père, par toi Dieu veut guérir ton père, ta mère.
C’est le réveil personnel. Tu vas dire au péché : « derrière, derrière moi péché. Derrière moi »
Qui t’a dit que Dieu ne t’aimait pas ? Cette pensée qui te vient comme ça tout le temps chasse là au nom de Jésus. C’est faux ! Dieu t’aime plus que tu ne le crois, il t’aime plus que tu ne le penses. Il t’a choisi toi depuis le sein de ta mère, il t’a choisi, il t’a mis à part. Souviens-toi toutes les fois où tu pouvais mourir et tu n’as pas été tué parce que Dieu a veillé sur toi femme. Mon frère Dieu veille sur toi. Oh Seigneur !
Tout est grâce. Tout est grâce. Tout est grâce.
Nous sommes des vases… alors ne va plus pécher volontairement, ne va plus te masturber comme avant, ne va plus douter de l’amour du Père pour toi. Le Père t’aime. Tu as du prix à ses yeux. Tu es sa perle. Et Yehoshua veut être ta force dans les épreuves, dans les combats.
Aujourd’hui, il te libère femme, la morte te quitte. Femme tu es délivré de cette mort. Il y a des chaines que Dieu brise. Il y a des chaînes de la mort, de la maladie, des ténèbres, du péché, que le Seigneur renverse aujourd’hui dans nos vies, dans ta vie. Des chaînes, des paroles de condamnation, toutes ces paroles qui ont été libérées contre toi. Tu as ouvert des portes ces paroles ont pris place dans ton âme. Aujourd’hui le Seigneur vient briser ces paroles dans ta vie. Et il t’apporte la guérison, la délivrance, la restauration au nom de Yehoshua. Ces esprits impurs quittent ton âme, ta vie, ton esprit au nom de Yehoshua, de Jésus-Christ de Nazareth.
Père, merci.
Marche par la foi désormais.


Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13